Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

lundi 9 mai 2016 à 03h46min

C’est parti pour les municipales 2016 au Burkina. Ouvert samedi 7 mai 2016, la campagne électorale bat son plein à Bobo-Dioulasso à travers les multiples rencontres du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) avec ses structures de base. « Remporter la majorité de conseillers » est le mot d’ordre lancé par Salif Diallo, président par intérim du parti, aux militants.

Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

De Boromo dans la boucle du Mouhoun à Bobo-Dioulasso dans les Hauts-Bassins, Salif Diallo et son staff du « parti du soleil levant » sont en train de laisser des traces à l’occasion de la campagne électorale des municipales 2016. Le MPP a choisi la cité de Boromo pour démarrer ses activités. Puis Bobo-Dioulasso où une visite de courtoisie a été rendue au chef de canton de Dioulasso-ba et de Dagasso.

Jusqu’à 21heures, Salif Diallo rencontrera les candidats retenus et non retenus sur les listes, les structures de bases, celles des secteurs informels (marchés et yaars), les jeunes, les femmes, les anciens, les personnes vivant avec un handicap, les ouvriers, les responsables d’associations féminines, etc.

« Nous avons organisé cette descente dans le Houet et dans la boucle du Mouhoun pour remettre les militants à la tâche. C’est un travail de proximité qui est fait par nos différentes structures. Et nous sommes là pour superviser ces travaux », laisse entendre le président par intérim du MPP. A l’en croire, tous les militants du parti sont à pied d’œuvre pour la réussite des élections. Il fonde donc l’espoir, au regard du travail abattu par les activistes, que le MPP sortira vainqueur dans cette partie du Burkina.

Quid des contradictions dans les rangs ?

La désignation des candidats du MPP pour les municipales n’a pas été une mince affaire à Bobo-Dioulasso, Salif Diallo en est bien conscient, mais précise que son parti est un parti démocratique, donc c’est normal qu’il ait des contradictions dans les rangs. « Nous ne sommes pas un parti autocratique. Nos militants ont bataillé. D’ailleurs, nous sommes le seul parti à avoir organisé des primaires à la base pour choisir nos candidats », déclare-t-il. Si aucun parti, selon Salif Diallo, n’a osé entreprendre une pareille démarche, le MPP l’a fait pour respecter la volonté de ses militants à la base à choisir ses dirigeants. Un tel exercice de l’avis du président par intérim du MPP ne peut qu’engendrer des contradictions entre militants dont les uns et les autres n’ont pas forcément les mêmes ambitions, ni la même compréhension du programme du parti.

« Tous les morceaux ont été recollés »

A en croire Salif Diallo, à l’issue des rencontres avec les différentes structures, tout est revenu à la normale au sein du parti. « Tous les morceaux ont été recollés et le parti est en ordre de bataille pour remporter les municipales », soutient Salif Diallo qui informe que des militants ont posé des préoccupations en termes de forces et de faiblesses. Lesquelles donc ? Safil Diallo a préféré ne pas répondre. A la question de savoir les dispositions prises pour résoudre ces préoccupations, le président par intérim dira que : « Vous vouliez que nous déballons nos batteries pour que vous partiez vendre ça à l’opposition. Ce sont des affaires internes du parti. Nous avons toutefois essayé de ramener les acquis à notre niveau, les militants ont compris l’enjeu de ces municipales ».

Cliquez pour lire la suite sur regions.lefaso.net

Bassératou KINDO
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 9 mai 2016 à 03:38, par Le citoyen républicain En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Monsieur le Président, SALIFOU DIALLO, avec tout le respect qui vous est dû pour vos fonctions, vous n’avez pas fini de bitumer les artères de la capitale Ouagadougou et vous voulez, à l’occasion de cette campagne municipales duper une fois de plus le peuple burkinabè. Nous avons été nombreux à vouloir le changement parce que certains sbires de Blaise voulaient coûte que coûte modifier vainement l’article 37 de la CONSTITUTION ;
    Mais, dès que vous avez eu le pouvoir, vous avez préféré vous "murer" dans votre sectarisme d’antan auquel le cdp nous avait habitué dans l’exclusion. Aucune reconnaissance. Cette fois-ci, le mensonge politique ne passera pas car le peuple burkinabè est désormais mûr. Tous ceux qui parlent en son nom pour l’entuber seront vite démasqués et en 100 jours de gouvernance, vous avez déjà été démasqués au mpp. Si au mpp vous êtes des démocrates, acceptez cette critique pour vous améliorer car les attentes sont énormes...Le Citoyen Républicain.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 04:09, par Robert Sangare En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif , pardon arrêtes de mentir. Respectes un peu les bobolais

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 04:54, par le peuple En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Homme infatigable et déterminé a transformer positivement et profondément le Burrkina. Bon vent Gorba national !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 06:09, par Le regard du Roi En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Voilà un discours démodé , rétrograde ! C’est un discours des années 70 et 80 qui N emballe plus les jeunes. Salif tu habites Ouagadougou non ? Connais tu aujourd’hui l’état des routes dans Ouagadougou ? Depuis le départ de ton mentor bientôt 2 ans 50 mètres de bitumes n’ont été posés. Tu es bien placé pour savoir que la démagogie rattrape toujours ses promoteurs ! MPP = Malaise du Parti au Pouvoir . Ce que les promoteurs du MPP ignore c’est l’évolution rapide des mentalités ? Le discour de Mr Diallo Salifou ressemble au Medecin qui veut soigner le palu avec de l’Ibuprofen ou du paracétamol . Ah ça fait vraiment pitié de ne pas comprendre les préoccupations des jeunes. Ah il n’y a plus d’hommes fort dans ce pays ! Il n’y a que des Kolweogos forts.
    Jai peur pour la gouvernance actuelle de ce pays ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 06:24 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    comme les bobolais sont amnesiques. allons seuleument

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 06:40, par s. Traoré En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Laissez le temps au nouveau pouvoir de se mettre en place , ce n’est pas la gestion d’un village , on se connait au pays , sinon ils sont beaucoup qui aboient parce que les autres se plaignent . vous étiez ou quand les trois convainquaient le peuple .
    Monsieur Salif a les moyens de sa politique et je lui souhaite bon vent .haaa jalousie quand tu nous déroute !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:06, par baloua En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    il n’a même pas honte.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:16, par AMBEL En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    toute façon ils ont un mandat de 5 ans. un mandat conféré par le peuple, si au bout de 5 ans les actes ne suivent pas les discours on les "juges" mais si les actes suivent exactement les discours on les renouvelles notre confiance. alors arrêtons d’avoir des relations personnalisées avec une personne politique marqué par une haine aveugle. si, nous citoyens Burkinabés, ne pouvons pas avoir l’humilité de reconnaître les valeurs de nos hommes politiques, qui va le reconnaître. chers internautes tempérons dans nos propos. loin de vous appeler au sommeil, mais plutôt à la sincérité, au respect de l’autorité publique et à des propositions constructives. Des propositions qui font nous permettre d’avancer au lieu de stagner car nous restons des fils et filles d’une même famille le Burkina Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:43, par le rempart En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Bobolais ; tu sera seul responsable de ton malheur si tu te laisse embobiner par des rapaces qui n’ont rien a cirer avec ton bonheur !!!!! Si c’est pas a l’occasion des elections, tu ne les vois pas du tout ! Et a chaque elections ils viennent juste pour te mentir...salif d ne mystifie plus personne.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:43, par Belco En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    si ridicule pouvait tuer ! Mon cher Salif, on a trop attendu ces genres de propos. Pardon on est fatigué maintenant. C’est mieux de tenir un langage de vérité que de continuer dans cet élan. Ca ne peut convaincre que ceux qui refuse de voire la vérité en face.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:56, par un gondwanais En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    je suis d’avis que ce discours démagogique n’emballe plus ; sont ils obligés, ces politiciens de faire de telles déclarations toutes aussi creuses, vaseuses et donc hasardeuses ? mais Le regard du Roi, à dire qu’après Blaise pas même 50 m de bitume n’ont été faits, là je dis non ; et pour exemple ; la voie de Nagrin pour laquelle les usagers se plaignent de son étroitesse, le prolongement de celle allant du lycée mixte à l’avenue bassawarga, à tampouy ou Kilwin on en dénombre, même si peut être ce sont des goudrons "vie chère" comme le dirait l’autre. Me tromperais-je ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:58 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    ’AH FÉLICITATIONS POUR CETTE PROMESSE. MAIS IL N’Y A QUE LES MOUTONS POUR CROIRE À CES ÂNERIES.
    COMME LES BOBOLAIS SONT DES MOUTONS ILS VONT TE CROIRE. VRAIMENT DOMMAGE. PAUVRE BOBO ET SES HABITANTS MOUTONS.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 07:59, par Joël En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Démagogie quand tu nous tiens ! Pendant 27 ans, ces gens qui ont été les têtes pensantes du parti au pouvoir ont laissé, progressivement mourir la ville de Bobo. Et aujourd’hui, ils affirment qu’ils vont bitumer toutes les artères principales de la commune. Mais comme certains burkinabè ne savent pas ce qu’ils veulent, le MPP va remporter l’élection pour qu’ils commencent le lendemain encore à ce plaindre. A propos, et les artères de la capitale qui, au fil des ans ont été lézardées, tailladées, érodées ? Certainement que le MPP va nous proposer de les reprendre toutes. Avec ces gens, on n’a rien vu d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:01, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    - Bobolaises ! Bobolais ! Ne vous laissez pas duper. Vous allez commettre une autre grande erreur de votre vie en votant MPP cette fois aux municipales, après avoir donné le pouvoir cadeau au MPP ! Que Salif DIALLO aille goudronner d’abord Ouahigouya ! N’écoutez pas les mensonges des articficiers et boulangers du MPP !

    Le même Salif DIALLO a été Avec Blaise COMPAORÉ depuis 30 ans, a-t-il fait goudronner une seule piste dans le Houet ? Chaque fois qu’on le voit à Bobo-Dioulasso c’est pour poser des premières pierres (SOPROFA qui est d’aileurs morte !) ou inaugurer le Terminal fruitier (pas trop fonctionnel de nos jours !). Qu’a-t-il fait de concret quand toutes les usines sont transférées à Ouaga au détriment de Bobo ? Rien ! Et aujourd’hui il sait que vous bobolais vous avez besoin de goudron ? Il vous considère comme des ’’Djouganw’’ et des ’’Nounsôgôw’’. Si vous êtes du bétail électoral, alors écoutez-le et allez voter MPP !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:04, par vigilance En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Bobolais si vous êtes vraiment niais c’est à dire des suivuistes ceux qui ne savent pas ce qu’ils veulent vous allez encore voter pour le MPP. En effet Salif et son MPP ne savent pas que la priorité des priorités à Bobo est l’hôpital qui a été oublié par le premier ministre dans son programme. Qui a mis Bobo en retard ? Ce sont les mêmes qui veulent vous vendre des rêves aujourd’hui. La preuve est qu’un ancien maire de Bobo est assis à côté de Salif.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:13, par TANGA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salfoo’, Vous allez bitumer toutes les artères principales de Bobo ?
    C’est bien ; si non très bien §
    Vous n’allez pas LAMPANTER ALLER RETOUR AUSSI pendant qu’on y est ?
    Réalité ou Bêtise de campagne électorale ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:22, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    - Cher GORBA, le problème des bobolais, ce n’est pas du goudron. Les bobolais ne mangent pas du goudron mais il souhaitent :

    1/- La révitalilation du chemin de fer qui soutenait fortement l’économie de la région,
    2/- La réhabilitation des industries que vous avez laisser mourrir voire vous avez oeuvré à transférer à Ouaga pour y créer des emplois pour les jeunes ouagalais malgré qu’il y a des problèmes d’eau dans cette ville,
    3/- La réhabilitation de la Zone industrielle en y investissant pour créer des emplois pour les jeunes au lieu de les pousser au chômage et raconter qu’ils préfèrent boire du thé ! Qui va avoir un travail et perdre son temps autour d’une théière ?
    4/- La permanence de l’électricité 24h/24 afin que les petites et moyennes entreprises puissent survivre,
    5/- Etc.

    Alors arrêtez le mensonge comme vous l’avez fait à Dédougou lors de la campagne présidentielle et où vous avez affirmer que vous allez y installer une usine d’égrenage de coton en oubliant royalement qu’il y en avait déjà une, et ce malgré que vous aviez été Ministre de l’Agriculture dans ce pays !!!!

    Les choses ot évolué et vous Salif DIALLO vous êtes toujours restés dans le passé. Le vieux discours du temps des campagnes présidentielles pour Blaise COMPAORÉ ne sont plus la bonne mayonnaise car elle ne prend plus et c’est ridicule.

    Salif DIALLO, vous êtes dépassés, fatigués et malade ! Allez vous réposer car ce que vous n’avez pas pu faire en 27 ans de règne avec Blaise COMPAORÉ, ce n’est n’est pas à l’échelle de 5 ans ou 10 ans que vous allez le réaliser.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:44, par L’Oeil du peuple En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif arrête de pomper les Bobolais même si les politiciens Bobolais n’ont aucune ambition pour faire développer leur région encore plus BOBO. Tu avais promis d’éradiquer la pauvreté en 6 mois après la prise de pouvoir. Mais ou tu es avec ce mensonge ? La population attend. Si tu n’ as pas pu bitumer toutes les artères de la ville du SYA en 27 ans, ce n’est pas en cinq ans que tu le feras. Tu avais plus la possibilité de le faire quand tu étais avec Blaise. Bobolais nourrissez-vous toujours des rêves démagogues, ça va vous entendre.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 08:51, par ELKABOR En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A la suite de Kôrô Yamyélé, j’allonge la liste des investissements prioritaires à Bobo Dioulasso avec la construction d’un hôpital digne de ce nom ou bien la rehabilitation de l’hôpital Souro Sanou. Car cet hôpital est devenu un mouroir, une véritable honte nationale. Les transitaires ont caressé le problème par des déclarations populistes pour ne se préoccuper en fin de compte que de leurs intérêts personnels bassement matériels ! Et voilà encore des vieux politiciens qui viennent encore pour leur emboiter le pas. Vous allez goudonner toutes les artères principales de Bobo Dioulasso avec quel argent quand dans le même temps notre Premier Ministre crie partout que les caisses de l’Etat sont vides ? Pardon ne prenez pas les gens pour des idiots.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 09:04, par Papuskan En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Pauvre de bobo, combien de fois la rue Nelson Mandela a été bitumé sur papier durant le temps que vous avez passer aux côtés de BC ? Mais ce n’est pas vous ce sont mes frères "moutons" qui vous écoutes durant les meetings et applaudissent.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 09:05, par doudouno le cobra En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif tu n’as même honte. Depuis le temps de Blaise tout ce que tu as entrepris a échoué

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 09:20, par Le Fatotchie En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Mr DIALLO, de grâce ne vous foutez pas des bobolais,nous avons assez gros sur le cœur ,ne venez plus ajouter la peine a la peine. Pardon mes frères de BOBO, ne vous laissez plus duper par ces politiciens déjà démodés et retraites,qui au soir de leur parcours politique,n’ont rien a proposer de concret aux peuples si ce n’est la diversion,mensonge et fourberie,\. DIALLO Salif,c’est maintenant que vous savez que les rues de bobo ne sont pas bitumées ?Pendant combien de temps avez vous régné ? Vieux Démagogue. Faut-il rappeler ton projet de Samandeni qui est toujours pendant avec ses cortèges de désolation. Bobo Kaou,ouvrez les yeux ne soyez plus des bétails électoraux a ces politiciens véreux ;une fois les élections passées « Hop BOBO dans les Oubliettes » Nous en avons assez. Bobo kaou ayewilli kadjo

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 09:57, par DAVE En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    il est ridicule celui là. change de fusil d’épaule. les temps ont changé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:07, par Le Vigilant ! En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Hééé bon Dieu les discours du vieux lion ne font plus recette A Dafra. Quand j’ai entendu ca , heummm jai rit tombe . J’ai un enfant de 5 ans qui me dit papa ca Cest faut. Allons seulement .

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:09, par Le Vigilant ! En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Kôrô Yamyélé dit de voter pour ton parti upc !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:10, par Le Vigilant ! En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salifou Diallo a quand la retraite ? Ça sent now la pitié . Allez vite vite la relève

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:21, par Le bobolais En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A cause de ses propos démagogiques, je voterai tout sauf MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:35, par daouda En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    je pense que salif ne parle pas aux animaux dèè

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:43, par vérité no1 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Je suis d’accord avec celui qui dit que cette pratique est démodée ! Dans les années 80, on flattait facilement les filles qu’on va les acheter ceci cela, les faire visiter Dakar ou Paris, mais tout ça c’est dépassé, démodé !!!!!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:47, par sanou En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    j’ ai honte quand je vois ces gens là encore devant le peule dire des anéries.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 10:57, par ka En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    L’erreur fatale des politiques, ‘’’c’est l’oubli’’’ et les répétitions de ce qu’il ne faut pas promettre sans le faire. Pour une fois, je rejoigne à mon ami körö pour avertir tous les responsables des partis politiques que les mensonges à BOBO pour arnaquer les BOBOLAISES et les BOBOLAIS avec sa jeunesse, sont terminés. BOBO est notre ville témoins de l’histoire, et qui mérite un vrais développement que d’aller promettre en sachant que rien ne sera fait. Tripatouillage de l’article 37, le referendum, l’élection présidentiel, le sénat, et encore, les fausses promesses pleuvent sur BOBO : Si toutes les promesses de ces charognards au gosier large, et assoiffés du pouvoir, étaient réalisées de 1965 à nos jours, BOBO sera la ville la plus développée au monde. Alors monsieur Diallo, faites profil bas à BOBO, voilà plus de trois mois qu’un citoyen pourtant qui vous a donné sa voix, et vous demande de bitumer une rue à Pissy / Ouagadougou, dont les habitants ne sortent pas pour aller au travail en saison pluvieuse, les élèves ne vont pas à l’école, les vieilles et les vieillards ainsi que les handicapés s’enferment des jours chez eux quand il pleut, une rue qui devienne un marre aux caïmans, si vous ne pouviez pas bitumer cette rue qui est devant votre porte, ne flattez pas les pauvres BOBOLAISES et BOBOLAIS, qui n’attendent plus rien de vous depuis plus de27 ans, avec vos ignorants comme Sanou Salia, qui ne savent rien que de vénérer un individu et sa famille.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:01, par Amadoum En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Campagne politique d’amateur, mais il se peut que ca marche
    Si des Bobolais, meme MPP, voulaient voter pour le MPP, avec ce mensonge infantile de M. Diallo, ils doivent tous s’unir et voter en block contre.

    Monsieur Diallo ne semble pas etre le genie plotique.que les gens croeint, mais plutot un politicien vereux et ehonte qui a affaire a un peuple/electorat desespere et credule.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:18 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Ce Salif Diallo a impose a Bobo-Dioulasso le Maire le plus incompetent Mais surtout le plus nuisible de la jeune Histoire de la ville. Et les Bobolais ont bu le calice jusqu’a la lie. Salia Saniu a ete plus qu’une calamite.

    Quelle potion pourrie amene-il de nouveau ce ancien-nouveau cacique ? Face a des Bobolais encore et toujours amorphes. Qui ne savent qu’etre immobiles et contestateurs de salon.

    Pauvre de Bobo-Dioulasso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:29, par Diarradougou En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Ce Salif Diallo a impose a Bobo-Dioulasso le Maire le plus incompetent Mais surtout le plus nuisible de la jeune Histoire de la ville. Et les Bobolais ont bu le calice jusqu’a la lie. Salia Saniu a ete plus qu’une calamite.

    Quelle potion pourrie amene-il de nouveau ce ancien-nouveau cacique ? Face a des Bobolais encore et toujours amorphes. Qui ne savent qu’etre immobiles et contestateurs de salon.

    Pauvre de Bobo-Dioulasso.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:29 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    pénurie d’eau et d’électricité.réglez ça d’abord.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:40, par Davidos En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Mensonges et balivernes, arrêtez de nous pomper l’air au propre comme au figuré Monsieur le Président. C’est maintenant que vous vous rendez compte qu’il faut goudronner les routes de Bobo ? Et celle de Ouaga alors ? Vous imaginez le calvaire du citoyen lamda des quartiers nagrin, carpalla, dassasgho, wayalghin, pissy, kilwin, Bassinko et j’en passe pour atteindre les voies principales pour aller chercher sa pitance quotidienne ? Changer votre fusil d’épaule car ces méthodes sont révolues. " Le tigre ne proclame pas sa tigritude, il bondit sur sa proie" disait Wolé Soyinka, travailler sans promesse démagogique, on vous jugera aux résultats.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 11:46, par Gbè En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    internaute n°1, il a bien dit les "artères principales" et non toutes les artères arrêtez vos jalousies et attendons de voir.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 12:12, par SOGOSSIRA de Tuiré En réponse à : Compte rendu du Conseil des ministres du 24 février 2016

    Drôle de politiciens. Bobo cette ville qui à tout pour être le premier pôle de développement économique et durable du Faso (elle n’a pas de problème d’eau comme sa rivale Ouaga ) est entrain de mourir à petit feu à cause du "tout pour Ouaga" . Pendant que Ouaga à engranger 3 cimenteries c’est maintenant que l’on pense à une cimenterie à Bobo et cela sans une étude environnementale crédible . Ouaga a une soif qui ne sera jamais étanchée malgré les multitudes de projet Zida 1,2...n, Bobo qui n’a pas de problème d’eau risque d’en avoir si la cimenterie venait à polluer la nappe phréatique la région ; RMCK avait promis résoudre la question de l’implantation de la cimenterie lors d’une rencontre avec la presse mais silence radio les travaux continuent. Les journalistes qui devraient alerter sur la question n’en parlent pas. Après l’improbable échangeur du PM PKT à Bobo voilà que le fou des intrigues politiques vient y ajouter une nouvelle couche de mirages. Bobolais votre destin est entre vos mains si vous laissez polluer votre nappe phréatique c’est votre développement durable qui sera hypothéquée à jamais.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 12:18, par Manu. En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Comme d’habitude, tous partis gagnent ou cherche à gagner leur légitimité à Bobo. Et ceux qui sont en perte de vitesse cherchent toujours Bobo, la ville où tout le monde peut prétendre à un poste électif quelque soit ton origine. Mais, une fois élus (président, député, ....) tous oublient Bobo pourtant capitale économique du pays. Politiciens de tout bord orientez vous désormais vers des investissements économiques en lieu et place de ceux poliques que vous avez souvent eu l’habitude de faire faire pour vous assurer alelectorat. Soulagez nous. Les coupures d’eau et d’électricité à Ouaga devraient finir par vous convaincre que la politique de ville unique n’est pas viable. Nous avons tous intérêt que Bobo soit mieux pris en compte pour désengorger Ouagadougou. Il faut rendre la ville plus économiquement attractive pour décoincer a Ouaga. On pourrait deja par exemple penser à délocaliser certains centres administrifs ou de décision à Bobo pour attarirer plus de monde et améliorer ainsi le niveau de consommation et donc insuffler une certaine dynamique économique......... Bref, pensez différemment, penser dans l’intérêt collectif et debarassez vous des problèmes jugés.......

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 12:22, par Manu. En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Comme d’habitude, tous partis gagnent ou cherche à gagner leur légitimité à Bobo. Et ceux qui sont en perte de vitesse cherchent toujours Bobo, la ville où tout le monde peut prétendre à un poste électif quelque soit ton origine. Mais, une fois élus (président, député, ....) tous oublient Bobo pourtant capitale économique du pays. Politiciens de tout bord orientez vous désormais vers des investissements économiques en lieu et place de ceux poliques que vous avez souvent eu l’habitude de faire faire pour vous assurer alelectorat. Soulagez nous. Les coupures d’eau et d’électricité à Ouaga devraient finir par vous convaincre que la politique de ville unique n’est pas viable. Nous avons tous intérêt que Bobo soit mieux pris en compte pour désengorger Ouagadougou. Il faut rendre la ville plus économiquement attractive pour décoincer a Ouaga. On pourrait deja par exemple penser à délocaliser certains centres administrifs ou de décision à Bobo pour attarirer plus de monde et améliorer ainsi le niveau de consommation et donc insuffler une certaine dynamique économique......... Bref, pensez différemment, penser dans l’intérêt collectif et debarassez vous des problèmes jugés.......

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 12:23 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Beaucoup de burkinabè vivent toujours dans le désespoir du régime déchu. c’est compréhensible mais déplorable !!! mais réveillez vous bon sang !!! les hommes peuvent rester mais les mentalités, les idées les époques ont changé et a défaut de prendre le train en marche vous risquez d’être agréablement surpris par l’édification d’un Burkina NOUVEAU ET PROSPERE !!!.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 12:27, par Le Vigilant ! En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Vous ne vous habillés plus en MPP la ? Qu’est ce qui se passe Mr Diallo ?

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 13:21, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    - VIGILANT (25), je te jure que je ne suis d’aucun parti ! Tous les internautes ont suivi lorsque je sabrais ici l’UPC pour le MPP. C’était parce que les gens du MPP avaient le langage miélleux et je me suis fait rouler dans la farine ! Ce que je regrette amèrement aujourd’hui. Depuis que je les ai vu à l’oeuvre dans la gestion du pouvoir, je les vomis complètement désormais car ce ne sont que de vils menteurs ! Ils voulaient seulement le pouvoir pour se protéger. Jamais je n’encouragerai quelqu’un à voter encore pour eux, ni à ces municipales ni même en 2020 !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 13:29, par L’Oeil du peuple En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif c’est votre mauvaise politique avec Blaise qui a mis BOBO à genou économiquement. C’est votre régionalisme qui a fait qu’aujourd’hui BOBO est devenue un cimetière industriel.
    Vous avez économiquement axyficié BOBO par votre mauvaise politique alors que la ville de SYA a d’énormes potentialités économiques et industrielles. Vous avez pendant 27 ans isolé BOBO au détriment de OUAGA. Quittez dans ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 13:31, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A Salif DIALLO, je rappelle ceci de la part de Jean De La FONTAINE dans sa fable ‘’Le lion devenu vieux’’ :

    Le Lion, terreur des forêts,
    Chargé d’ans, et pleurant son antique prouesse,
    Fut enfin attaqué par les propres sujets,
    Devenus forts par la faiblesse.
    Le Cheval s’approchant lui donne un coup de pied,
    Le Loup un coup de dent, le Bœuf un coup de corne.
    Le malheureux Lion languissant, triste et morne ;
    Peut à peine rugir, par l’âge estropié.
    Il attend son destin sans faire aucunes plaintes ;
    Quand voyant l’Âne même à son antre accourir,
    Ah c’est trop, lui dit-il, je voulais bien mourir ;
    Mais c’est mourir deux fois que souffrir tes atteintes
    .

    Donc, toi aussi Salif DIALLO, vieux et languissant, malade et estropié par l’âge, reste tranquille et arrête de pomper l’air aux Citoyens.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:05 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    les supers menteurs sont de retour pour promettre tout et tout son contraire. honte à ces politichiens sans vergogne

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:15, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Mes Chères frères de Bobo, ouvrez l’œil et le bon.
    Dites moi quel ressortissant de Bobo a vraiment pu développer la ville de Sya ?. Soyez pas aveuglés par une opposition qui vous apportera que Malheur.
    J’adhère et je crée à l’issue de cette sortie de Salif Diallo, le concept "Salif la Solution de Sya" soit le concept SSS ou 3S ou S au cube
    Donc je le dis bien le concept 3S est en marche "Salif la Solution de Sya. Soyons sérieux et supportons Salif qui est un vrai Yadega. Nos frères de Bobo sont où depuis des années ????. Travaillons donc à bien penser, Salif la Solution de Sya. Que ce nouveau concept 3S, donc en fait 3Soleils levants, éclaire désormais le reste de la campagne municipale à Bobo !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:22, par anta En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Si ce convive du diable (c’est lui-même qui a dit qu’il dînait avec le diable) disait au Bobolais qu’il allait leur offrir du soufre et des braises, j’allais oser croire. Mais du goudron, laissez-moi rire, même s’il est vrai que l’enfer est goudronné de bonnes intentions. Voici les principaux convives du diable : Salif, Simon, Rock, Clément Pingdwindé ( paradoxal). Ils ont juré que leurs cuillères étaient longues, mais tout le monde sait qu’en fait ils dinaient avec des louches. Donc il ne faut pas embrouiller les gens. Le diable a menacé de tout dévoilé depuis Abidjan s’ils ne cessent pas de l’emmerder avec des mandats d’arrêt et voilà les diablotins qui courent partout désemparés comme des farfadets. On a tout compris.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:24, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif la Solution de Sya, concept 3S ou si vous voulez, conformément au soleil levant de l’emblème du MPP, Salif la Solution du Soleil levant de Sya !!!! Qui dit mieux ??? Soyons honnêtes et laissons les gens travailler et faire ce que nos "GOUROUX" de Bobo n’ont pu faire depuis des années. Allez, concept 3S=4S : Salif la Solution de Sya ou encore Salif la Solution pour le Soleil levant de Sya !!!! En avant pour un Bobo nouveau ! EEEEMMEEERRRGGGEEENNT

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:31, par le démocrate En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Dans tous les cas aucun parti adverse ne peut actuellement développer Bobo mieux que le MPP au pouvoir ; les partis de l’opposition dérouleront un chapelet de promesses même sans moyens alors que le MPP a déjà l’avantage de gérer le pouvoir et donc les moyens. Je vois mal Bobo se développer s’il tombe dans les mains de l’opposition. Mais enfin, certaines haines peuvent nous faire perdre la raison.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:36, par Toé Gertrude En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Tchrrrrrrrrrrrrr pauvre de nous à bobo . Chacun vient faire son faro faro en vous insultant et pour vous dire encore et encore que c’est nous là. Sinon personne ne viendra au secours de bobo si ce n’est que les bobolais ; applaudissez seulement vous n’aurez que vos larmes pour pleurer et l’on vous dira que c’est la politique. N’importe quoi et ça se dit avoir l’expérience et être responsable d’une si grande institution de mon pays . Dieu ait pitié de lui car jusqu’à présent il ne sait même ce qu’il fait

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:40, par la verite En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Discours démagogique. Arrêtez de pomper les gens. Ces gars doivent vraiment laisser les commandes du pays aux jeunes. Ils ont échouer sur 30 ans.
    Vivement la dernière phase de l’insurrection qui va les balayer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 14:43, par kienfola En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    soyons sérieux. le MPP a lancé sa campagne à bobo, et ce n’est qu’ a la faveur de la SNC que roch est venu à bobo.C’est ce même Salif Diallo qui a retardé le développement de Bobo. Il a chassé en 2001 Alfred Sanou pour placer Celestin Koussoubé. Et c’est le même qui a chassé celestin Koussoubé en 2006 pour mettre Salia Sanou comme maire de Bobo. pendant ce temps simon Compaoré faisait 3 mandats sans interruption à Waga. Et comme en politique la honte ne tue pas, voila ce même koussoube que salif diallo a malmené jusqu’à ce qu’il aille se réfugier à l’ADF-RDA ,courir derrière ce même salif diallo. Il faut qu’a bobo on apprenne aussi à dire deux mots à nos politiciens.Il faut qu’ils cessent d’être des porte bagages des politiciens qui viennent de waga.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 15:05, par hien Simplo En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Vous voyez le temps est venu de bien sanctionner ce parti car ce monsieur a dit que s’il ne prenait pas le pouvoir il allait avoir une guerre civile les burkinabés doivent le montrer que c’est vrai qu’il a fait beaucoup de guerre mais nous ont n’aime pas la guerre il ira faire tout seul sa guerre
    Ce parti ne peut plus faire autres que de libérer les véritables voleurs. pour qu’ils les aident dans la médiocrité

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 15:27, par Douroudimi En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Chaque peuple mérite ses dirigeants. et j’ajouterai que chaque cité mérite ses conseillés. Et à chaque conseillé son bétail. Dans nos contrés seuls les consciencieux souffre le martyr et le poulo continue de circuler avec ses bêtestaillés comme des hommes. MON DIEU MON DIEU A QUAND LA FIN.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 15:45, par Le Vigilant ! En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Merci à Kôrô Yamyélé je te crois , Vigilant ! Cest le deuxième nom de Matou à Sikassosièra

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 15:59, par KISWENDSIDA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Hobrbaguirimba, m’kiè Salfo !
    Félicitations pour cette éloquence. En effet, je ne vous condamne pas. Par contre votre auditoire est digne d’être qualifiée de Wegnousi. Comment peut-on écouter et acclamer de tels propos à moins d’avoir la garantie qu’à la fin on va empocher ses frais d’applaudissements ? Franchement c’est déplorable notre degré d’égoisme envers nous-mêmes. On s’en ira comme ça voter le MPP et après ces mêmes personnes nous diront qu’il n’y a pas d’argent dans les caisses de l’Etat et on va se mettre à tout brûler. Nous manquons d’honnêteté envers nous-mêmes. Et à voir tous ses étudiants servir de relais pour faire passer la propagande du MPP à nos pauvres parents....Chacun etant libre de ses opinions et de ses idées, qu’il assume les conséquences qui suivront ses actes. Puisse DIEU nous prendre en grâce car c’est ça fait vraiment mal !

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 16:00, par verité LAMOUSSA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    UNE promesse politique est une promesse simplement. bitumer les artères de BOBO peut-être vrai mais à QUAND ? LE BITUMAGE DE la route DEDOUGOU TOUGAN SOLENZO est prioritaire vraiment. QUi sont ceux qui étaient dans le CDP il ya 04 ans en 2012 qui s’adressaient au peuple BURKINAbé de la même façon. ils étaient tous CDP puis ils sont devenus MPP ils ont quitté CDP pour le MPP ensuite ils ont quitté MPP pour revenir au parce qu’ils se cherchent ou cherchent leur propres intérêts personnels. QUi sont ils ? soignons rationnels et véridiques. aimez vous les uns les autres et le BURKINA FASO.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 16:09, par verité LAMOUSSA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    relecture des loi bienfaisantes mais pas l’application de loi oppressante arrestante...
    la relecture de la loi 081 ou 013/98 et son application va apporter de l’argent aux tontons et tanties pour qu’ils paient médicaments aliments logements vêtements .. mais les rues bitumées servent mieux aux V8 et la loi autorisant leur application sera très nouvelle..

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 16:15, par verité LAMOUSSA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    relecture des loi bienfaisantes mais pas l’application de loi oppressante arrestante...
    la relecture de la loi 081 ou 013/98 et son application va apporter de l’argent aux tontons et tanties pour qu’ils paient médicaments aliments logements vêtements .. mais les rues bitumées servent mieux aux V8 et la loi autorisant leur application sera très nouvelle... cela est bien mais pas social

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 16:15, par verité LAMOUSSA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    relecture des loi bienfaisantes mais pas l’application de loi oppressante arrestante...
    la relecture de la loi 081 ou 013/98 et son application va apporter de l’argent aux tontons et tanties pour qu’ils paient médicaments aliments logements vêtements .. mais les rues bitumées servent mieux aux V8 et la loi autorisant leur application sera très nouvelle... cela est bien mais pas social

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 16:56, par Aly Teyéni MANA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A lire et écouter les responsables de certains partis politiques, dans leurs promesses faites au populations, on se croirait ailleurs que sur ces mêmes terres où, en 2005, les mêmes promesses ont été faites, par les mêmes personnes, aux mêmes populations, sur les mêmes terres. 11 ans après, rien, après que les mêmes personnes aient eu toute la latitude de réaliser leurs promesses. 11 ans après, Dédougou, Solenzo, Bobo et bien d’autres localités attendent toujours leurs routes, leurs barrages, leurs écoles, leurs forages, et bien d’autres promesses non tenues. Rappelez-vous, chers électeurs, qui sont ceux qui étaient au coeur des campagnes électorales du CDP durant les 15 dernières années de ce parti, jusqu’à l’insurrection. Je suis vraiment tenté de croire, comme Coluche "Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit". Mais comme le dit l’adage, "tout flatteur vit aux dépends de celui qui l’écoute" et "les promesses n’engagent que ceux qui y croient". Continuez à applaudir et à croire aux promesses. En 2020, les mêmes personnes reviendront vous faire encore et encore les mêmes promesses, pour ensuite retourner dans leur vie bourgeoise, boire l’eau minérale, pendant que vous faites les rangs devant la seule fontaine du quartier qui fonctionne pour les plus fortunés, sinon que ce sont les citernes qui rationneront vos besoins hydriques, comme si Ouagadougou était un camp de réfugiés. Ils enverront leurs enfants étudier dans les meilleures écoles du monde, en Europe, en Amérique, au Canada, pendant que vos enfants sont sous les hangars, ou à plus de 100 par classe pour les plus chanceux. Ils iront se soigner et enverront leurs épouses accoucher dans les meilleures cliniques du monde, pendant que vous mourez dans les hôpitaux-mouroirs du Burkina. Il est impératif que nos journalistes et notre société civile jouent pleinement leur rôle d’agents de développement. Quand un homme politique fait les mêmes promesses aux mêmes populations à chaque élection, il est de votre devoir, vu le niveau d’alphabétisation des populations, de conscientiser. C’est à cette labeur que nous contribueront tous à construire un Faso meilleur. Ces populations ont droit à notre contribution, pour une prise de conscience générale, pour un Faso où chaque citoyen se sent heureux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 17:37, par yelmingaan blaan saa En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    votez le encore !votez encore !votez toujours !aprés il vous dira" c était parenté a plaisenterie"et il ajoutera "si c est pas boboos ,les principales artères de bobo sont déjà goudronnés depuis !"

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 17:53, par ka En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Merci la vérite 52, tu as tout dit, l’alternance politique du pays que nous aimons avec sa jeunesse. La retraite n’est pas faite pour les bébés. Ce qui me fait de la peine dans tous ceux-ci, c’est qu’en 2020, 2025, 2030, ça sera la même chose. Que Dieu vienne en aide au peuple du pays des hommes intègres.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 20:14, par Cequejenpense En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Mon souhait est que Ouaga, Bobo et Ouahigouya (entre autres) soient dirigees par l’opposition. Le bilan sera extraordinaire. Ce sera une serieuse pression sur le pouvoir central a me mettre au travail au lieu des discours populistes. Et il est clair que les maires opposants se battront inlassablement pour leur communes puisque leurs partis visent loin : conquerir le pouvoir d’Etat.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 21:15 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    tond nina pouka mê,gaam gaam ka le toin gaam tond ye,mpp pas le toin pili pambe tond ye.salie dialo,votre PM a avoue votre incompetence et votre incapacite a gere ce pays donc arrete de ns divertir car seule ls mouton et ls betails vt vs croire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 mai 2016 à 21:21, par yelmingaan blaan saa hien En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    demonstrationS d un demagogue
    AXIOME 1:une artére est principale si elle est déjà goudronnéE
    AXIOME2:ON NE PEUT PAS GOUDRONNER CE QUI EST DEJA GOUDRONNE
    AXIOME 3.QUI PROMET L IMPOSSIBLE A DEJA TENU PROMESSE
    THEORéME
    quelque soit alpha, sans coup férir la promesse de bitumer toutes les arteres principales de la ville est déjà tenue

    DEMONSTRATION:exercice !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 03:13, par Le Sage En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    - Je me demande comment le peuple burkinabè a pu porter ces gens au pouvoir après une telle insurrection populaire, alors que ce sont les mêmes qui ont animé le CDP pendant plus de 27 ans.

    - Je me demande encore comment ces gens, arrivés au pouvoir sont incapables d’incarner le changement. Pouvait-on faire du neuf avec du vieux ? Je ne le crois pas.

    Donc ce n’était pas M. Blaise Compaoré le problème dans la bonne gouvernance mais la bagarre de leadership auprès de Blaise Compaoré entre Salif Diallo et François Compaoré. De qui se moque t-on là ? Qui êtes-vous là pour nous emmerder comme ça ?
    Comment une bagarre de positionnement auprès du Président peut plonger le pouvoir d’Etat dans l’abîme ? Dieu vous voit tous et vous punira à la hauteur de vos intrigues. Le Sage.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 05:49, par RAZOUGOU En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    De la pure démagogie. C’EST monsieur est très dangereux. Il risque de mettre à nouveaux le pays à feu si l’on y prend garde

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 07:52, par Barri En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Moi je pense que dans un parti, chacun a un travail à faire. Le Présidenr a son travail, le président de l’Assemblé a son travail et ainsi de suite. Le conseil Municipal a son travail qui le lie avec les colectités locals pour les besoins quotidiens. Donc commme les gens savent ce qu’il veulent, il faut laisser les futures conseillés proposer à leurs électeurs ce qu’il peuvent et entendent faire pour leur ressortissants. Donc il faut que chacun reste là où il doit faire son travail et de cette façon là, l’Etat pourra avancer sans aucun problème.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 08:07 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Internautes 1,2,4,5 et suites. Attention ! même si vs êtes CDP ou Blaisistes on sens le changement venir. Courage DIALLO Salifou

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 09:00, par vision En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Bon vent au MPP, VICTOIRE, la Mairie de Bobo serra "Orange" !!!

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 09:23, par Horus En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Internaute 50 "le démocrate", ce n’est pas parce que le MPP est au pouvoir qu’il faut voter MPP sous prétexte que seul le parti au pouvoir peut faire développer une ville. Feu Arba DIALLO était pourtant dans l’opposition véritable et farouche mais il été le seul maire du BF qui ait atteint presque tous ces objectifs en son temps. Ton assertion est donc vraiment ridicule. Tant pis pour les bobolais s’ils votent MPP bien qu’ils sachent que Salif est l’un des artisans de la chute de Bobo amorcée depuis 1991. Rappelez-vous ou sachez qu’après le présidentielle de 1991, Bobo a violemment manifesté contre l’ODP/MT (actuel CDP) et l’élection de Blaise, et c’est ce démon de Salif qui a encourager son patron El Diablo à casser Bobo. Salif est d’un cynisme incroyable ; il n’a que du mépris pour Bobo et le bobolais. Ils ne considère les bobolais que comme du bétail électoral

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 09:36, par neya boukari En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Chers frères de Bobo, apprenez que tout flatteur vit au dépens de celui qui l’écoute. ça, on l’a tous appris à l’école. Apprenez aussi que "promesse de grand n’engage que celui qui y croit".
    Seulement, souffrez que je vous rappelle que Bobo ne se construira d’abord que par ses propres fils. C’est une lapalissade.
    Alors qu’ont fait ces fils (Barro Djandjinaba l’ami n°1 de Blaise, Thomas SANOU président du CES, Alfred SANOU, KOUSSOUBE, Soungalo Ouattara président de l’Assemblée nationale, les nombreux ministres et autres), ses soits disants gourous de Bobo ? Donc avant de vous en prendre aux autres, je pense qu’il faut s’en prendre à tous ces gens qui ont passé 30 ans à lécher le cul et les bottes de Blaise et de ce même Salif Diallo au lieu de penser à Bobo.
    Salif DIALLO est dans son rôle de politicien. Vous n’êtes pas obligés de l’écouter ou de le suivre.
    Je comprend votre ressentiment car je viens d’une zone oubliée, méprisée et humiliée de tous (pas de ministre, pas de DG, aucune responsabilité au niveau de l’Etat depuis des décennies), mais ma conviction est que Bobo comme ma région ne se construiront que par leurs fils d’abord.
    Et tout cela n’est possible que dans l’UNION des fils de Bobo !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 09:44, par Le Fair Play Citizen En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Salif la Solution de Sya et son Soleil levant........Concept 4S. Comment pouvez vous fermer les yeux sur l’incompétence des ressortissants de Bobo et vous attaquer à Salif. Stop SVP. Salif c’est la Solution de Sya... Concept 3S, allons et faisons confiance au MPP qui est à l’écoute des citoyens. Arrêtez de vous égosiller franchement, le travail du gouvernement n’a même pas encore commencé et vous criez ainsi. Quel opposant a déjà bitumé une voie ? Si vous êtes honnêtes chers opposants, on n’a pas besoin d’être au pouvoir pour faire des goudron. C’est facile de parler.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 10:32, par Sotho En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Donc je me suis trompé en pensant que Kôro Yamyélé était à 100% pour le MPP ???
    Je ne comprends pas ce revirement ! A kadi wa ???

    Sotho

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 10:54, par kabore En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Comme la dit un de mes devanciers et comme le disent les philosophes, la science sans conscience n’est que ruine de l’âme.C’est vrai que nos dirigeants déroutent mais nous, peuple de ce pays, nous déroutons beaucoup je dis beaucoup car nous voulons le changement du voisin oubliant nous même nos défauts.Changeons nous avant d’exiger le changement des autres.Si nous prenons l’exemple de nos propres famille,nous pouvons comprendre et faire la part des choses.Le FASO n’est pas comme nos petite familles ; qu’on arrive à diriger la et voir le FASO tout entier.Ce n’est pas facile les gars et il faut y être pour comprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 11:33 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Internaute 73 merci d’avoir tout dit . Je ne sais vraiment pas pourquoi ces bobolais là se comportent comme des poules à chaque campagne électorale c’ est la honte vraiment on va encore les niquer sur leur cranes, leur imposer un maire analphabète comme Salia qui aura pour mission principale payer les agents municipaux les factures d’eau d’électricité et de téléphone de la mairie, défendre le régime en place à n’importe quel prix et ce pour cinq ans propres vous faite pitié à bobo quoi. très amicalement

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 12:19, par le titan En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    les bobolais peuvent voter qui ils veulent !!!!!!!!
    j’ai personnellement voté pour le MPP au pouvoir et l’UPC à l’assemblé.
    certains diront que c’est un non sens !
    j’ai voté ainsi ,parce que ce pays parceque je suis réaliste...on est dans un pays fragile et on a besoin d’équilibre.
    je reviens dans le sujet ici pour dire ceci :
    les burkinabés (bobolais) doivent s’organiser par rue, par quartier, par secteur,en groupe de penseur pour élaboré des solutions sous forme de projet communautaire , de manière apolitique ( les membres sont libre de faire la politique pour eux même ou non ).
    ORGANISATION
    un bureau d’une rue doit être composé d’un représentant de chaque cours qui compose la rue.
    chaque rue désigne un chef qui assume ce rôle pendant un an.
    l’ensemble des chefs de rue forme les délégués du quartier et choisissent un chef qui est le chef de quartier et qui est choisi également pour un an.
    l’ensemble des chefs de quartiers forme le comité stratégique de la ville qui choisit un président.
    ORIENTATION ET VISION
    le choix d’une feuille de route unique pour assurer un programme cohérent.
    - assainissement :
    (comment mutualiser nos forces pour rendre rue propre, le chef du quartier porte le plaidoyer de l’ensemble des ses rue au COMITE STRATEGIQUE, partage ses expériences avec les autres quartiers et échanges les solutions réussies etc)
    - éducation
    (comment mutualiser nos forces pour s’éduquer positivement depuis notre rue , dans le quartier et dans la ville. Cela à travers un programme d’éducation civil et aussi organiser les enfants de chaque rue à étudier ensemble pour ceux qui ont le même niveau, les plus âgées peuvent même encadrés les plus jeunes.)
    - évolution
    (comment mutualiser nos forces pour améliorer notre cadre de vie ? c’est simple et peut coûteux de remballé nos rue avec de la terre la première année , remballé avec du gravier la deuxième année, mettre du pavé ou remballé avec du granite la troisième année).
    - vie social
    se soutenir dans des principes claires et définis au préalables des événements heureux et malheureux seulement au niveau de la rue.
    organiser une fête du quartier chaque deux ans par exemple
    ORGANISATION
    A la base c’est à dire pour chaque rue.
    tenir une réunion hebdomadairement (chaque dimanche, 1h maxi) ou participe les représentants de chaque cours.
    les sujet traité sont relatif aux programme élaboré sur les ORIENTATIONS ET LA VISION adopté.
    Au milieu c’est à dire pour le quartier.
    tenir une réunion mensuelle dans laquelle participe chaque chef de rue .
    Au sommet c’est a dire ville.
    tenir une réunion trimestriel dans laquelle siège les chefs de quartiers.
    FONCTIONNEMENT
    tenir un compte dans une caisse populaire pour chaque quartier ( les dépenses sont ordonnées par comité des chefs de rue)
    tenir un compte pour la ville qui est alimenté par un quota des recettes des quartiers chaque trimestre après avoir déduits les frais de fonctionnements.
    une cotisation hebdomadairement de 200 fcfa par cours collecter par les représentants de chaque et reverser dans le compte.
    rédiger des PV de réunions hebdomadaires.
    rédiger des PV de réunions mensuelles du quartier,
    rédiger des PV de réunions trimestrielles de la ville,
    COMMUNICATION
    les représentants des cours rende-compte dans leurs cours respectives a chaque réunions hebdomadairement.
    les PV des réunions du quartier sont communiquer dans une radio nationale chaque mois
    les PV des réunions de la ville (trimestrielles) sont présenté dans une radio de la ville ou télévision si il en yen a et commenté.
    LOBBYING
    le comité stratégique à pour rôle de porter le plaidoyer de la ville auprès des conseillés et des mairie.
    C’est en ce moment que nous pourront avoir sous notre contrôle les promesses des politiciens .
    PARCE-QUE N’ETANT PAS ORGANISER ON NE PEUT MÊME PAS ETRE CONSCIENT DE NOS BESOINS ET DE NOTRE RESPONSABILITÉ (parce-que la somme des besoins individuels ne fait pas celle du peuple, ni de la ville,ni du quartier, ni de la rue) !
    JE CROIS QU’ON EN VOUDRA A TOUS LES POLITICIENS MAIS ILS NE POURRONT RIEN CHANGER... JE VOUS LE PROMET ( si Sankara avait commencer a réussir à atteindre autosuffisance , c’est parce-que il avait exploité un temps soi peu la conjecture des forces individuelles) .
    MÊME LE PLUS ENGAGER ET LE PLUS SOUCIEUX DE NOTRE AVENIR NE POURRA RIEN.
    POUR MA PAR , JE CROIS QUE DÉMOCRATIE OU PAS DÉMOCRATIE SI NOUS SOMME ORGANISER COMME JE LE DIS LE DIRIGEANT EST OBLIGER DE PRENDRE NOS PLAIDOYER AU SÉRIEUX CAR NOUS FAISONS UN EFFORT PRÉALABLE.
    DEH LORS QUE NOUS SERONT ORGANISER LE MILIEU POLITIQUE SERA ASSAINI DE LUI MEME......
    CAR LES GENS PEUT SERIEUX SE MEFIRONT DE S’Y AVENTURER.
    srach98@yahoo.fr

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 13:08 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    qu’est ce qu’il y a de démagogique à dire qu’on va bitumer les routes principales d’une ville ? peut-être les gens auraient voulu qu’il dise : votez pour nous mais les caisses sont vides nous ne pourront rien faire pour bobo ?
    j’ai l’impression que les Burkinabé ne réagissent plus que par la haine et la méchanceté qui consument leurs cœurs. certains en manque d’argument vont jusqu’à critiquer Salif sur son physique et sa santé ; c’est cette haine viscérale, criminelle et stupide qui fait que les crises cardiaques et l’hypertension deviennent monnaie courante dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 13:40, par trop c’est trop En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A ceux qui répètent sans cesse qu’on a déplacé des usines de Bobo pour les amener à Ouaga, c’est dans des taxis motos ou des charrettes qu’on les a transporté. je pense qu’il faut être sérieux dans ce pays. Suite à la mise en place des PAS l’Etat s’est désengagé du domaine industriel et a procédé à des privatisations tout azimut et ce n’est pas à Bobo seulement que des usines ont été fermées. Quand l’Etat était actionnaire principal même si une usine n’était pas bien rentable elle était maintenue mais avec le privé si une entreprise ne donne pas on la ferme simplement. et le privé implante ses usines là où y a la grande consommation. vous n’allez pas demander à Goama d’implanter son usine à Bobo parce que c’est Bobo même s’il va tomber en faillite !
    Ce qu’on peut réclamer c’est la fin des PAS et le réinvestissement de l’État dans le domaine industriel mais ce ne sont pas les néo-libéraux qui accepterons cela.
    A chaque fois Bobo est délaissé, Bobo est ceci cela. Si les Français accélèrent leur plan en permettant au Mali de prendre Bobo et le Nord de la c.i (qui leur appartient de droit) et donner l’indépendance à l’Azawad on pourra respirer enfin dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 13:53, par trop c’est trop En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    A ceux qui répètent sans cesse qu’on a déplacé des usines de Bobo pour les amener à Ouaga, c’est dans des taxis motos ou des charrettes qu’on les a transporté. je pense qu’il faut être sérieux dans ce pays. Suite à la mise en place des PAS l’Etat s’est désengagé du domaine industriel et a procédé à des privatisations tout azimut et ce n’est pas à Bobo seulement que des usines ont été fermées. Quand l’Etat était actionnaire principal même si une usine n’était pas bien rentable elle était maintenue mais avec le privé si une entreprise ne donne pas on la ferme simplement. et le privé implante ses usines là où y a la grande consommation. vous n’allez pas demander à Goama d’implanter son usine à Bobo parce que c’est Bobo même s’il va tomber en faillite !
    Ce qu’on peut réclamer c’est la fin des PAS et le réinvestissement de l’État dans le domaine industriel mais ce ne sont pas les néo-libéraux qui accepterons cela.
    A chaque fois Bobo est délaissé, Bobo est ceci cela. Si les Français accélèrent leur plan en permettant au Mali de prendre Bobo et le Nord de la c.i (qui leur appartient de droit) et donner l’indépendance à l’Azawad on pourra respirer enfin dans ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 17:27, par SIDYETA En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Hey les gars, l’UPC n’a rien compris. Une nation, un pays ne se gère pas comme on gère sa petite famille c-à-d Monsieur avec Madame et les enfants. Au lieu de voir autrement les choses ; savoir apprécier les bonnes actions du Gouvernement et savoir donner son avis critique lorsqu’il s’agit d’une action négative, l’Upc passe son temps à dire : "ce gouvernement somnole, c’est du tâtonnement, sans idée, sans décision ; on dirait qu’ils s’étaient pas préparer à diriger le Burkina ...." Paf ! comprenez Messieurs les dirigeants de l’UPC, que ceux qui savent prendre de bonnes décisions sont ceux-là qui réfléchissent mille fois avant d’agir. Le Burkina Faso n’est votre foyer conjugal. La sagesse requière la patience. Pendant les élections couplées vous aviez passé la plupart de votre temps à insulter ou injurier le MPP des RSS mais cela ne vous a pas emmené loin (leçon de vie à apprendre). Continuez ce qui sûr vous (ZEPH) ne serez jamais et au grand jamais PF. Je ne suis pas Dieu mais c’est à travers votre comportement enfantin que je dis cela. EN gros, vous n’avez pas les qualités de dirigeant.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 18:31, par ILOGOYIER En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Tout ce que ce Monsieur de Salif , pardon ce docteur en je ne sais quoi, a entrepris comme politique de développement public dans ce pays, a échoué. Souvenons nous entre autres de son projet de culture de coton OGM imposé à nos braves paysans du temps où il régnait au département de l’Agriculture. Aujourd’hui les mêmes (y compris Dr Diallo pouf !) constatent que ce projet n’est pas porteur et nous ramènent au coton conventionnel après avoir fait perdre au pays des hommes intègres plusieurs millions de devises et son rang de leader de production de coton dans la sous région.
    Salif, vous et votre groupe n’avez jamais travaillé pour l’intérêt de ce pays. Vous ne travailliez que pour vos intérêts égoïstes et à mettre ce pays et les vaillantes populations en retard.
    Je demande à Salif d’arrêter d’intimider et de narguer la consciente population des Balé, et de lui dire aujourd’hui ce que sont devenus le projet de valorisation des déchets agricoles et de la paille séchée de BOROMO et son usine de briqueterie financée par un généreux partenaire bilatéral du Burkina Faso et dont les installations joncent de nos jours dans des défécations animales. On se connait assez dans ce pays.
    S’il vous plaît, arrêtez vos vieilles méthodes et pratiques qui n’ont été que fatales pour notre pays, défavorisé par la nature.
    Aussi, nous voudrions que vous compreniez une chose si vous l’aviez pas déjà compris : L’alternance qui vous a vous porté au pouvoir, sera la même qui triomphera pendant ces joutes électorales.
    Un conseil enfin : Allez vous reposer pour éviter le même sort qu’a connu Monsieur BC qui était plus fort que vous.

    AH AH AH..... petites gens ! SEUL DIEU EST VRAIMENT FORT.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 18:38, par Le gourou En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Allons Salif arrête un peu de t’’exciter !

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 20:05 En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    je demande au MPP de ne pas tenir cette promesse une fois qu’il gagne la mairie de Bobo parce que selon les Bobolais eux-mêmes il n’est pas possible de bitumer les principales routes de leur ville.

    Répondre à ce message

  • Le 10 mai 2016 à 23:06, par WALAY En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Bonsoir les amis. Celui qui me déçoit dans tout ça c’est Koro Yamyele. Ton revirement n’est pas digne de l’analyste que nous avons tous découvert sur le forum. Tu avais adhéré au parti pour son programme ou à un homme ? Ou bien on t’avait promis un poste que tu brûle d’impatience ? Ce n’est pas tard, reste coule. Que pouvait dire Salif à l’occasion du lancement de la campagne électorale de son parti ? Qu’il se foutrait éperdument des bobolais et leurs problèmes ? Quel vrai bobolais ne veut pas que les principales artères de la ville de Bobo soit goudronnées ? Que le politicien qui n’a aucune ambition pour Bobo reste en dehors de Bobo parce que les Bobolais veulent des solutions à leurs multiples problèmes dont le bitumage des principales artères de la ville. Ah la politique ! Mais ça ne sortira pas de ma bouche. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 13 mai 2016 à 08:52, par l’éteincelle En réponse à : Salif Diallo aux bobolais : « Nous allons bitumer toutes les artères principales de la ville »

    Messieurs les opposants au MPP,restez tranquilles ;l’avenir nous départagera. Si Bobo ne s’en sort pas avec un parti au pouvoir,ce n’est pas avec des opposants qui cherchent à manger qu’il va s’en sortir. Que l’on ne me parle pas de Arba Diallo,une espèce en voie d disparition. Dites moi quelle personne à Bobo militant de l’opposition peut sortir Bobo de sa létargie,encore faut t-il que les habitants de Bobo accepte lui donner ce couteau à double tranchant. Wait and see.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés