11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

lundi 12 décembre 2016 à 16h32min

Civils et militaires ont défilé ce 11 décembre 2016 à Kaya, dans le cadre de la célébration du 56e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso. C’est une foule nombreuse qui a pris d’assaut l’aire du défilé pour vivre cet événement phare des activités organisées à l’occasion du 11 décembre, sous les yeux bienveillants des forces de l’ordre et de sécurité. C’est le président Roch Kaboré qui a présidé la cérémonie.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête  de sécurité

Célébrée sous le thème « Démocratie, défis sécuritaires et progrès économiques et social », la fête du 11 décembre à Kaya a atteint son point culminant avec le défilé civilo-militaire.

Près de 6000 défilants dont 2000 forces de défense et de sécurité et 4000 civils ont marqué le pas pour le 56e anniversaire de l’accession du Burkina Faso à la souveraineté nationale. A pieds, à motos, en véhicule ou en avion, mais avec le même le esprit, l’appartenance à la même nation.

C’est généralement habillés en Faso Danfani qu’ils ont défilé, ce que le ministre de l’administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité intérieure, Simon Compaoré, par ailleurs président du comité d’organisation, a apprécié.

Pendant 4h, le public sorti nombreux a pu connaitre et apprécier les différentes institutions du pays, et composantes de la société burkinabè qui ont défilé sous ses ovations.

La sécurité a été renforcée sur l’aire du défilé, l’avenue du Conseil régional de la région, contexte oblige. Les invités devraient être fouillés et passés au scanner avant de rejoindre les tentes dressées. Aux portes du sahel en proie aux attaques djihadistes, Kaya a été sous haute sécurité ces derniers jours.

« L’analyse que nous avons faite du type de menace nous a permis de réajuster nos dispositifs. Nous avons aussi acquis des moyens qui permettent un meilleur réseau de renseignement. Les forces nationales ont acquis un professionnalisme qui leur permet de faire face avec beaucoup plus d’assurance au défi sécuritaire », a précisé le chef d’Etat-major général des armées, le Gal. Pingrenoma Zagré.

Signe que la sécurité ne peut être une réalité sans collaboration avec les pays de la sous-région, le ministre malien de la Sécurité a été invité à la cérémonie.

Le chef de l’Etat a salué la mobilisation tout en notant que la fête se tient sous le signe du renouveau démocratique, lui qui a présidé pour la première fois la fête du 11 décembre. « C’est la première année du renouveau démocratique de notre pays. Nous devons être fiers de procéder à cette célébration. Je suis le deuxième chef d’Etat civil élu du Burkina Faso, c’est avec une grande fierté que je participe à cette célébration », a dit Roch Kaboré.

Après le Centre-Nord, c’est le Sud-Ouest qui accueillera le 57e anniversaire de la fête nationale. Kaya a donc passé le flambeau à Gaoua pour 2017.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 12 décembre 2016 à 17:56, par Djongo
    En réponse à : 11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

    Super ! Après la fête remettons-nous immédiatement au travail.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2016 à 09:28, par Widsongo
    En réponse à : 11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

    Félicitation néanmoins les gendarmes acrobates sans cas (les 6) sur la moto méritent d’être verbalisés et par dessus eux les responsables qui ont laissé faire. Car il ne s’agit ni plus ni moins que de l’incivisme institutionnel.

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2016 à 16:54, par YIRMOAGA
    En réponse à : 11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

    QUANT à moi, le défilé a été dénaturé par la prestation de l’unité spéciale de la gendarmerie nationale ? Pour une prestation particulière à une prise d’armes interne, OUI ? Mais une cérémonie nationale, si une unité militaire doit faire une comédie théâtrale lors de son passage pour exprimer son efficacité, enfin un pas lent logique, mais cette comédie avec des scènes ridicules de pas, mention spéciale au RPC qui a fait une prestation honorable.
    Bravo aux motards qui ont démontré leurs savoir faire sans esprit de rivalité ?
    Une foi de plus, que l’unité spéciale de la gendarmerie cesse d’exprimer une rivalité à travers ce genre de parade. Y a rien de beau dans ça, ou dans ce qui a été démontré ? Perte de temps et.........

    Répondre à ce message

  • Le 13 décembre 2016 à 18:14, par Décorations
    En réponse à : 11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

    Il serait important qu’une structure étatique spécifique ou l’Autorité Supérieure de Contrôle de l’Etat et de la Lutte contre la Corruption (ASCE-LC) puisse diligenter un audit sur les décorations 2016 dans le cadre de la fête de l’indépendance le 11 décembre 2016.Des décorations de complaisance, de copinage et népotisme ont été faites en violations flagrantes des conditions requises pour ces distinctions honorifiques. En effet, des agents de l’Etat qui n’ont pas totalisé 15 années de service ont été indûment décorés au détriment d’autres plus méritants et qui ont atteint les conditions d’ancienneté requises. Les résultats de l’audit devront être publiés pour que l’opinion publique sache les cas d’irrégularités. Les décorations donnant droit à une bonification d’échelon et par ricochet une valeur ajoutée monétaire, certains fonctionnaires non méritants se sont ainsi glissés dans les mailles du filet des décorations pour bénéficier d’avantages indus. Comment peut –on qualifier cela en dehors de la corruption ?Certains ministres sectaires ont usé des quotas réservés à leurs ministères pour les distribuer à leur guise à leurs amis et proches sans en faire bénéficier les directions décentralisées de leurs ministères qui avaient aussi des travailleurs méritants à proposer à la décoration. A l’avenir, il faudrait un service transparent pour l’organisation des décorations.

    Répondre à ce message

  • Le 14 décembre 2016 à 19:20, par moi même
    En réponse à : 11 décembre à Kaya : Sous le signe du ‘’renouveau démocratique’’ et de la quête de sécurité

    Internautes 2et3. Si vous n’avez rien à dire c’est mieux de vous taire. Vous allez continuer à maigrir. Allez aux renseignements pour mieux comprendre ce nouveau pas lent. C’est une question d’école. Le plus fort est encore à venir tas d’aigris. Il y aura toujours une différence sur tous les plans entre les autres et la Gendarmerie. Prochainement dis au 25ème de marcher sur la tête. Tu parles du RPC comme si tu étais un ignorant. Qui peux tu tromper dans ce pays. Vous n’aimez pas les gendarmes et malgré tout ils avancent. Vous ne pouvez rien leur faire. Ce sont eux encore qui vont un jour vous auditionner sur certains faits. Alors le mieux pour vous malades de l’existence des gendarmes, l’heure à sonné pour vous de changer votre fusil d’épaule. Ne devient pas gendarme qui veut, mais qui peut. Silence car les PANDORES avancent

    . Y a quoi même dans jalousie ? Allons seulement. Je n’ai pas ll’habitude de réagir aux inepties de certains malades mais bon c’est pour le bien de tous. Je ne connais pas la rancune les gars si toutefois vous allez comprendre.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés