Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

mercredi 27 septembre 2017 à 00h25min

Deux gendarmes burkinabè ont été blessés mardi soir entre Tongomayel et Sona, dans une embuscade tendue par des hommes armés contre un convoi sécurisé, a appris l’AIB de sources sécuritaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

Des hommes armés non encore identifiés ont fait sauter mardi en début de soirée, un engin explosif sur un véhicule de la gendarmerie qui escortait une citerne de carburant.

Après l’impact de la mine sur le véhicule, les assaillants et les gendarmes ont échangé des tirs pendant plusieurs minutes.

Un premier bilan fait état de deux gendarmes blessés, conduits au CMA de Djibo pour les premiers soins.

Le convoi se dirigeait vers Sona (env.60km au nord-est de Djibo) où se trouve un site minier.

La situation sécuritaire dans le Nord du Burkina Faso, plus précisément dans le Soum, s’est fortement dégradée cette semaine.

Au moins quatre soldats burkinabé ont été grièvement blessés tôt samedi 23 septembre 2017, quand leur véhicule a sauté sur une mine à Wouro Saba, localité située à quelques kilomètres de Djibo.

Dans la nuit de vendredi 22 au samedi 23 septembre 2017, le poste de police situé à l’intérieur du camp de réfugiés de Mentao a été incendié par des inconnus.

Dans la nuit de jeudi 21 au vendredi 22 septembre 2017, un civil a été tué par des assaillants.

Le gouvernement burkinabè a promis des mesures fortes pour contrer le terrorisme. Il a également appelé les populations à collaborer avec les Forces de Sécurité et de Défense.

Agence d’Information du Burkina

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 septembre à 01:20, par Souley
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    La France nous a sous-traité sa guerre avec les islamistes. Au lieu de laisser le combat se dérouler sur son territoire, la France a trouvé un moyen de déplacer le champ de guerre dans notre pays en y attirant les islamistes par leur présence sur notre sol. C’est une stratégie gagnante pour la France qui préserve ainsi sa population contre les attaques folles des islamistes, mais c’est à nous qu’on a refilé ces attaques.
    Armées françaises, allez-vous-en, allez-vous-en de chez nous, nous n’en voulons plus des sous-traitances de vos guerres..

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 09:58, par Temps de l’action
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      toi tu commence à comprendre. mais ça va au delà de ça. les soldats qui seront dans la force du G5 sahel ne seront que de neo-tirailleurs africains. prendrons nous un jour notre destin en mains ?

      Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 11:10, par kato
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Tant que les bases des armées françaises et américaines seront sur nos sols, il y aura toujours des terroristes. Blaise n’ a jamais aimé ce pays, c’est lui a offert couverts et gites aux impérialistes militaires. En outre, on ne peut combattre les terroristes en utilisant des moyens "démocratiques" , que c’est droits de l’ homme, que c’est..............Pensez vous que si c’était Thomas Sank, un terroriste allait aventurer sur notre sol ?

      Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 11:31, par je penses
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Du point de vue géostratégique, on est en droit de se demander si cette hydre terroriste, ne nous est pas imposée (depuis le démantèlement du régime Kadhafi par l’excité de Sarkozy, le suiviste de Tony Blair, et la folle américaine Hillary) avec la pénétration massive des terroristes (qui n’avaient plus d’obstacles) dans notre espace géographique. En effet, le machiavélisme a été poussé jusqu’ à la moquerie, car voilà que ceux-là mêmes, qui sont à l’origine de nos malheurs, refusent de donner des financements pour le démarrage du G5 sahel. Selon certaines sources, le nombre des forces d’occupation (Barkhane et africom) dépasse de deux fois actuellement celui qu’on connaissait pendant la période coloniale. Autrement dit, le néocolonialisme n’a jamais été aussi présent et manifeste ces derniers temps sur le continent noir.
      En nourrissant et en protégeant les terroristes (lors des négociations au Mali, les chefs terroristes ont été toujours convoyés et ramenés à leur base par ceux-là même qui sont sensés les combattre) l’Occident les utilisent contre nos chefs d’Etat qui rêvent d’indépendance ou prendraient des mesures ( contrats financement, matières premières ) contre la métropole.

      Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 17:47, par malin
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Oui, tirons-nous de ce Sahel et économisons notre fric pour les Antilles qui en ont bien besoin en ce moment. Faisons comme les Anglais, les Portugais, les Belges....

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 01:40, par Raso
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Il est temps de s’adapter avec les moyens nécessaires à ces attaques lâches. Pourquoi ne pas investir dans des drones équipés de camera infra-rouge qui surveilleraient la route pour tout déplacement des FDFs dans cette zone.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 09:52, par la droiture de l’homme
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Prompt retablissement aux blessés !
      les assaillants sont en train de mettre leur totale emprise sur le nord avant que le G5 soit constitué. un conseil au president pense aux enfants du pays qui se meurent, il faut une surveillance aerienne avec des drones, il faut etre sans pitié dans cette zone pour tout suspect. il faut terroriser les soit disant terroristes, le president ne doit pas attendre la constitution du G5. les negociations peuvent pietiner. il faut des drones, des helico et des avions pour un soutien aerien en cas d’attaque

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 04:51, par Homme2
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    RFI fait état de 2 gendarmes tués et 2 blessés. Si c’est ça la vérité, il faut changer de stratégie face à ces barbares. Trop c’est trop. On parle trop et on continue d’enterrer nos enfants.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 13:21, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      - Homme2, je suis totalement d’accord avec toi. Moi je propose depuis longtemps un certain nombre de choses et personne ne m’écoute dans le sérail du Gouvernement. Je le fais encore ici :

      1/- Mettre à prix les têtes des chefs terroristes connus en publiant leurs photos et en les placardant partout, même sur les arbres surtout au Sahel et dans les places des marchés. Leurs propres éléments vont les dénoncer ou les tuer pour empocher les prîmes. Même s’il faut proposer les prîmes sous forme de bétail, il faut le faire,
      2/- Proposer des forte prîmes pour toute personne qui fera une dénonciation de terroristes et qui s’avèrera juste. En revanche, sanctionner d’au moins 5 ans de prison ferme toute personne faisant une fausse dénonciation à but de vengeance,
      3/- Affecter beaucoup de personnel militaire dans le Sahel, dans les dispensaires, l’administration publique, l’enseignement, etc. et aucun d’entre eux ne portera la tenue de sorte qu’on ne pourra pas les identifier. Ceci pour qu’ils fassent en même temps du renseignement,
      4/- Fusiller toute personne prise entrain de collaborrer avec les terroristes. Le déclarer partout dans les radios locales du Sahel que collaborer avec les terroristes est un acte antipatriote et sera puni par la peine de mort,
      5/- Faire exactement comme les djihadistes le faisaient au Mali (Le boucher a peur du couteau dit-on) : Déhabiller et fouetter publiquement le jour de marché tout imam, tout marabout, toute personne prise entrain de faire des prêches inviant à la haine ou faisant l’apologie du terrorisme. La honte va les tuer dans leurs milieux ou bien ils vont abandonner leurs milieux pour toujours. S’ils se radicalisent, ils entre dans mon point 4 ci-dessus. Ils faut alors les fusiller,
      6/- Autoriser l’installation des ’’Koglweogos’’ exceptionnellement au Sahel, et l’encadrement doit être assuré par ceux de Kaya,
      7/- Inviter tout agent de terrain (encadreurs, vétérinaires, forestiers, animateurs de projets ou d’ONG, etc.) à savoir écouter et dénoncer tout suspect à son supérieur hiérarchique pour transmission à qui de droit (Haut-Commissaire, Prefet, Commandant de gendarmerie, Commissaire de police), et récompenser l’agent par une lettre de félicitation à classer au dossier,

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 27 septembre à 15:37, par Homme2
        En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

        Merci Kôrô pour vos suggestions. Que Dieu vous garde auprès de nous et veille sur le Burkina Faso

        Répondre à ce message

      • Le 28 septembre à 00:15, par Richa
        En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

        Kôrô Yamyélé, je suis de votre avis à 100% concernant les mesures que vous préconisez. Il faut absolument sortir du politiquement correcte et du balbutiement dans la gestion des attaques terroristes contre le Burkina. Si nous voulons vaincre le terrorisme, il faudra passer à la vitesse supérieure et les mesures que vous proposez peuvent y contribuer efficacement. Mais pour cela, il faut un pouvoir fort et des autorités vraiment décidées à attaquer le mal de front, depuis sa racine en mobilisant et en responsabilisant les burkinabè eux-même. Je suis d’accord avec vous : ne pas hésiter à débusquer et à punir très sévèrement toute forme d’intelligence avec l’ennemi et toute forme de trahison envers son pays. Je pense qu’un Thom Sank aurait eu le courage d’affronter le mal tel que vous le préconisez. Pour le reste, je ne vois pas qui ?! Dommage.

        Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 06:12, par La situation du Nord du Burkina est plus que préoccupante
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Voilà le problème qui doit préoccuper plus que cette affaire de d’ordre étalon. Nous avons perdu le Nord. Il est temps que le gouvernement se penche sérieusement sur la question et commence à déléguer la sécurité à quelqu’un d’autre. Simon est fatigué et doit aller se reposer.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 06:46, par Quid
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    La défense du territoire est l’une des principales missions régaliennes de l’état. S’il est vrai qu’on ne peut sanctuariser tout le pays, le minimum serait de déclarer le nord zone de guerre, instaurer un état d’urgence suivi de couvre-feu.
    Les FDS ont perdu trop d’éléments et le moral des troupes est dans les rangers.... Cher "ministre de la sécurité", il est plus que temps de vous réveiller sinon personne n’ira beatement se sacrifier pour des décorations à titre posthume.
    Comment comprendre que nos éléments en mission hors du pays puissent mener à bien leur mission à Gao, kidal, Darfour et ne pas securiser le "petit Nord " ? Trop c’est trop.
    Paix aux âmes des disparus et bon rétablissement aux blessés.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 07:16, par OUATTARA
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    C’est clair, il ne faut plus se faire des doutes sur la volonté ferme d’acteurs du régime Compaoré suivants de déstabiliser le Burkina Faso. Ce sont : Blaise Compaoré,François Compaoré,Gilbert Diendéré,Djibril Bassolé,Fatou Diendéré).Ces personnages habitués à leurs agissements et mentalités de dictature se croient indispensables au Burkina. Les récentes déclarations du président Compaoré et de son frère, les agitations de commerçants et d’OSC serviles mus par leurs intérêts bassement matériels au détriment de la stabilité et de la cohésion nationales, veulent accélérer leurs actions de reprise du pouvoir par la force. Ils ne veulent pas de la réconciliation nationale qui passe par la justice et la vérité. Les multiples attaques terroristes qui s’opèrent dans le nord du pays sont des faits de leurs alliés terroristes, avec qui ils entretenaient par le passé, des relations sordides de business par des prises d’otages, assorties de fortes rançons. Il urge que le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré prenne des mesures fortes pour arrêter les responsables des mouvements subversifs des partisans de ces sinistres personnages du régime Compaoré.Il faut même envisager la saisine de la Cour Pénale Internationale(CPI) pour ces hommes qui ont commis des crimes contre l’humanité en organisant des tirs sur la foule lors de l’insurrection de 2014 et par une série d’assassinats, dont ceux contre Thomas Sankara, Norbert Zongo, Aimé Nikiéma des droits de l’homme, David Ouédraogo etc. Tant que ces gens ne seront pas mis hors d’état de nuire, le Burkina ne connaîtra pas la paix et un développement durable. Les populations du Burkina qui ont souffert 27 ans de la tyrannie des ces hommes du régime Compaoré, doivent se mobiliser dès à présent, pour ne plus donner une seconde occasion à ces sinistres individus d’échapper à la sanction qu’ils méritent pour ne plus continuer à narguer le peuple.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 09:30, par Ouedraogo
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Bien dit mon frère.Ils n’ont pas encore changé.Ils pratiquent toujours la stratégie du pyromane-pompier.Le peuple burkinabé n’est pas dupe.

      Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 09:32, par Sapience
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Monsieur Ouattara. À vous lire c’est comme si vous avez des preuves contre tout ce monde que vous accusez. Il suffit qu’une plainte soit posée et vous vous allez vous confondre en excuse. Soyons sérieux et rigoureux dans nos analyse critiques. Il faut davantage de rigueur dans la sélection des publications sur FasoNet.

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 08:17, par Omar SAWADOGO
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Encore au nord du BF prompt rétablissement aux blesses trop c’est trop et si on decretait cette partie integrante du Faso ’’zone militaire’’ courage courage nos FDS c’est dommage

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 10:45, par DAO
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      SAWADOGO je suis parfaitement d’accord avec vous : declarer la zone "zone militaire" avec tout ce que cela comporte comme aménagement specifique à faire dans cette zone militaire
      il me parait anormal que le grand nord continue d’être géré comme une simple region administrative alors que l’élément predominant est la question sécuritaire
      les specialists des questions militaires doivent être serieusement sollicités et impliqués
      par ailleurs la question de l’équipement de nos braves FDS reste posé : il faut des équipements à la hauteur de leur bravoure. Pour cela il y a une seule solution : la prise en charge par tous les citoyens burkinabè de leur proper sécurité : si chaque Burkinabe paye en moyenne 5000 F/an (c’est une estimation) cela ferait environ 75 milliard par an ; sur 3 ans consécutifs cela ferait 225 milliards environs
      en attendant les promesses pour le G5.....

      Répondre à ce message

      • Le 27 septembre à 14:24, par Zot
        En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

        Toi tu cherches des problèmes avec ton histoire de cotisation. Burkinabé même que demande que l’on supprime l’iuts sur son salaire tu le vois en train de faire une autre cotisation ? Il préfère boire sa bière avec ses 5000f et prier Dieu pour le reste

        Répondre à ce message

        • Le 27 septembre à 16:08, par DAO
          En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

          Ah oui hein ? ok quand Burkinabe ne pourra plus sortir pour boire sa bière c’est là qu’il comprendra !!
          pas de problème continuons à boire et à djandjober tant que ce sera possible ! le reveil sera dur pour tous !!

          bonne sense nous tous !!!!!

          Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 08:59, par OUEDRAOGO
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Du courage au force de sécurité burkinabé la population vous soutient.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 16:12, par DAO
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      ce n’est pas le courage qui manqué ! le courage ne suffit pas ! le soutien théorique ne suffit pas ! les benedictions et les voeux ne suffisent pas ! on a fait ça tous les jours ! il faut être concret : consenter des sacrifices financiers pour les équiper correctement. l’Etat n’a pas suffisamment de moyens ! l’exterieur ne donnera rien du tout ! chacun à ses problèmes

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:00, par TANGA
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Si ils ont attaqué ce convoi, c’est qu’ils ont besoin de carburant.
    Aussi, leur base ou leur cache n’est pas loin et ils avaient des transporteurs à côté.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:07, par BORODOUGOU
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    je ne comprend pas. Quel est le bilan côté assaillants.On a jamais pu abattre un pour nous donner de l’espoir qu’on peut aussi les contenir.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:08, par gohoga
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    prompte rétablissement aux blessés. Contrairement aux informations diffusées par RFI ; heureux de savoir qu’il n’y a pas eu de morts.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 14:52, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      - gohoga, fout ton camp ! Toi-même tu es un islamo-terroriste ! Te rappelles-tu de ce que tu m’as dit quand j’ai fait cas du fondamentalisme ? Tu as dis que tu ne vas plus me respecter pour ce que j’ai évoqué et c’est pourquoi moi aussi je ne te respecte lus (oeil pour oeil, dent pour dent, mais croc pour croc dans ton cas). Toi-même tu ressembles à un âne qui a porté un bonnet.

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:13, par ouedraogo isa
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    prompt rétablissement aux blessés. les gendarmes aux moins acceptent d’affronter le danger pour sécuriser la population. Qu’allah vous protège. contrairement aux autres qui refusent d’escorter les convois en direction du nord Burkina pour se racketer les gens dans la circulations. merci encore braves gendarmes et sachez que vous méritez votre salaire. Qu’allah bénisse vous enfants et qu’il fasse qu’ils nous dépassent sur tous ce qui est positive.

    Répondre à ce message

    • Le 27 septembre à 20:29, par le patriarche
      En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

      Bien dit OUEDRAOGO Isa :( les gendarmes au moins acceptent d’affronter le danger....................alors que les autres refusent d’escorter les convois en direction du nord Burkina pour racketter les gens en circulation"). J’ai remarqué une chose depuis des décennies après plusieurs études que la gendarmerie nous est envoyée par DIEU pour sauver le BURKINA. On est sauvé ! Donc toi en tant juge représentant DIEU, proposes au citoyens burkinabé d’égorger tout porteur de tenue qui n’est pas gendarme. Surtout ce qui rackettent, cites-les ! Nous allons les bruler. Ce sont eux-mêmes qui attirent le terrorisme. N’est-ce pas ? Ils sont impures et ne doivent pas leur place ici dans notre FASO. MAIS AVANT TOUT, RENSEIGNE- TOI SUR LE RAPPORT DU REN-LAC. LA GENDARMERIE EST, SI LES AUTRES NE SE TROMPENT OU NE SE VOILENT PAS LA FACE, CLASSÉE 3ème EN MATIÈRE DE CORRUPTION AU BF. QUANT A LA SÉCURISATION DU NORD PEUT-ÊTRE QUE LES AUTRES CORPS IMPURES Y PARTICIPENT. NEUTRALISONS- LES ! OUEDRAOGO ISA, N’EST-IL PAS LA SOLUTION ADÉQUATE
      POUR COMBATTRE LE TERRORISME ? Merci !

      Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 09:17, par Omar
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Problématique : réfugiés et terroristes.
    Faut il donner asile à des populations voisines réfugiées et avec elles ses révoltés et terroristes (qui mordent la main tendue) ou bien laisser mourir des réfugiés sans assistance ? Questions pour croix rouge et tous ses suceurs de sang de la cause dont le système des nations unies en 1er ; il ya des personnes qui n’ont aucun intérêt à l’arrêt des conflits, des déplacés et terrorisme ?
    Tout le monde sait que ce sont les bases arrières et humanitaires du terrorisme les camps des réfugiés (soit par contrainte ou soit par collaboration les populations vont les suivre).
    Il faut revoir notre stratégie.
    On ne combat pas ces gars là comme ça. Il faut collaborer.
    Les blancs sont au loin là-bas et parlent . Qui alimentent et entretient les terroristes (armes munitions nourriture etc). je m’en tiens juste à la problématique posée en haut.
    Vive le BF
    Vive les FN

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 10:31, par alex ilboudo
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    La sécurité c’est des actions concrètes c’est du sérieux et nos autorités doivent arrêter de confondre cette sécurités avec des discours inutiles comme on va terroriser les terroristes, on va mener des actions fortes etc pendant que les civiles les gendarmes les militaires continuent de se faire massacrer par les mêmes djihadistes. Simon compaoré de grâce ait pitié du peuple Burkinabè la situation de dépasse.Les djihadistes s’installent définitivement , progressivement et avec une tactique inédite dans le soum. Ils ont tué plusieurs éléments des fs, des personnes ressources et influentes( chefs de village conseillers des personnes qui collaborent avec les fs) et ils continuent de tuer qui ils veulent et quand. Il ont atteint leur premier objectif installer la peur et montrer les limites des forces de sécu. La seule réponse visible des autorités c’est on a fait ça on va on va on va etc et nous avons déjà la conclusion on va maintenant sacrifier le pays. Aujourd’hui beaucoup de jeunes des villages frontaliers avec le mali se sont ralliés aux djihadistes par contraintes, par nécessite et par crainte de représailles.
    La nuit, la population est abandonnée à elle même, les forces de sécurités sont dans les casernes afin de renforcer la sécurité dans les casernes donnant ainsi main libre aux djihadistes. Les grandes voies sont minées pour ralentir et empêcher l’action des fs. Les djihadistes ont des pistes des voies secondaires pour l’acheminement des armes . Par leur invisibilité et leur discrétion ils sont maintenant maîtres du terrain. Nous ne pouvons pas assurer la sécu des personnes qu’ils veulent collaborer avec les fs.Ms, votre conception de la sécurisation du pays est dépassée ayez pitié de vos enfants.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 10:52, par Kouka
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Finalement on ne sait plus a quel bilan se tenir. 2 morts et 2 blessés pour rfi, 2 bléssés pour le fasonet , 4 morts pour netafrique. Dans tous les cas prompt rétablissement aux bléssés

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 11:26, par Mninda
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    À chaque fois que l’on interpelle le Chef de l’ État et son gouvernement sur la gravité de la situation sécuritaire au nord ,ils se réfugient toujours dans l’argument éculé du genre " même les USA, la France ,bref même les grandes puissances militaires du monde n’arrivent pas à empêcher les actes terroristes sur leur territoire" .Et hop ,ils s’en vont dormir tranquillement .Pourtant ,il y a des petits pays comme la Mauritanie qui ont réussi à vaincre le terrorisme sur leur territoire . Comment peut -on nous avoir toujours de la même manière dans un rayon de 50 km ,sans que de surcroît ,nos FDS n’aient jamais réussi à abattre un seul de ces fameux assaillants à chacune de leur attaque ? Quand même ,il y a vraiment quelque de sérieux qui cloche et qu’on ne nous dit pas .

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 12:51, par EBENEZER
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Prompt rétablissement aux blessés.
    Notre soutien aux FDS.
    Où se trouve le G5. Pourquoi sa mise place tarde-t-elle ?
    Et que fait le Mali qui laisse ces délinquants qui y quittent pour attaquer le B.F pour ensuite y retourner ?
    Il faut que l’État du Burkina Faso mette en place une politique de sécurisation du sahel
    Burkina car les attaques se font à un rythme exagéré( terrain et route minés
    ayant entraîné des blessures de nos Forces de Défense, populations tuées, gendarmes et commissariats attaqués).
    Il est temps que nos autorités communiquent et réagissent par à ce mal.
    Que le Tout Puissant bénisse le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 16:27, par Aristide OUDRAOGO.
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Avant tout propos, paix aux âmes des soldats tombés lors des attaques djihadistes et prompte rétablissement aux blessés. Ceci étant, voilà des questions que je me pose. Pourquoi la zone où ont lieu les attaques n’est pas déclarée zone de guerre ? Pourquoi ce sont les FDS qui sont chaque fois surpris par les assaillants ? Pourquoi les hélico de combat et les chasseurs super Tucano ne sont pas utilisés ? Pourquoi les FDS patrouillent dans des véhicules découverts et non dans des blindés ou des transport de troupes blindés ? Qu’attend t-on pour équiper les FDS d’armes autres que les A.K 47 utilisés par ces djihadistes ? Les FDS ont-il des lunettes de visée nocturne ? Pourquoi ne pas impliquer un tant soit peu les koglewéogos dans cette lutte contre ces assassins illuminés et endoctrinés ? Enfin je pense qu’une coopération avec Israël dans le domaine de la défense et de la sécurité est à envisager quitte à déplaire à certains pays.

    Répondre à ce message

  • Le 27 septembre à 20:19, par aol
    En réponse à : Soum : Deux gendarmes blessés dans une embuscade

    Il ya deux option pour declanger un EEI (Engin Explosif Improvise) la première c’est au contact avec le système de mis a feux et la deuxième c’est a distance par une commande qui peux être un téléphone portable. Dans l’optique qu’il y a eu des combats entre les FDS et terroriste dans cette attaque c’est que une commande a distance a été utilise.
    Comme solution il faux équipe les véhicules militaire de brouilleur d’onde dans la gamme de fréquence 410 a 470 Mhz utiliser pour la commande de systeme (voiture, portail de maison, alarme) 800 a 2600 Mhz utiliser dans la téléphonie mobile. C’est équipement a usage civile et militaire se trouve facilement en vente a moins de 1000 Euro. L’équipement de nos FDS n’est pas forcement arme a feux il faut aussi se mettre se mettre a la technologie adapte a notre budget. J’ai vu les BIR Bataillon d’Intervention Rapide du Cameroun utiliser des drones civile le DJ Phantom très bon marche moins de 1000 Euro pour recueillir du renseignement a 100 voir 200 métrés de leurs position. Pour un militaire au combat ces information sur le terrain autour de lui a 100 peux déterminer l’issue de la bataille.
    Juste ma modeste contribution

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés