Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

lundi 21 décembre 2015 à 07h30min

Sans doute Maxime Lomboza Koné est l’un des députés les plus connus de la Boucle du Mouhoun. En effet, après avoir dirigé le conseil régional, il est aujourd’hui élu député de la province de la Kossi au compte du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). Il appelle les fils et filles de la Boucle du Mouhoun à l’union et les invite à parler le même langage pour le développement du « grenier du Burkina ».

Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

Née le 3 janvier 1975 à Bobo- Dioulasso, Maxime Lomboza Koné est juriste de formation. Après un DEUG II en droit à l’université de Ouagadougou, il obtient à l’université Cheick Anta Diop de Dakar, une maitrise en droit public option relations internationales. Puis un DEA en droit de l’intégration, à l’Ecole doctorale régionale africaine (EDRA) de Dakar. Il a aussi en poche un diplôme d’études diplomatiques supérieures du Centre d’études diplomatiques et stratégiques de Paris. Rentré au pays, Maxime Lomboza Koné a enseigné à l’école nationale d’administration et de magistrature à la section diplomatie. Il sera par la suite nommé Directeur de la formation professionnelle au ministère de la fonction publique. Monsieur Koné va ensuite occuper le poste d’administrateur chargé de la gouvernance locale au Secrétariat permanent de la politique nationale de bonne gouvernance. Le dernier poste administratif avant son élection à la députation est celui du Directeur régional du centre des œuvres universitaires de Dédougou.

Du Conseil régional à l’assemblée nationale
Même si « l’homme au chapeau », comme certains aiment à l’appeler connait une ascension fulgurante en politique, son parcours politique reste classique. En effet, ancien leader du mouvement étudiant, Président fondateur de l’Union nationale des étudiants du Faso (UNEF), il sera élu pour la première fois conseiller municipal dans son village natal, Kéména. Puis conseiller municipal au secteur 5 de Nouna. De là- bas, il siégera au Conseil régional de la Boucle du Mouhoun comme président de la commission environnement et développement local. Au décès du Président, Ouétien Tibiri, les conseillers régionaux le plébiscitent à la tête de l’institution. Il est réélu en 2013 Président du Conseil régional, suite aux élections couplées municipales et législatives. Parallèlement, ses pairs Présidents de régions lui accordent leur confiance pour diriger l’Association des régions du Burkina Faso. A noter aussi que monsieur Koné était membre du Conseil des collectivités territoriales de l’UEMOA. Et c’est fort de ces postes politiques, que l’homme au chapeau vient d’être élu député de la Kossi. Pour le nouveau député, c’est un challenge relevé dans la mesure où des analystes politiques classaient la province de la Kossi comme zone rouge pour son parti, le MPP. Une zone considérée comme le fief de la NAFA et dont le géniteur est originaire. Il justifie cette victoire par l’engagement de son équipe de campagne et surtout l’intelligence politique de son parti le MPP. Maxime Lomboza Koné appelle aujourd’hui les fils et filles de la Boucle du Mouhoun à l’union et les invite à parler le même langage pour le développement du grenier du Burkina.

Salif Diallo, un aîné sinon un père spirituel

Dans son parcours politique, Maxime Lomboza Koné a toujours cru à la culture des résultats politiques au détriment des critiques subjectives qui tirent vers le bas les jeunes leaders. Certains détracteurs de Monsieur Koné lient son ascension politique à sa proximité avec Salif Diallo. Pour l’intéressé, Salif Diallo est un aîné à qui il doit une fière chandelle au double plan politique et social. Sinon, un père spirituel qui a formé des milliers de jeunes à la vraie lutte politique fondée sur l’engagement et la conviction.

Ibrahima TRAORE
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 21 décembre 2015 à 09:18, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    - Félicitation à Maxime L. KONÉ ! Voilà quelqu’un auquel on peut tout reprocher si on veut, sauf celui de ne pas aimer sa région ! Il cherche en effet à rassembler les fils de la région pour développer la région. Il est un des rares cadres de la Boucle du Mounoun à avoir compris que ce sont des querelles intestines depuis le temps de Nazi BONI qui ont retardé le développement de la région.

    - Quand à Salif DIALLO alias ’’Gorba’’ c’est normal que Maxime en fasse une référence car Salif DIALO est un homme de parole que je connais bien. Il assume et s’assume. Pendant que certains cachaient leurs alliances avec BLAISE dans le passé (Ablassé, ZEPH, etc.), il a osé dire haut et fort qu’ils ont dîné avec le Diable mais que leurs fourchettes étaient longues ! Salif DIALLO est un homme admirable. MAXIME, je te conseille de faire de Salif DIALLO ta référence.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 09:44, par le vigilant En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    C’est quel message , il veut nous faire passer ce Monsieur. il aime trop parler de lui-même cet petit arrogant.. méprisant.. il est le symbole , l’incarnation des jeunes loups du CDP.. Pourquoi il n’a démissionné avec les SALIF Diallo en janvier 2014. il est resté à son poste pour amasser les feuilles au conseil régional. ET quand la transition dissout les collectivités , il vient piétiner les précurseurs du MPP dans la kossi , profite de sa proximité avec SALIF DIALLO pour se mettre en tête de liste des législatives dans la kossi tout en narguant les membres de la section MPP de la KOSSI . il veut rassembler quoi. Maxime Kone élu député est le symbole du Copinage et du favoritisme au MPP. Les pratiques au CDP se poursuive au MPP. Qui a dit que plus rien ne sera comme avant... MPP sera pire que le CDP avec des gens comme LUI...

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 09:48 En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Voilà une des rares interventions lucides de Kôrô Yamyélé. Bien dit "Kôrô" !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 09:51, par OUED En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Bon vent à vous mon cher nouveau député. Que le bon Dieu vous accompagne et surtout votez les lois utiles à toute la nation entière. Aussi que Dieu bénisse le tout nouveau président du FASO afin qu’il gouverne le pays.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 10:09 En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Felicitation Maxime. tu as toujours ete un homme convaicu.
    ton petit du pavilion E a l’UCAD

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 10:14, par Kôrô Yamyélé En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    - INTERNAUTE ANONYME (3), c’est parce que n’ai pas encore bu le dolo ! A l’heure présente il fait froid et on ne peut pas boire tôt le dolo.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 11:03, par Par Papa BAKALA En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    C’est parce que vous ne connaissez cet homme que vous parlez ainsi. Malgré qu’il soit parmi les derniers partis du CDP, il était celui qui défendait toujours la cause de la Région de la Boucle du Mouhoun et n’hésitait pas à s’opposer aux mauvaises pratiques du méga parti en son temps. MAXIME est un digne fils de la région. Félicitations et bon vent à lui

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 11:09, par Afrique juste En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Camarade Maxime tu nous a appris que rien ne peut s’obtenir sans lutte,tu as été un leader fédérateur.J’ai foi en ta capacité de rassembler les fils de la Kossi.En homme averti je sais que tu sauras éviter les embûches sur le chemin.Tu auras toujours le soutien de tes anciens camarades

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 11:17, par passakziri En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Pitié pour le Faso. Ceux qui ont fait l U.O reconnaîtront bien le gâteau des années 90. Créé par Salut Diallo pour disloquer les luttes estudiantines .N est ce pas la suite logique ? Mon oeil quand on crie que rien ne sera comme avant. Tout risque d être pire qu’ avant.
    Passakziri

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:12, par ka En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Mon ami Körö, Koné a tellement raison que les ennemis de salif vont s’enterrer. Quand on revient sur les Ablassé et autres, ils peuvent se rappeler que seul Salif a taper dans la fourmilière au mois de Février 2004 en disant a Blaise Compaoré l’homme qu’il a fait, que l’article 37 es intouchable, une phrase qui a donné du rouge à François Compaoré, et qui à forcé notre GORBA de chercher un autre chemin.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 13:47, par yéro En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Petit bwaba ; dombéni sééni !!!!! évite de transformer notre lait de vache en lait de mil(dolo) rires... ; nous te croyons et nous te suivons. Bon vent à son excellence, sois l’unificateur et que le tout puissant te guide dans tes challenges. Amen.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:33, par Prince En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Je me souviens de Maxime et de son organisation voyou "UNEF" qui perturbaient nos cours dans les années 2000 à 2002 (je suis parti après). Je me rappelle des gourdins qu’ils brandissaient sur le campus contre d’autres étudiants avant que les guerriers ne prennent la relève. Je me souviens des sabotages organisés contre les mouvements de revendication des étudiants parce que télécomander par le régime à l’époque. Sur le campus, on nous disait d’ailleurs que Maxime était un homme de Salif, ça s’est confirmé pour nous autres après. Cel lui a faciliter l’obtention de l’aide (FONER) et les bourses plus tard pour les différentes études mentionnées dans cet article, ainsi que les différents postes à son retour. Après la décadence de Salif, il est resté prudent avant de rebondir dans le MPP quand celui-ci est né et surtout quand l’insurrection est arrivée.
    Voici comment marche la vie, ce qui compte le plus, c’est l’intelligence de jouer des autres. On réussit facilement par cette voie.
    Bon vent.

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 14:51 En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Les anciens gâteaux du campus de l’université de Ouaga créés par Sailf Diallo pour contrer l’ANEB sont aujourd’hui recyclés directement par Salif Diallo dans le MPP

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:29 En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Les créateurs de l’UNEF, n’abandonnent pas ses siens...!? C’est bien

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:46, par Tonton En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Kôrô Yamyélé, je "cherche ta bouche". Sinon tu as vu juste en ce qui concerne Salif. Et tes interventions ne sont pas non plus "enivrées", surtout quand il s’agit d’agriculture où tu sembles maîtriser les outils modernes d’amélioration de la productivité de nos sols. Nous n’avons pas eu le courage de rester au pays comme vous. Voilà pourquoi je tire mon chapeau à tous ceux qui sont en train d’écrire les plus belles pages de l’histoire de notre pays. Salif en un des auteurs. Mais toi également Kôrô parce que tu as pris position contre la modification du maudit article.

    Quand on est hors du pays et qu’on "usurpe" les honneurs d’être burkinabé comme nous, nous devons avoir l’honnêteté de saluer le travail abattu par les frères restés. Merci là-bas ! (Internaute 3).

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 15:50, par le regard En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Camarade,
    tu as dejà un parcours politique riche... il te manque quelque chose... Mais ça va venir.. Vivement , ton courage va t’amener loin..

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 21:52, par Rod En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Article bien construit même si je ne partage pas le ton assez laudatif adopté par mon ami Ibrahima en direction du tout nouveau député. Bon vent à lui !

    Répondre à ce message

  • Le 21 décembre 2015 à 22:05, par Lawé En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Bonsoir modérateur. Je ne retrouve pas la réaction de Lawé. Or ne n’y voit rien de méchant ou indescent.

    Répondre à ce message

  • Le 22 décembre 2015 à 14:16, par LE FORGERON En réponse à : Maxime Lomboza Koné : Du conseil régional à l’Assemblée nationale

    Bonjour,

    J’ai connu cet homme sur le campus lors de la création de l’UNEF.
    Bonne chance à lui et beaucoup de courage. Nous voulons surtout des hommes convaincus et soutenus par leur base pour développer le pays.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés