Ezéchiel Ouédraogo, conférencier-formateur-coach : « Un coach a une grande influence, il devient donc indispensable d’encadrer l’exercice de cette fonction »

vendredi 20 janvier 2017 à 23h57min

Coach, conférencier, formateur, autant de mots de plus en plus courants dans l’univers de la gestion des ressources humaines et du développement personnel. Que recouvrent au juste ces concepts ? Qui mérite ces titres ? Comment distinguer un vrai coach d’un bonimenteur ? A quoi sert un coach et en quoi peut-il nous aider à améliorer nos performances ?, Autant de questions que beaucoup de managers ou de simples travailleurs se posent de plus en plus, sans toujours savoir à qui se fier. Nous avons rencontré un professionnel en la matière.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ezéchiel Ouédraogo, conférencier-formateur-coach : « Un coach a une grande influence, il devient donc indispensable d’encadrer l’exercice de cette fonction »

Pouvez-vous vous présenter ?

Je suis Kiswendsida Ezéchiel OUEDRAOGO, le précieux partenaire du succès des managers, des entrepreneurs et des coachs. J’offre avec enthousiasme et passion, conseils, formations et coaching pour aider les individus et les organisations à découvrir, développer et déployer leur potentiel maximum.
Je suis fondateur du Cabinet de Conseils –Formations et Coaching Success Valuable Partner, blogueur du blog Tousleaders.com.

Qu’est-ce qu’un conférencier-formateur-coach ?

Un conférencier est une personne qui prépare un contenu d’idées à partager avec une audience. Il fait des recherches sur un sujet et prépare un contenu structuré et cohérent dans le but d’informer, de partager des idées ou de convaincre. Pour être efficace, un bon conférencier se doit d’être un bon orateur, ce qui n’est pas toujours le cas.

Un formateur est une personne qui prépare un contenu structuré dans le but de transmettre des connaissances et/ou des compétences. Ici le but est de transmettre. Cela prend souvent plus de temps et utilise une plus grande variété de techniques en plus des techniques de conférencier. La formation se passe aussi souvent sur une plus grande durée.

Un coach est une personne qui utilise une technique durant une relation faite de conversations structurées pour aider une autre personne ou un groupe de personnes à découvrir, développer et déployer le potentiel qui est en eux. Dans le coaching, il ne s’agit nullement des connaissances ni de l’expérience du coach. Il s’agit de sa capacité d’écoute et sa technique de questionnement pour aider le coaché a s’éveiller et prendre conscience de son potentiel.

« Le coaching est un processus : c’est l’accompagnement professionnel orienté vers l’individu, il lui permet d’atteindre un niveau d’équilibre et de performance optimal, et un meilleur savoir sur soi, sur l’autre et l’environnement. Il favorise l’expression de l’ensemble de son potentiel : aussi bien intellectuel qu’émotionnel, organisationnel et créatif. Il aide enfin chacun à gérer son contact en explorant ses freins psychologiques et relationnels. »

Comment devient-t-on conférencier-formateur-coach ?

Pour être conférencier, il suffit d’avoir un sujet à présenter devant un public. Mais pour être un bon conférencier, apprendre des techniques d’art oratoire devient indispensable.

Pour être formateur, il faut d’abord apprendre le domaine dans lequel on veut former (cela peut venir de votre expérience) et apprendre des techniques de formation.
Pour être coach, il est indispensable de se former aux techniques de coaching. Car il s’agit vraiment de technique, d’une expertise qu’il faut allier à des qualités d’écoute et de motivation. Je recommande fortement d’être certifié avant de se déclaré coach.

En ce qui vous concerne, quel a été votre parcours pour devenir conférencier-formateur-coach ?

Je suis de formation gestionnaire avec une Maîtrise en Science de gestion et un Master 2 en Commerce International. Mon domaine de prédilection était le Marketing et mon premier poste en tant qu’employé était dans le Marketing et la Vente. Je me voyais donc Vendeur et Responsable marketing et Commercial pour le compte d’un cabinet de conseils, formations et recrutement.

C’est pendant cette expérience enrichissante que ma passion de la formation a refait surface car j’étais aussi assistant formateur.
Depuis mon premier salaire j’avais pris la décision de consacrer une part de mon salaire à l’achat de livre sur le leadership et de développement personnel.
Avec insistance j’ai demandé à mon Directeur de l’époque de m’autoriser à animer des sessions de formation. J’eus ma chance lors d’une formation de cadres ici au Burkina. Après la grande satisfaction de ces managers suite à ma prestation, les missions de formations se sont multipliées aussi bien au Burkina qu’ailleurs en Afrique de l’Ouest, du Centre et de l’Est.
Puis vint le temps en Octobre 2006 ou j’ai créé mon Cabinet de formations, La société pour l’optimisation des ressources humaines, pour être un cabinet de référence en matière de valorisation du capital humain.
Dès la première année j’ai fait ce choix de m’expatrier au Rwanda et au Burundi où la demande était forte.

Avec ce cabinet j’ai pu côtoyer de grands conférenciers, formateurs dans le cadre de missions de formation pour de compte de grandes organisations (entreprises et autres institutions) de la région et aussi sur financement de la Banque Africaine de Développement et de l’USAID entre autres.

Il devenait clair que voir les gens croître et devenir meilleurs était ma passion. C’est là que j’ai décidé de me former, puis me certifier pour faire de cette passion mon métier.
J’ai changé le nom du cabinet en Success Valuable Partner (Précieux Partenaire de Succès) pour refléter ma nouvelle vision qui passe de la valorisation du capital humain au partenariat pour le succès.
Je rêve désormais, d’être le précieux partenaire du succès des individus et des organisations.

Pour réaliser ce rêve, ma stratégie était simple mais puissante.
1. Identifier les experts de mon domaine : leadership et développement personnel et organisationnel
2. Étudier leurs écrits (biographie et bibliographie) : Je lisais 3 livres par mois et je m’auto-formais 3 heures par jour (audio et vidéo)
3. Rencontrer les meilleurs de mon domaine (et j’en avais fait une liste)
C’est la méthode I.E.R : Identifier- Étudier-Rencontrer

J’ai donc Identifié, entre autres John C. Maxwell, expert numéro 1 du Leadership depuis maintenant 7 années consécutives
J’ai ensuite étudié ses écrits notamment ses livres et plus particulièrement celui sur les 21 lois irréfutables du leadership.
Puis enfin j’ai adhéré à son Programme de Formation, de Certification et de Mentoring pour être Conférencier-Formateur-Coach Certifié, Membre de la John Maxwell TEAM avec la Licence officielle pour diffuser son contenu à travers le monde.

Je prépare encore d’autres certifications notamment en coaching d’entreprise et communication non violente pour rester en éveille quant à ce domaine afin de toujours offrir le meilleur.

De façon concrète, à quoi sert un conférencier-formateur-coach ?<|b>

Un conférencier formateur coach sert à accompagner des individus ou des organisions au succès. Comme le dit mon formateur et mentor, John C. Maxwell, « Un (1) est un nombre très insignifiant pour réaliser quelque chose de grand ». Personne ne réussit seul, le self-made-man est un vrai mythe, Toute personne qui réussit a eu l’accompagnement d’une façon ou d’une autre pour atteindre le succès qu’elle a.

Avec les conférences, nous voulons faire prendre conscience, avec les formations, nous transmettons des connaissances et des compétences et avec les sessions de coaching, nous inspirons à trouver les gens à trouver ce potentiel en eux.
Un conférencier-Formateur-Coach, motive, forme et inspire, c’est un précieux partenaire de succès.

Comment travaille un conférencier-formateur-coach ?

Un conférencier-formateur-coach travaille en tant qu’indépendant ou dans un cabinet suivant des normes et une déontologie créant un cadre idéal de croissance et de progrès continue de l’individu et de l’organisation.
Voici quelques principes de base d’un coach professionnel
• Le coach s’astreint au secret professionnel et à la confidentialité
• Conscient de sa position, le coach s’interdit d’exercer tout abus d’influence.
• Le coach prend tous les moyens propres à permettre, dans le cadre de la demande du client, le développement professionnel et personnel du coaché, y compris en ayant recours, si besoin est, à un confrère.
• Le coaching est une technique de développement professionnel et personnel. Le coach laisse de ce fait toute la responsabilité de ses décisions au coaché.

On observe depuis quelques années la multiplication des coaches-formateurs ; comment le métier est-il encadré, n’y a-t-il pas de risques de dérives ?

Oui, il y a en effet une multiplication de coachs. Il est clair que les risques de dérives existent. A ma connaissance le métier n’est pas encore organisé au Burkina. Il gagnerait certainement à l’être.
Un coach a une grande influence, il devient donc indispensable d’encadrer l’exercice de cette fonction. Cette fonction se doit d’être exercée par des personnes qui ont pris le temps de se former pour être certifiées.

Comment peut-on reconnaître un bon coach ?

Dans un premier temps Il est indispensable de s’assurer que votre coach a bien été formé comme coach et qu’il est certifié. Car il y a une confusion entre coaching et motivation. Quelqu’un qui sait motiver n’est pas forcément un coach. Il est vrai que la formation et la certification seuls ne peuvent garantir la qualité du coach mais ce sont déjà de bonnes indications sur la personnalité et le sérieux du coach. En effet quand un métier vous tient à cœur et que vous voulez en vivre, vous prenez le temps de vous y former.

Le coaching étant une relation confidentielle, il n’est pas possible pour un bon coach de citer ses références de coaching, la certification devient en plus un élément qui rassure.

Etant donné que le « parchemin » n’est pas non plus une garantie absolue de la qualité du coach, pour reconnaître un bon coach, voici quelques autres indications liées à sa personnalité et ses relations avec le coaché :
• Le coach se conduira avec dignité, honnêteté, intégrité et responsabilité.

• Les participants (coachés) sont assurés que tout ce qu’ils discutent avec leur coach restera confidentiel, sauf si requis par la loi ou si le participant donne l’autorisation par écrit.

• Le coach n’aura pas à juger ou donner des conseils inopportuns.

• Les coachs vont être clairs sur la frontière entre le coaching et d’autres thérapies, comme le counseling, la psychologie, le mentoring…

• Le coach ne donnera pas d’informations erronées sur le coaching et ses avantages.

Merci pour cette occasion que vous nous donnez de partager cette passion du Coaching avec vos lecteurs.

Vos lecteurs peuvent davantage découvrir le coaching grâce à cette formation gratuite en ligne sur notre site Oser-reussir-sa-vie.com

Entretien réalisé par C. Paré
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés