Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

Discours • lundi 1er mai 2017 à 21h00min

Le samedi 29 avril 2017 s’est tenu, à la Maison du peuple de Ouagadougou, comme prévu, le meeting de l’opposition. Le moment le plus attendu a été incontestablement le discours du Chef de file de l’opposition politique, Zéphirin Diabré. Dans une salle surchauffée, ce dernier a fait monter le mercure, non seulement en faisant son analyse de la vie nationale, mais également et surtout, en ‘’malmenant’’ ses adversaires politiques. Lisez plutôt !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

Mesdames et messieurs les responsables des partis politiques membres du Cadre de concertation du chef de file de l’Opposition politique,
Mesdames et messieurs les responsables des partis politiques,
Honorables députés à l’Assemblée nationale,
Mesdames et messieurs les élus locaux de l’Opposition,

Mesdames et messieurs les représentants des Organisations de la société civile,
Autorités coutumières et religieuses,
Mesdames et messieurs les représentants de la presse nationale et internationale,
Mesdames et messieurs les représentants des organisations syndicales,
Camarades militantes et militants venus des provinces,
Mesdames les représentantes des organisations et structures féminines,
Mesdames et messieurs les représentants des mouvements et structures de jeunesse,

Mesdames et messieurs les représentants des organisations de commerçants et du secteur informel,
Militantes, militants et sympathisants de l’opposition,
Peuple de Ouagadougou,

Chers invités,
Mesdames et messieurs,
Au nom des partis politiques membres du cadre de concertation du Chef de file de l’opposition, j’ai un immense plaisir à vous souhaiter une chaleureuse bienvenue dans cette enceinte historique de la maison du peuple, à l’occasion du premier meeting de l’opposition politique, depuis le retour de notre pays à la démocratie à la fin de l’an 2015.

Il parait que certains disent que l’opposition ne peut pas mobiliser un rat dans ce pays ! Eh bien, qu’ils viennent voir ce qui se passe aujourd’hui à la maison du peuple de Ouagadougou.

Il parait que certains ont dépensé des milliards pour empêcher les gens de venir aujourd’hui à la maison du peuple ! Eh bien, qu’ils viennent voir ce qui se passe à la maison du peuple ce 29 Avril 2017 !

Lieu plus que symbolique de notre histoire, qui a vibré au rythme des différents tournants de notre vie politique et sociale, la Maison du peuple, notre maison commune nous accueille encore ce jour, pour marquer sans doute un nouveau tournant dans le cheminement de l’opposition politique et celui de la Nation.
Alors que je prononce ces mots, me viennent à l’esprit, dans un ordre que seul le hasard de mémoire me dicte, les différentes péripéties d’un combat que l’Opposition politique menait il n’ya pas si longtemps, combat qui a fait plusieurs escales ici même, et qui a conduit à des bouleversements profonds dans notre pays. Je veux parler de l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014, événement historique s’il en fut, et dont nous convenons tous, quelque soit le bord auquel nous appartenons, qu’il fait désormais partie intégrante de l’héritage que notre génération va léguer aux Burkinabè de demain.

A cette occasion, des Burkinabè ont perdu la vie, dans des circonstances diverses mais toutes dramatiques, martyrs d’une cause plus grande que leur sacrifice.
En leur mémoire à tous, je vous prie de bien vouloir vous lever pour observer un moment de recueillement.

Je vous remercie.
Mesdames et messieurs,
Quels mots vais-je trouver, mes chers camarades ?
Quelle formule vais-je inventer ?
Quelle chanson puis-je chanter pour vous remercier, vous féliciter, vous glorifier et vous encourager pour cette mobilisation, cette détermination, cet engagement et ce courage patriotique dont vous avez fait montre aujourd’hui ?
Vous avez honoré l’Opposition politique ! Que Dieu vous honore !
Au nom de tous les responsables des partis politiques de l’Opposition démocratique ici présents, je voudrais vous saluer, vous remercier, et vous féliciter.
Je salue en particulier la détermination et l’engagement de la jeunesse, la jeunesse de l’Opposition, la jeunesse du Burkina, qui est venue ici en masse témoigner de son adhésion indéfectible à la cause de notre combat !

Je salue avec respect et admiration toutes les femmes venues ici pour honorer cette rentrée politique. Les amazones de l’Opposition. Nos femmes sont courageuses. Elles sont battantes. Elles sont engagées. Elles sont déterminées. Elles sont constantes. Elles sont le présent et l’avenir du Burkina Faso !

Je salue les petits commerçants qui, depuis toujours, accompagnent notre combat. Ils sont encore venus très nombreux ici ce jour, bravant une campagne sournoise et mesquine du MPP, qui tendait à nous présenter comme leurs ennemis ; je les remercie et je les encourage. L’opposition est solidaire du combat qu’ils mènent contre les tracasseries administratives de tout genre, les entraves bureaucratiques, les impôts et taxes démesurées et à n’en pas finir, le rançonnement par les agents indélicats, l’absence de crédit dans les banques, et la concurrence déloyale des gros commerçants amis du MPP, qui sont à la fois grossistes, semi-grossistes, détaillants et même informels.

Mesdames et messieurs,
Je remercie chaleureusement les organisations de la société civile qui ont répondu favorablement à notre invitation. Hier, elles ont contribué fortement à écrire une nouvelle page de l’histoire de notre pays. Aujourd’hui, du haut de leur rôle de sentinelle et de veille, elles restent les gardiennes vigilantes des valeurs pour lesquelles nous nous sommes battus et pour lesquelles beaucoup de nos camarades ont accepté le sacrifice suprême.

Mais ne nous voilons pas la face ! Il y a OSC et OSC ! Et nul n’est mieux placé pour en témoigner, que le double chef de file que je suis, qui sais quelle OSC est arrivée au CFOP avant l’insurrection, et à quel moment.

Pendant que les OSC sérieuses s’adonnent au travail d’éveil des consciences et de vigilance qui est leur raison d’être, et pour lesquelles je les félicite à nouveau, nous avons vu, hélas, éclore des pseudos OSC, surtout après l’insurrection, montées de toutes pièces par des aventuriers qui ont senti qu’il y avait là un filon à exploiter. Ce ne sont rien d’autre que des instruments pour chercher de l’argent. Après avoir navigué entre les différents centres du pouvoir sous la transition, c’est dans les bras du MPP que ces opportunistes ont finalement atterri. Ces jours-ci, l’annonce de notre meeting leur a donné l’occasion de sortir de leur sommeil, d’affirmer leur soutien au PNDES, d’affirmer que tout va bien au Burkina, et même de questionner l’opportunité de notre meeting !

J’invite les OSC sérieuses à se démarquer des OSC opportunistes. L’opposition respecte et encourage l’indépendance et la neutralité des OSC, et leur responsabilité de dire la vérité aussi bien à la Majorité qu’à l’Opposition. C’est comme cela qu’elles conserveront leur crédibilité, et qu’elles pourront jouer leur rôle de sentinelle !

Mesdames et messieurs,
De nombreux camarades sont venus des provinces pour assister à cette rentrée politique. Ils sont le témoignage vivant, que les échos de notre combat vont au-delà de Ouagadougou la capitale. Mais ils sont aussi la preuve, que le désarroi, que le désenchantement, et que le découragement ont gagné le Burkina profond. Je leur souhaite un agréable séjour militant parmi nous et un très bon retour dans leurs provinces.

Mesdames et messieurs ,
Je voudrais à votre nom à tous, rendre un hommage très particulier à la presse écrite et audiovisuelle, publique et privée, nationale et internationale, qui s’est fortement mobilisée pour l’occasion. Hier comme aujourd’hui, elle peut compter sur la considération et la solidarité de l’opposition, et je vous demande à tous de continuer de soutenir notre presse dans le combat inlassable qu’elle mène, pour de meilleures conditions de vie et de travail, et pour des espaces de liberté plus larges.

Mesdames et messieurs,
La chefferie coutumière et les tenants des religions, gardiens imperturbables de nos valeurs et traditions, symboles de l’éternité du Burkina, sont avec nous ce soir. Je voudrais les assurer de notre considération pleine et entière et leur redire toute l’appréciation que l’Opposition politique a, de la contribution inestimable et irremplaçable qu’ils apportent à la bonne marche et à l’harmonie de notre société.

Mesdames et messieurs,
Je souhaite enfin que collectivement nous rendions un hommage à tous les leaders des partis politiques membres du cadre de concertation du Chef de file de l’opposition ici présents : chefs de partis, députés, maires, conseillers municipaux. Et ce pour leur engagement, pour leur détermination, pour leur combativité, et pour leur constance, face à la machine à broyer du MPP !

Je salue la présence des leaders des partis d’opposition non membres du cadre. Je formule le vœu qu’ils nous rejoignent très rapidement, afin que toute l’opposition politique burkinabé puisse enfin parler d’une seule et même voix.

Mesdames et messieurs,
Ceci est le premier meeting de l’Opposition politique depuis que le MPP est au pouvoir. A ceux qui s’interrogent sur le pourquoi de cette attente, notre réponse est simple : chaque chose a son temps.
L’opposition politique n’a pas tenu de meeting, mais elle a donné de la voix, par ses mémorandums, et par ses interpellations, notamment au sein du parlement.
Elle a été raisonnable, a suivi vos conseils et a attendu un an avant de se prononcer sur la gestion de nos dirigeants.

C’est pourquoi il y a lieu de s’étonner et même de rire, quand on entend le MPP et ses griots oser nous poser la question de l’opportunité de ce meeting. Y’a-t-il une opposition sérieuse au monde qui ne rencontre pas ses militants, qui ne donne pas son opinion sur la marche du pays, qui n’interpelle pas le gouvernement ?
Et parlant d’opportunité ! Quel curieux débat ! Qu’est ce qu’il y a de particulier dans le Burkina d’aujourd’hui pour expliquer qu’une opposition politique ne puisse pas tenir un meeting, alors que le MPP, lui, en tient déjà partout dans le pays ?

Vous avez bien compris que nos amis d’en face ont peur. Ils ont peur de la colère du peuple. Ils ont peur d’une nouvelle insurrection. Normal, l’assassin sait très bien que le coup de gourdin fait mal. Mais ils se trompent de stratégie. S’ils veulent éviter la colère du peuple, qu’ils règlent les problèmes du peuple !

Mesdames et messieurs,
Notre opposition, elle est nouvelle et elle est plurielle, comme du reste l’était celle qui a mené le combat pour l’insurrection, et comme l’est la majorité que nous avons en face. Elle comprend des libéraux, des socio-démocrates, des Sankaristes, des centristes, et des communistes. Elle est à l’image de la scène politique du Burkina, où les amitiés se nouent, non pas en fonction des connivences idéologiques, mais en fonction des appréciations concrètes des actions concrètes des uns et des autres. Nous ne sommes pas d’accord sur tout. Nous ne sommes même pas obligés d’être d’accord sur tout, parce que personne n’a consulté l’autre avant de se déclarer opposant. Mais à ce stade, nous sommes d’accord sur au moins une chose : c’est que le MPP gère mal le Burkina Faso.

Nos parcours politiques sont différents, mais notre appréciation de la situation du pays et du travail du MPP est la même !
C’est le lieu pour moi, d’inviter les militantes et militants à ne pas se laisser intimider ni abuser par la propagande du MPP, qui diabolise l’ancienne majorité le jour, et manœuvre la nuit pour la récupérer en pièces détachées afin d’affaiblir le CFOP.
Les dirigeants MPP parlent du CDP comme si c’était le choléra, mais passent par des émissaires, amis et parents, pour établir le contact avec Blaise Compaoré. Quand on insulte un parti, on ne cherche pas à joindre son père fondateur.

Dans tous les cas, les leaders du MPP sont mal placés pour donner des leçons de morale à qui que ce soit dans ce pays.
Quand on critique le MPP sur sa gestion, quand on dit que le pays va mal, ils accusent les 27 années de règne de Blaise Compaoré.
Mais dites-moi, mes amis, avec qui Blaise Compaoré a-t-il géré ce pays durant ces 27 années ? C’est avec eux !

Qui dirigeait le CDP pendant les 27 ans de Blaise Compaoré ? C’est eux !
Qui a inventé le touk guili et mis en œuvre les stratégies diaboliques pour torpiller les partis d’opposition ? C’est eux !

Qui a développé en son temps la corruption pour financer le CDP d’alors ? C’est eux !
Qui a commencé la politisation de l’administration dans ce pays ? C’est eux !
Qui a le plus profité du règne de Blaise Compaoré dans ce pays ? C’est eux !
Qui a organisé le congrès du CDP qui a décidé de la modification de l’article 37 ? C’est eux !

Alors, qu’ils fassent attention ! Nous avons pardonné, mais nous n’avons pas oublié !
Mesdames et messieurs,
Nous sommes là aujourd’hui, parce que le MPP a trahi l’idéal pour lequel nous avons, en son temps parcouru et re-parcouru les artères de Ouagadougou et des autres villes, ici de la Place de la révolution à la place de la révolution, là d’un endroit au même endroit.

A peine plus d’un an après leur arrivée au pouvoir, notre désillusion est totale ! Et notre découragement est sans pareil.
Le vrai changement pour lequel nos martyrs sont morts, a été oublié par le MPP, qui recycle les vielles méthodes de gouvernance que ses dirigeants utilisaient, lorsqu’ils dirigeaient le CDP.

Le mémorandum que nous avons publié en début d’année a tout dit. Mais au lieu de nous écouter et se corriger, le MPP est tombé dans l’injure et l’hystérie, en nous traitant de fils indigne du Faso et de putschistes. Comme au bon vieux temps !
Nous sommes là pour redire que le pays va mal.

Le MPP a dit partout que nous voulons faire sortir les jeunes pour faire la casse ! Non, jamais dans ce pays, sous ma direction en tant que chef de file de l’opposition, une seule boutique ou un seul feu rouge n’a été brisé pendant une marche de l’opposition.

Le MPP a dit aux opérateurs économiques, que nous voulons empêcher le PNDES de fonctionner. Nous répondons que c’est parce qu’ils savent que le PNDES va échouer qu’ils cherchent déjà des boucs émissaires.

Le MPP a dit partout, et surtout aux chefs coutumiers, que nous voulons les pousser pour qu’ils tombent. Nous disons qu’on n’a pas besoin de pousser quelqu’un qui est déjà mal assis ! Nous sommes là pour faire notre travail d’Opposant républicain. Mais cela dit, comme l’a si bien dit Bassolma Bazié de la CGTB, celui qui est mal assis et qui tombe, c’est son problème !

L’Opposition ne se laissera ni intimider, ni attendrir, ni divertir par ces pleurnicheries. Au MPP et à tous les intérêts multiformes qui le soutiennent, nous disons qu’ils n’auront jamais en face d’eux une opposition « bissongo », une opposition gentille qui attend que le MPP lui dise quoi faire et quoi ne pas faire, une opposition qui dort pendant qu’eux, leurs courtisans et leurs copains du monde des affaires mettent le Bukina à genoux et se distribuent nos milliards.

Non ! Ils auront toujours en face d’eux une opposition caillou, qui les rappellera tous les matins, que notre peuple a faim, que nous jeunes sont au chômage, que l’argent ne circule pas, que les soins ne sont pas gratuits, et qu’on est au courant des deals qu’ils font dans les marchés de gré à gré.

Mesdames et messieurs,
Pendant la campagne, ils nous ont dit qu’ils avaient l’expérience. On a découvert qu’avec eux, c’est tâtonnements, hésitations et amateurisme.
Ils ont chanté partout ici qu’ils étaient la solution. Aujourd’hui, ils sont devenus un vrai problème pour le Burkina.

Depuis que le MPP est au pouvoir, notre économie est en panne. Le pays est sec comme un puits dans le désert. Les commerçants attendent à longueur de journée le moindre client. Les factures impayées sont coincées au trésor. Et pendant ce temps les impôts continuent de mater.

Ils nous ont annoncé à grand renfort de publicité qu’ils avaient un PNDES et que à Paris, les blancs leurs ont donné 18.000 milliards de francs CFA. Depuis, rien ! Où est passé l’argent ? Soit ils ont menti, soit ils l’ont détourné.

Il faut que le MPP nous dise où sont rentrés ces 18000 milliards de francs CFA. Sur ce plan au moins, pour une fois, nous sommes d’accord avec le Président de l’Assemblée nationale, le Dr Salifou Diallo. Si le premier ministre revient l’an prochain pour son discours sur l’état de la nation, et ne nous dis pas où sont rentrés les 18.000 milliards de Paris, non seulement l’hémicycle sera étroit pour lui, mais la ville de Ouagadougou sera étroite pour tout son gouvernement. D’ores et déjà, je lance un appel aux militantes et militants de l’Opposition, pour qu’ils se tiennent prêts pour un sit-in devant l’Assemblée nationale ce jour-là.

Mesdames et messieurs,
Nous sommes en danger. Les terroristes sont en train de nous terroriser. En un an, c’est plus de 10 attaques que nous avons subies. Et la menace a pris des proportions telles que la question de l’intégrité de notre territoire est désormais posée. Nous sommes à un tournant de notre histoire. Entre tueries et prises d’otages, notre peuple ne sait plus s’il faut se vouer au ministre de la sécurité qui excelle dans la gesticulation, ou au ministre de la défense qui nous a pompeusement promis de terroriser les terroristes.

La lutte contre le terrorisme est l’affaire de tous les Burkinabè qui, historiquement, n’ont jamais ménagé leur vie pour préserver l’intégrité du territoire national. Cette détermination demeure intacte. L’Opposition burkinabè est prête pour ce combat, car il y va de l’avenir de la nation.

Mesdames et messieurs,
La corruption est repartie de plus belle dans notre pays. Les opérateurs économiques qui ont financé la campagne du MPP sont en train de se faire rembourser sur le dos du peuple. C’est pour cela que le MPP a modifié la loi sur les marchés de gré à gré. Désormais, les ministres peuvent donner jusqu’à 1 milliard de francs de gré à gré à leurs copains. Les routes bitumées et les voies en terre sont devenues le terrain favori de l’affrontement des grands du MPP, chacun voulant un morceau pour ses amis. Et les concours architecturaux pour ériger les nouvelles assemblées sont gérés mouta-mouta !

Nous avions pensé qu’avec l’arrivée du MPP au pouvoir, il y’aurait plus de transparence dans le secteur des mines. Zéro ! Ils ont retiré les permis, pour mieux les distribuer à ceux qui ont financé leur campagne.

Mesdames et messieurs,
Ce qui nous fait le plus mal, c’est le chômage de nos jeunes et la misère de nos femmes. Le MPP les a complètement oubliés ! Ils ont promis 750.000 emplois. Ils ont déjà créé 750.000 chômeurs ! Les maigres sous des fonds de soutien sont distribués aux militants du MPP. Quant à nos braves femmes, elles attendent toujours les crédits promis pendant la campagne, et pour certaines, le remboursement des avances qu’elles ont versées naïvement aux démarcheurs du MPP. L’opposition demande que tous ces escrocs qui ont abusé de la bonne foi de nos femmes soient poursuivis en justice et punis conformément à la loi.

Parmi nos jeunes, les étudiants sont toujours dans la galère des années académiques qui se chevauchent, des aides qui se raréfient, et des enseignants qui se démotivent, et des infrastructures qui se délabrent.

Mesdames et messieurs,
On nous a promis la gratuité des soins. On l’attend toujours ! Ou plutôt, on a eu 2 comprimés de paracétamol.
On nous a promis des améliorations dans nos écoles. On les attend toujours !Et le vent continue d’emporter les toitures de nos écoles.
Dans nos villes, il y a des familles qui ne peuvent pas aligner deux repas par jour.
Et on ose venir leur dire que Burkina is back ! Non, c’est la famine qui is back !

Mesdames et messieurs,
Notre pays souffre de la division de ses fils. La réconciliation nationale est une question posée et à résoudre. Et sur ce plan, mes chers camarades, je peux vous rassurer, que personne ne veut et ne va enjamber les cadavres de nos martyrs. Ce sera Vérité-Justice- Réconciliation. Et il me plait de vous informer que toute l’Opposition politique est d’accord pour ce tryptique !

Oui la vérité ! Comme disait quelqu’un qui a marqué l’histoire, elle est révolutionnaire. La vérité, toute la Vérité, rien que la Vérité. Qui a fait quoi, quand, et où !
Quand nous disons qui, c’est tous les qui !
Quand nous disons quoi, c’est tous les quoi !

Et quand nous disons quand, c’est tous les quand !
Et quand nous disons où, c’est tous les où !
Si nous sommes d’accord pour soulever le couvercle de la marmite, alors soyons d’accord pour aller au fond de la marmite !
Oui, la justice ! Mais une justice qui est la même pour tous. Et c’est là où nous avons un problème. Comme nous l’avons toujours dit, si on doit attraper des voleurs, il faut attraper tous les voleurs. S’il faut attraper les criminels, il faut attraper tous les criminels. Mais on ne peut pas attraper les voleurs de grande taille et laisser les voleurs hommes courts, ni attraper les criminels de teint clair et laisser les criminels de teint noir. La justice doit être la même pour tous.

Cette justice pour tous, je sais que vous l’attendez pour nos martyrs et nos blessés de l’insurrection. La haute cour de justice tiendra la semaine prochaine ses assises sur cette question. La position de l’opposition est simple : le droit, tout le droit, rien que le droit. Le droit, mais pas la politique ! Et il manque quelque chose dans ce procès : où sont les officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie qui ont mis en application cette fameuse réquisition, qui ont distribué les munitions aux jeunes soldats, qui les ont encadrés et qui ont donné l’ordre de tirer ? Où sont-ils ? Il faut qu’ils viennent aussi, répondre.

Nous voulons tout le monde à la barre. Les commanditaires comme les exécutants ! Les complices comme les auteurs. Cette revendication, l’Opposition politique ne la laissera jamais tomber !

Mesdames et messieurs,
Notre déception est forte, notre colère est grande, mais notre détermination est intacte.
Qu’allons-nous faire maintenant ? Eh bien, continuer le combat !
L’opposition politique va poursuivre son combat. Elle le fera comme toujours de manière républicaine, mais avec fermeté et sans aucune complaisance.
Nous ne cherchons pas à faire plaisir à qui que ce soit. Parce que nous n’avons aucun engagement vis-à-vis de qui que ce soit. Et nous ne sommes la succursale de personne. Il faut que le MPP le comprenne une fois pour toute ! Ce n’est pas au MPP de nous dire comment nous devons travailler.

Et s’il ne le comprend pas, eh bien c’est son affaire !
Nous allons continuer parce que le changement que vous attendez n’est pas encore là !

Le changement que le peuple burkinabè voulait, ce n’est pas 10% de changement !
Ce n’est pas 25% de changement ;
Ce n’est pas 50% de changement ;
Ce n’est pas 75% de changement ;
Ce n’est pas 95% de changement.

Mes chers camarades,
Ce que le peuple burkinabè voulait, souhaitait et attendait, c’est 100% de changement.

Le MPP est loin, très loin du compte !

Désormais, l’Opposition politique a une plate-forme. Elle dispose des marqueurs pour interpeller vigoureusement le pouvoir, par les conférences de presse, par les déclarations, et au sein de l’Assemblée Nationale. Elle a réussi, au delà de sa diversité, à se doter d’un questionnaire commun à l’endroit du pouvoir.
C’est en s’appuyant sur cette plate-forme qu’elle organisera désormais sa riposte. Elle le fera dans la presse, dans l’hémicycle et, s’il le faut, dans la rue !

C’est le lieu pour moi, d’encourager nos vaillants députés à l’Assemblée nationale, à poursuivre et amplifier leurs travail d’interpellation et de contrôle du gouvernement.
Nos députés font déjà un bon travail. Ils doivent maintenant faire un excellent travail. Ils doivent saisir toutes les occasions pour tacler les lois contraires aux intérêts du peuple. Ils doivent déborder d’imagination, pour proposer les nouvelles lois attendues par le peuple.

Nos députés ne doivent jamais oublier, qu’ils sont d’abord et avant tout des députés d’Opposition, qu’ils ont été élus sous la bannière de partis de l’Opposition, et qu’ils doivent donc se comporter en opposants résolus.

Notre pays a beaucoup changé. La redevabilité est devenue une exigence citoyenne au Burkina Faso. Les militants de l’Opposition observent avec vigilance le comportement de leurs élus. Ils ne tolèreront pas que ceux qu’ils ont élus pour s’opposer au gouvernement, tombent dans des compromis d’accompagnement ou de connivence. Ce sont eux qui nous élisent. Nous leur devons donc à tout moment des comptes. Et dans ce domaine, ils pourront compter sur l’appui total du Chef de file que je suis.

Le pouvoir à trois têtes qui nous dirige fera tout pour vous amadouer et vous corrompre. Mais votre main ne doit jamais trembler.
Ce gouvernement a échoué. Et lorsqu’un gouvernement a échoué, on doit le sanctionner. Dieu merci, la constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale ont prévu cette sanction démocratique et républicaine : elle s’appelle Motion de Censure.

Camarades militantes et militants de l’opposition, je prends l’engagement solennel devant vous ici, de soumettre à l’assemblée des chefs de partis de l’Opposition, l’idée d’une motion de censure contre le gouvernement de Paul Kaba Thiéba, et de vous rendre compte en toute transparence, de la décision qui sera prise !
De même, si la décision est prise, elle sera transmise à nos députés et il vous appartiendra alors de les soutenir contre les inévitables pressions du MPP, pour qu’ils engagent courageusement cette procédure !

Mesdames et messieurs les responsables des partis politiques membres du Cadre de concertation du chef de file de l’Opposition politique,
Mesdames et messieurs les responsables des partis politiques,
Honorables députés à l’assemblée nationale,
Mesdames et messieurs les élus locaux de l’Opposition,
Mesdames et messieurs les représentants des Organisations de la société civile,
Autorités coutumières et religieuses,

Mesdames et messieurs les représentants de la presse nationale et internationale,
Mesdames et messieurs les représentants des organisations syndicales,
Camarades militantes et militants venus des provinces,
Mesdames les représentantes des organisations et structures féminines,
Mesdames et messieurs les représentants des mouvements et structures de jeunesse,

Mesdames et messieurs les représentants des organisations de commerçants et du secteur informel,
Militantes, militants et sympathisants de l’opposition,
Peuple de Ouagadougou,
Chers invités,
Mesdames et messieurs,

L’opposition politique est fière de vous, de votre engagement, de votre combativité, de votre patriotisme, de votre dignité et de votre détermination. Elle sait qu’avec vous, la victoire finale est au bout du chemin !
Elle vous remercie pour votre mobilisation gigantesque, malgré les actions multiformes de sabotage organisées par le MPP.
Aujourd’hui, c’est la maison du peuple.

Demain, ce sera ailleurs ! Forcément ! Forcément !
Que le MPP prépare encore ses milliards car demain il y’aura encore beaucoup plus de monde à corrompre.
A notre jeunesse intrépide, je redis ce qu’elle sait déjà : s’ils vous donnent, prenez, bouffez bien, et sortez quand même, car c’est le remboursement de leurs crédits de campagne.

Je remercie le Comité d’organisation pour le travail gigantesque qu’il a abattu en organisant cette rentrée politique.
L’Opposition politique vous souhaite à tous de regagner vos domiciles en paix et vous donne rendez-vous autour des futurs mots qu’elle sera amenée à lancer.
Vive la lutte du peuple burkinabè !
Vive l’Opposition politique !
La lutte continue ! Je vous remercie !

Source : ZEPH15.BF

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 30 avril à 16:05, par Le roi du désert
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Quittez làbà. Que pouvez vous faire plus que eux.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:13, par ngoonga
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Par sa photo devinez . C’est comme une sorte de récrimination. Mais contre qui ??? Peut être qu’il se dit j’ai commencé et vs êtes venus prendre le pouvoir. Même demain çà sera ainsi. Ceux qui sont à l’ombre actuellement sont plus dangereux car se sont des revanchards. Ils seront sans pitié pour vs et pour les RSS. Dans tous les cas le pays ne vs appartient pas seul.
    Du calme et à 2020 qu"il pleuve ou qu"il neige.

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 08:40, par bouquinvilliers
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Donc si je comprends bien, le MPP est entrain de se venger actuellement de ceux qui voulait les écarter de la direction du CDP ?
      Hummm allons seulement vous allez vous même vous dévoiler ici. Mais arrêtez de généraliser les choses. C’est pas parce que le MPP manœuvre ainsi que tout les partis politiques sont pareils.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mai à 07:29, par ngoonga
        En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

        Cher internaute. Ce que vs n’aviez pas compris la realpolitik à ses réalités que la réalité ignore. Ce machin de coder, qui vs a dit qu’il n’est pas un instrument du pouvoir actuel pour désamorcer votre vrai opposition diriger par Zeph ? Je ne fait que des hypothèses qu’ALLAH vs donne longue vie pour vérifier tout çà. Vs le direz peut être un jour.

        Salut !

        Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:14, par verité no1
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Démagogie quand tu me tiens !
    Donc en quelques mois on peut recevoir 18000 milliards !
    Peut-être qu’il confond avec 18000 graines d’arachides !!!!!!!! Lol !!!!!!!!!

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 07:36, par ngoonga
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Bien dit cher. Zeph ns considère tous ceux qui sont venus comme des analphabètes en économie.C’est bien fat pour eux qui sont partis pour l’écouter. Pardon pas eux tous, parce qu’il a eu infiltration. je n’ai rien dit. Sinon comment comprendre qu’au cour d’une table ronde des bailleurs on fait sortir de l’argent comme cdans un marché des arachides ??? Dévinez la suite.

      Salut

      Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 15:46, par Le bon
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Merci cher ami. Démagogie c’est le mot. Mieux, je pense qu’il y a même irresponsabilité.
      Irresponsabilité parce que celui qui parle a été CFOP, a suivi la transition et sait comment on sort de 27 ans de règne sans partage.
      Il ne peut pas demander l’impossible.
      Irresponsabilité lorsque celui qui est économiste et qui a été Ministre de l’Economie et qui est passé au FMI est plus instruit que quiconque sur le financement et sait que l’argent des bailleurs de fonds ne se décaisse pas sur un clic de doigts. C’est lui qui doit sensibiliser les gens, ses militants et leur dire ce que sait. En feignant l’ironie, il installe les non avertis dans le doute et les plonge dans la colère de celui qui a été grugé. C’est pas seulement irresponsable, c’est méchant. Et la manière d’exulter rend compte du caractère de l’intéressé.
      Irresponsable parce que rien ne permet aujourd’hui de réclamer la tête du PM : ni le niveau d’exécution du programme, ni la crise sécuritaire, ni la question de la réconciliation, ni les questions de gouvernance et de justice. Tous ces chantiers sont en cours et il faut attendre. Mieux des résultats s’annoncent : les dossiers pendants sont en cours de jugement ou en instruction ; des gros bonnets tombent sous le coup de la loi, et j’ose même dire que la justice a totalement échappé du contrôle du pouvoir en place, ce qui est bien mais risquant car j’ai peur que certains acteurs manquent de discernement et veuillent montrer au peuple qu’ils travaillent ; les recrutements se font, les chantiers sont lancés. Que veut le président du CFOP : provoquer une crise nationale et précipiter le Burkina dans le chao. A ce jeu d’incitation à la révolte, à la radicalisation des positions, qui perd ? qui souffre ? Encore le peuple.
      Irresponsabilité quand la plateforme énoncée reprend presqu’en intégralité des mesures contenues dans le programme du parti au pouvoir et qui sont même pour certains, sinon pour la plupart en chantier.
      Est-ce qu’on ne ferait pas pus sérieux, plus patriote en apaisant les coeurs, et en ramenant les burkinabé au travail dans la discipline. Je crois que le président du CFOP aurait pris de la hauteur en livrant un discours apaisé, invoquant la patience, les difficultés du moment et appelant le peuple au travail. C’est à ce prix que son crédit augmenterait. Mais là, il a foiré totalement, et l’avenir qu’il nous prédit, qu’il nous destine est loin du rêve qu’il ne nous donne pas même pas d’espérer. Que dieu veille sur le Burkina et fasse que l’épaisseur de l’ombre se dissipe et nous découvre un ciel apaisé et des burkinabé qui auront compris où se trouvent leurs intérêts.

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:41, par Dansogo
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Félicitation, l’opposition est dans son rôle ; elle s’oppose avec méthode et mesure.
    J’avoue que cela ne me surprend pas.
    Que ceux d’en face sachent tirer les leçons et corriger leur gouvernance.
    Il y va des engagements qu’ils ont pris et également de leur devenir politique.
    Ainsi ira le Faso désormais.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:45, par Blaise Bassolé
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Aux administrateurs de Faso.net !
    JE NE SUIS PAS ENTRAIN DE REPPNDRE À IN COMMENTAIRE !

    J vous demande de publier mon message à la nation. Je réside au Canada.
    MERCI
    Voici mon texte :

    En cette veille de la fête du travail, je lance le Mouvement Ascendant du Faso (MAF).
    Ce Mouvement est un Parti politique dont l’intention est de combattre les partis politiques dans notre pays !

    En effet notre pays a longtemps souffert de la politique et des politiciens ainsi que de tous les coups d’états qui ce sont succédés !

    Depuis 57 années "d’indépendance" nous ne voyons toujours pas le bout du tunnel ! Il est donc temps de changer les choses !

    Le Mouvement Ascendant du Faso (MAF) est donc né pour changer les choses et les faire autrement !

    Le MAF ne veut pas forcément conquérir le pouvoir d’état car il n’est pas un parti politique comme les autres ! Son but est de bannir les parties politiques dans leurs formes actuelle et créer une cohabitation entre le moderne et traditionnel afin de sortir notre pays de ses crises actuelles : économique, sociale et politiques !

    Comment ?
    1- Créer une monarchie constitutionnelle au Burkina Faso avec à sa tête le Morho Naaba !

    Explications : nos valeurs traditionnelles reposent sur la chefferie traditionnelle que le colonialisme est venu détruire et nous imposer sa vision des choses. La démocratie à l’occidentale n’est pas faite pour nous les africains !

    2- Bannir les élections présidentielles et choisir plutôt un premier ministre pour diriger l’appareil d’état !

    Explications : le premier ministre ne sera pas voté mais choisi !

    3- Réduire le gouvernement à 5 ministres maximum !
    Explications : les priorités seront ciblées !

    4- Réduire le nombre d’ambassadeurs à travers le monde !
    Explications : nous ne fermons pas notre pays mais nous allons proposer un nouveau système diplomatique !

    5- Rendre gratuite les soins de santé et changer fondamentalement le système d’éducation !
    Explications : plus jamais de renvoi d’enfants de nos écoles, fournir aux populations des soins gratuits car une population en santé est plus productive.

    6- Le but du MAF est de réduire considérablement les dépenses de l’état et de redistribuer équitablement la richesse de notre pays à tous ses fils !

    Explications : l’argent de notre pays se trouve entre mes mais d’une minorité qui Le distribué dans un cercle restreint ! Nous voulons faire un développement horizontal !

    Les détails seront consigner dans les statuts et règlements intérieurs du Parti.

    Si tu te reconnais dans ce programme, alors, adhère au Mouvement afin d’arracher ton cher pays des crocs des politiciens professionnels et de leur maîtres occidentaux !

    Je te demande d’en faire une large publication et inviter amis, parents et proches qui s’y reconnaissent !

    J’ai besoin de vos idées pour finaliser le projet car je vais bientôt déposer les documents légaux sa reconnaissance officielle !

    Je moment venu je vous inviterai à un grand rassemblement à la place de la révolution pour démontrer aux yeux du monde que nous avons décidé de faire les choses autres dans la légalité et le respect de nos valeurs traditionnelles !

    Tous les médias et journalistes qui veulent en savoir davantage sont les bienvenus.
    Nous sommes à leur disposition !

    VIVE LE MAF ! VIVE LE BURKINA FASO !!

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 18:58, par Cequejenpense
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    D’ici quelques jours ou semaines vous verrez que la majorite presidentielle voudra apporter une reponse a l’opposition a travers une manifestation, une demonstration de force voilee. Ce serait dommage, voire ridicule. Quand l’opposition manifeste et critique, le pouvoir doit plutot apporter une reponse concrete aux critiques et ainsi apaiser la situation et donner tors aux opposants.
    Je soutiens le meeting du CFOP. Mais je ne pense pas que Zeph ferait bien de demander une motion de defiance ou de censure contre le PM. De toutes facons ils ont une majorite au "vote mecanique" a l’Assemblee comme des robots programmes a toujours dire "oui". Laissons lui encore quelques mois sans pour autant nous refugier dans le silence.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:10, par bangrenoma
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Tu aurais pas fait mieux que de donner des postes aux Bissas n’oublies pas que tu as ete bon eleve de Mba Blaise ! Ah politiciens tous verreux

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 02:02, par Noraogo
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Mon ami bangrenoma, Ah bon chez toi les postes se donnent et ne se méritent pas ? Le malheur du Burkina, c’est parce que le pays a encore plein d’individus à idées tarées comme celles que vous révélez. Faits un petit voyage en pays bissa, tu comprendras que ces gens-là ne comptent pas sur des postes, qui selon vous se donnent et ne se méritent pas. J’imagines que tu as quitté très récemment ton fin fond de village et que tu n’as connu la ville que très récemment.

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:27, par mytibketa
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Faisons un décompte rapide ; le CFOB aujourd’hui c’est l’UPC et au point de vue représentativité, 3 pelés et 2 tondus en tout cas à l’assemblée.Pas suffisant pour inquiéter le pouvoir. Le peuple burkinabe n’est pas dupe. Diadré chef de file de l’opposition a oublié la chronologie de évènements qui ont conduit au départ de Blaise et à l’élection de Rock. Suivons ensemble le déroulement de cette pièce de théâtre ou on les acteurs que sont le peuple, l’opposition d’hier et d’aujourd’hui réprésenté par DIABRE et la majorité d’aujourd’hui représenté par ROCK . L’acteur principal n’est pas forcément celui que l’on croit :on est à la veille du vote consacrant le vote consacrant la suppresion de l’article 37 ;
    ACTE 1 des dispositions sont prises pour séquestrer les députés toute tendance confondue(libéraux, socio démocrates et autres sans étiquettes venus à la soupe),
    ACTE2 insurrection avec les conséquences qui l’accompagne
    ACTE3 Blaise renonce à retirer l’article 37 et dissout le gouvernement
    Et c’est à partir de là que l’histoire semble s’emballer pour DIABRE
    ACTE4 le premier responsable du CEFOB annonce que Blaise a renoncé à retirer l’article 37 et que l’on peut mettre un terme aux manifestations (déclaration publique)
    ACTE 5 Après concertation avec tous les partis partis prenants de l’insurrection une deuxième déclaration faite par le 1er responsable du CEFOB demande le départ de Blaise ;
    Donc à partir de ce moment je pense que DIABRE a compris qu’il ne pourra pas jouer le rôle de premier ministre d’un gouvernement d’union.
    ACTE 6 Blaise est parti ,je pense mais pas sûr que DIABRE s’attendait à être appelé comme un messi pour une période qui prendra le nom de transition.Son nom n’est apparu nul part. On a préféré SARAH SEREME et quelqu’un d’autre. L’incertitude a pris fin avec la nomination d’un premier ministre et de Mbah Michel comme Président
    ACTE7 coup d’état le plus bête de l’histoire du Burkina, des promesses ont été faites, certains ont été mis au parfum.
    Le coup d’état échoue
    passons la période de transition
    ACTE 8 élections présidentielles et législatives Rock élus son parti à 56 ou quelque chose comme ce là pas suffisant pour former une majorité qualifiée
    ACTE 9 avec quelques parties il tente de s’accaparer de l’Assemblée pour former un gouvernement d’alternance avec le CDP qu’il a renversé et autres, échec et mat.
    ACTE 10 tout en chantant "opposition républicaine" il ne démord pas dans son rêve de gérer le pays car 2020 est loin et bien de choses peuvent arriver.
    Ma foi qu’il se dise qu’au Burkina il y a 18 millions de cerveau et que quelque part les 1 million et plus qui ont voté ROCK ont tous compris ce manège et ne sont pas à même de lui permettre continuer ce jeu et lui disent que la pièce de théatre qu’il joue a 10 actes et pas plus. Ce à quoi aspire le peuple c’est de permettre à l’opposition de juger sur pièce et dans 5 ans la valeur de celui qui est au pouvoir. Maintenant je me demande s’il n’est pas temps de siffler la fin de la récréation et de rappeler à chacun que le pouvoir vient de Dieu et qu’il y a interêt à ce que certains lui demande audience pour la suite à venir.

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 01:25, par Damis
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Je valide votre analyse.
      Hum... ZEPH pense que les gens sont dupes. Il s’est grillé politiquement car aucun insurgé des 30 et 31 octobre ne vaut cautionner cette amalgame-là ! Vouloir une chose et son contraire. Se mettre d’accord avec les ennemis du peuple, en essayant de le défendre même ! et vouloir que ce peuple te suive.
      Vous voyez qu’avec cette façon de faire, il n’est étonnant de penser que ZEPH était en connivence avec les putschistes pour conduire le Burkina dans le chaos à jamais. On commence à comprendre. Je pense ZEPH aura un jour à nous répondre par rapport à ce putsch.
      Le ridicule quand tu nous tient !

      Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 20:29, par zougou
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Act7bis
      zéphyr crie qu’on veut lui voler sa chance d’être élu avec l’histoire des fausses cartes d’électeurs en demandant à l’armée de venir à son secours et miraculeusement le coup d’état le plus. .....Le 16 sep

      Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:30, par ABDOUL NAS
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Un discours,c’est bien mais attendez 2020 parce que nous ne sommes pas en campagne électorale.Zept,tu ferais mieux de poser des actes concrets au lieu de faire de beaux discours.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:31, par mytibketa
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Faisons un décompte rapide ; le CFOB aujourd’hui c’est l’UPC et au point de vue représentativité, 3 pelés et 2 tondus en tout cas à l’assemblée.Pas suffisant pour inquiéter le pouvoir. Le peuple burkinabe n’est pas dupe. Diadré chef de file de l’opposition a oublié la chronologie de évènements qui ont conduit au départ de Blaise et à l’élection de Rock. Suivons ensemble le déroulement de cette pièce de théâtre ou on les acteurs que sont le peuple, l’opposition d’hier et d’aujourd’hui réprésenté par DIABRE et la majorité d’aujourd’hui représenté par ROCK . L’acteur principal n’est pas forcément celui que l’on croit :on est à la veille du vote consacrant le vote consacrant la suppresion de l’article 37 ;
    ACTE 1 des dispositions sont prises pour séquestrer les députés toute tendance confondue(libéraux, socio démocrates et autres sans étiquettes venus à la soupe),
    ACTE2 insurrection avec les conséquences qui l’accompagne
    ACTE3 Blaise renonce à retirer l’article 37 et dissout le gouvernement
    Et c’est à partir de là que l’histoire semble s’emballer pour DIABRE
    ACTE4 le premier responsable du CEFOB annonce que Blaise a renoncé à retirer l’article 37 et que l’on peut mettre un terme aux manifestations (déclaration publique)
    ACTE 5 Après concertation avec tous les partis partis prenants de l’insurrection une deuxième déclaration faite par le 1er responsable du CEFOB demande le départ de Blaise ;
    Donc à partir de ce moment je pense que DIABRE a compris qu’il ne pourra pas jouer le rôle de premier ministre d’un gouvernement d’union.
    ACTE 6 Blaise est parti ,je pense mais pas sûr que DIABRE s’attendait à être appelé comme un messi pour une période qui prendra le nom de transition.Son nom n’est apparu nul part. On a préféré SARAH SEREME et quelqu’un d’autre. L’incertitude a pris fin avec la nomination d’un premier ministre et de Mbah Michel comme Président
    ACTE7 coup d’état le plus bête de l’histoire du Burkina, des promesses ont été faites, certains ont été mis au parfum.
    Le coup d’état échoue
    passons la période de transition
    ACTE 8 élections présidentielles et législatives Rock élus son parti à 56 ou quelque chose comme ce là pas suffisant pour former une majorité qualifiée
    ACTE 9 avec quelques parties il tente de s’accaparer de l’Assemblée pour former un gouvernement d’alternance avec le CDP qu’il a renversé et autres, échec et mat.
    ACTE 10 tout en chantant "opposition républicaine" il ne démord pas dans son rêve de gérer le pays car 2020 est loin et bien de choses peuvent arriver.
    Ma foi qu’il se dise qu’au Burkina il y a 18 millions de cerveau et que quelque part les 1 million et plus qui ont voté ROCK ont tous compris ce manège et ne sont pas à même de lui permettre continuer ce jeu et lui disent que la pièce de théatre qu’il joue a 10 actes et pas plus. Ce à quoi aspire le peuple c’est de permettre à l’opposition de juger sur pièce et dans 5 ans la valeur de celui qui est au pouvoir. Maintenant je me demande s’il n’est pas temps de siffler la fin de la récréation et de rappeler à chacun que le pouvoir vient de Dieu et qu’il y a interêt à ce que certains lui demande audience pour la suite à venir.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:31, par le jeune
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Oui président,ton discours a mis à nu tous les maux dont souffre le peuple burkinabé. Le seul bémol ,est que nombreux dans ce pays ne sont pas pour cette vérité quand bien même qu’ils sont convaincus qu’aucun opposant depuis l’histoire du BURKINABÉ n’a mené autant de luttes pour le bien-être du peuple. Je suis d’avis que ces actions que tu mène contribueront à prouver à nos martyrs de l’insurrection qu"ils ne seront pas oubliés. L’essentiel pour moi, n’est pas que soit chef de L’ÉTAT, tes actions ta volonté d’être partisan de la vérité suffisent largement pour que ce peuple ne puissent jamais t’oublier. Pour moi tu as tout gagner en politique.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:44, par Bouba
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Zeph tu as tout dit on n’a pardonné mais pas oublié presque deux ans et on ne voie pas ce fameux machin de programme Mpp. Même la transition en une année a fait mieux.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 20:47, par Jacques Baro
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Je suis un Burkinabé mais honte de ce qui se passe actuellement dans mon Pays. Surtout le comportement des nos hommes politiques et en particulier de l’opposition.
    Le peuple burkinabés dans sa majorité à voté pour Roch pour un mandat de 5 et il n’est qu’au début de sa deuxième année de son mandat. Croyez vous, chers opposants quand in ans et quelque mois Roch et son gouvernement pouvait changer le BURKINA après les 27 années de gabegie sous le règne de Blaise ? Soyons sérieux et laissons Roch mettre en œuvre son programme pour lequel il a été élu.
    nous devons l’accompagner dans l’œuvre de construction du Burkinabé au lieu d’entraver tous les efforts que lui et son gouvernement déploient pour la reconstruction de notre chère patrie. Toutes les grèves et les revendications sont peut être justifiées, mais ayons le sens du devoir et mettons en avant l’intérêt supérieur de notre chère patrie le BURKINA Faso.
    Si le peuple s’est insurgé contre le régime de Blaise par ce qu’il pillait les ressources du Pays, nous sommes entrain de mettre à genoux le Burkina Faso. Les investisseurs ne viendront pas à cause du climat actuel marqué par les grèves et revendications à n’en pas finir !
    je suis vraiment surpris que pendant le régime de Blaise il n’y ait pas eu toutes ses revendications ! Vraiment bizzare ? Surtout que cela qui aujourd’hui s’oppose au régime de Roch savaient que le Burkina Faso était gouverné par un clan. Un cercle fermé. Pourquoi n’y a t-il pas eu ce sursaut de patriotisme des opposants au régime de Blaise ?
    chose curieuse est de constater qu’au sein de l’opposition qui critique le pouvoir actuel, il y a ceux là qui ont voulu modifier la constitution pour pérenniser le régime de Blaise.
    Je pense qu’ils devraient faire profite bas, travailler à avoir la confiance du peuple et s’essayer en 2020.
    Un opposant est un contre pouvoir et contribue d’une façon responsable à l’œuvre de construction du Pays et veille à ce que le pouvoir remplis ses engagements, mais n’incite pas le peuple à s’insurger.
    Je pense que le peuple vaillant et courageux du Burkina Faso saura faire la part des choses pour un développement harmonieux de notre chère patrie. Les hommes politiques sont tous pareils. Il n’ya pas de baguette magique pour transformer le Burkina Faso. C’est seule la lutte qui va nous libérer. Rappelons de ce Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:08, par La vérité
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Merci Mr le Président ! Je valide. C’est du propre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:31, par Le combattant
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Quand tout un peuple est égaré par la faute de ses dirigeants, on ne parle plus d’ordre parce que c’est une question de vie ou de mort, il faut recadrer les choses avant que le bateau ne sombre totalement, nous BURKINABE de bon teint n’attendrons jamais la fin du mandat de ces bandits pour les mettre en touche.
    Les élections n’ont de valeur que si le peuple est libre.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 21:43, par SS 20
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Ou Zéphirin parle pour contenter son auditoire ,ou il connait qui a donné l’ordre pour tirer sur les manifestants les 30 et 31 octobre 2014 alors dans ce cas il doit être cité comme témoin puisqu’il y avait à l’ouverture du procès des chefs militaires comme les Généraux Diendéré , Bassolet ,Nabéré et même un officier ex ministre le colonel Ba ,pour Zéphirin aucun d’eux n’est concerné.

    Répondre à ce message

  • Le 30 avril à 23:48, par wedaga
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Monsieur le Chef de file de l’opposition Burkinabè. Votre discours est éloquent et riche. Mais vous êtes vous même le premier à trahir le peuple en pensant que vous pouvez former une opposition forte avec le CDP, parti pour qui les filles et fils du pays sont morts les 30 et 31 octobre 2014 et les 16 et 17 septembre 2015. Sans un mot prononcé de la justice contre ceux-là que nous avons combattus au prix de nos vies, et voilà que vous marchez en amitié en eux. Où est votre intégrité ? Où est votre sincérité ? Si vous étiez déterminé pour la justice, la vérité,... tel que vous le dites dans votre discours, vous n’auriez pas lié amitié avec CDP et ses anciens alliés insensé comme l’ADF de Gilbert OUEDRAOGO. Et ce n’est pas parce que Roch va voir directement ou indirectement Blaise que vous allez défendre votre union avec le CDP. Depuis les législatives de 2012 (?), j’ai personnellement été un mobilisateur de l’UCP. Mais depuis que vous avez décidé de retourner vers serpent, je préfère regarder les choses en face. Retenez ceci, Monsieur le Chef de file de l’opposition, "même si la couleuvre et la vipère sont tous des serpents, mêmes les enfants savent qu’il est dangereux de goutter à la vipère tandis qu’ils pourchassent, tuent et mangent la couleuvre". Tant que vous seriez avec le CDP, je finirai par mobiliser contre vous. Vous l’avez vous même déclaré : "on a pardonné, mais on a pas oublié". Jamais !

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 07:49, par verité no1
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Vous avez fait une belle analyse.
      Zeph sera le plus grand perdant dans cette alliance !
      La coder cherche d’abord à devenir chef de file de l’opposition en 2020 avec le MPP toujours au pouvoir !
      La coder essayerais de régler ses comptes à Zeph pour l’insurrection de 2014 en le chassant de l’opposition !
      Zeph ne pourra plus rejoindre la majorité !
      Ça sera le début de la disparition de l’UPC sur le plan national !
      Si Zeph savait que ses "amis" le détestent plus que Rock !!!!!!

      Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 18:40, par SAPO
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      La politique n’est pas mathématique . C’est une question d’intérêt et d’opportunité. Que dit tus des Benewende SANKARA et autres Laurent
      BADO qui ont passe plusieurs années à insulter les gens du CDP aujourd’hui MPP , et qui aujourd’hui mangent avec eux au point de perdent leur dignités. Le Burkina c’est pas seulement Ouagadougou mais 45 provinces et le CDP dispose toujours d’une base potentielle à l’intérieur du pays. Vous verrez ce qui se passer en 2020 .

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 00:13, par un passant
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    OK- Le Burkina a des problemes, et ca on le sait— rien de nouveau sous le soleil. Cependant, l’opposition n’a pas propooser (dans ce discours) un debut de solution. Au lieu de travailler a proposer une motion de defiance ou de censure (qui ne passera pas de toutes les facons), pour quoi ne pas faire une proposition de loi(s) qui adressent des problemes specifiques. Si ces lois sont raisonables et semblent effectives elles peuvent avoir l’adhesion des gens si elles sont bien expliquees. En ce moment, peut-etre certains deputes de la majorite voteront avec l’opposition. L’opposition pourrait clamer en 2020 qu’elle avait des idees pour resoudre nos problemes meme avant d’arriver au pouvoir, etc. Sinon, les slogans "montrer les 18 000 milliards" sont a la limite du ridicule. Ce que nous attendons de part et d’autre, c’est moins les formules (qui fachent ou qui suscitent les applaudissements) mais des propositions concretes a nos problemes.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 11:31, par KTK
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Mr le passant, vous ne ferai pas mieux de passer si vous ne comprenez rien en la politique ? Que ceux qui ont dit qu’ils peuvent gouverner et apporter des solutions aux problèmes qu’ils fassent leur travail. Les opposants veulent aussi le pouvoir. s’ils doivent faire des propositions comment ils vont espérer arriver au pouvoir ? Donc c’est pour vous dire que c’est pas à l’opposition de faire des propositions mais c’est au gouvernement de trouver les solutions aux problèmes.

      Répondre à ce message

      • Le 2 mai à 17:27, par un passant
        En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

        Non, KTK- justement il faut eviter de percevoir la politique comme un jeu a somme nulle ou tout ce qui arrange le pouvoir nuit a l’opposition et vice-versa. L’objectif devrait, qu’est ce qui arrange le pays ! Votre raisonnement pousse a l’extreme aboutit a une situation ou le pouvoir travaille pour defaire l’opposition, et l’opposition travaille pour que le gouvernement echoue. Supposer qu’on s’angage en politique pour resoudre un probleme (e.g. lutter contre la pauvrete au Burkina), et qu’on est elu depute. Si vous etes une personne de principe, vous devrez etre a tout moment en train d’elaborer des lois pour reduire le nombre de pauvre, independemment que vous soyez a l’opposition ou dans la majorite. Quelquefois, il se pourrait que vous collaboriez avec la majorite pour faire aboutir une loi si vous etes convaincu qu’elle beneficie aux pauvres... quitte a ce que vous utilisez cette loi dans votre conquete du pouvoir. Ce qui ont vote pour vous l’ont fait pour que vous aider a resoudre leus problemes, et non pas a ce que vous opposiez au gouvernement. En 2020, l’opposition sera plus convaincante si elle dit "en etant dans l’opposition, voila ce que nous avons pose comme action pour aider la population" au lieu de dire "pendant 5 ans nous sommes opposes a ce gouvernement".

        Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 05:05, par Wewani
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Messieurs de l,opposition soyez.logiques .Pensez-vous que vous pouvez mieux faire en une Annee que Rock ? Et demandez-vous une fois pour toute pourquoi le peuple ne vous pas elu ? Pour vous dire que le peuple n,eat pas bete.Celui qui eat accroupi voit celui qui cherche.
    Motion de censure pour venir à LA soupe ? Attendez LA fin du mandat du President et l,on verra si sanction I’ll y aura.

    Répondre à ce message

    • Le 1er mai à 09:27, par Le Professeur
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Bonjour,
      Je pense sincèrement que ces gesticulations interviennent précocement car le pouvoir actuel n’a pas encore posé d’acte suffisamment répréhensible qui nécessite de telles récriminations de la part de l’opposition. Du temps de l’ancien régime, c’était bien plus compréhensible au regard des velléités de monarchisation du pouvoir qui se tramaient, de la misère grandissante du peuple, et de la confiscation des richesses du pays par la minorité au pouvoir. Mais on n’en est pas encore là !
      Le pouvoir de Roch actuellement a besoin de tous les soutiens : il a hérité de caisses de l’Etat totalement vidées, il ne s’est même pas établi que le pays est attaqué sur tous les fronts par des terroristes sans oublié le front social en perpétuelle ébullition. Comment assurer le développement, comment attirer les investisseurs sur nos différents projets (PNDES) si nous ne conjuguons pas nos efforts pour rétablir l’ordre indispensable à la bonne marche des choses ?
      Je pense que la politique de la diabolisation n’est pas celle indiquée pour apporter un remède adéquat à la situation actuelle. Malgré l’adversité opérée sur tous les fronts, le pouvoir arrive à prendre le dessus. Une petite reconnaissance pouvait lui être adressée dans ce sens. Comme nous disons chez nous : "C’est le spectateur qui connait la lutte". La cohérence pourrait arriver à manquer si l’on devrait être au devant de la scène.
      Je pense enfin que le mandat est pour cinq ans et nous devons nous armer de patience pour que ce nouveau pouvoir nous remette sur le chemin du véritable développement humain.
      Elle a peut-être raison, notre opposition, car si au sein même du pouvoir, quelqu’un joue ce rôle de contre-poids à à leur place, elle ne peut que l’accompagner. Et c’est là le grand dommage. Si la pluie vous bat, il ne faut pas vous battre de nouveau. J’admire la retenue du Président du Faso qui est la marque d’un véritable chef d’Etat. Un pouvoir doit s’accommoder de tout.
      Le Professeur.

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 06:30, par Joan Tanko
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Zeph et le cfop est dans leur rôle. Si le pouvoir veut il prend en compte ou pas les critiques. le cfop n’a pas à rougir en étant la voix de la population ou d’une partie de la population c’est UN DROIT ET UN DEVOIR.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 07:02, par Duck77
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Le nouveau baume magique du Dr ZEPH est disponible !
    LE ZEPHIMEX : A base de peau de Léonco , de cornes d’Achil et de queue d’Ablatraque (espèces en voie de disparition) est très efficace contre tous les maux : faim, soif, vent violant qui décoiffe les écoles, galère universitaire,sans impôts, courbature, soleil brûlant, puits sec, fait circuler l’argent, bonheur pour tous et réconcilie rapidement............etc
    Peu être pris par voie orale ou cutané à tous les âges, mais avec modération (voir votre médecin traitant)
    Disponible chez votre revendeur habituel à Bonsyaaré( stock très très limité)

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:36, par le patriote
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Ravi de constater a travers ce forum que le peuple est vigilant !sans dédouaner ou soutenir les RSS,je dit que personne de ces revanchard de l’opposition n’aurait fait mieux.zeph est entrain de creuser sa propre tombe politik.regardez comment il manipule et intoxique les moins instruits a travers l’histoire des 18mil milliards.stp,zeph pardon.si tu aime vrema ce pays,arrêté ça.jeunesse, l’opposition et le pouvoir, tous ont soupé avec MBA Blaise que nous avons chassé.quoi qu’il en soit donc,nous nous seront très gravement trompé si nous remettons notre sort a cette opposition qui pactise toujours avec MBA Blaise et le cdp.dieu bénisse le Bf et les burkinabé sans exception.

    Répondre à ce message

    • Le 2 mai à 12:16, par KTK
      En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

      Je crois qu’il fallait être au meeting. si non être ravi de ces quelques interventions sur ce forum ne pèse pas du tout. Ce que tu semble oublier, c’est que la question ici n’est pas d’avoir ou n’avoir pas soupé avec Blaise. La question ici c’est comment améliorer la situation des populations. L’opposition ne joue que son rôle et la meilleure réponse que le pouvoir puisse donner à l’opposition, c’est d’améliorer sa gouvernance et c’est tout. Quant au reste, où voulez vous trouver des gens neufs après 27 ans de règne de Blaise ? Même ceux qui sont au pouvoir ont faite toute leur carrière avec Blaise.

      Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:43, par Kritik
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Diabré vient de dévoiler des pistes très intéressantes pour la justice ; elle doit s’en servir pour apporter des réponses à nombreuses questions ténébreuses que se pose le peuple burkinabè ; en effet, Diabré pourra nous dire avec des détails près :
    Qui a développé en son temps la corruption pour financer le CDP d’alors ?
    Qui a commencé la politisation de l’administration dans ce pays ?
    Qui a le plus profité du règne de Blaise Compaoré dans ce pays ?
    Il est encore une bonne source d’informations en lisant ceci ; je le cite : "où sont les officiers de l’armée, de la police et de la gendarmerie qui ont mis en application cette fameuse réquisition, qui ont distribué les munitions aux jeunes soldats, qui les ont encadrés et qui ont donné l’ordre de tirer ? Où sont-ils ?"

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 08:55, par Traore
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    comment Zeph peut-il se griller comme ça ? Il ne semble pas comprendre certaines choses.Le peuple n’est dupe et n’ a pas encore finit de panser ses plaies

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 09:57, par Le bout d’homme
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Si rock n’est plus la solution ou bien même qu’il n’a aucune solution, mais qu’il foute le camp et permettre au peuple de savoir qui mettre à sa place. Est ce que c’est une obligation pour lui de se maintenir à la tête du pays ?.
    Il n’a été élu pour se placer comme un monument à la tête du pays ?.
    C’est pour résoudre les problèmes des BURKINABE que le président Blaise COMPAORE n’a pas pu régler pendant son mandat de 26 ans.
    UN POINT C’EST TOUT, les raisons que vous les usurpateurs avanciez ne sauront êtres des arguments

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 10:07, par Hussein
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Les démagogues, à bas !
    Les populistes, hâbleurs des masses populaires, à bas !
    Les agitateurs du peuple, à bas !
    Les opportunistes, à bas !
    Ceux qui veulent duper le peuple, à bas !
    Les opposants ignorants et en manque de plan, à bas !
    Les caméléons équilibristes, à bas !
    Les lorgneurs des fauteuils présidentiels, à bas !
    Ceux qui sont imbus de leur aptitude à diriger les peuples, à bas !
    A bas ! A bas ! A bas !

    Vive le peuple majeur, lucide et bienveillant du Burkina Faso !
    Pour une grande conscience démocratique, en avant !
    Pour une bonne compéhension de la démocratie, en avant !
    Pour une bonne contribution à l’ établissement d’ une démocratie solide au Burkina Faso, en avant !
    La Patrie ou la Mort, Nous Vaincrons !

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 10:13, par Ka
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Je déplore ici que beaucoup d’internautes ne savent pas que l’opposition ou la majorité reste dans la politique politicienne qui est l’art de duper les masses par certains démagogues qui ne comprennent rien à l’essence véritable du mot politique qui induit beaucoup dans des erreurs. Sinon, comment ça se fait que Roch Kaboré reçois la CODER, et est en contact avec ceux qui forment l’opposition ? Ils connaissent leurs problèmes, et peuvent se critiquer. Sauf les objectifs d’une opposition forte, même si cette opposition accepte les responsables des partis politiques qui ont trahi le peuple, ces objectifs restent dans la direction de rectifier les mauvais tirs de celui que le peuple a donné sa confiance. Pour vous dire que seule une opposition derrière le peuple, peut forcer une majorité dans la bonne gouvernance. Qu’il soit Gilbert Ouédraogo celui qui est né génétiquement dans la trahison, ou Ablassé Ouédraogo le caméléon, ou Achille Tapsoba de l’ancien CDP, ne peuvent dévier les objectifs d’une vraie opposition qui est l’avocat du peuple pour guider la majorité dans la bonne gouvernance.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 11:10, par Odjoabidjoa
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Merci beaucoup à Zeph. Des choses intéressantes et justes évoquées dans le discours. Mais des déclarations impropres pour une Autorité politique comme le chef de file de l’opposition. Revoyez vos notes pour éviter des propos qui relèvent d’un simple militant ou homme de la rue. Aussi, tirez les oreilles de certains vos députés UPC qui n’ont jamais rendu compte de tout ce qui se passe à l’Assemblée depuis qu’ils ont mis pied à l’hémicycle. Aucune rencontre avec la base depuis leur prise de fonction. Ces députés sont entrain d’assassiner votre parti. Demandez-leur de vous donner la situation réelle du Parti dans leur province d’origine et menez une enquête rapide sur le terrain. Vous serez malheureusement surpris et vous comprendrez qu’en 2020 beaucoup de départements abandonneront l’UPC à cause de certains leader. Vous êtes au courant que pour la reprise des municipales de mai 2017, certaines provinces concernées n’ont pas pu obtenir de liste ? C’est déjà le début. Demandez à vos premiers responsables régionaux et provinciaux. Beaucoup sont responsables de cette situation.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 13:55, par DV
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    sincèrement ZEPH se détruit politiquement. il n’aura que ses yeux pour pleurer quand le cdp, l’adf et la nafa vont le dribbler. Je vois même Luc TIAO candidat cdp en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 19:26, par Le PNDES c’est sur plusieurs années
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    L’opposition est dans son rôle. Reconnaissons que les critiques faites sont politiciennes.
    Si l’ UPC était mieux que le MPP, il ne se lierait pas au CDP qu’il combattait il y a pas longtemps.
    Je souhaite que la population sache faire la part des choses et ne pas suivre ces politiciens qui ne cherchent que le pouvoir de façon anarchique.
    Accompagnons le gouvernement Tieba et le pouvoir du MPP et rendez-vous en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 20:13, par Toẽnga
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Je valide mytibketa, SS20, par un Passant. Lens gens pensent qu’on la mémoire de poule dans ce pays. Prochaine insurrection nettoyé le Burkina de tous cafards embourgeoisé par Blaise, qui ne propose rien. J’ai l’impression que Zeph est arrivé en politique parce qu’il a l’argent et veut qu’on parle de lui dans l’Histoire de notre pays. Aucune proposition concrète comme ce fut le cas avec Ki-zerbo, Bado et herman meme si ces derniers....Zeph propose absolument rien, seulement critiquer, c’est trop facile mon type. Prochaine insurrection, il nettoyer le pays de cette bande de racaille de Blaise qui racontent des choses a dormir débout.
    Le professeur : ’’J’admire la retenue du Président du Faso qui est la marque d’un véritable chef d’Etat.’’ Tu oublies que c’est plutôt la marque de fabrique de Blaise que Rock, Alassane, Condé (guinée), Mamadou Issoufou ont recopier
    Duck77, tu es impeccable. On devrait adopter ton néologisme.
    Source : ZEPH15.BF, prochainement, un peu d’arragement dans la photo. Sinon sur cette photo on observe de la recrimination de la part de Zeph, .
    Il faut les politiciens arretent d’utiliser nos martyrs a leurs fins politiciennes, ça rebute
    Zeph : ’’cette rentrée politique’’ de l’UPC ? On a l’impression que Zeph une rentrée politique de l’UPC : oH !!!!!!!!!!!!!!!!!Yama soba (celui qui est rusé). Donc tu veux profité de cette mobilisation de l’opposition pour te faire une place : erreur monumentale.
    Chefferie traditionnelle : laisse nous en paix. Voila que tous les visionnaires disent que la chefferie sapent la démocratie. Lorsqu’on cause avec un gars de l’UPC, il se contente de dire que comme y a pas un article qui empeche un chef traditionnel de faire la politique donc l’UPC aussi travaille avec eux : c’est un parti ??????? N’importe quoi
    Tout ce que Zeph dit, tu oublies que tu es aussi un pur produit du système. Garde ça dans ta mémoire. Nous on n’oubli pas. vous etes au meme titre mal placé pour crtiquer le MPP. Donc pour toi le CDP c’est pas pire que le choléra ? Ah politicien !!!!!!!!!!!!!!!!!!
    Toi tu as pardonné oui mais pas tout le monde.
    Ce discours n’est autre qu’un assemblage de ce que mème la dolotière Tempoko de boenseyaare connait. C’est pas ces propos simplistes qu’il faut attendre d’un meeting, en tant que politiciens il faut la reflexion plus loin au delà de la conception laminaire des masses ignorantes : c’est fade quoi.
    Mon type faut vouloir recupérer notre syndicat pour les besoins de ta cause. toi en tt cas par ta physionnomie, tu es loin de savoir ce qu’est la faim.
    ’’Depuis que le MPP est au pouvoir, notre économie est en panne. Le pays est sec comme un puits dans le désert. Les commerçants attendent à longueur de journée le moindre client. Les factures impayées sont coincées au trésor. Et pendant ce temps les impôts continuent de mater’’. En fait mon cher économiste le pays était en panne la Transition, tu ne l’a pas su, hélas pour un chef de file de l’opposition et economiste. l’argent circule : faut au moins dire la vérité aux ignorants que la corruption a baissé (elle n’a pas disparu) donc l’argent facile ne circule plus donc normal. Walai, tu peux juré que des opérateurs écmques n’ont pas financé la campagne de l’UPC : donc blanc bonnet, bonet blanc, meme chose : UPC=MPP
    ’’Et nous ne sommes la succursale de personne’’ : meme pas de AREVA ?
    ’’Nos députés font déjà un bon travail’’:Faux : par rapport a un salaire d’un fonctionnaire de catégorie A, vous voyez qu’il diminuer consiérablement les privilèges du député. Le bon travail commence par là. On n’est pas dupe toi aussi.
    Lorqu’on parle au nom de l’opposition il faut éviter le ’’je’’, n’est-ce pas ? En tout on ne peut espérer 100% de changement avec cette faune politique (majorité et opposition) composé des gens que Blaise a embourgeoisé. Dans les discours de ZEp peu de précision : ya trop de il parait que, il semble que, on nous raporte que......Eéé !!!!!!!!!!laisser les gens en paix, vous etes meme chose.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mai à 21:00, par zougou
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Je crois que la plus grosse erreur de l’opposition est de croire que tous ceux qui sont pour à la majorité sont corrompu. Autant l’opposition a des militants convaincu autant le pouvoir a des militants convaincu. Qui croient fermement que ROCK était la solution après BLAISE. Arrêtez de vous flatter

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:15, par Parim Yéllé
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    « Si le premier ministre revient l’an prochain pour son discours sur l’état de la nation, et ne nous dis pas où sont rentrés les 18.000 milliards de Paris, non seulement l’hémicycle sera étroit pour lui, mais la ville de Ouagadougou sera étroite pour tout son gouvernement.  »

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:18, par Parim Yéllé
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    « Le changement que le peuple burkinabè voulait, ce n’est pas 10% de changement !
    Ce n’est pas 25% de changement ;
    Ce n’est pas 50% de changement ;
    Ce n’est pas 75% de changement ;
    Ce n’est pas 95% de changement.
     »

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:20, par Parim Yéllé
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    « C’est le lieu pour moi, d’inviter les militantes et militants à ne pas se laisser intimider ni abuser par la propagande du MPP, qui diabolise l’ancienne majorité le jour, et manœuvre la nuit pour la récupérer en pièces détachées afin d’affaiblir le CFOP. »

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:27, par lemarabout
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Courage à notre vaillante opposition.Continuez surtout à dénoncer la politisation de l’administration publique qui n’est pas propriété d’ un parti politique.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 09:28, par Parim Yéllé
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    « Le changement que le peuple burkinabè voulait, ce n’est pas 10% de changement !
    Ce n’est pas 25% de changement ;
    Ce n’est pas 50% de changement ;
    Ce n’est pas 75% de changement ;
    Ce n’est pas 95% de changement.
     »

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 10:02, par Omso
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    CHERS FRERES BURKINABE, SACHEZ UNE CHOSE ; K CE SOIT :
    MPP ;
    UPC ;
    CDP ;
    ADF-RDA ;
    UNIR-PS ;
    PAREN ;
    FASO AUTREMENT ;
    PDC ;
    AJIR
    ET CONSORS K JE NE POURAI PAS CITER COMPTE TENU DU NOMBRE PLETORIQUE.
    PERSONNE N’EST PRETE POUR LE PEUPLE BURKINABE.
    K CHACUN OUVRE LES YEUX, SURTOUT LE BON. CES POLITICIENS SONT ENTRAIN DE VOUS MASTURBER LA CONSCIENCE CAR POUR EUX VOUS ETES DES INCONSCIENTS NE SACHANT PAS CE K VOUS CHERCHER DANS CE PAYS. A BONS ENTENDEURS, SALUT !!!

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 10:20, par Badpress
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Zeph, on te croit et te suit. Laisse les ! le moment viendra. Le MPP a payé des internautes pour contre attaquer c’est leur problème. Zeph ne sera pas votre bissongo ! quittez la bas

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 12:04, par Godot
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Eeh , politique, quand tu nous tiens. Comme ça, on réunit les enfants des gens, on accuse les adversaires politiques de tous les mots d’Israël, on fait de la démagogie, on se prend pour un dieu sauveur, juste pour le pouvoir et après on est dans le fauteuil et le peuple continue de râler. Eh Zeph, toi aussi, grand économiste, soit dit en passant,regarde comment tu induis le peuple en erreur concernant les 18000 milliards. C’est triste pour quelqu’un de ta trempe. Quelle est cette triste façon de dire que les blancs( terme péjoratif) nous ont donné l’argent. A ce que je sache toute ta fortune a été acquise chez les blancs. A la place des tenants du pouvoir actuel, tu n’aurais pas mieux fais, j’en suis convaincu. Pour toi, en un an tous les problèmes des burkinabè devaient trouver solution. Aucun pays au monde ne peut effacer les douleurs de son peuple en un an de gouvernance. Comme tu es prêt à tout pour obtenir le pouvoir, nous te souhaitons bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 12:35, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Le MPP n’a pas pu démobiliser les gens par la distribution de billets d’argent, alors ils déversent leur bile sur les réseaux sociaux. A Bobo, vous êtes venus distribuer 15 000 F par Arrondissement aux femmes et aux jeunes pour démobiliser. ça c’est malédiction pour vous. Une femme est même venue à la Maison de la Culture le vendredi pendant le Conseil extraordinaire des Conseillers municipaux remettre les enveloppes pour les Jeunes des Arrondissements. Vous foutez de qui ? Vous faites pire que le CDP

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 12:41, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    MPP a perdu la tête. Ils sont tellement paniqués qu’ils écrivent même des messages de démobilisation sur les arbres et kiosques. Vous pouvez coller ces messages sur votre dos et faire le tour des villes, ça ne changera rien. La sanction du peuple est sans pitié. C’est pas distribution de billets d’argent qui va changer les choses. C’est plié pour vous. Quitter le pouvoir. Vous avez montré votre incapacité à apporter le changement dans le quotidien des populations.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 13:55, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    On ne peut pas perdre partout. Le MPP a perdu la bataille sur le terrain, il veut la gagner dans les réseaux sociaux. C’est trop tard car combien sont-ils à lire ces messages-là ? Cette fois-ci, vous êtes au découvert. Vous avez usurpé le pouvoir en instrumentalisant les populations, en diabolisant l’ethnie de Zeph. Or tout le monde sait qui est qui au BF. Le nombre ne fait pas la qualité, bien au contraire, vous voilà le cul dehors en moins de deux ans de gouvernance. Vous avez cherché, vous avez eu. Ce n’est que le début du commencement. Vous allez voir pire, attendons le procès du gouvernement de Blaise.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 14:11, par yeta
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    ZEPH a un esprit enfantin. Je le prenais pour quelqu’un de mûr mais je me suis tromper. JE LE QUITTE. Comment comprendre que c’est devant des ennemis politiciens d’hier que tu gesticules de cette manière ? Que pouvais-tu faire de mieux ? Hey, Mr DIABR, il faut revenir sur terre.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 14:31, par M’BI
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Toi, Zeph, tu as été Ministre des finances les temps passés. Personne ne t’apprend comment on décaisse des fonds de financements extérieurs. Tu dois connaître les procédure de décaissement. Donc, il ne faut pas parler comme tout le peuple burkinabè est mouton. Les 18000 milliards promis ne se décaisse pas du coup mais progressivement.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 15:08, par BARABARA Dianda
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    MPP, faites tout pour gagner la bataille dans les réseaux, sinon vous avez perdu la bataille sur le terrain et surtout la confiance du peuple.
    Panique dans vos rangs et bise bise entre les RSS.
    Argent ne suffit plus pour convaincre les suffifs de démobiliser. Même les arbres et les kiosques en ont fait les frais à Bobo : un écrit appelant au boycott de l’Opposition à peine intelligible, tellement le français est approximatif, couvre les façades des arbres et des kiosques. Il faudrait que les auteurs de l’écrit repartent à l’école apprendre la langue de Molière, sinon ce français-là, ne fait pas honneur à vos maîtres à penser.

    Répondre à ce message

  • Le 2 mai à 22:08, par MILLITANT
    En réponse à : Meeting du 29 avril 2017 : Discours complet du Chef de file de l’Opposition

    Le Mouvement Pili Pembé est au bord du gouffre, il y a la panique dans le navire du mouvement. VIVE L’OPPOSITION FORTE.
    La prochaine fois nous allons prendre d’assaut la place de la NATION et les grands artères de la vile de OUAGA, et inviter tous les journalistes du monde entier a être témoin de la chute du régime RSS. notre détermination est aussi forte que notre misère est cruelle.
    Des incapables pour nous gouverner, qu’est que nous avons fait au bon DIEU ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés