Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

Point de vue • mardi 28 février 2017 à 01h00min

Dans la nuit du 27 au 28 février 2017, les terroristes ont encore frappé le Burkina Faso. Encore une fois, des attaques dans le Nord réveillent la peur du peuple, remuent les plaies de ceux dont les parents sont déjà tombés impuissants dans les cas précédents. Les commissariats de police de Baraboulé et de Tongomayel ont été la cible de ces nouvelles.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

Une chose bizarre m’intrigue. Qui a remarqué les coïncidences entre le dossier Djibril BASSOLE, le Général en prison, et l’avènement de ces attaques. Fouillez l’histoire. L’attaque de Nassoumbou est intervenue le 16 Décembre 2016, soit deux jours après que Djibrill BASSOLE a été devant les locaux de la justice militaire pour être situé sur les résultats des écoutes téléphoniques lors du putsch de 2015. C’était le 14 Déc. 2016. Conséquence, l’attention du peuple avait été détournée. Ces derniers jours, pendant que la tension monte par rapport aux conditions de détention du Général (refus de lui accorder l’autorisation de se faire consulter par son médecin), intervient l’attaque du 27 Février 2017. Je m’arrête à là, mais ceux qui sont intéressés peuvent continuer les recherches pour faire le croisement. A chaque fois que ce dossier s’invite dans le débat, nous enregistrons une attaque au Nord. Ces coïncidences sont-elles le produit du hasard ou l’accomplissement d’un dessein caché ?

Deux hypothèses s’en dégagent :

1.La première est celle que les premiers dirigeants nous servent immédiatement après les drames. « Ce serait nos ennemis de dehors, et/ou les amis du régime déchu qui veulent détruire le pays ». Les émotions se déchaînent. Même sans enquête, on nous enivre de pareilles conclusions. Ok. Si c’est le cas, pourquoi alors manquer de mesures préventives pour éviter que cela se répète. « Celui qui est informé de son fardeau ne devrait pas manquer du joug conséquent ».

Pourquoi avisés et si surs, aucune mesure ferme à la rigueur des discours n’est prise pour parer au pire dans le futur ? Même avertis de ces ennemis, on se plaît dans le loisir à ne pas leur barrer la route ? Comment des gens en prisons ou de l’extérieur du pays peuvent-ils disposer d’une force qui défie toute une armée nationale ? Ce qui intrigue est qu’on n’a jamais pu identifier un de ceux qui attaquent. Pendant ce temps, la Côte d’Ivoire a traqué jusqu’au Mali ses ennemis qui s’étaient hasardés sur son territoire (les auteurs de l’attaque de Bassam, 13 mars 2016).Chez nous, même quand on arrête un soupçonné, on le libère après et dans des conditions non moins claires. L’exemple de celui qu’on avait emprisonné sur dénonciation du conseiller municipal du Nord. Une fois libre et remonté, il aurait travaillé à liquider le malheureux conseiller avec son fils.

Qui faut-il blâmer quand des brigands réussissent à cambrioler une maison gardée ? Le vigile payé conséquemment pour sa mission ou bien les bandits qui ont atteint leur but ? Si réellement ce sont les amis des Généraux en prison qui, en guise de soutien à ces derniers, interviennent souvent de la sorte, pourquoi ne prenons-nous pas les moyens adéquats pour les en empêcher ? Si nous n’en avons pas les moyens, devrions-nous alors nous appliquer cette sagesse populaire ? « Si tu manques de la force nécessaire pour faire face au voleur, il vaut mieux l’accompagner ou lui confier la garde de tes biens ».

2- Ceux qui ne souhaiteraient pas le jugement du Général seraient-ils de mèche avec les terroristes ? Ces attaques coïncident avec les périodes chaudes du dossier Djibril BASSOLE. Seraient-elles un prétexte pour embourber davantage Djibril dans sa situation actuelle ou pour mettre à l’index Blaise COMPAORE comme un ennemi éternel du Burkina ? Je n’en sais rien, mais, que des terroristes sur simples motos viennent frapper et ressortir sans être inquiétés par une sécurité qui n’est pas « si nulle », ça interroge !

Est-ce une manière d’activer l’émotion populaire pour la convaincre indirectement que Djibril serait une menace réelle pour la sécurité nationale ? Serait-ce une stratégie qui justifierait subtilement la non-volonté de juger le Général ? Je ne suis pas un spécialiste en la matière, mais si j’avais un parent FDS en service dans le Nord, je lui suggérais de demander un congé pour rentrer à chaque fois que ce « Dossier-Général » est sous les projecteurs médiatiques. Une fois la température baissée, il retournerait car, dans certaines situations, il n’y a jamais un pas sans un deuxième. « Quand l’autruche tue ta mère, tu fuies tout ce qui est noir »

Après toutes ces élucubrations, mes doutes persistent. Ce qui est sûr, ceux qui attaquent le Nord du Burkina sont des ennemis de fait des FDS et du peuple. Mais seraient-ils réellement ennemis ou partenaires discrets de tous ceux qui ont la charge de la sécurité de notre pays ? Les commentaires sont libres mais les faits sont sacrés. A chacun de juger sur la base de la succession des évènements.

En attendant, l’histoire des attaques au Burkina aurait les qualités d’un film au scenario malicieusement écrit dont la réalisation est savamment orchestrée pour remporter l’Etalon Yennega du FESPACO 2017. Qui en seraient les auteurs ? Voici la question ! Malheureusement, c’est le peuple qui est appelé à subir le spectacle désolant de son tournage.

Sibiri Nestor SAMNE
Email : sasimastor@hotmail.com

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 février à 09:56, par sauve souris
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    sa ne nous étonne pas donc tout le monde doit en tirer sa conclusion.vif le burkina faso

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:06, par the upright
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Et vraiment, que de coïncidences ! C’est frappant, car comme vous l’avez relevé, à chaque fois que l’on évoque ledit dossier, il y a attaque au Nord. Est-ce vraiment des coïncidences ou le pur hasard ? Moi je ne crois pas que ce soit le hasard.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:12, par DALLA
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Mon Cher, ton analyse est vraiment plate, irréfléchie. je ne vois vraiment pas le lien. Quand on fait face à un problème, il fout toujours chercher des solutions au lieu de passer le temps à accuser les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:13, par Hector
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Il y a visiblement des gens qui ont des agendas cachés dans des actes de troubles à la paix sociale .Comme le disait le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré à l’occasion du bilan d’un an de son pouvoir, il n’y a pas que des ennemis extérieurs contre le régime en place mais aussi à l’intérieur du pays. Il en veut pour preuve l’aveu de certains terroristes d’origine burkinabè qui, après avoir été appréhendés disaient qu’ils n’avaient pas de regret et que si l’occasion leur était donnée, ils récidiveront. Il faut rappeler qu’un Burkinabè du patronyme Sawadogo avait été arrêté parmi des terroristes au Mali. De nos jours, c’est un Dicko qui sème la terreur dans le Soum. Le commandement des forces de défense et de sécurité n’est pas l’apanage des militaires exclusivement. Des civils de par le monde ont pleinement assumé ces fonctions. Je persiste dans ce commentaire pour que le grand public comprenne le fond de ces intrigues politiciennes. Beaucoup de citoyens commencent à comprendre en voyant de plus en plus que des terroristes du Nord sont des Burkinabè. Qui les manipule et à quelle fin ? Vigilance et discernement.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:17, par Touba
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Bonjour Mr SAMNE. Je n’arrive pas trop a vous suivre. J’ai l’impression qu’il y a un "Bassoletcentrisme" qui s’installe. Le tout au Burkina doit ce rattacher à Bassolet. Si vous connaissez l’histoire du terrorisme sur cette vous revisserez votre position. Si je vous suis, je vous demanderai le lien entre le lancement de la campagne de votre candidat dans le Nord du pays et en quel accoutrement. Bien sûr que je sais qu’il n’y a aucun lien. Mais si on veut en créer on peu. Mais c’est pour autant que c’est réel.
    Bonne journée à vous.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février à 13:19, par legris
      En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

      Tu ne comprends rien de la situation. Bassolé n’est pas terroriste mais il a un lien qu’il entretient avec les terroristes. tu as la memoire courte. seule le diable ne reconnait pas l’authenticité de ces écoutes téléphoniques qui illustrent son attachement à ces maudites personnes. Bassolé est un Franc Maçon. qui connaît un franc maçon sait que c’est quelqu’un qui ne laisse pas sa prise quoi qu’il advienne. tous ces agissements n’étonnent pas les avertis. il est au centre du regime de blaise compaoré. et tout le monde sait qui est blaise. le jardinier des terroristes. Mais tout ça sera et tu verra clair que c’est toi qui a fait fauusse route.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:21, par MIA
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    éviter ces genres écrits, il faut surtout renforcer l’unité nationale que de diviser le peuple avec ces genres d’hypothèses.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:21, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    FDS ayez le même empressement et la même détermination d’aller défendre notre Nord comme vous vous battez d’ aller au DARFOUR,au NORD MALI ou en GUINÉE BISSEAU

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:29, par Paligba
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je ne crois a aucun lien avec ni le dossier Djibril BASSOLE ni l’ex régime. Le seul lien a mon avis est que l’ex régime protégeait les terrorismes et a ainsi bénéficié de leurs grâces et ils nous font simplement subir aujourd’hui le même sort que les autres pays du sahel (attaques a répétition au Mali et au Niger).
    La seule question que je me pose depuis est pourquoi nous devons toujours laisser l’initiative des combats a l’ennemi ? Et pourtant le General SADOU m’avais rassurer lors de sa prise de service : « saisir toute opportunité pour prendre l’initiative pour frapper l’ennemi à chaque fois que la situation l’impose ».

    Répondre à ce message

    • Le 28 février à 12:21, par TO MY MIND
      En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

      <<La seule question que je me pose depuis est pourquoi nous devons toujours laisser l’initiative des combats à l’ennemie<<
      En faite il s’agit d’une guerre assymétrique où les forces du mal n’ont pas de visages.ils sont les seuls à savoir quand, où, et comment frapper.Ils mènent des frappes et replient sur les pays voisins( MALI,NIGER) chose qui rende difficile leur poursuite.Donc l’initiative n’est pas laissée à l’ennemie et c’est pourquoi tous les pays du monde ont du mal à faire face aux attaques terroristes( france, allemagne, pakistant...)

      Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:30, par amoin
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    L’affaire est trop sérieuse pour se limiter à des inepties accusatrices.Il faut traquer les bandits au lieu de vouloir se retourner contre des compatriotes.Je suis pas un partisan de Bassolet, mais dire qu’il peut en être l’instigateur est absurde.Comment un fils du pays peut -il oser faire ça.A Quel but ?
    Arrêtons ces inepties rapidement.Traquons les bandits même au-dela de nos frontières.Appliquer la méthode russe contre le terrorisme.

    Répondre à ce message

    • Le 28 février à 11:41, par patriote
      En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

      "comment un fils du pays peut-il oser faire ça"je crois que tu devrais réfléchir par deux fois avant de publier ses genres d’inepties qui n’a aucun sens.retourne un peu en arriére pour voir les attaques de dicko. n’etait il pas un fils du pays !!! et les terroristes burkinabé epinglés etaient-ce des etrangers !!! soit réaliste et analyse les choses avant de repondre.de nos jours on ne sais pas qui est qui !!!

      Répondre à ce message

    • Le 28 février à 14:05, par lewang
      En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

      Mon frère connais toi même car apparemment tu es honnête et intègre et n’osera pas attaquer ton pays. Mais tu ne connais pas les autres ! j’étais à un forum de haut niveau au Mali ou il y a eu des témoignages poignants sur les causes du radicalisme et de l’extrémisme violent dans le Sahel ??? je t’assure que même le simple fait de vouloir avoir ce qu’on a pas ’’ l’appât du gain facile", la pauvreté, l’ignorance, la mauvaise interprétation de la religion....peuvent être des causes qu’il convient de solutionner avec minutie. Des Burkinabé y étaient en l’occurrence le Ministère de la femme e j’espère qu’ils vont partager les informations aux décideurs. Tu vois que tu peux te connaître mais les autres, là c’est autre chose.

      Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:34, par sogo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Encore une attaque ? Certainement des morts ? Surement le même discours :"manque de moyens" Je refuse le fait qu’on nous dise à chaque fois qu’on n’a pas les moyens pour combattre ces gens. S’il vous plait où sont passé les armes de l’ex Régiment de Sécurité Présidentielle ? Ok les 5milliard prenez ça et payer des armes au lieu de nous faire chier avec votre Périmètres ou je n’en sais quoi

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:37, par Angeo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Alors que le Ministre de la défense terrorise les terroristes comme il l’a promis.....!!! C’est quoi ce délire ? La question de la sécurité est si importante qu’il est absurde de la confondre avec une quelconque campagne politique. On se laisse dominer par l’émotion de sa nomination et on déclare a souhait détenir la solution a un problème aussi importante pendant tout ce temps, au moment ou nous subissions les affres de ce fléau..! Un peu de hauteur dans dans notre approche tout de même..!

    Maintenant pour ce qui est de la possible coïncidence de l’affaire Bassolé aux attaques je crois que c’est pas scientifiquement démontrable d’où la maladresse d’une telle conclusion. Nous le savons tous notre stratégie de lutte contre les attaques actuelle si stratégie il y’a en ne semble pas adaptée tant dans la façon de la pensée que dans sa mise en oeuvre. Donc cherchons d’abord de ce côté avant de se jeter dans une hallucination quelconque.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:40, par Oussou
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Vraiment !C’est le pire des torchons en matière d’analyse que je viens de lire !Quelle coïncidence ?Si ce n’est pas la lutte syndicale qui est parasitée par des ressorts politiciens,c’est vous qui venez ajouter que les attaques sont subséquents au jugement à venir du Général BASSOLE. Arrêtons de désigner des boucs émissaires.Le terrorisme est une guerre asymétrique et non conventionnel.C’est en matière de guerre conventionnel qu’il y a des déclarations de guerre et des armes conventionnels définies par des traités ,pactes et protocoles.Le vrai problème est de réorganiser le dispositif sécuritaire dans le Nord et mettre nos FDS dans des conditions de travail adéquats.A force de voir le diable partout on finit par en trouver même au paradis. Résolvons nos problèmes sécuritaires sans faux fuyants."La fatalité veut que l’on prenne les bonnes résolutions trop tard",Oscar Wilde,extrait de "Le Portrait de Dorian Gray".

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:51, par Ernest Bouda
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Mr Samné si on suit la logique de votre raisonnement, il y aurait complot aussi dans les autres pays voisins (Mali, Niger) ? Parce que, rien que la semaine dernière 17 personnes ont été tuées à Tilaberi au Niger. En début février des attaques ont eu lieu au Mali ainsi qu’au Nigéria. Vous voudrez nous faire croire que nos dirigeants sont de mèche avec ces terroristes pour perpétrer ces différentes attaques ? Ou alors vous voulez nous démontrer que le Burkina est tellement particulier que les terroristes n’ont pas besoins de nous en vouloir ? Dans tous les cas l’opinion publique nationale n’a pas demandé aux généraux d’être impliqués dans un coup d’état. Et ce n’est pas le pouvoir en place qui a mis aux arrêts ces officiers supérieurs mais plutôt la transition. La justice a pratiquement mis en liberté provisoire la moitié des détenus de l’insurrection sans l’avis du pouvoir politique. Mais pour vous Djibril Bassolet reste un élément très important pour que le pouvoir en place sacrifie la vie de centaines de burkinabés ? Trop gros à avaler votre vision de la chose.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:54, par charles
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    tu réfléchis avec bouche ou quoi ? 23 février attaque d’un camp militaire au Niger par des terroristes plus de 15 morts. DJIBRIL BASSOLET EST -il mêlé à cette attaque ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:54, par Alexio
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Les reseaux maconiques de Djibril Bassole doivent etre sous la lorgne de nos autorites. Car ils ne domirons pas sans que notre Pseudo-general er est en prison. N oublions pas qu il etait minitres des affaires louches de Blaise Compaore.

    Par la TV5 francaise que j ai appris la nouvelle, et ma pensee etait diriger sur Djibril Bassole. Voila des gens qui liberaient les otages aux Sahel, et le Burkina Faso etait le seul pays ane pas connaitre le terrorisme.

    A leur decheance nous sommes devenus leur cible prefere. L anguille est sous Roche, il faudrait l attrapper. C est pas aussi complique que cela. Une armee n est pas fait pour dormir en ville et boire sa bierre en paix, alors que notre patrie est en guerre. Avec ses attaques sporadiques, pourquoi on n ouvre pas une enquete tres preponerante jusqu a la source de ses bandits qui agissent comme des militaires desertes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 10:56, par Salfo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Trot c’est trop ! On ne peut pas admettre que des prétendus amis de nos putschistes, ou terroristes continuent de défier notre armée, à la limite la ridiculiser ! Sinon comment comprendre ces attaques à répétions par une poignée d’assaillants sans que nos FDS ne puissent encore trouver la stratégie pour contrer ces malfrats, nous exigeons des explications de la hiérarchie militaire, qu’est ce qui se passe au juste ? Où est le nouveau chef d’état major ? De toute façon c’est l’argent du contribuable qui paie vos salaires pour assurer la sécurité des burkinabé ! Si on part du principe que le salaire c’est la contrepartie du travail, c’est comme si on vous payait à ne rien faire, là il y a problème, car vous ne respectez pas les termes du contrat, c’est pourquoi nous exigeons des explications sur ces différentes attaques, afin de mieux situer les responsabilités.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:00, par kiemad
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Si ce que Courrier Confidentiel a rélaté est vrai cela veut dire que la hiérarchie a une part de responsabilité. En effet dans la derniére parution de Courrier Confidentiel un soldat sous le couvert de l’anonymat a affirmé que des terroristes sont venus prendre de l’eau dans une fontaine à 400 mètres en face de leur base à Intagom . Ils ont informé la hiérarchie qui a ordonné de ne pas attaquer sauf si ces derniers attaquent le premier. C’est alarmant de voir nos soldats et policiers mourir alors que "eux" se la coulent douce à Ouagadougou. Ou sont d’ailleurs nos braves soldats au Darfour du nord Mali considérés comme de héros pendant que les autorités actuelles ont de la peine à trouver la solution à ce problème. Le ministère de la sécurité est séparée mais toujours les mêmes déboires. Ou est le G5 Sahel. Par comment les terroristes gagnent leurs armes sofistiqués et leur argent pour déranger aussi plusieurs nations.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:11, par @@gog
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    SVP épargnez- nous de ces images sur nos écrans et dans NOs médias.Que nos gens tuent aussi de l’autre coté ,s’il y a des erreurs on en discutera avec les pays abritant ces fous de SATAN .A nos FDS , il manque beaucoup d’audace .Dites -moi ,de quoi ont -ils peur ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:11, par Ganem
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    coïncidence pour coïncidence,voyez la tension sociale avec les grèves intempestives,les autorités ne sont plus concentrés ils ont yeux rivés pour résoudre les problèmes des syndicats,et les terroristes profitent je donne parfaitement raison au premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:16, par guingraogo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Bien vu. Ce sont des actes de haute trahison. Ce n’est pas fortuit.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:17, par ROGER
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Mr SAMNE je pense que nous devons chercher des solutions a ce problème au lieu de passer tout notre temps a accuser des gens.ce que vous avancer n’a rien n’avoir avec cette attaque.vous ne devez parler de la sorte.a chaque qu’il ai une attaque que nos autorités nous parle qu’ils prendrons des mesures pour sécuriser ces lieux.pourquoi pas sécuriser avant d’être frapper ? des assoiffer du pouvoir rien que pour remplir leurs poches.ne venez plus ici nous présenter vos condoléances aux parents des victimes et a la toute la nation.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:23, par @@gog
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    SVP épargnez- nous de ces images sur nos écrans et dans NOs médias.Que nos gens tuent aussi de l’autre coté ,s’il y a des erreurs on en discutera avec les pays abritant ces fous de SATAN .A nos FDS , il manque beaucoup d’audace .Dites -moi ,de quoi ont -ils peur ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:25, par lapatriote
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    "Je ne suis pas un spécialiste en la matière, mais si j’avais un parent FDS en service dans le Nord, je lui suggérais de demander un congé pour rentrer à chaque fois que ce « Dossier-Général » est sous les projecteurs médiatiques. Une fois la température baissée, il retournerait car, dans certaines situations, il n’y a jamais un pas sans un deuxième. « Quand l’autruche tue ta mère, tu fuies tout ce qui est noir"

    Drôle de conseil à un FDS. quel est finalement son rôle ? si chacun devrait suggérer cela à son parent FDS pfff.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:28, par TAPSOBA
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    L’urgence pour l’instant est de faire face à la menace. Il est clair que les attaques répétitives dans le Nord doivent soulèvent beaucoup d’interrogations sur la capacité de nos autorités et de nos forces armées à relever le défi. La sécurité doit être déclarée cause nationale. Il faut un sursaut au delà des divergences politiques. Lorsque la nation est menacée, lorsque la démocratie est en péril, alors chacun doit avoir un réflexe républicain ! La liberté n’a pas de prix et l’état doit engager tous les moyens nécessaires pour la garantir !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:29, par war
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Gare a vous et a votre regime corrompu et incompetent si Bassole meurt en prison suite a ses conditions d’incarceration.Vous jouez avec un feu de savane.Et les 15 tuez au Niger,et l’attentat de Bassam,au mali au Nigeria avec les filles kidnappees .Arretez vos conneries car on vous voit et votre tour de souffrir de l’injustice viendra .

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:32, par LE COMPATRIOTE
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Si vous pensez que parler du dossier BASSOLET fait naître des attaques au Burkina Faso alors libérez le donc pour épargner la vie de pauvres innocents. Vraiment je me demande si les burkinabê veulent sortir de ce problème. Comment à chaque fois qu’on a des problèmes c’est l’autre qui est à la base ? Les fonctionnaires vont en grêve.... c’est un opposant qui les monte, les djihadistes frappent c’est encore un opposant. Eh burkinabê sachons affronter nos difficultés.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:39, par LE COMPATRIOTE
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Faites aussi un rapport entre les propos de votre nouveau ministre de la défense et les attaques.... Les terroristes seront terrorisés.....

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:43, par SOME
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Rappelez vous que djibril bassolé ‘etait rendu tout enturbanné dans le nord et se monrtrer grand musulman. Je constate aussi que Djibril Bassolé a des bonnes attaches avec certains pays du golfe bien connus pour soutenir ouvertement le terrorisme islamiste Et je constate que certains de ces pays investissent beaucoup au burkina. Je constate que …
    Rappelez vous de quoi accuse-t-on Bassolé pour le mettre en prison…

    Comprenez que le juge militaire est sous pression du gouvernement, lequel gouvernement est sous pression de certains pays. Vous comprenez que les militaires se taisent et ne fassent rien car c’est les consignes du gouvernement. Vous constatez que Omarou sadou, un fils du pays du nord a été nommé chef d’état major car en tant que ressortissant du nord il pourrait negocier avec ses parents que Bassolé etait venu « exciter » et « cautionner » leur rebellion. Je constate que le president Roch s’etait precipité chez certains pour soi disant demander des investissements. Mais je constate aussi que les autres pays se taisent et laissent chacun se demerder avec jusqu’à ce que ce soit son tour.

    la Côte d’Ivoire a traqué jusqu’au Mali ses ennemis qui s’étaient hasardés sur son territoire (les auteurs de l’attaque de Bassam, 13 mars 2016).Chez nous, même quand on arrête un soupçonné, on le libère après et dans des conditions non moins claires. »
    la cote d’ivoire l’a fait parce qu’elle n’est la plaque tournante qui abrite les terroristes.
    SOME

    Répondre à ce message

    • Le 28 février à 17:43, par Marie
      En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

      Apprenti sherlock Holmes ! On en rirait s’il n’etait pas ici question de la securite et de l’avenir du Faso. Certains se prennent tres au serieux dans leurs elucubrations et fanstasmagories, et la hargne pour Mr. Bassolet semble bien inspirer quelques conjectures a ce Mr. SOME.
      Accessoirement, il serait appreciable que vous trouviez un autre pseudonyme pour le respect de tous les SOME qui ne souhaiteraient pas etre associes par proxy a vos vues tres personnelles. Etant moi-meme une SOME, le changement serait apprecie.

      Répondre à ce message

      • Le 1er mars à 09:51, par Ka
        En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

        Marie, on n’a pas besoins d’un apprenti Sherlock Holmes pour connaître que vous êtes une partisane de l’injustice et de l’impunité. Relisez les 60% des intervenants de cette analyses, et vous verrez que même si vous êtes un intime du soldat Djibril Bassolé, vous êtes de l’autre côté de la plaque, en ce qui concerne ‘’’lutter pour sauver un être qu’on aime.’’’ Lutter d’accords ! Mais avec franchise, afin que Dieu vous aide. Si le jeune SOME était à la place de Djibril Bassolé, ancien ministre de la sécurité en 1999, et qui a étouffer les dossiers de Norbert Zongo, et en ajoutant une préparation d’un coups d’état suivis des morts pour faire revenir celui qui a fui son peuple, vous agirez la même chose que le peuple averti, pour que SOME paye ses crimes. Le Burkina, votre Burkina, que vous aviez utiliser les ruses, les mensonges, les crimes gratuits, pour faire murir le peuple, et surtout les jeunes comme SOME, est un petit village avec une seule famille dont tout se sait de bouche à oreille. 98% des Burkinabé sait ce que les fidèles de l’introverti Blaise Compaoré comme Djibril Bassolé son soldat soumis, sont capables du pire. Tout le peuple a compris, même avec le patinage des trios, d’avancer ou reculer, qu’il est temps que nous ayons le courage de rompre avec ce qui détruise le pays, qui sont vos ruses, vos triches, vos égoïsmes, vos crimes, pour s’autoriser la vraie justice équitable, ‘’’ou les criminels payent leurs crimes pour soulager les familles des victimes,’’’’ et instaurer une réconciliation nationale durable, surtout équitable pour tous. Malgré le patinage des trios qui fourrent leur nez dans la justice du nouveau Burkina voulu par une jeunesse assoiffée d’une alternance politique saine et apaisée, la justice Burkinabè est dans une bonne direction de sa réforme. La preuve est que des juges militaires ont osé faire un test pour le peuple Burkinabé, en condamnant leurs frères d’armes pour des faits à des peines de prison ferme. Pourquoi pas les poids lourds comme celui dont vous défendez aveuglement, qui est devenu un prisonnier comme tout prisonnier Burkinabé en attende de son jugement pour des faits justifiés ou injustifiés, la justice, leur justice qu’ils ont instauré durant 27 ans tranchera. Venir à chaque analyse qui touche votre protégé, pour manipuler ceux qui donnent des critiques fondées sur des argumentations solides, pour éradiquer l’injustice et l’impunité dans le pays que nous aimons tous, est d’être criminelle soi-même. Foutez la paix au camarade SOME.

        Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:44, par Sage
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je crois qu’il faut faire beaucoup attention aux "coïncidences".
    Beaucoup gens pourront trouver des "coïncidences" dans une situation. Vous trouver même des gens qui diront "à chaque fois que j’ai mangé du tô la nuit, il y a eu attaque terroriste". En fouillant, beaucoup de gens trouveront des "coïncidences" de ce genre. Là où il faut être prudent, c’est de partir de ses propres coïncidences pour se convaincre qu’il y a un lien ou faire des insinuations. L’esprit humain est capable de vous faire marcher sur Mars.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 11:54, par lebronze
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Eviter de chercher des boucs émissaires à des situations pareilles. la nation est en danger il faut réagir vite et bien. même si c’était le cas, ou est l’esprit d’anticipation de nos forces de défense et de sécurité encore moins que ce n’est pas la première fois. je pense que le problème est ailleurs. aux grands maux les grands remèdes disait quelqu’un. il faut une riposte à la hauteur de l’acte.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:04, par visionnaire
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Il était prévisible ces attaques
    Mobilisons nous pour montrer aux terroristes que nous sommes déterminé à défendre notre patrie ; nos soldats ont été dans plusieurs champs de bataille en Afrique, selon ces atouts ; nos défenseurs de la libertés peuvent faire face à ces terroristes dans la mesure ou ils ont beaucoup d’expériences .
    Soldats faites savoir à votre patrie que vous n’êtes pas partir dans ces champs de bataille pour rien ; le peuple compte sur vous, faites vos preuves

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:09, par Dobido
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    L’heure est grave cesser de vous accuser faites des propositions pour aider nos FDS pour que le nord ne nous échappe pas, la mienne est la suivante : dans tous les villages de la région du sahel frontaliers au Mali et au Niger il faut au moins 40 FDS sur armés et au moins 10 FDS en civil pour les renseignements en plus de la population locale. Si cette doit nécessiter un recrutement que L’Etat se donne les moyens pour ça . Monsieur les ministres de la sécurité et de la défense prenez la proposition au sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:10, par bavouma 2015
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Monsieur le Ministre de la Défense, Monsieur le Chef d’Etat Major des Armées,Messieurs les chefs de corps des Régions,
    Monsieur le Ministre de la Sécurité, Monsieur le DG de la Police Nationale, Messieurs les DR de la Police Nationale,
    Monsieur le Chef d’Etat Major Général de la Gendarmerie Nationale,Messieurs les Commandants de Régions,
    Convenez avec tout le Peuple burkinabè que l’heure est sérieusement grave au Sahel.Qu’est ce qui ne fonctionne pas dans votre dispositif dans cette localité ?Combien de policiers, de gendarmes et militaires occupent le Sahel ?Malgré tout nos FDS restent impuissantes face à un groupuscule d’hommes hors la loi qui dictent quand, où et comment leur loi et sont jamais inquiétés ?Nos enfants, frères et amis tombent lâchement et vous êtes toujours à l’heure des discours.Attendez vous que ces terroristes finissent de terroriser tous les burkinabè avant de chercher à les terroriser ?Et si nos FDS impuissantes prennent la clé des champs, qui viendrait à notre secours ?Vous accusez les populations de refus de collaborer avec les FDS, je dirai qu’elles ont raison car l’heure n’est plus à ce risque donc développez d’autres stratégies plus efficaces.D’aucuns me demanderont de proposer mais je n’y connais rien en sécurité. Messieurs les Ministres n’ayez pas honte de démissionner si vous vous sentez incapables et ayez le courage de confier ces postes à ces militaires qui prendront en main leurs destins.Pour cette attaque, je dis bravo aux policiers de Baraboulé et Tongmayel qui ont su se protéger vu leur matériel inadapté à ces genres de combats.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:38, par Ganem
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    coïncidence pour coïncidence,voyez la tension sociale avec les grèves intempestives,les autorités ne sont plus concentrés ils ont yeux rivés pour résoudre les problèmes des syndicats,et les terroristes profitent je donne parfaitement raison au premier ministre.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 12:49, par Shérif
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Ah enfin quelqu’un qui me rejoint dans mon analyse des attaques perpétrées par des "terroristes" sur notre pays. Mais il faut aller au-delà de Djibril BASSOLE, car les coïncidences ont commencé depuis la première attaque sur la mine de manganèse de Tambao. Et depuis, les attaques "terroristes" sont liées à l’actualité politique de notre pays. Je n’en tire pas de conclusion et je ne désigne personne comme responsable. Il appartient aux services de sécurité concernés d’en tenir compte et au peuple engagé d’ouvrir l’œil et d’œuvrer en sorte que l’insurrection populaire continue son bonhomme de chemin pour un développement véritable de notre pays. Comme on le dit "la liberté ne s’acquiert pas, elle se conquiert" !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 13:00, par Dedegueba SANON
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je ne comprends pas les internautes qui s’en prennent à SOME. Lui n’a fait que donner un point de vue, et il a même parlé " d’élucubrations" comme pour prévenir qu’il peut bien se tromper.
    Le problème est que le net pululle d’énergumènes qui comprennent toujours au premier degré.
    Cela dit le dossier des attaques à répétition de notre partie septentrionale est complexe. Toutes les hypothèses sont possibles dés lors que religion, politique, pauvreté et drogue s’en mêlent, nous avons joué avec le feu, maintenant nous sommes entrain de nous brûler les doigts.
    Il est regrettable qu’étant devenu une cible nous ne soyons pas plus offensifs. Il ne faut pas attendre d’être toujours attaqué avant de riposter.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 13:32, par Malo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Mon pays est sans force de défense ou quoi ? Où est le l’arsenal du RSP que Blaise nous a contraint à payer ? Je propose comme au Mali ou au Darfour, je propose que des effectifs conséquents de militaires soient déployés au nord pour sécuriser nos frontières avec le Mali et de façon permanente ; car nous constatons que la plupart de nos militaires se retrouve dans les grands centres, confondus au civils, avec des officiers qui ne jurent que par le luxe insultant (bureaux et véhicules climatisés, grandes missions ONU siène) ; Bref votre rôle c’est défendre d’abord les frontières de notre cher pays, le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 13:35, par alberto
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    mon frère , suis très désolé pour ton analyse sur les attaques dans deux localités du BF.
    tu vois mon frère ce que tu as mis en ligne là ; c’est de la merde et du chiffon à mettre en poubelle . lorsqu’il y a la pluie c’est Blaise ou Djibril ou ex du régime déchu.
    mon frère arrêter ça et ce n’est pas un crime de reconnaitre que ça ne va . c’est parce qu’il n’y a pas les hommes pour sécuriser le pays ; non mon frère ; nous avons hommes pour faire ce boulot mais il y a des lâches des traites autour.
    vous les journalistes faites des investigations plus approfondies au lieu d’écrire toujours de la merde en voulant diviser le peuple.
    si vous êtes à court d’imagination arrêter de nous divertir.
    je remarque que chaque fois qu’il y a un problème si ce n’est pas x c’est y monsieur les journalistes chercher les vraies informations pour éclairer le peuple.
    le burkina veut avancer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 13:41, par Ka
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Depuis la nuit des temps dans le pays des hommes intègres, et dans tout le continent Africain, ‘’’’la coïncidence’’’ a toujours fait la différence a toutes nos pensées, et qui reste une continuité, et un sort prédéterminé pour l’Africaine ou l’Africain que nous sommes. Pour tout Burkinabé, une mort naturelle n’est jamais une mort naturelle sauf celle de Thomas Sankara par Blaise Compaoré et son médecin Nazi. Faire un accident ou ne pas le faire ressemble à une coïncidence de sa prédéterminé dans sa vie de tous les jours d’un Burkinabé. Et je cautionne les coïncidences de cette analyse dont 80% de notre peuple savent les liens profonds entre l’ancien régime dont les décideurs étaient Blaise Compaoré, son ministres des affaires étrangères Djibril Bassolé, Diendéré Gilbert, leur ambassadeur au Mali, avec les Djihadistes, financés par les pays du golfe. Durant des années, nous avons vu à travers tous les projecteurs, à la table du présidente Blaise Compaoré et son ministre Bassolé Djibril, Diendéré Gilbert, l’ambassadeur du Burkina au Mali, rigolé, mangé, boire le thé de l’alliance, avec ceux qui foutent la merde au Nord du Burkina, pas pour une revendication de l’état Islamique, car si c’était le cas, nous le saurons comme pour les drames de l’hôtel Splendide : Mais les attaques de ces derniers temps ont un seul but, ‘’’’faire un chantage au régime maniable, comme une patte a modelée de Roch Kaboré,’’’ pris en otage par sa main tendue aux arabes, afin d’obtenir des miettes. A mon ami internaute le sage, avec tout mon respect que je lis tes critiques fondées, je confirme ici les coïncidences d’analyse de notre jeune Sibiri SAMNE. Même nos enfant n’ont pas besoin de consulter qui que ça soit pour savoir que toutes ces attaques de provocation, sont des complices a l’intérieur de notre pays, afin de faire chanter ces caméléons qui ont pris le pouvoir avec la ruse, et qui ne peuvent plus reculer en arrière, que de duper le peuple et honoré des accords secrets, qu’il pleuve ou qu’il neige. Le peuple, avec des jeunes comme Sibiri SAMNE sont murs pour confirmer ces coïncidences. Tout dont nous pouvons dire à Roch kaboré et son équipe, c’est d’ouvrir avec sincérité sans triche, au plus de 50% du peuple qui les ont fait confiance : Quoi qu’ils ont pu signés comme traité avec ces anciens du régime Compaoré qui sont a l’extérieur ou à l’intérieur, vous étiez sans les plus des 50% du peuple qui ont eu confiance à vous, et peut encore vous faire sortir indemne de ces traités au profit des ennemis du peuple. Comme l’internaute SOMME l’a vu, son excellence, dans cette affaire de chantage des arabes pour libérer leurs complices qui sont Djibril Bassolé et Gilbert Diendéré, vous êtes le problème et la solution. Et au point où nous en sommes, il est temps que vous ayez le courage de dire tout au peuple pour qu’on vous épaule mieux que ça. Sibiri SAMNE n’a pas tort, il y a trop de coïncidences. Et comme l’a dit Thomas Sankara, ‘’’le passé n’est pas une maladie honteuse, mais il est préférable de soigner l’avenir. L’avenir du peuple Burkinabé dépend d’arrêtera ces coïncidences pendant qu’il est temps.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 14:44, par Reflexion
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Quel sot celui qui a ecrit ce torchon publie par probablement ded irreflechis.
    La.france les Usa.. toutes les pyissances de ce monde souffrent du terrorisme.
    Probablement c est Bassole.
    C est tellement facile de masquer son incompetence dans le rejet des fautes a l’autre.
    Quelle honte qui est ce monsieur à la plume souillee !

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 14:49, par zoure
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Nous Devions Nous Armée Mieux Et Faire Fonctionne Nos Renseignements Pour Mieux Contre La Menace Quel Soit Intérieure Ou Extérieur LE BURKINA FASO DOIT SORTIE VAINQUEUR LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 15:56, par Capitaine
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    De toute évidence, le combat contre l’insécurité est le combat de tous, civils comme militaires .Aucun pays n’est à l’abri des surprises des attaques terroristes. Les événements du 11 septembre 2001 contre le Wall Trade Center de New –York, les attaques de Paris, de Berlin, sont autant de preuves que les terroristes peuvent surprendre même les pays développés dont les systèmes de sécurité sont bien équipés. Au Burkina, l’accent doit être mis sur l’équipement des forces de défense et de sécurité, le renforcement des services de renseignement et surtout une grande collaboration des agents de sécurité avec les populations pour une lutte efficace contre le terrorisme et le banditisme. Le regain de dynamisme et de confiance que le ministre de la sécurité Simon Compaoré est en train d’insuffler aux agents de sécurité est un bel élan à consolider. De même, le nouveau chef d’Etat major général des armées devrait pouvoir mettre en œuvre de nouvelles stratégies opérationnelles dans la lutte contre les attaques terroristes aux frontières du pays. Les patrouilles actuelles dans la zone du nord s’inscrivent ainsi dans les bonnes actions de sécurisation. Les citoyens peuvent alerter les services de sécurité aux numéros suivants.16 (gendarmerie) ,17(police) ,10 10(sécurité).

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:13, par bob
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Ce que moi je ne comprend pas c’est le temps de réaction de nos FDS ,regarder bien la carte du nord burkina qui nous montre l’emplacement de Baraboulé et Tongomael, surtout Tongomael est à au minimum une heure de la frontière du mali ,je ne comprends pas pourquoi avec le redéploiement effectué par la hiérarchie FDS ces idiots arrivent encore à franchir la frontière après une attaque sans que nos FDS n’appréhendent au moins un ou deux de ces idiots ? SVP je veux savoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:20, par Cheikh
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Face à de tels phénomènes qui nous assaillent chaque jour, chacun est libre de contribuer comme SAMNE le fait, par ses analyses et ses opinions. C’est en tant que patriote neutre de la diaspora qu’il le fait, et non comme un quelconque politicien. N’oubliez pas que l’oeil extérieur, analyse souvent mieux les choses que les autres ! Par ailleurs, le respect et la politesse requis dans ces genres de débats, exigent quand même qu’on se contente soi-même de donner son avis, sans avoir à s"en prendre illogiquement aux autres, et à fortiori aux patriotes comme SAMNE. Quant à moi, j’irai plus loin que lui, en estimant que d’une part, tant que l’ex président et les membres de son clan seront à proximité ou aux frontières du Burkina, il ne faudra point s’attendre à voir la fin de ces attaques pour maintenant. Pour la bonne raison que ce dernier cherchera toujours à nous prouver comme il l’a lui-même avoué avant son départ, que ses successeurs ont cherché des problèmes, en voulant se substituer à lui. Et tant qu’il en aura la possibilité, il tentera d’agir comme son ami BOZIZE l’a fait pour la Centrafrique, c’est à dire : Rendre le Burkina ingouvernable après lui. Et d’autre part, en constatant que pour ce qui concerne ces attaques, nous avons dépassé maintenant le stade des gifles. Nous sommes à un stade où la cruche d’eau que nous portions s’étant fendue, l’eau est en train de couler abondamment. Alors nous n’avons plus d’autre choix que d’en profiter pour nous laver. Comme quoi, nous sommes devenus un pays à menaces comme le Mali et le Niger ; donc sans hésiter, donnons-nous les grands moyens qu’il faut pour riposter, au lieu de continuer à jouer les surpris et les ébahis.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:26, par DICKO AS
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je ne comprends pas pourquoi les attaques peuvent être lié complications sur le dossier du Gle Bassolet.
    Nous comprenons que ce soit une hypothèse mais pourquoi sur le Gle ?Il ya plein d’autres hypothèses qu’il aurait pu citer.Pour ma part je pense qu’il est du camp adverse du Gle et cela est détestable parceque la première condition de la justice est l’impartialité et non des affinités vaines.
    Cependant j’ai quelques questions :

    A qui profite les attaques au Sahel ?

    A qui elle cause problème des deux camps(Régime en place et le Gle Bassolet ?

    Les résultats sur l’authenticité des écoutes téléphoniques ont été versé depuis un moment qui est ce qui les freinent pour boucler le dossier ?

    Parlant des résultats du test non fiable,ce sont des arguments vide de sens car si nous pouvons intercepté une communication et l’attribuer délibérément à un individu on est aussi capable de croire aux travail des experts à cet effet.

    C’est vraiment vide de sens imprudent de rejeter ces test et se fier à soi même pour l’authentification de cette communication.

    Si chacun devrait ou était en même de détecter une écoute téléphonique, rien ne resterait de la technologie dans ce domaine.

    Il n’ya pas plus que ces experts pour nous éclairer sur ce dossier et l’état à pris l’initiative de changer d’experts après qu’il ai refuser les premiers tests réalisés et demandé une autre expertise qui est d’ailleurs déposé depuis un moment.

    Pourquoi refuser au Gle son droit indiscutable aux soins ?

    Nous pensons que le problème est politique et il est regrettable qu’après tout le sacrifice que le peuple ai observé pour la de démocratie certaines personne prennent le pouvoir et le transformé en règlement de compte en piétinant le droit de ce même pays.

    Ce sacrifice ne devrait pas être vain nous en appelons au sens de responsabilité du régime en place qui a plutôt beaucoup de défis au lieu de se pencher sur vengeances et des règlements de compte politique.

    Qui est ce que l’état a fait pour arrêter ces assaillants nous voulons savoir car c’est incompréhensible.

    Cette haine d’une poignée de personne contre le Gle n’est pas fiable à mon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:30, par SAPO
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    C’est trop facile de se baser sur des coïncidences pour accusé quelqu’un. Les terroristes frappent partout en fonction des opportunités qui leur sont offertes. Si tu leur donnes ton "derrière" , ils vont te "niquer" mal mal. Il appartient à l’état de prendre ses dispositions pour ne pas envoyer nos militaires et policiers à l’abattoir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 16:51, par DICKO AS
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je ne comprends pas pourquoi les attaques peuvent être lié complications sur le dossier du Gle Bassolet.
    Nous comprenons que ce soit une hypothèse mais pourquoi sur le Gle ?Il ya plein d’autres hypothèses qu’il aurait pu citer.Pour ma part je pense qu’il est du camp adverse du Gle et cela est détestable parceque la première condition de la justice est l’impartialité et non des affinités vaines.
    Cependant j’ai quelques questions :

    A qui profite les attaques au Sahel ?

    A qui elle cause problème des deux camps(Régime en place et le Gle Bassolet ?

    Les résultats sur l’authenticité des écoutes téléphoniques ont été versé depuis un moment qui est ce qui les freinent pour boucler le dossier ?

    Parlant des résultats du test non fiable,ce sont des arguments vide de sens car si nous pouvons intercepté une communication et l’attribuer délibérément à un individu on est aussi capable de croire aux travail des experts à cet effet.

    C’est vraiment vide de sens imprudent de rejeter ces test et se fier à soi même pour l’authentification de cette communication.

    Si chacun devrait ou était en même de détecter une écoute téléphonique, rien ne resterait de la technologie dans ce domaine.

    Il n’ya pas plus que ces experts pour nous éclairer sur ce dossier et l’état à pris l’initiative de changer d’experts après qu’il ai refuser les premiers tests réalisés et demandé une autre expertise qui est d’ailleurs déposé depuis un moment.

    Pourquoi refuser au Gle son droit indiscutable aux soins ?

    Nous pensons que le problème est politique et il est regrettable qu’après tout le sacrifice que le peuple ai observé pour la de démocratie certaines personne prennent le pouvoir et le transformé en règlement de compte en piétinant le droit de ce même pays.

    Ce sacrifice ne devrait pas être vain nous en appelons au sens de responsabilité du régime en place qui a plutôt beaucoup de défis au lieu de se pencher sur vengeances et des règlements de compte politique.

    Qui est ce que l’état a fait pour arrêter ces assaillants nous voulons savoir car c’est incompréhensible.

    Cette haine d’une poignée de personne contre le Gle n’est pas fiable à mon sens.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 20:06, par Yiriba
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    M. SAMNE, c’est une coïncidence. Le Gl est un prisonnier dont on a parfaitement contrôle de ses communications, contacts et déplacements. Aucun groupe terroriste ne croit encore à ses capacités d’antan ni à son retour en force dans le Burkina actuel. Et si jamais en détention, Le Gl reste toujours capable de planifier, diriger, exécuter, influencer et causer autant de dégâts à distance, le Pentagone et d’autres services de défenses étrangères s’intéresseraient à lui et le kidnapperaient pour usage à leur bénéfice. La solution au Burkina, c’est la mise en place des FDS compétentes, efficaces et répondantes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 février à 22:18, par Temps de l’action
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    le point focal du MUJAO au Burkina c’est qui déjà ?

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 00:55, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    je pense que la population du nord a une part de responsabilité je suis sur qu’elle protège même ces terroristes pourquoi ces terroristes ne peuvent pas exceller dans d’autres régions car c’est très facile pour eux de disparaitre sans laisser de trace il faut recruter au sein de la population des espions pour dénoncer et cela de manière très très discret.il faut que les FDS changent de stratégies a tout moment vous voyez que cette fois ci ils n’ont pas été surpris cela est déjà encourageant félicitations à vous faites ce que Gabgo disait si quelqu’un t’ envoie il faut savoir s’envoyer aussi. vos vies nous sont si chères que vous devez y veiller.Fini la surprise des ennemis

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 04:11, par Mawuéna
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Il faut avoir l’esprit tordu pour penser que le pouvoir veuille tirer profit de cette attaque qui a lieu en plein FESPACO. Donc s’il y a complicité il faut regarder du côté du prisonnier de luxe. Quand en prison on peut utiliser son portable et internet, on peut tout faire puisqu’on a encore accès à ses réseaux. Même privés de ces outils les caïds arrivent à passer à l’action depuis leur cellule. De l’état de notre armée il faut en vouloir à Blaise qui a tué tous les bons militaires ou les a fait fuir l’armée, il en a fait le truc qu’on actuellement avec des officiers plus hommes d’affaires que militaires. Il faut en vouloir à Rock qui n’ a rien fait pour changer le sommet ou qui a fait les choses à moitié : il faut juger l’affaire coup d’état pour assainir le milieu de la hiérarchie militaire. Il faut enfin tourner les regards vers Bouda en espérant qu’il agisse mais j’oubliais que Simon est un boulet aux pieds des FDS.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 07:48, par Filsdupaysan
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Il faut parler de l’incompétence du ministre de la sécurité, point barre.
    Le 15 janvier 2016, avait -on parlé de DjibriL ? Si vous passez le temps à chercher qui a fait quoi sans vous préparer à défendre le territoire, alors nos pauvres paysans et ces parents du nord vont être toujours attaqués.
    Les ministres de la sécurité et celui de la défense doivent se réveiller vite sinon.......tard.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 10:32, par sida
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Analyse intéressante.
    Mais je pense que la publication de la photo fait la promotion des djihadistes. Ce qui n’est souhaitable.

    Bonne travail !

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 11:04, par Wadal
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Monsieur Samné, votre analyse et inquétude sont fondées. Remontons un peu au temps de la transition, où le Gal Bassolé voulait être candidat. Je pense bien que son premier discours était au Sahel où je me rappelle d’une de ses phrases : "Vous voulez que je sois votre candidat, eh bien je le serai". Un espoir qu’il a voulu partager avec les "sahéliens" et puis survint sa déchéance et sa condamnation. Donc ne soyons pas étonnés que les attaques proviennent du Sahel car leur champion est en prison et ces populations ne voient pas une lueur d’espoir de développement. Elles se sentent abandonnées au fait. Le pouvoir actuel a intérêt à ouvrir l’œil et le bon car c’est la zone d’où partira la destruction du Burkina. c’est vraiment dommage que nous soyons toujours surpris et je répondrai à votre question en disant que l’ennemi est interne, il est à côté de nous suit nos mouvements et nos habitudes.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 11:30, par SAMANDÉ
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Ds une conversation téléphonique entre un dénommé Guillaume le Fuhrer et un autre dénommé Djibril, Général nazi, la destabilisation du Faso devait commencer par le harcellement de nos unités au nord, afin d’y attirer le gros de nos troupes pour pouvoir occuper Ouaga...Alors pour moi on ne parlera point de coincidences mais du début des opérations de destabilisations...Surtout que le fuhrer est en passe de perdre la battaille de Stalingrad.

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 12:42, par boulgaw
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je crois que que le Burkina va souffrir plus que ce nous voyons maintenant .. Seulement en ecoutant e t lisant les mal informations.. Car jusqu’a la on dirai le burkina ne connais pas ses ennemis.. Vous avez commencez quand ca ne va pas et on a pas de solution a un probleme que C’est Blaise parcqu’il a heberger des Terroriste.......Vous contunier que c’estDjibril.. Je vous encourage a seulement regarder l’ancien regime ....Ca fait pitier et ca fait rire...

    Répondre à ce message

  • Le 1er mars à 14:15, par Phil
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    En dépit des analyses que vous faites, pourquoi il y a pas eu une réaction de Djibo situé à 18 km de Tongomayel alors que les attaques ont durées 1h30mn ?
    C’est trop facile de tout mettre sur Djibril Bassolé !

    Répondre à ce message

  • Le 7 mars à 21:46, par Cyprien Sawadogo
    En réponse à : Attaques terroristes au Burkina : Une gifle d’ennemis externes ou le fruit d’une complicité interne ?

    Je ne pense pas que l’heure soit à chercher de quelconque coincidences mais à trouver des solutions pour résoudre le problème. Il faut se battre et chercher à justified ses erreurs par des comparaisons qui n’ont pas liau d’être.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés