Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

LEFASO.NET | Aïssata Laure G. SIDIBE • lundi 19 juin 2017 à 00h42min

Ce samedi 17 juin 2017, le maire de la commune de Ouagadougou, Armand Béouindé, a donné le top départ des travaux d’urgence d’assainissement pluvial à la Patte d’Oie. La cérémonie a vu la présence de madame le maire de l’arrondissement N°12, Kagambèga Rasmata, des autorités coutumière et religieuse, et la population.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

Les fortes pluies de la saison hivernale de 2016 ont causé de nombreux dégâts à la Patte d’oie, Kossodo, Tanghin en passant par Rimkièta, Cissin, Pissy et Ouidi etc. Face à cette situation, des instructions avaient été données par le Président du Faso pour que les zones touchées connaissent des investissements d’urgences afin de réduire les risques d’inondations. C’est dans ce cadre que s’inscrit la présente cérémonie de lancement officiel des travaux d’aménagement de l’aval du dalot sur la circulaire face à Marina Market, qui couvre le secteur de la patte d’Oie et des quartiers Toyébin. Financé par le gouvernement du Burkina Faso à hauteur de 1 791 841 766 F CFA, le marché a été attribué à l’entreprise COGEB international avec un délai d’exécution de six mois.

« Les travaux consisteront à la réalisation de 1 931 mètre linéaire de caniveaux de sections diverses ; 415 mètre linéaire de dalots de sections diverses ; 990 mètres linéaire de dallettes de couverture ; construction et bitumage en enduit superficiel bicouche de 7m de la rue Bito long de 650 ml », confie le maire Armand Roland Pierre Béouindé. En cela, s’ajoute l’éclairage public de la rue Bito ; 4 unités de feux tricolores ; 23 panneaux de signalisation verticale et la reprise de la traversée de la rue du père Wresinki. Le ministère des infrastructures et du désenclavement est chargé de la surveillance et le contrôle des travaux.

Cependant, les travaux tombent en plein milieu de saison pluvieuse. Concernant ce point, le maire central de Ouagadougou a expliqué qu’il fallait d’abord mobiliser les fonds avant le début des travaux. « On ne mobilise pas environ deux milliards de F CFA en un tour de main. Il fallait prévoir des lignes budgétaires sur lesquelles on pouvait puiser ces ressources et pouvoir réaliser tout cela », a-t-il fait savoir. A l’entendre, il n’est jamais tard pour bien faire. Le seul mérite à ses yeux étant de réduire au maximum les risques d’inondations que les populations de la patte d’Oie connaissent chaque saison de pluie. Interroger sur l’état des lieux des travaux du côté de Rimkièta, le maire Béouindé rassure : « Aujourd’hui, les travaux ne piétinent pas. Il y a un dalot qui était prévu comme ouvrage de franchissement entre les deux rives de Rimkièta et ce dalot à ce jour est complètement terminé ». Avant de conclure « Il ne s’agissait pas d’assainir tout le quartier ».

Consciente des désagréments que les travaux pourront engendrer, la première responsable de l’arrondissement N°12, Kagambèga Rasmata, a alors saisi l’occasion de cette cérémonie pour lancer un appel à l’endroit de la population. « J’invite la population à respecter les déviations qui seront imposées pour faciliter l’avancer et surtout à nous aider à entretenir ces caniveaux. Car, nous voyons un peu partout, que les gens en font des poubelles ». Pour elle, l’entretien des caniveaux est « la remède » contre les intempéries de la nature.

Marc Tondé a pris la parole au nom des résidents de la Patte d’Oie pour exprimer ses remerciements et traduire sa reconnaissance aux autorités pour les efforts consentis, qui du restent ont abouti à l’évènement de ce jour. Avant de promettre qu’ils prendront soin des caniveaux. Quant aux représentants des chefs coutumiers, il n’a pas manqué de bénir abondamment les initiateurs de cette œuvre salvatrice.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 juin à 01:46, par gohoga
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    félicitation et encouragement au conseil municipale pour des actions concrètes. Que Dieu vous aide pour la réussite de vos projets.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 08:30, par humm
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    Moi je trouve que c’est pas en saison pluvieuse qu’il faut trouver
    des solutions aux inondations. Gouverner c’est prévoir et tout le monde
    sait que les inondations à Ouaga ne datent pas d’aujourd’hui. Je vous assure que
    les eaux de pluie vont transformer ces caniveaux en de véritables puits, donc dangereux
    pour nos enfants.
    Moi je propose plutôt que la mairie responsabilise à l’avenir chaque cour devant le caniveau qui le traverse pendant la saison sèche (octobre-mai). Là chacun sera tenu responsable de tout ordure trouver dans la portion de caniveau qui traverse sa parcelle et cela fera l’objet d’une amende. ça va beaucoup aider la mairie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 08:38, par le karpalais
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    C’est parce que le président habite à la patte d’oie que ces travaux sont exécutés dans ce quartier sinon qu’il y’a des quartiers où l’urgence dépasse celle de la patte d’oie. Je prends l’exemple de karpala où je réside, en plus des inondations qui sont récurrentes, il n’y a pas de voie d’accès. Il serait souhaitable qu’on ouvre une voie à partir du cimetière de karpala sur la route de Pô et qu’on mette un goudron ’’vie chère’’ avec des caniveaux et une grande partie du problème de karpala est réglé. Mais hélas, ni un ministre ni un député encore mois le président n’habite karpala. Donc, bonjour les inondations encore à karpala avec la saison pluvieuse.

    Répondre à ce message

    • Le 19 juin à 10:34, par Ka
      En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

      Karpalais : Merci de nous rappeler l’éternel recommencement du régime Blaise Compaoré et de Roch Kaboré, comme à la transition dont un premier ministre se permet d’utiliser son parents ministre de l’infrastructure pour goudronner un chemin et aller prier dans son église : Ou goudronner une route pour que son président puisse aller aisément dans sa ferme. Et je dis que sans une politique de développement juste qui va pour le peuple, une classe donnée ne pourra dominer un peuple mûri par la corruption à ciel ouvert,. Et par conséquent, les soulèvements populaires sont les armes du peuple pour faire chasser les prédateurs avant midi la queue sous les jambes. Mr. le PM, l’argent du PNDES est pour tout le peuple, et non pour une majorité minoritaire qui veut opprimer son peuple majoritaire.

      Répondre à ce message

    • Le 19 juin à 20:51, par Cequejenpense
      En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

      Merci mon voisin, parce que moi aussi j’habite ce quartier. Meme si je ne suis pas en profondeur dans les zones difficiles d’acces, j’ai ete plusieurs fois confronte a la realite de ce quartier qui est aussi vaste que peuple mais ou rien ne bouge pour soulager les habitants.
      Comme tu l’as dit, il y a sans doute eu influence du fait que le President habite a la patte d’oie pour accelerer les choses. Nous qui n’avons pas de "residence privee du PF ou de ministre" n’avons que nos voix. Dans un pays ou seul la rue contraint les dirigeants a agir, il faut que les habitants de notre quartier donne de la voix. Il faut une marche gigantesque mais pacifique et bien encadree qui vide le quartier et se dirige au monument des martyrs passant par l’echangeur- le boulevard Mouammar Kadhafi.
      Y a l’argent dans ce pays la.

      Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 09:53, par Ka
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    Tout est urgent, alors pensez aux autres quartiers inondables a moindre pluie diluvienne : Comme le baffons du Sud de la capitale, viabilisé et habité de pissy, et Tampouy exect. Elargissez vos actions d’urgences, et ne pas se focaliser dans un quartier ou les villas cossus des Salif Diallo et Roch Kaboré ne sont inondables. Beaucoup de quartiers sont plus pires que la Patte d’ Oie.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juin à 10:54, par Nous aussi à Moco, nous avons besoin de ces travaux
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    A quand les travaux de ce genre à Moco au secteur 45 ? un quartier derrière Karpala oublié.

    Entre les deux quartiers Moco et Lanoag Yiri, il y a un fossé qui les séparent. Je vous assure que s’il pleut, le bas-fond devient un calvaire. puisque pour traverser d’un quartier à l’autre, il faut faire un grand tour par l’échangeur du Sud. Imaginez les élèves et collégiens et enseignants qui doivent traverser pour aller au cours ou donner des cours ou qui doivent revenir chez eux après les cours. Certains sont obligés de rester à la maison par manque de passage à cause de l’eau qui déborde. Et plus souvent il faut au minimum trois jours de sans pluie pour que le passage redeviennent normal

    Renseignez vous, Il y a un passage raccourci que certains empruntent . C’est au niveau de la station TOTAL, en allant à Pô. juste après la station TOTAL et l’intersection, il y a un passage à gauche dont on peut prendre et longer le cimetière de Karpala. En des moments de fortes pluies, le passage est impossible et l’eau a emporté des gens là-bas.

    Il faut voir ce quartier qui crée des désagréments chaque fois qu’il pleut. Souvent les parents sont obligés d’abandonner leur activités pour résoudre le problème du retour de leurs enfants à la maison.

    Prière de faire un tour dans ce quartier et même poser la question aux habitants leur premier soucis. Je suis sûr qu’ils vont parleront de ce passage et en second lieu, le goudron

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 03:03, par Togssida
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    C’est un bon travail mais tant que la population utilisera ces caniveaux comme poubelle, c’est la construction d’une maison de singes. Certains bâtissent, d’autres détruisent !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 03:04, par Togssida
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    C’est un bon travail mais tant que la population utilisera ces caniveaux comme poubelle, c’est la construction d’une maison de singes. Certains bâtissent, d’autres détruisent !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 10:48, par TRAORE Bakary
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    C’est un acte très louable qu’il faut saluer. Mais, les quartier cités ne sont pas les seuls dans cette situation. A Marcourssi (Yagma), la situation est des plus catastrophiques. En effet, ce quartier se trouve séparé de la ville de Signoghin par une aire marécageuse que certains considèrent comme faisant partie de la ceinture verte. Le plan de lotissement n’a prévu pour ce quartier qu’une seule voie d’accès à la ville qui non seulement est plus longue mais aussi est malheureusement très impraticable. La voie directe qui est aussi celle empruntée par les habitants du quartier et aussi les fidèles se rendant la Basilique de Yagma traverse cette aire marécageuse qui, aujourd’hui, connait une forte concentration humaine. Chaque année, à l’hivernage, ce sont des véhicules qui s’y embourbent. Certaines, les véhicules légers, s’y noient et leurs moteurs deviennent irrécupérables.
    En début de saison, nous avions exulté de joie lorsque nous avons aperçu un bulldozer entrain d’aménager la voie. A notre grande surprise, les travaux ont été abandonnés alors qu’une bonne moitié de la voie - et d’ailleurs le tronçon le plus impraticable- reste à faire.
    Aussi, en appelons-nous à la bonne volonté des autorités compétentes à poursuivre les travaux abandonnés, car en plus des dégâts matériels incalculables, ce sont des milliers de vies humaines qui sont en danger.
    Avec l’espoir d’être entendu et de voir le reste des travaux d’être poursuivi,
    nos remerciements sincères,
    TRAORE Bakary

    Répondre à ce message

  • Le 20 juin à 14:04, par Barkbiiga
    En réponse à : Assainissement pluvial à la Patte d’Oie : C’est parti pour les travaux d’urgence !

    Nous les habitants de Paazani (coté Est de Yagma), on a pas bouche pour parler ! Le Maire de l’arrondissement 9 connait notre problème. Nous nous sommes organiser pour construire un pont de fortune mais hélas une partie des eaux contourne le pont et aprés une pluie la l’eau peut vous atteindre à la hanche.
    Nous appelons le PNDES du 1er Ministre au secours !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés