Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

LEFASO.NET | David Demaison Nébié • jeudi 16 février 2017 à 23h25min

La crise de la COOPELSO date de depuis les origines mêmes de la structure dont l’évolution n’a pas été facile. D’abord le premier Président était obligé de démissionner parce que certains collaborateurs n’avaient pas la même vision que lui. Ensuite, le bureau qui a succédé a été décrié par la population. Pour un retour à la paix et à la cohésion sociale, le Maire et la majorité de la population appellent une fois encore, les plus hautes autorités de ce pays à intervenir pour résoudre définitivement ce problème. Pour eux, la solution c’est l’arrivée de la SONABEL ou rien. Nous nous sommes entretenus avec le Maire de la localité le 17 janvier 2017 lors de son passage à Solenzo. Il était en compagnie de certains responsables de la dite ville. A la date du mardi 14 février 2017, les factures impayées depuis la crise s’élèvent à plus de 23.000.000 de francs CFA.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à la  coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

Quel est votre cri de cœur dans la crise de l’électricité à Solenzo ?

Désiré Traoré : Vraiment, c’est une situation qui m’embarrasse. Et j’appelle les plus hautes autorités de ce pays à intervenir pour résoudre définitivement ce problème. J’ai rencontré plusieurs personnalités à Ouagadougou et à Solenzo et je pense que la solution définitive c’est l’installation de la SONABEL. Parce que nous vivons un paradoxe : les communes et les villages rattachés à Solenzo sont gérés par la SONABEL et Solenzo se trouve entre les mains de la COOPELSO. Cela n’est pas du goût des populations et nous pensons que si les plus hautes autorités s’impliquent on peut trouver une solution.

Quel est le mécanisme de gestion des factures ?

C’est une difficulté à laquelle nous nous attaquons présentement. Le centre SONABEL de Nouna m’a appelé pour me signaler que la troisième facture vient de sortir. Ajoutée aux autres, nous sommes à près de 23 millions d’impayés. Nous suggérons qu’un guichet SONABEL soit ouvert pour que les consommateurs puissent s’acquitter. Ils ne refusent pas de payer mais ils ne veulent pas payer au guichet COOPELSO. Il y a vraiment une crise de confiance entre les populations et les responsables de la COOPELSO ; donc elles refusent catégoriquement de régler les factures sous le couvert de la COOPELSO.

Pouvez-vous nous faire la genèse de cette crise qui n’a que trop duré ?

C’est une crise qui date de depuis les origines mêmes de la COOPELSO dont l’évolution n’a pas été facile. D’abord le premier président était obligé de démissionner parce que certains collaborateurs n’avaient pas la même vision que lui. Ensuite, le bureau qui a été mis en place après lui a été décrié par la population. Cela a abouti à la mise en place d’un bureau consensuel où toutes les couches étaient représentées. Ce bureau consensuel a fait l’objet de procès intenté par le bureau désavoué. Tout cela a engendré une morosité dans la vie de la structure. C’est pourquoi nous souhaitons vivement que cette page soit tournée avec l’arrivée de la SONABEL qui va établir sa gestion pour qu’on avance.

Après tout, c’est la population qui a mis en place la coopérative et si à un moment donné elles n’en veulent plus, il n’y a pas de raison que des individus cherchent à s’accrocher par tous les moyens.
Cette crise me préoccupe beaucoup et prend une bonne partie de mon temps alors qu’il y a d’autres chantiers importants qui nous attendent.

David Demaison Nébié
Correspondant dans la Boucle du Mouhoun

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 17 février à 08:44, par mountuan
    En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

    Monsieur le maire vous avez raison, si vous voulez le développement de votre commune battez pour que la Sonabel prenne la gestion. Mais je vous informe que ça ne serait pas facile pour vous, je suis du milieu, c’est un système mafieux qui ne dit pas son nom, -un système pernicieux et très corrupteur. Toute la chaîne est corrompue : FDE - PPI - les COOPÉRATIVES. Je suis entrain de faire une étude sur l’électrification rurale, ça ne marche pas ayons le courage de le dire. Courage monsieur le maire.

    Répondre à ce message

    • Le 17 février à 16:01, par lecoq
      En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

      L’électrification de Solenzo a fait l’objet d’un appel d’offres offert pour la "Construction et l’exploitation des systèmes électriques" en même temps que d’autres localités (16 au total) dans la même période. D’autres entrepreneurs (4 au total) ont été attributaires sur d’autres lots. Arrêtez de mentir impunément. Attention à vous car le régulateur du forum pourrait donner vos identités en cas de besoins et vous serez poursuivi ! Si l’étude que vous êtes entrain de faire est un ramassis de ragots de buvettes ou de cabarets alors il sera temps pour vous de vous tourner vers les bonnes sources.

      Répondre à ce message

  • Le 17 février à 09:25, par Dofini
    En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

    Mountuan merci pour votre poste. Soutien total a monsieur le maire. Je tiens à informer toutes les mains invisibles qui tiennent coûte que coûte a ce que le courant soit gérer par une structure autre que la SONABEL qu’ils perdent leur temps. Parceque jamais je dit bien jamaisnous ne les laisserons le faire. Monsieur le maire occupez des autres dossiers dela commune quand au problème électricité comptez sur nous on va jamais reculer.

    Répondre à ce message

  • Le 17 février à 12:09, par JC
    En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

    Courage à vous Monsieur le Maire ! Si vous estimez avec la majorité de la population que c’est la SONABEL qui doit s’installer et gérer l’électricité à solenzo, ça doit être comme ça. Les intérêts de quelques individus ne doivent pas l’emporter sur l’intérêt général de la population de Solenzo. Maintenant la sagesse recommande que vous écoutiez attentivement les gérants actuels de la COOPELSO pour qu’ils ne se retrouvent pas du jour au lendemain au chômage. Ils ont eu le mérite de faire bénéficier à la population de solenzo de l’électricité avant l’arrivé de la SONABEL. La SONABEL pourrait par exemple employer les agents de la COOPELSO.

    C’était ma petite contribution

    Répondre à ce message

    • Le 17 février à 14:41, par Raga
      En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

      Monsieur le Maire, vous pouvez continuer votre campagne de dénigrement de la COPELSO ; mais la réalité vous rattrapera. C’est sûr.

      Répondre à ce message

    • Le 17 février à 16:15, par lecoq
      En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

      Monsieur "JC", vous faites bien de mentionner que "si le Maire estime que ....". Le maire parle d’une chose qui n’est ni de sa compétence, ni de sa compréhension étriquée d’homme pseudo-politique à l’arrimage d’un bateau dont il pense détenir le commandement par son intelligence à la petite semelle. Remarquez bien que la photo d’en bas représentant les coutumiers est apparue il y a 3 jours au sujet des "koglwéogo". C’est une photo d’illustrations, c’est un montage si non c’est assez simple. Le maire est d’un parti de la majorité et les dirigeants de la Coopel sont du parti majoritaire. Et le maire a fait campagne sur la base qu’il fera faire l’interconnexion au réseau national s’il est élu pour que les abonnés aient du jus 24h/24h. L’interconnexion qui était programmée s’est faite sans lui et en droite ligne du programme de SEM le Chef de l’Etat. Volila tout le problème. Le maire veut maintenant "récupérer" la COOPELSO. Alors il passe par des méthodes dilatoires.....et j’en passe. Qu’il y ait le courage republicain de solliciter une AG par le biais de sa hiéarchie le Haut-Commissariat. Alors il saura s’il a le soutient de la population. C’est aussi simple que ça au lieu de nous servir des balivernes débout. Je rappelle à toute fins utiles que les Coopératives sont régies par la Loi 14/99 et leur tutelle administrative c’est le MATDSI, la même tutelle que le Maire. Le Maire n’est pas au-dessus de la Loi.

      Répondre à ce message

    • Le 17 février à 16:32, par lecoq
      En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

      JC, je dis enfin que le Maire est un Cavalier solitaire maintenant sans cavalerie et errant dans les grandes priorités du Chef-lieu de la Province des Banwa, priorités dont il ne sait même pas par quel bout commencé sinon comment vouloir s’attaquer à un problème résolu ! Il y a des en-dessous qu’il faut qu’il dévoile. Pour commencer la Mairie est l’un des grands redevables à la COOPELSO. La mairie et le maire ne payent pas leurs factures et le Maire incite les autres abonnés à ne pas payer pour mettre à genoux la COOPELSO. Dieu le voit bien ! Je lui dis attention, car il "porte un oeuf dans sa main" C’est très fragile l’"oeuf" dans un pays au soleil ardent !

      Répondre à ce message

      • Le 28 février à 16:21, par Rocky 1er
        En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

        lecoq, montre nous une seule localité du Burkina Faso qui a préféré une électricité générée par une coopérative au détriment de la nationale d’électricité. Je comprend maintenant qu’il y a une mafia derrière cette COOPELSO : comment voulez-vous faire des branchements dignes du 18e siècle et s’attendre à ce qu’on vous applaudisse ? comment voudrez-vous distribuer l’électricité par quartier et s’attendre que l’on vous acclame ? comment entendez-vous que les villages proches de Solenzo aient l’électricité continue de la SONABEL et s’attendre à ce que l’on vous encourage ? Non, les habitants de Solenzo ne sont pas dupes ! non les dignes filles et fils de Kanakuy qui sont en retard par rapport aux autres provinces ne vont pas vous accompagner dans votre démarche rétrograde. Si toute fois vous voulez vous accrochez à cette coopérative incapable d’assurer sa propre mission pour vous remplir encore les poches, je dis que vous vous fourrer le doigt dans l’œil !

        Si toute fois vous voulez œuvrer pour le développent, allez-y installer vos groupes électrogènes dans les localités qui en ont besoin car ces groupes sont devenus caduques à Solenzo c’est tout ce que l’on vous demande.

        Arrête s’il te plaît d’insulter l’autorité car on t’a déjà identifié...

        Répondre à ce message

  • Le 18 février à 09:01, par traore désiré
    En réponse à : Crise à la coopérative d’électricité de Solenzo (COOPELSO) : Le maire Désiré TRAORE souhaite vivement l’arrivée de la SONABEL

    Bonjour les internautes et tous ceux qui sont soucieux du développement de la commune de Solenzo. J’interviens rarement à travers les réseaux sociaux parce que je n’aime pas me cacher derrière des pseudonymes pour vilipender et répandre la haine. Les internautes "raga", "lecop" si vous êtes à solenzo si vous y résidiez vous connaissez probablement bien les problèmes de l’électrification de la commune. Je ne vais pas répondre aux injures mais restituer pour les honnêtes citoyens la vérité :
    1- Les problèmes de la COOPELSO sont antérieures à mon installation comme maire (juin 2016).
    2- Ma position sur l’électrification de Solenzo est connue de longues dates : comme abbée BOMBERI, j’avais suggeré la connexion au reseau national
    3- ça serait prétentieux de ma part, je ne m’ ai jamais attribué l’interconnexion de la commune au reseau national comme vous tentez malhonnêtement d’insinuer .
    4- Mon intervention dans la crise a été possible à la demande des autorités administratives qui estimaient que l’électricité fait partie des compétences transférées aux communes.
    5- je n’ai jamais demander à population de ne pas payer les factures de consommation d’électricité je défie quiconque de le prouver par tous les moyens.
    6- pour terminer, l’interview à été faite dans mon bureau., le journaliste à signé l’article, demandez lui pourquoi la même photo des vieux déjà utilisée se retrouve là. Ne cherchez pas un bouc émissaire pour cacher votre incapacité de gérer votre structure. Convoquer une AG et je suis prêt à y participer. De grâce cessez de divertir les internautes.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés