Ecole primaire en finition de Labretenga : Le généreux donateur est allé visiter l’infrastructure

LEFASO.NET | Marcus KOUAMAN • mardi 10 janvier 2017 à 16h30min

Deux mois après le don de 1 620 000 francs CFA pour la finition des travaux de la salle de classe de fortune de Labretenga, le donateur Lassané Kaboré a fait le déplacement pour constater les aménagements réalisés et encourager l’enseignant et ses élèves. A l’occasion de cette visite, la population dudit village a décidé de donner son nom à cette promotion actuelle des élèves. C’était le samedi 7 janvier 2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ecole primaire en finition de Labretenga : Le généreux donateur est allé visiter l’infrastructure

Labretenga, village situé à quelques encablures de la ville de Tenkodogo, chef-lieu de la région du Centre-Est, était en fête ce samedi 7 janvier 2017. Femmes, hommes, enfants, jeunes et vieux étaient mobilisés pour accueillir le généreux donateur et sa délégation venus de Ouagadougou, dont nous faisions partie. Présent au pays pour quelques jours, Lassané Kaboré, Directeur de la surveillance multilatérale à la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest) basée à Abuja au Nigéria, a bien voulu faire le déplacement de Labretenga pour encourager l’enseignant et ses élèves ainsi que la population de cette localité.

Promotion « Lassané Kaboré »

Entre l’état dans lequel se trouvait le bâtiment et celui après finition, la différence est nette. Pas besoin de passer par mille qualificatifs, c’est le jour et la nuit. Cette métamorphose, la population en est consciente et fière. Une fierté et un sentiment de reconnaissance qui s’est ressenti dans les différents propos. Le Chef du village de Ouegdo, dont relève le village de Labretenga, le 1er adjoint au maire de la commune de Tenkodogo, l’Inspecteur de l’enseignement du premier degré de la Circonscription d’éducation de base (CEB) de Tenkodogo, les représentants des femmes et des personnes du troisième âge… aucun n’a manqué d’éloges à l’endroit de ce digne fils de la patrie qui ne les connaissait ni d’Adam ni d’Eve. Sans oublier le site d’information burkinabè Lefaso.net qui a levé le lièvre, l’intermédiaire Sékou Diarra ainsi que le Directeur régional de l’Eau et de l’assainissement, Fidèle Koama.

Le brave enseignant, le seul d’ailleurs, cumulativement Directeur de cette école, Séni Sana, n’avait de mots que ceux de remerciement. « Merci beaucoup au donateur Lassané Kaboré, c’est un vrai patriote et il faut des gens comme lui pour accompagner le gouvernement. Des hommes au cœur sensible comme lui, il n’y en a pas beaucoup », lance-t-il. L’heureux directeur est confiant que s’il y avait beaucoup de personnes comme ce dernier, le grand nombre d’écoles sous paillotes aurait diminué.

Pour ce qui est de l’aspect actuel de la salle de classe, le donateur avance être agréablement surpris. « Quand on voit ce qui a été fait comparé au montant donné, on ne peut qu’être satisfait. Et voir la mobilisation de la population, je me dis que s’il y avait à refaire je suis persuadé que je le referais », confie-t-il. C’est donc un sentiment de joie pour lui d’avoir contribué et son souhait est que même si certains Burkinabè le font déjà, que davantage de nos compatriotes puissent agir dans ce sens.

Bientôt une école à trois classes

Marqué par ce geste patriotique, la population du village de Labretenga a décidé de baptiser cette promotion du nom du donateur « Lassané Kaboré ». L’enseignant s’est engagé à rendre compte de l’évolution scolaire de ces 44 élèves (27 filles et 17 garçons) à leur désormais parrain. Surpris par ce choix, l’intéressé l’apprécie à sa juste valeur. Lassané Kaboré accepte cette marque de considération avec humilité et affirme avoir été « très ému ». Il en mesure l’honneur et la grandeur de la tâche. « Etre parrain ce n’est pas pour un jour mais il faut que je puisse suivre ces enfants pas à pas », laisse-t-il entendre.

Venu les mains chargées de fournitures scolaires pour ses filleuls, le parrain ne compte pas s’arrêter en si bon chemin, lui qui a à cœur le devenir de ces enfants. D’ores et déjà, il compte voir dans quelle mesure toucher le maire de la commune de Tenkodogo et des personnes de bonne volonté afin qu’avec des amis partenaires, deux autres salles de classes puissent être ajoutées à celle-là. Ce qui sans doute facilitera les choses pour la rentrée prochaine. Et pourquoi pas, normaliser l’école à six classes dans les années à venir ? Le parrain dont la promotion porte le nom a à cœur d’aider ces enfants. Et il est déjà à pied d’œuvre afin que ceux- ci puissent être comme les autres, c’est-à-dire, avoir une bonne éducation dans un cadre sain et agréable.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Liens utiles :

http://lefaso.net/spip.php?article73853 : Education : L’ombre d’un manguier comme école à Labretenga

http://lefaso.net/spip.php?article74119 :Ecole primaire de Labretenga : Un don de un million et démi de francs CFA pour normaliser la salle de classe de fortune

Portfolio

Imprimer l'article

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés