Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

samedi 19 août 2017 à 14h33min

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Décès de Salifou Diallo :

Je viens d’apprendre la douloureuse nouvelle du décès de mon Ami et Frère Salif Diallo, Président de l’Assemblée Nationale du Burkina Faso

Malgré les péripéties parfois difficiles de nos relations politiques ces dernières années, Salif Diallo et moi nous étions parfaitement réconciliés avant cette décision du Destin. C’est notre mérite commun d’avoir su nous transcender pour le Bien Commun de nos deux peuples et de notre sous-continent.
Puisse la Terre de nos ancêtres être légère à ce valeureux militant et cadre politique africain !

Puisse le Pardon et la Réconciliation des burkinabé s’accomplir comme nous le souhaitons pour la Côte d’Ivoire, afin que nos peuples épanouis affrontent victorieusement les défis du présent et du futur.

Fraternelles et profondes condoléances à la famille du Président Salif Diallo, au Parlement burkinabé et au Peuple Frère du Burkina Faso ! Que Dieu nous bénisse !

Le Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire
Guillaume Kigbafori Soro.

Paris, Le 19 août 2017

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 août 2017 à 15:57, par Zapata
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Paix a son ame. Salif mort vaut mieux que Blaise vivant.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 16:37, par Remaniement
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Le décès de Salif Diallo nécessite un remaniement ministériel pour la rentrée gouvernementale de septembre 2017 .Ce n’est quasiment un secret pour personne que la moitié de la trentaine de ministres actuels ont été promus par Salif au forceps, au mépris de l’équilibre des autres acteurs du pouvoir, qui avaient aussi le droit d’avoir un quota équilibré dans la responsabilisation au sein de l’exécutif. Sans pour autant tomber dans l’esprit du sectarisme du clan Salif ,il ne faut pas renvoyer systématiquement du gouvernement tous ses protégés, mais recadrer l’équipe en remerciant certains de ses partisans qui ont eu des comportements nocifs pour l’avancée du travail gouvernemental. Il s’agit notamment des 5 ministres suivants :
    1) Rosine Sory /Coulibaly (ministre des Finances) pour ses guéguerres avec les agents des finances qui ont entrainé une grève inédite d’un mois du trésor au Burkina..
    2) Jean Claude Bouda(ministre de la défense) pour mettre fin aux clivages de division de l’armée selon les ambitions claniques du défunt.
    3) Maurice Dieudonné Bonané(ministre de l’habitat) pour ses propos discourtois envers les acteurs du bâtiment(architectes, promoteurs immobiliers…).Il faut mettre fin à la prise d’otage de la promotion immobilière par son ministère pour des intérêts claniques inavoués et de blocage des lotissements. Ce monsieur a trop longtemps joué un rôle d’espion contre le président Kaboré au profit du défunt depuis le CDP jusqu’au MPP.
    4) Smaila Ouédraogo (ministre de la jeunesse et de la formation professionnelle).Après avoir perturbé le système sanitaire national quand il était ministre de la santé, ce monsieur est en train de politiser et de régionaliser les fonds destinés à l’entrepreneuriat des jeunes au profit des jeunes de Ouahigouya.
    5) Alpha Barry (ministre des affaires étrangères).Ce jeune ministre à l’allure infantile, est en train de rendre ridicule la diplomatie burkinabè. Il a été parachuté au ministère par le défunt sans aucune expérience dans la gestion des affaires publiques. Ce monsieur est plutôt un affairiste prête-nom du défunt à travers la partie visible de l’iceberg qu’est Radio Omega. Ce jeune ne saurait justifier le titre du plus grand milliardaire du gouvernement. Il faudrait aussi remercier le président de l’ASCE-LC, le Pr IBRIGA ,un des conseillers occultes du défunt afin que l’ASCE-LC puisse travailler librement et objectivement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 16:57, par RADAR
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    La situation politique actuelle au Burkina Faso est similaire à celle de la Côte d’Ivoire. Des gens austères et anti démocrates se refugient derrière des immunités pour créer des troubles au sein des forces armées (policiers, gendarmes, militaires) dans l’optique d’une déstabilisation des pouvoirs en place pour espérer accéder à la présidence où ils se prévaudront des intérims constitutionnels. Or, tout le monde sait dans ces deux pays que ces hommes politiques masqués, n’ont pas un tempérament d’hommes d’Etat pour gouverner. Ce sont des anarchistes et des hommes de la dictature. Il appartient aux peuples de ces deux pays de faire preuve de discernement et de vigilance pour éviter que ces anarchistes incorrigibles ne sèment le chaos dans ces pays, qui souffrent déjà de difficultés économiques. Avec le décès du président de l’Assemblée nationale du Burkina le 19 Août 2017, la situation au Faso pourrait se normaliser. Il reste le cas ivoirien. La communauté internationale est interpellée sur cette situation .L’ONU, les présidents TRUMP et MACRON devront être fermes contre toute prise de pouvoir par les armes en Afrique, un contingent qui traîne abusivement les pas pour entrer dans les démocraties républicaines.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 17:21, par Nabiiga
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Quelle hypocrisie ! Si seulement l’hypocrisie tuait ! Si j’accepte l’expression de tristesse de la disparition de Salif de tout le monde, je refuse d’accepter celles de Soro. Comment peut-on être triste de la disparition d’un individu, un seul dois-je insister, alors que la mort des milliers dont il fut l’auteur ne lui dit rien ? Est-ce que la mort peut attrister un saadiste comme lui ? Il était derrière le coup de Gilbert et combien sont tombés à Ouaga et ailleurs dans ce coup ? Ne voulait-il pas s’accoquiner avec Gibril et autres consorts de triste caractère pour ensanglanter d’avantage notre pays n’eut été la détermination de nos forces loyales ? Y-a-t-il une vie plus chère qu’une autre ? J’attends que ce bandit de grand chemin exprime avec la même ardeur sa tristesse envers tous ceux et celles qui ont perdu leurs vies grâce à ses innombrables interventions militaires, tant en CI qu’au Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 17:27, par maan ne sugri
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Dieu aime ceux qui se pardonnent. Puisse votre exemple faire chemin et que les sceptiques qui sont contre une réconciliation veritable en posant des conditionnalités sachent que seul Dieu est juste et sans fautes ni défauts. Que sa mort soit un déclic pour une véritable réconciliation nationale entre burkinabe et également avec ses voisins. Que Dieu d’amour et de miséricorde pardonne notre frère et compatriote valeureux de tous les manquements envers Dieu et son prochain et l’accueille à bras ouvert dans son royaume pour une vie éternelle. "SEIGNEUR AYEZ PITIE DE NOTRE TRES CHER SALIFOU DIALLO !" VOUS MÊME SAVEZ QUE SANS VOTRE MISÉRICORDE PERSONNE DE NOUS NE MERITE LE CIEL ET SURTOUT D’ÊTRE À VOS CÔTÉS. PAR LA MÊME OCCASION, EXAUCEZ LES PRIÈRES DE VOTRE PEUPLE MONTÉES VERS VOUS ET RAMÈNE AUPRÈS DE VOUS TOUS LES BREBIS ÉGARÉS

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 18:11, par guiro mamoudou
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    <>

    Répondre à ce message

  • Le 19 août 2017 à 18:37, par Dikiélté
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Paix à son âme ; heureusement pour vous, vous vous êtes "réconciliés" à temps. Vous voyez SORO la vie de l’homme se tient à un bout de fil. La vie de l’homme est sacrée devant Dieu. C’est Dieu qui tient le monde et IL tient également notre vie entre ses mains. Seul le pardon et la réconciliation entre les hommes payent dans la vie. Sinon le reste n’est que "Vanité des vanités, dit l’ Ecclésiaste, vanité des vanités, tout est vanité." Ecclésiate1:14.

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2017 à 05:24, par maan ne sugri
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    ZAPATA vous n’êtes pas Dieu pour classer les hommes. SALIF et Blaise ont travaillé ensemble, c’est toi qui les avais mis ensemble. Dieu seul est le vrai juge et chacun de nous n’échappera à cette justice. Ton dédain contre Blaise prouve ton inimitié contre ton prochain. Sachez que tout ce qui sort de notre bouche ou de nos décrits et qui sent mauvais, Dieu en tiendra compte. Pleurons plutôt Salifou DIALLO et ne les opposons pas. Et si les deux avaient le temps de se reconcilier, ton appreciation serait obsolète. Tu n’es pas Dieu, ton classement fait de toi une personne haineuse semblable à celle d’un terroriste. "Ne sera pardonné que celui qui pardonne" Alors êtes-vous un incroyant ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 août 2017 à 10:36, par Yigo felix
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Seul Dieu sait ce qui est bien et mauvais pour chacun de nous,donc mais condoleances ..

    Répondre à ce message

  • Le 21 août 2017 à 09:16, par BURKINBILA1
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    M. SORO Guillaume, toi qui voulait en finir avec Salifou DIALLO lors du coup d’état organisé par tes amis et toi, tu va que la vie n’est rien ? Dieu merci que vous vous êtes réconciliés avant que le tout puissant appelle Salifou. Dans tous les cas, j’espère qu’on aura la vérité sur les circonstances de la mort de M. Diallo car jusqu’à là, nous n’en savons rien. Il est parti avec beaucoup des secrets de la vie politique Burkinabè depuis 1980 à ces jours.
    Qu’il repose en paix.

    Répondre à ce message

    • Le 21 août 2017 à 21:42, par Dikiélté
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

      IL est parti avec beaucoup de secrets, je disais qu’il était l’une des boîtes noires du régime Blaise Compaoré. IL reste l’autre boîte noire qui est Gilbert Diendéré. Paix à l’âme du grand combattant Salif Diallo. Et prions pour le général Gilbert qui reste le seul témoin qui connait bien tous les secrets du régime Blaise Compaoré. Que rien ne lui arrive là où il est .Que Dieu sauve le Burkina.

      Répondre à ce message

  • Le 22 août 2017 à 07:56, par Raymond
    En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

    Paix a son âme.eviton de juger car nul n’est parfait.le jugement revient a Dieu.

    Répondre à ce message

    • Le 22 août 2017 à 10:38, par BURKINBILA1
      En réponse à : Décès de Salifou Diallo : "Une douloureuse nouvelle" pour Guillaume Soro

      Personne ne juge et personne ne sera le juge devant l’éternel. Nous devrions tous avoir à l’esprit que nous ne sommes rien et qu’un jour nous sommes appelés à partir et laisser tout derrière nous. C’est le voyage sans retour. Chacun de nous a le droit de s’exprimer.
      Il faut surtout que le peuple sache exactement de quoi est mort le PAN. Le gouvernement doit communiquer sur le sujet d’autant plus qu’il est décédé en France ?? un pays qui ’’n’a pas d’amis’’ et qui n’aura jamais d’amis surtout pas les Africains. Sankara l’avais pourtant dit ’’la politique Française est trop française’’. Et moi je dirai ’’la politique est trop politique’’ !!!
      SORO, j’espère que....

      Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés