Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

LEFASO.NET | Par Nicole Ouédraogo • lundi 7 novembre 2016 à 23h05min

Le Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTSHA) a animé ce lundi 7 novembre 2016, une conférence de presse. Le bilan et les perceptives de la grève observée les 27 et 28 octobre 2016, les agressions physiques sur les agents de santé dans l’exercice de leurs fonctions, ont constitué l’essentiel des échanges avec la presse.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

« S’il n’ y a pas de réponses concrètes, satisfaisantes sur les conditions de vie, nous pensons que la lutte doit se poursuivre » a soutenu Pissyamba Ouédraogo, Secrétaire général national du Syndicat des travailleurs de la santé humaine et animale (SYNTHA). Des revendications portant sur leurs conditions de vie, les agents de santé réclament entre autres, une prise en charge de la santé des travailleurs, une réponse satisfaisante aux questions salariales et indemnitaires, l’application de la loi 081 /CNT relative au statut général de la fonction publique aux agents des Etablissements publics de l’Etat (EPE).

Dressant le bilan de l’arrêt de travail des 27 et 28 octobre 2016, le SYNTSHA a affirmé qu’il a été massivement suivi sur tout le territoire national avec un taux de participation à l’échelle nationale de 80 à 100%. « Nous espérons que l’appel lancé au gouvernement à travers cette grève aura été entendu », a dit M. Ouédraogo, interpellant le gouvernement sur la nécessité de proposer des solutions justes et concrètes pour leurs revendications.

A cet effet, s’opposant aux appels à la « trêve sociale », le SYNTSHA a déploré les propos du Directeur général de l’hôpital et le comportement de certains agents de santé. « Au CHU-YO, le DG s’est cru obligé de faire le bilan de la grève à notre place. Dans le journal (…), il déclare en substance que la grève est suivie à 50 % et qu’il aurait fait appel aux personnes de santé des forces armées nationales ainsi qu’aux 7ème année de médecine » a noté le SG de SYNTHA. Et monsieur Ouédraogo de poursuivre : « Au CSPS de Koubri, un infirmier chef de poste s’est octroyé le pourvoir de réquisitionner un travailleur de grève, traduisant sa ferme volonté de casser la grève ».

Et que dire des élèves des écoles nationales de santé publique. A ce sujet, le SYNTSHA soutient avoir constaté leur forte présence sur le terrain alors que les titulaires étaient absents. « C’est le lieu d’attirer l’attention de tous les élèves sur le fait qu’ils constituent les bénéficiaires à plusieurs titres des fruits de cette lutte » a confié Pissyamba Ouédraogo.

Quant aux conséquences liées à l’arrêt de travail , le SG du SYNTSHA soutient : « Nous sommes dans les formations sanitaires, je puis vous dire qu’il y a beaucoup de morts du fait qu’il y a rien, plus que les morts liés à la grève. Je puis vous rassurer. On n’a jamais dit que l’arrêt de travail est sans conséquences » a indiqué Pissyamba Ouédraogo. Ce fut l’occasion pour le SYNTHA de préciser que : « Le service minimum, c’est la prise en charge des urgences du CMA au CHU en passant par le CHR. Cela signifie que les autres formations sanitaires ne sont pas concernées ».

Des agents de santé agressés dans l’exercice de leurs fonctions

A en croire le Secrétaire général national du SYNTSHA, Pissyamba Ouédraogo, le syndicat a constaté une recrudescence des agressions physiques des agents de santé. Le cas le plus récent est celui enregistré le 26 octobre à Saytenga dans le Séno, où une infirmière répondant au nom de Zalissa Zoubga a subi deux agressions le même jour. Agressée dans un premier temps, Mme Zoubga a porté plainte et l’agresseur en question a été mis aux arrêts par la gendarmerie. Un groupe d’individus mécontents de cette arrestation, s’en est pris de nouveau à cette dernière qui a eu sa jambe fracturée.

Pour le SYNSTHA, les agents de santé ne sont pas « saints » mais « quel que soit ce que vous avez, que les gens regardent un feuilleton, qu’ils dorment, on n’a pas le droit d’agresser quelqu’un sur son lieu de travail, ça ne peut pas être justifié » a noté M. Ouédraogo.

Ainsi, les travailleurs de la santé humaine et animale interpellent une fois de plus le gouvernement à prendre ses responsabilités pour mettre fin à cette situation. Une rencontre est d’ailleurs prévue le mardi 8 novembre entre les deux parties. Le SYNTSHA convie donc le gouvernement à se pencher sur ses revendications.

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2016 à 05:44, par Opera
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Merci syntsha. Soyez consequents dans votre plate-forme. Medecin est en P, Attache doit passer en A1, Sage-F et Infirmier d’Etat en A3 conformement aux normes OMS et ceux dz la sous-region. Les autres reclamations relevent de la pure fiction au grand bonheur des medecins si satisfaction, il y’aura. Le symeb est la, pour vous le prouver. Si vous avez souvenance, les para-medicaux ont ete mis en marge lors des consultations recentes au plus haut niveau entrant dans le cadre du developpement sanitaire. A MEDITER

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 06:11, par NAMA
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Vive le syntsha. A quand la naissance du syndicat des paramedicaux a l’image de celui des medecins ? Luttons par corporation pour mieux faire valoir nos droits sinon que c’est du generalisme pour tous et du special pour le corps medical.
    Les uns sont categorises, suite a la lutte commune,en P, non content de cela, ils engagent en prive, leur plate-forme ; ils dedaigent en effet le college.
    Le symeb n’a meme pas pointe une demi preocupation de ses collbos. Depuis quand un medecin dort a la garde si ce n’est en clinique ? La charogne est aux paramedicaux.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 10:01, par laico
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      Nama , je te trouve vraiment pitoyable.Apparemment tout ton bonheur repose sur le fait de voir les médecins dans la misère . Dans la vie il faut être fîert de ce que l on est , ce qui n est pas ton cas.et ça fait pitié.

      Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 10:08, par conscience
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      je pense qu’il ne faut pas créer le syndicat des paramédicaux parce qu’il y a le symeb. Le syntsha est fort parce qu’il regroupe toutes les catégories d’agents de santé. Les médecins qui étaient engagés dans le syntsha le sont toujours malgré le symeb. Je pense ne pas me tromper en disant que le symeb regroupe les médecins non engagés qui ne participaient pas aux luttes par peur de perdre leur poste ou par peur de ne pas être nommés.

      Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 12:15, par ZAK
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      En voilà encore un infirmier anti-médecin ; c’est pathétique et cela ne fait pas honneur au corps des infirmiers.
      Le métier d’infirmier est très noble. On peut mener une lutte digne pour l’amélioration de ses conditions de vie et de travail sans pour autant vouloir se comparer tout azimut au médecin ; ce n’est pas les mêmes compétences ni les mêmes responsabilités.
      Que chacun tienne sa place, et le bateau arrivera à bon port !

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 07:34, par dambol
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    madame, revoyez un peu vos écrits. On ne comprend rien en lisant tout le 1er paragraphe qui est pourtant essentiel. Réponses satisfaisantes ? Qu’est ce qui a été satisfait ? La suite montre que le Gouvernement n’a pas encore réagi.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 07:57, par le Choco
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Je me demande si le SG du SYNTSHA à toutes les infos sur la grève. A Bobo il n’y a pas eu de service minimum alors qu’il déclare qu’il y a eu service minimum ds les CHU, CHR, et CMA. C’est également décevant qu’il évalue la réussite de la grève en fonction du nombre de morts. Je suis d’accord pour les luttes syndicales, mais il faut qu’on prenne des mesures pour épargner la population des effets néfastes de la grève, en observant effectivement le service minimum dans les CHR, CHU et CMA. Cela éviterait des morts et éviterait que la population soit remonté contre le SYNTSHA.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 08:21, par Paraté
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Il ne devait pas être donné à tous d’être de la santé ; c’est un métier noble pour des nobles. Quand on a prêté serment, on va jusqu"au bout. Si vous avez des revendications, demandez plutôt à d’autres d"aller en gréve à votre place. Si ce que vous demandez est pertinent, cela ne se fera pas attendre.
    Messieurs et Dames de la santé, si il est vrai qe vous pouvez aller en grève laissant mourir les pauvres qui ne savent même pas pourquoi vous faites cela, qui ne savent même pas ce qu’est une revendication, et pire qui ne cherchent qu’à vivre , alors les FDS peuvent aller en grève ne cherchant pas à vous défendre ni à vous protéger. Suivez bien.
    J’en appel à toutes les FDS à refuser de défendre et de protéger tous personnel de la santé allant dans sa grève que je qualifie de SAUVAGE.
    Mr Pissyamba, quand vous irez en grève, nous allons enlever vos proches (à vous et à vos collègues meneurs) et les installer dans mon village où la grève est suivit à 100%, puis nous allons les blesser. Pas de FDS. On verra comment ils vont se soigner.

    Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 11:53, par NEIHS
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      Vous faites tout simplement rire Mr Paraté ! Dites moi dans quel profession on ne prète pas serment pour servir sa nation ? Combien de fois etes allés en grève pour soutenir un corps ? Vous n’avez jamais vu les FDS en grève dans ce pays ?

      Répondre à ce message

    • Le 8 novembre 2016 à 12:47, par A vos ordres chef
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      Paraté, calmez-vous. Nous vivons en ces jours une épidémie de dingue qui fait des morts plus nombreux que ceux causés par la grève des agents de santé. Je suis un FDS et j’aimerais connaître qui dois-je refuser de protéger et défendre pour cela ? Citez-nous les responsables de ces morts de dingue. Vous donnerez ensuite l’ordre et nous irons enlever et blésser les proches de ces gens-là avant de les envoyer dans votre village.

      Répondre à ce message

    • Le 12 novembre 2016 à 21:19, par gnamakou
      En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

      Mr .vous jetez de l’huile sur le feu. Il n’y a pas d’innocents. On mange le riz gras, on porte des casquettes et tee-shirts. on vote pour installer des automates au pouvoir. Il n’y a pas de repas sans visite des wc. croyez- vous que les agents de santé sont de simples civils. DES LIONS ET LOUPS SE TRANSFORMENT EN AGNEAU POUR RENDRE SERVICE.si la situation oblige, on se métamorphose à nouveau. Beaucoup d’entre nous savons manipuler l’AK-47. alors faites attention à ce que vous écrivez. la géolocalisation d’adresse ip vous rend visible. Vous pouvez m’insulter si vous voulez. seulement faites très attention ! !!!

      Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 08:26, par Ragnagué
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Tout mon soutien au SYNTSHA dans sa lutte. Quand est-ce que le régime en place comprendra que l’époque où le mensonge faisait les choux gras en définitivement révolue au Burkina Faso ? Dimanche sur la TNB, le Ministre Smaïla OUEDRAOGO répondait, lorsque le journaliste lui posait la question de savoir s’il y avait épidémie de DENGUE au Burkina, je cite :....."qu’environ 647 cas ont été enregistrés avec 7 décès......". Hier lors de reportage par la TNB sur sa visite au CHU Yalgado OUEDRAOGO, toujours par rapport à la DENGUE, la Directrice de la santé parle de 5 décès enregistrés. Dites-moi bonnes gens, qui dit la vérité ? et vous qui me lisez, combien de décès pour cause de DENGUE, chacun de vous peut compter dans son quartier, dans sa famille élargie, parmi ses connaissances ? Ah baaaa !!! Respectez-nous tout de même.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 08:57, par HORUDIAOM
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Comme disait feu Norbert ZONGO, quand, dans un pays, il y a un concours de pillage des ressources, si vous ne le faites pas, vos enfants vous le demanderont un jour. C’était une ironie bien sur, mais franchement je pense que Roch qui a ouvert la boite au pandore doit s’assumer. La diligence avec laquelle, il a réglé le problème des magistrats, il devrait s’employer de la même façon pour régler toutes les revendications corporatistes. En promettant ciel et terre aux Burkinabé dans un contexte de morosité lors des élections passées, ils(le MPP and Co) ont semblé nous appliquer la maxime qui dit que les promesses n’engagent que ceux qui y croient. Que nenni ! les temps ont changé, c’est pourquoi, désormais les politiciens doivent faire attention à ce qu’ils disent lors des campagnes électorales ou dans leurs différentes interventions. Ce que les hommes des médias réclament par exemple, n’est rien à coté de ce que les magistrats ont obtenu. Roch doit être conséquent avec lui-même, appliqué l’équité en toute logique. Je ne suis pas un fonctionnaire mais ça fait mal, cette façon de faire. SYNTSHA, je vous soutiens !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 09:07, par pilo
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    le droit de grève est un choix soit vous décidez de grever soit vous refusez de grever donc n obliger pas vos collègues dans ce qui ne se reconnaissent pas

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 10:23, par daabi
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Le Syntha doit être categorique dans ses revendications jusqu’à ce que ce gouvernement se plit car c’est maintenant ou jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 10:48, par BASZAMBO
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Monsieur le SG National,
    Avec tout le respect que je vous dois en tant que syndicaliste, je dirai que vous êtes un peu limité.
    Primo, « C’est le lieu d’attirer l’attention de tous les élèves sur le fait qu’ils constituent les bénéficiaires à plusieurs titres des fruits de cette lutte » a confié Pissyamba Ouédraogo. Les élèves des Ecoles Nationales de Santé ont-ils droit d’observer les grèves du syndicat national ? N’incitez pas à la désobéissance des textes.
    Secundo, vous dites :« Le service minimum, c’est la prise en charge des urgences du CMA au CHU en passant par le CHR. Cela signifie que les autres formations sanitaires ne sont pas concernées ». Vous récitez surement des textes mais en tant que syndicaliste, vous devez vous adaptez à la réalité. Peut-être que toute votre famille habite la zone urbaine et vous ne connaissez personne dans les villages sinon vous ne direz pas cela dans ce FASO. Tous les CSPS fermés, Monsieur le SG, vous enterrez le 1/10e de la population burkinabè avant la fin de votre grève.
    Tertio, « quel que soit ce que vous avez, que les gens regardent un feuilleton, qu’ils dorment, on n’a pas le droit d’agresser quelqu’un sur son lieu de travail, ça ne peut pas être justifié » a noté M. Ouédraogo. HUM, HUM Monsieur le SG National au lieu d’appeler vos collègues à plus de professionnalisme pour éviter les agressions, vous trouvez qu’on ne doit pas les agresser même s’ils dorment ou regardent un feuilleton ? Vous voulez vraiment le BIEN de notre cher FASO ? J’en doute fort bien.
    Je comprends maintenant pourquoi le gouvernement a pu appliquer la nouvelle grille salariale qui paie plus cher ceux qui ne sont pas admis au concours professionnel au détriment de leurs promotionnaires qui se sont sacrifiés pour accéder au niveau supérieur.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 10:52, par king
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    ’’’ les agents de santé ne sont pas « saints » mais « quel que soit ce que vous avez, que les gens regardent un feuilleton, qu’ils dorment, on n’a pas le droit d’agresser quelqu’un sur son lieu de travail’’’
    J’AI HONTE, LES LIEUX DE TRAVAILLES NE SONT NI DORTOIRS NI SALES DE CINÉ ; AVEC DES IDÉES COMME CA VOUS AVEZ AUSSI DES REVENDICATIONS.
    POUVEZ-VOUS NOUS DONNER LE NOMBRE D’ÂMES PERDU PAR L’INCONSCIENT DE CERTAIN DE VOS AGENTS, QUI SONT TOUJOURS DEVANT LA TÉLÉ QUANT BIEN MÊME QU’ILS PERÇOIVENT LEURS SALEURS. MR OUEDRAOGO, N’ENCOURAGE PAS CA DANS UN PAYS EN PLEINE RÉVOLUTION.
    QUANT ON PARLE DE DROIT PENSER AU DEVOIR.
    JE M’EXCUSE !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 12:18, par Cheikh
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    En vérité, je suis d’accord avec les médecins que comme tout corps, ils négocient l’amélioration de leurs conditions de traitement. Mais ils doivent le faire tout autrement, que d’user de grèves, sinon ils transgressent et foulent royalement le serment d’hippocrate, qui demeure assez clair, et n’admet aucune exception.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 15:31, par Le doyen
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    j’ai toujours suivi les révendication de la santé car c’est un secteur important. Je me suis renseigné je il me semble que le syntsha regroupe tous le secteur de la santé ( infirmiers, médecins, pharmaciens quoi encore ? aidez moi). Hors nous avons assisté sur la toile à des déclaration de syndicats des pharmaciens, des médecins ( pas encore des infirmiers). Moi je vous propose de fédérer vos efforts pour qu’on vous comprenne. J’espère au moins que dans le bureau de ceux qui parle il y’a un de chacun de ces corps que j’ai cité. Sinon, il y’a problème quelque part que vous nous cachez car chacun sort pour parler de problèmes de la santé.Nous on demande des soins de qualité sans évacuations dans d’autres pays.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 17:21, par integre
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    bonsoir
    je suis d avis pour votre lutte noble le seul problème c est que
    chacun lutte de son côté j aimerais proposer que tout le
    personnel de sante du brancardier au medecin à travers leur
    syndicat etablissement des plateformes pour un statut
    particulier du ministere à l hopital tout le monde est
    complementaire medecin à besoin d l infirmier vice versa et des
    autre corps ais... l union fait la force et chaque corps sait quoi
    revendiquer et un agent itinérant de sante sais qu’ il ne peut pas
    avoir le même traitement qu’ un infirmier comme l infirmier sait
    aussi qu’ il ne peu pas avoir les meme traitement que le
    medecin et je me dis que si c est sur cette lancée la lutte sera
    favorable l union fait la force.
    santé et pain pour le peuple.!!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 18:10, par GLADIATEUR
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Arreter de distraire les gens.prions plutot pr que le gouvernement satisfait la revendication du SYNTSHA.Sinon...

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 18:56, par Hollywood
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Jusque là, personne ne semble avoir compris quelque chose dans la lutte des magistrats. Les avantages qu’ils ont obtenus, ne sont pas le fait de la grève qu’ils ont effectuée.C’est plutôt les conséquences directes des nouveaux textes les concernant. Alors,renseignez vous bien avant de faire des comparaisons sordides et irresponsables. Ces avantages-là ont été décidés de façon consensuelle entre le représentants des magistrats et du gouvernement.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 20:17, par NAMA
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Laico : si tu es sincere, dissouds ton symeb et allons en rang sere au syntsha. Voyez-vous comment vous carressez les Koros attaches pour mieux les egorger ? Cette moutonnerie ne rencontre plus l’assentiment de tous.
    Reveillez-vous, generations consciente car malin-malin et demi. KOROS vous aurez a rendre compte a la posterite !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2016 à 20:52, par Le Belge
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Je refuse de croire qu’un agent de santé fut agressé pour fait de grève.
    Si cela s’avère d’une situation réelle, je crois que le ou les auteurs de cet acte soient chatier à la hauteur de l’acte. Et si rien ne fait, le Syntha doit durcire le mouvement. C’est quelle république ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 06:22, par Togsisida
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Arrêtez de distraire les gens, le syndicat authentique reconnu par tous est le SYNTSHA. Les autres syndicats sont crées croyant réduire la force du syndicat mère. Donc ceux qui connaissent bien le SYNTSHA ne doute pas un peu de quoi il est capable.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2016 à 12:56, par kuuda
    En réponse à : Santé : Le SYNTSHA attend des propositions concrètes du gouvernement

    Voilà ça. Les gars iront encore en grève et c’est nous qui allons en patir.
    Echec une fois de plus des négociations avec le gouvernement, notamment :
    - la prise en charge gratuite des travailleurs de la santé humaine et animale,
    - la question salariale et indemnitaire,
    - le reversement du personnel des EPE dans la loi 081 en attendant la révision de la loi 033.
    Au regard de cette situation, le SYNTSHA a été obligé de faire monté le mercure plus haut en deposant aujourd’hui même un préavis de grève de 72h(du 22 au 24 novembre 2016).

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés