Cour des comptes : Le premier président a été installé

LEFASO.NET | Rita Bancé/Ouédraogo • jeudi 8 juin 2017 à 00h16min

L’audience solennelle de l’installation et de prestation de serment du premier président de la Cour des comptes, Jean Emile Somda a eu lieu, ce mardi 06 juin 2017 dans la salle des banquets de Ouaga 2000. Et ce, en présence de plusieurs autorités et du Chef de l’Etat himself.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Cour des comptes : Le premier président a été installé

« Je jure fidèlement de remplir ma mission de premier président de la Cour des comptes ». Par cette phrase, Monsieur Jean Emile Somda a pris officiellement les commandes de la Cour des comptes ce mardi 06 juin 2017 à Ouagadougou.
Selon ce dernier, la mission générale de la Cour des comptes est de contrôler, de veiller à la bonne utilisation des deniers publics, de faire en sorte que les finances publiques de l’Etat soient bien gérées conformément aux règles prévues par la loi. « S’il y a des irrégularités, la Cour des comptes est chargée de faire un rapport et attirer l’attention des comptables publics. Si l’on peut corriger, on corrige, s’il y a des manquements délibérés, on passe aux sanctions », a-t-il martelé

Aussi, il a indiqué qu’étant donné que le Burkina n’est pas un pays très riche, ils se doivent de faire en sorte que les sacrifices qui sont consentis par les contribuables soient bien utilisés.

A ce titre, il a rassuré qu’ils y veilleront, et s’assureront que les contrôles sont bien faits.

Le Président du Faso, Roch Kaboré qui a présidé la cérémonie a relevé que la Cour des comptes est un outil essentiel pour la bonne marche de la gouvernance financière. Ainsi, elle permet au gouvernement et aux agents de l’administration d’avoir de bonnes pratiques en matière de gestion de deniers publics.

« Nous souhaitons que la Cour des comptes applique la loi, qu’elle fasse son travail conformément aux prescriptions qui lui ont été données. Il faut que l’Assemblée nationale, le gouvernement utilisent la Cour des comptes pour faire un certain nombre de contrôles utiles afin d’assurer la bonne gouvernance financière. On leur souhaite beaucoup de succès, et qu’ils aient tous les moyens et les compétences pour assurer la mission qui leur est assignée. Bon vent à eux », a conclu le président du Faso.

Rita Bancé/Ouédraogo
Lefaso.net


Qui est Monsieur jean Emile Somda ?

Né en 1956 à Dissin dans le Sud-ouest du Burkina Faso, Monsieur Jean Emile SOMDA est magistrat de carrière. Ancien étudiant à la Faculté de Sciences juridiques et économiques de l’université de Dakar (Sénégal). Il est titulaire d’une maîtrise en droit privé option judiciaire en 1981. Au terme d’une formation initiale à l’Ecole nationale de Magistrature de Paris (France), il est intégré à la magistrature de son pays en 1983. Il a suivi divers stages de formation spécialisée notamment, une formation en Droit de l’homme à l’Institut René CASSIN de Strasbourg et à l’Office des Droits de l’homme des Nations Unies à Genève. Après différentes fonctions exercées dans les Cours et tribunaux du Burkina, Monsieur SOMDA a exercé un mandat de juge à la Cour Africaine des droits de l’homme et des peuples à Arusha (Tanzanie).

Il a exercé d’autres fonctions judiciaires ou politiques au Burkina tels que membre du conseil Constitutionnel et Ministre chargé de la fonction publique, conseiller aux affaires juridiques au Bureau du représentant spécial du facilitateur du dialogue direct inter ivoirien à Abidjan (Côte d’ivoire), président au tribunal de Kaya, membre de la Commission indépendante d’enquête sur l’affaire Norbert Zongo, conseiller à la Cour de cassation, Président de la Cour d’appel de Ouagadougou. Maintenant premier président de la Cour des comptes.

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 juin à 09:54, par Hussein
    En réponse à : Cour des comptes : Le premier président a été installé

    Oh bon Dieu ! Pourquoi dans ce pays, vu et fait par beaucoup comme un des plus pauvres du monde, on aime faire tout en grande pompe ? Pourquoi ces robes en peau de vison pour les magistrats ? Il ne faut pas qu’ on confonde paraître avec être. Les Tribunaux Populaires de la Révolution (TPR) faisaient avec la simple robe noir de loin meilleur travail, du point de vue de leur rendement. La justice actuelle n’a pas encore pu trancher quelque chose à la faveur du pays, de la République, tout est pendant. Les Compaoré et leurs acolytes sont libres et dispersés dans la nature avec des milliers de milliards dont le pays a besoin pour se refaire : un bon système éducatif pour garantir une bonne relève et une main d’oeuvre de qualité pour les générations futures, des industries pour transformer les ressources sur place dans un géant marché intérieur futur au lieu de tout exporter, des infrastructures modernes pour que les populations burkinabé puissent jouir d’une bonne vie, etc... Presque plus une seule semaine sans qu’on entende parler des scandales de détournement et des abus divers. Nous voulons voire enfin des résultats et pas de vos robes pompeuses !

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 09:55, par sorcier oublie mais maman de l’enfant n’oublie pas
    En réponse à : Cour des comptes : Le premier président a été installé

    franchement le burkina post insurrectionnel n’a pas changé d’un iota. je suis d’accord que ce monsieur a été recruté sur appel à candidature mais pour qui connait son passé il aurait fallu mettre son dosssier de coté. savez vous que ce monsieur a refusé de signer le rapport du collège des sages dont il était membre en 1999 parce que tout simplement il etait le representant du pouvoir compaoré. Norbert ZONGO peut donc se retourner dans sa tombe. la victoire de son combat a été recuperé par tout ceux qui n’ont pas voulu que justice lui soit rendu. certes m somda peut dire aujourdhui quon lui avait tordu le bras pour qu’il ne signe pas. mais pour ma part je pense que quand on manque de courage à un tel niveau de responsabilité, il n’est pas evident qu’à la cour des comptes il fera l’affaire. Pour nous qui avons cru à l’émergence d’un burkina nouveau et qui avons pire voter pour le mpp, il ne nous reste que nos yeux pour pleurer. mieux valait laisser le monsieur modifier l’affaire et continuer à gerer. Lui au moins savait mettre les gens au pas. il savait frapper de temps en temps ceux qui volaient en prenant des mesures conservatoires. aujoudhui on dit que quelqun a volé , vous le laissez à son poste et vous lui dites de rembourser. Il va voler avec intelligence maintenant dans la caisse pour rembourser. eh le peuple fait pitié.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 11:00, par Danton
    En réponse à : Cour des comptes : Le premier président a été installé

    Bah !...J’attends que quelqu’un me dise en francais facile ce qu’on peut attendre d’un homme qui, membre de la commission d’enquête sur la mort de Norbert Zongo, a refusé d’apposer sa signature sur le rapport final. Non, Jean-Emile Somda n’est pas un homme crédible. Vive le Burkina Faso. Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 8 juin à 15:31, par lewang
    En réponse à : Cour des comptes : Le premier président a été installé

    Le Burkina est une savane et tout se connaît. je ne vois pas la différence entre ce type qui a refusé de signer le rapport du collège des sages parce qu’étant avec le pouvoir à l’époque et le pauvre Sagnon qu’on a empêché d’être Ministre pour supposé "fourvoiement" du dossier Norbert Zongo. Lui là fait un mauvais départ. Mais je préfère me tromper

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés