Ministère de l’éducation : Un accord a été trouvé pour la revalorisation des prises en charges des examens

jeudi 18 mai 2017 à 06h25min

Le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation, et les 16 syndicats de l’éducation réunis au sein de la coordination des syndicats de l’éducation ont trouvé un compromis pour la revalorisation des prises en charges des examens. Les deux parties ont procédé à la signature de l’accord le mercredi 17 mai 2017 au sein dudit ministère.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de l’éducation : Un accord a été trouvé pour la revalorisation des prises en charges des examens

Les examens du ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation se tiendront à bonne date et dans les normes requises. C’est la finalité du compromis trouvé entre le ministère de l’éducation nationale et de l’alphabétisation et la coordination des syndicats de l’éducation ce mercredi 17 mai 2017. Cet accord revalorise les prises en charges des examens du primaire, du post-primaire et du secondaire à partir de cette année.

C’est depuis le 23 février 2017 que les négociations ont commencé pour cette revalorisation de la prise en charge des examens. Et cela suite à celles qui ont lieu en mai, juin et septembre 2016 avec les syndicats de l’enseignement supérieur et qui avaient abouti aux revalorisations des prises en charges des acteurs du baccalauréat.

Avec cette revalorisation, la correction d’une copie au CEP passe de 150 francs à 200 francs cette année, en attendant d’être fixée à 250 francs l’année prochaine. Celle du BEPC, passe de 300 francs à 350 francs CFA, puis passera à 400 francs l’année prochaine. Quant à celle du baccalauréat, elle évolue de 400 à 450 francs puis à 500 francs l’année prochaine.

Le ministre de l’éducation nationale et de l’alphabétisation Jean-Martin Coulibaly a appelé les syndicats à faire en sorte que la revalorisation des prises en charges ait une incidence sur la qualité des examens à tenir. Il a confié que l’incidence globale de cette revalorisation s’élève à environ 3,5 milliards de francs CFA, soit 2,7 milliards de francs CFA pour les examens du MENA et environ 700 millions pour le baccalauréat. Il termine en disant que l’accord trouvé sera strictement mis en œuvre.

Pour le coordinateur national des syndicats de l’éducation Wendyam Zongo, la coordination trouve satisfaction à travers la signature de cet accord. Sur la question de la bonne tenue des examens cette année, il répond que l’environnement syndical est difficilement maitrisable et il se réserve d’affirmer que la tenue des examens ne sera pas menacée, mais par contre à travers la signature de ce protocole d’accord, il pense que le gouvernement manifeste son désir de les accompagner à une bonne tenue, et les syndicats travailleront pour que le système éducatif aille de l’avant. Il dit attendre la signature de l’arrêté d’application dudit accord.

Cette année, les examens du baccalauréat mobilisent 32 000 acteurs pour 75 000 candidats. Pour le BEPC, le CAP et le BEP, ils sont 286 000 candidats pour environ 61 000 acteurs. Quant au CEP, 385 000 candidats sont inscrits pour 64 000 acteurs.

Youmali Koanari
Lefaso.ent

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés