Bonjour 2016 : Des Ouagalais souhaitent « moins de problèmes »

vendredi 1er janvier 2016 à 11h04min

2015, c’est fini ! Bonjour 2016. Une nouvelle année commence et les vœux des Ouagalais se résument à la paix, une paix pour un Burkina nouveau. « Dieu Merci ! », certains ne cesseront de le dire au regard de la longue traversée du désert que le pays a connue avec le coup d’Etat de l’ex-régiment de sécurité présidentielle (RSP). Outre la paix, des Ouagalais ont émis le vœu que le problème du chômage soit résorbé et que certains trouvent l’âme sœur pour fonder enfin une famille. Lisez !

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Bonjour 2016 : Des Ouagalais souhaitent « moins de problèmes »

Tata, vendeuse d’Attiéké

2015 n’a pas été une bonne année. Il y avait beaucoup de problèmes dans le pays. Pour 2016, nous nous remettons à Dieu puis au nouveau président pour qu’ils fassent du Burkina Faso, un pays où il continue de faire bon vivre. Que tous les chômeurs trouvent un emploi, les vagabonds aussi. Il faut également que l’argent circule et que les pauvres puissent sortir de leur misère. Le pays est trop en arrière et il faut qu’il avance. Le Burkina est formidable car même s’il y a beaucoup d’étrangers, nous sommes tous égaux. Je suis ivoirienne et je gagne bien ma vie ici. Dieu merci, mon époux également s’en sort. Je me sens Burkinabè et je veux que cela continue.

Daboué Donald Vivien, étudiant en Sociologie

En dépit des situations que le pays a traversées en 2015, nous rendons grâce à Dieu car tout s’est bien terminé. Certes, il y a eu pas mal de difficultés mais nous avons senti la main de Dieu qui nous a protégés. Et nous osons espérer que 2016 sera meilleure par rapport aux années antérieures, que le Burkina Faso va continuer d’émerger et que le Seigneur va continuer de nous garder des attaques de nos ennemis. Pour ce qui est du président Roch, je souhaite qu’il essaye de réaliser tout ce qu’il a promis dans son plan d’actions, de venir en aide à la population et d’être sa main agissante plutôt que d’être l’oreille seulement.

Ouédraogo Alain, commerçant

En 2015, la vie était dure car tout était cher. Mais nous prions Dieu pour qu’en 2016, il achève son œuvre afin que ceux qui étaient dans la souffrance puissent contempler sa gloire et être heureux. Il ne faut pas que notre nouveau président s’amuse avec le travail qui l’attend. Nous voulons être en sécurité et en paix afin de faire prospérer les affaires. C’est tout ce que nous demandons.

Sylvain Traoré
Je souhaite une bonne et heureuse année à tous les Burkinabè et que Dieu nous assiste quotidiennement. Que la joie, la paix et le succès inondent nos actions. Il est vrai que les choses étaient un peu serrées sous la transition mais cela va favoriser le développement d’une nouvelle conscience populaire. A présent nous ferons tout notre possible pour que notre pays puisse aller de l’avant. Donnons-nous la main pour mieux bâtir ce pays. Je profite souhaiter que notre président Roch Marc Christian Kaboré ait une santé de fer et que Dieu le guide dans sa mission.

Ouédraogo Fatim

Cette année fut pénible pour moi car j’ai perdu mon meilleur pote (ami, ndlr) et puis mon père était gravement malade début janvier. En 2016, je désire la joie, le bonheur, la santé et surtout un bon foyer. Cela me permettra de rester calme car rien ne sert de sauter de branche en branche avec les hommes. Que le Seigneur accorde la santé aux malades, du travail aux chômeurs, un mari aux femmes.

Tiendrébéogo Victor

Je formule à tous les Burkinabè les vœux de santé, de prospérité, de longévité, beaucoup d’argent et moins d’accidents. En 2015 c’était la galère à cause du coup d’Etat mais on prie Dieu pour que les affaires marchent pour chaque Burkinabè. Nous voulons aussi du travail et des routes pour développer notre économie. Enfin, je souhaite qu’en 2016, le président du Faso travaille à unir tout le monde, quelle que soit l’ethnie ou la religion de chacun.

Nanéma Eric Ousmane, Doctorant en pharmacie

Ce que je retiendrai de 2015, c’est la crise sociopolitique que le pays a traversée en septembre. Heureusement que l’on a surpassé cette épreuve. Pour cela, je souhaite la santé et la paix et la prospérité à tous les Burkinabè. Je souhaite également que tout un chacun réalise ses projets et que les nouvelles autorités satisfassent le plus grand nombre de personnes. Quels que soient les bords politiques, elles doivent pouvoir arrondir les angles afin que le Burkina Faso aille de l’avant sur le plan économique.

Propos recueillis par Herman Frédéric BASSOLE
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés