Sergent-chef Mohamed Zerbo : De garde de corps de Yacouba Zida à apprenti « gbaka » à Abidjan

LEFASO.NET | Par Tiga Cheick Sawadogo • samedi 1er avril 2017 à 01h06min

Il était l’un des gardes du corps de Yacouba Isaac Zida, président éphémère après l’insurrection populaire et Premier ministre sous la transition. L’ancien sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo a pourtant fui vers la Cote d’Ivoire au lendemain du coup d’Etat manqué. Il a comparu ce 31 mars 2017 au tribunal militaire pour répondre des faits de « désertion à l’étranger en temps de paix ».

Sergent-chef Mohamed Zerbo : De garde de corps de Yacouba Zida à apprenti « gbaka » à Abidjan

Grosse barbe, à l’aise devant les juges, le Sergent-chef Laoko Mohamed Zerbo s’est expliqué dans un français plutôt soutenu, ce qui tranche avec ses frères d’armes. Il se présente calmement et indique qu’il a été à la base de la formation de plusieurs jeunes à l’ex-RSP, entre 2008 et 2013.

Fantassin, avec spécialité commando, il précisera qu’il a reçu sa formation spécifique, non pas à Pô comme la plupart des commandos, mais en France. Ce, à deux reprises. Au lendemain de l’insurrection populaire, il a été affecté pour assurer la sécurité du nouveau président, Yacouba Isaac Zida(YIZ), devenu plus tard Premier ministre.

Mais entre-temps, le torchon brule entre le désormais ex Général et son ancien corps. On se souviendra que lors d’un conseil de ministre interrompu par des éléments de l’ex RSP, le Premier ministre a été amené au carré d’armes du camp Naba Koom pour s’expliquer. A l’époque, la dissolution du corps et bien d’autres problèmes étaient en suspens.

Laoko Mohamed Zerbo est aperçu dans les rangs, et pas aux côtés de YIZ. Les proches du Premier ministre Zida l’appelleront après pour lui signifier de ne plus venir pour la sécurité de son désormais ex patron.

Et selon lui, c’est là que ses déboires ont commencé. Il reçoit des appels de menaces. Il rend compte à sa hiérarchie. Le capitaine Dao lui fait savoir qu’il en reçoit également. Les menaces se font plus sérieuses quand on le contacte sur son numéro privé que personne d’autre n’est censé avoir si ce n’est sa femme. « On sait où ta femme travaille, on sait où ton enfant fréquente », lui dit-on avant de lui ajouter que sa famille qui est à Pissy est également connue.

Il fait déménager sa petite famille. Entre temps, il apprend qu’il y a une liste de personnes à abattre qui circule et il en fait partie. Ayant fait de l’objet de plusieurs menaces, il décide de prendre la poudre d’escampette. « Vaut mieux être vivant pour se rendre compte après que ce sont juste des rumeurs, que de négliger et se faire tuer », a-t-il dit en substance.

« Même des chefs militaires sont venus au carré d’armes pour nous dire qu’eux aussi reçoivent des menaces. Si les chefs militaires eux-mêmes sont menacés, qu’est-ce que moi un sous-officier je peux faire ? », s’est-il demandé à la barre.

La seule solution, « parce qu’un bon militaire doit pouvoir réfléchir en un laps de temps et prendre une décision », c’était la fuite. C’est donc en ces termes qu’il a expliqué sa désertion en temps de paix. Et il est allé à Abidjan où réside la sœur de sa femme. Pour survivre, il s’est fondu dans la masse, devenant apprenti de « gbaka ».

Foi de l’ancien garde de Yacouba Isaac Zida, il n’a gardé aucun contact avec les autres éléments de l’ex RSP qui étaient également en exil au bord de la lagune Ebrié. Il a seulement vu une fois, le Sergent-chef Ali Sanou. Là il était dans son jean coupé, en pleine activité.

C’est plus tard qu’il a été arrêté et remis aux autorités burkinabè. Impliqué dans l’affaire du coup d’Etat, le commando, né en 1985, marié et père d’un enfant, a promis de tout dire quand le moment viendra.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Messages

  • Mieux vaut etre vivant que de negliger et se faire tuer ( dixit le sergent-chef Mohamed Zerbo ) Haaa bon ,donc vous aussi avez peur de la mort ? Combien de Burkinabe sont morts de par la cruaute’ de vous les soldats de l’ex-RSP ? Ce n’est que le debut de vos calvaires,vous allez tous payer vos actes.

    • Ce n est pas à tous les militaires du RSP qu on peut imputer les crimes du régime tout de même.Vous avez bien lu qu il est né en 1985.Or,les derniers crimes de sang,du moins des assassinats dans lequels les militaires du RSP sont clairement indexés,remontent à 1998 avec le quadruple meurtre sur la personne de N.Zongo et de ses trois compagnons.A l époque ,le sieur Zerbo n était qu un gamin de 13 ans ,probablement toujours au primaire ou au plus au premier cycle du secondaire.En 2015,il desertera le rsp avant le putch de septembre et les meurtres de civils qui ont suivi.Alors...

    • Ce soldat est né en 1985 :
      Pour l’amour de Dieu,pour le respect de la dignité humaine,ne le condamne pas des actes de tout le corps,qui a commis ses plus inhumains crimes entre 1990 et 1998 alors que lui ,le Sergent-chef Mohamed Zerbo n’avait que 13 ans en 1998.
      M.Papa, revoyez votre raisonnement.
      Si vous etes vraiment papa,vous devriez savoir que votre fils ou fille pourrait se retrouver parmi eux en son temps.
      Fraternellement !

    • Mon pseudo citoyen ,j’espere que tu n’as pas lu mon message en l’envers ? Je n’ai pas impute’ directement le soldat Zerbo mais l’ex-rsp.,Si tu introduit le sieur Zerbo parmis ceux-la tant pis et j’assume. Je t’informe que mon enfant ne va jamais hoter ciemment la vie d’autrui. Ayez du respect pour les autres internautes lorsque vous intervenez.

    • Vous pouvez jurer qu’il n’a pas tiré sur la foule lors de l’insurrection populaire ni lors des tuerie de militaires de Bobo ou autres...?
      Pour moi, tout militaire de l’ex rsp est est un assassin, reste à lui de me prouver son innocence.

    • Que sais tu de ton enfant ? Toi aussi il faut avoir du respect pour les gens du RSP que tu ne connais pas. Ce sont des enfants des gens. De la manière que ca te fait mal quand on parle de ton enfant, ca fait mal aux autres quand tu affirme que le RSP (sans distinction) a commis des crimes. Qu’en sais tu ?

    • Je connais très bien le Chef ZERBO. C’est un excellent sous officier qui aime le métier des armes avec passion. Largement au dessus de la mêlée, il a servi son pays dans bien de contrées et dans des conditions extrêmes au moment où certains de ses braves internautes buvaient la bière dans des salons particuliers. Chacun son métier me diriez vous et vous avez certainement raison. Cet homme n ’a pas sa place devant un tribunal. C ’est une certitude.

  • Vous au moins, avez ete realiste. Cependant, vous devriez en son temps vous refugier a la Gendarmerie si vous etiez un bon militaire pour exposer vos deboires. Comme la plupart de vos chefs vous desorientaient pour mieux vous utiliser a leurs fins en vous montant de toutes pieces pour vous amener a destester la Gendarmerie, c’est cela qui vous a mis dans cette situation et j’espere qu’il s’agit d’une bonne experience pour vous a prendre en compte. Merci.

    • Qui te dit que les menaces ne venaient pas de la gendarmerie ? C’est bien là-bas que certains d’entre eux ont été torturés tout de même. Pour moi ces enfants sont des victimes des basses manoeuvres.

  • Que la justuce soit fait, nule n’es au deçi de la loi

  • Un homme et de surcroît un sergent-chef commando ex RSP qui fuit par crainte de la mort ne fait pas honneur à nos Forces Armées Nationales. Il faut aimer son metier et faire de son développement une mission. Moi je ne suis pas militaire mais s’il faut mourir pour une cause qui est juste je n’y verrais aucun inconvénient, au contraire ce serait un honneur et un privilège pour moi. Je demeure convaincu qu’un cadavre d’un courageux vaut mille fois mieux que 1000 lâches vivants. Le sergent - chef pouvait rester à son poste et être abattu au pire des cas mais ce ne serait pas un problème puisque le Burkina a 18 millions d’habitants.
    Il ne faut jamais avoir en tête qu’on va réussir une mission tout seul, si on meurt en chemin ça serait un honneur qui servira de tonus à ses enfants et à ses confrères pour continuer le combat.

  • "le commando, né en 1985, marié et père d’un enfant, a promis de tout dire quand le moment viendra". C’est ce qu’il ne fallait pas dire ! A ce stade, même ce qu’il ne sait pas peut lui être fatal !
    C’est pas mieux de prendre toute sa déposition maintenant ? On a vu de part le passé des témoins gênants disparaître avec leurs lots entiers d’informations.

  • Je suis pour la justice vraie, l’équité et l’impartialité ! Mais n’empêche que vu l’étonnante jeunesse de tous ces éléments, nous aurions beaucoup intérêt à réfléchir profondément à leur degré d’inexpérience, avant de tabler sur leurs sorts respectifs, car ce sont pour la plupart d’entre nous, nos fils et tous petits frères !

  • Il sait comment ils tuaient les gens. Il connaît même le nombre. Tout se paye,il n’a rien dit comme vérité

  • Lui là il n’a rien à dire c’est pour embrouiller les gens. C’est du blabla

  • ça sera pour déposer des tonnes de mensonges sur l’ex premier ministre Isac Zida quand viendra le moment sinon il n’a rien à dire. Dieu est grand la vérité triomphera un jour

  • digne fils malheureusement tu ne pas digne au regard ce que tu racontes. Tu précises que tu ne pas militaire. Etant donné que tu ne dispose d’aucune notion en matière de combat, ce serait mieux pour toi de te faire sur la désertion du sergent-chef ZERBO.

  • Vérifiez bien j’ai des sérieux doutes sur son origine Samo !A moins qu’il soit un diaspo OU né en pays Moaga.Un Samo par définition est un homme courageux pas un genre lion de bulkiemde.A suivre

  • Amusant... Des gens qui ont eu le courage de prendre en otage le Président du Faso, son premier ministre (en outre leur supérieur), tout le gouvernement et le peuple Burkinabè, qui pour certains sont sortis tirer sur des civils désarmés. Des gens qui ont préféré renoncer à leur solde et nouvelle affectation pour partir en exil, qui ont osé braver des refus de permission pour descendre sur Ouaga pour cette "mission", sont tout à coup devenus à l’occasion de ce procès :

    1°) Des gens craintifs qui s’enfuient devant le même Zida qu’ils ont fait se réfugier chez le Moro Naaba et pris en otage, dont la survie n’est due qu’à la résistance du peuple, de M’ba Michel Kafando et l’arrivée des "médiateurs" ?
    2°) Des gens qui s’étonnent d’être l’objet de menaces après avoir menacé de mort un PM militaire, un Président et plusieurs hommes publics dont ils ont attaqué les domiciles !
    3°) Des gens d’origines et de situations différentes mais tous partis pour la même destination, Abidjan, "par hasard" et sans concertation (sic). Revenus aussi en même temps au même lieu, toujours "par hasard et sans concertation"...
    4°) Des gens arrivés à Yimdi "par hasard" avec des armes dont ils ignorent tout, sans le vouloir et sans être au courant de pourquoi ils ont quitté leur exil ou leur poste (avec ou sans permission) pour venir à Ouaga !
    5°) Des victimes innocentes du "méchant" Zida et de ses "éléments", qui sont devenues des sources fiables pour dénoncer les complots de ce dernier !
    6°) Des "patriotes" et des fidèles à leur chef, qui après avoir tiré sur leurs compatriotes désarmés, puis abandonné leur général Diendéré à Naaba Koom dès pécule encaissé, sont prêts des semaines plus tard à faire des centaines de kilomètres pour venir risquer bénévolement leurs vies pour libérer ledit général de la prison et libérer le "peuple" de... Au fait de quoi ?

    Conclusion : C’est compréhensible d’essayer de se défendre mais les explications sont vraiment trop légères et invraisemblables. Quand on revendique l’image de "guerrier", cela devrait aller avec le courage d’assumer ses actes. Sinon, cela ramène au simple mercenaire qui se fait payer pour jouer du fusil mais n’est responsable de rien quand ça tourne mal...

  • Yako, fiche-nous la paix, oui ! Depuis quand est-ce que les samos sont courageux. C’est un Samo et on le sait de par sa peur de la mort. Un moaga aurait agi différemment.

  • Le Commando de1985,n’ayez pas peur de la mort car vous avez tué pendant le coup d’etat bête echoué

  • Il faut se garder de penser que celui qui fuit est un lâche. La soit disant bravoure qui consiste à mourir à tout prix n’est pas la bonne méthode. La guerre se perd aussi. Un principe important, ne pas attaquer quand on n’est pas certain de ses forces. Les grands peuples et les bonnes armées sont ceux qui savent replier pour attendre le bon moment sinon un peuple peut disparaître en appliquant des principes soit disant de bravoure. C’est ça la vie. Il suffit de regarder l’histoire, aucun peuple n’a gagné toutes ses guerres. Il faut sauver l’essentiel.

  • blaise compaore avait peur de ses parents maiga tout son entourage est composé des samos peulh gourounsi bobo bissa sauf des inconditionnels moaga

  • Un feuilleton, nous on regarde, on écoute et on analyse...
    Affaire à suivre !!!
    RAGOMZANGA

  • Soit sérieux un peu. Ce sergent-chef Zongo est Fantasin, Formateur, Spécialisté commando, formé en France et non à Pô ; je dirai un militaire bien formé aux frais du contribuable. Il était chargé de la sécurité de Zida, alors Président et Premier Ministre. Souvenons-nous combien de fois le conseil des ministres a été interrompu sous Zida comme premier ministre ; et par qui ? le RSP d’alors. Pendant ces interruptions, ce "chargé de sécurité" se retrouvait avec les éléments du RSP et non avec Zida qu’il doit garder. Aujourd’hui, il fait savoir qu’il était menacé ; que sa hiérarchie (au RSP) était aussi menacée. Alors qui menaçait le RSP ? Et puis, le RSP n’avait pas les moyens pour faire face à ces menaces, mais il en avait pour prendre en otage un conseil des ministres à plusieurs reprises. La solution ingénieuse qu’il trouve, c’est de fuir le pays. Soyons sérieux.

  • ragomzanga je sens de l’apatride en toi aucun burkinabè digne fils qui a vécu les évènement n’osera dire que ce qui se passe est un feuilleton, c’est avant tout des êtres humains qui sont morts ou qui en pâtissent, AYEZ AU MOINS UNE PENSÉE PIEUSE POUR LEUR MÉMOIRE
    Si tu as hérité le nom ragomzanga d’un aïeul dit toi qu’il a perdu son temps tu ne reflète en rien ton nom, révise ta copie. Le mensonge a beau courir la vérité finira par le rattrapé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés