Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Jeunes et politique : L’IGD pour une meilleure participation

Accueil > Actualités > Politique • • vendredi 29 juillet 2016 à 22h31min
Jeunes et politique : L’IGD pour une meilleure participation

La Fondation internationale du parti du centre suédois, en partenariat avec l’Institut pour la Gouvernance et le développement (IGD), organise un atelier de formation du 29 au 30 juillet 2016 au profit des jeunes qui militent dans les différents partis politiques. Objectif : accroitre la participation et l’influence des jeunes en politique.

L’atelier de ces deux jours est basé principalement sur le programme PYPA (program for young politicians in africa), un programme de renforcement des capacités des jeunes qui couvre sept pays en Afrique de l’ouest, et qui est également mis en œuvre dans d’autres pays de l’Afrique de l’est et de l’Afrique australe. Il est destiné aux jeunes qui militent dans les partis politiques. Le postulat de base du PYPA c’est que la consolidation démocratique en Afrique sera largement tributaire de la capacité des partis politiques à créer la relève en leur sein.

L’objectif de la PYPA est d’accroitre la participation et l’influence des jeunes en politique et dans la société, dans le sens de la consolidation de la démocratie et des droits humains. Il prépare les jeunes à assumer un rôle de leader au service de la démocratie et de la bonne gouvernance, et permet d’accroitre leurs capacités d’influence dans leurs partis politiques respectifs.

C’est dans ce cadre qu’un atelier de deux jours est organisé au profit des jeunes, afin de leur permettre de mieux défendre la démocratie partout où le besoin se fera sentir.

Cette rencontre sera l’occasion de discuter du bilan des mini projets qui ont été subventionnés, de discuter du projet 2016, et d’échanger sur le réseau.

Le PYPA intervient dans le cadre du renforcement des capacités des jeunes leaders politiques. Les jeunes qui sont formés sont organisés en réseau et travaillent à promouvoir les droits des jeunes, mais aussi à promouvoir la démocratie ainsi que le dialogue inter partis. Les projets peuvent porter sur des programmes de formation, de plaidoyer, de renforcement de capacités. Selon Abdoul Karim Saidou, chargé de programme à l’IGD, les équipes sont libres de proposer des projets qu’elles estiment pertinents selon les réalités de leur pays. « La réconciliation du dialogue inter partis, des conférences de presse, des théâtres forum, et beaucoup d’autres activités que les jeunes réalisent pour faire en sorte que la démocratie avance dans les pays, et que les jeunes qui militent dans les partis politiques soient véritablement des acteurs des changements qui sont en cours en l’Afrique de l’ouest », a-t-il renchéri.

Plusieurs actions ont déjà été menées en partenariat avec l’IGD et la Fondation nationale centre suédois à savoir les activités de formations sur la capacité politique des jeunes et des séances de sensibilisation...

Selon Ma Arouf Nebié coordonnateur national du Réseau jeunesse et politique de l’Afrique de l’Ouest RJP/AO, « Nous attendons de cet atelier de faire le bilan des activités de l’année 2015, et nous projeter dans l’avenir pour voir comment nous organiser pour mieux impacter la politique nationale pour une prise en compte des jeunes dans la gouvernance au niveau national, mais aussi continuer toujours à renforcer le dialogue inter partis. »

M. Nébié qui a remercié les jeunes pour leur engagement pour le renforcement du processus démocratique au Burkina Faso, mais aussi pour leur prise en compte effective et efficiente dans la gouvernance.

Angeline TOE (stagiaire)
Lefaso.net

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
Gestion 2017 du gouvernement : Une « dégradation des indicateurs » dans la gestion financière et comptable
Bonne gouvernance : La présidence du Faso et le Premier ministère donnent l’exemple !
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Des missions d’explication dans 38 pays
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés