Décès de Salif Diallo : "N’oublions jamais, au faite de la gloire ou dans le creux de la vague que nous ne sommes que des pauvres mortels" rappelle Luc Adolphe Tiao

dimanche 20 août 2017 à 20h28min

Dans cet hommage exprimé sur sa page Facebook, l’ancien Premier ministre Beyon Luc Adolphe Tiao, salue En Salif Diallo un acteur politique majeur, et sans doute le plus fidele disciple du président Blaise Compaoré aux côtés duquel il a donné le meilleur de lui-même dans la réalisation des grands projets de développement du Burkina.

Décès de Salif Diallo :

La vie est un pelerinage sur terre. Dieu decide du terme de ce ce pelerinage. Salif Diallo s’en est allé par la volonte de Dieu. Nous nous connaissons depuis 1987. Nous avons eu des liens de camaraderie tres forts. Meme que j’etais un de ses confidents au moment oú il traversait ses difficultes politiques.

Nos temperaments etaient opposes. Mais on se comprenait bien jusqu a la rupture politique intervenue au sein de notre parti en janvier 2014 et nos chemins se sont separés.

Il a ete sans doute le plus fidele disciple du président Blaise Compaoré aux côtés duquel il a donné le meilleur de lui-même dans la réalisation des grands projets de développement du Burkina.

Un acteur politique majeur. La politique a ses péripéties et ses rebonds. Puisse l’âme de SD reposee en paix. Que l Eternel lui accorde sa Miséricorde. Que nous croyants, nous n’oublions jamais, au faite de la gloire ou dans le creux de la vague que nous ne sommes que des pauvres mortels.

Toutes mes condoleances les plus sincères à Chantal Diallo et à toute la famille endeuillée de l’illustre défunt.

Beyon TIAO

https://www.facebook.com/beyon.tiao

Messages

  • A travers les réactions à la mort de Salif Diallo je réalise que ce monde est difficile à appréhender. Un homme vient de décéder et la morale nous recommande de ne pas polémiquer. Personnellement, je pense que ce personnage a eu une double identité. La première identité triste. Celle là qui a pris cause pour les basses besognes de Blaise Compaoré s’il ne les motivait pas. Pendant 25 ans on conviendra avec moi qu’il n’a rien dit au sujet de l’assassinat de Thomas Sankara, Oumarou Clément, les étudiants Dabo et les tortures de Saran Seré Seremé entre autres. N’était-il pas le cerveau manipulateur qui a cassé l’opposition et la société civile pour consolider le pouvoir d’un dictateur. J’espère que les acteurs sincères vont témoigner (Laurent Bado, Emile Paré, etc.). Pour casser le MBDHP il n’a pas hésité à lancer le faux mouvement de Ousmane NACRO. Les basses besognes de Kadafhi en passant par les rebelles ivoiriens, on pourra facilement en faire un livre.
    Il y a heureusement la deuxième identité. Celle qui a osé quitter le système Compaoré en agonie et qui a contribué à faire triompher la révolte du peuple burkinabè. Donc j’invite les acteurs sérieux à plus de réserves sur les hommages de Salif DIALLO. Personnellement je suis prêt à excuser les soldats qui ont massacré Sankara. Ils ont joué le rôle de ces jeunes djiadistes qui viennent se faire abattre et nous endeuiller. Les vrais ordres sont tapis au milieu du désert. Et Salif Diallo pourrait faire parti des cerveaux de l’abréviation de cette révolution burkinabè. Il a certes fait un mea culpa mais est ce suffisant ?

    • Ce qui est sur, tout se paie cash ici bas. Dans la folie du pouvoir, nous avons des approches peu louables envers nos semblables. Même si souvent celles là pourraient se retourner contre nous.

    • Félicitation mon fère, vous êtes un homme honnête. Je ne me rejouis pas de la mort de Salifou DIALLO. Je ne suis pas non plus triste. Salifou DIALLO est seul responsable de la pourriture politique que nous avons vécue pendant les 27 ans du règne du dictateur Blaise COMPAORE. Soyons donc modérés dans les hommages

    • Mon cher ami, ce que vous dites est peut être vrai mais reconnaissez que ce n’est pas le moment. La mort attriste, même celle de l’adversaire. Ce n’est ni dans la culture burkinabe, ni même dans celle africaine d’accabler le mort, avant qu’il ne soit inhumé, à moins qu’il ne soit un criminel confirmé et dont vous avez les preuves des crimes. Pendant la période de deuil et même quelques semaines après, on retient volontairement les qualités du défunt. En ce qui concerne, Salif, les complots politiques (c’est de bonne guerre) et les complicités de crimes dont il s’ est rendu coupable sont connus de tous, mais attendez un peu, ce n’est pas le moment.
      Pour finir, je vous conseille d’éviter d’accabler la famille d’un défunt pendant le deuil, tant que vous n’avez pas la certitude que le défunt a eu un passé criminel avéré. Du reste, je vous signale, que pour les crimes dont vous avez fait cas, certes, la responsabilité de salif Diallo est engagée mais aussi celles de toutes les personnes qui ont collaboré avec Blaise. Pour ces crimes, elles n’ont rien dit, ne dit on pas que qui ne dit rien, consent.
      A mediter : D’après certaines sources, il semblerait que c’est Salif qui filait les info de la presidence à norbert zongo, je n’en sais rien
      Amicalement

    • Ce n’est qu’un point de vue, surtout quand on n’a pas tous les éléments pour juger ! ; La vie de Salif Diallo a été pleine de supputations. Quand il y’a des problèmes dans un parti politique, c’est la faute à Salif Diallo. Quand Blaise Compaoré fait des bêtises, c’est Salif Diallo. N’oublions pourtant pas le rôle de François Compaoré dans les dérives du régime de Blaise. Tout le monde sait que ni Simon, ni Roch, ni salif ne pouvaient plus rien face à la famille de Blaise. De mon point de vue, Salif n’a fait que se défendre. Souvenez vous de a façon don il a été humilié avant d’être envoyé comme ambassadeur en Autriche. Salif a simplement montré à ces apprentis sorciers de l’entourage de François Compaoré ce qu’est la politique. Personnellement, connaissant ce qui ce passe dans le monde politique, je pense que l’on peut simplement reprocher à Salif d’avoir été plus fort que les autres.

    • Monsieur RAWA , vous m’ avez compris à moitié. Je ne juge personne, surtout pas des cadavres qui ne sont pas encore inhumés. Je demande tout simplement aux gens de ne pas être trop hypocrites. Quant à Roch, Simon et François, leur tour arrivera un jour. Vous aussi, vous n’avez aucune preuve sur ce que vous avancez sur Salifou DIALLO. Je ne suis pas un acteur politique, loin de là. Mais je suis la scène politique burkinabè depuis 1991. Donc je ne suis pas un profane. Amicalement

    • La morale nous impose surtout d’être honnête. Trêve d’hypocrisie. Laissez les gens vider leurs coeurs. Un point un trait. Le défunt était bien sur des points, mauvais sur d’autres et méchants sur d’autres points, oui ou non. A quoi les méchancetés ont servi ? Rien. Il est mort comme tous ceux qui ont souffert ses méchancetés, tout comme Blaise mourra comme Sankara et Norbert Zongo.

    • Merci au très honnête El_montro !
      Vous savez tous ceux qui sont nés après la révolution, et qui vouent une vénération aveugle pour cet homme ne le connaissent nullement. Il est incontestable, c´est un homme de convictions, mais aussi un homme de traitrise. Sans son concours, le 15 octobre 1987 n’aura peut-être jamais eu lieu ! En effet je me souviens de l´organisation des 20 années de l´assassinat de Thomas SANKARA que nous avions voulu célébrer avec la caravane Thomas SANKARA. C´est le même Salif DIALLO qui avait organisé la contremanifestation, le même qui traitait Thomas SANKARA de tous les noms. Enfin, oublions tout cela car il n´est plus de ce monde. Seuls les charognards tournent autour des cadavres. Mais eux pourtant pendant plus 25 ans ont vilipendé Thomas SANKARA. Nous vrais SANKARISTES, sommes des Hommes et de Femmes de pardon. Nous n´avons pas oublié, nous avons seulement pardonné. Seulement, nous n´allons pas laisser ces « milliardaires » réécrire l´histoire que nous connaissons. Nous ne leur ferons pas ce cadeau. Vous savez celui qui trahit une fois peut encore trahir deux fois, ainsi de suite, et cela devient une habitude. Ils (tous ceux qui sont restés avec Blaise Compaoré) se sont mis d´accord pour tuer Thomas SANKARA, car ce dernier les empêchait de bouffer.

      La disparition de Salif DIALLO, douloureuse soit elle-pour sa famille et ses amis politiques, donne une chance inespérée au président Roch Marc Christian KABORÉ de reformer pacifiquement nos institutions, de faire le grand nettoyage autour de lui et de se consacrer sans « politique politicienne » aux problèmes de tous les Burkinabè. Gorba n´a jamais fait l´unanimité. Il a su nourrir de la controverse quand cela servait ses intérêts. Un pilier du trio vient de tomber. Les cartes doivent être redistribuées. Le système de gouvernance doit être revu et corrigé. Le président en est-il conscient !? Les hommes changent au contact du pouvoir. Ils sont des centaines sinon des milliers, ces politiques maintenant orphelins, qui devaient leurs carrières à la seule volonté de Gorba. Et c´est dans la redistribution des cartes que le MPP risque d´imploser. Les inconditionnels de Gorba risquent maintenant de faire les frais de la colère latente mais visible du peuple, mais aussi de l´entourage de l´humaniste Rock. Lequel entourage perdait souvent patience face aux humeurs de Gorba. Hélas, dommage, Gorba s´en allé avec ses secrets. J´aurais aimé lire ses mémoires un jour. Le jardin secret du président Blaise Compaoré vient de se volatiliser. Paix à son âme ! Combattant, puisse-t-il transmettre nos salutations militantes aux autres camarades en l´occurrence :
      Capitaine Thomas Sankara,
      Capitaine Henry Zongo,
      Commandant Jean Baptiste Lingani
      Colonel Michel Kouama
      Ouattamou Lamien
      Clément Oumarou Ouédraogo
      Guillaume Sessouma
      Dabo Boukaty

      Et bien d´autres encore, car le désert politique Burkinabè est bien plus immense.
      Repose en paix !
      La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

  • L’heure n’est et ne doit pas être au déballage des erreurs et péchés de ce grand homme. Nous devons prier pour lui. Même ceux croupissent dans les prisons ou hôpitaux pour le fait de la politique, doivent prier pour lui et demander à Dieu de le pardonner. Qui n’a pas pêché comme l’a dit Jésus devant la femme ayant commis l’adultère "que celui qui n’a jamais péché envoie le premier la pierre sur cette femme" avant de lever la tête ils avaient tous fuient. Alors, soyons des hommes de pardon. Dans mon écrit "Sans Dieu, au Burkina Faso, il n’y aura jamais de véritable réconciliation nationale", cela sous entend que seul le pardon où Dieu est au centre peut assurer cette réconciliation. Pas Pas notre semblant de justice des hommes, nous sommes tous faux. Qui peut rendre justice à toutes les victimes tombées en politique, personne en dehors de Dieu. D’ailleurs qui parmi nous mérite d’être aux côtés de Dieu, s’ il nous accorde pas son amour et sa miséricorde. SEIGNEUR, pardonnez notre frère et ami Salifou DIALLO et accueillez le auprès de vous.

    • Prions pour que Dieu console sa famille. Quant au défunt lui-même Dieu saura où le placer selon ses œuvres. Cherchons le paradis pendant notre séjour sur terre ; après notre mort, ni les prières,ni les vœux, ni les sacrifices, ni les larmes des vivants ne peuvent nous accorder le salut auprès du Seigneur.

  • "N’oublions jamais, au faite de la gloire ou dans le creux de la vague que nous ne sommes que des pauvres mortels" rappelle Luc Adolphe Tiao. Merci de nous rappeler ça maintenant que vous n’êtes plus au fait de votre gloire. On vous a vu à l’ordre et ce n’est pas ce precepte que vous avez appliqué quand vous étiez au pouvoir. C’est facile de faire la leçon, quand on a perdu ses glorioles.

    • Merci M. NEYA pour cette morale à certains qui veulent faire oublier leur passé récent : la réquisition de l’armée pour tirer sur des Burkinabè qui ne réclamaient que la liberté et la démocratie

  • Toutes mes condoléances à la famille DIALLO et que le défunt puisse reposer en paix. Quant Mr TIAO, il fallait rappeler ces mêmes propos à Blaise COMPAORE avant Octobre 2014, c’est maintenant que vous n’êtes plus premier ministre, que vous avez les pieds sur terre. Sachez que vous ne nous appreniez rien, pour cela nous sommes humbles, et nous aimons notre prochain, comme nous mêmes. Vous avez refusé d’être à notre place pour comprendre, c’est pour cela, que vous aviez voulu nous imposer l’article 37. Vous aviez ignoré en ce moment que vous étiez mortels et les plans de Dieu pour vous. Da grâce gardez ces leçons pour vous et votre famille.

  • je partage la même vision que El monstro et Dosso

  • Pour moi normalement, Blaise devait prendre part aux funérailles de Salifou Diallo. Au délà de tout, ils ont fait de très longues années ensembe, dans la complicité et la complémentarité. Cette stupidité qu’on a baptisé "insurrection populaire" ne devait pas amener les amis d’hier à se séparer pour toujours, à rendre même compliqué la possibilité pour Blaise, Djibril et Diendéré de s’incliner devant la dépouille de Salifou Diallo. L’idée de l’exclusion de candidats aux élections qui a gravement exacerbé les tensions était d’inspiration diabolique.
    Notre peuple doit quitter dans la division et aller définitivement à la réconciliation de tous ses fils et au pardon. Car en vérité, tout le monde a péché et nous ne sommes que des passagers sur cette Terre.
    Puisse Salifou Diallo reposer en paix !

    • Vous aurez dû accueillir Blaise chez vous et lui faire comprendre que ce n’est pas une insurrection mais une stupidité et que ça va lui passer. On aurait pu économiser l’intervention des Français pour l’extirper et lui éviter cette honte de quitter son pays en plein midi. Vous êtes un vrai patriote. Certainement que vous avez perdu des privilèges et vous regrettez le départ de votre mentor . Ou vous mettez l’être suprême. C’est lui seul qui est fort. Acceptez ce plan de Dieu qui est a la base du déguerpissement de Blaise et de sa clique y compris Luc qui a certainement compris que c’est Dieu qui est fort et que les armes ne pouvaient rien. C’est absurde mais c’est comme ça .

    • Jubal, tu as tord de qualifier l’insurrection de stupide. Aurais tu été fièr d’appartenir à un état comme le Togo ou le Cameroun où les chefs d’états moisissent au pouvoir comme si le reste du peuple ne récèle pas une seule personne capable de gouverner ? A ce qu’il parait, certains même passent une année en france sans assister à un seul conseil de ministres. D’autres passent le pouvoir à leur rejeton. C’est ce qui était entrain de se préparer au Burkina. L’insurection nous a permis d’accéder à un été de droit même s’il n’est pas encore parfait. Ne serait ce que pour, ça, soit fièr de l’insurrection du Burkina.

    • Mais ton dors il est où avec son arrogance ? Dans l’abîme et dans les profondeur des ténèbres.

    • Toi aussi, sans aucun doute tu y seras un jour(dans l’abîme et dans les profondeurs des ténèbres) et si tu n’arrêtes pas d’être perfide, ce sera pour très bientôt mais pour toi ce sera dans l’anonimat total et personne ne s’en émeuvra.

    • Que dire de toi également ? Tu mourras d’une mort rayonnante que nul besoin de polémiquer ! Pauvre con

  • L’homme est un holon, à la fois un tout et une partie d’un tout. Vanité de vanité tout n’est que vanité. Ainsi donc tout vivant est mortel et puisque l’homme est un vivant il est mortel.
    Paix et repos éternel à toutes les âmes qui ont quitté la scène, chacune après avoir joué sa partition. Trop de louanges ou de glorioles tuent la sincérité de la sympathie. Aussi disons-nous tout simplement Peace peace peace !

  • El_monstro signifie le monstre ? comme c’est un monstre on peut le comprendre sinon j’allais m’évanouir. Un monstre n’a pas de culture ni de repère morale donc ça peut se comprendre. La liberté d’opinion est bien mais c’est à partir de quel niveau de bassesse que les responsables du site censure ?

  • ""N’oublions jamais, au faite de la gloire ou dans le creux de la vague que nous ne sommes que des pauvres mortels" rappelle Luc Adolphe Tiao". Très vrai ! Mais Si vous aviez dit ca a Assimi Kouanda ou a Adama Zongo quand vous étiez PM, vous les auriez tire d’affaires.

  • Le RSP démantélé, plus rien ne m’étonne. Blaise lui même nous tiendra un jour des propos de la même veine. Dieu, faute du RSP !

  • Un obstacle majeur a la reconciliation nationale est leve bonjour le nouveau gouvernement d’ union nationale pour le developpement economique et social qui va oeuvrer a la paix des coeurs.Les thutifferaires de tous bords doivent savoir que dieu existe et nous sommes tous des mortels.Salif est mort de mort naturelle par maladie mais pleurons plus ceux qui sont morts de morts violentes chez istanbuly et a la frontiere

  • Bel hommage, que le titre du post ne rend pas bien. Citation mise en exergue qui pourrait valoir au pauvre LAT d’inutiles agressions verbales.
    Ils ont été des adversaires politiques à un moment donné, mais cela n’ empêche pas de s’incliner devant la valeur de l’homme.
    C’est très fair-play.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés