Ministère de l’industrie du commerce et de l’Artisanat : Le mérite de 92 personnes magnifié

vendredi 18 décembre 2015 à 03h03min

C’est devant collègues, parents et amis que les 92 récipiendaires du Ministère de l’industrie, de commerce et de l’Artisanat (MICA) ont reçu les insignes de reconnaissance de la nation des mains des autorités et en présence du Grand Chancelier des Ordres burkinabè, Colonel André Rock Compaoré. C’était au cours d’une cérémonie organisée à cet effet ce jeudi, 17 décembre 2015 à Ouagadougou.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Ministère de l’industrie du commerce et de l’Artisanat : Le mérite de 92 personnes magnifié

Ce nombre porte à 159, le nombre de récipiendaires enregistrés cette année par le département. D’où un motif de satisfaction pour le premier responsable du département, le ministre Hippolyte Dah qui a campé son intervention par une pensée pieuse pour les martyrs des événements qu’a connus le Burkina. Le ministre s’est dit satisfait et fier de voir tant de partenaires et de collaborateurs distingués. Soulignant que ces distinctions sont la manifestation de la reconnaissance de la nation entière pour leur engagement et leur ardeur au travail.

Occasion pour le ministre de féliciter l’ensemble des travailleurs de son département ainsi que les partenaires pour les nombreux acquis engrangés au cours de l’année. Il s’agit, entre autres, de l’organisation de la rencontre Gouvernement-Secteur-privé, la tenue de la 23ème session de l’Assemblée générale des sociétés d’Etat, l’inauguration de trois cimenteries, du lancement du programme de coopération technique entre la Burkina et l’organisation des Nations-Unies pour le développement industriel, le renforcement des capacités de la SONABHY en vue d’améliorer l’offre de gaz, l’organisation de la Foire multisectorielle de Ouagadougou, le renforcement du dispositif institutionnel de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina, l’organisation des Journées de l’entreprenariat burkinabè. Selon le ministre, ces succès doivent galvaniser à maintenir le cap et à redoubler d’efforts pour relever les défis à venir.

Pour les récipiendaires, la portée de cette reconnaissance est bien mesurée, en ce qu’elle interpelle à redoubler d’effort dans les missions au quotidien. A en croire leur représentante, Priscille Zongo, le mérite revient également aux collègues, parents et amis. « Vous êtes pour nous une source intarissable de motivation ; sans votre soutien, nous n’aurions pas mérité ces honneurs », a-t-elle déclaré. Selon Mme Zongo, ces décorations, loin d’être un couronnement d’une lutte quotidienne, sont plutôt une invite à mieux faire. « Evitons donc de tomber dans le piège de l’autosatisfaction et de dormir sur les lauriers », a lancé la représentante, appelant chacun à apporter sa pierre à la construction d’un « nouveau Burkina », un Burkina stable et prospère où les populations vivent en parfaite intelligence, dans la cohésion et la fraternité.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net


Des récipiendaires confient leur sentiment …

Prosper Dah, journaliste :

Une distinction, il faut le dire sans fausse modestie, c’est une fierté de la recevoir. C’est une reconnaissance de la nation, c’est pour un travail qu’on a jugé assez positif sur une période bien précise. C’est pour moi une invite à mieux faire ; ce n’est pas le couronnement d’un effort mais plutôt une invite à poursuivre dans un élan déjà amorcé. En recevant cette distinction, ma première pensée va à mes premiers collaborateurs, récemment au ministère de l’industrie, du commerce et de l’artisanat avec qui j’ai travaillé depuis quelques moments, mais surtout à l’endroit de mes confrères de la Radiodiffusion nationale du Burkina. C’est là-bas que j’ai affûté mes armes depuis les années 2002 pour pouvoir avoir un bagage assez conséquent et pour poursuivre dans l’administration. Toutes mes félicitations vont donc à l’ensemble de ces collaborateurs qui m’ont épaulé pour me permettre d’obtenir ces résultats.

Eric Tiémoko Palm, Conseiller technique à la Chambre de Commerce et de l’Industrie du Burkina

Cette décoration, je la dédie d’abord à mes défunts parents, grâce à qui j’ai pu faire l’école. Sans avoir eu cette possibilité, il est évident que je n’aurais jamais obtenu cette décoration. Donc, ma gratitude va d’abord à mes parents défunts et ensuite, à toute ma famille qui m’a toujours soutenu. Cette décoration représente pour moi, après 32 ans de travail, un honneur et une reconnaissance de la nation. Elle montre que mes efforts dans les différents emplois n’ont pas été vains, qu’ils représentent quelque chose aux yeux de mes supérieurs, de ma hiérarchie et que j’ai pu apporter une pierre à l’édification du pays.

Madame Kiendrébéogo /Pitroipa Saline :

J’ai été fonctionnaire pendant 35 ans avant de me lancer dans une association de production de beurre de karité. Nous produisons pour vendre localement et pour exporter en Europe. Cette distinction est vraiment une joie pour moi. Je n’imaginais pas du tout une décoration. Je suis reconnaissante aux autorités pour cette reconnaissance.

Hamidou Compaoré, président de la Fédération des associations des marchés et yaars :

Je rends grâce à Dieu pour cette décoration et je dis merci au Président de la Transition et à son gouvernement qui ont pensé aux commerçants. A travers cette distinction, ils ont estimé que le monde des affaires contribue aussi à la construction du pays. Je dédie cette décoration à tous les commerçants du Burkina et à ma famille. Je sais qu’on m’appelle à mieux faire ; parce qu’une fois qu’on te décore, c’est pour te dire que tu dois mieux faire et je prie Dieu qu’il me donne la force de persévérer davantage et surtout à tout faire également pour contribuer à la construction de la paix. C’est parce que la paix est revenue qu’on a pu être décoré ; donc il faut prier pour que Dieu continue à nous donner la paix, que les filles et fils du pays puissent continuer à s’entendre, se pardonner, se comprendre pour construire le pays ensemble. Une seule main ne peut pas ramasser la farine ; ensemble, nous allons réussir à construire notre pays.


Song-KoglogNaaba de Komsilga :

Le fait d’être distingué après 26 ans de travail est un motif de fierté. C’est un acte de reconnaissance des efforts que nous avons fournis. Nous en sommes très heureux et ne pouvons que remercier les autorités pour cela. Aussi, cela représente pour nous une invite à plus d’ardeur au travail et nous nous attèlerons à mieux faire pour mériter davantage. J’exhorte chacun à mettre en avant le travail pour que notre pays ait un avenir radieux. Il faut qu’on emprunte les pas de nos anciens, qui ont su bâtir notre pays ; ce pays qui nous vaut aujourd’hui l’appellation de « Pays des Hommes intègres ».

El Hadj Drissa Compaoré, secrétaire général de l’association des petits commerçants voyageurs :

Je suis très heureux et je remercie les autorités qui nous ont honorés à travers cette décoration. Je dis merci également à la Chambre de commerce, en particulier aux premiers responsables, pour avoir estimé que nous pouvons contribuer de par nos activités à développer le pays. Je remercie aussi les petits commerçants voyageurs, ma famille et je la dédie à l’ensemble des membres de mon association. Comme on nous l’a dit, ce n’est pas pour dormir sur nos lauriers ; c’est pour travailler davantage.

Propos recueillis par O. L. O

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés