Sécurité alimentaire : La FAO et le ministère en charge de l’agriculture signent le Cadre de programmation pays de la FAO

LEFASO.NET | Justine BONKOUNGOU (Stagiaire) • vendredi 4 août 2017 à 00h41min

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et le ministère de l’agriculture et des aménagements hydrauliques ont procédé ce jeudi 3 août 2017 à la signature du cadre de programmation pays de FAO (CPP) 2017-2020. Un document de référence qui va orienter les actions de la FAO pour les quatre prochaines années.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Sécurité alimentaire : La FAO et le ministère en charge de l’agriculture signent le Cadre de programmation pays de la FAO

D’un coût global de 90,3 millions de dollars dont 13,513 millions déjà acquis et 75,186 millions à rechercher, le Cadre de programmation pays (CPP) 2017-2020 de la FAO a été élaboré en relation avec le Secrétariat permanent de la coordination des politiques sectorielles agricoles et est en cohérence avec le PNDES et le Programme national du secteur rural. La présente signature vient donc clore un processus et rend officiel le CPP adopté le 6 juin 2017 par la représentation régional de la FAO pour l’Afrique.

Selon le ministre de l’agriculture et des aménagements hydrauliques, trois domaines d’intervention bénéficieront de l’appui du Cadre de programmation pays. Il s’agit de :

• La sécurité alimentaire et nutritionnelle, résilience des populations vulnérables face au changement climatique ;

• l’amélioration des revenus des populations rurales à travers des systèmes agricoles et alimentaires durables et efficaces ;

• la gouvernance du secteur rural.

Selon Aristide Ongone Obame, représentant de la FAO au Burkina Faso, ce présent CPP qui succède au premier CPP mis en œuvre de 2013-2015, apportera « plus d’innovations, d’efficacité et d’efficience en s’engageant sur le relèvement communautaire afin de sortir les populations affectées de l’assistance pour les engager dans la résilience et le développement, car c’est le seul moyen de préserver leur dignité et de préparer un avenir meilleur pour celles d’aujourd’hui et pour les générations futures. »

Propos partagé par Jacob Ouédraogo, qui souligne qu’une fois mis en œuvre, ce cadre de programmation permettra d’améliorer les conditions de vie des populations rurales.

En rappel, le Cadre de programmation pays (CPP) de la FAO définit les axes prioritaires sur lesquelles l’organisation collabore avec les pays, les projets à réaliser qui contribuent aux priorités nationales, régionales et aux résultats de la FAO. Il intègre aussi des interventions humanitaires d’urgence lorsque cela s’avère nécessaire.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés