Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

LEFASO.NET | Par Romuald DOFINI • vendredi 28 octobre 2016 à 00h58min

Face à la dégradation sans précédent de leurs conditions de travail et de vie, le Syndicat National des Travailleurs de la Santé Humaine et Animale (SYNTSHA) a décidé d’observer une grève de 48H sur toute l’étendue du territoire burkinabè. Une grève qui a paralysé tous les centres médicaux de la région des Hauts-Bassins, car pour cette fois-ci il n’y a pas de service minimum dans les différents districts sanitaires.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

C’est dans une atmosphère morose et un désespoir total que nous avons retrouvé les malades de l’hôpital Souro Sanou de Bobo-Dioulasso ce jeudi 27 octobre 2016. Pas de personnel soignant rien que pour assurer un service minimum. Les malades sont laissés à eux-mêmes sous perfusion, qui attendent avec un peu d’espoir, qu’un infirmier vienne à leur secours. Dans les chambres, ce sont des pleurs qui vous accueillent lorsque vous ouvrez les portes, des malades couchés à même le sol en entendant ne serait-ce qu’un infirmier pour les consultations.
SAKANDE Amadou y a accompagné son père qui a subi une intervention chirurgicale. « Depuis ce matin je ne fais que le tour de l’hôpital pour chercher un infirmier pour qu’il puisse s’occuper de mon papa car il souffre vraiment. Il y a aussi d’autres patients qui sont là depuis hier en pleurs et il n’y a personne pour s’occuper d’eux ». A-t-il laissé entendre.

Tous les bureaux restent fermés, du service de l’urgence à la pédiatrie en passant par la cardiologie, toutes les portes sont fermées. Aucun service pour les malades. Les agents de santé ont déserté l’hôpital pour se réunir à la bourse du travail pour une grève de 48H, paralysant ainsi tous les centres médicaux.

En effet, le SYNTSHA, à la sortie de son 13ème congrès avait déposé une plateforme revendicative minimale au niveau du ministère de la santé qui n’a pas connu de suite favorable. Et au regard de cette situation, les travailleurs de la santé humaine et animale à l’appel du SYNTSHA a décidé d’observer une grève de 48h pour exiger de leur ministère de tutelle, le traitement diligent et approprié de cette plate-forme revendicative minimale revalorisant la fonction soignante par la prise des mesures que sont : l’amélioration effective des conditions de travail, le renforcement de l’effectif des équipes de travail, l’amélioration des conditions de formation à tous les niveaux et le rehaussement des salaires.

Pour le responsable de la formation syndicale des agents de santé SYNTSHA, Gustave SOMDA « c’est une grève de 48h d’avertissement. Si à l’issue de cela il n’y a pas eu de réponse satisfaisante, nous pensons que nous allons nous donner les moyens de nous faire entendre. D’habitude chaque fois que nous allons en grève nous mettons en place le service minimum, mais pour cette fois-ci avec la colère des travailleurs, on a décidé de ne pas faire de service d’urgence pour amener le pouvoir à s’asseoir et discuter de façon sérieuse avec nous » nous a-t-il confié.

Pendant ce temps, ce sont les pauvres Burkinabè qui souffrent face à cette situation et qui implorent la grâce des infirmiers à reprendre le travail.

Une fois de plus, le gouvernement est interpellé à travers son ministère de la santé car c’est la vie de la nation qui en découle. Il faut vraiment prendre le problème à bras le corps et trouver des solutions idoines pour que les burkinabè puissent jouir pleinement de la vie.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 28 octobre 2016 à 05:36, par 10sur10
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Le ministre incompétent et insolent ne fera qu’aggraver la situation. La santé est un domaine très sensible et il faut être pragmatique pour espérer y réussir.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 06:01, par wil
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Mettons tous de l’eau dans notre vin car à ce rythme personne ne sortira gagnante. Une grève des agents de santé sans service minimum n’est pas loin de crimes contre l’humanité.

    Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2016 à 12:51, par Kôrô Yamyélé
      En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

      - WIL c’est à l’Etat de mettre de l’eau dans son vin ! Tous les travailleurs sont aigris, encore plus ceux de la santé avec un ministre arrogant qui n’a aucun respect pour eux et qui se vente à tout bout de champ d’avoir écrit la politique santaire pour Rock ! Il est médecin non ? Il n’a qu’à aller soigner tous ces malades à la place des autres agents de santé. Puisqu’il est gonflé et suffisant, ils vont lui montrer et et le dégonfler un peu. Qu’il aille au diable lui et ses protecteurs !

      Par Kôrô Yamyélé

      Répondre à ce message

      • Le 28 octobre 2016 à 18:23, par Sylvanus
        En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

        Est-ce que vous vous êtes relu un peu ? Est-ce que vous vous entendez parler ? C’est dommage que pour abattre un ministre, il faille laisser mourir les pauvres malades. Le ministre lui, perdra peut-être sa place et pourra se retrouver ailleurs, mais aucune des vies perdues par faute de soins minimums ne pourra plus être retrouvée nulle part que dans l’au-delà. Et puis, si le ridicule pouvait tuer ! Quand on conseille aux malades de s’adresser aux structures privées (Affiche sur la photo), qui sont les médecins qui vont les soigner dans ces structures privées ? N’est-ce pas les mêmes qui sont en grève ? Si, ce sont les mêmes ; les mêmes qui en temps normal même désertent leurs services pour prester dans les cliniques et autres structures privées ; les mêmes qui consultent dans ces structures privées chaque semaine sans jamais refuser de patients alors que dans les hôpitaux publics les rendez-vous sont fixés à 3 ou 4 mois. Je sais que c’est une rengaine, et ça me fait mal de m’attaquer ainsi à eux de manière globale parce qu’il y a quand même quelques uns qui sortent du lot et qui font qu’on se retient de proférer des malédictions contre eux. Mais quand même, il faut qu’ils fassent attention ! Les activités syndicales, plus qu’ailleurs, doivent être fortement encadrer au niveau de la santé, afin de trouver le bon milieu entre le droit légitime de se battre pour des conditions meilleures, et le devoir vis-à-vis de leur serment. Je n’en dirait pas davantage, sauf à dire à ce pseudo "Kôrô" que cette fois-ci je ne le reconnais pas. Ca va faire la deuxième fois que je commente vos publications, pour dire que j’ai souvent de la considération pour vos interventions. Alors restez sage SVP !

        Répondre à ce message

      • Le 28 octobre 2016 à 20:48, par Somé Miniature
        En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

        Bonne Analyse Koro Yamyélé. Bravo Aux Agents Paramedicaux Du Syntsha Et Honte Aux Membres Égoistes Du S Y M E B Qui Ne Peuvent Pas Travailler Seuls Et Les Paramedicaux Le Font Seuls Meme Jusqu’à L’ A I S Et AA Pendant Tout Le Week End. Donc Difference Sur Salaire D’accord Mais Équité D’indemnités.

        Répondre à ce message

    • Le 28 octobre 2016 à 20:08, par Adolfo
      En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

      Monsieur Will, si le Président du Faso et son Premier Ministre ont eu le courage d’augmenter de façon conséquente le salaire des magistrats en début 2016, alors qu’il n’y avais pas d’urgence à le faire, nous sommes tous conscient que le pays traverse une crise économique. C’est le gouvernement qui a ouvert la boite à pandore, il doit assumer les conséquences.

      Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2016 à 00:01, par tontonfantomas
      En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

      s’il ya des gens qui ont près d’un million de franc par mois après à peine 4 ans à l’université, chacun doit avoir sa part. le droit de grève est reconnu à la santé. pour éviter ce que vs appelez crime contre l’humanité, alors lutter pour la résolution des problèmes du personnel de santé car ça vs concerne aussi.
      ceci n’est qu’un avertissement

      Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 06:40, par Un vrai travailleur du CHUSS
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est dommage pour le SYNTSHA dont les responsables locaux sont entres en rébellion avec la direction nationale du syndicat pour faire vivre le supplice aux patients de l’ouest du Burkina. Une lutte ne s’engage selon l’humeur des militants "la colère des travailleurs a fait qu’il n’y pas de service minimum !". C’est plutôt la justesse de la plateforme qui devrait mobiliser les travailleurs et non la colère. Le secrétaire général national du SYNTSHA, monsieur Ouedraogo Pissyamba, en homme responsable, a déclaré au cours de sa conférence de presse que le service minimum sera assuré sur toute l’étendue du territoire national. Et les irresponsables locaux de Bobo se laissent emporter par une soit disant colère de la base pour décréter une grève sans service minimum. Qu’ils soient sanctionnés à la hauteur de leur forfait car en vérité en vérité ce sont des vrais ennemis du SYNTSHA qui travail à sa liquidation. Autre question : le syndicat des médecins du Burkina (SYMEB) n’a donc pas de militants au CHUSS pour que la grève soit suivie par tous les travailleurs hors mis ceux de l’administration ? Ce qui se passe au CHUSS n’est plus ni moins une pagaille orchestrée par une bande de paresseux qui sautent sur n’importe quelle occasion pour ne pas bosser.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 07:51, par Ya mame
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    On a l’impression que cette grève est dirigée contre les pauvres. les agents refusent de faire le service minimum et se retrouvent dans les cliniques, tt en sachant que les pauvres ne peuvent y accédés a cause du cout extrêmement élevé. Bcp de gents vont mourir lors de cette grève alors qu’ils ne sont responsables de la situation des agents de santé.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 08:05, par oeil de lynx
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Je suis toujours perplexe devant le manque de compassion du personnel soignant face à la souffrance des malades lors des grèves. Une grève sans service minimum dans les services de santé est juste pour moi un assassinat programmé des plus pauvres et des plus fragiles de notres société.
    Les syndicalistes de la santé doivent apprendre à respecter la souffrance du peuple dont ils font partie. Une grève sans service minimum est synonyme de morts en série dans des formations sanitaires où tout n’est déjà pas rose.
    En agissant de la sorte, le seul objectif qui sera atteint est de faire souffrir et de faire mourrir les pauvres malades.
    Vraiment dommage de voir celui qui doit soigner se transformer en celui qui doit tuer.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 08:31, par vision
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est vraiment dommage. La lutte syndicale a des règles. Le respect du mot d’ordre du BE national est un principe sacro-saint. Sinon le discrédit est rapidement installé et la portée ou l’impact recherché sera d’office compromis. Une lutte syndicale non ordonnée, non coordonnée, non homogène sur tout le territoire n’en est pas une. Une lutte syndicale est comme une négociation et donc se fait par étape ; commencer déjà par un abandon total de son travail, pour un domaine aussi sensible qu’est la santé, cela relève d’un déficit de conscience professionnelle et de manque d’esprit syndical. C’est à croire qu’il y’a un syndicat dans le syndicat. Est t-on prêt à accepter que notre propre mère, notre père, notre soeur ou frère qui vivent dans la Boucle du Mouhoun subissent ce que nous faisons subir aux Habitants des Hauts-bassins ou du Nord ? Eux aussi sont pourtant des êtres chers pour des Burkinabè au même titre que le sont nos proches pour nous. Luttons pour améliorer nos conditions de vie certes, mais ne prenons pas en otage la vie d’êtres innocents juste parce qu’ils sont malades. Tous nous sommes des malades potentiel. Il faudrait, cependant, aussi, que l’autorité soit plus réactive, plus proactive aux sollicitations du syndicat ; Sinon c’est la population prise en otage qui leur demandera des comptes. Dieu sauve le Burkina FASO

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:09, par kass
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    maintenant on vous comprends sinon lancer des mots d ordre de grève pour défendre le l ancien dg de la cameg pourtant vous êtes deux entités différentes pourtant vous m^me vous avez des revendications corporatistes. .

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:26, par M
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est pitoyable de ne penser qu’à sa petite personne en cette période où le palu fait des ravages. Mais Dieu les voit et tout se paye cash ici-bas

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:35, par M
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    La responsabilité des autorités tout autant que celle des syndicats est engagée : c’est irresponsable et même criminel de la part des syndicats d’aller en grève sans aucun service minimum en cette période où le palu fait des ravages. Les autorités doivent réquisitionner des gens ; licencier ceux qui viendraient à refuser d’obéir avec poursuites judiciaires
    Il faut que les malades engagent des actions en justice parce que c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 09:39, par M
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    La responsabilité des autorités tout autant que celle des syndicats est engagée : c’est irresponsable et même criminel de la part des syndicats d’aller en grève sans aucun service minimum en cette période où le palu fait des ravages. Les autorités doivent réquisitionner des gens ; licencier ceux qui viendraient à refuser d’obéir avec poursuites judiciaires
    Il faut que les malades engagent des actions en justice parce que c’est trop.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 10:21, par moi
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est vraiment dommage d’assister à de tels actes par ceux même qui sont censés nous apporté des soins médicaux. C’est révoltant, inimaginable, intolérable que certains agents de santé se transforment en assassins. Des vrais ennemis du peuple, ils doivent être sanctionnés avec la dernière rigueur.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 10:35, par warzat
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Des agents de santé prêts à renier leur serment pour de l’argent. Ce comportement sans service minimum, va entrainer une révolte des populations contre vous.Faire trinquer les pauvres populations pour des raisons pour lesquelles elles n’y peuvent rien. C’est le principe du mauvais élève. Dans le privé, c’est les mêmes agents qui y travaillent. On veut manger à tous les râteliers, ça n’est pas possible.On a son salaire de la fonction publique où on passe moins de temps et des émoluments dans le privé. Il est certain qu’avec l’état de droit, des mesures seront prises contre ceux d’entre vous qui dans le public, recommandent les cliniques privées où ils servent aux malades venus les consulter. Vivement que la réaction des internautes sur les réseaux sociaux, vous fasse comprendre que c’est un comportement à bannir.

    Répondre à ce message

    • Le 29 octobre 2016 à 16:23, par papou
      En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

      Monsieur warzat, vous bannissez une grève des fonctionnaires puisqu’il s’agit des fonctionnaires, tant pis si c’est la voie que vous avez choisi pour obliger un agent de santé à vous prendre en charge, révoltez-vous. Seulement je ne vous conseille pas de vous soigner par un agent santé qui vous entend à peine quand vous lui exposez votre problème de santé, parce qu’il est distrait et tenaillé par les problèmes sociaux. Pour bien soigner il faut être soi même soigné. Cherchez vos ennemis ailleurs, ne prenez pas un agent de santé pour adversaire.

      Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 10:43, par DOS
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Le BN doit prendre les sanctions qui s’impose contre les responsables du syndicat du CHU SS. "Grève se référer vers un centre de santé privé" on est où Dr Sanon Bakary ? ce n’est pas responsable messieurs du syndicat de souro Sanou.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 11:41, par ELHOÏME
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    J’ai dit dans un de mes messages que l’attitude de Rock va provoquer des revendications à n’en pas finir. Il aurait donner un peu à tout le monde, et les travailleurs se calmeraient un bout de temps. Mais il a opté de donner gros à un corps et voilà là où ça nous amène. Maintenant tout le monde revendique en usant de tous les moyens possibles.
    Je crois que le gouvernement doit réfléchir à une révision de la loi 081 afin de procéder à une augmentation des salaires des travailleurs de façon générale, car les satisfactions qui n’englobent pas tous les travailleurs provoquent toujours d’autres revendications.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 11:59, par Moaga
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Djaaaa la dengue va bien tuer les gens. Le syntsha à aussi raison le gouvernement de rock ne sen fou de la santé de la population. À Ouagadougou Ya plein de clinique qui sont mieux équipées que yalgado. La plupart de nos CmA et CHU sont des mouroires, les DG de CHR, les MCD et les ICP sont les plus grand dealeurs du monde medical, les medecins spécialistes sont déçus découragé et préfèrent courir comme des écervelés dans les cliniques, ceux qui travaillent dans nos hôpitaux se sont les élèves stagiaires (médecins comme infirmiers) en attendant de rejoindre leurs aînés dans les cliniques.
    Notre système de santé va mal et avec ce jeune ministre de la santé rien ne va s’améliorer car il manque de sagesse.
    On est mort seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 12:19, par Génération future
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est méchant ce que vous faite. J’espère qu’après avoir fait mourir les plus vulnérables, vous serez capables de vous mirer dans une glace. J’espère également que vous n’irez plus dans les églises ou les mosquées pour demander la miséricorde de DIEU.
    Vous avez oublié que c’est la nation entière qui a assurer votre formation avec la contribution de ceux que vous refusez de soigner.
    Etes vous vraiment obligés d’être aussi méchant ???????

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 13:10, par Alexio
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Vous etes des assassins si le service minimum est entrave. Vous avez aussi brule les pactes deontologiques de votre profession en faveur de l argent. Alors que beaucoup d entre vous s exerce dans la pratique parallelle au privee qui sont consignes sur la porte vous mettez en danger la tierce personne qui est mis en otage avec ce chantage horrible.

    N abusez pas vos droits de greves. Comment un pays comme le notre pauvre peut se decoller avec les renvendications bien que fondees ne doivent pas saper le dialogue du bon sens. Meme les pays petroliers par les cours du petrole n arrivent plus a booster les memes standing de leur developpement.

    Blaise Compaore et sa bande ont voles 500 milliards des revenus de notre Or qui devraient etre investis dans des secteurs comme l education et la sante.

    C est ca la realite.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 13:23, par Gendarme Faché
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est bien comme ça . Ils recurpereont l’argent des magistrats pour ameliorer la vie des honnêtes travailleurs

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 14:07, par Le citoyen
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Tous ceux qui sont mécontents parce que y a pas service minimum là, allez y aussi en grève et assurer votre service minimum. Si vous savez tous que le secteur de la santé est si sensible vous ne devrez même pas attendre de voir le personnel soignant aller en grève pour vous mettre à vous plaindre mais vous auriez dû plutôt vous levez bien avant pour demander à l’Etat de prendre ce secteur au sérieux (avec les condition des travailleurs du secteur bien sûr).

    Chers infirmiers, médecins et vétérinaires, je vous soutiens. Battez-vous pour l’amélioration de vos conditions de vie et de travail. Ce n’est pas parce que votre domaine est sensible que vous devez mourir de misère. Si chacun a conscience que le domaine est bien sensible, chacun doit travailler à ce que les conditions de vie et de travail du domaine s’améliorent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 14:44, par Nikiema
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    le gouvernement en cédant facilement face aux magistrats a ouvert la porte aux grèves et revendications dans tous les ministères ;les grévistes ont parfaitement raison ;si un magistrat burkinabé qui vient de commencer sa carrière touche plus 750 000 fr cfa donc il y a de l’argent pour augmenter le salaire de tout le monde.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 15:11, par TANGA
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    C’est une grève sauvage.
    Pourquoi ne pas demande à l’ONEA ou à la SONABEL de grever de votre part ?
    Tout le monde est prêt à revendiquer ; Ok, allons seulement. Si nous ne faisons pas attention, un petit sergent viendra mettre tout le monde au pas.
    Le travailleurs de la santé, WAGDA ! Quand les produits arrivent dans les hospitaux, qui les volent ? ce ne sont pas les malades qui se cherchent et ne savent même pas où sont vos magasins.
    Pire, vous spécialistes de la santé, vous détraquer le matériel avec lequel vous travaillez, par ce que vous avez ouvert une clinique en ville. C’est d’ailleurs là que vous faites diriger les malades.
    Ça va se savoir !!!

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 16:18, par Citoyen
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Vraiment, mon pays est au bord du précipice ! En lisant les réactions, un internaute disait : "un petit sergent prendra le pouvoir un matin et vous fera marcher au pas" . J’ai un grand respect pour les agents de santé mais je croyais pas que leur syndicat était capable d’une telle chose pour un pays qui en béquilles !
    J’ai entendu dire dans une commune rurale : " laisser-les, un jour viendra pour eux aussi"
    Ce message est très très fort !! Oui les agents de santé sont dans leur droit mais je pense que le syndicat aurait dû faire les choses autrement !
    Au nom du caractère sacré de La Vie, les ancêtres et les mannes de la Terre du Burkina vont demandera le compte de ce comportement !

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 16:45, par commerçant burkinabè à yaabr taaga
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    svp cher internautes, tous les fonctionnaires du burkina faso sauf les magistrats iront en grève. les RSS ont travaillé pendant 27 ans avec blaise. ils sont comptable de la situation actuelle du pays. les magistrats ont fait un deal avec le régime de Rock. mettez nous dans les conditions et tous vos dossiers seront vide et vous serez blanchi. c’est tout. certains magistrats disent qu’ils pensaient pas que le gouvernement va céder facilement à ce que eux ils ont démandé. ils ont demandé plus pour qu’au finish ils gagnent quel que chose et on les donnent tout.
    le gouvernement dit au autre fonctionnaire y’a pas l’argent, les caisse sont vides. les grèves vont se généraliser et certains corps chargés de mobiliser les ressources publiques vont emboiter le pas de leur frères fonctionnaire pour q’ensemble l’Etat sache que meme dans une famille si tu as des enfants, evite de favoriser certain et dire aux autres que tu n’as plus rien.
    le deal entre RSS et le magistrats va etre mis au jour par les journalistes investigations.
    Blaise a pu fuir, mais je ne pense pas que les autres auront cette chance là.
    bravos les agents de santé, courage, courage , courage, plus de jours de grève. nous allons vous rejiondre bientot.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 17:13, par Salou
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Seule la lutte paie au BF. Les autorités n’ont jamais compris autre. il faut des dégats pour quelles soient menacé avant d’agir. C’est un secteur social très sensible et les malades qui vont votés ce RSS comprendront peut-être la necessité d’une véritable équité. Ce RSS ont manqué le cas d’équité sociale dans leur politique à tous les niveaux. Le fossé entre les riches et les pauvres s’est accru plus que sous le Blaiso. Enfin de compte comme le Blaiso national, ils n’ont aucune politique viable à part l’envie de rester au pouvoir. Sécurité = médiocre, repartition équitable des richesses = médiocre, investissements= mediocre. Le developpement sera difficile dans ces conditions. Courage à tous les syndicats et à la grande population silencieuse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 octobre 2016 à 18:00, par en verité je vous le dis
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Que ceux qui n’ont pas les moyens pour aller dans une clinique n’ont qu’à s’en prendre aux autorités et laisser les agents de santé tranquille.Si votre santé est si importante c’ est parce que des gens se sacrifient pour vous donc vous aussi sacrifier pour eux une fois.C’est a cause de service minimum que le gouvernement sort dire tout temps que la gréve n’est jamais suivi vous voyez si ceux qui vous dirigent n’arrivent pas à anticiper a qui la faute.C’est a cause des salaires misérables que les agents de santé se ruent dans les cliniques pour avoir un peu regarder comment ils courent partout ils n’ont plus une vie de famille vous pensez c’est une joie pour eux de prendre la garde tous les jours pendant que vous êtes couchés dans vos lits entrain de ronfler .dites aux dirigeants d’améliorer leur condition de travail et vous verrez.Avec le pléthore des écoles de santé qu’ils aillent recruter les élèves pour venir assurer le service minimum.que tous ceux qui n’ont pas l’argent pour aller dans les cliniques parte à kosyam le président s’occupera de vous.
    Il faut que le gouvernement convoque tous les syndicats des travailleurs pour une discussion franche afin de trouver une solutions à ses gréves à ne point finir il faut que les gens sachent qu’il n’y a pas une fonction qui mérite mieux qu’une fonction c’est la pluralité des fonctions qui fait leur complémentarité si on dit parce que tel corps fait rentrer l’argent donc un traitement spécial alors un enseignant qui éduque quel sera son traitement un agent de santé qui soigne un malade quel sera son traitement etc certes ya des services qui courent des risques plus que d’autres donc ensemble avec les différentes propositions on verra ce qui est meilleur car ça sera un pacte de la fonction publique certains vont perdre un peu mais c’est l’esprit de solidarité et de construction du pays qui gagnera il faut que les gens arrêtent de diaboliser les agents de santé car personne ne peut être heureux face aux souffrances des autres

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2016 à 00:28, par tontonfantomas
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    ALLONS SEULEMENT, je pense qu’on peut appeler les magistrats pour assurer le service minimum

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2016 à 06:13, par sidyala
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Quand c’est la santé ki grève ont les traite de fous d irresponsable de manque de professionnalisme voyez par vous parmi tous les ministères quel sont ceux ki sont mals traités c’est eux pourquoi ? ??? Pourtant ils sauvent des vies tous les jours.
    Le problème ne devrait pas se poser . Au lieu de les traiter de tous les maux encourageons les pour qu’ils puissent tjr avoir le courage de sauver des vies. Ils laissent leur famille pour veiller tout en combattant contre la maladie des populations
    Un peu de respect pour eux les gars

    Répondre à ce message

  • Le 29 octobre 2016 à 10:43, par citoyen
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Bonjour, c’est une grêve dont les consequences sont très graves. Il faut que l’Etat prenne ses responsabilités en sanctionnant cette greve quand bien meme ya droit de greve. C’est la periode la plus grave du palu en tout cas à Ouaga. Je ne peux pas imaginer qu’un syndicat responsable accepte d’aller en grêve en ce moment critique. Ou bien la reussite de votre greve se mesure au nombre de deces ?
    C’est la pire des greves qui puisse exister car le moment est très mal indiqué. ce sont les pauvres innocents qui en paient le prix.Frequentez les centres de santé, vous allez constater les ravages du palu. Je pense que cette grêve doit etre sanctionnée avec la dernière energie et que toute la population doit denoncer leur attitude. Car c’est de la pure criminalité. Si vous n’etes pas satisfaits il faut demissionner que de tuer des innocents à cette periode de ravage du palu sans service minimum.

    Répondre à ce message

  • Le 30 octobre 2016 à 12:40, par ouie sensible
    En réponse à : Grève des agents de santé : Le CHU Souro Sanou de Bobo-Dioulasso paralysé

    Quand les agents de la solde grèvent et bloquent les salaires, les médiats, au niveau du péage etc... pas de problème, svp, un peu de respect pour les agents de santé ; vous pensez que eux aussi ne perdront pas un parent ? Pour le RSS comme tous les dirigeants de ce pays il faut taper fort pour que l’on t’écoute..bref, sensible sensible et très sensible, donc , comme le disait un avant moi, la population ne doit pas attendre que la grève arrive pour critiquer inutilement ; parce que vous êtes d’autres corps si seulement si vous étiez de la santé vous auriez pensé autrement. Conditions de travail : nos centres de santé se prennent en charge et s’équipent en matériels par les recettes COGES, avec cette gratuité qui ne ressemble à rien sauf désolation, car plus de médicaments , seul le paracétamol est disponible,le reste en officine privée, est-ce juste ? AAAAH !!!! Soyez raisonnable. Après les agents de sécurité ce sont les plus exposés,les plus en insécurutés : risque de maladies et meme d’agression, sans une prise en charge sanitaire sinon sa poche pourtant ils se battent pour un temps soit peu vous satisfaire, ayez du respect pour eux ! mreci....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés