Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

LEFASO.NET | Par Nicole OUEDRAOGO • mardi 21 mars 2017 à 23h55min

Après trois semaines de négociations qui n’ont abouti à aucune réponse satisfaisante à sa plateforme minimale d’action (PMA), le Syndicat national des agents des impôts et des domaines (SNAID) est revenu à la charge. Entamée le 20 mars 2017, la présente grève est observée sur toute l’étendue du territoire national jusqu’au 24 mars. Les travailleurs des impôts et des domaines entendent, par-là, obtenir des propositions concrètes du gouvernement.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

« L’argent existe bien dans ce pays », soutient le secrétaire général du SNAID, Nongo Grégoire Traoré. Pourtant, dans un contexte national marqué par des séries de grèves, « pour dit-on, de meilleures conditions de vie et de travail », le gouvernement a du mal à répondre aux préoccupations des travailleurs, évoquant l’absence de ressources financières. Mais pour le SNAID, c’est juste une « absence de volonté du gouvernement » car « il y a bien de l’argent au Burkina Faso ».

Cet argent dont parle le syndicat des travailleurs des impôts et des domaines peut être mobilisé à travers les restes à recouvrer par l’arrêt du pillage de l’or, des exonérations fiscales injustes, les différentes taxes, les fonds détournés sous le régime de la quatrième République. « La direction générale des impôts n’a pu recouvrer que 24 millions sur une prévision annuelle de plus d’un milliard au titre de la taxe foncière sur les propriétés bâties et non bâties instituée en septembre 2016 » a noté le SG du SNAID, à titre d’exemple. Puis de souligner que le syndicat des travailleurs de la plus importante régie des recettes du pays est convaincu que le pays ne manque pas de ressources pour faire face aux revendications des Burkinabè.

Dénonçant la mauvaise foi des premières autorités de leur ministère, le secrétaire général du SNAID, Nongo Grégoire Traoré, confie que des centaines de milliards sont perdus dans la fraude fiscale avec la complicité de ces derniers. Citant le cas d’un fraudeur fiscal en TVA du nom de Paulin Tapsoba, le SG du SNAID témoigne : « Dans le cadre des enquêtes le concernant, rien que sur trois entreprises vérifiées, plus de trois milliards de francs CFA ont été redressés sans qu’un franc ne soit recouvré. L’intéressé qui avait été déféré à la MACO est en liberté provisoire depuis début mars 2017 alors que les agents des impôts qu’il a dénoncés comme complices croupissent toujours en prison ». Et Nongo Grégoire Traoré d’ajouter que : « on dit qu’il a la protection des hautes autorités, il nargue même les forces de sécurité qui ont fait les enquêtes ».

Et que dire des actes qui contribuent à réduire drastiquement les ressources budgétaires internes de la direction Générale des impôts. Le cas le plus récent est la disparition d’un agent de recouvrement de la Direction des moyennes entreprises du centre II, avec la somme de plus de 75 millions. Selon le SG du SNAID, « cet agent n’avait pas été nommé caissier et avait à peine deux ans de service ». Quant aux supérieurs hiérarchiques de l’agent incriminé, le directeur des moyennes entreprises, Badelson Bado, et le receveur des impôts, Younga Mamadou, maire d’une commune rurale, le syndicat martèle : « ils doivent rendre compte dans cette affaire ».

Un débat public avec Paul Kaba Thiéba ?

« A l’occasion des sorties médiatiques, il a déclaré que le SNAID ne sait pas ce qu’il dit lorsque nous soutenons que le financement du PNDES peut être mobilisé en interne » a indiqué le SG du SNAID. Pour le SNAID, Il y a de l’argent dans différents secteurs d’activité du pays que l’Etat pourrait recouvrir au lieu de passer le temps à courir après les institutions étrangères, à la cherche de financements pour le PNDES. A ce propos, « le SNAID informe le Premier ministre qu’il est disponible à tout moment pour un débat public sur les potentialités fiscales du Burkina et la stratégie de financement endogène », a laissé entendre Nongo Grégoire Traoré.

Des enfants gâtés…..

Soulignant que le ministre de la fonction publique a qualifié le présent arrêt de travail de « grève inopportune », le syndicat dit déplorer qu’en réponse à leurs préoccupations, les autorités aient procédé à des menaces et même à la répression. A en croire le SG du SNAID, cela s’est traduit par des réquisitions illégales, des déplacements dans les domiciles privés des travailleurs le week-end et la menace des responsables qui suivent le mot d’ordre de grève. Néanmoins, selon le bureau national du SNAID, la présente grève connait un large succès avec des taux de participation de 90 à 100%, sur toute l’étendue du territoire.

Et quand on traite les agents des impôts d’ « enfants gâtés », ceux-ci répondent : « Les enfants gâtés de ce pays ont des bons de carburants qui périment dans leurs poches, ils ont des frais de communications qu’ils n’arrivent pas à consommer avant la date d’expiration » a signifié Nongo Grégoire Traoré. Et le SG de renchérir : « Si nous étions des enfants gâtés, nous ne serions pas dans des bâtiments loués délabrés, des enfants gâtés qui parcourent la ville avec leurs motos, pour aller chercher l’argent chez les contribuables avec tous les risques qu’ils encourent. C’est ça qu’on appelle enfants gâtés ? » a-t-il martelé.

En rappel, les travailleurs des impôts revendiquent entre autres : une dotation suffisante en carburant pour les sorties de terrain avec des matériels roulants, des bâtiments de qualité pour l’adoption d’un plan d’investissement à court et moyen terme, l’arrêt des affectations et nominations de complaisance, de copinage et l’adoption d’un plan de carrière adéquat. Figurent également dans la plateforme minimale d’action : l’octroi d’une indemnité compensatrice de communication, l’arrêt du travail des bénévoles et contractuels, et la régularisation de leur situation administrative.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 mars à 00:05, par Indjaba
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Oui mais il faut que vous payez aussi vos impôts sur vos multiples villas, vos parcelles, vos fonds communs et sur les sous des deals. Tout cela cumulé s’élève à des dizaines de millions . Vous ne payez rien comme impôt là dessus et vous partez vous en prendre aux pauvres commerçants qui n’ont souvent même pas un bon million comme bénéfice dans l’année.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars à 09:36, par BKG
      En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

      Voilà des délinquants au col blanc. Comment pouvons nous comprendre que le petit boutiquier du coin est contraint à payer les impôts parce que la loi lui oblige et qu’au même moment les agents du ministère chargé de recouvrer ces mêmes impôt ne soient pas imposés. Prenons comme exemple le fond commun des agents du ministère des finances qui n’est pas imposé. Même si on arrive à une optimisation des recettes des cotisations ce n’est pas pour augmenter le salaire des fonctionnaire mais cette manne devrait être affectée d’autre poste de dépenses relativement aux investissement. Donc il ne faudrait pas que ces tarés de l’administration publique voient dans cette optimisation des ressources du pain béni afin de s’octroyer des salaire élevés. Croyez-vous que le nouveau d’investissement actuellement doit être maintenant quand bien même il y aura une augmentation des recettes ? Donc si le nouveau d’investissement doit évoluer avec une augmentation des recettes cela voudrait dire que vos salaire ne connaitront d’évoluer car cet argent serait destiner à construire ce pays, à créer de la richesse. Sans richesse point de recouvrement. Faites fonctionner un peu vos neurones bande d’égoïste. Et penser pas que c’est parce que vous êtes intelligent que vous êtes au ministère des finances. On ne peut pas à travers un test psycho et un test de culture générale qui n’a souvent rien à voir ce qu’on a appris lors de notre cursus scolaire et se retrouver au ministère et venir bomber la poitrine que vous êtes les meilleurs. Si c’était des test approprié à chaque diplôme nombreux d’entre vous n’auraient même la chance d’être à la fonction publique à plus forte raison d’être aux finances.

      Répondre à ce message

    • Le 22 mars à 13:32, par espoir99
      En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

      Disons nous la vérité l’épée de Damoclès qui balance sur la tête du Burkina Faso est tenue par plusieurs bras insouciants de l’avenir de ce pays, les autorités de ce pays en première position car elles ont les moyens de bien gérer ce pays là. Comment peut-on comprendre que le peuple burkinabé, la jeunesse burkinabé, les femmes burkinabé, les burkinabé dans leur ensemble et majorité ait eu soif de changement pour rendre serein l’avenir de ce pays et se trouve aujourd’hui désabusé, balloté, traumatisé par des pratiques pires que celles qui ont engendré l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014.
      On a beau décrié la révolution, il n’y a qu’une révolution pilotée par une personnalité à la trempe de Thom qui place d’abord les intérêts du pays en avant qui peut redresser ce pays et le mettre sur la voie de l’espérance. De telle révolution loin d’être idéologique est impérieuse pour éviter à ce pays, une situation chaotique. Bonjour alors la révolution démocratique pour le salut du peuple Burkinabè (RD-SPB).
      On est contre personne, mais on veut le bien durable de ce pays, l’avenir de nos enfants y compris.

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 02:30, par bjm
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Bien dit ces gens là ne savent pas qu’ils sont mieux lotis : fonds commun ==>multiples duplex. Qu’on améliore leur cadre de travail et supprimer le FC ou le distribuer à tous les burkinabé (l’affecter aux investissements publiques) car chaque burkinabé participe au recouvrement

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 05:28, par LE PATRIOTE
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Nous vous exhortons à reprendre le travail dans la négociation. Tout le pays y gagne ainsi en commençant par vous-même.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 06:22, par le russe
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    je confirme qu’il y a de l’argent dans ce pays. Parait-il que Ouaga 2000 est un sens interdit pour les impôts en ce qui concerne la perceptions des taxes foncières. J’ai travaillé avec les impôts et je connais un peu leur problème. C’est la régies la moins équipée. Je vous soutiens courage, votre lutte est juste. Nos gouvernants raisonnent en boutiquier ou commerçant du secteur surtout informel qui refuse de payer convenablement ses employés.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 06:53, par GORKO
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Dieu sauve le Burkina Faso ! Dites-moi si je me trompe. Il n’y a aucun pays au monde où financièrement tout fonctionne bien : toutes les recettes entrent sans problème. Les agents de impôts sont certainement très bien placés pour savoir qu’il y a de l’argent dans le pays, mais ce qu’ils ignorent c’est qu’aucune administration, aucune structure économique, n’est assez parfaite pour fonctionner à cent pour cent. Ne rêvons pas d’un pays où quand on dit "i" c’est "i". Quand on prévoit "mille francs de recettes" on a réellement "mille francs de recettes". Donc arrêtez d’inciter les fonctionnaires à aller en gréve parce que vous savez qu’il y a l’argent dans le pays. Nous aussi nous savons qu’il y a l’argent dans le pays ; les choses ne fonctionnent pas comme dans les conte de fées. D’ailleurs, on sait que votre salaire ne dépasse pas celui des autres fonctionnaires alors que vos réalisations sont pharaoniques. J’ai des petits frères qui sont rentrés dans la fonction publique comme agents des impôts cycle C qui ont fait des réalisations dont je ne peux même pas me permettre de rêver en tant que fonctionnaire catégorie A1 depuis 17 ans. Travaillons à améliorer les recettes de notre pays avec plus de patriotisme et les choses vont s’améliorer pour tout le monde. Soyons honnêtes. Il y a beaucoup d’argent qui n’entre pas dans les caisses de l’Etat, mais le peu qui entre aussi est en partie détourné par certains fonctionnaires qui travaillent directement avec cet argent. Alors, quelque poste que nous occupons, travaillons à nous améliorer et tout ira pour le mieux dans le meilleur des mondes possibles.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 07:52, par Truth
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Dans ce pays la, c’est sauve qui peut. Nos dirigeants actuels sont la pour se servir et non servir le peuple. Chacun bouffe et faire profiter sa famille au maximum. Les autres pourront crever de faim. Cette histoire de PNDES est une manne que les gens vont se partager, et ce sont encore les générations futures qui vont rembourser, les enfants des pauvres d’aujourd’hui qui se saigneront demain pour rembourser ce qui qui a été pillé et dilapidé aujourd’hui. Mais comme on le dit, tout peuple mérite ses dirigeants. Et les Burkinabè méritent ce qui les arrivent aujourd’hui parce qu’il ont confié leur destinée aux dirigeants actuels. Donc assumons ! Aujourd’hui, on continue de critiquer derriere nos claviers parce qu’on arrive à manger au moins deux fois par jours, à boire la bière et à vaquer à autre chose. Mais quand viendra le temps ou nous serons dans l’incapacité d’assurer tout ce que je viens de citer, alors peut-etre que les choses bougeront. Sinon, les Burkinabè se complaisent dans leur situation actuelle parce que tout va bien. Sinon, si tout n’allait pas bien, ils auraient au moins une fois manifesté depuis 2016.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 08:13, par M
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Pathétique, un tel niveau de raisonnement..ça donne des frissons.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 08:28, par Wazou
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Nous ne sommes pas encore sorti de l’auberge n’en déplaise à ceux qui croyaient naïvement que les RSS apporteraient un changement dans ce pays. Bien au contraire, ça va de mal en pire.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 08:43, par Djass, bako_tr80@yahoo.fr
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Mon type, voila un thème de recherche que le ministere devrait financer : "les potentialités fiscales du Burkina et la stratégie de financement endogène " Nongo je tenvoie un etudiant non ?? Depuis ma plantation au bercail !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 08:44, par somé
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Le SG a raison comme y’a l’argent dans ce pays alors il faut le gouvernement prélève IUTS sur leur FC et autres parce que nous travailleurs du privé on a en marre de cette injustice. Soit tout le monde contribue ou personne ne contribue. Vivement fin à IUTS sur les indemnités et prime dans le privé.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 09:12, par vision
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    On voit toujours la paille dans l’œil de l’autre alors que dans ses propres yeux, il y a un fagot de bois qui ne l’empêche pas de voir. Agents des impôts et des domaines, il faut savoir que vous faites partie des fonctionnaires les mieux traités au Burkina Faso. Depuis près de dix ans maintenant, pour réussir à un concours de l’ENAREF il faut avoir un mentor qui va t’intégrer ou de l’argent pour simplement PAYER le concours. Si vous êtes honnêtes, parmi vous beaucoup doivent se cacher parce qu’ils savent comment ils sont arrivés là où ils sont aujourd’hui. C’est la même situation qui va vous arriver comme la mutinerie de l’armée en 2011. En effet, certains colonels ont passés tout leurs temps à intégrer des jeunes paresseux et impolis au détriment de ceux qui luttaient honnêtement pour réussir, au finish, qu’est ce qui s’est passé ? Au niveau de l’ENAREF, c’est la même situation qui est entrain de venir. Ils disent qu’ils utilisent leurs propre motos pour faire des recouvrements alors que dans nos quartiers, on voit que ce sont les mêmes personnes qui utilisent les motos de l’Etat en enlevant simplement la plaque d’immatriculation et circulent même en dehors des heures de service. Certains ont même offert les motos de service à leurs copines pour qu’elles partent à l’école avec. Continuez à provoquer la colère des gens, votre réveil sera douloureux.

    Répondre à ce message

    • Le 22 mars à 09:35, par merci
      En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

      Vision, il faut relativiser tes propos. si tu savait comment des agents des impots ont bossés pour avoir leur concours tu allait pas parler comme cela. cela est très frustrant et meme insultant. c’est vrai qu’il y’a certain qui sont arrivés par la petite porte mais stp relativise au risque de toucher la sensibilité des agents honnete. et puis je te dis qu’on se connait à la DGI. ceux qui refuse d’aller en grève (les gateaux) sont ceux qui passent par les petites portes. des courbettes pour des postes, des nafigui pour avancer. ces gents planifient leur congés à l’approche d’une grève pour ne pas participer. ont se connait. faits l’historique des grèves dans le monde stp. les meneurs sont toujours parmis les premiers de leur classe. au risque de te classer dans le sacs des gateaux (dit nous la vérité...) .merci

      Répondre à ce message

      • Le 22 mars à 14:09, par l’invisible
        En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

        Et toi tu penses que les autres ont dormi pour arriver là ils sont ? Comme l’a dit l’autre, on peut pas aller cocher psycho et venir s’assoir dire qu’on a bossé dur ! Seule vérité "les meneurs sont toujours parmis les premiers de leur classe", c’est ça ! A part cela, arrêtez votre comédie et allez travailler comme les autres !

        Répondre à ce message

      • Le 22 mars à 14:40, par vision
        En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

        Je suis au regret de vous dire que parmi vos leaders du SNAID j’en connait certains qui sont surnommés au quartier "LA FAMILLE MEF" pour vous dire que dans leur famille, quand quelqu’un gagne le BEPC seulement c’est soit l’ENAREF ou la DOUANE qu’il gagne. Et parfois, avant même de passer le concours, ils disent que cette année, la DOUANE ou l’ENAREF est assuré à 100 pour 100. Pour vous dire simplement que parmi vous, il y a des gens qui magouillaient sous le régime du Président Blaise COMPAORE et comme maintenant leur caverne d’Ali BABA est fermé, ils se sont réfugiés dans le SNAID pour saboter le développement du pays. Je souhaiterais que l’on fasse des enquêtes sur les agents des impôts et des domaines qui se sont intégrés dans les 10 dernières années pour voir par quelle porte chacun d’eux est rentrée. J’ai du respect pour les agents honnêtes et travailleurs discrets que Dieu seul saura récompenser.

        Répondre à ce message

        • Le 22 mars à 17:52, par l’invisible
          En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

          Mon frère vision, c’est plutôt à « Merci » que je voulais répondre, lui qui disait « qu’ils ont bossé dur » ! Franchement, nous avons un problème au FASO. A chaque édition de concours direct, tous le monde veut ENAREF et DOUANE ! Les autres sont à défaut. Les gens quittent même des concours à niveau plus élevé pour rejoindre les ci-dessous cités. A votre avis, c’est dans quel but ? Après on s’étonne d’avoirs réuni des mafieux et mafioso !

          Répondre à ce message

      • Le 22 mars à 21:23, par Wouèyi
        En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

        tu pense que c’est parce que j’ai dormi que je suis enseignant ?? Tu te souviens an ton papa t’a conduit au CP1 ? Kan tu es arrivé en 6è ? (Si tu a été au campus) : Kan tu t’inscrivais au campus ? Mais je le dis tout un chacun a choisi un métier, c’est dans ces 5 dernières années que le chomage fatigue nos freres au pays et je constate des gens faire plusieurs concours. Jai fais un seul concours en seconde que j’ai raté : etre faiseur d’homme (instituteur) et j’ai fait apres mes etudes un autres dans le meme sens et je suis modelisateur d’homme. Je felicite mes chers camarade du MENA. AVANT, SEUL LES MEILLEURS ELEVES ENSEIGNAIENT !

        Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 09:21, par merci
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    vous reclamons un débat public avec la DGI sur les potentialités en matières de recettes fiscales intérieure. si le premier ministre défis le SNAID qu’il organise ce débat. que Clément SAWADOGO , adminstratrateur civil s’il ne connait rien en fisc qu’il se taise au lieu de faire du dilatoire et divaguer sur un terain inconnu.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 09:23, par kwiliga
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Oui, on le voit bien nous aussi qu’il y a de l’argent dans ce pays.
    Il ne profite malheureusement qu’a quelques nantis, que vous regardez jalousement passer dans leurs gros 4X4 neufs à 50 millions, alors que vous malheureux travailleurs des finances, ne possédez qu’une Mercedes ou une BMW d’occasion, qui vaut à peine 5 ou 6 millions.
    Dieu, que je compatis à votre douleur.
    Non, mais arrêtez de vous regarder le nombril et de jalouser qui est plus escroc que vous.
    Essayez un peu de regarder la réalité de votre pays.
    Songez tout d’abord que vous ne PRODUISEZ RIEN !
    Tout ce que vous réclamez, d’autres l’ont produit pour vous à un moment ou à un autre.
    D’autres l’ont payé, sur un litre d’huile ou un kilo de sucre, sur l’essence ou sur le pain.
    Posez vous donc cette question : Comment notre pays peut-il espérer s’en sortir un jour, en nourrissant ses centaines de milliers de fonctionnaires qui ne produisent rien ?

    Répondre à ce message

    • Le 25 mars à 22:29, par Wouèyi
      En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

      Bien dit mon type : "Songez tout d’abord que vous ne PRODUISEZ RIEN !
      Tout ce que vous réclamez, d’autres l’ont produit pour vous à un moment ou à un autre.
      D’autres l’ont payé, sur un litre d’huile ou un kilo de sucre, sur l’essence ou sur le pain.
      Posez vous donc cette question : Comment notre pays peut-il espérer s’en sortir un jour, en nourrissant ses centaines de milliers de fonctionnaires qui ne produisent rien ?" Felicitation à toi. Regarde le cas de ceux qui sont au domaine et au guichet unique. Ils n’ont jamais planté une borne et ces eux qui bouffent les fruits parcelles ou autres travo des gens de l’urbanisme. Escrocs mes chers !!!

      Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 10:13, par Koumbem Tipousga
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Bonjour

    A la place du Président Roch, je bande maintenant les muscles. Trop c’est trop surtout pour des gros voleurs de la république. Ils sont tous ceux qui après deux ans seulement de service construisent des villas et des duplex. Ils sont nuisibles à léconomie du pays. Il faut bander les muscles et vous aurez le soutient de la population contre ces racketeurs de commerçants. Tout ce qui se raconte est faux. C’est leur interet personnel qui les préoccupe. Est ce qu’on peut construire un batiment administratif en une journée ? Il faut vider cette racaille là. On en a marre en fin.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 10:33, par MOIMEME
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Que Tout agent des impôts ou du Domaine qui n’a jamais frauder pour sa villa ou sa voiture lève la mains devant DIEU et les Hommes et jure. A peine même si la foudre ne va pas tous les abattre.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 10:58, par PAK
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Je pleure les pauvres qui, après de long séjours dans les non-loties, ont acquis douloureusement leurs parcelles et n’ayant pas de quoi construire, les tentacules de l’impérialisme viennent avec des taxes aussi injustes sur des propriétés non-bâties et dont des syndicats se retrouvent être les ardents défenseurs de recouvrement desdites taxes.
    Je pleure tous ces millions de burkinabè qui croupissent sous le poids de la misère et qui regardent les premiers animateurs de l’État ne discuter que de comment se servir au mieux des subsides de la nation. Je suis consterné des incohérences d’un gouvernement, qui créent autant de disparités entre des personnes censées être toutes serviteurs de l’Etat. Je suis surpris que ce gouvernement crie au complot, oubliant qu’il est lui-même l’artisan principal de ces agitations.
    Je souscris à une cartographie revue des traitements des commis de l’État, et qu’en ligne de mur, le principal indicateur est la prise en compte des populations qui ne sont jusque là que des laisser-pour-compte. Après cette cartographie, il est indiqué d’inviter les membres du gouvernement, les députés, les agents de l’Etat qui ne sont pas contents de leur traitement à rejoindre urgemment le privé pour s’octroyer les avantages ou les conditions de vie qu’ils rechercheraient.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 11:01, par Tresor
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Je suis en partie d accord avec vous mais certaines de vos revendications sont farfeulues.Souvent dans vos propos il y a trop d arrogance.Il est trop facile de d assoir dans son bureau et mettre cent pour cent de penalite a quelqu un et croire que vous allez le recouvrir.Non.Parmis vous il ya trop de mechant.Ce que vous denoncer chez les commercant chez vous aussi il ya bcp de corrompus.Comment par balayer devant vos portes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 11:33, par en tps normal
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Kalmogo Tonnoma Pierre serait parti avec la caisse de 75 millions de francs............il est de la famille....

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 12:40, par VERITE
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Je trouve que ces agents exagèrent.Ce sont les mêmes qui donnent les anciennes quittances ( les quittances des années passées) aux boutiquiers, et l’argent qu’ils reçoivent va directement dans leurs poches.Ils que l’État soit regardant ; si l’air est grave !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 12:42, par SPI
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Qu’ils ne mêlent pas le nom des douaniers dans leur grève. Ils n’ont pas besoin. Et puis, faut pas les livrer au public dè !

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 12:55, par NGONGA
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    La santé, l’éducation, la sécurité, j’en oublie peut être quelques uns... voilà des fonctionnaires utiles qui apporte une réelle valeur ajoutée au développement du pays. Raison pour laquelle tout candidat à l’élection présentielle axe son programme de développement sur ces secteurs de la fonction publique. Les autres fonctionnaires (agents des impôts, ministère de l’économie et des finances, etc.),qu’est-ce que vous apportez d’extraordinaire comme valeur ajoutée. foutez nous la paix vers la fin. Si vous êtes aussi compétents et brillants, démissionnez de la fonction publique et allez affronter les grands diplômés dans le privé. là-bas ça ne badine pas, où tu est à la hauteur du poste qui t’est confié et tu donnes des résultats en bossant dur au point d’oublier le gros salaire que tu perçois à la fin du mois, où on te fout à la porte vite fait et bien fait.
    A nos autorités, voila une bonne occasion pour résorber le chaumage en mettant à la porte ces fonctionnaires plus que rassasiés et en recrutant du sang neuf et de jeunes diplômes qui ne demandent que du travail et un salaire mensuel raisonnable. que les fonctionnaires qui veulent plus, créent leur propres entreprises ou aillent monnayer leurs compétences dans le privé. point barre !!

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 13:04, par mytibketa
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    peut on nous rappeler les points de revendication de ce personnel et que signifie fond commun et qu’en est il de sa répartition ? quels sont les services de l’état qui en ont ?

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 13:11, par L’INVESTIGATEUR
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Mon point de vue est très simple j’aimerais que l’Etat trouve une solution encourageante et satisfaisante par les agents des impôts et des domaines mais partant j’interpelle le Ministère des Finances via ETAT pour la prise en compte des RAF, des CSAF, des Régisseurs d’avances et des recettes des autres ministères dans le partage des Fonds Communs (FC) car sans eux beaucoup de Ministères n’atteindront pas leurs objectifs et pourtant c’est grâce à ces derniers que les marchés, les contrats sont dressés, les taxes sont prélevées , les recettes sont mobilisées puis reverser au trésors et aux impôts. Par exemple depuis ma prise de fonction en tant que RAF je n’ai jamais perçu de motivation de carburant, de frais de communication et pourtant je suis obliger de me déplacer, de communiquer avec les partenaires ( CF, Trésors, Impot, Fournisseurs , Ministères .....etc) . Sans rancune

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 13:17, par HAMA
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Ne parlez pas méchamment de ce que vous ne maitrisez pas. Dans la fonction publique, tout corps a ses avantages et ses inconvénients. Allez savoir ce que touche un agent des impôts et vous verrez la réalité. Les "on-dits" vont nous tuer ici au Burkina et surtout en Afrique. On est trop jaloux des autres alors qu’on pourrait avancer tout simplement si on a rien a dire. Tous ceux qui parlent mal des agents des impôts sont vraiment des ignorants. Qui vous a dit qu’ils ne payent pas leurs impôts (bien au contraire). Ici au Burkina, les fonctionnaires sont les plus grands payeurs des impôts pas comme certains commerçants... Un agent des impôts qui se paye un véhicule (en plus d’occasion de plus 10 ans...) n’est pas à comparer avec un commerçant qui a un V8 neuf et qui ne paye pas convenablement ses impôts ou a un magistrat qui lui, touche plus d’un million/mois sans ses indemnités ou a encore a un autre agent de la fonction publique circulant lui aussi en véhicule. Les agents des impôts dans certains pays de la sous région sont bien traités et ont le soutien de leur population mais ici au Burkina, c’est la jalousie et l’aigreur qui vont nous tuer. On aime pas voir l’autre réussir. Pour un Burkina émergent, on doit tous lutter ensemble pour que nos Dirigeants sachent que les choses ont changé et les mentalités aussi.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 13:27, par Démocratie
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    A la longue, il faudrait bien qu’on supprime ces FC pour que ces financiers se tiennent tranquille. Ces fonds constituent un enrichissement illicite pour ceux qui le perçoivent. Ce sont d’autres burkinabè qui paient les impôts pour que vous vous partagez ça.
    Toujours entrain de revendiquer. C’est trop d’égoïme.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 14:27, par Danka
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Il ya vraiment de l’argent dans le pays car votre collègue Kalmogo est parti avec 75 millions. Cela prouve vraiment qu’il ya de l’argent dans le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 14:35, par Sans rancune
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Jeunes gens du SNAID, balle à terre.
    Vous êtes des financiers et logiquement vous devez comprendre certaines choses. Ne vous foutez pas du vrai peuple. Quand vous voulez de l’argent, et généralement c’est le cas de tous les syndicats, vous parlez d’abord du manque de moyens matériels pour attirer ce peuple vers votre lutte. En réalité, tout se résume à une question d’argent point barre.
    Si on fouille bien au niveau de l’ENAREF, beaucoup d’entre vous ont fraudé pour y être admis.
    Les pays qui sont stables sont ceux dans lesquels on fouette en cas de besoin les sujets : Russie, Coré du Nord, Chine, Rwanda, Zimbabwe, ...
    En fait ce pays doit être gérer en bon père de famille : le fouet et la carotte.
    Je ne suis pas Machiavel.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 15:32, par SOLUTION
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Nous allons demandé au agents des impôts plus de civisme fiscal.là l’état aura suffisamment de recette pour résoudre les problèmes des paisible citoyens. Vous utiliser les anciennes quittances ( les quittances des années passées) pour facturer les boutiquiers qui ne savent pas lire afin que l’argent reviennent dans vos poche en lieu et place de l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 15:37, par SOLUTION
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Nous allons demandé au agents des impôts plus de civisme fiscal.là l’état aura suffisamment de recette pour résoudre les problèmes des paisible citoyens. Vous utiliser les anciennes quittances ( les quittances des années passées) pour facturer les boutiquiers qui ne savent pas lire afin que l’argent reviennent dans vos poche en lieu et place de l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 15:52, par lecoq
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Vous avez raison ! bandes de voleurs..oui, votre collègue vient de nous prouver,il y’a de l’argent au pays mais rester tranquille,on va finir avec ces délinquants de SNAID. On vous somme de reprendre vite et maintenant le boulot sinon..........regardez !! Ou sont partis les 75 millions avec une photo dont la personne n’est même au Burkina comme fautive.Ramenez notre contribuable avant de s’acharner dans la rue pour des intérêts égoïstes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 mars à 22:08, par Tinto
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    C’est vraiment pas facile au Faso. Voila que les collecteurs de ressources disent qu’il y a de l’argent au Faso, au lieu de s’en réjouir et de rechercher des informations complémentaires, vous les insultez ! Est-ce une mauvaise chose de dire qu’il y a de l’argent au Faso ? Moi en tout cas, je suis intéressé par l’info et j’invite les spécialistes à donner plus de détails sur nos ressources et nos potentialités. Je ne voudrais pas être de ceux qui regardent le doigt au lieu de regarder la lune.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 00:47, par dignity de chin taw
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    avec ca les gens pense que leurs avenir se trouve devant eux .ca dit quelque chose ,la mort.largent ne vous empecheras pas detre a 2m sous la terre.heeyiii.soyons plus humain vous aussi le snaid.tout le monde sais que vous netes que des voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 23 mars à 08:16, par degeon89
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Comme ya l’argent dans le pays vous voulez qu’on prenne tout vous donnez quoi ? Svp si on fait un travail et on juge qu’on ne vous donne pas les moyens de le faire ou qu’on juge qu’on n’est pas très bien traité on démissionne tout simplement ou on cherche un boulot mieux payé ailleurs , c’est ce qui ce passe dans le privé ; halte à la fonctionnarisation des emplois publics ;
    Vous tous avez rédiger des demandes dont ce qui retient mon attention c’est " j’ai l’honneur de solliciter auprès de votre haute bienveillance................ etc , et maintenant on se comporte ainsi SVP travaillons pour le pays ; merci bien !

    Répondre à ce message

  • Le 24 mars à 08:19, par Sniper
    En réponse à : Grève des agents des impôts et des domaines : « Il y a de l’argent dans ce pays », confie le SNAID

    Le problème de ce pays c’est bien la perdiemmite et ses dérivés. Il faudra réfléchir à supprimer ces genres de motivation et à relever en contrepartie les salaires. Aujourdhui, les fonctionnaires sont obnubilés par les rétributions et ont la fâcheuse tendançe a organiser leur calendrier pour en créer les occasions au maximum au détriment du travail régalien. Et les responsables n’assument pas non plus leurs responsabilités dans cette affaire qui plombe l’efficacité des services. Vraiment, faut il retourner à un état d’exception pour que les uns et les autres comprennent qu’ils n’ont pas que des droits ? Qu’ils doivent aussi loyauté à leur employeur, chose la moins bien partagée de nos jours ?
    A cette allure, ne soyons pas surpris de vivre des fins de mois sans salaires.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés