Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

LEFASO.NET | Tiga Cheick SAWADOGO • vendredi 6 octobre 2017 à 03h00min

Le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP ) a effectué sa rentrée politique ce 5 octobre 2017 à travers une conférence de presse organisée au siège du parti à Ouagadougou. “Le Mouvement du peuple pour le progrès face au défi de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la forte demande sociale”, c’est le thème de cette rentrée qui se tient sans le président du parti Salifou Diallo qui a tiré sa révérence en aout dernier. C’est Simon Compoaré, le 1er vice-président du parti au pouvoir qui a été le principal animateur du face-à-face avec les journalistes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Rentrée politique du MPP : Mises en garde et  assurances de Simon Compaoré

La rentrée politique du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) se tient dans un contexte difficile à plus d’un titre. Notamment aux lendemains de la mort de son président Salifou Diallo, des attaques terroristes tout azimut “orchestrés par les zélateurs de Satan qui s’ignorent …”, selon le mot du 1er vice-président du MPP, Simon Compaoré. Il ajoutera à ce tableau, les grèves perlées et autres revendications syndicales, des sorties médiatiques provocatrices, des marches meetings pour exiger la libérations de détenus putschistes, des appels au retour de l’ancien président.

Pour ceux qui pensent que cet essaim de difficultés est une opportunité “d’avoir une place pour s’incruster dans le mur, ou ce trou”, le principal animateur de la conférence de presse a répondu sans ambages. “Le MPP reste ce parti qui s’est fondé sur du roc . Il résiste et résistera aux intempéries, même au tsunami parce que nous avons fondé notre maison sur du roc”, a-t-il martelé tout en soulignant que les agitations n’empêcheront pas le MPP de mettre en œuvre son programme. Bien au contraire, le parti au pouvoir entend montrer ses capacités à faire bouger les lignes, dans les secteurs sociaux, et répondre à tous les coups.

Le thème de la rentrée politique, “le Mouvement du peuple pour le progrès face au défi de la sécurité, de la restauration de l’autorité de l’Etat et de la forte demande sociale” est donc tout un programme qui répond aux urgences du moment.

Abordant le premier thème, le défi sécuritaire, Simon Compaoré a noté qu’au delà du Burkina Faso, les forces de tension en Afrique de l’ouest sont principalement liés au trafic , à la piraterie maritime et à l’intégrisme religieux. En plus, a-t-il poursuivi, il y a cette jeunesse qui se sent exclue, l’augmentation des flux migratoires, les déséquilibres régionaux, la croissance rapide du secteur extractif et la lutte pour la possession des minerais …

Etant le parti au pouvoir, le MPP, “se doit de proposer une doctrine dont les axes majeurs complètent l’action militaire”, a soutenu le 1er vice-président du MPP pour qui la nébuleuse terroriste slalome même au milieu des armées les plus puissantes du monde. Le Burkina n’est donc pas une exception.

L’autorité de l’Etat, une affaire de tous

Ce n’est plus un secret pour personne. L’autorité de l’Etat est en perte de vitesse depuis quelques années. Mais pour le MPP, la responsabilité est partagée, parce que cette autorité se construit , en partie, sur l’autorité que lui confèrent ses citoyens. “Un gouvernement dont le pouvoir est affaibli , quelle qu’en soit la raison, doit retourner à sa population, pour rétablir son autorité”, a-t-il estimé, non sans inviter chaque citoyen à se demander ce qu’il fait pour que l’Etat retrouve sa pleine autorité.

Mais, Simon Compaoré qui est par ailleurs ministre en charge de la sécurité, a prévenu. “Face à une menace d’agonie du contrat social, l’Etat ne peut qu’user de ses prérogatives , dévolues par le fait même du vouloir vivre ensemble et ses contraintes subséquentes , en adjoignant la force à la loi pour sortir notre nation d’un péril planifié dans des laboratoires d’alchimie funeste”.

Justement un cas palpable de cette volonté de dévoyer l’autorité de l’Etat est la décision de Pascal Zaida de tenir un meeting malgré son interdiction. “Zaida, il est qui ce bonhomme là pour oser défier la république, les institutions”, s’est demandé Simon Comaporé qui inscrit cette démarche dans un cadre global de plan de déstabilisation du pays.

“Le complot, il est là et réel (...)chacun est parti prendre son enveloppe et dire , on va venir chauffer le coin. Non ils se trompent éperdument(... ) ceux qui sont cachés, qui font des choses, qui continuent de pactiser avec le diable savent qu’on sait. C’est pourquoi ensemble, nous allons les dénoncer”

Des pressions sur la justice et sur le gouvernement...

Le conférencier a également sollicité la vigilance des militants et partisans du MPP pour, selon lui, établir la différence entre liberté syndicale et libertinage subversif au dessin inavoué. Il a par ailleurs précisé que le parti au pouvoir en tant que d’obédience sociale démocrate, milite pour un syndicalisme constructif qui se nourrit à la sève des réalités de la nation.

Ces marche-meetings organisées pour demander la libération de certains prisonniers ne sont pas du goût du MPP qui a de ce fait fustigé les revendications et ces pressions de toutes sortes exercées sur l’appareil judiciaire. Tout en appelant le gouvernement au respect strict du principe de la séparation des pouvoirs, Simon Compaoré a rappelé l’indépendance de la justice et dénoncé “la confusion des rôles , entretenue par des experts d’un genre nouveau en politique, téléguidés”.

Somme toute, les choses avancent. Le programme du président se met en œuvre et cela se poursuivra pour mériter la confiance que les électeurs ont placé au MPP. Il faut avoir un bilan, des réalisations à présenter aux citoyens quand l’heure sera venue de rendre compte, foi de Simon Compaoré.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 octobre à 03:42, par Mppafeuocul
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Mdrrrrrr ces gars la font rire et on dirait qu’ils ont la mémoire courte. Rappelé vous en 2014 quand les meetings étaient interdit la médiateur du Faso d’aujourd’hui avait décidé de marche avec les femmes malgré tout pour dénoncer ce qui n’allait pas. Aujourd’hui vous nous dites que le pays à changé, que la démocratie est réel. Et en même temps vous voulez empêché aux gens de dénoncer. Pire vous comparé le burkina Faso aux pays développés en matière d’attaque terroristes mais en même vous oublié que dans ces pays malgré l’ampleur des attaques terroristes aucun meeting de quelque nature que ce soit n’a jamais été annule. Alors ne comparons pas juste le comparable quand ça nous arrange. Mais demeuront objectif pour l’intérêt général des burkinabé. Moi je crois que vous faites un faut procès à l’ancien régime car aujourd’hui vous avez combattu des pratiques pour arriver aux pouvoir et c’est ce combat qui vous a fallu la confiance du peuple alors gouverné . Donnez nous les résultats au lieu de vous chercher des excuses à chaque fois. Sinon au final vis détracteurs comme vous le dites auront gagné. Je crois qu’ils vous tienne déjà dans leur jeu et vous ne vous rendez pas compte. Vous perdez du temps dans vos discours alors que le peuple n’a plus le temps. Et comme pour vos détracteurs le peuple sera votre seul juge si vous ne vous réveillez pas
    À bon entendeur salut !!!! J’étais juste de passage

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 06:04, par Tenga
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Pauvre de toi Simon la fin est proche la sortie c’est par ici

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 09:04, par Perpétue
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      Tenga, tu a totalement raison

      Pour se relancer, Simon initie un forum national sur la sécurité. Le forum sur la sécurité est une manoeuvre politique de récupération du terrain électoral par le MPP. Les corps habillés doivent le savoir. Le projet de créer un super parti politique de gauche de Salif/salifou Diallo ayant échoué, les RSS-1S sont très préoccupés par la perte du terrain politique de leur parti. Ils veulent remobiliser les kôglwéogo et les dozos pour la campagne électorale. La question de la sécurité est en réalité un motif très secondaire pour eux. Simon a déjà échoué et il est politiquement dégonflé. Il veut se donner une cure de jouvence.
      Le bureau politique du MPP dit qu’il a juré sur la tombe de Salif Diallo. Quelle abomination que de vouloir lier le sort du Burkina à un pacte outre-tombe. Laissez Salif reposer en paix et refléchisser. Vous êtes en manque d’initiatives pour le bonheur du pays et vous voyez des complots partout. Ce disque est rayé et on vous connaît.

      Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 16:56, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      - Laisse le ! Simon n’a pas encore compris que les gens n’ont plus peur de lui ni d’autrui. Il peut s’égosiller jusqu’à la crise cardiaque. Personne ne s’en fout. Si c’est parler caca, il n’a pas le monopole non plus ! Simon va te reposer sinon bientôt tu va récolter la honte et tu descendras de manière fracassante et déshonorable dans les poubelles de l’histoire. Tu crois que les gens ont menti sur Salif Diallo ? On le connait tous ici ainsi que ses pratiques machiavéliques !!!! Alors Simon tait-toi car à ton tour on parlera aussi de tes frasques à toi aussi !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 06:13, par Lafia
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    AIDEZ-MOI , AVEC LES NOM DES PREMIER RESPONSABLES
    QUI ONT VENDU NOTRE CAISSE GÉNÉRALE DE PÉRÉQUATION
    ET LA BANQUE INTERNATIONALE DU BURKINA ???

    J’ATTEND LA RÉACTION DES MENDIANT DU MPP BIENVENUE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 06:52, par Gangobloh
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Il y a un temps pour s’amuser, un temps pour se mettre au sérieux, un temps pour travailler et enfin un temps pour dormir. Celle ou celui qui ne sait pas faire cette différence, n’est pas de la race des êtres humaines .

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 07:27, par eliane.
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    L, assassin a peur du gourdin. Je pense que Simon lui même a résumé la situation :ON A DÉJÀ BOUSILLER DEUX ANS ! Le mpp est déjà plomber, il refuse de voir la réalité en face, c’est fini fini,

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 07:33, par Le Koulango
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Simon COMPAORE comme François COMPAORE ? Je crois que Simon causera la perte de Rock et du MPP comme Fançois Compaoré a perdu Blaise Compaoré et du CDP.
    Un peu de retenue de sa part fera du bien à son parti, et au pays.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 07:43, par ZORRO
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    LE BURKINA EST DEVENU LA RDC QUI EST TU SIMON PENSES TU PARLER AU HASARD COMME SALIF DIALLO QUI VIVRA VERRA

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 07:56, par OUATTARA
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    C’est clair, il ne faut plus se faire des doutes sur la volonté ferme d’acteurs du régime Compaoré suivants de déstabiliser le Burkina Faso. Ce sont : Blaise Compaoré,François Compaoré,Gilbert Diendéré,Djibril Bassolé,Fatou Diendéré).Ces personnages habitués à leurs agissements et mentalités de dictature se croient indispensables au Burkina. Les récentes déclarations du président Compaoré et de son frère, les agitations de commerçants et d’OSC serviles mus par leurs intérêts bassement matériels au détriment de la stabilité et de la cohésion nationales, veulent accélérer leurs actions de reprise du pouvoir par la force. Ils ne veulent pas de la réconciliation nationale qui passe par la justice et la vérité. Les multiples attaques terroristes qui s’opèrent dans le nord du pays sont des faits de leurs alliés terroristes, avec qui ils entretenaient par le passé, des relations sordides de business par des prises d’otages, assorties de fortes rançons. Il urge que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prenne des mesures fortes pour arrêter les responsables des mouvements subversifs des partisans de ces sinistres personnages du régime Compaoré.Il faut même envisager la saisine de la Cour Pénale Internationale(CPI) pour ces hommes qui ont commis des crimes contre l’humanité en organisant des tirs sur la foule lors de l’insurrection de 2014 et par une série d’assassinats, dont ceux contre Thomas Sankara, Norbert Zongo, Aimé Nikiéma des droits de l’homme, David Ouédraogo etc. Tant que ces gens ne seront pas mis hors d’état de nuire, le Burkina ne connaîtra pas la paix et un développement durable. Les populations du Burkina qui ont souffert 27 ans de la tyrannie des ces hommes du régime Compaoré, doivent se mobiliser dès à présent, pour ne plus donner une seconde occasion à ces sinistres individus d’échapper à la sanction qu’ils méritent pour ne plus continuer à narguer le peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 12:15, par Leganga
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      Pauvre Ouattara ! Ce n’est pas comme ça que tu parviendras à t’attirer la sympathie des hommes du pouvoir du moment. Il n’ya plus rien à partager : plus de postes à donner, plus d’argent, plus rien ! STP, essais de rester digne ! Je suis sûr que tu ne connais même pas ces gens que tu qualifies d’assassins et autres dictateurs. Encore une fois restes digne ! Merci !

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 08:24, par HAKIKA
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Cher Simon, on a assez avec tes discours. Le disque est rayé. Alors on fermes le caquet et trouvent les solutions aux nombreux problèmes du pays. On veut des résultats vérifiables et mesurables, ./ , et rien d’autres.

    Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 12:24, par Ramzo
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      Merci de regarder les choses c’est en réalité ça l’autorité de l’état dis à tous ceux qui pensent que nous sommes un peuple de moutons qu’ils se trompent merci envoyé

      Répondre à ce message

    • Le 6 octobre à 15:25, par MAXWELL
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      C’est dommage qu’en général on ne fait pas attention au train à l’heure mais celui en retard. Si rien n’était fait au niveau de la sécurité, ça m’étonnerait que nous même on soit en train d’insulter les autorités sur le net. C’est justement l’objectif visé par les terroristes : créer la panique, la peur au sein de la population et amener les gens à réagir et créer le désordre dans le pays. Cette panique a amené a réclamer haut et fort le départ du précédant CEM. Est ce que cela a arrêté les attaques ? De mon point de vue il faut plutôt encourager ceux qui se battent au quotidien pour notre sécurité au lieu de demander toujours le départ de X ou Y et nous ramener à un perpétuel recommencement.

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 09:29, par kakou
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    vs ne pouvez parle que d l’ancien régime ; il n faut pas comparer l’incomparable la je m’adresse o premier intervenant, la marche des femme était soutenu par des militants du partit o pouvoir en sont temps :: sachez seulement que en démocratie la liber ter a des limite !!!

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:07, par Moi
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Encore la honte pour mon Faso, voilà des gens qui sont au pouvoir près de 3 ans et qui ne savent toujours pas tenir un discours digne d’un responsable ! On parle comme si c’est une bagarre entre gamins du quartier ! Oui ! Le peuple vous a donné le pouvoir ! On n’en doute pas ! Mais ce même peuple fait son mea-culpa, parce qu’il sait trompé ! Vous n’êtes pas digne de rassembler les burkinabe, je parle bien de rassemblement, pas de réconciliation : parce que avec vos propos d’enfant de CE2 vous n’avez aucun atout pour réconcilier les burkinabe que vous avez contribué à diviser profondément !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:25, par Poko
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Sur le présidium, il y a trois anciens ministres de Blaise COMPAORE (Issa dominique Konaté, Lassana Sawadogo et Clément Sawadogo), l’ancien tout-puissant Maire de Ouaga pendant 17 ans (Simon COMPAORE) et un ancien député CDP (Moussa Boly) qui a eu 2 mandats à l’Assemblée Nationale. De quel ancien régime ils parlent ? Ce n’est pas honnête de renier son passé. Vous n’êtes pas fatigués de ces tours de passe-passe avec la vie de la nation ?. La comédie a assez duré.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 10:48, par Poko
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Simon parle des falsificateurs de l’histoire. Il sait de quoi il parle car il vient d’hériter de Salif la fonction de grand prêtre de la falsification de l’histoire politique et de la manipulation de la conscience citoyenne. En tant que fils de pasteur, Simon sait qu’il ne doit pas mentir et faire des faux témoignages. Simon ne pourra pas dire après qu’il ne savait pas qu’il était entrain de mentir et faire du mal au peuple burkinabè. Tu as fait assez de dégâts humains à cause de ton engagement politique et pour les choses du monde. Pendant combien de temps encore compte-tu ruser avec Dieu et les hommes ??? Puisse Dieu avoir pitié de Simon et le sauver.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:39, par Brice
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Je voudrais attirer l’attention des internautes et citoyens burkinabè sur un phénomène malsain de reflexes de la pensée unique qui a causé trop de tort aux gens dans le pays, surtout durant les 20 et 30 dernières années. Il s’agit de la mentalité qui consiste à dire que tous ceux qui ne sont pas avec nous, sont contre nous. C’est une déduction généraliste erronée. Il y a des citoyens qui sans appartenance politique, ne sont pas systématiquement contre des politiques quelconques, mais préfèrent rester libres de leurs opinions et actions pour soutenir ou critiquer ce qui concerne la vie de la nation. Les gens doivent admettre que les amis de leurs amis ne soient pas forcément leurs amis. Or, quand vous êtes proche de quelqu’un, ce dernier a souvent tendance à penser que vous avez des ennemis communs et des amis communs, vous ne devez pas être un ami de ses ennemis à lui. Avec un tel esprit sectaire, le monde se transformera vite en un champ infernal de bataille et de conflits interminables. Ainsi, des gens que vous soutenez, n’hésitent pas de façon voilée ou ouverte à vous brocarder, vous traitant de mendiant, de bon petit de telle ou telle personne, parce qu’ils ne tolèrent pas que vous dites du bien de leurs adversaires ,même si vous le faites en toute objectivité. Ils oublient que lorsqu’ils sont dans le besoin de solliciter vos services, cela peut être aussi interpréter comme une forme de mendicité de leur part à votre égard. Ils créent ainsi, des frustrations inutiles avec des personnes sincères qui les soutiennent dans leurs activités, justes pour des intérêts politiciens ponctuels, en oubliant le passé et le futur. Ce n’est pas bien. Il faut abandonner un tel esprit et voir le monde dans sa diversité. Préoccupez des partenariats mutuellement bénéfiques dans vos relations humaines, sans vous mêlez des relations de vos amis avec d’autres personnes, pour vu que cela ne s’apparente pas à un complot bien établi contre vous. Certaines personnes qui ont de la personnalité et de la dignité, arrivent à entretenir de bonnes relations avec des gens de divers horizons, sans cultiver les antagonismes, mais bien au contraire, pour œuvrer à la réconciliation entre des protagonistes en conflit en cas de besoin.

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 15:47, par M.Kouka
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Tout a fait d’accord avec No8 : Il faut absolument que Roch et son equipe passent a la vitesse superieure et frapper fort sur toutes les derives et surtout de reduire au silence tous ces vautours apatrides cdp-istes. Si on commet l’erreur de les laisser s’exprimer soit disant liberte d’expression, ces criminels vont a nouveau intoxiquer les esprits faibles et ignorants avec l’argent qu’ils nous ont vole. Je dis, il y a des moments ou il faut sortir des belles theories et etre pragmatique, meme s’il faut etre impopulaire. tant qu’il s’agit du bien du pays, il ne faut pas hesiter. Le CDP est un poison qui a ruine notre pays et il faut le contenir a tout prix jusqu’a ce que ces leaders apprennent la lecon.

    Répondre à ce message

    • Le 7 octobre à 12:47, par Leganga
      En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

      M Kouka, vous êtes un danger pour le Burkina ! Savez-vous seulement que le CDP que vous diaboliser est la troisième force politique du pays ? Anéantir donc le CDP revient à dire exclure tous ceux qui adhèrent à ce parti et c’est inacceptable dans une démocratie. Il faut vous faire à l’idée que tout le monde ne voit pas les choses comme vous. Merci

      Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 16:07, par kouadio
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Le MPP ne sait pas par ou commencer sinon les propos de Simon n’allaient jamais etre prononcées. C’est aussi la preuve que Blaise était l’homme qui vous a permis de rire et vivre heureux pendant 27 ans. maintenant vous avez chaud les gars !

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 19:17, par adama
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Malgré votre passé assez sombre le peuple burkinabè vous a confié son destin. Montrez vous à la hauteur, soyez des hommes d’etat car la responsabilité qui est la votre est très grande . Monsieur Compaoré, tout ce que nous demandons la concrétisation des promesses que vous avez faites au peuple !!! Que DIEU bénisse notre patrie

    Répondre à ce message

  • Le 6 octobre à 19:17, par Sidbéwendé Zoungrana
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Loin d’être un MPPiste, je suis pour une fois d’accord avec Monsieur Simon Compaoré – Président par intérim de ce Parti. Sa sortie et surtout les points par lui abordés sont, on ne peut, des plus clairs. Que comprennent ceux qui veulent comprendre. Il s’agira là des vrais patriotes qui ont pour seuls soucis, « la Paix et la cohésion dans notre pays, le Retour de la Justice pour tous , la Résolution des problèmes socioéconomiques des populations, qu’ils fussent conjoncturels et/ou structurels ». Pour ceux qui ne comprendraient pas, sachant qu’il est difficile de « réveiller quelqu’un qui ne dort pas » , on ne pourra que dire « Tant pis ». Ce que l’on pourrait demander à ces derniers du genre « Négatif », puisqu’ils ne sont pas nombreux, c’est qu’ils se taisent et suivent la majorité, le peuple.
    En effet, pour avoir pu juguler les dérapages du Régime passé au sortir des manifestations populaires des 30 et 31 Octobre 2014 pour renouer tant soit peu avec une « Démocratie vraie » mise en danger à un moment de notre histoire des faits d’omnibulation de certaines personnes par manque de lucidité , la « Liberté » très chère des burkinabé, et enfin, le « Démantèlement d’une Justice acquise » concoctée par certaines personnes jadis au perchoir d’une part, et d’autre part, d’évoluer vers une « Séparation réelle des Pouvoirs » qui devra, si les Acteurs respectifs concernés jouent leurs partitions, rassurer au peuple une vie tranquille, on ne saurait accepter une « Restauration des Ordres Anciens » quels qu’ils soient , qui n’ont eu de cesse que de faire souffrir le peuple, n’en déplaisent à ceux-là qui, s’estimant être les meilleurs n’ont eu d’ambitions que de tirer le pays vers le bas comme cela les arrange. Des éventuelles ou probables manœuvres « machiavéliques » visant une/des revanches des auteurs éventuels devraient être par eux « à comprendre » que c’est du passé. Et le passé, nous n’en voulons plus.
    Des Stratégies de déstabilisation par eux déployées, le peuple en a bien conscience. C’est pourquoi, les Auteurs rencontrent à chaque fois sur leurs routes, des « Voix » pour dire « Non » quand bien d’autres (très infimes en nombre) sont là pour les soutenir.
    Coïncidences pour coïncidences, tous les yeux ouverts s’aperçoivent de la chose. Dénonciation du démantèlement du Régime des Assassins (RSP), Réclamation du retour de Mr. Blaise Compaoré avec pour bouquet la dernière sortie inopportune de son cadet François par-ci, cynisme et froideur d’âme avérée constatés dans l’interview d’un certain Général vivement concerné par l’Affaire « Tentative du coup d’état » où il tente de justifier l’accroissement des agressions lâches de ces narco-terrorismes commués en « fous de Dieu » par la dissolution du Corps des RSP, les vaines tentatives de « Remise en cause de l’Indépendance de la Justice » engagée par une réclamation irréfléchie de la libération des Généraux, retenus pour de sérieux reproches (justifiés certainement) et, les tentatives de passer à Pertes & Profits, les vies perdues de nos martyrs par-là, la population a fini par comprendre leurs jeux et en a bien conscience.
    Le Gouvernement du moment, MPPiste soit-il, sur ces points précis, se trouve bien dans son rôle et joue parfaitement sa partition en privilégiant les « intérêts sacrées du peuple en sa charge » en dépit des desideratas de ceux-là qui voient et comprennent les choses autrement. Cela, personne ne saurait le contester.
    D’où la logique de reconnaître la justesse et le bien-fondé du Thème qu’est : « LE MPP FACE AUX DEFIS DE LA SECURITE, LA RESTAURATION DE L’AUTORITE DE L’ETAT ET DE LA FORTE DEMANDE SOCIALE DES BURKINABE ».
    L’on devra à cet effet, parvenir à la Réconciliation de notre population (même si à mon avis, ne s’explique pas vraiment) eu égard au faite que l’antagonisme, si antagonisme il y a, ne se retrouve qu’entre les « Acteurs Politiques » de tous bords d’ailleurs car tous autant qu’ ils sont, seront et resteront tous les mêmes des faits des qualités à avoir pour être de vrais politiques, à savoir : "Savoir mentir et tricher, être machiavélique et inhumain et, être ou devenir riche". Les premiers qui, criant aux scandales et autres comportements par eux jugés anormaux, voire, illogiques parce qu’ils n’y sont pas, tandis que les seconds, crieront en disant « Aujourd’hui c’est moi. Qui veut ou non, c’est nous qui commandons ». Vanité et rien que la vanité. Lorsqu’on y accède, on observe les mêmes comportements que ceux qu’on critiquait hier. Pendant ce temps, les populations entre elles s’estiment, s’entendent et s’entraident. Elles restent dans leur fond, "SOLIDAIRES".
    La recommandation qu’on pourra faire aux Acteurs politiques, sans exclusive, c’est que tout le monde joue « balle à terre » dans l’intérêt du peuple. Qu’ils arrêtent de se jouer de "l’Intelligence du peuple". Que ceux qui sont aux Commandes actuellement aient à l’esprit comme l’a si bien déclaré Mr. Simon Compaoré, qu’ils restent « Redevables à ceux qui les ont élu ». Quant à ceux qui gesticulent et aspirent à la conquête du Pouvoir pour les uns, et reconquête pour les autres qui ont déjà goutté à la soupe et qui ont échoué, qu’ils prennent leur mal en patience, le temps de relire correctement leurs copies pour s’améliorer en attendant le jour où ils auraient la faveur de revenir à la chose. La vie restant une Balle qui tourne dans tous les sens et chacun arrivera tôt ou tard à son tour.

    Répondre à ce message

  • Le 7 octobre à 07:53, par par Yiraba
    En réponse à : Rentrée politique du MPP : Mises en garde et assurances de Simon Compaoré

    Merci mr OUATTARA.le soleil se lève et se couche personnes ne peut empeché la tombé du soleil même si vous refusez de voir en face mais c’est comme ça.une seule personne ne peut danser a une soirée jusqu’au petit matin jamais du tout. Ceux qui crie,parle,pillaile au wazar sont les premieres beneficieres de la liberté au faso apres 27 ans de calvaire .

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés