Transport en commun : Les bus de la SOTRACO circulent à nouveau

jeudi 21 avril 2016 à 23h30min

La SOTRACO a repris du service ce jeudi 21 avril 2016 après 12 jours d’arrêt de travail observé par les travailleurs. Nous nous sommes rendus au square Naaba Koom pour constater l’effectivité de la reprise.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Transport en commun : Les bus de la SOTRACO circulent à nouveau

C’est à l’issue d’un protocole d’accord signé mercredi 20 avril 2016 entre les agents en grève et l’administration de la SOTRACO, que les agents ont décidé de reprendre le travail ce jeudi matin. Ils s’estiment satisfaits de l’accord trouvé car les sanctions qui frappaient huit de leurs camarades ont été levées.
En rappel, c’est après un sit-in observé le 22 mars dernier pour exiger le retrait de quatre de leurs bus à la douane que la direction a décidé de prendre des sanctions à leur encontre.

Le bus a donc repris du service ce matin au grand bonheur des usagers. « Avec les bus qui ne circulaient plus, je souffrais. Le taxi coûte cher. Il faut 300 francs pour une course. Alors qu’avec 150 francs je peux me déplacer avec le bus. Nous sommes contents que le bus ait repris », nous lance avec soulagement une fidèle cliente de la société.

Une lente reprise

Même si le bus circulait ce matin, il fallait noter une faible affluence, étant donné que les usagers n’étaient pas informés de la reprise.
Il y a aussi le faible nombre de bus en circulation. 13 au total. Cela est dû à plusieurs raisons. En effet, pendant toute la durée de l’arrêt de travail, le garage ne fonctionnait plus. Il y a donc plusieurs bus qui sont en panne.

Mais c’est une situation qui est sur le point d’être réglée, à en croire Laciné Bonkoungou, chef de la production de SOTRACO. « Le chef de service maintenance et un agent sont allés au Ghana. Ils ont envoyé les pièces. Depuis une semaine les pièces sont là mais comme ça ne travaillait pas, les réparations n’ont pas pu se faire. Aujourd’hui nous venons de réceptionner les pièces et la réparation a commencé. Il faut dire que d’ici ce soir, au minimum on va ajouter cinq bus pour tendre vers 20. D’ici lundi on aura 20 à 22 bus minimum (…). D’ici deux mois il y a une commande de pièces qui viendra de Chine pour nous permettre de soutenir le nombre de bus qu’il y a et terminer l’année en espérant que d’ici là on aura d’autres acquisitions de bus. »
Monsieur Bonkoungou a par ailleurs présenté ses excuses aux usagers. « Nous sommes investis d’une mission de service public, nous avons le devoir de les servir (les usagers, Ndlr). (…) Vraiment nous présentons nos excuses à la clientèle et à la population de Ouagadougou en général. »

Benjamin Bonkoungou, agent régulateur à la SOTRACO se dit également satisfait de la reprise du travail, même s’il y a peu d’affluence.
Du côté des agents de façon globale, la joie de reprendre du service était manifeste. « Ce matin, nous avons repris le travail. Et nous sommes satisfaits parce que nos collègues qui étaient licenciés ont repris le travail. C’était le motif même de notre grève », se réjouit Gérard Tiéné, agent contrôleur et chef d’équipe à la SOTRACO.

Justine Bonkoungou (Stagiaire)
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 22 avril 2016 à 08:05, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Transport en commun : Les bus de la SOTRACO circulent à nouveau

    Les arguments ont prévalu au sein de la SOTRACO pour désamorcer la crise. Et le désagrément causé aux usagers ? A quand le dédommagement des clients qui sont abonnés au bus ?. La bonne gouvernance doit avoir un droit de cité dans toutes nos administrations.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 09:50, par Yeral Dicko
    En réponse à : Transport en commun : Les bus de la SOTRACO circulent à nouveau

    La paralysie du transport publique est inacceptable dans un pays comme le Burkina qui cherche toujours ses marques après tant d’années de patrimonalisation du pouvoir.
    Les prémières victimes de cette sitution restent toujours le vaillant peuple.
    L’Etat du Burkina Faso, garant de la sécurité et du bien être de tous, devrait developper toutes les initiatives possibles pour que pareille situation ne se produise encore.
    Aussi l’une des solutions serais d’ouvrir le capital de la société aux travailleurs ou un mécanisme de gain qui pourra être lier aux nombres des sorties ou nombres de personnes transporter par an ou par mois.
    Nous avons hériter d’une situation où on ne mobilise les gens que sur la base de leurs intérêts.
    Vous conviendrez avec moi que si un chauffeur de la Sotraco est payer ou recompenser sur la base du nombres de ses sorties ou nombres de personnes transporter il va réfléchir par deux fois avant de garer son bus.
    Sans rancunes, je suis un citoyen qui ne prend jamais le bus mais très choquer par cette grêve.

    Répondre à ce message

  • Le 22 avril 2016 à 16:45, par substance grise
    En réponse à : Transport en commun : Les bus de la SOTRACO circulent à nouveau

    Le probleme de la gestion de tout ce qui est publique en Afrique est complique.
    En effet aucune conscience des travailleurs parce que c’est le bien de l’etat on s’en fou.
    Regardez ce qui passe avec le parc automobile de l’etat mis a sac par les fonctionnaires qui utilisent les vehicules n’importe comment et les tuent avant leur temps d’amortissement en complicite avec des chauffeurs et des mecaniciens corrompus.
    il faut revoir la doation des vehicules ,du carburant car les contribuables souffrent en Afrique.
    L’etat sait prendre l’argent sans rendre compte de sa gestion. Ensuite on passe tout le temps a courir dehors pour emprunter de l’argent que les memes vont voler mettre dans leur comptes et c’est le mem cycle infernal pour l’endettement des pays africains.
    Le developpement c’est une mentalite

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés