Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

lundi 1er août 2016 à 23h58min

« Notre peuple a besoin d’une nouvelle génération d’élus… », a lancé Armand Béouindé, maire de la capitale politique, à son installation officielle. Quelques jours avant cette entrée, c’est son confrère de la capitale économique (Bobo-Dioulasso), Bourahima Sanou qui, dans un entretien, se voulait sans équivoque : « Celui qui ne veut pas travailler n’a qu’à commencer à se chercher ».

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

Bien d’autres Conseils municipaux de l’intérieur du pays et d’arrondissements des deux grandes villes ont aussi fait une entrée remarquable dans leurs mandats avec de ‘’grandes annonces’’. Des intentions qui ne sont certainement pas à déplaire aux Burkinabè ! Eux qui, depuis un moment, entendent s’inscrire dans la dynamique d’un « Plus rien ne sera comme avant ». Et pour des responsables d’exécutifs locaux, d’où doit partir le ressort du développement national, c’est ‘’galvanisant’’de voir ainsi affichée la verve de servir autrement les administrés. Même si en réplique, d’aucuns pourraient faire observer que ce ne sont pas de telles déclarations qui ont fait défaut dans ce pays. A la charge de ces derniers, on pourrait aussi s’appuyer sur le bénéfice de la bonne foi des élus, du jugement à l’acte et du contexte qui se veut différent. Les populations sont suffisamment instruites de la ‘’gestion calamiteuse’’ faite de certaines de leurs communes. Ces intentions donc, tout en ayant le mérite d’un engagement vis-à-vis des populations, revêtent aussi le symbole d’un appel aux exécutifs locaux qui seraient tentés de somnoler. Le temps presse, les attentes sont énormes et il faut savoir en même temps déployer l’ingéniosité pour combler le manque de ressources financières et parvenir aux objectifs fixés. Dans ce contexte national difficile, et au regard de la vocation assignée à la décentralisation, la gestion des communes doit indubitablement prendre un autre visage, plus altruiste. Il serait déplorable, et même regrettable, de constater une certaine légèreté dans la gestion des collectivités. Le citoyen a été suffisamment leurré, dupé et trompé avec ces dilapidations de deniers publics, ces irrégularités de gestions, ces cas de corruptions, (confère différents rapports des structures compétentes), etc.

Appel aux OSC et aux associations de développement locales !

Il faut donc asseoir une véritable base d’un organe qui assure sa vocation. La machine du développement ne saurait réellement être en marche que lorsque les membres de chaque circonscription auront une vision et un schéma clair du destin.Pour cela, les organisations de la société civile (OSC) et les associations de développement au niveau local seront d’un apport capital en travaillant en sorte que le citoyen comprenne qu’il est le dépositaire et garant du développement local.Ces organisations locales doivent pouvoir mettre l’accent sur la sensibilisation et tout ce qui concourt à aiguiser leur intérêt sur la gestion des affaires publiques locales.Les habitants doivent, eux-mêmes, comprendre qu’ils constituent l’essence-même d’une collectivité et qu’une totale implication de leur part permettra d’utiliser leurs aptitudes, leurs capacités et leurs compétences au profit de leurs localités.La commune doit être, de ce fait, perçue comme une destinée commune (d’où on est tous solidaires) et non comme une superposition d’intérêts particuliers et individuels. Au moment où les attentes vis-à-vis des gouvernants se sont accrues, le contrôle et l’implication dans la gestion de la chose publique locale ne doivent plus être une option, ils devraient s’ériger en obligation pour les administrés.

De même, les partis politiques dont les militants sont à la tête des communes (et tous ceux qui composent l’exécutif) doivent maintenant cesser de capituler devant leurs militants-dirigeants indélicats, en matérialisant les sanctions quand il le faut. Car, comme on le dit, « l’enfant qui est né au marché n’a pas peur de bruits ». En d’autres termes, ceux qui ont une vision égoïste en se ruant dans les conseils municipaux (et régionaux) seront tentés de tout mettre en œuvre pour parvenir à leurs fins. Surtout qu’au Burkina, rarement un‘’pilleur de ressources publiques’’ s’est vu déposséder de ce qu’il a perçu de trop. Mieux, les actes de malversations tendent parfois même à devenir des actes de bravoure !

C’est dire donc que le chantier du processus de décentralisation est vaste et appelle à l’implication de tous les maillons des populations, chacun à un niveau qui sied. Et les maires doivent être capables de mobiliser les énergies, d’animer les relations entre eux et leur conseil municipal, et entre leur conseil et ses administrés, donner une direction claire à leurs populations. Le tout, précédé d’une formation des conseillers municipaux à leurs nouvelles responsabilités.

En un mot comme en mille, il est attendu de ces nouveaux exécutifs locaux, un autre son de cloche à même de convaincre le citoyen, que son sacrifice vaut la peine d’être déployé au service de sa commune.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 2 août 2016 à 01:00, par Cheikh
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

    Admirable tout çà Mr Ouédraogo, voire idéal comme viatique à mettre à la disposition de tous. Mais seulement, même transcrit en mille et une langues, à moins qu’il ne soit destiné qu’ à être exploité par des dieux et leurs semblables, à quoi pourrait vraiment servir un si parfait document aux mains de simples immortels, pleins de tant de défauts ?

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 01:30, par Amadoum
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien ! : CHAQUE CONTRIBUABLE A LE DROIT D’OBTENIER DES REPONSES SUR LES PROJETS DE SA LOCALITE

    Une bonne initiative qui doit etre basee sur l’honnetete de la part de tout le monde
    Mais, pour que cette collaboration marche bien, il faut que tous les administres comprennent qu’ils sont les employeurs des elus, quels qu’ils soient. D’une maniere respectueuse, chaque contribuable doit etre a mesure de poser des questions sur tous les projets dans l’arrondissement ou il/elle vit et les elus lui doivent des comptes clairs et transparents. L’ere des NABA est revolu !

    Esperons que la premiere pierre a ete posee !

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 07:51
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

    Bien dit omar, il faut maintenant se mettre à la tache et très sérieusement. Tant qu’on ne sera pas rigoureux avec nous-mêmes dans la gestion de nos communes, ce sera peine perdue.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 08:05, par Emile
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

    Jeune frère Ouédraogo, je me demande d’où tu tires tes énergies et ton inspiration pour encourager ainsi le patriotisme, nous il y a longtemps qu’on ne croit plus à nos dirigeants encore moins à nos élus locaux. Il faut une autre génération sinon ce n’est pas avec ceux qu’ont voit actuellement, qu’ils s’appellent ministres, directeurs généraux, conseillers municipaux, maires etc.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 09:04
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

    Il ne faut même pas compter sur ces gens-là, après avoir usé de toutes les manœuvres (argent, intimidations, achats de consciences, menaces, haches, machettes, fusils, gourdins), il ne faut attendre de ces gars que le pillage.

    Répondre à ce message

  • Le 2 août 2016 à 11:37, par Patarbtaalé 1er
    En réponse à : Conseils municipaux : Que chacun donne du sien !

    que chacun donne du sien oui. mais quand des gens tiennent des propos du genre RCK n’est pas au courant d’un maire à ...x... parce que le maire est de l’opposition c’est frustrant. cela voudrait dire que des gens utilisent le nom du PF pour semer le trouble dans les communes où c’est l’opposition qui dirige sous prétexte que le gouvernement ne réalisera rien pour ces communes. faisons gaf !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés