Enseigner l’unité par l’exemple : Les prêtres diocésains du Burkina/ Niger en Assemblée Générale

mercredi 13 avril 2016 à 17h37min

Toujours en quête d’une unité plus forte qui impacte et donne force à son message évangélisateur, la fraternité des prêtres diocésains de la conférence épiscopale Burkina/Niger, a ouvert sa 29è assemblée générale dans l’archidiocèse de Koupéla à 140 km à l’est de Ouagadougou. Du 11 au 14 avril 2016, ils sont une trois centaine à prendre part aux travaux d’une assemblée générale dont l’objectif principal n’est autre que le renforcement de la communion des prêtres de l’Eglise Famille de Dieu au Burkina/Niger, dans leur être et leur agir.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Enseigner l’unité par l’exemple : Les prêtres diocésains du Burkina/ Niger en Assemblée Générale

Partie prenante d’une fraternité sacerdotale ouest africaine, cette assemblée qui regroupe les prêtres diocésains du Burkina et du Niger, depuis l’aube des premières ordinations sacerdotales dans notre pays en mai 1942, a toujours mis au cœur de ses préoccupations, le renforcement de cette fraternité qui les unit. Considérant celle-ci comme un des gages d’un agir pastoral qui rassure les fidèles chrétiens, la fraternité sacerdotale Burkina/Niger du haut de ses 1007 membres, veut répondre à l’impératif de « promouvoir et de renforcer une réflexion commune sur la vie et le ministère du prêtre diocésain, dans la sous-région ouest-africaine, et s’encourager à relever les défis de notre temps ». Cette 29è assemblée est donc selon le délégué général monsieur l’abbé Jonas Anselme Zoungrana, « un cadre de réflexion, un miroir reflétant l’attente des pères évêques qui veulent un presbyterium uni et soucieux de sa formation permanente » en vue de relever les défis qui se multiplient en ce siècle. Le thème général des assises de Koupéla, « le ministère d’écoute, de délivrance, de guérison et d’exorcisme au service de l’Evangélisation » s’explique bien par ce besoin d’aggiornamento de la part de ceux qui veulent être au diapason des besoins de leurs troupeaux. Pour se donner donc toutes les chances de repartir à nouveau munis de ce qu’il leur faut pour accompagner les brebis qui leur sont confiées, les prêtres se sont attaché les services de personnes ressources expertes dans les domaines qui touchent au thème des assises. Les conférences animées en tandem par messieurs les abbés Bernard Désiré YANOGO et Baudouin Kpoda auront atteint l’objectif recherché, tant par la pléthore des contributions apportées que par la qualité des questions suscitées.

Pour la cause de l’évangile, unir les forces

La fraternité sacerdotale Burkina/Niger a la vive conscience de la nécessité de sa communion pastorale. Il ne saurait en être autrement disons-le, pour une Eglise qui se veut famille de Dieu au Burkina et au Niger. Les prêtres qui sortent des maisons de formation, « doivent apporter une contribution sacerdotale à la réflexion de l’épiscopat sur les problèmes communs que pose la pastorale, spécialement dans le ministère ». Et la traduction en actes et en vérité de cette communion fraternelle qui unit amicalement les prêtres et les évêques, est une des expressions visibles de leur consécration et de leur mission commune. Les prêtres que l’ordination rend collaborateurs immédiats des évêques, portent avec ceux-ci le souci « d’attirer l’attention des fidèles face aux sirènes du « bonheur » et du « bien-être  ». C’est pourquoi, les réflexions de l’Assemblée de Koupéla ambitionnent de donner la clé aux participants pour « identifier les différents groupes « nuisibles » ainsi que toutes les subtilités de leurs modes opératoires au travers de certaines sciences d’apparence inoffensives mais puissamment et suffisamment destructrices. L’actualité mais également la délicatesse de la question, méritent pour ainsi dire, cette halte de Koupéla qui veut re souffler aux oreilles des participants, des vérités pour lesquelles ils ont donné leur accord total avant d’être incorporés aux Christ Prêtre par l’ordination. C’est bien ce que Mgr Der Raphael DABIRE, évêque président de la commission du clergé au Burkina Niger leur a rappelé : « Le sacerdoce est un sacrement organisé, et les prêtres doivent fraterniser s’ils ne veulent pas se perdre ». Selon lui, la fraternité est pour le prêtre ce que l’eau est pour le poisson. Lorsque les prêtres prennent à cœur ce devoir de la fraternité, lorsque prier ensemble est pour eux essentiel, lorsqu’ils vivent les sacrements de la réconciliation en pénitents exemplaires de la gratuité de la miséricorde du Père, alors les liens humains sont mieux perçus et plus affirmés. Les participants à cette assemblée de Koupéla comprendront alors, qu’ils sont comme prêtres, interpelés en permanence pour annoncer et transmettre Jésus Christ sans fanfaronnade mais avec la joie de pasteurs convaincus que c’est ensemble qu’ils doivent selon les mots de Mgr Der Raphael DABIRE, « vivre en médiateurs présents au milieu de leur troupeau pour efficacement « traquer les théories ésotériques et débusquer les structures de pêchés ».

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.org

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 14 avril 2016 à 09:44, par Ab Emile BOMBIRI, ancien Délégué Général
    En réponse à : Enseigner l’unité par l’exemple : Les prêtres diocésains du Burkina/ Niger en Assemblée Générale

    chers amis, mon agenda ne m’a pas permis d’être au rendez-vous de Koupèla, mais sans aucun doute je suis de coeur et de pensée avec vous et avec toutes nos CCB qui nous portent dans leurs prières. Je voudrais souligner ces points d’importance que sont la collégéalité dans la mission commune, la force de la fraternité basée sur le prier ensemble pour porter un message cohérent qui reflète un vrai esprit d’amitié et de collaboration. La place d’un engagement socio-pastoral est incontournable dans nos actions de prêtres au milieu de populations qui pour la plupart du temps cherchent à résoudre les besoins primaires de vie. Que l’Esprit Saint nous accompagne et nous donnent de repartir renouvelés dans notre vie et dans notre ministère de prêtres.

    Répondre à ce message

  • Le 14 avril 2016 à 10:29, par Fidélia
    En réponse à : Enseigner l’unité par l’exemple : Les prêtres diocésains du Burkina/ Niger en Assemblée Générale

    DIEU dans sa grande miséricorde bénisse votre assemblée. Qu’IL fortifie votre foi et vous guide pour le travail gigantesque d’ évangélisation et de sanctification des habitants du Burkina et du Niger. J’ai une pensée particulière pour les prêtres en difficultés. Que le Saint Esprit consolateur et libérateur vous habite et vous vivifie. Paix et tout bien à vous !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés