Armée de terre : Le Colonel-major Léon Traoré au centre du ‘’noyau dur’’

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • mardi 30 mai 2017 à 23h37min

L’état-major de l’armée de terre est désormais commandé par le Colonel-major Léon Traoré. La cérémonie officielle de prise de commandement a eu lieu ce 30 mai 2017 au camp Gal. Sangoulé Lamizana de Ouagadougou. ‘’Noyau dur’’ des Forces armées nationales, selon le mot du chef d’état-major général des armées Oumarou Sadou, il est beaucoup attendu de l’armée de terre, en cette période de menaces terroristes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Armée de terre : Le Colonel-major Léon Traoré au centre du ‘’noyau dur’’

Le Colonel-major André Raboyinga Kaboré en poste jusque-là à l’état-major de l’armée de terre cède ainsi le commandement au Colonel-major Léon Traoré. Ce dernier devient le sixième chef de l’armée de terre, après le Col. Dominique Diéndéré, le Col. Major Kodjo Lougué , le Col. major Zoumana Traoré, le Col. Major Oumarou Sadou (l’actuel CEMGA) et le Colonel- major André Raboyinga Kaboré.

Foi de Oumarou Sadou, chef d’Etat-major général des armées, l’armée de terre a un rôle déterminant dans les différentes missions aussi bien à l’intérieur du pays que dans les missions de maintien de la paix à l’étranger. « Pour nous, c’est le noyau dur de nos forces armées », a-t-il dit avant d’ajouter qu’avec la situation actuelle marquée par la menace terroriste, il est attendu du nouveau commandant de l’armée de terre, qu’il « continue à motiver nos forces et continue à remporter des victoires dans le cadre de la lutte contre le terrorisme et aussi dans le cadre de la motivation de nos hommes, de leur formation, de leur disponibilité à tous les niveaux ».

Le CEMGA ne doute pas des qualités de l’homme et de sa capacité à relever les nombreux défis. « Il connait le terrain. Il a fait le nord, il connait très bien Dori, Gorom Gorom, Bobo Dioulasso ; je pense qu’il a un capital qui lui permettra de réussir sa mission et il réussira, il a tout mon soutien ».

« Je vais poursuivre les efforts déjà entrepris pour rendre plus opérationnelles nos forces armées et contribuer à relever le niveau de professionnalisme de l’armée de terre », a pour sa part déclaré le nouveau chef d’état-major de l’armée de terre. Pour lui, le professionnalisme c’est le strict respect de l’éthique militaire fondée sur l’intégrité, l’honneur, le don de soi et le service désintéressé.

A ses hommes, il a déclaré que l’immensité de la tache dans un contexte sécuritaire très mouvant exige une réaction appropriée ainsi qu’un sens élevé du devoir. « Elle nous recommande également le sens du pragmatisme et l’utilisation rationnelle des ressources qui sont le reflet des moyens de l’Etat. La bonne réputation de note armée forgée sur le théâtre des opérations de soutien à la paix nous impose d’intégrer les exigences des guerres asymétriques dans nos modules de formation et de redoubler de vigilance à toute épreuve », a professé le Colonel-major Léon Traoré.

Qui est le Colonel-Major Léon Traoré ?

Le nouveau chef du ‘’noyau dur’’ est né le 9 aout 1960 à Bobo Dioulasso. Titulaire d’un DEUG en Géographie de l’Université de Ouagadougou, il est incorporé en 1983 au sein des Forces armées nationales.
Il a poursuivi sa formation à l’académie militaire d’Antsirabe à Madagascar entre 1983 et 1985. Il reviendra au bercail pour suivre les cours d’application de l’infanterie à Kaboincin en 1992, avant de repartir à Thiès au Sénégal pour des études de perfectionnement des officiers subalternes en 1995.

Entre 1997 et 1998, le Colonel-Major Léon Traoré prend ses cours de d’état-major à Koulikoro au Mali. En 2001, c’est en Nouvelle Ecosse au Canada qu’il ira pour des cours de C26 « libres et égaux ». Le nouveau chef d’Etat-major de l’armée de terre a aussi suivi des cours sur le processus de désarmement, démobilisation et réinsertion en PC (Poste de commandement) bataillon et PC brigade multinationale à l’Ecole de maintien de la paix au Mali en 2004.
D’autres connaissances ont été acquises au Pays-Bas (2004), au Ghana (2006), en Tunisie (2011 et 2012) et en Serbie (2016).
Au plan des fonctions occupées, le Colonel-Major Léon Traoré a été l’aide de camp du président de l’assemblée nationale entre 1992 et 1997, commandant de l’Académie militaire Georges Namoano (Pô) entre 2001 et 2007 ; commandant du Bataillon Laafi 1 au Darfour sous mandat UNAMID de 2009 à 2010.

L’homme a aussi été commandant successivement de la 2eme et 3eme région militaire de 2010 à 2013. Commandant adjoint du secteur ouest de la MINUSMA au Mali de 2013 à 2014, il fut directeur des opérations de soutien à la paix de 2015 à 2016.
Depuis 2016, Le Colonel-major Léon Traoré était sous-chef opérations de l’état-major général des armées.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés