« Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

LEFASO.NET | Propos recueillis par Oumar L. OUEDRAOGO • mardi 25 octobre 2016 à 03h10min

L’affaire fait bruit depuis un moment à travers des médias. Elle oppose, à l’origine, le directeur de la SACOM (Société africaine de commerce), Ousmane Ilboudo à Alidou Ilboudo, précédemment gestionnaire-caissier dans ladite Société. Ce dernier est accusé de « détournement de fonds ou abus de confiance ». Par un communiqué en date du 10 octobre 2016, la Fédération Nationale des Associations du Secteur Informel (FENASI) traduisait sa consternation sur le sort réservé au dossier par la justice burkinabè et « condamnait avec fermeté le comportement de la justice vis-à-vis de ce dossier ». Le premier concerné, le directeur de la SACOM, Ousmane Ilboudo, lui, ne décolère pas vis-à-vis de la justice. Du moins, de certains acteurs dont il cite ouvertement les noms. Il promet dévoiler publiquement les jours à venir, des « pratiques graves » au sein de la justice. En‘’attendant’’, nous l’avons approché et voici comment il reconstitue les faits.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
« Le juge a tenté  plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

Lefaso.net : Depuis quelques jours, on note des sorties publiques de votre part pour dénoncer des actes dont vous dites être victime de la part de la justice. Du moins, de certains de ses acteurs, singulièrement de magistrats au sujet d’une affaire qui vous oppose à votre neveu. Pouvez-vous nous retracer le problème ?

Ousmane Ilboudo  : Ilboudo Alidou est un des enfants de mon grand-frère. En 1998, je suis rentré au village à Pouytenga, pour le faire venir à Ouaga afin qu’il m’aide dans mes affaires. J’ai créé une petite entreprise pour qu’il puisse gérer. En 2003, j’ai fermé cette entreprise et je l’ai envoyé dans mon magasin pour qu’il gère. Nous vendons au moins douze produits(vente de tomate, lait, huile, spaghetti, des pagnes, etc.). Alidou (Ilboudo) était en charge de délivrer les factures et de faire des dépôts en banque (gestionnaire-caissier). C’est lui également qui faisait les dépenses dans le cadre de mes affaires. En 2007, j’ai eu des problèmes de santé qui m’ont obligé à quitter le pays pour des soins. De retour, j’ai constaté des problèmes dans les comptes. En 2009, j’ai fait une rechute qui m’a immobilisé pendant trois mois à l’extérieur. J’y ai passé deux mois et quand je suis rentré au pays, j’ai eu un moment de convalescence qui a duré encore deux mois à la maison, je ne venais pas au travail. Il (Alidou) pensait certainement que je n’allais pas survivre.

Donc, il a ramassé tous les fonds. Le 10 janvier 2013, l’affaire a finalement éclaté au grand jour et a été portée à la Brigade de gendarmerie de Boulmiougou. Je l’ai conduit là-bas pour des besoins d’enquête. Il a déclaré là-bas que la somme qu’il a priseétait de 115 millions alors qu’il avait lui-même reconnu auparavant avoir détourné plus de 160 millions. Au terme de sa détention, la gendarmerie l’a déféré à la MACO (Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou). Mais, quand on l’a conduit à la Gendarmerie, j’ai dit que pour des besoins de l’enquête, c’est mieux que la clé du coffre-fort reste avec lui et que moi, j’avais seulement besoin de la clé de la porte (magasin). Le jour où la Gendarmerie devait venir pour les vérifications, Alidou (Ilboudo) a pris les clés du coffre-fort pour jeter dans les toilettes à la Gendarmerie. Pour cela, la Gendarmerie était obligée de chercher une autre clé (faire fabriquer) pour ouvrir le coffre-fort mais elle n’a trouvé qu’environ un million dans le coffre-fort.

Lefaso.net :…et l’affaire est maintenant partie en justice ; où en êtes-vous ?

Ousmane L. Ilboudo : A partir de la justice, c’est le juge … (un juge d’instructions dont nous tairons le nom) qui s’est saisi du dossier et il m’a délivré des convocations pour remettre aux créanciers de Alidou (puisqu’il avait dit que la somme qui manque, c’était en réalité des crédits qu’il avait accordés à des clients). Le lendemain, le juge m’a appelé pour me dire qu’il y a un avocat qui lui a adressé une correspondance et qu’il voudrait savoir si c’est mon avocat. J’ai répondu par l’affirmatif.

Il m’a ensuite dit qu’il n’aime pas cet avocat, parce qu’il ne connaît pas d’arrangements. Il m’a dit que si c’est Me Proposer Farama qui est dans ce dossier, lui, il ne peut pas m’aider. Je lui ai dit qu’il n’y a pas de problème. J’ai alors compris que ça n’allait pas bien se passer. Deux jours après, il m’a encore rappelé pour m’informer que le procureur (du TGI Ouagadougou) dit que Alidou a ouvert un compte pour y mettre l’argent. J’ai neuf comptes, pour les besoins de l’enquête, j’ai dit de tirer l’état pour voir s’il y a effectivement eu des mouvements sur mes comptes. Mais jusqu’à ce jour, rien n’a été tiré comme états. J’ai en plus dit : il y a un registre où passent tous les mouvements, je l’ai envoyé chez le juge (juge d’instructions, ndlr) mais ça a fait deux mois là-bas et sans suite. Un jour, la banque (une des banques de la place) m’a appelé pour m’informer que la justice demande mon relevé. J’ai rappelé le juge (d’instructions) qui m’a dit que c’est lui qui a demandé parce que Alidou (Ilboudo) a dit qu’il a versé l’argent dans trois comptes. Il a tiré, je suis réparti avec mon registre pour comparer. Mais rien n’a été trouvé. Après, le juge me fait savoir par la suite que le procureur dit que la personne sous le nom de laquelle Alidou a ouvert le compte est son beau-frère, de le relâcher donc. Il (ami à Alidou) avait fait quelques jours à la MACO. Sur les comptes de cet ami, il a versé deux milliards 630 millions. L’affaire a eu d’autres implications au niveau de la justice parce que des juges ont voulu gérer des questions d’argent directement alors que ça ne relevait pas de leurs compétences. Ils ont commencé en quelque sorte des affaires…

Lefaso.net : Et votre avocat, Me Farama, s’est-il effectivement retiré ?

Ousmane L. Ilboudo : Non, parce que je savais que ces juges-là voulaient m’escroquer. L’avocat a même appelé le juge pour lui demander pourquoi il ne voudrait pas qu’il gère ce dossier. Il lui a dit que c’est plutôt moi qui ne l’avais pas bien compris…Finalement, l’affaire a abouti à un non-lieu. Me Farama a dit qu’il n’était pas d’accord. Donc, il a interjeté un appel devant la Cour d’appel.

Lefaso.net : C’est à quel moment l’appel a été interjeté ?

Ousmane L. Ilboudo : C’est vers juillet 2013. Je suis allé voir le procureur général pour lui expliquer et lui apporter mes preuves. Il m’a accompagné à la Brigade de Gendarmerie de Kosyam pour que là-bas, l’on puisse l’aideravec les enquêtes. Quand ils ont arrêté Alidou, ils ont trouvé plus de 40 millions en liquidité, un camion remorque qu’il a acheté, une maison bien construite avec lui et un numéro téléphone qu’il utilisait pour escroquer les clients. Trois jours après l’arrestation de Alidou (Ilboudo), le procureur (TGI) a ordonné à la Gendarmerie de mettre le petit (Alidou) en liberté provisoire. C’est là que la Gendarmerie lui a fait savoir qu’elle répond que des ordres du Procureur général et qu’en plus, il ne s’agit pas de la même affaire. Alidou avait reconnu avoir pris 115 millions FCFA alors qu’on a retrouvé plus de 40 millions de francs en espèces sur lui, une remorque, une maison etc. Alidou a lui-même expliqué que lorsqu’il est sorti de la prison, c’est le juge (d’instruction) et un autre magistrat qui lui ont dit de changer les papiers du camion-remorque pour mettre le nom de son grand-frère. La gendarmerie a appelé ce dernier qui a confirmé et il a même dit le jour où ça a été fait. Avec les preuves, la gendarmerie a envoyé Alidou (Ilboudo) au palais. Mais, le même soir, les mêmes juges l’ont libéré et il est venu à ma boutique ici pour partager de l’argent aux employés.

Lefaso.net : … Il est venu distribuer de l’argent à vos employés, c’était devant vous ?

Ousmane L. Ilboudo : Oui et c’était devant moi.

Lefaso.net : Vous avez donc interjeté appel ?

Ousmane L. Ilboudo :Entre temps, on m’a fait savoir au niveau du tribunal (de grande instance) que comme le dossier a été envoyé à la Cour d’Appel, eux, ils ne retrouvaient pas les traces. Je suis allé 22 fois à la Cour d’Appel en vain, je n’ai pas retrouvé le dossier (parce que le dossier n’a pas été transféré). J’ai expliqué ça au ministre de la justice (sous la transition, ndlr) qui avait confié le dossier à un de ses conseillers. Comme le dossier n’avançait pas, j‘ai menacé d’aller parler de l’affaire dans la presse. C’est-là qu’ils m’ont dit que je vais gâter leur travail, si je faisais ça. Par la suite, ils ont retrouvé le dossier qui a été transmis à la Cour d’Appel. Et un jour, je me présente à la Cour d’Appel pour avoir des nouvelles de l’avancement, et on me dit que le verdict a été rendu la semaine dernière. Sans m’informer et sans informer mon avocat. C’était en mars 2016. Mon avocat a alors écrit au Parquet pour demander qu’on ressorte le dossier pour faire des enquêtes propres. Mais notre demande n’a pas été acceptée.Après ça, j’ai saisi l’ASCE-LC en avril (2016)avec les preuves. L’ASCE-LC a saisi la gendarmerie et la section de recherche m’a appelé pour me montrer d’autres actes encore plus graves. Le petit (Alidou Ilboudo) a, par des pratiques, ruiné plusieurs gros clients à qui je suis obligé actuellement de venir en aide pour assurer leurs besoins quotidiens. Le nouveau dossier de 135 entre les mains de la brigade de gendarmerie de Kosyam est introuvable, on ne sait pas où ça se trouve. Au niveau de la Cour d’Appel, c’est un non-lieu aussi. Depuis mars (2016), j’ai soumis mon dossier au ministre de la justice mais jusqu’à ce jour, pas de réponse. Je ne sais donc pas ce qui se passe.

Lefaso.net : Que dit votre avocat ?

Ousmane L. Ilboudo : Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat qui a dit que lui, il n’est pas dans ce genre de pratiques. Le petit Alidou (Ilboudo) est même en train de construire pour le juge. Il y a trois juges dont je peux dire qu’ils ont eu,en tout cas, pour eux dans ce dossier. Je n’ai pas peur de le dire ouvertement. J’en ai parlé sur des radios et j’ai entendu que la justice dit qu’elle va m’appeler. J’attends seulement cet appel, parce que j’ai beaucoup d’éléments accablants à révéler. J’ai même expliqué que Madame Lopez (Safiétou Lopez/Zongo, présidente d’honneur du CCNOSC, ndlr) a totalement raison sur les pratiques qu’elle dénonce au sein de la justice. Moi-même, j’attends cet appel de la justice. En tout cas, si on m’appelle, je vais tout dire.

Lefaso.net : Que devient donc votre neveu, Alidou Ilboudo ?

Ousmane L. Ilboudo : Il est devenu un grossiste, il commande avec un de mes fournisseurs, il fait de grosses commandes. Il vend les mêmes marchandises que moi maintenant. Il fait des commandes de centaines de millions. En tout cas, il y a des choses si je vous dis, vous allez être très déçus. En tout cas, les jours à venir, je vais révéler des choses (sur la justice), même s’ils veulent ils n’ont qu’à m’emmener à la MACO.

Propos recueillis par Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 25 octobre 2016 à 03:10, par Ché
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    J’ai des larmes aux yeux. J’ai mal, très mal ! Dites moi que je rêve !
    Voyez comment notre justice est gangrenée. Quand on sait qu’aucun peuple ne peut se développer sans justice.
    Moi je réclame un jugement public de ce dossier.
    Voilà comment nous avons des voleur qui doivent dire le droit.

    Le pauvre a raison sur toute la ligne ! Heureusement qu’il est vivant.
    Dieu fera ta justice.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 08:04, par Salif
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Amen !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2016 à 18:37, par Tapsoba R(de H)
        En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

        Après avoir écouté le playant Ousmane Ilboudo en Mai 2016(pas en 2015 comme j avais mentionné tantôt) LObs avait interviewé l accusé,Alidou Ilboudo pour entendre sa version des faits : Avec la permission de lefasonet et pour permettre une bonne appréciation,je le reprends ici :
        - "Burkina Faso : Odyssée judiciaire de Concorde - « Ousmane croule sous le poids des dettes. Même l’air qu’il respire, c’est le crédit des banques »
        - INTERVIEW
        Par Abdou Karim Sawadogo
        « Dans une interview publiée dans notre livraison du lundi 16 mai, l’opérateur économique Ousmane Ilboudo, plus connu sous le sobriquet "Concorde", nous a raconté son odyssée judiciaire dans l’affaire qui l’oppose à Alidou Ilboudo, un de ses anciens employés qu’il accuse d’avoir détourné autour de 2 milliards 400 millions de francs CFA, ce qui aurait mis son entreprise en difficulté.

        Comme promis, nous avons rencontré le mis en cause, qui réfute catégoriquement les accusations portées contre lui et ne manque pas de contre-attaquer par des mots parfois durs.

        Selon lui, "Concorde" n’a jamais possédé de milliard et se fait de la « publicité » pour pouvoir relancer son activité, vu qu’il est endetté jusqu’au cou.

        Comme le précédent, cet entretien a été réalisé en langue nationale mooré. Ainsi, nous nous excusons d’avance pour la distorsion que pourrait entraîner la traduction en français. Lisez plutôt !

        Présentez-vous à nos lecteurs.

        Je m’appelle Ilboudo Alidou, natif de Pouytenga. Mon ancien patron, Ousmane Ilboudo, dit Concorde, est un de mes oncles paternels.

        Je fréquentais quand il a demandé à mon père de me confier à lui pour l’aider dans son commerce.

        C’était en 1999, j’avais 15 ans. Je n’ai pas demandé à travailler avec lui, mon père non plus n’en a pas fait la demande.

        Quelle classe faisiez-vous quand il est venu vous chercher ?

        Ce n’est pas important. Que j’aie un bac + 20 ou pas, ce n’est pas le plus important dans cette affaire qui m’oppose à Ousmane. Moi, je ne me vante pas comme lui ; je ne suis pas en quête d’emploi pour étaler mon niveau d’études dans la presse.

        Quel genre de travail faisiez-vous au début ?

        Nous vendions de la friperie au marché de Zabr-Daaga, mais son commerce avait commencé à ne plus prospérer comme souhaité, si bien qu’Ousmane avait opté de ventre des pagnes et de l’huile alimentaire.

        Que faisiez- vous exactement dans son activité ? Je l’aidais à vendre, mais en 2004 on m’a confié la caisse.

        Je recevais ainsi les recettes d’Ousmane ainsi que celles de son grand frère - El hadji Moussa, qui n’est plus de ce monde - de même que celles de son jeune frère, El hadji Soumaïla.

        Dans quelles circonstances vous-êtes vous séparés ?

        Beaucoup de clients avaient l’habitude de verser de l’argent en attendant d’être servis en marchandises. Mais il y eut un temps où Ousmane m’a dit que l’agent perçu des commerçants qui attendent nos produits n’était pas dûment versé dans son compte.

        On a alors arrêté les comptes un jour et on est tombé sur un montant de 115 millions : soit c’étaient des clients qui nous devaient, soit c’étaient des clients qui avaient versé leur argent et attendaient d’être servis. Ce jour, il m’a dit qu’il allait faire appel au comptable pour y voir plus clair.

        Mais quelque temps après, il m’a pris dans son véhicule pour, disait-il, me confier à son avocat. Grande a été ma surprise quand il m’a amené à la gendarmerie de Boulmiougou.

        On y a aussi fait le point des clients à qui nous devions et celui de ceux qui nous devaient pour tomber sur le même montant.

        Après 20 jours passés à la gendarmerie, j’ai été déféré à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou. Beaucoup de créanciers sont venus payer devant les juges ou à la gendarmerie, mais je n’en sais pas le montant total à la date d’aujourd’hui.

        Si ce n’est pas un secret, peut-on avoir une idée de votre salaire au sein de l’entreprise quand vous y travaillez ?

        Je n’avais pas de salaire ; on a commencé par me donner 500 F CFA par jour ensuite 1000 F.

        Quand je commençais avec lui, "Concorde" n’avait même pas une seule cour à Ouaga, il vivait en location à la Patte d’oie dans un « chambre salon » avec deux autres personnes.

        Pourtant, il est dit qu’il était propriétaire d’édifices, bien avant votre arrivée à Ouaga, le site abritant le siège d’Airtel, acquis depuis 1996. Qu’en dites-vous ?

        Je ne le crois pas. Peut-être qu’il vivait « caché » mais ce dont je suis sûr c’est qu’il ne pouvait pas réunir 100 millions de francs CFA lorsque je commençais avec lui.

        La preuve, il vivait, comme je viens de le dire, en location dans une maison sans électricité avec une batterie et une télévision noir blanc écran 14. Je vous assure que l’acide de la batterie a mis beaucoup de mes vêtements hors d’usage.

        Revenons à votre rémunération ; c’est quand même étonnant que vous gériez des millions sans salaire et que vous ayez toujours le cœur à l’ouvrage ?

        C’était un travail de famille, on nous encourageait à faire prospérer l’entreprise, considérée comme un champ collectif. Aujourd’hui, je me rends compte que je me suis ainsi mis en retard : j’ai 34 ans alors que je n’ai ni femme ni enfant.

        Beaucoup d’enfants qui sont arrivés à Ouaga au même moment que moi sont bien loin aujourd’hui. Moi, je n’ai que cette moto que m’a payée mon grand frère (Ndlr : il nous montre sa moto d’une valeur d’1 million et demi appelée 135).

        Ce qui me sidère, c’est qu’on a commencé par parler d’une affaire de 115 millions et que tout d’un coup on parle de plus de 2 milliards 400 millions sans brandir la moindre preuve.

        Vous aviez, semble-t-il, au moins sept (7) comptes de tierces personnes où vous versiez votre argent.

        Tout ça est archifaux. Je n’ai que deux comptes : l’un à la BOAet l’autre à Coris. Si après vérification on y trouve plus de 500 000 F, je suis prêt à me livrer.

        On vous accuse pourtant de mouvementer les comptes de prête-noms et d’avoir des biens colossaux au nom d’autres personnes ; que répondez-vous à cela ?

        Qu’on appelle les intéressés et qu’on vérifie ; la charité bien ordonnée commence par soi-même ; pourquoi je me ferais ce tort ?

        Un des faits notoires cités par votre ancien patron, c’est le cas de Zida Yaguibou à qui vous aviez pris 60 millions FCFA pour lui restituer, trois mois après, un bénéfice de 18 millions, qu’en dites-vous ?

        Ce sont des pratiques connues par le patron, le monsieur n’avait pas pu récupérer sa marchandise ; il m’a alors demandé de la revendre et il a eu ce bénéfice.

        N’était-ce pas une concurrence déloyale que vous faisiez à votre patron dans ce cas ?

        Je vous ai dit que rien n’était fait à son insu. Si je suis un délinquant, c’est que c’est lui qui me l’a appris, puisqu’il m’a pris dès mon adolescence. Moi, j’usais de stratégies pour renflouer ses comptes, ça c’est connu.

        Quelles étaient ces stratégies ?

        C’était de proposer aux clients de venir verser de l’argent en leur faisant miroiter les produits toujours en douane. Cette pratique, ce n’est pas moi qui l’ai instituée.

        Mais ça peut marcher si vous tenez toujours parole et si l’argent récolté est versé là où il faut, n’est- ce pas ?

        Justement ! C’est pourquoi il n’y a pas de problèmes.

        Mais que faisiez- vous de l’argent que vous preniez des clients ?

        Soit je le versais dans le compte d’Ousmane pour diminuer ses dettes, soit on l’utilisait pour régler des frais de transport.

        Vous dites que vous n’aviez pas de salaire, pourtant, vous comme les autres employés, dit-on, aviez une prise en charge totale qui couvrait même les membres de vos familles : un logement climatisé, des soins médicaux, une pension alimentaire...

        Je n’ai jamais dormi dans une maison climatisée ; il y avait certes des climatiseurs là où je dormais mais seulement à titre ornemental puisqu’ils ne fonctionnaient pas.

        En plus, je ne suis pas maladif pour être soigné ; s’il a des preuves, qu’il les brandisse. Je n’ai jamais reçu 100 000 F d’Ousmane comme argent de poche, pourtant il le claironne partout ; c’est du pur mensonge.

        Revenons à l’objet du litige. En plus des 115 millions décelés par la gendarmerie de Boulmiougou, celle de Kosyam aurait vu les traces de 215 autres millions et une remorque pleine d’huile. Votre réaction ?

        Dès ma libération, beaucoup de commerçants m’ont remis leurs marchandises à vendre, notamment de l’huile alimentaire et de la mayonnaise. La gendarmerie de Kosyam m’a arrêté entre-temps, effectué des perquisitions chez moi et contacté tous mes fournisseurs.

        Cela m’a conduit devant le juge qui m’a fait libérer. Malheureusement, les fournisseurs ont maintenant peur de travailler avec moi.... » A suivre

        Répondre à ce message

      • Le 25 octobre 2016 à 18:39, par Tapsoba R(de H)
        En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

        Suite...
        - Ne pensez-vous pas qu’il était prématuré de vous engager dans la même activité que votre patron, vu le contentieux qui vous oppose ? C’est comme si vous vouliez le narguer ou lui faire de la concurrence.

        Que voulez-vous que je fasse ? M’asseoir et mourir de faim ? Ça, je ne l’accepterai pas. Quand on m’accuse d’avoir détourné plus de deux milliards, cela veut dire que mon patron est multimilliardaire.

        Je vous assure que c’est loin d’être le cas. Ousmane ne jouit pas de toutes ses facultés, excusez-moi d’être aussi dur, et mérite d’être soigné. Il suffit de mener des enquêtes sur sa vie pour vous en convaincre.

        Tout ce qu’il a dit dans votre journal vise un seul objectif : se faire une publicité et avoir la confiance de ses partenaires.Ses comptes et les impôts sont là pour témoigner de la réalité. Contrairement à ce qu’il prétend, il n’a rien à l’extérieur, pas même un seul carton. J’avais décidé de ne pas parler, car il ne faut pas répondre au coup de pied de l’âne.

        Mais quand on a un âne têtu, il faut une verge pour le redresser. Ousmane n’a jamais possédé de milliard de francs. Même dans une banque, on ne peut en trouver facilement si ce n’est à la BCEAO. En tout cas, si j’avais une telle somme, ça se saurait aisément.

        Il semble que vous êtes fort, si bien que dans l’appareil judiciaire vous avez même bénéficié de l’appui de certains acteurs de la chaîne. Quel commentaire cela vous inspire ?

        Dans la boutique d’Ousmane j’ai toujours travaillé du 1er au 31, de 7h à 21h ; je n’ai pas le temps de faire la connaissance de qui que ce soit, en tout cas, pas d’autorités administratives de quelque niveau que ce soit.

        Je ne connais ni juge ni agent de sécurité ; c’est dans cette affaire que j’ai appris ce qu’est la justice et j’ai compris qu’elle est terrible.

        Ne pensez-vous pas que l’affaire pouvait être résolue en famille ?

        Ni moi ni Ousmane n’avons choisi d’être de la même famille ; personne n’a payé pour être membre de cette famille, c’est Dieu dans sa souveraineté qui en a décidé ainsi.

        Il a même dit en famille que l’affaire qui nous oppose se chiffre à 115 millions et il n’a pas voulu s’engager dans la voie de la conciliation malgré les nombreuses exhortations des sages de la famille.

        Je défie tous les enquêteurs du Burkina, tous les corps habillés confondus, Ousmane, ses femmes et tous ses enfants de trouver un bien de 2 millions de francs CFA dont je suis propriétaire.

        Si j’étais aussi riche qu’on le pense, je me serais attaché les services d’éminents avocats de tous le pays et même de la France pour me défendre. Pourquoi n’ai-je alors aucun avocat ? Vu ma situation, je n’en veux même pas.

        Il « boit mon sang » pour foutre mon avenir en l’air. J’insiste, il faut qu’on mette Ousmane en observation pour mieux s’occuper de lui.

        Son frère qui est décédé par suite d’une crise cardiaque au stade avait ses 64 millions avec moi, mais j’ai restitué l’argent alors que j’aurais pu le détourner facilement.

        Apparemment beaucoup d’argent a circulé entre vos mains...

        C’est ça aussi, le commerce. Je voudrais conclure en demandant aux autorités de mener une enquête minutieuse sur Ousmane : pour avoir une idée de son état de santé, et pour voir clair dans ses comptes.

        Ousmane n’a pas l’argent comme il s’en vante. Sa démarche vise à s’attirer la confiance des hommes d’affaires (ndlr : il martèle cette phrase en français avant de poursuivre en mooré).

        Il croule sous le poids des dettes contractées auprès des banques. Même l’air qu’il respire, c’est le crédit des banques. »

        Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 10:17, par SOME Zubada
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Mon frère dieu n’a jamais fais la justice de quelqu’un. Arretez de cultivar cette mediocrite. L’affaire est Claire, que chacun reponde de ses actes. Les denonciations doivent etre faites et que des mesures fortes soient prises. C’en est trop pour ces Intouchables. Si rien n’est fait, qui va se laisser juger. L’anarchie qui va alors s’installer dans ce pays conduira a sa perte a cause de la mal gouvernance et de l’impunite

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 16:45, par justice
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      un jour quelqu’un se vengera sur la famille ou les biens d’une famille. attention cabris mort n’a pas peur de couteau. ça n’arrive pas seulement qu’ailleurs messieurs les juges. les juges honnêtent doivent dénoncer ces brebis galeux dans les rangs.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 19:19, par Mtcbiiga
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Je connais une affaire pas totalement similaire mais que le coupable a été condamné a payé la somme de 5 millions pour une escroquerie dans histoire de véhicule. Le coupable n a jamais séjourné en prison. Il est en liberté na pas versé la somme. Il est tir dans ces affaires de véhicules, est conseiller dans un arrondissement de la capital. Bon Dieu rend justice à ceux qui ont pas de bras longs et qui ne sont pas les proches de

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 03:55, par Bouba
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Voilà affaire ! c’est la face de la justice burkinabè qui est versée par terre. Si elle ne se débarrasse pas de ses brebis galeuses, quelle image veut-elle que l’on retienne d’elle ?
    Le corporatisme ne doit pas être utilisé pour couvrir une telle corruption à grande échelle. C’est très bien, puisque le ministre de la justice est lui-même un magistrat. Quand prendra fin la politique de l’autruche qui consiste à enfoncer la tête dans le sable pour ne pas voir le grand danger qui plane sur la justice, et à vous attaquer au justiciable dès lors qu’il vous critique ? Où sont les syndicats de magistrats ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 03:56, par vérité no1
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Pourquoi taire le nom du juge ? Il faut dire, point barre !
    Vous comprenez pourquoi les dossiers n’avancent jamais !
    Courage à Mr Ilboudo oncle, Dieu le fera payer très mal, vous verrez !

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 14:34, par Tapsoba R(de H)
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Sous d autres cieux,le procureur se serait saisi du dossier de corruption des juges et aurait ouvert une enquête sur cette affaire dans l affaire Ousmane Ilboudo,l homme qui crie son ras le bol depuis un an(j ai lu son interview accordée à lObs en 2015).Mais Hélas,mille fois hélas.Et dire que notre ministre Bagoro qui s est fait un nom dans l affaire carte d électeur à la présidentielle 2010 est assis sur ce dossier sans réagir,c est encore surprenant.Triste

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 04:42, par Aol
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Pas nouveau pour moi. Des petits voleurs de moto bénéficies des libertés provisoires pas ceux qui ont volés des centaines de million qui vont reste a la MACO avec cette justice.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 04:46, par topbuz@yahoo.com
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Au Burkina il faut seulement une autre revolution c’est tout.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 10:44, par Zangoté
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Parfaitement d’accord avec toi. Il nous faut une autre révolution et elle ne sera une réussite que si elle conduite par des hommes et des femmes de moins de 40 ans et qui n’ont pas encore dîner avec le diable. C’est plus fort que le régime actuel géré par des potentats qui traînent chacun sa casserole.En plus ils ont des dettes économiques et morales les uns (MPP) envers les autres (CDP). Voilà pourquoi ça n’avance pas. Conclusion : une autre révolution est nécessaire pour purger le pays de cette gent qui est en réalité une parenthèse de corrompus et de cupides malhonnêtes dans l’intégrité de notre peuple. C’est par eux et avec eux que la morale de toute une nation est à l’agonie.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 05:49, par toutpetit
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est ahurissant de lire ça, c’est pas pour demain la confiance entre le peuple burkinabè et les défenseurs du riche et de l’oppresseur. Des magistrats voraces, cupides des orteils jusqu’au sommet du cranes, voici a quoi ressemble la justice au Burkina et les magistrat s’offusquent lorsque dame Lopez dit que le palais de justice risque de connaitre le même sort que son voisin l’assemblée nationale. En tout cas, la prochaine insurrection au Burkina sera contre la justice. Tous ceux qui disaient que les libertés provisoires accordées ces temps ci étaient l’œuvre d’une justice indépendante, comprendront désormais que c’est plutôt l’œuvre de gros sous. Dieu seul sait les sommes sonnantes que ces libérés provisoires ont données à nos fameux magistrats. Je ne sais pas si c’est parce que les magistrats s’habillent en noirs qu’ils aiment les affaires de l’ombre et dans tout ça, vous ne verrez aucun syndicat de magistrat dire quoi ce soit. Mr Ilboudo, ne soyez pas surpris que d’ici la ont vous accuse de outrage à magistrat puisque c’est leur arme dissuasive. Si après ça, rie ne se passe à la justice, cela voudrait dire que nos magistrats sont nés avant la honte et donc le peuple burkinabè est invité à prendre sa justice entre ses mains.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 06:25, par joel
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Que ces juges pourris soient démasqués et punis.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:02, par LE PAUVRE
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    VOICI DES COMPORTEMENTS A COMBATTRE ICI AU FASO AVEC DES GROS SALAIRES QUE ROCH A DISTRIBUE A CES JUGES ILS CONTINUENT A ESCROQUER LES PAUVRES PEUPLES QUI SE BATTENT DE JOURS COMME NUITS POUR SUBVENIR A LEUR VIE QUOTIDIENNE AINSI QUE CELLE DE LEUR FAMILLE. AU NIGERIA ILS ONT ARRÊTE DES AVOCATS CORROMPUS AU GHANA C’EST PAREIL ET POURQUOI PAS AU FASO ? LE RÉGIME KABORE, IL PRENDRE EN MAINS LE DOSSIER DE CE MONSIEUR NON SEULEMENT RAMENER CE VOYOU HALIDOU EN PRISON EN LUI CONFISQUANT TOUS LES BIENS MAL ACQUIS MAIS AUSSI METTRE AUX ARRÊTS A CES MAGISTRATS QUI SALISSENT L’IMAGE DE NOTRE JUSTICE. SINON VOUS SAVIEZ LES JUGES N’AIMENT MAÎTRE FARAMA PARCE QU’ILS SAVENT QUE C’EST UN HOMME INTÈGRE COMME NOTRE CAPITAINE THOMAS SANKARA ET CET MONSIEUR NE TRAVAILLE PAS POUR L’ARGENT MAIS POUR L’HONNEUR.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 08:06, par Nanisoom
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Je pense qu’il faut accelerer les choses. Aujourd’hui la justice est decriee. J’ose croire que cette affaire sera publiquement reglee et que le nom des juges soient cites. Par voie de consequence, vous devrez rentrer dans vos droits les plus merites. Cette affaire ne peut en aucun cas rester inpuni. Voici ce que je propose du moins pour ce dossier, quoique je suis sans ignorer que d’autres dossiers de cette envergure sont mal geres par des groupes de magistrat corrompus :

      1) Que le ministre de la justice puis qu’il est informe, publie immediatement le nom des juges impliquees dans cette affaire
      2) Que le president de Faso qui a decide d’augmenter le salaire des magistrats san tenir compte de la specificite des autres corps ait le meme courage de les interpeller pour situer la population sur cette affaire.
      3) Qu’un hussier de justice soit mis a contribution pour un retrait pur et simple de tous les acquis (aussi bien de la part des juges, alidou et les pretes nom...) issus de cette nebuleuse mafieuse
      4) Qu’un jugement public de ces juges se fasse pour rassurer la population, sinon bonjour l’incivisme et la prochaine insurrection qui fera payer lourdement les magistrats
      5) Que Me Farama s’apprete pour une conference de presse mediatisee
      6) Que les syndicats des magistrats se prononcent...
      7)...ma contribution tout en m’excusant au cas ou il pourrait avoir une entorse dans ma procedure

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:21, par nikemsongo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Il faut absolument un jugement public de ce dossier, retransmis dans toutes les radios de la place. Et après, si ce que ce pauvre relate est avéré, on amène tous les juges ripoux qui ont trempé dans cette affaire sur la place publique et on les lapide jusqu’à ce que mort s’en suive. Mais si ce n’est pas vrai, s’ils ont été accusés à tort, eh bien, les accusateurs subiront le même sort. il faut qu’on en finisse une bonne fois pour tout.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:26, par SING
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Lorsque je parle on dit que je suis sévère envers les juges voilà. Même si on les paye 1 milliard par mois ces infidèles vont toujours se comporter de la sorte.Que c’est triste.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:29, par Le citoyen
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    On veut les noms des juges,
    On veut les noms des juges,
    On veut les noms des juges,
    On veut les noms des juges,
    On veut les noms des juges.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:44, par HORUDIAOM
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est vraiment triste cette histoire. Quand, je l’ai lu, je suis resté pensif pendant quelques minutes avant de reprendre mes esprits. Il est désormais clair que nous avons été grugés par la justice Burkinabé. Le peuple tout entier a contribué à ce qu’ils aient l’indépendance vraie, eu égard à ce qu’ils ont subi sous le régime COMPAORE. La transition a pris des actes forts pour cela et au finish, voilà ce que les magistrats nous servent. Le gros gibier que les syndicats des magistrats et le procureur général ont pu capturer après leur battue, c’est Safiatou LOPEZ qui n’a fait que dire haut, ce que la majorité pense bas. Aucun haut fait d’arme au compte de cette justice avec des comportements répugnants et honteux. Peu à peu, c’est la malédiction qui va s’abattre sur ces gens et j’avoue que l’avenir est incertain pour la justice Burkinabé.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:50, par sabloumenko
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Des faits à la sicilienne. Les gens ont trop visionné des films au Burkina Faso

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 07:59, par somed
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    il faut le denoncer. Safiatou a raison : si on a finit avec l’executif et le legislatif ce n’est pas le judiciaire qui va nous empecher d’aller de l’avant. Une bande de voleurs retranchés derriere des textes qu’ils concoctent. Nous suivons cette affaire de près et ca ve changer

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:05, par warri’os
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    koglweogo les vrais juges sans papier remettons les dossiers aux kolglweogo de l’est

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:11, par ablo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    très grave comme comportement de la part de la justice. j’ai toujours eu la position selon laquelle ce n’est pas le gros salaire qui fera l’indépendance de la justice (je ne suis pas contre qu’on augmente les salaires). l’indépendance d’un juge est avant tout morale et déontologique. quant un juge est prêt à tomber aussi bas devant "des sous gras", même si vous lui donnez 10 millions comme salaire, il ne sera jamais indépendant. affaire à suivre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:12, par jami
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Lorsque dans un pays la population n’a plus confiance à la justice tout est foutu,tout ce que nos magistrats doivent savoir c’est que le peuple en a marre de cette justice injuste, et le vase risque de déborder s’ils ne font pas gaffe.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 12:56, par pataamleukré
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Tu as vu juste mon frère.
      En réalité le problème de la justice est aussi grave que celui posé par Blaise Compaoré.
      Je n’ai jamais eu confiance à cette justice .A travers de nombreuses anecdotes entendu je me suis toujours dit que ce sera pas cette justice là qui va me défendre.L’opinion que je suis faite est que seul le plus fortuné gagne son procès.
      Il faudrait que ça change sinon les gens finiront par se rendre justice.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:13, par Gargentus
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Avec une justice aussi pourrie quels investisseurs viendront s’installer au Faso ? Pauvres de nous .Raisons d’une révolution et d’une justice populaire plus juste que cette merde. Nos TPD et TPC... ont toujours leurs places pour retablir nos valeurs d’intégrité perdues.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:17, par Burkinbila
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Cette affaires est a médiatiser et juger publikma.justice burkinabé, on ne sait pas koi dire.maitre farama vrai burkinabé.vrema énervant. J’ai environ de vomir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:18, par SAGE1
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je comprends pourquoi salif diallo avait dit que les magistrats sont corrompus. vraiment écœurant, nous devons nous réveiller et prendre notre destin en main contre une justice si pourrie. Dame Lopez, vous on vous suit.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:22, par Omar DAO
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Cette affaire est très grave. Si ce qui est raconté par ce monsieur est vrai, ce n’est pas un juge qui est corrompu mais toute l’institution judiciaire. Me Farama doit intervenir pour nous expliquer ce qui se passe dans ce dossier... Le RENLAC et les OSC sérieuses doivent s’en saisir, on ne peut pas accepter ça, c’est la négation même de ce pourquoi l’institution judiciaire existe.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:33, par Truth
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    A tous ceux qui liront l’interview du sieur Alidou, je propose qu’on se mobilise derrière lui pour que la vérité éclate au grand jour et que les juges et les magistrats impliqués dans cette affaire soit jugés à la hauteur de leur forfait. Aussi, restons soudés derrière lui pour que ces juges et magistrats que les contribuables payent grassement ne l’incrimine pour ce qu’il sait.

    Vous voyez comment notre justice est pourrie jusqu’à la moelle épinière, "rotten to the core" diraient les Anglais. La prochaine insurrection doit être dirigée contre notre justice, cette justice qui fait du tort au citoyens qu’elle est supposée défendre et protégée.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:41, par somé
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Encore une Tragédie Nationale œuvre de la justice du pays des hommes intègre. Aujourd’hui c’est Ousmane Ilboudou, demain ça sera peut être toi ou moi. A quand la fin de la récréation dans nos palais de justice ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:43, par vérité vient !
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Pour moi est pire, moi je dirais les noms ! mais le probleme c´est les memes qui
    sont rester tres amis avec les RSS et leurs complices...ils se savent !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:43, par Parim yéllé
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Pour information pendant cette période de l’affaire le Procureur Général était Honorine Médah et le Procureur du Faso Désiré Savadogo.Le juge d’intruction sera bientot connu. Affaire à suivre......

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:44, par Marou
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Courage M.Ilboudo,
    que les enquêtes se poursuivent et que les juges en cause soient démasqués assez rapidement et radiés avec poursuites judiciaires. Il faut un signal fort dans ce sens pour une fois au moins. certains pays l’ont fait. Il est important d’engager une lutte sans merci pour secouer sans complaisance le cocotier.
    des juges aux yeux d’hibou nous n’en voulons pas dans ce pays. il n’y a pas que ce cas de corruption il y en a plusieurs qui ont été relatés dans la presse et depuis aucune suite et signal fort. Il ne faut pas que les juges pensent qu’il sont intouchables et qu’il peuvent faire ce qu’ils veulent sans être inquiétés.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:45, par El Hakim
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je ne comprend pas réellement ce qu’a apporté l’avocat du monsieur dans l’affaire. Me FARAMA a été absent à tous les niveaux, si ce n’est envoyer des correspondances sans suites. Je pense que c’est l’avocat qui doit reprendre ce dossier et plus sérieusement si on veut un dénouement impartial.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:45, par Ben
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Juges voleurs et corrompus, c’est le début de la descente vers l’enfer. On va commencer à vous radier.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:46, par manbo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Mon frère,il faut aller tout doucement ,maintenant c’est question de rapport de force et il faut en tenir compte pour ton avenir et pour ta vie .
    Tu as certainement des conseillers qui savent vraiment comment faire ,alors ne dit pas que tu que déjà perdu du temps pour jouer au je menfoutisme au perdant en colère ;tu as tjrs des flèches dans carquois car la colère risque de te faire perdre la raison.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:48, par Alexio
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Quand la justice est devenue un nid de la mafia, qui va nous rendre notre vraie justice ? On dirait qu enous vivons en Sicile. Notre etable judiciare doit etre nettoyes par des juges affairistes qui deplument la population analphabete a des millkiards sde francs chaque annee. Alors qu ils ont sermentes pour servir la justice selon nos lois cardinales sans abus d injustice.

    Le palais de la justice transformer en palais d injustice. Voila pourquoi Thomas I. Sankara et ses compagnons ont ete assassines. Blaise Compaore a intaller une justice corrompue des plus forts(l argent). On detourne l argent dans ce pays, et le fruit de ses detournments pour beurrer les juges corrompus.

    Alors qu ils ont leur salaire mensuel payer par le contribuable. On dirait que chez on ne peut pas revoquer ses voleurs de la justice. La solidarite entre justicier est devenu notre cancer judiciaire, ou les bien mal acquis sont acquis par les manøeuvres judiciares au profit des bandits, escrocs de la republique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:52, par entouca
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Cest grave pr notre pays. Il faut impérativement une solution d’urgences et ayons le courage de tous apporter maintenant notre soutien à Lopez. Nous comprenons mieux les choses. La prochaine insurrection si c’est ainsi le pays, est plus qu’une nécessité. Outrage à magistrat, voici votre citation. Emprisonnez tous les burkinabés qui ne sont pas magistrats pour qu’on ait la paix. C’est quoi ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:53, par lewang
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est très grave. On ne sait plus quoi dire. Tous ceux qui devaient faire avancer le dossier ont été cités sans que rien ne bouge. Je demande à nos OSC sérieuses de supporter ce messieurs dans son cri de coeur. J’ai simplement honte de ces juges. Cette "justice " là est là gangrène de notre pays

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 08:59, par DEMAIN
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je rejoins vérité no 1. pourquoi taire le nom de ce juge indélicat qui fait honte a la patrie toute entière ? Sans oublier ses complices.il faut dénoncer cela haut et fort a fin que des mesures idoines soit prises pour débarrasse notre justice de ces voleurs. Avec des juges pareils vous voulez la justice pour le peuple qui a été spolier pendant plusieurs décennies. Exemple TOM SANK NORBERT ZONGO LINGALI HENRY et les autres crimes économiques.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:03, par "LE VIEUX"
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    MONSIEUR OUSMANE, JE VERSE DES LARMES POUR TOI.
    → il faut beaucoup prier et demander l’aide de dieux ;
    → je vous demande de garder votre courage ;
    → il faut garder votre calme et votre sang froid ;
    → prenez soin de votre sante ;
    → informez toute la grande famille du probleme que vous vivez ;
    →confiez vous entierment a votre avocat FARAMA. il est intègre.
    → occupez-vous personnellement de votre commerce et redoublez d’effort pour faire prosperer vos activités.
    → soyez vigilent pour votre securité et celle de vos biens.

    AVEC LA GRACE DE DIEUX CE CRIMINEL "alidou" SE PRESENTERA DEVANT VOUS EN GARIBOU.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:12, par WENDYAODE
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    M.ILBOUDO, au delà de la justice humaine, sache que Dieu ne dort pas. Il payera tous ces fautifs tôt ou tard.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:19, par le vigilant
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Beaucoup de courage M Ilboudo

    Dans tous les cas, la prochaine insurrection c’est vers la justice et les hauts gradés de l’armée qui n’ont toujours rien compris du desir de changement du peuple Burkinabè.
    A bas les juges mafieux et pourris
    A bas les militaires qui refusent de rentrer dans les rangs.
    Ils doivent tous aller à la retraite anticipée
    A bas

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:21, par kbk
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Toutes ces mauvaises pratiques se font tout simplement parce que nous sommes en démocratie et il n’y a pas de châtiement pour les fautifs

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:29, par YAN0G0
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Monsieur ILBOUDO, publiez les noms. Cela permettra au ministre de la justice d’aller vite. Les noms. Point d’égard envers des gens qui n’en méritent pas. Les noms.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:44, par nongasida
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ma déception est grande en lisant et relisant ce monsieur ILBOUDO. je comprends pourquoi notre pays sera encore en ébullition. si rien ne fait le pays va vraiment prendre feu, parce que ces décisions de justice mal rendu ne peuvent conduire qu’à des crises . Elles peuvent aussi inciter les gens à vouloir se rendre justice eux même .
    Ces genres de pratiques doivent être condamnées avec, la dernière énergie. a quoi sert donc de servir des gros salaires à certains escrocs qui salissent le non de leur corps. avec de telles pratiques prions que Dieu sauve notre pays. Il. revient également aux autres magistrats de se mobiliser pour bouter hors de la justice des individus pareils.
    En entendant il n’y à que le peuple qui peut vraiment travailler pour rendre cette justice indépendante . si on dort on est vraiment foutu. moi je propose une mobilisation générale autour de ce dossier jusqu’à ce que la vérité jaillisse. je demande aux internautes de faire des propositions allant dans le sens de la manifestation de la vérité sur ce dossier, et ensemble on verra la suite .

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:45, par SING
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Pauvre de nous. Et ils disent qu’ils ne sont pas dans les conditions. Des braqueurs construisent des villas pour ces sans foi et les gens ne disent rien. Nous allons tous crever ici. Vous comprenez maintenant pourquoi ces libérations provisoire des compaoroses ? Libération provisoire = liasses d’argents=arrogance. Imaginez combien les gens du CDP ont versé à ces cancers du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:47, par OR
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    LA REALITE DE LA JUSTICE AU FASO. MAIS LA VERITE FINIRA PAR REMPORTER.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 09:54, par ka
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C est de l ingratitude, quelqu’un qu’ on fait sortir des cabarets afin du bien être pr la famille mais pour le remercie il... et comme le bienfais n est jamais perdu il a survécu jusqu’ aujourd’hui. qu’il soit sanctionne jusqu’ au dernier centime

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:03, par Figo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Expliquez- moi donc pourquoi certains s’offusquent quand ils pensent que Dame Lopez aurait dit que le palais pourrait être brûlé. Où sont aujourd’hui ces parangons de la Justice ? Si ça continue, les justiciables ainsi traités n’auront-ils pas raison de faire comme en Sicile ? Nous attendons impatiemment que les syndicats de magistrats, ainsi que le procureur s’expriment sur ces affaires. Si rien n’est fait, nous comprendrons que nous n’avons plus de Juges. Après, ils ne faudrait plus qu’ils viennent crier sur les toits que l’Institution n’est pas respectée.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:03, par le sage 1er
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Nous attendons seulement un mot d’ordre des OSC pour agir. On ne pas les soutenir jusqu’à ce qu’ils soient les mieux payés et ils vont continuer d’arnaquer les pauvres citoyens. Je soutiens pleinement Safiatou. Ces juges nous intimident avec leur soit disant diffamation. Quand je vois un juge il m’énerve et je ne souhaite même pas avoir un parent magistrat. A quoi ça sert de vous payer des voitures de luxe, de construire des maisons huppées dans l’injustice et sur le dos des pauvres justiciables. Mais je vous assure que DIEU est maître de tout. Le cumule des torts commis aux gens finit par ne plus être pardonnable et c’est là que le Tout Puissant intervient sans piété. le riche et le pauvre, quelque soit leur différence de vie sur terre finissent de la même façon sous terre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:08, par Figo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je pense que dans cette histoire, les OSC et les mouvements des droits de l’homme devraient réagir vigoureusement en organisant une marche de protestation afin d’exiger le licenciement pure et simple de ces juges si les faits sont avérés. Soit la hiérarchie "honnête" de la justice et le gouvernement prennent leurs responsabilités, soient ils fichent le camp ensemble. On en a marre de voir que ça ne s’améliore pas.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:12, par Goïgoam
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Toute ma solidarité à Monsieur ILBOUDO. Je lui recommande de rencontrer le REN-LAC et exposer les faits et les preuves ; de transmettre sous plis fermé et confidentiel au Président du Conseil supérieur de la magistrature avec ampliation à tous les membres statutaires ; de faire copie de l’exposé des faits et des preuves à toutes les OSC œuvrant dans le domaine de la gouvernance dont les syndicats de magistrats, au Chef de file de l’opposition, au Président de l’Assemblée nationale, ... Bonne chance.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:22, par konfe
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    il n y a plus de voleurs au grand marché rood wooko .ils sont dans les commissariats les gendarmeries et a la justice et malheureusement c’est eux qui ont les fusils et les bics pour condamner. le voleur qui donne gros sou a une petite condamnation l’honnête homme ou le voleur qui donne petit sou grande condamnation .franchement je préfère la charia a la justice burkinabe

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:28, par JUSTICE
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    c’est la vrai image de notre "justice" au Faso. que des INCOMPÉTENTS, CORROMPUS. qui sont prets a tout pour l’argent. et le gouvernement aussi qui augmente leur salaire au détriments des travailleurs loyaux. Merde à vous !!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:28, par leo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vraiment siderer de ce qui arrive á ce citoyen honnete et integre, qui en voulant aider un frere a sortir de sa misere á creer un monstre qui veut le ruiner ou meme le tuer sí l occasion lui etait permise avec la complicite de cette horde d injusticiables de juges qui sont devenus de veritables truands,
    Faisons attentions a ces gens la pour ne pas leur confier les resultats des enquetes parlementaires sur le foncier pour qui ils en fasse des deales entre eux, retirer des parcelles aux voleurs pour les remettre aux spolueurs du faso
    Courage a toi cher frere ilboudo car le bon Dieu est au commande

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:29, par leo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vraiment siderer de ce qui arrive á ce citoyen honnete et integre, qui en voulant aider un frere a sortir de sa misere á creer un monstre qui veut le ruiner ou meme le tuer sí l occasion lui etait permise avec la complicite de cette horde d injusticiables de juges qui sont devenus de veritables truands,
    Faisons attentions a ces gens la pour ne pas leur confier les resultats des enquetes parlementaires sur le foncier pour qui ils en fasse des deales entre eux, retirer des parcelles aux voleurs pour les remettre aux spolueurs du faso
    Courage a toi cher frere ilboudo car le bon Dieu est au commande

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:30, par Arya Stark
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Si les magistrats ne se décident pas à radier tous leurs collègues indélicats, qu’ils ne soient pas surpris d’être tous entraînés au fond du ravin. Le ravin ne fera pas de distinction entre les uns et les autres.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:30, par tojo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est très horrible ça. Moi je préconiseur une marche sur la justice pour vérité et sanction de juges corrompus ou même encore dissolution et reconstruction de la vrai justice du peuple !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:33, par Sonré
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je ne sais par quel mécanisme légal il faut passer, mais il faut refondre (dissoudre) notre système judiciaire pour bâtir un autre système débarrassé du vampirisme et bien adapté à nos réalités. C’est un chantier urgent et fondamental sur lequel le régime du président Kaboré est attendu. Ayez le courage car c’est une attente plus qu’essentiel du peuple. Il n’y a pas une institution de la république qui fait aussi l’objet de plaintes, de rejet, d’indignation que la justice actuellement. Vous n’avez qu’à écouter les radios, lire les journaux sur les questions où la justice est interpelée.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:38, par kass
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    du courage grand frère c est safiatou lopèze qui avait raison le mal de ce pays ce sont sont les soit disant juge quand je vois des commentaires du coup d état qui a fait des morts qui sont en liberté provisoire moi je me demande si m^me si on donner a chaque juge 5millions par mois la corruption dans leur milieu est devenu une tradition ils ne peuvent jamais changer .

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:38, par TARZAN
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    triste, simplement triste. prompte rétablissement monsieur.
    ça c’est ce que j’appel être victime de sa propre générosité. voici comment on remercie celui grâce à qui on est sortie de sa vie de merde. Ingratitude. ce petit finira mal si tel que relatés ces faits sont fondés.
    quant au magistrat, je comprend pourquoi un monsieur un jour dans le bus de la SOTRACO à Ouaga a dit qu’entre nous noirs la vraie justice c’est la foudre seulement. là il n’y a pas de corruption, ni plus riche ou plus pauvre ; la seule considération c’est la vérité. courage à toi mon cher.
    les magistrats pourris à bas
    la patrie ou la mort, nous vaincrons.
    merci camarades

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:41, par Le citoyen Boss
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    A lire cet écrit j’ai des larmes aux yeux voyez vous comment nous avons des juges VOLEURS AUX COLS BLANCS. Je le dis parce que je suis solidaire avec ce monsieur au vu donc de ses déclarations accablantes.Monsieur le ministre de la justice, monsieur le 1er ministre ,monsieur le Président je pense qu’il faut réagir .L’ASCE-LC il faut débusquer ces juges voleurs et les sanctionner.C’est tout ce qui permet au PEUPLE BURKINABE à ne pas faire confiance à la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:45, par sidsomde
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    M. les magistrats vous avez revendiqué beaucoup de choses, le gouvernement vous les a accordé et c’est les justiciables qui supportent ce que vous avez eu ! un peu de respect pour votre robe plutôt que votre ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:45, par Zangoté
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Il nous faut vraiment une autre révolution et elle ne sera une réussite que si elle conduite par des hommes et des femmes de moins de 40 ans et qui n’ont pas encore dîner avec le diable. C’est plus fort que le régime actuel géré par des potentats qui traînent chacun sa casserole.En plus ils ont des dettes économiques et morales les uns (MPP) envers les autres (CDP). Voilà pourquoi ça n’avance pas. Conclusion : une autre révolution est nécessaire pour purger le pays de cette gent qui est en réalité une parenthèse de corrompus et de cupides malhonnêtes dans l’intégrité de notre peuple. C’est par eux et avec eux que la morale de toute une nation est à l’agonie.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:46, par samsam
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ce n’est surprenant on savait que la justice est ľinstitution la plus corrompue. En plus de ça elle reclame et obtint des avantages insultants. En tout cas la prochaine insurrection n’épargnera pas le palais de ouaga. Honte aux juge corrompus et bravo à ceux intègres j’ en connais.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:52, par fat
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    courage a vous monsieur. voici une affaire ou les OSC devraient s’en saisir pour un vrai combat et pour sortir notre justice de cet état. Monsieur les OSC profitez de ces genres d’occasions brûlantes où le justiciable est à la merci du plus fort. c’est dommage....et à quoi donc a servi vos augmentations de salaires ! n’était ce pas pour que vous soyez à l’abri de toute corruption et tentative d’influence. vous jugez aujourd’hui mais à votre fin c’est Dieu qui juge. A bon entendeur.................

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 10:54, par Danton
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Monsieur Ilboudo, je vous conseille d’écrire au Président Roch, président du Conseil supérieur de la magistrature. Si vous avez des difficultés à le faire, je me propose de vous assister. Voyez lefaso.net qui vous communiquera mon adresse e-mail.
    Citoyens, citoyennes ! Il faut sonner la charge contre les jeuges corrompus. Plus rien ne doit être comme avant. Vive le Burkina Faso ! Danton.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:02, par El Kabore
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Cher oncle, il faut nous donner les noms de ces juges corrompus. Que les OSC et les mouvements des droits de l’homme,le REN LAC réagissent vigoureusement en organisant une marche de protestation afin d’exiger le licenciement pur et simple de ces juges si les faits sont avérés. Que le gouvernement prenne sa responsabilité,trop c’est trop. a bas ! les juges médiocres et corrompus. vivent les honnêtes citoyens.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:04, par ZigriRooKooKa
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Au vu de ce qui est écris dans cet article comment ne pas se sentir en sécurité ?
    Je SUIS KOGLWEOGO !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:05, par camarade
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Mes frères, si la fuite de Blaise n’est pas un miracle pour nous les humains:c’est la malédiction qui va frapper. Si par hasard ce Monsieur fait 03jours de carême et par la suite demande à ALLAH la pire des sanctions à ce réseau mafieux.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:07, par sawadogo yacouba
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    M.Ilboudou nous a laissé une info capitale:l’arrangement entre juges et avocats.Là, c’est grave et le mal n’est pas prêt à finir demain.Pauvre peuple burkinabè !!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:12, par Alexio
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C est connu, l adage l a confirmer qu au pays des aveugles les bornes sont des rois. Nous sommes victimes a ceux qu on a confier notre Juristeprudence.

    Nous sommes victimes de notre alphabetisme et la peur d attaquer cette mafiosie judiciaire qui s est pousser d autres tentacules, Les Extra judiiciaires qui sont des intermediaires de nos magistrats qui obstruent les dossiers dormant sans pots- de- vins. Des individus qui qui se font passes en courroie de transmission en exploitant nos illetres voire analphabetes chaque 360 jours de l annee pour un casier judiciaire et autres documents prives de son droit.

    Quelle republique d etat de droit ferme les yeux ehontement a cette situation qui sape le bon roulement des productions normales des dossiers ?

    Cette unculture instauree au temps de Blaise Compaore est un poison du favoritisme etatique.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:28, par zamounda
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ousmane tel que raconté si c’est vrais et je sais que c’est vrais, je ne peux que te demandé une chose.
    Confie toi à DIEU et je sais que tu es un grand croyant.
    Reste courageux et reprend tes activités avec beaucoup d’abnégations.
    La personne qui t’a fait ça ne viens pas d’ailleurs ; il es de ta propre famille.
    Remercie DIEU le fait que tu es toujours vivant et d’avoir su la vérité sur ton enfant (le fils de ton grand frère) avant que la mort ne t’amène et laissant la famille dans une situation sans suite et avec des graves problèmes. Au moins tu as su la vérité et la séparation est faite.
    Si tu es toujours en activités bas toi avec ce qui te reste sur la base d’une nouvelle organisation.
    Toi même tu l’a dit il y a des d’autres personnes qui sont en faillite à cause de ton fils et que tu es obligé d’intervenir pour les besoins. Ce qui se passe n’est rien devant DIEU.
    1 A supposer que c’est ALIDOU qui était malade à votre place, les millions qu’ils a volé est que vous n’allez pas prendre pour le soigner.
    2 Si vous croyez en DIEU vous devriez savoir que du jour au lendemain ton fiston Alidou peu se levé sans un rond et encore avec une situation plus grave et vous serrez obligé d’intervenir.
    A partir du moment ou il n’y pas de de vie humaine en danger laisse la justice des hommes faire ce qu’ils veulent et DIEU fera ta JUSTICE la VRAIE. Ne tente rien , ne force rien.
    Croie en DIEU et continu tes activités. C’est une leçon de vie que tu viens d’acquérir . Le voleur n’est pas toujours de l’extérieur, il peut et est souvent de l’intérieur.
    Toi et Alidou, vous rentrez et sortez par la même porte. Et pour la Prospérité de la FAMILLE ILBOUDO, NE LAISSER L’ARGENT VOUS SÉPARER. Nous avons vu des familles vieilles de 100 ans mais aujourd’hui déchirer par l’argent parc qu’il y a eu des morts. J’ose espéré qu’on arrivera pas à ce cas chez vous.
    Si s’était un SAMO, là on allait le poursuivre jusqu’en chez le PM. Mais eux ils sont pas intelligents pour voler l’argent, ils aiment volés femmes de petit papa ou femme de grands pour venir se cachés à Ouagadougou ou ils se font appelé NANA OU ILBOUDO.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 12:49, par Blessings
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Mon Frère Zamounda,

      Je poste très rarement des commentaires sur ce site mais en lisant ton intervention, j’ai été tellement ému avec des larmes aux yeux qu’il a fallu que je réagisse. Je ne te connais certainement pas, mais la profondeur de ton commentaire me convainc que tu es un croyant convaincu et élevé dont l’être humain ne peut enlever la quiétude. J’ai eu une affaire aussi en justice et à cause des conseils d’une personne croyante, sage et avertie, comme toi, j’ai retiré mes plaintes et j’ai tout laissé à Dieu. Depuis lors, Dieu en tant que VRAI JUSTICIER ne cesse de me rendre justice ; ce que les juges n’allaient jamais faire. Alors, puisse ton message parvenir à Mr. Ilboudo et puisse t-il, par la grâce et le secours du ciel, avoir vraiment la force et le courage de tout laisser à Dieu et de continuer sa vie à cause des arguments que tu as avancés. Dieu te garde toujours, Zamounda !

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 12:54, par Zangoté
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Zamounda ! Ce n’est pas comme cela que nous allons tout de même éduquer nos enfants. Si je comprends ta logique, même si ton frère te vole, tu dois te confier à Dieu et continuer. A rythme on aura beaucoup plus de voleurs et on ne s’en sortira pas. En plus il y a le devoir de correction que tout bon homme doit cultiver. Faire enfermer son petit frère ne veut pas dire qu’on ne l’aime pas ; c’est juste une leçon pour qu’il comprenne que la vie a des règles auxquelles nous devons tous obéir. Si tu avais lu Mateo Falcone, tu comprendrais que parfois l’exercice du devoir de correction est plus sévère : il s’agit d’un père qui a tué son fils parce qu’il a été pris en flagrant délit de vole ! C’est une histoire vraie et ça se passe chez les Blancs, plus précisément en Italie.
      Alors mon frère Zamounda, si tu n’as pas le courage de sanctionner ton frère à la hauteur de son forfait, tu exposes non seulement toute votre famille mais aussi la terre entière. Car, lorsqu’il aura fini de vous piller, il s’en prendra aux autres. Même si chez vous la famille est plus sacrée que le reste, il faut un peu de quand même car sans les autres votre famille n’ira pas loin.

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 12:55, par Bouba
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Pourquoi voulez vous donner ces conseils à Ousmane Ilboudo la victime et non à Alidou ? si vous souhaitez tant prévaloir les liens familiaux, pourquoi ne pas interpeller Alidou ? Votre interpellation ou vos conseils ont une seule direction. Pourquoi voulez-vous que ce soit la victime qui se batte pour ressouder la famille alors que l’autre n’a apparemment aucun remord et vient même le narguer devant ses employés ? Avouez que c’est difficile et manque de logique dans ce contexte. Pour vous, c’est la victime Ousmane qui doit laisser tomber, quitte à soigner même Alidou si celui-ci tombe malade ? Pourquoi vous ne donnez aucune leçon de morale à Alidou, qui apparemment se réjouissait déjà de voir Ousmane passe de l’autre côté ? à moins qu’il y ait anguille sous roche et que votre conseil vise une porte de sortie pour les magistrats corrompus, on vous suit difficilement

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 12:57, par Ayatola
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Trêve de condescendance, le jugement de Dieu est un ultime recours, en attendant M. Ilboudo veut vivre. Il faut aller au concret. organisons une marche sur le palais

      Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 19:14, par "LE VIEUX"
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      "INTERNAUTE ZAMOUNDA". VOUS JOUEZ UN JEU SUBTILEMENT DANGEREUX. TU FAIS PARTIE DES SOUTIENS DU CRIMINEL ALIDOU. APRES AVOIR PRODIGUÉ DES BONS CONSEILS, TU VEUX QUE OUSMANE CESSE TOUTE ACTION EN JUSTICE. CETTE AFFAIRE EST UNE AFFAIRE NATIONALE ET RISQUE D’ECLABOUSSER TOUT L’APPAREIL JUDICIAIRE ET L’ETAT.

      DONC IL FAUT CESSER DE JOUER AVEC LE FEU.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:44, par SORY
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vraiment décevant si c’est réel on croirait que la justice encourage l’impunité alors que pas longtemps ils ont réclamé des augmentations soit disant qu’ils sont mal payés comme si eux ils sont différents des autres burkinabés, comme si les autres burkinabés étaient mieux payés que eux et voilà qu’on nous dit que vous faites "des deals" et on attend votre réponse.
    Montrer nous que vous mériter votre augmentation.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:44, par TIENFO
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je conviens entièrement avec Me FARAMA lorsqu’il disait un jour concernant la nouvelle grille salariale des magistrats à la télévision Burkina Info « à combien fait-il payer un douanier pour qu’il ne soit pas corrompu ? ». C’est inconcevable que « ces grands bénéficiaires » de l’insurrection des 30-31 octobre se comportent de la sorte. A rythme, ils sont en train de travailler pour donner raison à Safiatou LOPEZ. J’ai l’impression que leur nouvelle grille salariale les a mis à un niveau de corruption plus élevé. Il est temps que de telles pratiques prennent fin en punissant les magistrats indélicats. Les tombes de nos martyrs sont encore fraiches de tels comportements perdurent au Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:55, par Nikiema
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    les juges qui ont les plus gros salaires au Burkina sont eux mêmes des corrupteurs ?C’est regrettable.Eux qui ont dit haut et fort que pour éviter qu’ils tombent dans la corruption il leur faut un gros salaire et le gouvernement a cédé malgré lui vu le PIB au Burkina.il faut des sanctions voir des licenciement pour ces genres de cas flagrants .

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 11:58, par kuilus
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    A écouter Mr Ilboudo son avocat n’a rien fait il n’a qu’a faire très attention, l’avocat semble être corrompu ,il fait semblant de l’aider. On connait ces gens la pour avoir été déjà victime.

    Répondre à ce message

    • Le 25 octobre 2016 à 14:48, par zenabada
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Dans tout sa que dit son avocat ? il faut laisser les avocats Noir et viens chercher un avocats blancs tu verra que ses juges corrompu vont dire la vérité sa ne coûte rien et le pouvoir même va remuer les fesses, par ce qu’on se connait là. Même s’il faut dépensé un peu pour mettre de l’ordre dans la justice il faut que tu fasse sa. je ne dis pas que l’avocat blancs connais que l’avocat Noir mais eu au moins ils font leurs travaillent convenablement et nos juge ont peur d’eux pour l’image mondiale de la justice Burkinabé qu’il ne vont pas hésiter a présenté leurs ku sortira dehors avec les médias internationaux comme RFI, France 24 ou autre. Ne te laisse pas faire tout le Burkina est derrière toi.c’est pour sa qu’on a fait la révolution, et sa va continuer.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:04, par ESPOIR
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Mrs les magistrats et les anti kolgweogos à vous la parole

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:05, par Mady Diére
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Dans un pays lors que la population commence à ne plus avoir confiance à la justice,bonjour le caos. Ce qui me fais mal dans tout ça,c’est que le ministre de la justice est au courant de tous ça mais il ne fais rien.Ou bien lui aussi a quelque chose à se reproché vis à vis des magistrats ? ou bien il a peur des magistrats ?ou bien il n’est pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:08, par indigné
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ah bon !... Donc c’est pourquoi certains n’aiment pas aider leurs parents !... La justice fait honte... Alidou aussi...

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:18, par pataamleukré
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Dans un pays de justice ce magistrat devrait répondre de ses actes ,ou bien les juges sont au dessus de la loi ?
    Le syndicat des magistrats est où ?
    Vous êtes financièrement à l’aise à présent ,maintenant faites le travail qui devrait aller avec !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:29, par pataamleukré
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Au Burkina l’argent a remplacé le troisième pouvoir.
    On à présent :
    - Le législatif
    - l’éxécutif
    - le fructif

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:32, par Mamon Yélé
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ya zak yélé, c’est affaire de famille. Le petit est l’enfant de son oncle. C’est enfant malin qui achète beignet que vend sa mère. Sa mère s’enrichi et lui est rassasié. Ici aussi à la fin vous voyez que Ilboudo dit que le "petit" commande par centaine de million comme lui même. Il faut regarder fauteuil où il est assis.
    C’est affaire d’une famille qui devrait continuer de s’enrichir chacun de son côté au lieu d’amener leur linge sale en public. Wend na coin tor toré n’lamin laga yémbré". Que Dieu vous donne individuellement pour que vous mettez ensemble dans un plat pour manger en famille.
    M. Ilboudou, rappelle tons petit, réconcilier vous et enrichissez vous. "Wend na yal guii paongo" (que dieu vous enrichisse davantage).

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:38, par sidbala
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    et tout ça sous le regard complice de ceux qui sont censés nous gouverner ? on arguera de fallacieux prétextes de l’indépendance de la justice et on prolongera encore et encore la souffrance du petit peuple. il ne nous reste qu’à prier pour la paix sociale au Burkina continue de regner et qu’un jour peut être, un homme, juste, digne et patriote à l’image de Thomas SANKARA vienne restaurer notre "BURKINDI" perdu.
    croisons les doigts.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:47, par vérité no1
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Les juges brouettes, à bas !
    Les juges arnaqueurs, à bas !
    Les juges corrompus, à bas !
    Les juges inconscients, à bas !
    Les juges ignorants, à bas !
    Celui qui n’est pas content, eh bien qu’il se présente à la place de la nation, point barre !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:53, par Mahamadou
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    c’est triste et très malheureux que des soit disant juge se comportent ainsi.que deviendra notre cher Faso avec ces comportements aussi malsains.vous voyez méritons nous toujours "pays des hommes intègres" ?
    on a pas besoin d’être expert comptable pour comprendre que le petit Ilboudo a détournés.de 2009 tu venais du village et en sept ans tu deviens millionnaires .Dieu lui payera cash de même que les juges corrompus et sans pudeur.quelle prostitution !!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 12:56, par Ka
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Monsieur Ilboudo, tout ce que le vieux ka peut vous dire dans cette circonstance, c’est d’avoir le courage de continuer dans vos efforts de travailler pour réussir. Que vous ayez un million d’avocats pour cette affaire, les juges du Burkina de continuité par les RSS auront toujours d’avance sur vous. Depuis plus de 29 ans, le pays des hommes intègres est malade de sa justice. Comme vous l’aviez remarqué, du commissariat au palais de justice, les dossiers se perdent par ceux qui sont censé de faire avec conscience leur travail pour que la justice soit faite pour le peuple. Pour vous dire que la justice du Burkina de Blaise Compaoré, comme celui de Roch Kaboré dit de changement, est une justice pourrie et corrompue. Ni vous l’operateur économique qui paye vos taxes pour faire avancer le pays, ni le pauvre paysan qui racle la terre pour faire nourrir ces juges pourris ne peuvent rien contre l’injustice au pays des hommes intègres. La seule chose dont vous pouviez faire, c’est de remettre les noms des juges et avocats de cette affaire qui semble être avantageuse a votre égard a la presse, et laissez tout dans les mains de celui qui nous a créer, et qui est capable de faire l’impossible. Croyez-moi que le passé de votre neveu le rattrapera si cette histoire est vraie, et ce n’est pas Blaise Compaoré et sa clique qui me dira le contraire. Aucune personne, je dis aucune, riche ou pauvre, ne peut racheter son passé, et votre neveu payera un jour son passé. Le dernier conseil dont je peux vous donner dans un pays comme le Burkina ou l’injustice et l’impunité prennent le dessus, le mieux c’est de divulguer les noms des juges et l’accusé qui vous manipulent, Dieu et le peuple régleront leur compte. A bas les juges pourris, rétablissons le CDR pour les juges et avocats corrompus, surtout pour une justice juste et équitable pour tous. Je profite dire à tous mes lectrices et lecteurs qu’un intrus utilise actuellement mon Pseudo pour se faire lire comme le message 42, ce n’est qu’un minable de bas échelle, ne faites pas attention à lui, merci à toutes et à tous, car a chaque fois qu’il écrira avec mon pseudo je vous le fera savoir que ça ne vient pas de moi. Ka farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 13:14, par le patriote yadga
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    c’est vraiment décevant certains juge dans le pays des hommes intègre qui son très bien rémunéré se foutent des burkinabé c’est ne plus au palais de justice mais plutôt le" palais de l’Injustice"

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 13:19, par warzat
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Il y a des avocats qui acceptent des ’’arrangements’’, des huissiers spoliateurs de la veuve et de l’orphelin, des juges corrompus jusqu’à la moelle, c’est cette justice que le Burkina a hérité des 27 ans de règne de Jubal. Même dans l’administration publique, aucune approbation d’un dossier solide d’initiative privée pourvoyeur de richesses et d’emplois ne peut être obtenue après s’être acquitté des taxes légales sans que le promoteur ne donne de l’argent à toutes les échelles. Avec une telle justice le PNDES va échouer parce qu’il faut être fou pour investir son argent dans un tel pays. Salif Diallo ne parle pas en l’air. Un corrompu est habituellement un médiocre dans son travail, quelque soit le salaire qui lui sera versé, il demeurera corrompu.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 13:31, par HAMA
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    LA JUSTICE AU BURKINA, C’EST POUR LES RICHES. ILS SONT TOUS CORROMPUS SANS EXCEPTION. MADAME LE PROCUREUR GÉNÉRAL, VOUS AVEZ VOULU VOTRE INDÉPENDANCE, VOUS L’AVEZ EU ALORS PRENEZ VOTRE RESPONSABILITÉ EN METTANT FIN A TOUS CES AGISSEMENTS DE BREBIS GALEUX. ARRÊTEZ LES PRATIQUES MAFIEUSES DANS VOTRE CORPS DE MÉTIER SINON TROP C’EST TROP ET LA JUSTICE DU PEUPLE NE PARDONNE PAS. LES JUGES INCRIMINES DOIVENT IMPÉRATIVEMENT ÊTRE SANCTIONNES (RADIES) PARCE QU’ILS SONT INDIGNES.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 13:58, par Anna
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    mon cher journaliste oumar, on t’apprécie beaucoup dans ton travail à chaque fois mais ici là, il fallait pas taire le nom de ces magistrats pourris jusqu’à la tête. Faut pas les protéger, il faut nous donner leur nom pour qu’on s’occupe d’eux. c’est quelle justice ça ? tchrrrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:06, par Naboho Lassina
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Mr Ousmane Ilboudo Directeur de la Sacom, je vous conseille de faire consigner tout ce que vous avez comme preuves, dans cette affaire par écrit ainsi que les noms des juges fautifs et intrigues chez votre avocat .N oubliez pas de laisser une copie signée à un confident discret et
    sincère également.On ne sait jamais tout peut arriver ,pour étouffer le verdict.Je vous souhaite,bon courage.Merci

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:09, par Totorino
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    A quoi sert tordre le cou à Dame Justice pour des feuilles qui ne vous serviront pas. Vous pouvez brimer Tinga et vous en sortir mais chemin faisant le jour où vous faites zambo à Koudougou alors la mal mort vous frappe un coup KO et on dira mort de maladie or c’est punition :

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:10, par WALAY
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Les juges font vraiment honte dans ce pays. Je comprend maintenant leur réaction quand Salif DIALLO avait dit que " nous n’allons pas quitter la prison des militaires pour entrer dans la prison des juges. Les juges avaient crié que c’était une façon de remettre en cause leur indépendance qu’ils ont acquit de haute lutte. Voilà que aujourd’hui tout le monde voie le derrière de notre justice et les juges n’ont même pas honte si non c’était aux juges de régler rapidement cette affaire. En tous les cas si d’ici là rein n’est fait, ne soyez pas étonnés qu’un soulèvement se fasse dans ce pays. On a en marre. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:14, par par yikpe
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    merci, vous etes couragieux continuer a denoncer c’est le seul moyens pour se liberer. L’ARME FATALE C’EST BIEN LA PRESSE

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:20, par Paysan d’Afrique
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est ça que Lopez a dit haut. ç’a enervé les juges (et surtout ce juge). SACHEZ QU’IL N’Y A PAS DE PALAIS DE JUSTICE MAIS DES PALAIS DE JUGEMENT DANS CE PAYS.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:21, par Bouba
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Dieu aime le Burkina. Il l’a aidé à se débarrasser du diable. Il aidera un jour à se débarrasser des diablotins du MPP qui ont pris sa place. En attendant, peut-être qu’il veut aider le peuple Burkinabè à se débarrasser de la "justice du diable" par cette affaire. Alors le Burkina saisira-t-il l’occasion qui lui est donnée ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:34, par AFRIQUE MON AFRIQUE
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    les vaches de mon grand père ont été volés et le voleur s est entendu avec des juges pour spolier et honnir grand père. il devait fournir des actes de naissance de ses vaches toute chose qu’il ne pouvait fournir. Retourné au village grand père s’est confié aux ancêtres . les voleurs et le juge furent atteints de diarrhées aiguës et leurs maisons furent emportées par le vent. c’est après avoir réparer leur tort qu’ils ont eu la paix. cela s’est passé sans aucun mort.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:42, par SING
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Sachez que le Président du Faso n’est plus le président du Conseil supérieur de la magistrature cela a été décidé pendant la transition et cette situation va nous conduire droit au cimetière de Taabtenga. Qui a bénéficié le plus de notre insurrection alors qu’ils pactisaient avec Blaise : les magistrats. Le mot "moral" n’existe pas dans leur dictionnaire, tout ce qu’ils savent c’est comment dealer, comment faire pleurer une veuve et ses orphelins, comment être riche comme Crésus peu importe. Ces gens ont suivi l’insurrection populaire à la télé à coté de leur épouses ou époux comprenez les. Quand je vois un juge j’ai envie de vomir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:49, par SING
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Sachez que le Président du Faso n’est plus le président du Conseil supérieur de la magistrature cela a été décidé pendant la transition et cette situation va nous conduire droit au cimetière de Taabtenga. Qui a bénéficié le plus de notre insurrection alors qu’ils pactisaient avec Blaise : les magistrats. Le mot "moral" n’existe pas dans leur dictionnaire, tout ce qu’ils savent c’est comment dealer, comment faire pleurer une veuve et ses orphelins, comment être riche comme Crésus peu importe. Ces gens ont suivi l’insurrection populaire à la télé à coté de leur épouses ou époux comprenez les. Quand je vois un juge j’ai envie de vomir.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 14:57, par Mady Diére
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Dans un pays lors que la population commence à ne plus avoir confiance à la justice,bonjour le caos. Ce qui me fais mal dans tout ça,c’est que le ministre de la justice est au courant de tous ça mais il ne fais rien.Ou bien lui aussi a quelque chose à se reproché vis à vis des magistrats ? ou bien il a peur des magistrats ?ou bien il n’est pas l’homme qu’il faut à la place qu’il faut ?

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 15:04, par nikodem
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Je suis un peu étonné par cette histoire voir révolte. Mais en homme sense, sage et prudent, j attends d abord la version des deux parties avant de me prononcer. La sagesse est plus vielle que le monde. Cordialement votre.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 15:45, par raogo
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    ROCH
    Le Président du FASO sur proposition du Ministre de la Justice doit sanctionner sinon... Les gens vont donner raison à Lopez.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 15:52, par Citron vert
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vive les Koglweogos ! Eux seuls vont nous sortir de la merde actuelle que connait ce pays...Nous devons nous dresser contre les juges mafieux et leurs laquais et complices que sont les avocats.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:06, par IDO
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    C’est désolant pour notre justice,certains n’ont pas encore compris que quand tu coince trop le peuple,il finira toujours par se rebeller et d’une manière imprévisible.
    Les signaux sont aux rouges mais les gens font semblant de dormir pourtant le réveil sera douloureux car même l’argent qu’ils détournent soit disant légalement commence à sentir mauvais.
    quelqu’un a été traduit en justice parce-qu’il a juste soufflé ce qui va arrivé pendant que d’autres se moquent toujours du peuple meurtrie, qui tôt ou tard gagne toujours la guerre.......................................

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:12, par Gargantuas
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    je supplie les Présidents Roch et Salifou de se réveiller car ce n’est pas ce que l’on attendait d’eux. Le pays va très très mal dans tous les sens.Les domaines régaliens de l’Etat sont en souffrance et l’autorité de l’Etat est de plus en plus mise en cause, ce qui donne des odeurs d’une seconde insurrection dans le coeur des uns et des autres et cela n’est pas bon pour notre pays. Faites un toilettage rapide à la justice, à la santé et confier la défense et la sécurité à ceux du domaine. Retoucher les ministères à problème et faites fondre tous les salaires et avantages (fonds communs, ristournes, primes...) et faites renaitre avec moins de disparité à niveau égale.Ainsi dans la cohésion sociale le pays pourra avancer. SINON

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:36, par siida na wa pouka mè
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    si on pouvait faire une enquête comme les parcelles beaucoup de choses se sauront publiquement. Il ya des cœurs qui saignent toujours à cause de cette même justice corrompus. Voila un exemple : on force un Président de Conseil d’Administration (seul) et de surcroit le ramené dans un débit de boisson et le faire signé une lettre de licenciement d’un employé séance tenante et messieurs les juges et avocats jugent légitime le licenciement. Après tant d’années on n’oublie jamais. quand des huissiers se rendent dans nos campagnes et faire des saisies de biens sans jugement parce que nos parents ont peur d’eux et tous ceux qui s’appellent avocats ... Dieu nous sauve.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:38, par Azra Komare
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Est- que ya encore un procureur dans ce pays ? Pourquoi il ne tire pas au clair cette affaire ou bine il estime que la justice est tellement tombee bas qu’ elle peut plus tomber ? Une juuystice purrie ? Des juges affairistes. C’est degueulase. Cousin, tu as eu la chance de refuser de faire le concours de la magistrature et de chomer 3 ans apres ta maitrise. Aujourd’ hui te voila un juuriste qui gere ses propres affaires sans piller quelqu’ un. merde.

    Avec ca ces juges facon facon veulent qu’ on les respecte. En ou ? Par comment ? Ces juges pourris sont pires que les coupeurs de route. Aucune dignite.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:53, par Citoyen LAMDA
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    La prochaine manifestation d’envergure nationale sera certainement pour une VRAIE JUSTICE AU FASO. Le burkinabè est patient mais cette patience a des limites. Ce qui me plaît en lui quand il EN A MARRE, rien ne peut l’arrêter même pas CETTE POIGNÉE DE JUGES CORROMPUS.
    Vive le Burkina Faso et les Burkinabè !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:55, par AuDessusdelaMêlée
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    N’importe quoi, comment peut-on prendre un neveu du village sans formation pour venir gérer des gros sous (des milliards de francs CFA). En plus, ce dernier était le seul à décider quand lui le PDG était absent. Vous croyez que c’est pour rien, les gens font des études de gestion et de comptabilité ? Ce monsieur Ilboudo aurait pu créer une SARL et recruter en bonne et due forme des gens du métier, et ce qui lui est arrivé, ne serait pas arrivé. Au lieu de cela, il a préféré que ce soit un de ses parents sans qualifications, qui vienne l’appuyer dans la gestion de ses affaires. Moi je pense sincèrement qu’il aurait pu gérer cela en famille, vu que c’est son neveu, au lieu de recourir à la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 16:55, par Sissili
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Curieux que les allégations contre ces juges n’émanent pas de Me Farama lui-même !!! N’a-t-il pas le devoir de dénoncer une telle pratique ? Qui plus est, cette supposée tentative de corruption le visait principalement.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:01, par Tenga
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vous la !!! vous parlez de jugement pubic du dossier !?
    sachez que ce dossier est vide car il n’y a pas de preuves a charges. le petit s’est enrichi et c’est visible. mais rien ne prouve que c’est avec l’argent de son oncle. c’est la justice du blanc. il faut des preuves , sans les quel un non-lieu est prononce.
    peut-etre qu’il faut demander au petit de justifier l’origine licite de ses biens. mais ca c’est un autre process, comme a la Karim WADE au Senegal.

    Répondre à ce message

    • Le 26 octobre 2016 à 00:41, par Paysan
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

      Mais vous faites rire deh !
      Et que faites vous des preuves des différents organes d’enquêtes ?.
      Combien de fois allons nous assisté a des jugements partisanes ?
      Et c’est a cette justice qu’on nous demande de faire confiance ? .
      Pacte de renouveau de la justice mon oeil ouais !.
      Juste pour nous distraire et apres dire qu’ils doivent etre bien payé
      Pour ne pas tomber dans la corruption !. Si chaque corps d’activité
      devrait user de sa nuisance pour avoir gain de cause, on vera qui va vous
      soigner, vous payer, eduquer vos enfants, percevoir l’impôt qui sert a vous
      payer a ne rien foutre de bon.

      Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:02, par Tenga
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vous la !!! vous parlez de jugement pubic du dossier !?
    sachez que ce dossier est vide car il n’y a pas de preuves a charges. le petit s’est enrichi et c’est visible. mais rien ne prouve que c’est avec l’argent de son oncle. c’est la justice du blanc. il faut des preuves , sans les quel un non-lieu est prononce.
    peut-etre qu’il faut demander au petit de justifier l’origine licite de ses biens. mais ca c’est un autre process, comme a la Karim WADE au Senegal.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:04, par Citoyen
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Vraiment, je suis déçu ! Les déclarations de M. Ilboudo doivent être vérifiées ; mais je suis sûr qu’il ne raconte pas d’histoires !!! Je suis loin de la patrie mais j’ai envie de descendre au pays pour rendre justice à ce monsieur !
    Amis de la Liberté et de la Justice, le devoir vous appelle à libérer une fois de plus notre chère Patrie de la gangrène de l’injustice !
    1- Obliger le PG à ouvrir une information sur cette affaire ;
    2- A la partie civile d’organiser une conférence de presse pour reprendre l’exposé de l’affaire ;
    3- Que les Burkinabé épris de justice s’organisent dans les OSC pour que cette affaire soit jugée et au plus vite
    4- Dans la mesure du possible, créer une clinique des droits pour permettre à des milieux de personnes qui sont dans cette situation de venir présenter leurs affaires !!!
    Sinon, au regard des réactions des internautes, je doute fort que le Pouvoir judiciaire connaisse des moments difficiles !
    Souvent, tu as honte quand la presse parle ainsi de mon pays ! J’ai un collègue d’une autre nationalité qui, depuis l’insurrection suit très bien l’actualité du Burkina ; tout de suite, il m’a interpellé sur le sujet ! moi qui chante tous les jours que mon pays à amorcer sa marche vers la démocratie !

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:07, par MARIE CHANTAL
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Si la justice burkinabé possède encore un seul juge intègre, il faut que ce dernier nous éclaire sur cette situation très regrettable, révoltant d’une extrême cruauté !!! Sinon la menace de madame Lopez ne suffira pas pour panser vos cœurs extrêmement meurtris. Nous allons aller plus loin et les maisons construites sur cette base ne doivent plus exister dans notre pays et nous sommes prêts à mourir pour l’avènement d’ une vrai justice. Nous demandons à Ousmane Ilboudo de donner rapidement les noms de ces juges pour qu’ils soient immédiatement mis aux arrêts. Madame le procureur de la république, l’air est très grave, faites quelques choses, dites nous rapidement la vérité sur cette affaire. Dans les jours à venir les juges sauront si les burkinabés sont des moutons où eux,ils sont de super- hommes !!!
    La patrie ou la mort, nous vaincrons !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:13, par vérité no1
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Je voulais orienter ma fille en droit après son baccalauréat, mais je suis en train de réfléchir car je n’aimerais pas qu’elle tombe dans un système pourri !!!!!!!!!!!!
    Elle va faire art et communication car étant littéraire !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:34, par leduc
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo directeur de la SACOM

    Ilboudou peut avoir raison. Il peut aussi être dans l erreur. Je propose qu’ il saisisse le RENLAC qui doit, après investigations, communiquer sur cette affaire. En attendant, soyons prudents ds nos prises de position. Aussi, maître FARAMA attend quoi pour éclairer l opinion nationale ? Qu’ il se hâte de nous exposer l état des faits. Nous en avons besoin pour nous prononcer. Enfin, acceptons que ces faits se seraient déroulés bien avant l insurrection et evitons de mettre tous nos magistrats ds le même sac. Vivement que la vérité vienne nous soulager.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 17:54, par sougri
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Très bien parlé monsieur Ilboudo, mettez la pression encore plus que ça, divulgué les noms de ses maudits juges, hé hé hé vraiment si sankara était là ses bandits aux coles blanc comme le disait feu Thomas sankara serait déjà aux youfle .SVP SVP MAITRE FARAMA aidé cet monsieur. Que les juges et autres renard tapis dans l’ombre sorte les dossiers de ce monsieur sinon le prochain déferlement de la jeunesse se fera contre eux et sur leurs R+ de honte. . Des voleurs qui veulent juger les autres . Courage monsieur concorde.

    Sougri de paris

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 18:11, par Azra Komare
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Donc l’ oncle qui est alle amener son peit de Pouitenga se trouve depouille comme ca, quoi ? On est dans quel monde ? J’ ai envie de vomir. Mais calmos, Ilboudo(oncle), ton petit va mal terminer. Personne ne maudit personne. Chacun se maudit ou se benit par rapport a ses comportements. Vous devez etre rassure par la tonne de soutiens que vous recevez sur lefaso.net meme dans l’ anonymat. Si c’etait a visage decouvert, vous n’ auriez persone. Mais comme c’est pas l’ anonymat-la, meme si moi meme je prends l’argenrt avec ce vaurien, je vais defendre votre cause. Qu’ il s’ en aille loi du Burkina mourir et pourir de sa bonne mort. Je peux meme dire que c’est lui qui a ete a l’ origine de votre maladie. Faut bien chercher de ce cote. Imagine si il verse l’ eau pour refroidir la cvloiture dans votre bouillie pendant un an, vous allez etre malade comme ca. Cette eau est incolore et inodore.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 18:12, par leduc
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Sauf si on est mal intentionné, on ne peut ignorer la décision du non lieu du juge d’instruction confirmée à la cour d’appel pour donner rapidement raison à monsieur Ilboudou au point d insulter les magistrats et souhaiter leur destruction. Les personnes honnêtes devront d abord demander que lumière soit faite sur la situation avant de se prononcer. Mais, être là à prendre rapidement parti pour ILBOUDOU comme si son affaire n a pas encore été jugée dénote d une mauvaise foi. Dites plutôt que vous détestez naturellement les magistrats et souhaitez leur destruction sans condition oui. Sinon, attendez la version de maître Farama au moins avant de prendre des positions aussi tranchées. En plus, quel est le lien entre cette nouvelle justice et des faits qui ont eu lieu depuis 2013 ? Soyons sérieux là.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 18:48, par Hubert Nana
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    C’est vraiment grave et très grave. Un proverbe dit que le singe ne change jamais sa manière de s’asseoire. Mais s’il s’asseoit sur une braise, il changera certainement de position. PEUPLE INSURGE restons vigilants.

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 19:20, par djabral
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Nous suivons cette affaire avec des larmes aux yeux car connaître l environnement dont les acteur de l economie ce forges et un individu s accapare des biens d autrui et la justice fait semblant de le résoudre avec des pratique pour faire endormie l affaire.les hommes en noire sachent que les pourris seront démasqués

    Répondre à ce message

  • Le 25 octobre 2016 à 19:24, par le Citoyen
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Ce qui est malheureux, c’est que ce sont les mêmes juges qui ont réclamé et eu des salaires et indemnités faramineux pour plus d’indépendance de la justice. c’est tout simplement malheureux.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2016 à 00:03, par Interno
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Merci à numéro 107 et 114. Je suis choqué de voir tout le monde se decharger sur la justice sans raison à moins de penser naïvement que la seule interview de monsieur ILBOUDO constitue une preuve irréfragable. Merci surtout aux juges burkinabé de ne tomber sous le coup de la provocation.
    Le monsieur dans son interview raconte des incohérences qui ressemblent à un compte de fée. Comment on rend un jugement qui va en appel que toi même tu suis sans ton avocat à 22 reprises.
    Ces propres,comptes bancaires il ne peut même voir ses banques pour avoir l’etat des mouvements.
    Son compte de fée ne résiste même pas au bon sens.
    Comme son neveu le dit bien ce monsieur à besoin d’une prise en charge psychiatrique.

    Répondre à ce message

    • Le 27 octobre 2016 à 13:45, par sonia
      En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

      Internaute Interno !

      "Comme son neveu le dit bien ce monsieur à besoin d’une prise en charge psychiatrique"

      Je conviens avec vous que ce monsieur ILBOUDO a vraiment besoin de prise en charge médicale parce que c’est pas tous les jours qu’on se fait spolier de 2 milliards. Alors vous conviendrez que ce n’est pas donné d’avoir toute sa lucidité après un tel choc, si en prime la justice de ton pays s’en fait complice et au grand jour ? De fait, je lui conseille d’aller se soigner, car on souhaite l’avoir à nos côtés quand il devra indexer nommément ses bourreaux en robe noire et leur nébuleuse devant le peuple méprisé par la justice, mais assoiffé de justice.
      Toi on t’a démasqué, toi qui conviens avec les propos du neveu voleur, et qui semble connaître mieux du dossier que les internautes et le journaliste ? C’est combien que t’as pris toi ? Même "débile", monsieur ILBOUDO oncle aura sa justice, dans ce monde ci ou dans l’autre. Dis moi, est-ce bien Interno ou serait-ce INFERNO ?

      Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2016 à 11:07, par Ka
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    ‘’’A’’’ interno 118 : Je vous comprends, mais depuis 2014 à nos jours avec cette affaire, le silence de nos juges qui devaient sortir et défendre leur honneur en dit beaucoup. Ce silence montre leur système mafieux qui empire de jour en jour devant un peuple sans défense : Le même silence de complicité, est attribué à nos dirigeants, que ça soit Blaise Compaoré ou les RSS.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2016 à 12:56, par Le furieux
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Je n’en crois pas mes yeux. A lire tout cela on dirait dans un film. Je vous jure que si tout ceux qui sont impliqués négativement dans cette histoire ou dans des histoire similaires ne sont pas identifiés et punis, je serai terroriste. Je recruterai le maximum de jeunes pour qu’on se substituent à ces bons à rien. Il y a un adage qui dit ceci : "quand on n’est pas pur, on ne doit pas être dur". Ces fameux magistrats apprendront cette leçon à leur dépend. Du bavardage inutile pour remplir d’avantage leur proche. Indépendance, indépendance, voilà votre vrai visage.
    Que tout ceux qui ont des témoignages sortent les livrés et verra qui est qui.
    Je suivrai cette affaire de prêt car je ne rigole pas avec mon projet. Espèces de voyous que vous êtes. Je vous comprends maintenant : Après l’insurrection, ils savaient ce qui les attend. Mais vous oubliez le plan B. Nous appliqueront la tradition contre vous en vous empoisonnant tout simplement car c’est le poison qu’on sert au roi s’il porte atteinte au royaume.
    Ce qui sûr tous les autres corps de métier vous attendent de pied ferme.
    A bon entendeur.

    Répondre à ce message

  • Le 26 octobre 2016 à 15:08, par Ka
    En réponse à : « Le juge a tenté plusieurs fois de corrompre mon avocat », Ousmane Ilboudo, directeur de la SACOM

    Merci à mon ami l’internaute Tapsoba R(deH) de nous avoir donné plus d’information sur la copie de l’interview du neveu de Mr. Ilboudo. Je cautionne ces genres de choses qui me montrent aussi le niveau de l’accusé et surtout de son oncle. A toutes les internautes gueulards sachent que le mal du Burkina est de laisser nos intellectuels mal intentionné de manipuler et de profiter nos frères et sœurs qui ne connaissent pas leurs droits juridique et autres. Oui la famille Ilboudo pouvait régler cette affaire, mais une personne de la famille, malgré sa carence d’intellectualité, Dieu lui a donné un don qui est ‘’’le savoir commerciale,’’’ et de savoir compter de un à dix, surtout sachant qu’il est en danger avec sa propre famille, c’est pourquoi il s’est confié à la justice. Aucune raison ne l’interdit, par ce qu’il a une carence de savoir ses droits juridiques pour s’adresser à la justice de son pays, surtout à ceux qui connaissent mieux ses droits, ’’qui sont les juges.’’ Selon le code pénal et sa déontologie qui oblige les juges de jurer devant la bible avant d’exercer le métier de juge, ce sont eux de travailler dans la sincérité pour des personnes vulnérables qui ne connaissent pas leurs droits. Et le cas des Ilboudo en est un exemple : Au lieu que les juges de bonne foi règlent ce problème selon la loi en six mois minimum, ces même juges les manipulent et les soutirent de l’argent : surtout quand on sait que Mr. Ilboudo s’est présenté dans la jungle des escrocs intellectuels de dits juges 22 fois sans son avocat, c’était les juges de lui citer ses droits de se présenter avec un avocat même d’office. Si vraiment ce que Mr. Ilboudo est en train d’accuser les dits juges est faut, depuis longtemps, Lefaso.net seraient saturé des railleries de ces juges. Le silence de ces juges montrent qu’ils sont malhonnêtes, et méritent de goûter la soupe de la MACO : Et ce n’est pas notre honorable juge du CDR et ancien président de la cour suprême, son excellence Mr. Komi Sambo Antoine qui me dira le contraire. Messieurs les juges, défendez avec honneur et sincérité vos sœurs et frère vulnérables sans les escroqué.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés