Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

lundi 21 mars 2016 à 00h43min

La canicule se fait de plus en plus présente dans le quotidien des Burkinabè avec son cortège de délestages. Pour réduire au mieux ces coupures intempestives de l’électricité, le gouvernement a loué des groupes pouvant produire jusqu’à 110 MW. Pour visiter le site où seront installés ces groupes, le Ministre des Mines, de l’énergie et des carrières, Pr Alpha Oumar Dissa, accompagné de son collègue de la communication, Rémis Dandjinou, est allé visiter le site de la Sonabel de Kossodo. Selon le Pr Dissa, le premier groupe sera fonctionnel en avril.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

Le gouvernement veut lutter contre les délestages. Pour cela, il ne lésine pas sur les moyens. « Aux grands maux, les grands remèdes », dit-on. Pour réduire au maximum les délestages, le gouvernement a décidé de la location de groupes pouvant compenser le déficit pendant ces temps de forte chaleur dont le pic se situe en avril, mai et une partie de juin. « On avait estimé le déficit à environ 110 MW. Sur la base de ce chiffre, on avait lancé un appel d’offres. Beaucoup de choses se sont passées entre temps. Mais actuellement, nous sommes parvenus à un accord avec une entreprise et le contrat sera signé très bientôt. Avant de parapher le contrat, nous sommes venus visiter le site en compagnie de l’entreprise », a expliqué le Ministre des Mines, de l’énergie et des Carrières.

L’entreprise adjudicataire du marché est APR Energy, une société américaine. Elle a pour mission d’apporter et d’installer les groupes loués par l’Etat. Le montant de cette location est d’environ 25 milliards de francs CFA. Le premier groupe produira 55 mégawatts en avril. L’objectif est de 110 Mégawatts. La Côte d’Ivoire continuera de nous fournir 50 Mégawatts. En dépit de tout cela, les délestages ne seront pas totalement bannis du quotidien des Burkinabè. « Etant donné la situation, on mentirait si on vous dit qu’il n’y aura pas de délestage. Je préfère être franc. Il pourrait y avoir des délestages pour différentes raisons : panne mécanique, dépendance de la Côte d’Ivoire, etc. Donc on n’osera pas affirmer qu’il n’y aura pas de délestage. L’ambition est de réduire au mieux cette situation afin que le stress électrique soit réduit à sa plus simple expression », a précisé Rémis Dandjinou, Ministre de la Communication.

Le contrat couvre cinq mois de l’année. « Nous devons fournir l’électricité en avril, mai et juin. Nous allons suspendre pendant la saison des pluies avant de reprendre en octobre et novembre », a expliqué Seydou Ouédraogo, représentant de APR Energy au Burkina.

Le contrat devait être signé dans la soirée du vendredi 18 mars, jour de la visite du ministre, et l’entreprise devra sortir les premiers mégawatts 20 jours après. Toute chose que le représentant compte bien satisfaire.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 21 mars 2016 à 06:58
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    En 20 jours signature-validation-achat-transport-installation-mise en route ??? Pour un ou des appareils venant des states ? Vous êtes forts, en tout cas si Ya retard çe n’est pas la peine de mettre 25 milliards dans une location pour un an ( on est déjà en avril....) et puis, combien coûte l’achat d’un appareil ??? Gérez correctement et sachez investir bon sang....

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 08:43, par lik N’Guesse
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Vous avez dit LOCATION. Location !!!!! Encore des deals. On en a vu avec le régime déchu. Il faut arrêté ça car c’est une mauvaise affaire. La poudre aux yeux. Autan d’argent pour seulement 4 mois et chaque année. Encore du chemin à faire avec ces méthodes.
    J’aurais opté pour une solution qui s’inscrit dans la durabilité. 24 milliards dans le solaire, en 2016 et 24 autres en 2017. On reste dans ce cas propriétaire de nos installations solaires pour au moins 20 ans. Jugez-en

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 09:23
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    moi jai juste une question, combien coûte un groupe du même type quils veulent louer ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 10:44, par GANZOURGOU BIGA
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    La mesure est salutaire, mais il existe des inquiétudes.
    Pauvres gens ou gens de mauvaise volonté, n’allez pas vite en besogne. Avant de critiquer cette solution, analyser la rentabilité de l’opération.
    En effet, il faut distinguer louer un groupe qui produit 55 MW et le faire fonctionner par ses propres soins (maintenance, carburant, salaire employé etc..à la charge du locataire, ici l’État Burkinabé) et louer une production de 55 MW d’un groupe (maintenance, carburant, salaire employé etc..à la charge du fournisseur, ici l’entreprise APR Energy).

    Alors, dite mois qui sort gagnant dans le contrat ? Population, État ou APR Energy ?

    VIVE LE BURKINA FASO,
    LA PATRIE OU LA MORT NOUS VAINCRONS

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 11:24, par Sergent-révolutionnaire
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    On fuit les problèmes pour les vivre justement au quotidien. Pourquoi louer ? C’est provisoire donc et cela veut dire que chaque année on connaîtra le même sort. Depuis le Burkina souffre de délestage mais rien, aucune solution n’a été trouvée. A chaque fois, c’est tel groupe payé dans tel pays, c’est tel groupe avec une capacité x louée, c’est tel contrat signé avec tel pays pour résoudre le problème de l’électricité mais rien ne change dans notre pays. Penchons nous du côté de l’énergie solaire pour résorber ce problème. Imaginez que chaque artère de Ouagadougou soit dotée de panneau solaire, cela contribuera à sécuriser davantage nos villes ou encore imaginez que les bâtiments publics fonctionnent avec l’énergie solaire, combien l’Etat peut-t-il gagner ?, peut-il économiser ? C’est énorme à mon sens. Avec cette économie, du reste, on peut rehausser le salaire des travailleurs, investir dans certains secteurs non moins importants et en souffrance.
    Pour moi, un parti socialiste qui ne voit pas loin, qui ne peut pas à partir de peu de ressources (naturelles, financières) produire des dividendes énormes afin de les faire profiter à l’ensemble de la population, est un simulacre de parti socialiste. Honte à ceux qui trahissent les idéaux qu’ils portent et clament haut et fort.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 12:09, par Kouda
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    GANZOURGOU BIGA, supposons que le gouvernement Burkinabè opte pour la deuxième solution que vous citez, à savoir, louer 55 MW. Croyez-vous que le producteur privé qui vendra les MW à la Sonabel est bête ? Sachez que le producteur-bailleur de MW vendus à la Sonabel incluera dans son prix unitaire de vente de chaque MW à la Sonabel le COUT UNITAIRE DE PRODUCTION de chaque MW (carburant, travail, heures-machine, assurance, amortissement du matériel, impôts et taxes...) et une marge bénéficiaire.
    Les deux cas de figures que vous mentionnez sont tous des solutions de facilité, des solutions non pérennes. Il faut s’attaquer aux problèmes à leurs racines et non utiliser chaque fois des soins palliatifs. Je reste persuadé qu’en 5 ans, le Burkina Faso peut construire une centrale à gaz (gaz butane) capable de produire plus de 150 MW. Pour votre information, la Côte d’Ivoire vient d’augmenter la capacité de sa centrale à gaz de plus de 100 MW récemment. Alors, soyons ambitieux, osons régler nos problèmes dans la durée.
    Excellente semaine à toutes et à tous.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 15:19, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Bon... Jamais contents les Burkinabè...
    Si vous avez suivi les débats sur l’énergie depuis quelques années, vous aurez sans doute retenu qu’il faut environs un milliard par Mégawatt si on veut acquérir les centrales, avec des délais de plusieurs mois (sinon années) entre les études, la recherche de financement, l’appel d’offres, l’installation et la mise en route. Cela signifie qu’il faudrait 110 milliards à l’état Burkinabè, pour une installation qui ne commencerait à nous fournir qu’en 2017 ou 2018 dans le meilleurs des cas. Je ne pense pas que les acteurs économiques seraient d’accord avec vous pour attendre encore deux années de délestages avant d’avoir une solution.

    La, les gens ont trouvé une solution qui non seulement est immédiatement opérationnelle mais a un cout raisonnable et accessible. 25 milliards peuvent être sortis du budget national en urgence, alors que 110 ou 200 milliards demanderait un emprunt extérieur avec son cortège de longues procédures. Donc, il y a un gain de temps très important.

    Sachant que le prestataire fournira 55 MW puis 110 en période de pointe sur 5 mois, un calcul rapide donne le prix moyen du kWh à 84 Fcfa, ce qui est un bon prix, pas loin du cout de revient actuel de la SONABEL. Si on considère que ces kWh seront consommés par les plus gros demandeurs, donc payés en deuxième ou troisième tranche de tarif SONABEL, donc supérieur à 84 F, on voit que finalement le cout de 25 milliards sera entièrement remboursé par les consommateurs, à moins que l’état ne décide de faire "cadeau" de ces recettes à la SONABEL, à laquelle elle doit d’ailleurs déjà des arriérés de subvention. L’état aura alors réussi l’exploit de régler trois gros problèmes d’un seul coup : Payer ses dettes à la SONABEL et lui permettre ainsi de revenir à l’équilibre financier, réduire voir supprimer les délestages et ses conséquences économiques et sociales et le tout à cout réel nul, car de toutes façons il aurait du payer ses dettes.

    Et pendant ce temps, alors que les délestages sont réduits voir supprimés, on peut lancer les solutions "définitives" dont parlent les gens, en commençant à rechercher les 200 milliards environs qu’il faut pour résorber notre déficit. L’un n’empêche donc pas l’autre et les deux solutions se complètent, l’une assurant le court terme et l’autre le long terme. Il n’est même pas exclut que la location soit reconduite une deuxième année le temps que les nouvelles centrales soient installées. Faisons donc une analyse globale avant de critiquer.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 15:59, par GANZOURGOU BIGA
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Merci internaute 7 (Sidpawalemdé Sebgo), je pense que mon frère Kouka, internaute 06 est satisfait. La location du groupe est une solution d’urgence et non définitive. Dans la communication du gouvernement, il y a les solutions définitives, mais à des couts exorbitant alors que les besoins sont immédiats et pressent . Imaginez-vous les commerçants qui perdent dans les situations de délestage non maitrisé. Tous les produits à conserver au frais tels le yaourt, le poisson, le lait, les conserves, les boissons ect, les risques de santés liés à la consommation de ces produits.
    Bon, au stage actuel, exigeons que la solution soit effective et efficace. A défaut que qui de droit soit interpeller et qu’il rende compte.

    MERCI POUR NOTRE VIGILANCE

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 16:05, par Elkabross
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    C’est une solution attendue, mais la dernière selon moi.
    Si nous analysons bien les choses, c’est surtout pendant la période de chaleur qu’il y a beaucoup de coupure d’électricité. Cette période de chaleur est due au fort ensoleillement. Quand on sait qu’en cette période le soleil produit 5,5kwh/M2, on demande pourquoi créer une dette qu’on ne finira jamais de payer. On pouvait installer des panneaux solaires à moindre coût avec le concours de nos ingénieurs pour mieux résoudre la situation. On ne produit pas du pétrôle au Burkina, on n’a pas d’ingénieur qualifier en cas de panne soudaine au Burkina.Pour ma part, nous devenons d’avantage des esclaves pour ces puissances mondiales qui nous malmènent à leur guise.
    Apprenons à dépendre plus de nous même que des autres, ainsi nous pouvons espérer nous développer un jour. DE GRACE APRES EXPIRATION DE CE CONTRAT REMETEZ LA MACHINE, ON EN A ASSEZ D’ÊTRE DES ESCLAVES.

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 16:05, par Sidpawalemdé Sebgo
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Internaute n°2 Lik N’Guessé : Votre solution de "durabilité" fait sourire car on voit que vous ne vous êtes pas assez intéressé au problème pour vous renseigner sur les chiffres...

    D’abord, si son utilisation est plus écologique et que les prix sont en baisse, le solaire reste un peu plus cher à l’acquisition que les installations classiques. Son utilisation à long terme permets d’avoir un coût de revient égal ou légèrement supérieur à celui de l’énergie classique. Donc, alors qu’un milliard permets d’acquérir 1 MW en énergie classique, le même milliard installe moins du Mégawatt en solaire. Donc, les 25 milliards par an pendant deux ans que vous proposez représentent moins de 20MW la première année et un cumul de moins de 40 MW au terme de la deuxième année.

    Ensuite, vous semblez ignorer que le déficit en énergie du Burkina, en période de pointe, se situe autour de 160 MW. Le projet actuel compte donc louer 110 MW et combler le reste grâce à la cote d’ivoire, même si on sait que leur fourniture est aléatoire. De plus, les besoins augmentent d’environs 15% chaque année. Votre proposition "durable" représente donc 20 MW sur 160 la première année, et 40 MW sur 160 la deuxième année. Une goutte d’eau dans la mer en quelque sorte... Avec la même somme la solution du gouvernement comble 110 MW sur 160 pendant les deux ans. Y a pas photo !

    Maintenant qui vous a dit qu’il n’y aura pas d’installations solaires en dehors de cette solution d’urgence ? Renseignez vous...

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 16:28
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Beaucoup de commentaires idiot sauf le com 7 qui a tout résumé et compris. Notre problème se situe avec le doublement de la consommation en période chaude soit 3 à 5 mois par an. Investir des centaines de milliards n’est pas forcément la meilleure solution pour faire face à ce pic de consommation qui dure qu’un tiers de temps par an. C’est par la diversification de nos sources d’énergie (Sonabel, opérateurs privés, interconnexion, solaire, hydraulique...) que l’on pourra résoudre nos problèmes

    Répondre à ce message

  • Le 21 mars 2016 à 16:50, par Kaka
    En réponse à : Electricité : Un groupe de 55 mégawatts sera fonctionnel en avril

    Et le tout puissant groupe de Komsilga ????? renseignez moi. Est-il fonctionnel ou pas ?

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés