Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

LEFASO.NET | Par Justine Bonkoungou (Stagiaire) • mardi 22 novembre 2016 à 23h15min

Le Syndicat national des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a entamé ce mardi 22 novembre 2016 une grève sans service minimum de 72 heures sur l’ensemble du territoire national. Nous avons fait un tour au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo (CHU/YO) où nous avons pu constater l’effectivité de la grève.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

Il est un peu plus de 9h30mns lorsque nous arrivons au Centre hospitalier universitaire Yalgado Ouédraogo. Aussi bien aux urgences médicales, aux urgences traumatologiques, qu’en pédiatrie, le constat est le même, la plupart des patients n’avaient pas encore reçu la visite d’un médecin. Ce sont les infirmiers qui s’occupent des malades. Mais aussi les médecins du Syndicat des médecins du Burkina, qui eux, ne sont pas en grève.

Une situation que vivent difficilement les malades et leurs accompagnants. Certains accompagnants qui peuvent se le permettre, décident même de transférer leurs malades vers des centres de santé privés. D’autres par contre n’ont d’autres choix que d’attendre la fin de la grève du SYNTSHA. C’est le cas de Mamadou Diallo, parent d’un enfant hospitalisé en pédiatrie. Il affirme que son fils n’avait pas encore reçu la visite d’un médecin : « vraiment ce matin, ce n’est pas facile. En pédiatrie, nous avons constaté l’absence de médecins. Ce sont les infirmiers qui sont là pour des soins minima ». Cependant au service de radiologie où il s’est rendu pour retirer des résultats d’examen, il a obtenu gain de cause.

JPEG - 31 ko
Acille Tiendrebeogo

Achille Tiendrébéogo, victime d’un accident ayant causé une fracture au tibia, dit avoir reçu des soins, malgré la grève. « J’ai reçu des soins ce matin. C’était un rendez-vous que j’avais pris il y a deux mois de cela et ce matin le docteur m’a reçu », a-t-il indiqué.

Selon Hamadi Konfé, secrétaire général de la section CHU/YO du SYNTSHA : « Aucun médecin du SYNTSHA n’est présent à Yalgado. Le mot d’ordre de grève est suivi aussi bien par le personnel paramédical que par le personnel médical. Les médecins qui travaillent ne sont pas du SYNTSHA. Tous les militants du SYNTSHA sont en grève ».

JPEG - 22.6 ko
Pissyamba Ouedraogo

Et à en croire Pissyamba Ouédraogo, secrétaire général national du SYNTSHA, les échos leur parvenant des différents centres de santé prouvent que la grève est bien suivie, même si le point en chiffre n’a pas encore été fait.

Il dit par ailleurs être conscient des pertes en vies humaines que va engendrer la grève. Cependant il ajoute : « nous, on sait que lorsqu’on travaille, il y a des gens qui meurent parce qu’ils n’ont pas d’argent. Ça c’est parce qu’on est là. Et si on n’est pas là, il y aura certainement des conséquences, ça c’est évident. Mais cette question doit être posée au gouvernement : avait-il oui ou non connaissance des revendications ? Et qu’est- ce qu’il a fait pour éviter la grève ? »

Il dénonce également le manque de volonté du ministre de la santé et du gouvernement de prendre en compte les revendications des travailleurs.

Le directeur général du CHU/YO quant à lui n’a pas souhaité s’exprimer compte tenu du caractère national de la grève.

Les patients et leurs accompagnants, eux, appellent le gouvernement à satisfaire les exigences des médecins afin qu’ils reprennent du service pour soulager les malades.

Liens
Santé : Le Syndicat des médecins du Burkina présente sa plateforme revendicative

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Portfolio

  • Hamadi Konfe
Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 novembre 2016 à 17:24, par soulevement populaire
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Ne vous s’inquitez pas pour cette greve de 72 heures, car les magistrats vont soigner tous les cas graves.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 15:41, par AMBULANCE
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      La question est d’abord éthique et morale avant d’être sociale. Les Magistrats ont peut-être prêté serment mais pas celui-ci :

      Le Serment d’Hippocrate

      Je promets et je jure d’être fidèle aux lois de l’honneur et de la probité dans l’exercice de la Médecine.
      Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans discrimination.
      J’interviendrai pour les protéger si elles sont vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l’humanité.
      J’informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences.
      Je ne tromperai jamais leur confiance.
      Je donnerai mes soins à l’indigent et je n’exigerai pas un salaire au dessus de mon travail.
      Admis dans l’intimité des personnes, je tairai les secrets qui me seront confiés et ma conduite ne servira pas à corrompre les moeurs.
      Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement la vie ni ne provoquerai délibérément la mort.
      Je préserverai l’indépendance nécessaire et je n’entreprendrai rien qui dépasse mes compétences.
      Je perfectionnerai mes connaissances pour assurer au mieux ma mission.
      Que les hommes m’accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses.
      Que je sois couvert d’opprobre et méprisé si j’y manque.

      C’EST PUREMENT ET SIMPLEMENT UNE TRAHISON !!!

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 17:33, par Filsdupaysan
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Les pertes en vies humaines est imputable au gouvernement.
    Il faut avoir pitié du bas peuple ; ceux et celles qui se soignent dans les formations sanitaires publiques sont en majeur partie des pauvres et c’est les mêmes qui forment le plus fort de l’électorat.
    Si seulement si on pouvait savoir savoir les choses à l’avance........ Que le gouvernement en tire toutes les leçons.
    Il faut ouvrir l’œil monsieur le PM, ces grèves auront des répercussions sur votre PNDES, soignez la plaie pendant qu’il est encore temps sinon ce sera dommage

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 08:40, par SIDNOOMA
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Comment un fils du paysan peut raisonner de cette façon, même pendant les insurrections passées et les coups d’État il y a eu un service minimum dans les hôpitaux mais cela ne veut pas dire que ces personnels sont d’avis avec le gouvernement, pour des personnes qui ont prêté serment, c’est passé à coté de l’enseignement reçu et de l’engagement pris vis à vis de la population. On y viens en médecine d’abord par vocation et le reste suit, ça c’est identique à une trahison faite au peuple et le peuple en tiendra compte pour les relations futures avec ce personnel de la santé.
      Écouter, un syndicaliste doit être intelligent, l’argent réclamé ne doit pas être accompagné de pertes en vie humaine car un parent, un ami ou un voisin peut en pâtir.
      Cette gréve est la plus sauvage des syndicats au détriment des masses populaires.

      Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 08:48, par RAWA
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Filsdu paysan, c’est donc le gouvernement qui refuse de soigner les gens ? Ces gens de ma santé sont des inconscients. Les responsabilités seront situées et ceux qui doivent payer paieront. Tous ces grévistes savent très bien qu’il n’ya pas d’argent pour tout ce qu’ils demandent. De façon enfantile, les gens disent :"On a augmenté les juges, il faut que nous soyons augmenté". Si ces gens étaient des juges, ils tiendraient un autre langage.Le plan des saboteurs est que la masse salariale devienne ingérable et qu’il y ai soulèvement populaire. ils faut que les gens intelligents s’opposent à ce plan car ceux qui sont en bas n’arriveront pas à faire mieux. Au contraire, c’est un désatre qu’i s vont provoquer. En un mot, tous ceux qui s’agittent sont inconsciemment ou sciemment manipulés.

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 17:56, par it
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    donner leur ce qu’ils veulent c’est tout. si vous avez pu donner aux magistrats pourquoi pas aux médecins. pour moi les médecins sont plus importants que ces magistrats corrompus.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 18:18, par KIRIKOU
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Mr le SG dans aucun pays du monde le gouvernement a satisfait toutes les revendications à 100% des syndicats.Vous avez optez être celui qui apporte un remède à l’Homme qui est malade dans son corps physique ,et quand celui qui est sensé soulagé parle de la mort comme quelque chose de banal , c’est écœurant ! vous dites que même quand vous travaillez il y a des morts pour ceux qui n’ont pas d’argent et que vous êtes conscients que par le fait de votre grève il y aura encore plus de morts mais que la c’est la faute du gouvernement parce qu’il n’entend pas accéder à vos revendications ,c’est vraiment criminel de votre part.

    Ayez au moins un peu d’humanité en vous , pour de l’argent vous êtes prêts à mettre sur la balance de vos doléances des centaines de morts ?
    On vous reconnait le droit de lutter pour améliorer au mieux vos conditions de vie ,mais il faut lutter avec de l’intelligence et de la sagesse ; vous êtes exactement comme des soldats mutins qui sortent canarder des paisibles populations pour faire valoir leurs revendications.

    Si voulez que le pays sombre ,alors personne ne s’en sortira, demandez à ceux qui sont en exil , ils veulent revenir au pays , parce qu il n’ y pas mieux que chez soi .A bon entendeur ,méditons .

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2016 à 19:21, par Mosé
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Merci Mr Kirikou Pr Tes Injures Volontaires, Tu Tapes Parce T’es En Bonne Santé. Il Est Très Facile D’accuser La Souris Qui A Pris Du Soumbala Mais Il Faut Parler Aussi De L’inattention Du Propriétaire. Vas Y Dire A RMCK De Choisir Entre Le 24 Et Le 31 Déc Si Rien N’est Fait Car Une De Ces Dates Sera Prise En Otage. Cabris Mort N’a Pas Peur Du Couteau.

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2016 à 08:39, par koh
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

        mr Mosé donnez moi un exemple de pays ou la l’état central prend en charge GRATUITEMENT LES SOINS ET LES EXAMENS MEDICAUX DES AGENTS DE SANTE AINSI QUE LEUR ASCENDANTS ET DESCENDANT. ;
        si le paysan grève plus de céréale.
        L’ECONOMIE NATIONALE NE DOIT PAS SERVIR UNIQUEMENT A PAYER SEULEMENT LES SALAIRES DES FONCTIONNAIRES. qu’en est il pour les autres ?

        Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2016 à 19:36, par Qoulbuddine
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Mon cher Kirikou,si tu avais compris les propos du SG,tu n’allais pas réagir comme ça,à bon entendeur réfléchissons et si on n’a pas le niveau,ayons l’humilité de faire 1,2, 3...pas en arrière pour apprendre.

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2016 à 07:55, par KIRIKOU
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

        Ah c’est bien toi Qoulbuddine qui est limité dans ta cabosse ! je consens que parmi vos points de revendication ,vous soulevez le problème d’accueil des malades qui séjournent dans les couloirs et à même le sol , mais tout de même entre cette situation et laisser les malades mourir parce qu’ils sont couchés au sol laquelle des options est pertinente et humaniste ?

        Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 09:01, par ratou
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Vous avez parfaitement raison, on ne peut pas monnayer la vie des populations pour satisfaire ses besoins individuels, on doit lutter avec intelligence et non pour occasionner des morts, je peux tout comprendre sauf cette manière de vivre et de faire. Depuis quand as t on poursuivi un infirmier en justice pour faute ou incapacité professionnelle, tout le monde s’en remet à DIEU, et vous savez pourquoi, parce qu’on est tous des Burkinabè et l’erreur est humaine, si vous nous montrer comment vous pouvez nous sanctionner, alors prendrons nos responsabilités pour vous sanctionner par la loi pour vos fautes, négligences, incompétences et non assistances.

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 18:19, par Hollywoodien
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    La grève est bien suivie, vous dites mais vous semblez démonter le contraire. Mais franchement, faire une grève sans service minimum dans un domaine comme celui de la santé, est tout simplement injuste, irresponsable et même criminel. C’est a croire que vous ignorez votre éthique et votre déontologie. Pauvre fonctionnaire burkinabè, il ne comprend jamais rien.Si vous voulez un conseil, sachez dans ce contexte de grèves irresponsables, personne n’aura gain de cause.Le gouvernement ne cèdera pas.Au finish,vous serez ridiculisés,et détestés pas les populations.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 18:58, par gayende le lion
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    mon cher tu raconte ta vie.les magistrats ont grevé sans service minimum.. les médecins ont raison.ils ont fait une grève avant celle là Ya pa eu d’écho.maintenant qu’il Ya grève sans service minimum les gens sorte du bois pour pleurnicher y compris le ministre de la santé très frileux a télé. donnez leur ce qu’ils veulent.

    Répondre à ce message

    • Le 22 novembre 2016 à 19:17, par hollywoodien
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Ce n’est pas parce que les magistrats sont allés en grève sans service minimum que il faut aussi le faire.Ce n’est pas les mêmes domaines. Et puis,il faut arrêter les comparaisons.Ne justifiez votre mouvement par la satisfaction des magistrats. c’est ridicule. Et vous n’avez rien compris de ce qui s’est passé avec les magistrats. Je vous laisse dans votre ignorance.

      Répondre à ce message

      • Le 23 novembre 2016 à 08:34, par RAWA
        En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

        hollywoodien, ils savent très bien ce qui s’est passé et li connaissent très bien la situation actuelle qui est en réalité imputable aux rapaces du groupe compaoré. C’est simplement du sabotage. Il ya des activateurs qui font tout pour que ce régime ne puisse pas travailler, de peur que la comparaison avec leur gestion ne soit honteuse. Malheureusement, certains ne voient que leurs problèmes personnel au détriment de la cause commune et se trompent de luttes avec ces syndicats qui, il me semble sont manipulés.Il faut que les gens comprennent qu’ils n’ont pas les mêmes problèmes que ceux qui activent la contestation et barrent leurs plans. Sinon, moi je suis persuadé que ce gouvernement va réussir.

        Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 19:20, par Ira
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Il fallait accepter la solution global que la transition avait proposé et ce gouvernement allait être tranquille pour travailler. Même si Blaise restait au pouvoir, c’était des situations qui allait venir. Dans peut de temps, vous allez voir les problèmes des lotissements aussi sur la table. Cela va aussi amener nos politiciens à ne pas mentir à la population lors des campagnes.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 19:49, par le juste
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Les responsables du syntsha sont des criminels. le tout puissant Dieu saura vous récompensé jusqu’à la hauteur de vos crimes

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 11:40, par La bâtardise ne gagnera pas
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      le juste, Dieu lui-même dit dans le Coran S90V3 "Nous avons certes crée l’l’homme pour une vie de lutte". Cette lutte est encore plus noble car il s’agit d’assurer conséquemment la survie des êtres humains. On ne peut pas prendre des milliards fêter une indépendance hypocrite et laisser nos pauvres populations mourir.

      Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 20:04, par par oued
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    ce n’est pas Parce que c’est un secteur sensible qu’ils ne doivent pas gréver . si les agents de santé trouvent qu’ils travaillent dans des mauvaises condition alors ils ont le droit de gréver . par exemple le risque à la santé est plus grave qu’à la justice et tout autre corps un agents atteint de l’ébola , hépatite , le sida mettra la vie de toute sa famille en danger par contre dans certain corps le risque est individuel . les agents de santé ont le droit d’aller en grève illimité pour faire valoir leurs droit en cas de non réponse de la part du gouvernement. ils n’ont qu’à répartir là ou ils ont trouvé l’argent pour les magistrats venir satisfaire les agents de la santé .

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 20:15, par gayende le lion
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    je ne suis pa de la santé..je pense que quand quelqu’un ignore lui même son ignorance c’est qu’il tombera plutard dans une amnésie totale.a bon entendeur salut.
    mais je pense que Ya des gens qu’il faut motiver c’est bien les enseignant et les agents d santé.. ce parce qu’on a reçu une bonne formation scolaire et on jouit d’une bonne santé que l’on comprend l’ignorance de l’ignorant qui s’ignore..bref motiver les agents de santé pour éviter que nos pauvre population ne souffre d’avantage.. il faut que le gouvernement fasse attention pour ne pas se retrouve dans la situation du Tchad qui avait gonflé les salaires et se retrouve coincer cherche a réduire les salaires. conséquence fronde sociale sans précédent

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 20:31, par nitin bruno oulon
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    c’est dommage que ce syndicat se comporte de la sorte. Le pays nous appartient tous,il sera a genoux et nous allons tous empatir. OU sont les moyens pour satisfaire a toutes ces revendications. Soyez raisonnables les agents de sante, si vous persistez, la population se révoltera et vous rejoindra dans vos domiciles afin d’en decoudre avec vous. Vous etes humains avant d’etre des agents de sante

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 22:25, par Burkinbilé
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Est ce la première fois qu’on assiste à des grèves sans service minimum. En rappel, les journalistes l’ont fait récemment. Si la santé est si importante à tel point qu’il y ait plus de bruit autour de cette grève sans service minimum, par rapport à une grève de magistrats sans service minimum, traitez donc les agents de santé au délà des magistrats. Dans tout ça qu’est ce que la justice fait dans ce pays ? En tout cas je n’ai jamais vu un dossier judiciaire jugé. Peut être que je suis aveugle, mais j’entends quand même bien. Je sais n’avoir jamais entendu que de vieux dossiers tels le dossier Norber, Tomsank, Flavien, Dabo...ont été jugés.
    Bref, faites un choix parmi ces 2 types d’agents de la fonction publique : Magistrats et Médecin.

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 23:01, par yibianti
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    messieurs de la sante moi je vous soutiens. les magistrats corrompus ne sont pas mieux que vous. il ya trop d’injustice dans ce pays et 2020 n’est plus loin

    Répondre à ce message

  • Le 22 novembre 2016 à 23:35, par DSK
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Smaïla, c’est ta bouche-là qui te conduira en enfer. Tu n’as pas dit que tu es un ancien syndicaliste et que tu n’as pas peur des syndicats ? C’est toi et Salif Diallo qui aurez sur votre conscience les décès liés à cette grève. Dieu seul est fort. Tu cois que Salif Diallo est un dieu ? Lui—même on va lever son immunité ici et le gérer proprement !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 06:22, par le paysan
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    si j’analyse la situation du pays :Agriculture nous sommes malade , Santé nous sommes malade, Éducation nous sommes très malade, Justice nous somme malade.corruption on est fort, mendicité on est puissant.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 07:51, par douèssa
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    soutien au corps de la santé. Qu’Est-ce qu’un magistrat par rapport à infirmier, à une en enseignant ?
    Le gouvernement doit corriger cette erreur monumentale, cette injustice vis-à-vis de la santé, et de l’enseignement. Il faut rectifier le tir. Revoir les traitements des magistrats à la baisse. Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse
    Revoir les traitements des magistrats à la baisse

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 11:02, par ratou
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      douèssa, tu n’a rien compris, apprend à être responsable car comparaison n’est pas la raison. la loi sur l’augmentation des magistrats est issue des reformes sur la justice pendant la transition, ce gouvernement ne fait que appliquer les lois prises par la transition bon gré, mal gré sans commentaire. Vaut mieux s’informer que de parler au hasard, dit à la transition de revenir annuler ses lois populistes qui vont au détriment de l’économie nationale

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 07:56, par Lucky Luke
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    ALLEZ EN GREVE C’EST VOTRE DROIT. SANS UN SERVICE MINIMUM, C’EST ETRE CRIMINEL.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 08:41, par gayende le lion
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    internaute no11 tu gagnerait a maîtriser tes pulsions génocidaire.. il est mieux qu’on te déporte au Rwanda comme ca tu pourra t’exercer avec les huti et les tutsi..après si tu es encore en vie on te ramènera ici pour que tu vienne expérimenter ça ici.si tu as des couilles va faire ton génocide au rwanda

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 09:24, par pissiyamba
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    ho mon Dieu ils ont tout eu avec la nation de l’éducation à l’emploi vous les abandonner a causes des intérêts pécuniaires surtout puisque vous parler de condition de work ; c’est faux pour cela vous n’auriez pas agit de la sorte. le peuple vous regarde Dieu aussi pissiyamba tu es donc conscient qu’il aura des morts a cause de votre mouvement êtes vous agent de santé ou juste un criminel compter sur notre volonté vous irez en prison avec votre bande. Dieu payera à chacun au centuple.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 11:50, par La bâtardise ne gagnera pas
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      internaute 23, Dieu lui-même dit dans le Coran S90V3 "Nous avons certes crée l’l’homme pour une vie de lutte". Cette lutte est encore plus noble car il s’agit d’assurer conséquemment la survie des êtres humains. On ne peut pas prendre des milliards fêter une indépendance hypocrite et laisser nos pauvres populations mourir.

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 09:30, par ACTIONNAIRE
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Ces conditions de vie sont déplorables. j’imagine que les conditions de travail ne sont pas réunies pour un exercice serein du métier de soignant au Burkina. Mais voyez-vous, nous sommes bien au Burkina. Et nulle part ailleurs. Il me semble que bon nombre de nos compatriotes oublient ce côté. J’ai toujours eu de la considération pour les soignants et les éducateurs (enseignements) et à mon avis s’il y a des corps de métiers qui mouillent le maillot et qui se défoncent quotidiennement pour nous sortir de nos conditions de pays sous développés c’est bien ceux-là. Mais en même temps, il n’est pas décent, humain, je ne sais quel autre qualificatif, d’aller à une grève sans service minimum dans un domaine aussi crucial. C’est tout simplement manquer d’humanisme. Et pendant ce temps, nos cliniques ne désempliront pas de blouses blanches. Quelle cruauté ! Et pourquoi toujours vouloir faire la comparaison avec les magistrats. Cet acharnement ressemble fort à une sorte de jalousie et d’aigreur comme en sont champions une bonne partie des Burkinabè. En clair, parce qu’on a augmenté démesurément le traitement des magistrats, il le faut pour tous ! En oubliant que c’est le peuple qui a lui même réclamé cette indépendance des magistrats sous la Transition et les moyens qui vont avec. Même s’il faut reconnaître que Rock a fait l’erreur de tout leur donner, sans "barka". C’est juste les montants accordés qui peuvent heurter, pas le principe. Autre chose, pendant que je vois ces images de matelas éventrés, faites un tour dans le domicile de nombreux infirmiers pour constater ces mêmes matelas détournés au profit de leurs familles. Je ne parle pas de cette partie de plus en plus importante du personnel soignant qui n’a rien compris du serment d’Hippocrate dans nos hôpitaux par des comportements qui tuent moralement les patients. Pendant qu’on y est, je crains fort le jour où les salaires existants ne seront même plus payés ne parlons pas d’indemnités ou de statuts particuliers à considérer. Et ça, aucun régime, aucun parti politique ne pourra nous l’éviter si nous continuons tous à croire que c’est dans ces débrayages intempestifs que tout sera réglé une bonne fois. Je le dis et le répète, si on continue comme ça, c’est la salaire initial qui risque de ne plus être payé. Regardez le Tchad avec son pétrole ! J’ai l’impression que bon nombre de Burkinabè n’ont toujours pas compris la maigreur de nos ressources. Ko les travailleurs des impôts aussi disent que comme ce sont eux qui collectent l’argent ils ont droit à tout. Ou étiez vous depuis ? De grâce, BALLE A TERRE ! PAUVRE DE NOUS !

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 09:44, par lecoq
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    chers medecins,tous agent de santé, vos maigreurs que vous demandez est legitime mais une chose est claire sachez que vos maigreurs que vous allez avoir,vous allez payez cercueil et gérer les funérailles de vos pauvres parents que vous avez refusez de soigner à un moment donné contre des intérêts égoïstes. Moi je suis tout à fait d’accord de vos revendications,mais vos fonctions font la particularité des autres corps,vous avez la vie sensible en main,rappelez-vous de vos serments après formation ! Il y’a pleins de modèle de gréve pour faire souffrir L’État et vous faire entendre ;pourquoi ne pas soigner sans rien demander comme frais et c’est l’État qui perd.Vous,vous voyez vos ventres gonflés seulement.D’ailleurs combien de Ministre en tant que Infirmier que tu as pu consulter depuis tu as concours ! A vous Sage femme,combien de femme Ministre vous avez accoucher depuis ta prise de fonction,c’est toujours la population landa que tu accouches,ne soigner pas et vous ne verrez pas un du Gouvernement souffrir pour manque de soins.Revenez nous soigner avec le service minimum et on vous soutiendra plus. Vous pensez quelqu’un vous soutiendra en perdant un être pour manque de soins,jamais ! Reflechissez

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 09:56, par awa
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Moi je n’arrive plus à comprendre les syndicats ! Où voulez vous que le pays trouvent tout cet argent pour vous satisfaire ? C’est pas parce qu’on a satisfait les magistrats que forcement on doit le faire pour tout le monde et immédiatement ? Qui ne comprend pas les difficultés que vit notre pays ? Soyons tolérants. Chez tout le monde il y’a des difficultés dans les conditions de travail mais chacun patiente en attendant son tour pour être satisfait. C’est pas de cette manière qu’on montre que c’est un syndicat dur. C’est vraiment lâche de laisse mourir des humains pour de l’argent. La conscience de ces morts seront sur vous agents de santé et non pas sur le gouvernement car il ne vous a jamais empêcher d’aller travailler. Vous avez pris des engagements pour ce métier d’où vous n’échappera point à la justice divine pour ces morts.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 10:45, par GNII
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    mon avis est que cette gréve est simplement du terrorisme a l’endroit du peuple burkinabé point barre.

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 10:55, par deze
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    Nous pensons que la base doit desavouer le bureau du syndicat

    Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 11:05, par restons sages !
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    GREVER, c’est un droit. Mais pour l’amour de DIEU, ayons la décence d’assister même notre pire ennemi dans ses moments les plus pénibles. Cela paie ! Laisser mourir une femme et son bébé sur un lit espérant avoir gain de cause. Sans être un devin,cela nous grave indélibilement la mémoire. Ça juge ! Et lorsqu’on prend en comparaison deux choses d’aspects différents, c’est vraiment dommage si bien que comparaison n’est pas raison. En tant que profane, que vous enseigne votre éthique et déontologie ? Je crois bien qu’il y a cette sacrée paraphrase : "ASSURER LA SURVIE DES POPULATIONS" et alors ? M. Smaïla ne fait que suivre des directives. Les encadreurs par ci, les journalistes par là et que sais-je encore ? Honnêtement, ce gouvernement ne pourrait en aucun cas opérer des miracles car il est primo le fruit d’une insurrection et secondo d’une transition. Je précise en passant que je ne les cautionne pas,le trio RSS. Mais n’observez pas de travers ! C’est une triste réalité.Donc soyons modestes en tout. In GOD,we trust.

    Répondre à ce message

    • Le 23 novembre 2016 à 11:56, par La bâtardise ne gagnera pas
      En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

      Mon cher, internaute 23, Dieu lui-même dit dans le Coran S90V3 "Nous avons certes crée l’l’homme pour une vie de lutte". Cette lutte est encore plus noble car il s’agit d’assurer conséquemment la survie des êtres humains. On ne peut pas prendre des milliards fêter une indépendance hypocrite et laisser nos pauvres populations mourir.

      Répondre à ce message

  • Le 23 novembre 2016 à 14:43, par lecoq
    En réponse à : Grève du SYNTSHA : Mouvement bien suivi à l’hôpital Yalgado Ouédraogo

    cher internaute 26,ton raisonnement montre clairement ton état de païen et même aujourd’hui les païens ne diront plus ce que tu dis.C’est ou Dieu a dit de lutter et laisser les innocents mourir par manque de ton secours ? C’est aussi idiot de penser comme ça, c’est la vie des gens que tu joues avec.nous,on n’avait jamais des agents de santé aussi voyou que ça ! Avant tout le monde admirait un agent de santé avec grands respects a tel enseigne qu’on pensait un docteur ne meurt pas.Ou avez laisser cette sagesse de vos anciens pour s’adonner à des Intérêt égoïstes pour ne pas donner un service minimum lors vos revendications. bon ! on va instaurer l’enquête de moralité sur le mode de recrutement. On ne peut pas continuer à recruter des voyous qui ne s’amusent avec notre vie et c’est nous qui perdront et non le Gouvernement. Arrêtez de raisonnement de la sorte

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés