La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

dimanche 18 décembre 2016 à 22h30min

Le Programme National de Développement Economique et Social(PNDES) qui est l’ossature du programme de gouvernement du Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré de 2016 à 2020, suscite beaucoup d’espoir pour le peuple burkinabè dans l’optique d’une relance véritable de l’économie nationale crispée depuis 2014. Cependant, il faudrait plus de prudence et de réalisme pour que l’euphorie des promesses de financements ne soit pas des fleurs qui trahissent les fruits. Par conséquent, la réussite du PNDES pour sa phase de concrétisation, nécessite une nouvelle équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs dans la gestion de l’administration publique. Le régime Kaboré après une année de tâtonnement et de prise d’élan, n’aura plus droit à l’erreur pour amorcer une vitesse de croisière avec un moteur diesel ou à essence, dans le développement intégral du Burkina Faso par des résultats concrets.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

Le réalisme commande que le peuple burkinabè ne jubile pas trop à l’annonce des 18.000 milliards de FCFA qui font l’objet de promesses de financement du PNDES , suite à la table ronde des bailleurs de fonds à Paris du 7 au 9 décembre 2016.Ces promesses qui vont au-delà des prévisions du PNDES(150%), ne feront l’objet de décaissements progressifs que sur la base de projets de développement dont les dossiers auront été bien ficelés par des cadres expérimentés dans la gestion des affaires publiques. Or, depuis la transition en 2014/2015,les gouvernements et parlementaires qui se sont succédé ont démontré un certain amateurisme ,un manque de rigueur et de cohérence dans les décrets et lois qui doivent régir la vie de la nation .Ainsi,le gouvernement de la transition a voté le budget 2016 sans bien déterminer et concilier les recettes et les dépenses. Cela a amené le gouvernement actuel à demander à l’Assemblée une relecture du même budget à deux reprises.Cela prouve à quel point,les décideurs burkinabè peinent ces deux dernières années à sortir du tâtonnement dans la gestion de la chose publique.C’est comme si le gouvernement et le Parlement manquent tous d’audace et d’imagination pour sortir le pays du marasme économique.

Le succès d’une équipe gouvernementale repose fondamentalement sur le choix qualitatif des hommes et des femmes qui la composent.Le gouvernement actuel s’avère comme un gouvernement de récompense d’amis et d’alliés politiques du régime en place.Même si en politique rien n’interdit ce genre de gouvernement,il importe au moins de veiller aux compétences des uns et autres et de leur expérience dans la gestion administrative.Le peuple burkinabè a suffisamment des preuves de l’incompétence de certains ministres dont le plus décrié est celui de la santé pour sa gestion solitaire,autoritaire et clanique du département de la santé.Ses agissements sont sans précédents dans l’histoire des gouvernements burkinabè avec des procès à rebondissements dans l’affaire CAMEG et dont les conséquences en termes de ruptures de stocks de médicaments sont catastrophiques pour les populations du Burkina.Du jamais vu ! Et les autorités accusent un silence coupable face aux errements d’un tel ministre qui s’inscrit comme un mauvais exemple de la promotion de la jeunesse dans exécutif. D’autres ministres comme ceux de l’économie numérique,de la culture,de la communication et des affaires étrangères sont des jeunes inexpérimentés dans la gestion des affaires publiques.C’est pourquoi ils éprouvent des difficultés à assurer une bonne coordination dans la gestion de leurs départements.Ce ne sont pas des personnes rompues dans la gestion des dossiers administratifs.Le slogan du changement a été mal assimilé par les gouvernements de la transition et celui actuel.Car,beaucoup de ministres pensent que le changement consiste à remplacer x par y,servir des causes de règlements de comptes.Non.Les vrais changements dont il est question et auxquels aspire le peuple burkinabè, portent sur ceux de la mentalité et de la mauvaise gouvernance.Il faut valoriser les mérites et compétences de chaque citoyen sans considération de son appartenance politique ou non, dans l’intérêt supérieur de la nation.Au Ghana,pays africain qui est en train de s’illustrer comme une terre de démocratie,on ne parachute pas quelqu’un ministre sans expérience dans la gestion des affaires publiques.Il en ainsi dans plusieurs pays anglophones et francophones qui accordent une valeur à la fonction ministérielle.

Félicitation au Président du Faso,au Premier ministre,au gouvernement,au Président de l’Assemblée nationale,à d’autres personnes du Burkina et hors du pays qui ont contribué à la mobilisation des bailleurs de fonds pour le PNDES. A présent,il faut vite envisager un gouvernement d’action pour la mise en œuvre du PNDES.Ce gouvernement devrait être composé de cadres qui ont fait leurs preuves dans la gestion administrative et qui sont capables de concevoir et monter des dossiers cohérents et convaincants pour faciliter les décaissements du PNDES dès 2017 avec un chronogramme progressif pour des résultats probants du PNDES d’ici 2020.

Les ténors du régime actuel ne devraient plus traîner les pas pour la formation de ce futur gouvernement comme ce fut le cas pour l’actuel .Il faut se départir des luttes d’influences claniques pour le partage des postes ministériels.Chaque ténor devrait pouvoir proposer des cadres compétents qui ont une stature d’hommes d’Etat sans vouloir tout accaparer.Les portes- feuilles stratégiques et sensibles (Défense,sécurité )sont d’habitude laissés au choix discrétionnaire du Chef de l’Etat.Il ne faut pas lui disputer inutilement cette prérogative.

Le régime actuel et le parti majoritaire MPP doivent comprendre que les temps ont changé,que les langues se délient sans peur et qu’aucune dictature ou mauvaise gouvernance ne saurait prospérer longtemps au Burkina Faso post insurrectionnel.Donc,le régime a intérêt à travailler véritablement et de façon solidaire pour que les populations bénéficient des fruits de la relance économique qui se dessinent à travers le PNDES. Le cas contraire,les mêmes causes produisant les mêmes effets,c’est le même peuple qui sonnera la fin de la récréation pour le nouveau-ancien régime, s’il ne change pas qualitativement.Espérons toujours le meilleur pour le Burkina Faso.

Par un citoyen
Issa Fidèle Coulibaly

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 19 décembre 2016 à 02:17, par Sid Pa Yii
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Trop vrai, il est temps de laisser certains ministres fatigués sur la touche car en manque d’imagination ou préparant leur retraite : je veux parler des deux ministres du développement rural et de l’autre qyu semble perdu parmi les forestiers !

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 05:06, par Le Vigilant !
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Dans le cas de figure je note l’amateurisme et la naïveté de nos dirigeants actuels. Ce qu’ils ignorent , c’est qu’elles croient à la charité de l’Occident. En plein 21ème siècle, nos autorités croient avoir découvert un filon d’or important et d’un coup de bâton magique réglerait tous les problèmes actuels du FASO . A les écouter, elles se disent confiantes et sereines . Certaines disent même avoir les armes aux yeux , lorsque en recherchant 5500 euros, 18000 euros sont tombés dans la cagnotte. Et cette information est portée dans tous les hameaux de nos villages. Cette euphorie risque d’être DE courte durée . Car il y’a beaucoup de non dits dans cette affaire. Ce qu’il faut savoir des 18000 euros de promesses :
    1- Qu’elles sont les conditionalités des promesses des différents futurs partenaires ?
    2- Que le gouvernement, avant d’initier des projets , publie dans la transparence le niveau d’endettement des générations futures contenu dans ce programme .
    3- Les parts des fonds de garantis sont elles dans les 18000 euros ?

    A leur retour de Paris , toutes nos autorités avaient le sifflet à la bouche, comme si les étalons venaient de remporter la coupe du monde.
    Nous invitons , La société civile à être tres tres Vigilante afin de se rassurer, que des naïfs et autres imprudents ne sont pas allés bazarder l’avenir de tout un peuple .
    Salifou Diallo , actuel PAN avait dit d’éviter de trop endetter le pays, alors pourquoi subitement il serait devenu fans de l’endettement massif ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 07:34, par Agent de santé
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    La tenue des états généraux des hôpitaux en soi n’est pas une mauvaise chose. Mais, c’est l’hypocrisie et la politique de l’autruche qui apparaissent en filigrane dans ces assises qui ne conviennent pas. Les problèmes majeurs des hôpitaux sont connus du grand public. Il s’agit d’une sorte de démission de l’Etat dans le renforcement des services publics de santé. Une démission qui se manifeste par le manque de financement adéquat pour l’installation ou le renouvellement d’équipements médicaux de pointe. Il n’est pas normal que les CHR ne disposent pas tous de scanners performants. Il faudrait qu’en plus de Ouagadougou, qu’il y ait un centre d’hémodialyse à Bobo-Dioulasso pour faire face aux maladies rénales qui sont en passe de devenir un problème de santé publique. Malheureusement, le ministre de la santé n’a pas une vision éclairée et ordonnée de la politique sanitaire nationale. Il fait du pilotage à vue sur fonds de règlements de comptes personnels avec tous les cadres de la santé qui critiquent sa gestion clanique et désordonnée du département de la santé. Initialement, le ministre avait choisi le terme d’états généraux de la santé. A présent, il a opté pour des états généraux des hôpitaux, une vision restrictive qui ignore le grand nombre des services de santé (CSPS,CMA).Le ministre sait qu’il a commis trop de tort à la santé par la perturbation de l’approvisionnement en médicaments à cause de la crise stupide de la CAMEG dont il est l’agent causal. Un homme qui ne sait pas faire une bonne gestion des ressources humaines avec courtoisie et tact, ne peut réussir à diriger efficacement un ministère. Hélas, c’est le cas du ministre de la santé.

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 14:52, par Patient
      En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

      Mon type, d’accord avec toi sur le manque et/ou la vétusté du matériel sanitaire. Pour le reste, ton intervention manque de saveur. C’est juste un chapelet de récriminations contre un individu. Toi même tu illustres bien que tu es pareil que lui. Fait ton boulot, ni le ministre ni personne n’est obligé d’être courtois. Tu cherches courtoisie de ministre ou de quelqu’un pourquoi ? S’il te croise sans te saluer, faut pas le saluer aussi, c’est tout. Vous êtes venus à la fonction publique pour chercher des honneurs et des courbettes ? Chacun a son poste, occupe toi bien du tien avec vertu, fait avec ce qui existe. CAMEG là aussi, c’est n’est pas ton poste de travail. Adresse donc lui une lettre avec ton identité complète pour lui dire tout ce que tu penses de lui. En bon agent de santé soucieux, responsable et courageux. TOUS les jours la même chanson. On sera fondé à croire que c’est seulement CAMEG qui vous reste toujours à la gorge, donc vous mangiez bien dedans alors ?
      Basta !!!!!

      Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 08:11, par X men
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Je ne suis d’accord avec vous. On ne naît pas avec l’expérience, elle s’acquiert. Je préfère des jeunes motivés que de vieux expérimentés. Encore que leurs actions passées nous ont pas permis un décollage économique, où se trouve l’efficacité de leurs expériences ? Il faut rompre avec la routine improductive et oser le changement. Les jeunes ont osé affronter la dictature féroce de Blaise, il faut leur permettre d’affronter les contraintes du développement. Je suis sûr qu’ils viendront à bout du sous développement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 08:15, par Le Combatant
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    N’oubliez pas de citer le Ministre de l’Agriculture qui après une année de tâtonnement n’arrive toujours pas à oppérationaliser son organigramme et passe tout son temps à voyager.
    Le vrai leader, c’est aussi celui qui sait déléguer les hommes de son équipe.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 09:17, par Harum
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Vous manquez sérieusement de culture, de logique et d’impartialité dans votre analyse, disons, dans votre tract signé. Le budget est toujours dymanique et cela est la meilleure chose. On recadre tjrs selon les circonstances sociales, économique, financière etc.
    Vous dites gouvernement d’amis, de jeunes inexpérimentés... Il faut prendre tout le monde..
    Le contexte est politique et l’action s’y colle aussi. L’administration aux agents et la gouvernance aux politiques. Qu’ils assument la confiance placée en eux.
    Exemple pour exemple, donnez nous l’expérience politique de Obama, de TRUMP, de Clinton, de bush, des leaders maximo et autres régimes d’exception et ont mieux servi les peuples.
    Vous citez dangeureuesement et nommément des noms pour peindre leur incompétence dans le gouvernement. Tout de même, régler intelligemment vos comptes. D’autres vous diront avec peuvent à l’appui que ce sont les meilleurs ministre .
    À la fin vous affiché votre adversité en disant " regime nouveau ancien ".
    Là vous manquez grossièrement de cacher votre neutralité feinte.
    Laisser les géniteur du PNDES élever leur bébé, ta seule bénédiction leur suffira peut-être.

    Répondre à ce message

    • Le 19 décembre 2016 à 12:12, par Tond Nina Poukame
      En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

      Harun, je suis du meme avis que toi. L’auteur de ce tract est soit un membre ou sympatisant de l’ancienne majorite chassee du puvoir en mars 2014 ou in des ces "militants alimentaires" du MPP qui ne decolerent pas de n’avoir pas ete nommes ministers ou a d’autres "postes
      juteux" apres la victoire de RMCK.
      Les arguments developpees par l’individus sont tous les uns aussi fallacieux que les autres. Il faut etre franchement de mauvaise foi pour soutenir que seules les personnes rompues aux procedures administratives peuvent diriger des departements ministeriels et autres postes strategies dans une gouvernement. Si l’on suit leur raisonnement, il faudra confier le recrutement des membres du gouvernements et les hauts responsables de l’Etat a l’ENAM qui le ferait dans parmis les meilleurs administrateurs civils et grands commis de l’Etat.
      Des individus sont cites comme etant les plus mauvais ministres du gouvernement actuel sans toutefois donner des elements objectifs pour justifier cet avis. Il cite le cas de la crise a la CAMEG pour justifier son appreciation du ministre de la sante en omettant de preciser que la justice ne s’est pas encore prononcee, contradictoirement et en dernier resort, sur le contentieux qui oppose l’encienne equipe d’administration et de gection au ministere de la sante.
      POUR INFORMATION, IL FAUT RAPPELER, A L’ATTENTION DU PUBLIC) QUE CE N’EST PAS LA PREMIERE FOIS QUE D’ANCIENNES EQUIPES D’ADMINISTRATION ET DE GESTION DE LA CAMEG ONT ATTRAIT LE MINISTERE DE LA SANTE EN JUSTICE. LE TOUT PREMIER DG DE LA CAMEG A ETE VIRE ET A ATTENTE UN PROCES CONTRE LE MINISTERE DE LA SANTE sous le minister Alain Ludovic TOU) POUR LICENCIEMENT ABUSIF. CELUI QUI L’A REMPLACE ET QUI A PORTE LA CAMEG AU SOMMET DE SA GLOIRE A EGALEMENT ETE POUSSE A LA DEMISSION APRES AVOIR VOULU ATTRAIRE LE MINISTERE DE LA SANTE (sous le minister Saidou Bouda) EN JUSTICE SUITE A UN MALENTENDU SUR LE SENS DE L’AUTONOMIE DE LA CAMEG VIS-AVIS DE LA TUTELLE DE L’ETAT.
      Si l’auteur de l’ecrit veut etre nommer ministre, DG ou a tout autre poste strategique, des voies autres que la delation et les mensonges grossiers existent. Etant donne qu’il est certainement assez limite sur plusieurs plans pour pretender a de tells postes, il a opte de renverser, et meme de briser, la calebasse.

      Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 09:44, par Naboho Lassina
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Je suis d avis avec vous.Aujourd hui ,chacun doit comprendre que seul le mérite doit primer,si nous voulons aller de l avant.Prenons l exemple sur le secteur privé,l accent est mis sur le profil,le travail et la compétence.C est etre irresponsable , de confier des taches de maçonnerie à un cordonnier .

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 10:10, par Un citoyen
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Votre article serait plus intéressant et objectif si vous aviez pris le soins d’éviter la discrimination entre les membres du gouvernement actuel. En effet, vous avez cité des noms de ministres "amateurs" selon vous sans pour autant prendre le soins de nous dire quel était la situation de mise en oeuvre de leurs lettres de mission respectives reçues à leur installation.Cela dénote de votre amateurisme en matière de gestion des affaires publiques. Je vous conseillerai d’être neutre et objectif à l’avenir sans passion ni influence de la rue ni de vos ressentiments personnels vis-à-vis des personnes que vous décriez.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 13:13, par pougnèré
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    je suis d’avis avec harum vous passez tout votre temps à porter des critiques négatives à l’endroit du gouvernement. nous devons nous resserrer les coudes et apporter notre pierre pour la réussite du projet du gouvernement à travers du PNDES. vos critiques sont criards vis à vis du jeune ministre de la santé. est-ce une antipathie ou bien ce sont des critiques instrumentalisés ?
    que Dieu bénisse notre cher Burkina-Faso. Amen..................

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 14:54, par Cheikh
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Mais où toi Coulibaly tu étais lorsqu’on mettait le PNDS en oeuvre ? C’est au contraire les concepteurs d’une idée qui sont les mieux placés pour la mettre en pratique ! Sinon ceux qui n’y connaissent rien, n’y verraient à son application que du feu ! Et puis c’est maintenant que tu viens nous parler d’expérience, comme si certains naissaient avec et d’autre pas. C’est encore vous autres-là qui viendrez reprocher à ce même gouvernement, de ne pas compter sur la jeunesse, mais plutôt sur l’ancienne garde. "Sauter en plein milieu d’une cérémonie de baptême, pour exiger qu’on vous attribue le nom de l’enfant, en lieu et place de celui-ci" Voilà comment on interprète chez nous, ce genre d’attitude qui est le vôtre. Autrement dit, en matière de conseils, ne semblez-vous pas vous tromper ce destination ? En tout cas pour moi, lorsqu’on est en retard, on se place comme tout le monde en queue de file, sans vouloir s’arroger à tort une autre place qui ne vous échoira jamais.D’ailleurs si toi tu n’es ni Ablassé, ni Lengha fils, tu n’en es sans doute pas loin.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 15:20, par Sonia
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Cher Issa Fidèle COULIBALY !

    Merci pour cet écrit. Seulement vous auriez aisément pu vous en passer. Tout au long de votre propos, qui aurait pu passer comme un simple post, on n’apercois rien de constructif ni pour vous ni pour le lectorat. Vous ne nous ouvrez aucune fenêtre nouvelle sur le PNDES ; du reste, vous ne traitez même pas du PNDES. Quand à la question de l’expérience que vous réclamez ici à cor et à cri, savez vous que c’est avec une mentalité pareille que la jeunesse peine à se faire valoir ? Expérience par ci et par là ! Qui va alors leur donnez cette expérience si tout le monde veut des expérimentés ? Qui va former pour céder à quelqu’un d’autre ?Pourquoi faire d’un simple état d’âme un écrit dénigrant des autorités et avoir l’audace de le faire publier ?
    Vous pouvez certainement mieux faire. Je serai heureuse de lire un autre de vos écrits mais avec de la matière cette fois-ci.

    Sonia.

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 15:27, par Armel
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Mr le citoyen ,y a pas plus experts que le gouvernement actuel qui a initier avec le president le pnds .ce sont bien ces grands et dignes ministres du Faso qui ont defendu le pnds a paris.pourquoi voulez vous que d autres les remplace ?Votre tract commande par les apatrides revanchards n engage que vous.Ce gouvernement a la confiance du peuple,le reste ON S EN FOU

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 15:35, par Armel
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Encore un apprenti expert surpris de la reussite du gouvernement a paris.Ce n est que le debut.Notre gouvernement sait ou se trouve le progres du Faso.D ici la le peuple oubliera meme le nom de votre petit dieu blaise kouame.En attendant,le pnds sera mis en oeuvre avec l actuel equipe.Vous n aurez RIEN

    Répondre à ce message

  • Le 19 décembre 2016 à 15:49, par Xmen
    En réponse à : La concrétisation du PNDES nécessite une équipe gouvernementale d’experts avérés et actifs

    Si j’ai bien compris on peut élaborer sans être mais pour mettre en œuvre il faut être.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2016 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés