Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

LEFASO.NET | Par Marcus Kouaman • dimanche 2 octobre 2016 à 05h16min

L’ancien Président du Ghana, John Jerry Rawlings a été reçu en audience ce samedi 1er octobre 2016 par le Président Roch Kaboré au palais de Kosyam. Il était accompagné d’une délégation et du ministre de la culture, des arts et du tourisme, Tahirou Barry.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

Présent dans le cadre du lancement du projet de mémorial Thomas Sankara, John Jerry Rawlings s’est entretenu avec le Président du Faso, Roch Kaboré. A l’issue de cet entretien, l’ancien président ghanéen, témoigne que c’est un grand plaisir pour lui d’être impliqué dans le lencement de ce projet. Pour lui, cet acte n’est pas pour le Burkina Faso seulement. C’est pour le Ghana, l’Afrique de l’Ouest et le monde entier. Parce que le Président Sankara avait des vertus que tous les peuples africains ont admirées.

« C’est quelqu’un qui se battait pour la responsabilisation des populations et non le retrait du pouvoir des mains de la population », confie-t-il. Il dit être fière de ce projet et va essayer de contribuer en sa manière à son succès. Pour Rawlings, l’Afrique est toujours confrontée à des situations où les hommes politiques veulent se maintenir au pouvoir à tout prix à travers la modification des constitutions et le Burkina Faso, a lui-même assisté à ce scenario. « En initiant ce projet, je suis fière pour vous, cela montre que vous avez accepté le devoir de vous mobiliser pour rendre hommage au président Sankara qui a été un homme intègre, un homme qui se battait pour son peuple », affirme-t-il.

Invité parce qu’il partageait des valeurs avec le président Sankara, le Président Rawlings dit passer 30% de son temps à observer les tendances de corruptions. Pour lui, l’on ne doit pas laisser le mérite être mis en cause par l’influence. Même si la corruption existe partout au sein des cercles politiques, dans les sociétés, etc.

Il espère que la participation sera de mise pour le lancement du projet ce 2 octobre. « Je souhaiterais que le peuple entier s’approprie ce projet, sinon cela sera difficile », lance-t-il. Pour lui ce projet a aussi besoin de contributions externes pour l’édification de cet édifice.

Marcus Kouaman
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 octobre 2016 à 05:55, par LUSTRE
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Merci à tous ceux qui se battent pour que ce projet se concrétise. Toute personne qui fera le déplacement de la place de la révolution en fait partie.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 06:02, par ka
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Bien vu camarade Rawlings ! Ce mémorial montrera à ceux qui ont fait de notre camarade Thomas Sankara un martyr, ‘’’un héros du 21e siècle pour la libération du continent Africain de l’impérialisme.’’’ Il y eu un temps ou le Ghana de son excellence Rawlings, et le Burkina du camarade Thomas Sankara, ont marché ensemble à contre-courant dans la même idéologie, d’arracher la liberté totale de l’Afrique a l’impérialisme. Le Ghana de l’honorable Rawlings, et le Burkina du camarade Thomas Sankara, ont eu le courage politique de rompre avec ce qui a fait son temps par les colonisateurs, pour permettre les deux pays de prendre leur destin en main. Que tous ceux qui sont contre ce mémorial à cause de leur passé qui était d’empêcher Thomas Sankara dans sa vision, sachent que le passé n’est pas une maladie honteuse, mais mettons-nous ensemble pour donner un vrais souvenir au fils de L’Afrique qui est Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 08:24, par SOME
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Article nul Qui ne dit rien de profond !

    Oui c’est aujourd’hui le lancement car aujourd’hui n’a pas été choisi au hasard : anniversaire du lancement du man DOP (discours d’orientation politique) que tous ont utilisé jusqu’à aujourd’hui de blaise le traitre jusqu’aux RSS tout autant traitres. Ils ont trahi pour mieux recuperer les idees !

    Je comprends la position difficile d’un Rawlings sollicité dans un tel projet. Mais personnellement je lui conseillerais de trouver "des voies diplomatiques" pour s’eloigner au plus vite de cet projet dans les circonstances actuelles. Nul n’est contre le projet : c’est une certitude, un devoir : il verra le jour. Mais pas à dans cette circonstance. MAIS PAS AVEC CES ASSASSINS ! Pas tant qu’il n’y a pas eu justice. Meme s’il y a des informations non diffusees sur ce dossier thomas sankara, on ne peut pas accepter cette demarche.
    Non ! Rawlings , tu es en train d’etre utilisé. Ressaisis toi.
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 12:15, par Papa
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Je me rappelle de cette epoque ou le FDS du Ghana et du Burkina effectuaient des manoeuvres militaires communes aux frontieres sous la supervision des deux chefs d’etat-major Ghaneen et Burkinabe. Je suis ecoeure’ quand je me souviens de ces moments,que Dieu maudisse a jamais tous les commanditaires et executants de l’assassinat du president Sankara. Que toutes les maladies et souffrances s’abattent sur ces criminels en attendant que leurs ames perissent a 1000 degre en enfer .Que leurs descendances vivent avec tous les malheurs du monde jusqu’a la fin de leurs miserables vies. Toi Blaise Yao,les patriotes du Faso et du monde ne te pardonneront jamais pour ta traitrise.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 14:59, par kinder
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Merci à tous pour ce projet.Tomas Sankara reste une fiertè pour l’Afrique toute entière.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 16:01, par Moi aussi
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Rawlings et Sankara, 2 jeunes, 2 officiers, 2 capitaines, 2 africains de même génération, 2 voisins, décomplexés vis-à-vis du maître qui ont eu à un moment, un rêve pour leurs peuples. Hélas, l’impérialisme n’a même pas eu besoin d’aller loin pour trouver un assassin contre l’un d’eux. Il a trouvé ce déchet de la nature chez Sankara.
    J’ai apprécié les propos du Ministre Tahirou Barry et Abdoul Salam Kaboré (Respects grand-frère) sur RFI ce matin et je vous souhaite bon courage.
    Rawlings a raison de dire « Je souhaiterais que le peuple entier s’approprie ce projet, sinon cela sera difficile ».

    Aux quelques rares burkinabè qui auraient à tort, un grief contre cet illustre africain, apprenez que John Jerry Rawlings lui-même qui incarne l’intégrité dans son pays et qui jouit dans toute l’Afrique et dans le monde, des plus grands honneurs, n’est pas parfait. Je vous rappelle qu’il a fait zigouiller des généraux pourris à son arrivée au pouvoir sauf que c’était pour la bonne cause. ‘‘…Dans un souci d’éradication définitive de la corruption dans son pays, Rawlings fait fusiller 8 généraux dont 3 anciens chefs d’Etat…’’ ; extrait de « Jerry Rawlings : de la Révolte à la Démocratie. »
    Du reste, tous les grands hommes que l’école nous a fait connaître : Napoléon Bonaparte, De Gaulle, Mao, Kennedy, Christophe Colomb, etc. n’étaient pas non plus parfaits que je sache !

    Refoulons nos égoïsmes primaires pour ne voir que l’intérêt collectif. Sankara s’est sacrifié et a sacrifié sa famille pour cet idéal : « le collectif ». Soignons moins égoïstes et plus collectifs et l’Afrique avancera comme le souhaitait Sankara.

    Curieux que quand on tape Blaise Compaoré sur l’ordi, le dictionnaire le reconnaît alors que Thomas I. Sankara reste inconnu. N’est-ce pas là les signes de reconnaissance du Seigneur à son esclave et traitre ? Paraphrasons François Hollande alors premier secrétaire du P.S, parlant d’un socialiste qui avait rejoint le gouvernement de Sarkozy (Éric Besson (2009-2010) pour citer son nom) que Blaise Compaoré fut un esclave heureux de l’être.

    L’érection de ce mémorial servira définitivement de modèle, de boussole et de référence aux filles et fils africains pour des siècles. Il était temps car, certains pays nous auraient devancés et Sankara serait mort une 2è fois.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 16:23, par Bolingo
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Mr le Ministre, asseyez-vous convenablement svp et habitez la fonction

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 17:40, par lina
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    A l attention de papa internaute 4. Je comprends la douleur qui t anime et nous anime tous mais les voies de Dieu sont insondables. Ces assassins peuvent se retrouver au paradis pendant que ceux qui se clament etre les defenseurs d ’une bonne cause se retrouvent en prison. Il suffit de demander pardon a Dieu et se repentir sincerement. Il est un Dieu clement et misericordieux pour tout le monde y compris les assassins. Il est le seul juge.

    Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 20:54, par ka
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Camarade SOME, je te comprends parfaitement. Si le mémorial voit le jour avant celui de Blaise Compaoré l’assassin de Thomas Sankara, c’est déjà une victoire et une justice pour le père de notre révolution inachevée. Ce n’est pas Ernest N. Oueraogo, ni Fidel Toé, ni S. Valère, ni Miriam, qui me diront le contraire. Depuis le 15 Octobre 1987 Ils ont tout volé les idées de Thom resté dans les tiroirs pour se faire des noms. Exemple les 6 engagements du programme présidentiel de Blaise Compaoré de 1998 dont nous voyons les réalisations de nos jours et qui continu à se développer. Ce sont d’autres idées de Thomas Sankara comme les arrogances de quitter le FMI ou de produire nous-même et manger localement de Roch Kaboré et de Salif Diallo pour se faire des noms. Je me rappelle en décembre 1984 en concertation avec le PF autour d’une table au conseil de l’ Entente pour la non-participation du Burkina au sommet France-Afrique de Bujumbura, et pour nous convaincre tous, il finit par dire ‘’’Avoir le courage politique de rompre franchement avec ce qui a fait son temps est le seul moyen de s’autoriser l’exploration d’autres voies susceptibles, c’est pourquoi nous n’irons pas à ce sommet. Je pense que Salam Kaboré a bien fait d’associé ce projet avec notre camarade Rawlings Fidel ami de Thomas Sankara. Je m’associe à ce projet même si les assassins de Thom mettent leurs nez pour une légitimité bidon, le peuple connait la vérité. Et je suis d’accord avec Salam Kaboré et tous les autres, ainsi que l’honorable Rawlings pour lancé un appel à toutes et tous qu’ils comprennent et acceptent que tel projet pour un vrais souvenir pour Thomas Sankara fils de tout l’Afrique, est déjà une vraie justice même si ses assassins ne sont pas encore condamnés. Ce mémorial comme je l’ai dis a Salam, deviendra subjectivement et objectivement une exigence du peuple d’une justice pour Thomas Sankara. Ce mémorial sera et restera une aspiration légitime et complémentaire de leurs justes combats contre l’injustice.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2016 à 08:30, par Les faits
      En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

      Au moment de l’assaut contre Thomas SANKARA le 15 octobre 1987 au Conseil de l’entente, aucun témoignage n’a corroboré que Blaise Compaoré y était physiquement ; il ne peut donc pas être l’assassin de Thomas SANKARA. Le sens des mots on leur importance surtout au plan juridique. Ne travestissez l’histoire, il y’a des jeunes qui ont l’âge de vos enfants et peut être petit-enfants qui lise le forum et ont droit à la vérité.

      Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2016 à 10:01, par nabayouga
        En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

        Monsieur "les faits", il est tout a fait facile de dire que le désormais Blaise Compaoré alias kouassi Blaise compaoré n’était pas sur les lieux et en déduire qu’il n’est pas responsable de la mort de Thomas Sankara. En droit on on peut être un commanditaire d’un acte et par conséquent être aussi coupable que l’exécutant . A qui profite le crime ? Et puis l’exécution de Henri et Lingani plus tard conforte ce complot ourdi par Blaise compaoré . Ne travestissons pas l’histoire . Blaise doit payer le prix fort de cette forfaiture. Qu’il soit maudit.

        Répondre à ce message

        • Le 3 octobre 2016 à 15:54, par Les faits
          En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

          Dans un assassinat le commanditaire le complice et l’assassin sont des rôles différents. Dire que X a commanditer l’assassinat et dire que X a assassiné n’ont pas le même sens. Quand on opine sur des sujets aussi graves et sensibles il faut utiliser les mots justes qui collent à la réalité vous faites beaucoup d’amalgames et de raccourcis dans vos propos.

          Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2016 à 14:25, par YANKEE
        En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

        La responsabilité de Blaise Compaoré est entièrement engagée dans cette situation. Il était le commandant du CNEC. A ce titre, il sait tout ce qui s’est passé, mais n’a pas pris les mesures prévues en matière de sanction. S’il n’y a pas eu de sanction, c’est que Blaise a donné sa caution à ce qui s’est passé. De plus, à qui profite le crime ? Il a profité traumatisé le Faso pendant 27 ans sans discontinuer.
        De toute façon, tout est connu ou presque.

        Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2016 à 23:09, par SOME
        En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

        Et voila tout le plan mis en place Et les revisionnistes prennent leur quartier. Bientot on dira que sankara n’est pas mort, maias s’est enfui comme un lapin. Blaise n’a fait aucun mal. Bientot plus personne n’aura honte d’appeler Blaise le sauveur a kossyam
        Attention les camarades, il y a un grand mouvement de destruction reelle qui est en train de se mettre en place mais nous on reste là a polemiquer sur des vetilles. Toutes nos actions sont en train d’etre torpillées et on laisse le terrain libre, sans porter la contracdiction et montrer le but reel de la lame de fond qui secoue profondement notre pays... Apres on dira qu’on a été surpris pas la revolte populaire. Comment cela se pouvait-il ?
        SOME

        Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2016 à 09:03, par lecorbeau
      En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

      Les six engagements nationaux ont été lancés le 2 Juin 1994 et non en 1998 comme vous l’avez mentionné

      Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2016 à 13:54, par ka
        En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

        Quand on n’a pas vécu au fond de la loge du régime de Blaise Compaoré, on s’abstient de parler de n’importe quoi. La concrétisation des idées de la révolution par ceux qui les ont créés avec le PF, ont pris racines en même temps dès la naissance du CDP le 5 février 1996, et qui ont été retenu à 100% dans le programme présidentiel de 1998. C’est cette année-là, que les grands projets des 6 engagements puisés dans les tiroirs de la révolution inachevée de Thomas Sankara ont réellement commencé.

        Répondre à ce message

  • Le 2 octobre 2016 à 22:23, par Voltaïque.
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    A propos de ce mémorial la question qui me taraude l’esprit est quel est le meilleur endroit pour ériger ce mémorial. Sankara n’appartient pas qu’au Burkinabé mais à tous les peuples du monde épris de liberté. Un mémorial à Ouaga ne me semble pas approprié bien que ce soit la capitale du Burkina. A mon humble avis pour l’erection de ce mémorial,
    le site de Laongo qui a reçu les sculptures sur granit des artistes du monde entier et continuera d’en recevoir si l’esprit du site se perpétue est le lieu le plus indiqué . C’est une manière de dédier le mémorial à toute l’humanité, Laongo étant le lieu de rencontre de la générosité artistique des sculpteurs du monde entier.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2016 à 02:35, par panga
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Que Rwalings s’eloingne de ces vendeurs d’ilusions. Persone, aucun Burkinabe de bonne foie ne peut etre contre ce projet. Mais nous soulignons juste qu’il faut qu’on lui rende jutice. Ou bien, on nous dit pas la verite. Ce gouernement a peur que ceux qu’ils vont impliquer feront sortir des choses sur eux que le people ne doit pas savoir. N,est ce pas RSS ?

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2016 à 09:18, par OCy
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Je ne comprends pas et j’aimerais comprendre.
    J’ai l’impression que l’après insurrection bénéficie largement aux agents publics. On ne craint plus rien, Blaise COMPAORE et son RSP sont plus là. Les désirs des syndicats sont des ordres et ils ont les armes pour atteindre leurs buts, grever et paralyser l’administration publique. La loi 081 est acquise avec les décrets d’application signés. Une loi qui me parait injuste à plusieurs titres :
    1) la masse salariale très au-dessus des normes.
    2) Tout le monde reconnait que le pays après l’insurrection et le coup d’état connait des moments difficiles et les attentats font de la sécurité une nouvelle priorité majeure.
    3) Je contacte aussi que les fonctionnaires, avec la loi 081, seront payés comme des contractuels puisque les salaires montent pour au moins atteindre ceux des contractuels. Je pense qu’il devrait avoir plutôt baisse de salaires. On devrait supposer que les contractuels sont au terme de leur contrat, alors il y a fin de contrat avec l’état et s’ils veulent, on les recrute maintenant comme fonctionnaire. C’est mon avis, il devrait avoir baisse car un contractuel est plus chèrement payé qu’un permanant et c’est bien pourquoi dans les projets les gens sont bien payés parce que leur emploi est temporaire.
    Je pense que l’état doit payer ses agents selon le niveau du pays, se référer au PIB et non à un quelconque pays. Et, il y a l’UEMOA qui donne 35% des recettes pour la masse salariale. Si nous voulons le développement véritable du pays ces 35% doivent être respecté de façon raisonnable. Il y a beaucoup à faire comme priorité dans ce pays et on ne peut pas satisfaire les uns et les autres à leur volonté, respectons la part à donner à chacun et pensons à l’intérêt général.
    Vraiment lorsque, j’ai entendu dire que les hommes de médias vivent dans la misère, je ne connais peut être pas tout le sens de misère, mais si les hommes de médias vivent dans la misère, quel mot utiliser pour qualifier la forte majorité des burkinabè qui n’ont pas la moitié, le 1/3, le ¼ ect de ce que gagne un homme de média ? Aujourd’hui, on parle de relance économique, payement de la dette intérieure, je ne pense pas qu’on fait tout ça sans argent. Le PM, lors de son discours à l’AN a parlé du poids des salaires et des charges de fonctionnement de l’état, et d’après ce qu’il a dit ça prend une bonne partie des recettes pour ne pas dire presque tout. Personne ne veut payer correctement ses impôts, on parle surtout d’augmentation de salaires, baise de taxes et impôts et en même temps on veut que les autorités payent rapidement la dette intérieure, relance l’économie, goudronnent les routes, construisent des infrastructures hydrauliques, sanitaires, éducatives ect.
    Soyons humbles et modestes. Il n’y a pas, je pense, progrès et développement sans sacrifice et les hommes de la révolution nous l’ont enseigné, Le Président SANKARA nous a montré la voie à suivre, mais nous ne voulons pas de sacrifices tout en voulant le développement. Nous devons faire des propositions plus concrètes aux autorités et non parler dans le sens surtout de dénigrer. Par exemple, retenu de 1% des salaires dans le privé et le public pour les charges de la sécurité ; plus 0,1F ou 0,2F dans les tarifs de la communication, alors on passe de 1.5F/S à 1,6 ou 1,7F/S pour aider l’état à construire les routes ect.
    Pour terminer, je pense que les délégués des différentes forces vives de la nation appelées pour rédiger l’avant-projet de la future constitution, doivent penser à introduire une institution qui sera chargée d’examiner de façon apolitique et objective les revendications des syndicats afin de les départager avec le gouvernement. Nous avons le devoir d’aimer notre cher pays et aimer pour moi ce pays c’est apporter sa part de sacrifice au progrès de notre pays cher à tous.

    Répondre à ce message

    • Le 3 octobre 2016 à 17:39, par gnos
      En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

      OCY ; bien dit quand bien même que grand nombre ne pourra pas vous lire du fait de la longueur de tes écrits. votre commentaire est très pertinent. remarquons qu’aujourd’hui les gens sont trop paresseux pour lire mais aussi pour écouter. A chaque situation, les gens se précipitent pour réagir. On comprendra et on gagnera en écoutant plus qu’en parlant beaucoup.

      Répondre à ce message

      • Le 3 octobre 2016 à 23:19, par SOME
        En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

        malheureusement telle est la realité : la paresse intellectuelle est devenue la norme.Des gens se precipite pour faire un commentaire sans meme avoir lu l’article ; juste pour se donner une impression d’exister et non pour apporter quelque chose qui fait avancer. L’egotisme, narcissisme est la tare du siecle. On ne s’attache pas aux idées, au fond des choses, mais aux apparences, au superficiel. c’est le symptome d’une humanité malade qui ne s’accroche qu’aux mensonge et a la facade.
        SOME

        Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2016 à 09:54, par saramany
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Internaut 4 "papa" ; ce sont des choses à ne pas dire. Imaginer qu’un membre de votre descendance s’unisse à un membre de la descendance que vous avez maudit par les liens du mariage. Logiquement cette partie de votre descendance aussi sera maudite.

    Heureusement qu’aucune de vos paroles n’aura d’effets car la justice de DIEU n’est pas notre justice.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2016 à 11:51, par Papa
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    A mon frere ou soeur Saramany internaute 13, vous savez souvent quand on est emporte’ par la colere on a plus de retenue . Vous remarquerez comme moi que les quatres annees de pouvoir de Sankara ont apporte’ beaucoup de progres dans notre Faso comparativement aux 29 annees de regne des Compaore’,voila les raisons de ma colere. Je m’excuse et vous remercie pour votre sagesse. Sans rancune.

    Répondre à ce message

  • Le 3 octobre 2016 à 14:08, par ka
    En réponse à : Mémorial Thomas Sankara : Rawlings reçu par le Président Kaboré

    Aucun homme dans ce bas monde ne sera assez riche pour racheter son passé ! Blaise Compaoré durant plus de 20 ans à crier sans remord dans tous les interviews de la presse écrite surtout dans le jeune Afrique, ou devant les caméras, concernant l’assassinat de son frère d’arme Thomas Sankara, ‘’’qu’il n’avait pas eu le choix ! C’était Thomas sankara ou c’était lui.’’’ Alors les hommes passent, mais les écrits et les interviews restent.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés