Gomboro : Les ressortissants résidant en Côte d’Ivoire offrent une ambulance à la commune

lundi 23 janvier 2017 à 06h00min

La commune rurale de Gomboro était en fête le 14 janvier 2017. Et pour cause, elle a reçu de ses ressortissants vivant en Côte d’Ivoire, une ambulance. Fini donc les évacuations des femmes enceintes et autres malades à motos ou à tricycles vers le Centre médical de Tougan ou le Centre hospitalier régional de Ouahigouya. Cette ambulance servira sans doute pour d’autres communes de la province du Sourou puisque le district sanitaire de Tougan ne disposait que de trois ambulances fonctionnelles pour l’ensemble des huit communes.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Gomboro : Les ressortissants résidant en Côte d’Ivoire offrent une ambulance à la commune

Gomboro. Une bourgade située à 80 km de Tougan chef-lieu de la province du Sourou dont relève la commune et à 45 km de Ouahigouya, le chef-lieu de la province du Yatenga. Pour rejoindre ces deux villes les plus proches, il n’y a ni route, ni piste rurale aménagée. Pourtant, c’est vers là qu’il faut évacuer les femmes enceintes et autres malades en cas de besoin. Ainsi, il fallait attendre une ambulance venant de Tougan ou se rabattre sur des motos ou des tricycles malgré l’état chaotique des pistes.

Ce calvaire relève désormais du passé. Les ressortissants du village résidant en Côte d’Ivoire ont décidé de voler au secours de leurs frères et sœurs. Ils ont cotisé pendant trois ans pour acheter une ambulance d’une valeur de 4,250 millions de francs CFA. « La santé est précieuse et doit être recherchée et préservée. Voilà pourquoi dans l’union, nous avons mûri l’idée d’acquérir ce moyen adapté pour évacuer nos frères et sœurs malades vers les hôpitaux de Tougan et Ouahigouya. Comme nous ne pouvons tout attendre de l’Etat, nous avons décidé d’offrir cette ambulance à la commune pour aider l’Etat à nous aider. A partir d’aujourd’hui, nos différents malades ne seront pas transportés à motos ou à tricycles comme cela se fait actuellement », a confié Cyprien Bélémou, représentant des ressortissants de Gomboro en Côte d’Ivoire.

Des sacrifices pour venir en aide à la mère patrie

Et pour y arriver, ils se sont passés de certains loisirs et autres besoins non indispensables. « Nous nous sommes passés de certains de nos besoins et aussi de la bière Bock Solibra, des poulets rôtis, du poisson à la braise, du garba bien garni de poisson thon ou capitaine, car l’amour de la patrie et de la commune a pris le dessus », a-t-il expliqué. Avant d’appeler tous les fils et filles de Gomboro à s’unir davantage et à se réconcilier pour développer leur commune par des œuvres salutaires.

Et la population leur a exprimé sa reconnaissance à travers une mobilisation gigantesque. Après les mots de bienvenue et de bénédiction du chef de terre, c’est le premier adjoint au maire de Gomboro qui a exprimé la satisfaction de ses administrés. « Je suis très ravi de recevoir cette ambulance. C’est une surprise, on ne s’y attendait pas. Nous remercions les donateurs et les rassurons qu’elle sera utilisée comme il se doit au bénéfice de notre population communale. Nous promettons d’en faire une bonne gestion à travers un bon entretien et cela ne sera qu’avec le dynamisme du Comité de gestion que nous allons mettre en place », a lancé Jérémie Ibrango.

Parrain de la cérémonie, l’entrepreneur Salif Djiré a exprimé sa fierté d’appartenir à cette commune, mais surtout s’est engagé à y apporter son soutien autant que faire se peut. « Nous remercions les frères de la Côte d’Ivoire pour cette initiative. Cette ambulance est le fruit du sacrifice qu’ils ont consenti. Ils viennent de démontrer que dans l’union, tout est possible. Je suis natif de cette commune. Donc, c’est une fierté du fait que les jeunes frères m’aient approché pour accompagner l’organisation de cette cérémonie. Pour tout ce qui concerne le développement de la commune de Gomboro, je répondrai toujours favorablement tant que la santé me le permettra », a-t-il confié.

Trois ambulances pour les 39 CSPS et le CMA

La commune de Gomboro couvre une superficie de 500km2, la population est estimée à 15 300 habitants selon le Recensement général de la population et de l’habitat (RGPH 2006). Elle compte trois Centres de santé et de promotion sociale (CSPS) dont deux fonctionnels. Et, cette ambulance servira prioritairement pour ces CSPS. Mais, elle servira aussi pour l’ensemble de la province du Sourou avec ses huit communes et ses 39 formations sanitaires, car le district de Tougan ne dispose actuellement que de trois ambulances fonctionnelles dont deux au Centre médical avec antenne chirurgicale (CMA) de Tougan et une dans la commune de Di.

« Donc, cette ambulance porte à quatre, elle va servir à couvrir les autres CSPS environnants. Pour la gestion, il y a le major et un comité de gestion. Pour rendre fonctionnel, on mettra en place un comité de gestion qui comprend les ressortissants de la commune de Gomboro pour une gestion transparente. Dans les prochains jours, le MCD (ndlr, Médecin-chef du district) passera pour la mise en place d’un COGES (Comité de gestion , ndlr) de l’ambulance, un ambulancier, et un chauffeur », a précisé Dr Koabié Bakouan, représentant du MCD de Tougan.

Présidant la cérémonie officielle de remise de ce joyau, le Haut-commissaire du Sourou, Nouzelé Kafando, n’a pas manqué de remercier la diaspora de Gomboro en Côte d’Ivoire. Puis, il a appelé les ressortissants des autres communes de la province à « suivre l’exemple de Gomboro ».La population n’a pas manqué de soumettre ses doléances au premier responsable de la province. C’est le chef de terre qui a personnellement interpellé le Haut-commissaire sur la question de route. « Dans le cadre du programme présidentiel 2015-2020, nous avons reçu une correspondance qui demande aux communes de faire la situation des besoins en termes d’entretien routier, à transmettre dans les meilleurs délais. Cette préoccupation sera prise en compte, il appartient désormais de cibler les pistes prioritaires afin qu’elles soient prises en compte », a répondu Nouzelé Kafando.

Moussa Diallo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 23 janvier à 18:29, par Cequejenpense
    En réponse à : Gomboro : Les ressortissants résidents en Côte d’Ivoire offrent une ambulance à la commune

    Felicitations aux ressortissants de cette commune.
    J’ai deja ete a Gomboro a partir de Tougan. Un vrai calvaire meme en saison seche. Esperons qu’ils beneficient d’au moins une piste rurale bien amenage.
    Certaines personnalites ressortissant de cette commune devraient mener un plaidoyer pour sa prise en compte dans les projets et programmes de developpement.
    Il fut un temps le village de gomboro (avant la communalisation integrale) jumelait avec une ville francaise du nom de Cordemais dans la Loire (si j’ai bonne memoire). Il faudra dynamiser cette cooperation en appuis aux solutions endogenes.

    Répondre à ce message

  • Le 23 janvier à 21:03, par L’intègre
    En réponse à : Gomboro : Les ressortissants résidents en Côte d’Ivoire offrent une ambulance à la commune

    Très belle initiative ; je vous tire mon chapeau !!!!
    Surtout que vous aviez acheté directement l’ambulance avec la somme cotisée. Si cela tombait dans les mains de nos politiciens....ils allaient se partager comme les millions donnés à ceux que vous aviez comme députés. Ces millions partagés achètent combien d’ambulances pour sauver des vies ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés