Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

LEFASO.NET | Par Oumar OUEDRAOGO • vendredi 25 août 2017 à 23h15min

Décédé le samedi, 19 août dernier, Salifou Diallo repose définitivement dans sa ville natale, Ouahigouya. C’est dans l’après-midi de ce vendredi, 25 août, qu’il a été inhumé après des cérémonies officielles et publiques sur place à Ouahigouya, chef-lieu de la province du Yatenga et de la région du nord.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement  à Ouahigouya

Déjà la veille, jeudi, les dispositions ont été prises pour cet ultime acte. Ainsi, le grand marché a fermé ses portes à 12 heures, et ce jusqu’à samedi. Une forte mobilisation s’est ensuite constituée pour l’accueil du cortège convoyant le corps de la capitale à Ouahigouya. Le dispositif d’accueil positionné à sept kilomètres de l’entrée de la ville, va par la suite former un cortège à perte de vue qui va sillonner les grandes artères de la ville, sous les yeux expressifs des populations sorties massivement tout le long du circuit.

Puis, l’étape de l’installation de la dépouille dans la résidence privée du disparu sise au secteur 10 de Ouahigouya. Toute cette nuit de jeudi à vendredi, corps constitués et couches socio-professionnelles se sont succédé devant le corps pour des recueillements. Le tout accompagné de la lecture du Coran.

Dans la matinée de ce vendredi, la grande cérémonie officielle et publique à la Place de la nation de Ouahigouya où autorités et populations ont marqué une forte mobilisation, malgré la canicule. Etaient également présents dans cette ville située à 189 km de la capitale, le Président du Faso, Roch Kaboré, et son Homologue nigérien, Mahamadou Issoufou.

Outre le recueillement des populations devant la dépouille, cette étape a été marquée par plusieurs allocutions. Dans le chapelet d’interventions, on retient que le représentant du roi du Yatenga a, après avoir loué le mérite du disparu, dit espérer que la région du nord ne sera pas délaissé et que, par conséquent, les projets qu’il a lancés seront poursuivis (citant le bitumage des voies Ouahigouya-Tougan, Ouahigouya-Djibo), etc. Pour le représentant de la famille, « Salifou Diallo a été l’enfant de tous », tout comme le souligne la communauté musulmane.

Mesurant la côte de popularité du défunt par la mobilisation et la qualité des présences à l’évènement, le porte-parole de la communauté musulmane a magnifié au passage toutes les délégations venues de pays frères. Il a fait mention spéciale au président du Niger, Mahamadou Issoufou, qu’il qualifie désormais de « premier du roi du Yatenga ».

« Vous avez honoré le Yatenga, que Dieu vous honore ! », a-t-il lancé à l’endroit du président nigérien. La communauté catholique a prié pour que le disparu puisse bénéficier de la grâce du Tout-Puissant. Même langue du côté de la communauté protestante pour qui : « Dieu a donné, Dieu a repris ». S’en sont suivis les propos du représentant des opérateurs économiques, la délégation venue du Houet (capitale économique du Burkina), les parents à plaisanterie (Gulmantché, Bisa, Samo), les ex-collaborateurs du défunt, la représentante des femmes du Yatenga.

Le discours du Premier ministre, Paul KabaThiéba a été le dernier prononcé, faisant place au défilé des Forces de défense et de sécurité. Le recueillement des deux Chefs d’Etat a mis fin à cette étape. Tandis que le corps prenait la direction de la grande mosquée, Roch Kaboré et Mahamadou Issoufou se rendaient au domicile de la maman de feu Salifou Diallo, sis au secteur 9. Du lieu de prières, le corps a été conduit à la résidence du défunt par une foule impressionnante. C’est le départ pour le repos définitif avec l’inhumation intervenue aux environs de 15 heures.

Avant ce dernier acte d’adieu !, l’émotion a été très forte avec les oraisons funèbres. Simon Compaoré, ministre d’Etat, ministre de la sécurité et compagnon de lutte politique et le vice-président de l’Assemblée nationale, Bénéwendé Stanislas Sankara n’ont pas pu masquer ce qu’ils ressentaient au plus profond d’eux.

Un véritable choc émotionnel, lorsque Me Sankara s’est fondu en larmes...avant de puiser les ressources au plus fond de lui pour achever sa partie dédiée à l’oraison funèbre. Mieux, ils ont tous promis de poursuivre les nombreux chantiers de développement ouverts par l’homme qui repose définitivement à Ouahigouya, d’où il est né le 9 mai 1957.

O.O
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 août 2017 à 20:11, par Praprika Ouederaogo
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    N’ importe quoi ? Malaise, emotion, je hais les politiciens ! Comme s’ ils s’ aimaient.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 21:53, par SIDKIETA
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    C’É maintna fini pour Salf fou DIAL’EAU. La page est tournée. Place à ce qui suit vraiment... comme dan 1 film dramatic.

    Répondre à ce message

  • Le 25 août 2017 à 23:34, par Noyesman
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    C’est avec émotion que j’ai appris l’annonce de ta disparition et suivi le déroulement de tes obsèques qui témoigne de ton poids sur l’échiquier politique du Burkina Faso. Je ne suis qu’un citoyen lambda qui n’a jamais eu l’occasion de te rencontrer physiquement. Je n’ai pas toujours été d’accord avec toi sur certains plans, mais je garde en mémoire ce numéro de L’Obervateur paalga de 2009 dans lequel tu dénonçais courageusement la patrimonialisation de l’État. J’ai particulièrement apprécié ce passage de ton interview où tu as déclaré que " Je ne suis pas un yesman". Cette position à laquelle s’ajoute ton engagement aux côtés de l’opposition contre la modification de l’article 37 ont inspiré le pseudonyme de " No yesman" que j’ai souvent utilisé sur le net. Aujourd’hui tu quittes brutalement la scène en laissant un sentiment d’inachevé sur bien de chantiers et en emportant avec toi des secrets sur des zones d’ombre de notre histoire politique. Repose en paix et puisse Dieu te rendre grâce pour tous tes bienfaits. Tu es parti dans la dignité et tu resteras à jamais vivant dans la mémoire collective.

    Répondre à ce message

    • Le 26 août 2017 à 09:22, par AHMED
      En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

      Comme toi Je suis un citoyen lambda qui n’a jamais eu l’occasion de rencontrer physiquement Salif Diallo. Je viens de lire votre avis et je vous félicite pour votre point de vue contrairement à certaines personnes qui ont écrit pour salir sa mémoire. Un grand n’est pas petit. Qui peut me dire quel homme aussi "grand" soit il a déjà eu autant d’adoration à sa mort ?. C’est sûr qu’il a frustré beaucoup de personnes dans sa vie. Cette mobilisation montre qu’il a fait plus de biens que de mal. Des gens venus d’horizon diverse ne peuvent pas mentir ensemble. Brandir ensemble des preuves multiformes de ses bienfaits sans se connaitre est exceptionnel. Tout le monde dit que Salif, le problème c’est d’arriver à lui et lui parler. A César ce qui est à César . C’est un digne fils du Faso qui sait d’ou il est venu. Un grand travailleur pour son pays. Que la terre libre du Faso lui soit légère

      Répondre à ce message

      • Le 26 août 2017 à 14:53, par LPL
        En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

        Voyez-vous, quand vous avez été un meneur d’hommes à la hauteur de Salifou DIALLO, "un stratège et un fin tacticien" comme l’a laissé entendre le Président Nigérien Mahamadou ISSOUFOU, on peut vous aimer ou vous détester, mais vous ne laissez personne indifférent à votre présence ou à votre absence. Et tous ceux qui ont côtoyé, un tant soit peu, l’illustre disparu vous le diront, l’Homme était immense de par son talent en politique comme dans le domaine social. Vous allez le voir avec vos idées et vous ressortez de chez lui avec les siennes. Convaincu et convaincant, il l’était ! Il va donc vraiment manquer à la scène politique Burkinabè. En outre, vues les circonstances dans lesquelles il s’en est allé, "comme un voleur" "sur la pointe des pieds" diront certains, et compte tenu de ses responsabilités augustes et multiples dans les affaires politiques courantes au Faso, on ne pouvait que lui rendre un tel hommage unanime lors de sa disparition. Oui, Repose en Paix Salfo DIALLO et que la Terre de ton YATENGA natal te soit légère !

        Répondre à ce message

      • Le 26 août 2017 à 17:03, par Mam yélé
        En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

        Je salue la mémoire de Salif Diallo, qui a marqué les trente dernières années la politique au Burkina et ailleurs. Cependant, je pense que sa page doit être rapidement tournée et laisser la place à la poursuite de ses œuvres en séparant le grain de l’ivraie.
        Mesdames et messieurs, plusieurs burkinabés dans les mêmes conditions que lui, auraient fait autant ou peut-être même plus ! Blaise, (devenu diable avec le temps pour le regretté) a manqué de faire d’autres ’’Salif Diallo’’ dans le bon sens, pour booster le Burkina (c’est-à-dire, mettre à l’aise, au moins une personne ressource par région à défaut de le faire pour tous les burkinabés et leur assurer de la même protection dont a bénéficié l’illustre disparu).
        Malgré ses valeurs intrinsèques que l’on peut lui reconnaître, nul ne doute que ce n’était pas le simple civil qu’il était qui faisait peur, mais c’est sa proximité avec l’ancienne garde présidentielle qui a fait sa force dans le temps, et sa largesse ne pouvait pas être de sa poche quand on connait les niveaux de salaire au Burkina.
        Puisqu’il était unique en son genre, il a peut-être abusé de ces avantages et naturellement tout abus engendre des conséquences parfois non désirées, c’est peut-être pourquoi il est cité dans certains crimes.
        Alors je vous invite à cesser les tirs croisés et à vous mettre au travail car plus rien ne pourra réveiller Salif DIALLO alors que le Burkina doit avancer. Vive le Burkina

        Répondre à ce message

      • Le 26 août 2017 à 23:21, par titi
        En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

        adoré ? ?? jamais je n adorerai un homme fait de poussière comme moi. A Dieu la Gloire et le dernier mot !!!

        Répondre à ce message

      • Le 28 août 2017 à 08:03, par Lili
        En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

        C’est tellement vrai. Vous avez vu juste, "Des gens venus d’horizon diverse ne peuvent pas mentir ensemble", "Cette mobilisation montre qu’il a fait plus de biens que de mal", vallidée

        Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 04:17, par yamgouba du kipirssi
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    RIP Salfo !
    on ressent le vide laissé par JJ l’Hebdromadaire en ces temps d’avalanche de drames et de questionnements sur le Burkina de Rock ! avec son humour caustique frisant l’insolence, il nous aurait aidé à digérer tous cela avec philosophie !
    vivement que des mécènes viennent au secours de JJ l’Hedromadaire.
    Au secours Roczilla !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 10:19, par nebié
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Franchement Salifou Diallo etait un stratège. Parce que les 30 et 31 octobre 2014 si on nous avait dit que c’est pour enlever Blaise COMPAORE et mettre Salif Diallo personne n’allait sortir

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 11:08, par Le Mentalist
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Ahmed je te plains, tu es très naïf, tu ne sais rien des pleureuses professionnelles ou des démunis que l’on achète avec 5 000F pour venir glorifier des suppôts du diable qui ont toujours diner avec satan. Je n’ai que 34 ans mais je sais que JO OUEDER était aussi doué que SD.
    Maintenant, attendez vous au retour de qui a fait SD, le rancunier le plus célèbre à la colère froide. C’est sûr y’aura renversement de table !

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 13:19, par Souleymane savadogo
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Je vous présentes à toutes et à tous les Burkinabé que notre président de l’ensemblée nationale Son Excellence Monsieur Salif Diallo est décédé que dieu accepte son paradis et sa terre soit être léger avec lui repose en paix Notre président de l’ensemblée nationale burkiinabé Monsieur Salif Diallo !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 13:22, par Citoyen Lambda
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Ainsi donc le très célèbre( positivement pour les uns , tristement pour les autres ) Salif Diallo Président de l’ Assemblée nationale s’en est allé au royaume des cieux d’où l’on ne revient jamais . Paix à son âme quelque soit ce qu’il fut pour les uns et pour les autres . Mais soyons aussi objectifs et moins naïfs . Dans aucun pays au monde ,on ne peut trouver la deuxième personnalité d’un État mort dans une chambre d’hôtel à l’étranger sans que cela ne donne lieu à une autopsie . Comment l’ambassadeur du pays concerné arrive ,et c’est la police française qui lui tend un certificat de décès ou c’est mentionné que Salif est mort de mort naturelle et Mr l’ambassadeur sans aucune prudence embouche la même trompette . Appartenait il à la police française de requérir un médecin en l’absence d’un représentant de l’Etat burkinabé pour constater le décès d’une si haute personnalité ? Quand même . On n’est un pays normal ou une province française ? Par ailleurs ,la rumeur fait cas d’une opération de chirurgie cardiaque appelée greffon que le PAN aurait subi en Tunisie . Cette rumeur est elle fondée ou pas ? Quid du médecin qui a accompagné SALIF en Tunisie et qui aurait recommandé cette opération non prévue ? Il doit être entendu ce monsieur .Pourquoi le Président du Faso ne demanderait pas la communication du dossier médical de Salif au niveau de la clinique tunisienne qui l’a accueilli ? Il est vrai ,qu’il faut accepter la volonté divine ,mais reconnaissons qu’il y a beaucoup de questionnements et de zones d’ombre dans cette mort tragique et l, ARCN à parfaitement raison de demander une autopsie .

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 15:10, par kouka ouedraogo
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Lentement mais surement la période révolutionnaire est entrain de se fermer. La roue tourne pour tout le monde. A la jeune génération de pouvoir s’assumer pour un Burkina plus radieux, prospère, objet de fierté à travers une ressource humaine de qualité et une bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 26 août 2017 à 18:13, par Pappa
    En réponse à : Burkina Faso : Salifou Diallo repose définitivement à Ouahigouya

    Les politiciens restent politiciens. Mon cgapeau bas a Salif Diallo ! Reposez-vous maintenant. Que ceux qui sont arrogants et se mettent au-dessus des autres se ressaisissent. Tout se vit ici-bas.

    Au fait, Blaise doit mourir d’envie ! Lui qui s’assurait que tout se passe a l’image de l’apres Salif. Ne pensez-vous pas la meme chose que moi ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés