Secrétariat exécutif national de l’UPC : Les membres ont échangé sur la situation sociopolitique du pays

Ceci est un communiqué de l’Union pour le progrès et le changement (UPC). • jeudi 23 février 2017 à 17h05min

Les membres du Secrétariat exécutif national (SEN) de l’Union pour le Progrès et le Changement (UPC) ont tenu leur première session ordinaire de 2017 ce jeudi 16 février à Ouagadougou. Sous l’égide du Président du parti, Zéphirin DIABRE, ils ont échangé à bâton rompu sur la situation socio-politique du pays, la vie du parti et sur des questions diverses.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Secrétariat exécutif national de l’UPC : Les membres ont échangé sur la situation sociopolitique du pays

Concernant la situation socio-politique nationale, le président du parti et chef de file de l’opposition est revenu sur la publication du mémorandum de l’opposition. Il a donné des explications sur les raisons pour lesquelles le document s’est voulu uniquement critique sans abonder dans les propositions de solutions. Les intervenants ont apprécié la qualité de l’analyse contenue dans le document. Ils ont félicité et encouragé le chef de file de l’opposition à continuer dans cette dynamique en mettant à nu la mauvaise gouvernance du pouvoir en vue de l’amener à satisfaire les réelles préoccupations des populations.

Les membres ont jugé les critiques de l’opposition très légitimes au regard de la grogne sociale tant dans le milieu urbain que rural. Pour eux, dans leur majorité, les populations regrettent déjà l’avènement au pouvoir du Mouvement du Peuple pour le progrès (MPP).

Par rapport à la vie du parti, le Secrétaire général national a donné quelques informations aux membres. Celles-ci portent sur la nomination d’un nouveau correspondant du parti dans la province du Bazéga en la personne du camarade Kouliga NIKIEMA et le fonctionnement de la commission de conciliation. Il a également fait cas de la motion de défiance du maire de la commune de Bani entreprise par les camarades conseillers de la localité, de la question de la dynamisation des structures du parti à Bobo-Dioulasso et du recouvrement des cautions de candidature aux municipales, ainsi que de la relance du journal du parti.

Le président du groupe parlementaire, Daouda SIMBORO, a informé les membres de la tenue à Bobo-Dioulasso le 23 février de la première journée de l’année 2017 du groupe. Les travaux s’effectueront sous la thématique : « Comment redonner à Bobo-Dioulassso son rôle de capitale économique ? Zoom sur les limites des politiques économiques actuelles ». Une caravane des députés est associée à cette journée et permettra de faire des escales à Koudougou, à Dédougou, à Houndé et à Boromo pour échanger avec les militants et les personnes ressources de ces localités.

Des échanges au titre des divers, les membres ont exhorté le maire de l’arrondissement n°3, la camarade Rainatou Sawadogo, à prendre attache avec les autorités compétentes en vue de répondre aux préoccupations des membres de l’association des maraîchers du site de l’échangeur du nord en construction.

Débutée à 17 heures, la réunion a pris fin aux environs de 19 heures sur épuisement des informations diverses.
Le Secrétariat national à l’Information
et à la Communication (SNIC)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 février 2017 à 20:46, par visionnaire
    En réponse à : Secrétariat exécutif national de l’UPC : Les membres ont échangé sur la situation sociopolitique du pays

    c’est bien. sagissant du bazega ; un grand parti comme l’upc ne peut fontionner tout temps avec des correspondands. c’est cette maniere de faire que elisé a profiter mettre le parti en difficulté aprés avoir tiré profit. qu’est ce qui vous empeche de mettre une section provinciale en place ? kuilga nikiema est un vrai battant dans sa commune mais est ce que sans bureau( section provinciale) il pourra faire grand chose dans toute la province ? tirons lecon des elections passées et changeons donc la maniere de faire . les militants sont isolés et coupés du parti pour defaut de cadre d’echange ; et cela peut les faire disparaitre quand vous aurez besoin d’eux.
    par conseiller municipal upc

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2017 à 10:05, par YAAM SOBA
    En réponse à : Secrétariat exécutif national de l’UPC : Les membres ont échangé sur la situation sociopolitique du pays

    tous mes encouragements pour le travail abattu par l’UPC. Ce parti avait le meilleur programme politique, mais malheureusement les Burkinabé sont passés à côté en portant leur choix sur une é quipe qui n’était pas bien préparée pour gérer le pouvoir.
    Nous avons été sidérés le 3 Novembre 2015, lors de la présentation du programme de société de Zephirin DIABRE. l’introduction en disait tout sur cette "bible du développement" dont reprendrai quelques passages pour ceux qui ont eu la malchance de ne l’avoir pas lu :
    "INTRODUCTION du programme de société de Mr Zéphirin DIABRE

    Mon projet de société se définit comme un programme pour apporter le vrai changement en réponse aux aspirations du peuple burkinabè.

    Ce projet de société repose d’abord sur une vision forte, qui comprend une proposition de philosophie nationale (le « Burkindlim »), un modèle de gouvernance socio-politique, un modèle de développement socio-économique et la construction d’une nouvelle société voulue et acceptée par tous (1ère partie).

    Il s’articule ensuite, autour des priorités et urgences qui assaillent les citoyens burkinabè et dont la résolution sera la seule vraie indication que nos compatriotes accèdent au progrès (2ème Partie).

    Ce projet de société évoque aussi les piliers de notre prospérité que nous entendons actionner. Ils sont nombreux et englobent l’agriculture, l’élevage, l’industrie, les mines, les infrastructures de transport, la culture et l’artisanat, les technologies de l’information et de la communication, une diplomatie de développement et le concours de notre diaspora (3ème Partie).

    Enfin, ce projet de société indique la manière dont seront financées les différentes actions au cours des cinq premières années de mon mandat. Ce programme de financement indique clairement les ressources à mobiliser, comment les mobiliser et les utilisations qui en seront faites
    (4ème Partie)."

    Burkinabé des 13 régions du pays apprêtez vos cartes d’électeur pour 2020, car il s’agit de votre destin.
    Un adage dit que : "on ne piétine pas deux fois les testicules".

    YAAM SOBA

    Répondre à ce message

  • Le 24 février 2017 à 10:18, par Lafii Wè Bée
    En réponse à : Secrétariat exécutif national de l’UPC : Les membres ont échangé sur la situation sociopolitique du pays

    merci au président de l’upc pour tout le travail abattu, je demande à tous de lire et relire le programme de l’UPC qui dans sa éloquence à fait un programme digne de taille et digne de la gestion de se pays mes malheureusement le peuple insurgé dans sa malvoyance à choisi le mauvais pion qui aujourd’hui est devenu une désolation et déception pour tous. Vivement je dis réveillez-vous jeune burkinabé pour le combat de 2020. Longue vie à Mr DIABRE
    « Une vision qui ne s’accompagne pas d’une action n’est pas un rêve » parole d’un grand homme

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés