Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Si vous allez être un gagnant dans la vie, vous devez en permanence donner le meilleur de vous-même» Robert Kiyosaki

Lutte contre les mariages précoces et/ou forcés : Priorité pour le Gouvernement du Burkina Faso

Accueil > Actualités > Société • • mardi 23 février 2016 à 00h02min
Lutte contre les mariages précoces et/ou forcés : Priorité pour le Gouvernement du Burkina Faso

Depuis quelques temps, de nombreuses personnes, à travers le monde entier, par divers canaux, notamment les réseaux sociaux, des courriels et des correspondances officielles, interpellent quotidiennement notre pays en général et le Ministère de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique en particulier, au sujet des mariages forcés et précoces dans notre pays. Par leurs messages, ces personnes lancent un appel pour la prise de mesures en vue d’y mettre fin.

Le ministre en charge de la justice apprécie l’intérêt que ces personnes portent à la cause de la jeune fille en particulier et au respect des droits des enfants en général. Il adhère parfaitement à l’idée que dans un pays où la Constitution interdit les mariages forcés et/ou précoces, la pratique consistant à donner en mariage des enfants âgés de moins de 18 ans soit inacceptable.
C’est pourquoi, il saisit l’occasion pour réaffirmer que la lutte contre les mariages précoces et/ou forcés constitue une priorité pour le Gouvernement du Burkina Faso. Par ailleurs, de nombreuses associations et organisations de la société civile sensibilisent au quotidien les populations surtout rurales, étant convaincues que c’est à travers l’évolution des mentalités que l’on viendra à bout de ces pratiques néfastes.

Le Ministère de la Justice, des Droits Humains et de la Promotion Civique, quant à lui, a entrepris la relecture du Code des personnes et de la famille pour relever à 18 ans, l’âge à partir duquel une fille peut se marier.
En outre, dans le cadre de la relecture du Code pénal, le mariage forcé, qui est une infraction dans notre pays, est mieux défini ; ce qui permettra une sanction efficace de ce type de comportement.
Du reste, le Gouvernement a adopté récemment une plateforme multisectorielle de prévention et d’élimination du mariage d’enfants dont la mise en œuvre sur le terrain contribuera à faire reculer ce fléau.

Le Ministère de la Justice,
des Droits Humains et de la Promotion Civique

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Bobo-Dioulasso : Des opérateurs économiques s’imprègnent du Schéma de libéralisation des échanges de la CEDEAO
Bitumage de la route Tougan-Ouahigouya : Le Fonds koweitien accorde 8 milliards de F CFA au Burkina
Drame de Yirgou : Plan international Burkina vole au secours des personnes déplacées
International business bank : Un nouveau siège pour traduire les grandes ambitions
Lotissement à Guéguéré : Lettre ouverte de résidents au ministre de l’Urbanisme et de l’habitat
Forum sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes : « Ma réputation m’est chère, mais la cause de la femme m’est encore plus chère », Alassane Bala Sakandé
African pitch roadshow : C’est parti pour la 2e édition au Burkina Faso
Excision : 45 cas internés à l’Action sociale de Kampti
Peste des petits ruminants : La campagne nationale de vaccination lancée à Toma
Gaoua : Des femmes dans la rue pour réclamer de l’eau
Transmission du VIH mère enfant : Le REGIPIV-BF obtient des résultats satisfaisants dans la région du Centre
Commune de Pabré : Bientôt un barrage pour le village de Saalé
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés