Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

vendredi 15 avril 2016 à 00h30min

Ce 14 avril 2016 à Ziniaré, des populations affectées par le projet de construction de l’aéroport de Donsin en partenariat avec la Coordination des initiatives et actions de développement Béoog-Neeré ont entamé une marche pacifique. L’objectif était de soumettre un mémorandum au Haut commissaire de la localité, représenté par le Préfet de Loumbila, André Kanguimbega.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

Environ 300 personnes affectées par le projet (PAP) de l’aéroport de Donsin ont décidé de monter au créneau à travers une marche dite pacifique. La foule était composée entre autres de ressortissants de Donsin, Kogninga, Roogomnogo, Taongho, Tabtenga, Kartenga. Pancartes en main, elle a voulu se faire entendre par le Haut commissaire de la province, par ailleurs présidente du Comité provincial de réinstallation des personnes affectées par le projet. Leur sortie, en cette matinée, était pour soumettre les engagements non tenus et diverses doléances aux autorités en charge de l’exécution du projet. C’est le Préfet de Loumbila, André Kanguimbega qui a reçu les doléances.
La marche a suivi l’itinéraire suivant : Centre de mécanisation agricole de Ziniaré-poste de gendarmerie-route N°4-carrefour de la station OTAM-rond point Naba Oubri. Elle a pris fin au Haut commissariat avec la remise de doléance des populations affectées par le projet.

Dans le document remis au Préfet de Loumbila, les populations concernées dénoncent entre autres un manque de champs de culture, d’espaces pour l’élevage et l’insuffisance d’eau potable sur les nouveaux sites. Toujours dans le fond du document, elles ont fait savoir qu’elles souhaitent une prise en compte des jachères, un accompagnement des populations pendant au moins cinq ans pour les activités socio-économiques. La mise à disposition des PAP des informations fiables et la mise en œuvre d’une stratégie de relance des cultures de contre saison, font également partie des doléances.
Recevant le document, le préfet de Loumbila a promis de le transmettre à qui de droit. « Lorsque le haut commissaire rentrera de sa mission, elle va prendre connaissance des doléances » a assuré M. Kanguimbega.

Selon le coordonnateur de CIAD-BN, Joseph Bonkoungou, le projet de l’aéroport de Donsin n’a pas respecté ses engagements. « A son début d’exécution, il a promis de prendre en charge les populations. Or, depuis 2010 et ce jusqu’à l’heure c’est toujours des promesses. Pire, plus de 960 ménages n’ont pas de terres cultivables » a expliqué M. Bonkoungou. Il soutient que des démarches ont été entreprises a cet effet mais sans succès. « On nous a fait comprendre qu’il n’y avait plus d’espace. Où est-ce qu’ils vont aller ? Des paysans à la saison des pluies ils vont croiser les doigts pour s’asseoir. Ce n’est pas juste » s’indigne le coordonnateur du CIAD-BN. C’est las d’attendre des solutions que les manifestants ont entrepris la marche pacifique de ce 14 avril. Et ils nourrissent l’espoir que leurs préoccupations aient un écho favorable auprès des autorités en charge du projet. Dans le cas contraire, prévient M. Bonkoungou, « la population sortira de nouveau ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 avril 2016 à 09:04, par tapseureula
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    C’est vraiment très déplorable quand vous confinez des paysans dans des cités vétustes sans aucune possibilité d’activités agropastorales ; C’est les condamner à mourir ; c’est tout simplement inhumain.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 09:17, par Docteur Socrates
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Est-il trop tard pour changer de site, vu que le projet pose tant de problème dans la zone de Donsin ? Chers experts bien vouloir nous éclairer !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 10:01
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    quels ont été les résultats des rapports d enquetes d impacts commodo incommodo

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 11:50, par Soutong-Nooma
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Se sont les conséquences de projets conçus dans un esprit régionaliste. A ce que je sache, le Burkina ne manque pas d’espace pour un tel projet d’envergure mais que voulez vous, il fallait que l’infrastructure se fasse dans la région et voir le village du décideur.

    Je me réjouis de voir que le gouvernement actuel s’attelle à corriger les égarements de certains soit disant intellectuelles pour qui, la vitrine du progrès et du développement était Ouagadougou. Bobo et bien d’autres capitales régionales en souffrent.

    Vive le Burkina

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 11:54, par KEPPIA
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Depuis 2010 vous n’avez pas où cultiver où loger où faire le pâturage etc, et vous étiez assis. c’est maintenant quand votre grand frère est devenu ivoirien que vous voulez nous casser le tympan. les autorités d’alors avaient détourné le projet à votre profit. Je propose qu’on réfectione l’aéroport de Bobo à l’image de celui de Douala au Cameroun ou d’Abidjan en CI où presque tous les vols atterrissent dans la capitale économique.
    Je pense très sincèrement qu’il faut appliquer certaines actions révolutionnaires pour faire avancer le Faso. Sinon, Kokologowéogo, grève, manifestation, revendication, ça commence a être de trop.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 12:08, par Dibi
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Blaies Compaoré et ses suivants se soucient des paysans comme d’une guigne ; même si ceux-ci ont toujours voté comme un seul homme pour eux . Pour tous ces petits politiciens de pacotille, le paysan n’est rien d’autre que du bétail électoral. Roch C. Kaboré, Salif Diallo, Alpha Barry ...et autres n’en pensent pas autrement. Et condamner des paysans à la clochardisation reste le dernier de leur souci.
    Dieu seul sait que les banques islamiques et les fonds souverains des monarchies obscurantistes d’Arabie qui financent ce projet ont mis des milliards sur la table en plus probablement des pots de vin.
    Il est donc normal, que les gars de Donsin et environnants (que les nuisances de l’aéroport affecteront) demandent qu’on les respecte et qu’on les indemnise à la juste valeur de leurs pertes : perte de son village, de ses terres, de ses tombes et cimetières, de ses autels d’ancêtres, lieux sacrés, ...) ; et ce d’autant plus que cet aéroport qu’on nous vend sera juridiquement concédé en propriété privée semble t-il aux fameux fonds islamiques qui le financent ? Et sans radicalité, ces gens de Donsin n’auront que clopinettes.
    Bref, tout se passe comme si on accapare voire comme si on volait des terres paysannes pour construire un aéroport privé et non de propriété nationale. Mais les pauvres le savent-ils ?. Qui le leur dira qu’on leur vole leurs terres au nom de la nation ? Ce qui est vrai !
    Aujourd’hui dans toutes les néo-colonies d’Afrique, l’accaparement des terres paysannes, cet agro-colonialisme ou agro-néocolonialisme, est devenu une pratique courante des régimes pourris en place. C’est ce qu’ils appellent l’agro-bussiness ; un concept pompeux de voleurs de terres.
    Des régions entières sont vendues aux banques occidentales, arabes, chinoises, indiennes ou prédatées par les élites néocoloniales au pouvoir, à l’insu des populations locales ; et auxquelles on vend des projets de développement bidon. C’est consternant et pathétique.
    Pour prendre un exemple, si nos populations avaient l’information juste, elles feraient exactement comme à Nantes en France, des mobilisations populaires s’opposent à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des Landes.
    C’est ça le respect démocratique et le devoir de vérité qu’on doit aux populations de base.
    Dans la foulée, je propose que l’actuel aéroport de la ville soit à la fin transformé en poumon vert (parc boisé de toutes nos essences locales) au cœur de la capitale ; ce qui évitera des opérations maffieuses de prédation foncière au profit exclusif d’éléments pourris.
    Mais pour ça, il nous faudra des hommes politiques et des urbanistes qui ont de la vision et des convictions.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 13:29, par Charles
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    c’est triste. Nos autorités ne respectent pratiquement pas leurs engagements.

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 15:03, par Jeunedame seret
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Le projet est plus facile et convenable à la cité de l’épervier !

    Répondre à ce message

  • Le 15 avril 2016 à 19:51, par Dibi
    En réponse à : Projet de l’aéroport de Donsin : Les populations affectées ont marché pour de meilleures conditions

    Blaies Compaoré et ses suivants se soucient des paysans comme d’une guigne ; même si ceux-ci ont toujours voté comme un seul homme pour eux . Pour tous ces petits politiciens de pacotille, le paysan n’est rien d’autre que du bétail électoral. Roch C. Kaboré, Salif Diallo, Alpha Barry ...et autres n’en pensent pas autrement. Et condamner des paysans à la clochardisation reste le dernier de leur souci.
    Dieu seul sait que les banques islamiques et les fonds souverains des monarchies obscurantistes d’Arabie qui financent ce projet ont mis des milliards sur la table en plus probablement des pots de vin.
    Il est donc normal, que les gars de Donsin et environnants (que les nuisances de l’aéroport affecteront) demandent qu’on les respecte et qu’on les indemnise à la juste valeur de leurs pertes : perte de son village, de ses terres, de ses tombes et cimetières, de ses autels d’ancêtres, lieux sacrés, ...) ; et ce d’autant plus que cet aéroport qu’on nous vend sera juridiquement concédé en propriété privée semble t-il aux fameux fonds islamiques qui le financent ? Et sans radicalité, ces gens de Donsin n’auront que clopinettes.
    Bref, tout se passe comme si on accapare voire comme si on volait des terres paysannes pour construire un aéroport privé et non de propriété nationale. Mais les pauvres le savent-ils ?. Qui le leur dira qu’on leur vole leurs terres au nom de la nation ? Ce qui est vrai !
    Aujourd’hui dans toutes les néo-colonies d’Afrique, l’accaparement des terres paysannes, cet agro-colonialisme ou agro-néocolonialisme, est devenu une pratique courante des régimes pourris en place. C’est ce qu’ils appellent l’agro-bussiness ; un concept pompeux de voleurs de terres.
    Des régions entières sont vendues aux banques occidentales, arabes, chinoises, indiennes ou prédatées par les élites néocoloniales au pouvoir, à l’insu des populations locales ; et auxquelles on vend des projets de développement bidon. C’est consternant et pathétique.
    Pour prendre un exemple, si nos populations avaient l’information juste, elles feraient exactement comme à Nantes en France, des mobilisations populaires s’opposent à la construction de l’aéroport de Notre-Dame-des Landes.
    C’est ça le respect démocratique et le devoir de vérité qu’on doit aux populations de base.
    Dans la foulée, je propose que l’actuel aéroport de la ville soit à la fin transformé en poumon vert (parc boisé de toutes nos essences locales) au cœur de la capitale ; ce qui évitera des opérations maffieuses de prédation foncière au profit exclusif d’éléments pourris.
    Mais pour ça, il nous faudra des hommes politiques et des urbanistes qui ont de la vision et des convictions.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés