Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

mardi 6 septembre 2016 à 23h27min

Par décret du Saint Siège, Mgr Léopold Médard Ouédraogo, Evêque auxiliaire de Ouagadougou, a été nommé Administrateur apostolique du diocèse de Dédougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

Jusqu’à la prise de fonction canonique du futur nouvel évêque, c’est donc lui qui assumera les fonctions laissées vacantes par Mgr Judes Bicaba, décédé le 19 août 2016 à Paris des suites d’une longue maladie.

Nommé le 28 mai 2012 évêque auxiliaire du l’Archidiocèse de Ouagadougou par le Pape Benoît XVI, Mgr Médard Léopold Ouédraogo avait été précédemment Vicaire général de la paroisse cathédrale de Ouagadougou. Il a été consacré officiellement le 11 août 2012 dans ses fonctions d’évêque auxiliaire du Cardinal Philippe Ouédraogo, archevêque du diocèse de Ouagadougou.

Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 6 septembre 2016 à 15:52, par SAWATO
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Bon vent à Mgr Léopold. Surtout que l’âme de Mgr Jude repose en paix.

    Répondre à ce message

  • Le 6 septembre 2016 à 18:48, par rendak
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    ’’Mgr Médard Léopold Ouédraogo avait été précédemment Vicaire général de la paroisse cathédrale de Ouagadougou.’’ c’est plutôt Vicaire général de l’Archidiocèse de Ouagadougou !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 05:48, par Yerbinde
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Pourquoi un mossi encore ? il n est meme pas de la region. On devrait nommer le vicaire de Sama comme interimaire.
    meme dans l eglise il ya de l ethnicisme. Pardonnez un peu. ah bah

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 07:30, par Pasco
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Bon courage Excellence et que l Esprit Saint vous accompagne mon humble prière vous soutient. .

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 07:45, par Jean
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Puisse la grâce du Seigneur soit avec toi et que son Esprit t’assiste,tout au long de cette phase d’intérim,et que l’âme de Mgr Jude BICABA repose en paix au prés de Dieu..dans son humble royaume. Union De Prière...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 07:46, par Jean
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Puisse la grâce du Seigneur soit avec toi et que son Esprit t’assiste,tout au long de cette phase d’intérim,et que l’âme de Mgr Jude BICABA repose en paix au prés de Dieu..dans son humble royaume. Union De Prière...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:13
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    S’il vous plaît internaute 3 "Yerbinde" arrêtez ça. Les idées ABLASSistes on en veut pas au Burkina encore moins dans nos confessions religieuses. Je vous apprends que l’Église catholique est UNE et UNIVERSELLE. Raison pour laquelle il y a des prêtes blancs en Afrique et vice versa, des prêtes africains de toutes nationalités dans nos différents pays. Sans ces religieux européens il n’y aurait pas d’écoles catholiques à l’origine de ce que sont beaucoup de nos cadres aujourd’hui. Si vous êtes catholique je vous apprends également qu’il y a des curés burkinabé en France. Que Dieu donne la force au futur évêque pour la conduite des fidèles catholiques. Arrêtez ça "Yerbinde". Vous vous trompez carrément de combat.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:15
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaute 3 "yerbinde" l’église ne fonctionne pas comme toi tu le désire. Il n’y a pas d’ethnies ni de régions dans l’église. Il y a une seule famille c’est la grande famille chrétienne.L’eglise est l’une des organisations la plus organisée et les mieux hiérarchisée.C’est dans ce sens que tu verra des prêtes burkinabés célébrés la messe à Rome, en France et vice versa.Tel n’est pas dans d’autres religions.C’est tout ça qui fait la force de l’église.Le prêtre n’appartient pas à une région ou a une ethnie il appartient à la grande église famille

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 08:19, par Pat
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    l’intervenant n° 3 Yerbinde, c’est bien toi l’ethniciste puisque tu contestes déjà la nomination d’un administrateur apostolique sur la base de son origine ethnique... C’est pathétique tchrrrrrrrrrr

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:31, par bado
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Je ne sais pas si mon texte va passer mais ... je vais essayé quand même.
    Je suis catholique vivant à Bobo. Je pense - et czela depuis la nomi ation de Mgr Paul à Bobo - qsue ce ne sont pas les communautés crhrétiennes qui interessent ceux-là qui nomment les évêques. En effet, comment voullez-vous que Mgr Léopold s’adresse aux communautés chrétiennes s’il ne parlen ni samo, ni bwaba, mais seulement le français et le mooré ?
    Qnad on réagit on est vite classé xe raciste, de mauvais chrétien. Imaginez un évêque à Koupéla ou à Ouihigouya qui ne parle pas le mooré. Quelque oit sa valeur personnelle, il sera forcemment freiné un peu dans sa communication avec les populations
    Je pense personnelllemt, - et cela sans être raciste - qu’un évêque a besion de comuniquer directement avec les populations. Dès lors qu’il ne parle aucune des langues des autochtones, il est forcemment ralenti dans une telle communication

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:40, par Citizen
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    A l’internaute 3, il s’agit d’assurer l’intérim d’un évêque. Comme Mgr Léopold, étant un auxiliaire, je pense qu’il est mieux placé pour assumer cette fonction. Le vicaire Sama, n’a pas rang d’évêque. Sachons moins dramatiser les situations. Dans l’Eglise Famille de Dieu, il n’est pas questions de rang social, d’ethnie, de couleur de la peau mais de charisme, d’aptitudes spirituelles et intellectuelles, de discernement...

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:46, par traore emmanuel
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Que dieu le tout puissant aide Mgr Léopold Ouédraogo dans sa nouvelle mission et que Mgr Jude Bicaba repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 09:49, par traore emmanuel
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Que dieu assiste Mgr Ouédraogo Léopold et que Mgr Bicaba Jude repose en paix

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:35, par NOMBRE G. Dieudonné
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Que Dieu guide et veille sur vous Excellence dans cette nouvelle mission ! A mes frères en Christ qui parlent d’handicap lié à la langue, je dis ceci : Jésus Christ s’exprimait dans quelle langue avec les foules ? Saint apôtre Pierre n’ a t-il pas été compris quand il s’est adressé à des gens de langues différentes à Jérusalem le jour de la Pentecôte ? La langue a t-elle empêché nos pères d’accepter l’invitation de Dieu à l’arrivée des premiers missionnaires ? Ayons la foi seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 10:44, par PYONG YANG
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaute 3 et 6, bado. Hypocrite que vous etes. Mgr Paul OUEDRAOGO ne parle pas Dioula ? Mr Paul à été curé de bobo avant sa nomination à Fada. Et pourquoi ceux de fada, qui parlent gourmatché ont tellement aimé le gas qu’il lui on donner le prénom YEMBOINY. Vous les gens de bobo et autres êtes tellement etchnicistes que vous vous écartes de toute bonne raison. Et la nomination de Mgr Léopold dit bien qu’ il assure l’intérim en attendant la nomition de l’officiel. Et ça aussi, ça vous gêne. Changer alors de religion car votre avis est néant devant les choix divins. Si vous êtes chaotique, vous devez vite vous confesser.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 11:12, par Alassane Markouma
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaut 10,S’il te plait arrête de d’exposer tes limites en proclamant haut et fort que tu es catholique car si tu l’es tu sais comment l’Eglise a évolué au Burkina il faut venir à OUAGA voir la paroisse saint François d’Assise est tenue par des Indiens mais il célèbrent des messes en Mooré et il y’ a des prêtres qui au départ ne comprennent pas le mooré mais sont affectés dans les paroisses sans tenir compte de leur origine il y’en avait à la paroisse du Sacré cœur de DAPOYA mais l’intéressé célèbre les messes en mooré ou est votre problème et parlant de Mgr Paul OUEDRAOGO à Bobo y’at’il des problèmes ? Arrêtez ces déclarations car l’Eglise n’a pas besoin de ces débats ethniciste

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 12:20, par Sawager
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaute 3 et 10 : l’abbé Balise BICABA exerce bien à Donsé (ZINIARE) et à Ouagadougou sans que cela ne pose problème à qui que ce soit. Mgr J.M COMPAORE a été évêque à Fada et les fadalais n’en n’ont pas fait un problème ; Mieux il est reparti avec un prenom local Umtani. A la cathédrale de Ouagadougou, il y avait un prêtre blanc, d’origine italienne qui parlait correctement le mooré et qui y officiait. L’actuel évêque de Rome, le pape, est un argentin. Bref ! Juste pour vous dire que l’origine n’est pas forcement un critère.
    Dieu vous bénisse

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 12:30, par Le Vigilant !
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Heummmm ! Le ver est dans le fruit ! Et ces sans voix que pensent elles ? Il faut qu’un jour la haute hiérarchie nome un bobo à l’archidiocèse de OUAGADOUGOUGOU !

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 13:24, par kzal
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaute 3, pardon, vas loin ! ,très loin !! L’Eglise catholique ne fonctionne pas comme tu l"imagines. Espèce de satana !!!

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:33, par Florentinus
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    je viens apporter ma contribution par rapport à la réaction de l’internaute yirbende qui pense que l’Eglise est injuste. Mr. Yirbende référez-vous s’il vous plait au droit canon (le droit de l’Eglise catholique) pour mieux comprendre les choses.

    Ainsi dans le droit canonique de 1983( CODE DE DROIT CANONIQUE - Auctoritatae Ioannis Pauli PP. II Promulgatus - Datum Romae, die xxv Ianuarii, anno MCMLXXXIII ) il est stipulé ainsi qu’il suit :
    au canon 416 : le siège épiscopal devient vacant par la mort de l’évêque diocésain, par sa renonciation acceptée par le pontife romain et par la privation notifiée à l’évêque.
    je vous demande humblement d’aller sur internet charger le droit canon et lire les canons 416 au 430.

    NB : canon = article
    Bonne lecture à tous.
    Florentinus

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:40, par Florentinus
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    voila les canons que j’ai recommandé à Yirbende de lire

    Art. 2
    LE SIÈGE VACANT

    Can. 416 - Le siège épiscopal devient vacant par la mort de l’Évêque diocésain, par sa renonciation acceptée par le Pontife Romain, par son transfert et par la privation notifiée à l’Évêque.
    Can. 417 - Tous les actes posés par le Vicaire général ou le Vicaire épiscopal ont pleine valeur jusqu’à ce qu’ils aient connaissance certaine de la mort de l’Évêque diocésain ; il en est de même des actes posés par l’Évêque diocésain, le Vicaire général ou épiscopal, jusqu’à ce qu’ils aient connaissance certaine des actes pontificaux évoqués plus haut.
    Can. 418 - § 1. Dans les deux mois qui suivent la connaissance certaine de son transfert, l’Évêque doit se rendre dans le diocèse auquel il est envoyé et en prendre possession canonique ; et le jour de la prise de possession de son nouveau diocèse, celui d’où il vient est vacant.
    § 2. À partir de la connaissance certaine de son transfert jusqu’à la prise de possession canonique de son nouveau diocèse, l’Évêque transféré, dans le diocèse d’où il vient :
    1 obtient le pouvoir d’Administrateur diocésain et il est tenu aux obligations de cette charge, tout pouvoir du Vicaire général et du Vicaire épiscopal cessant alors, restant sauf cependant le ⇒ can. 409, § 2 ;
    2 perçoit la rémunération intégrale attachée à cet office.
    Can. 419 - À la vacance du siège, le gouvernement du diocèse est dévolu jusqu’à la constitution de l’Administrateur diocésain à l’Évêque auxiliaire, et s’il y en a plusieurs au plus ancien de promotion ; s’il n’y a pas d’Évêque auxiliaire, il est dévolu au Collège des consulteurs, à moins de disposition autre du Saint-Siège. Celui qui prend ainsi le gouvernement du diocèse convoquera sans tarder le Collège compétent pour désigner l’Administrateur diocésain.
    Can. 420 - Dans un vicariat ou une préfecture apostolique, à la vacance du siège, le Pro-Vicaire ou le Pro-Préfet nommé à cet effet seulement par le Vicaire ou par le Préfet aussitôt après la prise de possession, en assure le gouvernement, à moins de disposition autre du Saint-Siège.
    Can. 421 - § 1. Dans les huit jours qui suivent la réception de la nouvelle de la vacance du siège épiscopal, l’Administrateur diocésain, c’est-à-dire celui qui gouvernera provisoirement le diocèse, doit être élu par le Collège des consulteurs, restant sauves les dispositions du ⇒ can. 502, § 3.
    § 2. Si, pour une raison quelconque, l’Administrateur diocésain n’a pas été légitimement élu dans le temps prescrit, sa désignation est dévolue au Métropolitain, et si c’est l’Église métropolitaine qui est vacante, ou si l’Église métropolitaine et l’Église suffragante le sont en même temps, la désignation est dévolue à l’Évêque suffragant le plus ancien de promotion.
    Can. 422 - L’Évêque auxiliaire, et à défaut le Collège des consulteurs, avertira au plus tôt le Siège Apostolique de la mort de l’Évêque ; de même, celui qui est élu Administrateur diocésain l’avertira de son élection.
    Can. 423 - § 1. Un seul Administrateur sera désigné, toute coutume contraire étant réprouvée ; sinon l’élection est nulle.
    § 2. L’Administrateur diocésain ne sera pas en même temps l’économe ; par conséquent, si l’économe du diocèse est élu Administrateur, le Conseil pour les affaires économiques élira un autre économe à titre provisoire.
    Can. 424 - L’Administrateur diocésain sera élu selon les ⇒ cann. 165-178.
    Can. 425 - § 1. Seul peut être validement désigné pour la charge d’Administrateur diocésain un prêtre âgé de trente-cinq ans accomplis, qui n’a pas déjà été élu, nommé ou présenté au même siège vacant.
    § 2. Sera élu comme Administrateur diocésain un prêtre remarquable par sa doctrine et sa prudence.

    § 3. Si les conditions prescrites au § 1 n’ont pas été respectées, le Métropolitain, ou bien si l’Eglise métropolitaine est vacante, l’Évêque suffragant le plus ancien de promotition, après avoir reconnu la vérité des faits, désignera pour cette fois l’Administrateur ; et les actes de celui qui a été élu contre les prescriptions du § 1 sont nuls de plein droit.
    Can. 426 - Celui qui gouverne le diocèse à la vacance du siège et avant la désignation de l’Administrateur diocésain possède le pouvoir que le droit reconnaît au Vicaire général.
    Can. 427 - § 1. L’Administrateur diocésain est tenu aux obligations de l’Évêque diocésain et en possède le pouvoir, sauf les exceptions provenant de la nature des choses ou du droit lui-même.
    § 2. L’Administrateur diocésain, dès qu’il a accepté son élection, obtient le pouvoir sans qu’il ait besoin d’être confirmé par quiconque, restant sauve l’obligation dont il s’agit au ⇒ can. 833, § 4.
    Can. 428 - § 1. Le siège vacant, aucune innovation ne doit être introduite.
    § 2. Il est interdit à ceux qui ont la charge de gouverner provisoirement le diocèse de rien faire qui puisse apporter quelque préjudice au diocèse ou aux droits épiscopaux ; en particulier, il leur est défendu, à eux comme du reste à tous les autres, de soustraire ou de détruire tout document de la Curie diocésaine, ou de les modifier par eux-mêmes ou par d’autres.
    Can. 429 - L’Administrateur diocésain est tenu par l’obligation de résider dans le diocèse et d’appliquer la Messe pour le peuple selon le ⇒ can. 388.
    Can. 430 - § 1. La charge de l’Administrateur diocésain cesse par la prise de possession du diocèse par le nouvel Évêque.

    § 2. L’éloignement de l’Administrateur diocésain est réservé au Saint-Siège ; si l’Administrateur renonçait lui-même à sa charge, l’acte de renonciation doit être présenté en forme authentique au Collège compétent pour l’élection, et la renonciation n’a pas besoin d’être acceptée ; si l’Administrateur diocésain est écarté, s’il renonce ou s’il meurt, un autre Administrateur sera élu selon le ⇒ can. 421.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 14:47, par Jonassan
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Mgr Paul OUEDRAOGO connaît mieux Bobo que quiconque et il parle mieux le dioula que toi, un dioula soutenu que tu n’as eu ni la patience ni la sagesse d’apprendre. Le nom OUEDRAOGO, c’est un vrai mossi... Le nom MOUSSA c’est un vrai musulman, le nom Pierre, c’est un chrétien. VOUS EN ETES SUR. Moi, je connais des OUEDRAOGO qui ne sont pas mossi et qui ne comprenne rien du mooré, je connais des MOUSSA qui n’ont jamais mis les pieds dans une mosquée ; je connais des PIERRE qui sont sacrificateur en chef. C’est sur cette base que des gens ont bâti des statistiques effarants confortant les Ablassés dans leurs inepties que le peuple Burkinabé réfute largement.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 16:04, par Tomjerry
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Ma chère sœur ce n’est pas des choses dont on parle en grand public. C’est peut être normale que tu réagisses ainsi si tu ramènes l’EGLISE à ta seule personne. Mais est-ce que l’EGLISE se résume à ta seule personne. Je dis Non. Réjouis-toi plutôt que l’on a trouvé rapidement quelqu’un pour gérer les affaires dans ton Diocèse.
    Combien de PAPEs Africains as-tu trouvé sur internet ? Est pour autant que les Africains ne sont pas Croyants Catholiques ? Si tu ne le sais pas, il y a beaucoup d’africains qui sont à Rome.
    Mieux celui qui nomme ne connait pas qu’au Burkina il y a plusieurs ethnies (s’il vient au Faso, dans l’avions on lui apprendra à dire « A ni soogoma, ou addancè » dans trois ou quatre langues différentes et c’est tout, il peut l’oublier après comme il peut le retenir et se souvenir à chaque fois qu’il se rappellera de son séjours au FASO.
    Si c’est juste la question de langue dans ce petit Burkina quelqu’un me peut pas ne pas pouvoir communiquer et cette communication est d’autant plus intéressante quand tu emploies maladroitement certains mots (ça fait sourire certains et l’intéressé aussi s’efforce pour apprendre) et dans ce contexte le message passe bien. Moi je le vis dans les animations avec les producteurs qui ne sont pas toujours mossi.
    De plus il n’est pas un catéchiste (ce n’est pas péjoratif s’il vous plait) qui est en contact directe avec la population. Prions pour que ce dernier réussite sa mission.
    Pour utiliser le conseil d’un de mes supérieurs je te dis fille de Dieu "il faut toujours faire partie de la solution et non du problème" Que l’Agneau immolé nous bénisse tous.

    Répondre à ce message

  • Le 7 septembre 2016 à 19:00, par baresson
    En réponse à : Eglise du Burkina : Mgr Léopold Ouédraogo, évêque intérimaire de Dédougou

    Internaute 15.Faites doucement on se connait.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés