Culture d’ignames et fertilité des sols au Burkina : YAMSYS fait la revue des activités de recherche

samedi 6 février 2016 à 00h58min

Faire le point des activités de la première année du projet et planifier les grandes activités pour la présente année, c’est l’objectif de la réunion annuelle du projet « déterminants biophysiques institutionnels et économiques de l’utilisation durable des sols dans les systèmes de production d’igname pour l’amélioration de la sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest » dénommé YAMSYS. La réunion s’est tenue le mercredi 3 février 2015 à Léo, dans la province du Sissili.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Culture d’ignames et fertilité des sols au Burkina : YAMSYS fait la revue des activités de recherche

Environ 155 millions de personnes consomment l’igname comme aliment de base dans le monde. Et dans le centre –ouest comme au sud-ouest du Burkina, la culture de l’igname est une tradition. L’igname constitue un aliment de base et une source de revenus pour de nombreux ménages burkinabè. Cependant, la filière est confrontée à de nombreuses difficultés telles que l’insuffisance ou l’absence d’innovation dans les techniques culturales, les questions de transformation et l’épineuse question de la fertilité du sol.

En réponse à ces difficultés, le projet YAMSIS, un projet sous régional qui vise à développer des méthodes de gestion durable des sols en culture d’igname, pour améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des acteurs autour de la chaîne de valeur de la culture d’igname, vient à point nommé.

Prévue pour une durée de six ans, le projet qui a débuté en 2015 fait une halte pour apprécier ses acquis. Pour Emmanuel Frossart, directeur du projet YAMSYSm « nous avons réussi à faire connaissance et avoir la confiance des producteurs, des transformatrices et des autorités. Nous avons également compris les milieux naturels, la dégradation des sols et l’état forestier des différents sites ».
Certains producteurs du tubercule étant conquis, de nouvelles méthodes culturales pourront être expérimentées. « En accord avec les producteurs, des essais seront faits dans les champs. Nous allons essayer la culture de l’igname avec engrais et sans engrais ou avec d’autres cultures dans la même parcelle », a-t –il ajouté.

Le projet YAMSYS est l’initiative d’une équipe pluridisciplinaire de chercheurs suisses, ivoiriens et burkinabè. Les travaux de la présente recherche ont connu la participation de l’Institut de l’environnement et de recherches agricoles du Burkina Faso (INERA).

Nicole Ouédraogo
Lefaso.net

Portfolio

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés