Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

lundi 7 décembre 2015 à 23h54min

La peur, l’incertitude des jours à venir pousse parfois certains croyants catholiques à s’adonner à certaines pratiques jurant avec leur foi. Dans la quête du mieux-être, dans la conquête du pouvoir, il arrive que certains, s’écartent de la pratique droite des préceptes évangéliques, en accueillant des manières de faire souvent révélatrices de leur manque de confiance au Dieu qu’ils confessent. Ces pratiques se vivent-elles vraiment en politique ?

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

Un fait observable
Ce n’est plus un secret pour personne. Depuis les écrits de Pascal Airault, Georges Dougueli, Malika Groga-Bada, intervenus à la fin de la crise postélectorale ivoirienne, l’opinion tergiverse de moins en moins sur le fait de l’attachement des hommes politiques Africains au fétichisme. Selon ce collectif d’auteurs en effet, l’un des premiers gestes des forces pro-Ouattara a consisté, à détruire les fétiches de Laurent Gbagbo. « Les jours suivant la capture de l’ex-chef d’État et de son épouse Simone, le 11 avril, à la résidence présidentielle de Cocody, expliquent-t-ils, les Abidjanais ont vu les bulldozers démolir des monuments, notamment au carrefour Saint-Jean à Cocody, à L’Indénié, à Adjamé et à Yopougon-Siporex ». Ces affirmations s’amplifieront par le canal de la presse nationale ivoirienne témoin, qui établira alors, que les démolisseurs ont trouvé dans cette fouille archéologique peu habituelle, « des écritures bibliques, des statuettes et des ossements ». Véritable syncrétisme. Pour celui qui n’y croit pas cependant, tout cela ne constitue que des allégations tendancieuses et manipulatrices, parce que ne pouvant bénéficier d’aucune preuve scientifique. Soit. Une chose par contre reste irréfragable, celle que bien des politiques se dépouillent volontiers de leur titre, et de leur prestige et s’adonnent à ces pratiques, certains à visage découvert, d’autres par des intermédiaires bien désignés. Il semblerait que ce ne soit pas une praxis dont seuls les Africains aient le monopole. Félicité Annick Foungbé politologue et analyste l’écrit si bien qui dit ceci : « Il serait illusoire de penser que le fétichisme est l’apanage de l’Afrique, tous les continents ayant une tradition païenne. A ce propos, l’histoire des grandes nations constitue un témoignage éloquent. Madame de Montespan aurait ainsi sacrifié des innocents dans l’optique de pérenniser son emprise sur son royal amant Louis XIV ».
En occident, ils consultent les astrologues, des géomanciens entre autres, parce qu’ils ont vidé Dieu de leur vie. Manquant de repère et habités par une morbide psychose, ils recherchent auprès de ceux qui prétendent leur donner de l’assurance, le supplément de force qui confirme leur suprématie et les met définitivement à l’abri des assauts des potentiels émules. Mais qu’est ce qui peut justifier qu’en Afrique, où l’on se vante d’être naturellement religieux, les responsables politiques s’adonnent à la fréquentation et aux prescriptions des devins, charlatans et féticheurs, qui souvent se révèlent être de fins artificiers d’un commerce sélecte et vélocement enrichissant ? Les hommes politiques dans leur ensemble en effet, n’ont pas peur d’afficher publiquement leur appartenance religieuse, ce qui est une bonne chose. Y a-t-il un seul président en Afrique de l’ouest, qui ne sache pas conclure ses discours en invoquant la bénédiction de Dieu sur son pays ? Mais dans le même temps, ils ne tournent pas le dos aux fétiches, et il y en a même dont on célèbre les hauts faits dans le domaine. L’actuel chef de l’État, l’évangélique Boni Yayi, toujours prompt à invoquer Dieu dans ses discours, a « envoyé des émissaires visiter les plus hautes divinités du pays lors de son arrivée au pouvoir en 2006 », assure un proche et un habitué du palais de la Marina, dont les propos sont reportés dans le site unmondelibre.org.

Le politicien burkinabè exempté ?
Chez nous au Burkina, depuis un peu plus d’un an maintenant, s’il y a un sujet qui a alimenté les conversations dans le tourbillon des secousses politiques, c’est bien celui de la pratique du fétichisme. Curieusement, vous l’aurez remarqué, aucun homme politique n’en a jamais fait cas dans ses propos ou prises de parole en public. Doit-on trouver dans ce silence tonitruant, l’aveu d’un tabou qui doit entourer ce sujet, ou l’expression de la crainte de dévoiler un pan de sa propre histoire secrète ? Accordons-leur à tous, la présomption d’innocence, en les encourageant à être plus assidus dans les temples et les églises, s’ils sont des chrétiens. En attendant, Yattara, un féticheur de renom au Mali est loin de les tenir à l’abri de tout soupçon. Selon Étienne Dembélé qui est son porte-parole, « Ils (les hommes politiques) viennent de partout » Il en reçoit du Mali, de la Côte d’Ivoire, du Burkina Faso, du Gabon, du Cameroun… » « Je reçois des chefs de guerre aussi confie Yattara lui-même ». Selon les récits de Pascal Airault, Georges Dougueli, Malika Groga-Bada, « ils viennent se préparer pour les combats et sur demande des fétiches, des bœufs, boucs, poulets ou chiens sont immolés au cours de cérémonies parfois spectaculaires ». Que dire de ce que les réseaux sociaux ont révélé, à la veille du meeting d’un parti au stade omnisport de Bobo-Dioulasso ?

La peur au banc des accusés.
En vérité, les politiciens ont réussi dans leur peur du lendemain, à « requiniser » leur milieu, faussant l’atmosphère des relations qui les lient. Dans cette jungle où parfois tous les coups sont permis, personne ne veut se laisser surprendre. Et cette façon de faire, comme par contagion, gangrène souvent toute l’administration de nos Etats. Est-ce surprenant de nos jours de constater que chaque fois qu’une personne est appelée à de nouvelles fonctions, elle s’entoure d’un maximum de précautions ? « Lors de chaque élection, confesse un homme politique d’ici, je sais que l’on organise pour moi des sacrifices d’animaux ; mais comme je suis chrétien, je ne mêle pas, je regarde à distance, parce qu’après tout ça ne gâte rien ». Sur 57 personnes interrogées dans un quartier de Ouagadougou, toutes confessions religieuses confondues, 11 seulement ont désapprouvé le fait que les hommes politiques consultent les fétiches. Le reste y marque son accord, arguant que ne pas le faire revient à s’exposer à un risque. Le plus épatant c’est quand des chrétiens, avouent que de telles pratiques n’entament en rien leur foi en Dieu, en qui ils croient et de qui ils attendent tout. L’échantillon n’est que symbolique me direz-vous, mais assez symptomatique d’une pratique à laquelle nos responsables politiques devraient faire attention.

Rester humain pour gouverner
Comment l’homme politique, redevable aux populations qui l’ont investi, peut-il prétendre promettre à celles-ci, l’émergence économique par exemple, lorsqu’il se convainc qu’il est investi par un fétiche ? Les politiques Africains inféodés à ces pratiques, et qui intègrent en sus des fétiches, des confréries, des loges maçonniques et des cercles ésotériques créés par les Occidentaux, à vrai dire, distraient leurs peuples. La surenchère qui accompagne souvent les prescriptions ordonnancières, les conduit pareillement à des comportements infra humains qui finissent par les isoler des peuples qu’ils sont censés gouverner. La fréquentation des fétiches installe dans les ministères et dans les services de l’Etat ou du privé, la méfiance et la suspicion, qui mènent inéluctablement à la balkanisation et aux malsaines émulations entre collègues. Comment peut-on dans de telles circonstances, rêver de créer l’harmonie nécessaire pour avancer ensemble et amorcer l’envol économique obligatoire pour l’émergence d’une nation ? Bientôt, croyez-moi, dans certaines directions de service, on ne manquera pas d’assister aux changements de mobiliers et de décor. Le prédécesseur est craint, il faut rompre tout lien avec lui pour être à l’abri. Il semble que dans certains pays africains, est institué bien que secrètement à la présidence, un secrétariat chargé de la gestion de ces pratiques occultes. Il va sans dire que l’argent du contribuable y exhale quelque chose de son parfum inodore !

Les dangers encourus par les pratiquants
Est-il trop tard de souligner que cet article s’adresse à tout chrétien catholique surtout, qui serait tenté alors qu’il exerce la chose politique ou quelqu’autre responsabilité, de prendre pour habitude de compagnonner avec les féticheurs ? A ceux-là, je veux simplement dire que de telles pratiques vont de façon inévitable, gêner le développement de leur expérience religieuse proprement dite. La fréquentation des fétiches, ou l’enrôlement dans ces sectes réservées aux initiés, n’aide jamais ceux qui y ont recours. Ce sont des fréquentations qui les empêchent à la longue de s’intéresser à l’ensemble de la vie et à aller de l’avant en restant disponibles. Celui qui s’y installe perd petit à petit le goût de chercher à résoudre les problèmes collectifs puisqu’il se sent bien dans sa coquille avec la fallacieuse conviction d’y être intouchable. Il se retrouve comme englué et privé de tout esprit de critique par rapport à soi-même, dépourvu de tout esprit de créativité dans les relations humaines. Tout lui est inspiré par son prescripteur, son jugement s’en trouve altéré et épointé quoiqu’inconsciemment. En voulant mettre la main sur l’avenir, en voulant dominer l’incertitude du lendemain, on casse forcément quelque chose dans sa propre pratique religieuse, on s’affaiblit. Si vous ne voulez donc pas de surprise, fuyez à grandes enjambées ceux qui vous tourneront l’esprit vers ces pratiques, et adonnez-vous responsablement et en droiture d’esprit et de corps, à vos devoirs d’état. C’est chaque jour que l’on doit vivre en croyant, avec pour certitude que la foi au Fils ressuscité et l’abandon entier de son être à Lui, désarme l’adversaire. Que WENDE vous y aide tous !

Abbé Joseph KINDA
www.egliseduburkina.

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 décembre 2015 à 02:00, par LE SAGE
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Monsieur l’abbée.merci.seulement sachez que meme certains membres du clergé sont dans ces pratique. j’en sais qq chose.si vous aviez un detecteur de feticheurs le dimanche,votre eglise serait vide si vs vs decidez de chasser les adeptes des fetiches. le monde est ainsi fait.Dieu connaitra les siens.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 04:57
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Bonjour Monsieur l’abbé. Je suis totalement d’accord avec vous car il ne "faut pas diner avec le diable". Je ne suis certainement pas un catholique pratiquant mais déjà tout jeune je me suis toujours refuser certaines pratiques. Déjà élève, j’ai toujours dit que je refusais qu’un jour quelqu’un se tape la poitrine en disant que c’est grâce à lui que je dois mon statut socio-professionnel. Aussi j’ai toujours fui ces pratiques fétichistes et maraboutiques !
    Je voulais toutefois signaler que ces pratiques sont dans notre sang d’africains. En effet à suite d’un reportage effectué par Marie Piquet sur “La danse folle des masques de Koumi”, deux réflexions ont été échangé que voudrais partagé avec vos lecteurs : " Question : Très intéressant ! SI je comprend bien les coutumes animistes et chrétiennes (le masque des chrétiens) sont mélangées dans cette cérémonie en l’honneur des défunts.
    Qu’est ce que sont exactement les sociétés de masques ? Des confréries ?
    , Réponse : Bonjour ! Pendant cette cérémonie qui se déroulait en même temps que Pâques, la religion chrétienne était « présente », représentée par le masque des chrétiens. Cela reste néanmoins une sortie de masque, animiste donc et les coutumes chrétiennes ne peuvent pas, et ne sont pas présentes. Cependant, c’est une manière d’intégrer les différentes communautés religieuses du village, qui sont invitées à cet événement qui réunit tout le monde, quelle que soit sa religion. Un burkinabé me racontait qu’au Burkina la population se répartissait entre musulmans, catholiques et protestants, et qu’il y avait 100%d’animistes.. A méditer donc !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 07:00
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    La plupart des hommes politiques africains francophones quelques soit leurs confessions religieuses appartiennent à une secte qu’on appelle ROSE CROIX. Leur gourou est un français et ils s’entendent entre eux pour servir les intérêts supérieurs de leur secte au lieu de ceux de leurs pays. Espérons que notre nouveau président n’appartienne pas à cette secte.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 07:27, par olbi
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Eviter d’indexer une couche religieuse dans vos écris. c’est une pratique attribuée a toute les confectionneuses religieuses de notre pays (chrétien,musulman animiste ).les politiciens différents bords religieux s’adonnent à ces pratiques

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 07:27, par sawadogo Wendlasida Joseph
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Ces pratiques occultes, c’est pour ceux qui ne croient pas en Dieu. En vérité, ce n’est pas tous ceux qui viennent à l’église qui sont chrétiens. Ce sont tout simplement des partisans de l’église. Sinon on ne peut pas croire à un Dieu et quand on est en face d’une situation, on fait recours à d’autres dieux. Cela démontre à quel point l’homme est considéré comme un insensé. Avec Dieu, on ne peut pas échouer, mais comme ils n’ont pas la foi, ils n’y croient pas. N’oublier pas que y a des gens qui viennent à l’église seulement pour avoir une tombe. Et malheureusement ils sont les plus nombreux. D’autres viennent, non pas par conviction, mais parce qu’ils sont nés trouvés leurs parents dedans. Sans chercher à comprendre, ils suivent, mais à la moindre épreuve, ils sont désillusionnés. Mieux vaut ne pas croire à Dieu que de faire semblant. Soit on croit à Dieu, soit on croit aux fétiches. Jamais les deux à la fois !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:10, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    - Ce sont les devins, charlatans et féticheurs qui foutent la merde dans nos pays. Ce sont eux encore qui ont induit les COMPAORÉ en erreur au point de croire qu’ils pouvaient tout se permettre parce qu’ils croyaient avoir embobiné tout le peuple. Si on est pas idiot, comment croire qu’un féticheur peut tordre le cou de tout un peuple pour tois seul !?

    C’est pour tout cela que moi j’encourage à verser du gazoil sur tous les fétiches pour qu’on ait la paix. Plein de gens vont adorer les fétiches ou voir les charlatans et marabouts pour avoir une place, faire marcher son commerce et même tuer son camarade.

    - C’est le fétichisme et le satanisme qui ont conduit le Burkina au 30 octobre et au 16 septembre parce que BLAISE et son frère tout comme Diendéré se croyaeint invincibles.

    Et tant que nos hommes politiques et les burkinabè en général ne vont pas se départir des fétiches, charlatans et marabouts pour régler leurs affaires, ce pays ne va jamais se développer. Burkinabè, cessez ces cônneries !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:13, par raogo
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Personnellement je crois qu’il fallait s’entretenir avec Mon Seigneur T A.SANOU de BOBO ton ainé avant t’écrire cet article. Avant d’être Musulman ou Chrétien ou Protestant, n’oublie pas que nous sommes tous Africains et animistes...

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:14, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    - Ce sont les devins, charlatans et féticheurs qui foutent la merde dans nos pays. Ce sont eux encore qui ont induit les COMPAORÉ en erreur au point de croire qu’ils pouvaient tout se permettre parce qu’ils croyaient avoir embobiné tout le peuple. Si on est pas idiot, comment croire qu’un féticheur peut tordre le cou de tout un peuple pour tois seul !?

    C’est pour tout cela que moi j’encourage à verser du gazoil sur tous les fétiches pour qu’on ait la paix. Plein de gens vont adorer les fétiches ou voir les charlatans et marabouts pour avoir une place, faire marcher son commerce et même tuer son camarade.

    - C’est le fétichisme et le satanisme qui ont conduit le Burkina au 30 octobre et au 16 septembre parce que BLAISE et son frère tout comme Diendéré se croyaeint invincibles.

    Et tant que nos hommes politiques et les burkinabè en général ne vont pas se départir des fétiches, charlatans et marabouts pour régler leurs affaires, ce pays ne va jamais se développer. Burkinabè, cessez ces cônneries !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:17, par raogo
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    La base de l’animiste est la vérité. Làba le mensonge n’a pas sa place.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:28, par le republicain
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    politicien s’en fou de DIEU et de la religion. les politiciens burkinabé ne sont pas a l’abri de ces pratiques.
    meme aux etats-unis les illiminati soient-disant maitre du monde fonds ces pratiques pour atteindre leur but.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:34, par saadia
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Le meilleur fétiche, c’est d’aimer son peuple ! Aimer son peuple c’est rechercher son bien, c’est rechercher son intérêt suprême.et en retour, le peuple aimé sera ton bouclier contre le mal.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:42, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    ’’En attendant, Yattara, un féticheur de renom au Mali.....’’.

    - KINDA pourquoi tu parles de YATTARA ? Les burkinabè vont courrir chez lui !

    Oui, pour dire vrai, YATTARA de son nom DAOUDA YATTARA, est un grand féticheur de renom qui aurait travaillé pour Macky SALL pour sa victoire. Les maliens l’ont surnommé ’’Sitanè’’ autrement dit Satan. Son domicile à Sébinikoro, plein de fétiches (environ 60) a été surnommé ’’Sitanè bougou’’ par les maliens, ce qui signifie ’’Domicile de Satan’’. Il a même en face de sa concession, une case dans laquelle il y a le Vaudou qu’il a prit au Bénin. Daouda YATTARA est un fidèle de feu Moulaye Samaké maître-chasseur à Ségou. Il n’est pas grand de taille et est de teint clair et est natif de Markala.

    Le féticheur Daouda YATTARA a une mercedes berline et sur l’arrière de ce véhicule, il est écrit ’’Le Satan’’, et sur la plaque c’est écrit ’’D.Y.’’ autrement dit Daouda YATTARA, mais il a plusieurs voiture dont une Hamer. Devant son domicile, il y a une éfigie d’un grand aile avec ses ailes déployées.

    Les gens doivent aussi savoir que le féticheur Daouda YATTARA fait du Taykwondo, du judo, du close-combats et du karaté pour lequel il est ceinture noire 5ème Dan.

    - Les wahabites le considèrent comme ’’Un Grand Satan’’ qu’il faut combattre. Lui en retour ne les aime pas du tout. Et lors d’une interview avec un journaliste, il aurait formulé un dernier voeux à la fin de l’interview en disant : ’’De grâce, ne censurez pas la partie sur les wahhabites, je le réitère ils sont une plaie pour le Mali et mérite en conséquence d’être combattus, ce que je m’emploie à faire au quotidien’’.

    Tout compte fait ce YATTARA est tout de même bonace. Imaginez que malgré que les musulmans l’insultent, le mois de Carême passé, il a payé pour 2 millions de sucre qu’il a envoyé à la mosquée et que les fidèles se sont partagés. Il semble même qu’il a donné une villa (ou un véhicule ?) à un chanteur malien (je crois que c’est Sékouba Bambino).

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:50, par guingraogo
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Je ne suis pas satisfait du contenu que Mr l’Abbé donne au mot fétichisme. Pour moi le fétichisme, c’est l’adoration, la dévotion que l’on a pour les objets que l’on dit sacrés dans leur ensemble et quelle que soit la religion, chrétienne, animiste, musulmane etc. Ce serait faire preuve d’une vue simpliste que d’affirmer que la statuette de mon oncle au village c’est du fétiche alors la statuette que l’on adore à l’église ne l’est pas ou encore les inscriptions en arabe que l’on arbore ne le serait pas. Tous ce sont des objets auxquels vous vous attachez, auxquels vous accordez un certain pouvoir, donc ce sont des fétiches.
    C’est cette ambiguïté entretenue par les religions chrétienne et musulmane qui a conduit à ces mélanges comportementaux. Finalement, les gens se disent que ça revient au même d’adorer une statue à l’église qu’une autre que son grand-père lui a légué. Pourquoi prétendre que les unes seraient saintes alors que les autres seraient sataniques. Tout dépend de l’intention qui est par essence cachée. C’est cette incapacité des religions dites révélées à ses détacher de ces pratiques qui entretient l’ambiguïté. Comment peut-on comprendre que l’on nous envoie un os prélevé sur le corps d’un Saint, que l’on expose de paroisse en paroisse pour attirer des chrétiens crédules et prétendre que l’on ne fait pas du fétichisme ? Quelle différence y a-t-il entre ce comportement et celui qui va au village adorer un symbole, la tombe de son ancêtre ?
    C’est parce que les croyants se disent que les pratiques de ces religions révélées et celles de leurs ancêtres sont des équivalents qu’ils se comportent ainsi. Ça ne doit pas vous surprendre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:52, par DJIBI
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Bel article monsieur l’abbé, vous êtes dans votre rôle de recadrage des croyants c’est ce que la société a besoin au lieu d’attiser la haine entre religions comme le feraient d’autres. Je suis musulmans mais je dois reconnaître la valeur de votre écrit, vous en féliciter et vous encourager dans cette lancée. Si chaque leader religieux faisait autant le vivre ensemble serait encore meilleur. Vous avez fait cas des seuls écrits bibliques certainement pour ne pas soulever des polémiques inutiles sinon je suis convaincu qu’ils ne sont pas les seuls et sont mêmes rares par rapport à chez nous. De toue façon ce sont des pratiques proscrites et chez vous et chez nous. Quelqu’un a eu à dire pour extrapoler cet état de fait qu’il y a au Burkina 40% de chrétiens,60% de musulmans et 100% animistes, juste pour dire qu’il y a beaucoup de "croyants" qui ne sont pas fidèles.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 08:58, par Confession
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    "Que WENDE vous y aide tous !"
    Belle conclusion si on s’accorde que "WENDE" peut avoir plusieurs émanations. Personnellement, je suis catholique et croyant mais je n’arrive pas à me décoller des fétiches pour la simple raison que Jésus Lui-même n’a pas échappé à la mort sur la Croix. Il est mort sur la Croix pour nous sauver certes, mais ma condition humaine et la peur (de la honte, des mauvais sorts, de la victoire des ennemis, des railleries que le Dieu de Jésus Christ permet allègrement puisque c’est vanité à ses yeux) comme vous le dite si bien fait que je tente de m’assurer par tous les moyens. Soyez toutefois rassurés, M. l’abbé, que j’y reste ou du moins je m’adonne à ces pratiques tant décriées par l’Eglise tant que je ressens des effets. C’est tout une autre expérience de foi. Tenez, j’étais coincé par quelqu’un qui avait juré de me faire du mal, me voir perdre mon emploi et mes ressources...il y a un "ami" qui lorgnait déjà ma femme... et j’ai pris d’assaut les quatre coins de la ville et des villages mais sans effet palpable. Il urgeait que je sauve ma face à tel point que je devais faire vite. Comme je continuais de sombrer, alors j’ai fait volteface et me suis orienté vers WENDE de Jésus Christ et en 3 mois et contre toute attente de la part de mes détracteurs qui croyaient tenir le bon bout (puisqu’il y a wack et wack, le mien semblait faible) j’ai eu une opportunité qui a presque triplé mon salaire.
    Personnellement, je conçois tout cet ensemble en normes hiérarchisées dont WENDE est le Chef de file du pouvoir. Vous constaterez (peut-être pas vous mais sachez que certains de vos supérieurs sacrifient des béliers pas à la Abraham) que tous ceux qui pratiquent ces choses invoquent le nom de WENDE et s’en remettent à Lui pour le succès de la demande.
    alors, entre nous, si ce n’est pas pour faire du mal, je suis partant.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:10, par pros
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    merci Monsieur l’abbe pour cet appel. Il est temps que le chretien catholique prenne conscience de son identite de Fils de Dieu. Que cette annee de misericorde soit gratifiante pour tout notre pays. Amen

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:28, par Sophia
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Que fait le bailleur quand le locataire n’entretient pas bien sa maison ? Soit il le somme de réparer soit il le fout dehors. Si il le somme de réparer et le locataire persévère dans sa négligence ou dans ses dépravations et que le bailleur sourit avec le locataire se contentant de dire qu’ils sont amis mais ce sont les actes qui lui déplaisent, alors entre nous, il faut les laisser tranquille ou chercher l’erreur ailleurs. Juste pour dire que le crapaud et son contenu appartiennent au cobra qui en fait sa proie ou plus exactement : la terre et tout ce qu’elle renferme appartiennent à Dieu le Créateur de toutes choses visibles et invisibles. Faisons en sorte que le Tout puisse être pris en compte et non une partie du Tout car en ce cas, ce serait méconnaître Dieu et Sa Création. Je croie humblement et peut-être naïvement que nous continuer dans notre quête du Savoir car nous en sommes encore un peu loin du compte. Tout n’est pas dans les livres et peu s’y trouve.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:32
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Soutien total à l’internaute n°2 ! Rien à ajouter. Quand les plus blancs des noirs veulent tout effacer chez nous, il faut les leur rappeler.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:44
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    C’est le cas des grandes funérailles.
    On a beau dire aux gens d’arrêter les funérailles traditionnelles ou les masques viennent danser, on mange, on boit.

    Vous parlez des politiciens, mêmes les commerçants et surtout nos soeurs et mamans et même des hommes pour résoudre leurs problèmes.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:46, par le nomade
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Question:Mais qu’est ce qui peut justifier qu’en Afrique, où l’on se vante d’être naturellement religieux, les responsables politiques s’adonnent à la fréquentation et aux prescriptions des devins, charlatans et féticheurs, qui souvent se révèlent être de fins artificiers d’un commerce sélecte et vélocement enrichissant ?

    Réponse : cela se justifie du fait que en Afrique nous somme 100% musulmans 100% chrétiens et 100% animistes .

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 09:59, par Touba
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Il y a que les respect de chacun dans sa croyance fait que nous devons dire les choses avec beaucoup de soins. Sinon personne n’est venu de l’outre mer pour apprendre à l’africain la connaissance de Dieu. Voilà ! souhaitez mois bonne nuit, bonne route, au revoir ou quelque chose de ce genre dans votre langue et vous verrez le nom WENDE en tout quel que soit la langue africaine. Seulement on nous dit que notre manière de parler et voir notre WENDE est fétichisme et l’autre de l’outre mer est croyance. Ainsi, il y a des croyants et des féticheurs. Tout comme on nous portait les symbole à l’école primaire pour un mot en langue maternelle, on nous traite de féticheur et de sorcier ceux qui sont garant de nos symboles religieux.
    Si c’est pas une croyance, pour quoi les politiciens jurent sur la constitution sans inquiétude et ne vient à l’idée de personne de jurer sur les mânes des ancêtres à la prestation de serment.
    Nous somme dans un monde hypocrisie où chacun donne l’image de ce qu’il n’est pas.
    Je suis "féticheur" et je défit quiconque qui me dit que c’est pas une croyant en Dieu. C’est un question de foie et partout où vous êtes, si vous avez la foie, qui n’est le monopole d’aucune religion, vous adorez Dieu. C’est seulement la manière qui diffère.
    J’apporterai mon poulet ce week end pour les sacrifices annuels au village car c’est avec mes ancêtres que j’ai un lien de sang.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:06, par Touba
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Salut Koro Yam. Tu sais, des pasteurs de religions révélées ont prédit la victoire total de Koudou et lui faire croire qu’il était le Mésie pour la Côte d’Ivoire et cela a conduit à plus de 3000 morts. L’église avait soutenue la traite de noir en disant que les noirs n’avaient pas d’âme. Peux tu calculer le nombre de morts que cela a engendré ?
    Vous avez, la mauvaise graine, il y a partout. Le médecin qui est formé pour sauvez des vies, pratique souvent des avortements.
    Arrêtons de voir le mal seulement chez l’autre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:12, par Casimir
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Merci mon père pour ce message. Que la grâce du Saint et unique digne d’adoration, JESUS CHRIST, ouvre les yeux des chrétiens pour qu’ils voient combien leur vie devient misérable et abominable à cause de ces pratiques.

    Comment convaincre quelqu’un qui n’a pas pu croire en Christ qu’il n’y a que la bénédiction de Dieu qui n’est suivie d’aucun opprobre ? Je comprend pourquoi mon père préfère s’adresser à ses brebis. Que celui qui ne se sent pas concerner fasse l’effort d’ignorer ce message. Jésus Christ revient bientôt.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:22, par general
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    mrs l’abbé ton exposé est vraiment appréciable mais suis désolé. l’animisme est une religion (Africaine qu’on ne peut pas enterré) qui à son coté négatif et son coté positif comme les autres religions.prendre le coté négatif pour développer est insensé de ma part. Dit moi pourquoi tous le monde ne peu pas avoir accès à la vrais bible ?pourquoi détenez vous(l’église) des secret que même vous mrs l’abbé ne connais pas jus qu’a présent ?pourquoi l’autre pape a démissionné ?bref,je suis persuadé que si ont recadre ,protège ,accepte l’animisme comme les autre religion, aujourd’hui l’Afrique n’allais pas être le continent ou chacun fabrique sa soit disant religion pour nous envahir.vous vous faites les hommes de Dieu et les animiste les hommes de satan qui vous l’a enseigné la bible dit de ne pas jugé son prochain pourquoi tu le fait.<>disait un sage.mais j’ai l’impression que vous faites le contraire vous aidez les autre pour détruire ce que vous avez de précieux et vous prétendez les dépassés dans leur propre système.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:30, par Moi Le Patriote Parfait
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Bel article Abbé KINDA, de plus en plus les chrétiens s’engagent en effet en politique mais finissent dans les pratiques ancestrales pour préserver leur pouvoir, l’affermir ou conquérir des sommets inespérés dans leurs gouvernances. Prenant goût à ces pratiques et confortés par plus ou moins ce qu’ils considèrent comme de la satisfaction, ces pratiquants inconditionnels en font à leurs têtes au détriment des intérêts légitimes de leurs peuples. Toute chose qui finie le plus souvent dans la catastrophepour eux mêmes et pour les populations. Comment cela arrive -t’il à un chrétien ? Au départ il y a la foi du chrétien engagé en politique , sa motivation et ses ambitions qui en dépendent énormément. Il y a aussi l’influence du milieu d’évolution qui joue plus sur le chrétien car s’il subi les effets des pratiques, la tendance est d’en faire autant pour se protéger au lieu de s’en remettre à son Dieu pour qui il n’a plus souvent le temps au regard de ses charges (politiques) ?. Nous avons l’influence de la famille qui souvent agit à l’insu du chrétien le mettant devant les faits accomplis sous prétexte de le protéger. Il y a enfin ceux qui bien que chrétiens ne jurent que par ces pratiques syncrétiques dans toutes leurs existence en étant chrétien que de façade. Alors que faire pour que l’esprit du christ règne en politique ? Il faudrait plus d’engagement religieux dans les familles pour cultiver la foi et éduquer les enfants dès le bas âge à appréhender l’esprit de sacrifice pour la société et le recours à la prière pour solutionner les problèmes quotidiens et pour demander l’intercession de Jésus Christ lui même pour nous protéger.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:37, par sacsida
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    en lisant les uns et les autres par rapport à l’écrit de l’Abbé KINDA, l’idée qui me vient en tête, est que DIEU n’est ni catholique, ni musulman, ni animiste, mais DIEU tout simplement, unique et dont sa devise est l’AMOUR. Aimer son prochain comme soit même, nous amène à bannir le mal, la méchanceté, la jalousie, la haine, la rancœur, l’hypocrisie etc....
    quel qu’en soit ta religion si tu pratique le bien, tu es un enfant de Dieu. Dieu c’est aussi la foi et la pratique de tout ces commandements. Que tous les confessions religieuses avec les hommes qui l’animent, s’évertue à intégré dans leur famille l’enseignement des commandements de DIEU, de l’Amour et du Bien, ainsi nous vivrons de plus en plus dans un monde meilleur et nos gouvernants ne se réfèrerons plus aux fétiches pour venir au pouvoir mais à l’Amour. c’est par AMOUR que Dieu a crée le ciel et la terre avec tout ce qui habite, et a fait l’Homme, le chef de cette planète terre. Merci mon DIEU

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 11:43, par Wendtoin
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Politiciens ou citoyens ordinaires, il est une question essentielle que tout Homme devrait pouvoir se poser : D’où Est-ce que je viens ? Suis-je une créature de DIEU ou du fétiche ?
    A qui retournerai-je ? A DIEU ou au fétiche ?
    Faites de la réponse à cette question la lanterne qui éclairera les sentiers de votre vie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:06
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Monsieur l’Abbé, vous faites exprès ou quoi ? Revenons aux écritures saintes et j’invite tout le monde à lire Exode chapitre 20, les versets 3 et 4 ; il est écrit noir sur blanc « Tu n’auras pas d’autres Dieux devant ta face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentations quelconques des choses dans les cieux… » C’est du français. Alors Monsieur l’Abbé, dites-moi quelle est la différence entre mon frère Prospère, qui se prosterne devant la statue de la vierge Marie et mon oncle Goama qui se prosterne devant le fétiche, que lui a laissé son grand-père, pour demander protection ? J’aimerais aussi savoir Monsieur l’Abbé, dans combien d’églises catholiques on ne trouve pas cette fameuse statue de la vierge Marie ? Et quelle est son utilité dans la maison de Dieu ? Quelle est la différence entre les funérailles chrétiennes et les funérailles que font nos parents appelés « animistes » ? Pour finir, donnez-moi le(s) passage(s) de la sainte Bible qui parle(nt) de messes de requiem et de funérailles chrétiennes. Revenez sur le chemin tracé par Jésus ! Sans rancune, Dieu vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:11, par l homme integre fache
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Merci Koro Yamele, de m avoir donne toutes ces infos sur Daouda Yattara, je cours le voir.
    Merci encore, j ai pas le temps a perdre avec les legendes des autres

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:11
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Monsieur l’Abbé, vous faites exprès ou quoi ? Revenons aux écritures saintes et j’invite tout le monde à lire Exode chapitre 20, les versets 3 et 4 ; il est écrit noir sur blanc « Tu n’auras pas d’autres Dieux devant ta face. Tu ne te feras point d’image taillée, ni de représentations quelconques des choses dans les cieux… » C’est du français. Alors Monsieur l’Abbé, dites-moi quelle est la différence entre mon frère Prospère, qui se prosterne devant la statue de la vierge Marie et mon oncle Goama qui se prosterne devant le fétiche, que lui a laissé son grand-père, pour demander protection ? J’aimerais aussi savoir Monsieur l’Abbé, dans combien d’églises catholiques on ne trouve pas cette fameuse statue de la vierge Marie ? Et quelle est son utilité dans la maison de Dieu ? Quelle est la différence entre les funérailles chrétiennes et les funérailles que font nos parents appelés « animistes » ? Pour finir, donnez-moi le(s) passage(s) de la sainte Bible qui parle(nt) de messes de requiem et de funérailles chrétiennes. Revenez sur le chemin tracé par Jésus ! Sans rancune, Dieu vous bénisse !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:23
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Cher Abbé Joseph KINDA,

    tout ce que vous dites est vrai ; Les gens cherchent autre chose pour résoudre leurs problèmes.

    Le péché originel est toujours là. Certains pensent qu’il a disparu ; ce qui est faux.

    Saint Paul le dit dans Romain 7:19-25 "Car je ne fais pas le bien que je veux, et je fais le mal que je ne veux pas.
    Et si je fais ce que je ne veux pas, ce n`est plus moi qui le fais, c`est le péché qui habite en moi.
    Je trouve donc en moi cette loi : quand je veux faire le bien, le mal est attaché à moi.
    Car je prends plaisir à la loi de Dieu, selon l`homme intérieur ;
    mais je vois dans mes membres une autre loi, qui lutte contre la loi de mon entendement, et qui me rend captif de la loi du péché, qui est dans mes membres.
    Misérable que je suis ! Qui me délivrera du corps de cette mort ?...
    Grâces soient rendues à Dieu par Jésus Christ notre Seigneur !... Ainsi donc, moi-même, je suis par l`entendement esclave de la loi de Dieu, et je suis par la chair esclave de la loi du péché."

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:57, par Kanzim
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    M l’Abbé Kinda : peut-on considérer le fétichisme comme comportant une dimension culturelle ? La ville de Séguénéga dans la Province du Yatenga, a une personnalité autour du mythe du python, appelé « Wafo » en mooré. On y trouve des pythons, protégés et obéissant aux injonctions des personnes âgées. Il ne faut jamais jurer au nom de ces pythons si on a menti ou volé. Si mes souvenirs sont bons, toute femme enceinte qui traverse la ville doit utiliser une peau de mouton pendant la grossesse, ou revenir à Séguénéga après l’accouchement pour des rites. Les Silures sacrés de Dafra joueraient à peu près le même rôle et ont donné leur noms à des structures et institutions, jusqu’à une équipe formidable. Est-ce que ce ne serait pas « démolir » la culture africaine que de s’ne prendre à ses symboles et manifestations, d’autant plus que jamais un fétiche n’est reconnu fort en lui-même. Pour l‘évoquer il faut invoquer d’abord Dieu, et les ancêtres. Peut-on revenir sur l’approche pédagogique du Père Gutierrez qui prêche de partir sur soi et pour mieux apprendre et appréhender son environnement, auquel fait écho Kwamé Nkrumah que je cite « Va. Cherche ton peuple. Aime-le. Apprends de lui. Fais des projets avec lui. Commence par ce qu’il sait. Construis sur ce qu’il est et ce qu’il a ». Peut-on construire sans fondations, c’est-à-dire en dehors de ce que l’on a et de ce que l’on est ? M l’abbé : peut-on revoir notre position au nom du syncrétisme ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 12:58, par bakari Traoré dit Djassikini Djessa
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Le fétichisme pour ses affaires n’est pas du fétichisme ! Malheureusement ceux qui ne sont pas de ma réligion ne peuvent pas le comprendre. SACHEZ QUE LE FETICHE EST DIFFERENT DU GRIS-GRIS ET AUTRES FANTESIE. LE FETICHE EST GENERALEMENT COMMUNAUTAIRE, C’EST çA LE VRAI, S’IL EST INDIVIDUEL ET EGOISSEMENT CONSULTABLE, LA C’EST DIRE QU’IL N’EST PLUS L’INTERFACE HOMMES-CREATEUR SUPPREME. Sachez que le féticheur n’est pas un paien, il est le croyant qui a l’obligation de respecter et tolerer les autres religions. Dans toute réligion il arrive que le responsable ment ou change une étape, mais la droiture est une obligation dans le fétichisme.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 13:04, par Zoure Arthur
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Pourquoi indexé seulement les catholiques. Que ce soit les catholiques, les protestants, les musulmans tous en pratiquent

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 13:19, par kman
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Kôrô Yamyélé .Je valide, ce sujet est à prendre au sérieux.Avec le fétichisme,on ne peut que reculer .

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 13:32, par King
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Évitez d’heurter la sensibilité religieuse des gens.Il fallait consulter Monseigneur T. Anselme SANOU avant de publier cet écrit.Car lui ,il est un digne prêtre africain qui a su s’assumer par rapport à ses croyances ancestrales et africaines.Je te conseille de lire l’Histoire générale de l’Afrique avant de diaboliser la coutume et les croyances africaines.Quand un vieux veut faire son sacrifice au village,il dit "au nom de Dieu et des ancêtres....".Je termine par cette phrase d’Aimé CESAIRE "Le Dieu du vaincu est devenu le diable du vainqueur".Gardez toujours vos racines en étant tolérant vis a vis des autres croyances.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 13:42, par Alexio
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Les colons sont venus en Afrique nous denaturer par leur mode vie. La religion africaine iniale est l animisme. Pourquoi beaucoup en font recours aujourdhui ? Naturellement parce que la nostalgie de cette perte de repere nous est lier comme le cordon ombillical d un bebe a sa mere.

    Les arabes, les Indiens, les chinois, les europeens, tous ont mis en valeur leur religion. Les noirs du Bresil pratiquent toujours le Voodisme de la mere patrie l Afrique. Mais nous en Afrique on se laisse deraciner par les soit-disant les deux religion revelees.

    Pourquoi l esoterisme est puise en Afrique ? Plus particulierement en Egypte. LA ROSE CROIX et la FRANC-MACONNERIE dans sa vraie tradition. Et non celle d aujourdhui qui devenue une organisation mafieuse ou certains d Etat sont membres pour se sauver la peau pour durer au pouvoir avec l aide des freres. Blaise Compaore est un exemple.

    Nos fetiches volees et vendus sont plales dans les musees europeens. Le lavage de cerveau que l eglise a effektuer par le biais de la colonisation a ete aneliable pour la spiritualite originale africaine. La messe etait servi en latin dans les annees 60 qui n avait pas de liaison avec l africain analphabete a ce temps.

    L afrique regorge de catholiques qu a Rome ou en France. Les Europeens ne croient plus a l existence de dieu.
    L afrique et les l Amerique latine est le salut et en,meme temps la survie de la religion chretiene.

    Il est que nous soyons nous-meme et recouvrons l animisme la place qu elle merite parmi les autres religions.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 13:49, par Karl Max
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    l’abbé Kinda, je voudrais vous remercier pour votre écrit qui appelle à l’introspection des fidèles catholiques surtout et à la méditation. S’il est indéniable que des pratiques d’ordre fétichiste sont à déplorer du fait qu’elles comportent des conséquences certaines, il faut reconnaître aussi que le fétichisme malfaiteur que vous confondez souvent à dessein à l’animisme sans le dire, invoque aussi le même Dieu dans les faits. Je pense que vous devriez plutôt vous demander pourquoi vos fidèles se tournent vers de telles pratiques. C’est parce que tout simplement, l’Eglise catholique est juste une institution sociale où l’on va faire du "m’as-tu vu ?" au lieu de pratiquer la religion. L’église catholique a perdu sa spiritualité au profit des dogmes qui endorment les fidèles et qui ne montrent à personne comment pécher le poisson soi-même. Au lieu d’enseigner aux fidèles les principes religieux, vous les confiner dans un infantilisme et un culte de la personnalité qui ne disent pas leur nom et vous vous étonnez de constater qu’ils sont nombreux à aller voir des féticheurs et pour d’autres des organisations ésotériques. Ces dernières sont combattues de toutes vos forces et pour vous, tous ceux qui ne pensent pas comme vous où ne font pas comme vous, sont les agents du diable ou des sectes. Si vous ne connaissez pas l’histoire de votre religion, laissez-moi vous rappeler que le christianisme primitif était considéré comme une secte. Avec le temps, les gens ont fini par accepter l’église comme telle par habitude de coexistence. Au sein même de l’Eglise catholique, il existe plus d’une centaine d’organisations ésotériques que vous camouflez aux fidèles. Pouvez-vous me dire par exemple M. l’abbé que les jésuites dans leurs travaux se contentent juste de faire des signes de croix et de réciter à longueur de journée des avé maria ou le Notre Père ? Quel est ce fidèle qui a déjà assisté aux travaux de l’Ordre de Jésuites ? Personne ! Mais pourquoi voulez-vous que les autres qui n’ont rien à voir avec votre crédo ouvrent leurs portes à tous les badauds bien que ces mêmes portent soient ouvertes à tous ceux qui le désirent avec sincérité ?
    A propos de Dieu, laissez-moi vous dire que votre monothéisme me fait sourire, vous qui avez tant de saints européens que personne ne connait ici en Afrique si ce n’est pas dans la fable que vous servez aux fidèles. Ces saints (dieux catholiques) sont aussi invoqués comme le féticheur invoque ses dieux afin que ceux-ci intercèdent auprès de Dieu l’Unique.
    A mes yeux, vous êtes les continuateurs du colonialisme. Juste là pour endormir les consciences et empêcher les peuples de prendre leur destin en main. Dans une lettre que le Ministre d’outre-mer des colonies adressa aux premiers pères blancs de l’Eglise catholique, il reconnaissait que les Africains connaissait déjà Dieu avant leur arrivée et que leur présence n’avait n’autre but que de faciliter la pénétration coloniale en Afrique. M. l’abbé, ne soyez pas plus royaliste que le roi. Comme d’habitude, les occidentaux utilisent toujours des africains contre les africains. L’identité de l’africain noir est aujourd’hui en pointillé. A cause de votre endoctrinement, nous camouflons et diabolisons les noms de nos terroirs, notre lien multiséculaire au profit de noms de vos saints romains ou juifs comme si en Afrique, personne n’avait la qualité pour s’élever à ce rang. Je regrette les noms farfelus que j’ai donné à mes enfants et aussi celui que mes parents m’ont donné.
    Pour terminer, je dirai à M. l’abbé de balayer devant sa porte. Puisqu’il ose juger en dépit des recommandations de la Bible, qu’il accepte qu’on le juge également. C’est votre tentative de la restriction de la capacité des fidèles à connaître et à s’émanciper qui les amènent dans le fétichisme. Ainsi, vous compromettez la survie de l’Eglise qui en tant qu’institution humaine et sociale disparaîtra. Tôt ou tard pour avoir dévié des prescriptions du Christ ! Il n’y a pas d’yeux pour voir pour celui qui ne veut pas voir. Sachez aussi que les organisations ésotériques émancipent l’homme et les élèvent au-dessus du culte de la personnalité que vous aimez tant. Souffrez qu’on vous le dise. Sans rancune ! Webmaster, ne censure pas mon point de vue.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:12, par RAWA
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Abbé Joseph KINDA, le bois mort à beau durée dans le marigot, il ne sera jamais crocodile !
    Comme la dit quelqu’un plus haut, nous somme animiste avant d’être Mouslims et frères en Christ.
    Ne dénigré pas ainsi la Religion Traditionnel Africaine, c’est se tirer une balle dans le pied !
    Toute pratique religieuse a son côté blanc et son côté sombre ce n’est pas moi qui vais vous l’apprendre !
    Ainsi il y a des marabous qui utilisent la force du coran pour faire de vilaines comme des chrétiens qui utilise des connaissances de la bible pour des pratiques douteuse.
    Dans ce même ordre, dans la RTA il y a les bons et les mauvais. On a souvent vu les gens de la RTA guerrire des maux que le Muslims, Chrétiens et Médecins ont traités en vain !
    J’ai souvent la rage au ventre quand j’entends nos frères noirs tend blond pour faire blancs !!!

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:14
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    avant cette religion dans laquelle vous etes eclaireur, quelle etait la religion de nos ancêtres ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:22, par RAWA
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    RAWA voulait réagir encore mais le 21 m’inspire le respect, le silence !

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:27, par Marx
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Vous savez, ce qui nous aliène davantage, c’est de "laisser notre tambour pour aller taper celui des autres". Autrement dit, dans nos différentes langues (ou dialectes, patois comme ils le disent), le MOT DIEU existe. Avant leur intrusion dans notre belle Afrique, tous autant que nous sommes évoquions DIEU lors de nos rites. Personne ne nous a "tropicalisé" ce MOT. Je serai d’accord sur les méfaits des sectes à ne pas confondre avec notre CULTURE qu’ils appellent RELIGION. Fuyions le PROSÉLYTISME et restons AFRICAINS car WENDE nous rendra grâce, car nous aimant tellement qu’il n’y a pas dans nos langues les mots ENFER et PURGATOIRE, mais seulement PARADIS.

    Merci TOUBA, je serai aussi de mon côté avec mon poulet blanc pour remercier WENDE à travers mes ancêtres pour Ses multiples grâces. "Que WENDE vous y aide tous !" et gardons à l’esprit que la "foi est personnelle et la religion un effet de société".

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:28, par Moi-meme
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    " Le plus épatant c’est quand des chrétiens, avouent que de telles pratiques n’entament en rien leur foi en Dieu, en qui ils croient et de qui ils attendent tout." Épatant en effet, si par cela vous voulez dire que ça vous force à réfléchir et à comprendre l’inadaptation des religions importées et la plupart commercialisantes souvent à bit purement social que la foi intrinsèquement africaine ! Je m’étonne que vous diabolisez tant la pratique ancestrale plutôt de de réfléchir sereinement sur les raisons de son t attrait malgré mes dénigrement. L’utilisation du terme "fétichisme" est péjoratif et condescendant. J’aurais préféré "pratique animistes". Voyez vous, depuis l’arrivée du colon et de sa religion colonialiste qui est en fait kexpression de la suprématie de l’impérialisme culturel blanc, j’ai pitié de ces personnes zélées qui lo t épousée et en sont les chantres, ont tout fait pour déraciner l’africain qui refuse et continue. Il ya des pratiques animistes négatives, juste comme il yen a de négatif chez les chrétiens et les musulmans qui dans leur complexe de ressembler à l’arabe, le contempteur du noir, font simplement pitié. Ce n’est pas toute pratique animiste qui est mauvaise, et les animistes passent par ce qu’ils font pour atteindre Dieu, pas le Dieu de ton église, mais le Grand et Unique Père de l’Univers ! Et après analyse on peut dire que les animistes sont les plus pacifiques du monde. Ils ne cherchent à convertir personne. Ils ne dénigrent personnes. Ce sont les gens qui viennent vers eux ! Merci.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 14:45, par Zaky
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    C’est bien mr l’abbé, mais sachez que la croyance en Dieu n’est pas l’apanage d’un individu ou d’une religion soit disant révélée

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 15:15, par blocos
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    vous vous comme sa quand l`afrique est exprimer par des africain vous diabolise cela vous pense que l`eglise est vrai .faire un pas en derrier vous que l`eglise n`est claire que vous le pense .laisse les gens faire qui croit

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 15:16, par PenséeCritique
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Chaque religion est un mensonge bien ficelé dont chacune fait croire que le sien est le plus crédible.
    Dieu est une invention de l’homme pour expliquer les phénomènes incompris et manipuler les peuples (la vie après la mort, c’est de la que viennent les rois, empereur et autre chefs de nations, etc qui disent avoir été choisis par Dieu pour diriger).
    Y’a pas de paradis, ni d’enfer, ni de purgatoire. Y’a juste la mort, ton corps qui pourrit dans ton cercueil et puis les années passent et ceux qui te connaissaient meurent aussi et tout se passe comme si tu n’avais jamais existé.
    Dieu, c’est le père fouettard qu’on agite pour soumettre/maitriser et faire peur aux hommes .
    Mon Dieu est le bon mais pas celui du voisin !!!
    La gloire de Dieu" est en soit une absurdité toute humaine. Dieu n’existe pas et quand bien même vous croyez en son existence c’est simplement parce que cela vous rassure (ne pas savoir pourquoi l’on existe est une torture et question essentielle) ; mais ce n’est en aucun cas une vérité. Ce n’est qu’un endoctrinement pour poltrons. Le seul Dieu qui existe est dans l’imaginaire populaire et encore ce Dieu prend des formes et des noms différents selon les pays et les religions. Cela montre bien que chacun n’en fait qu’à sa sauce et qu’en plus cet endoctrinement au lieu de les rendre sages, justes et aimants (à l’image de tous leurs Dieux), éh ben non, il faut que ces hommes s’entretuent parce que l’un à plus raison que l’autre, et que leur Dieu est le bon mais pas celui du voisin !!! Vous vous rendez compte de l’énorme danger et l’incroyable massacre humain que toutes ces religions basés sur des mythes et des contes plus ridicules les uns que les autres ont pu engendrer à travers l’histoire !!!??? Et ça continue encore aujourd’hui

    Toutes ces stupidités écrites par un même individu (Dieu) provoquent pleins de guerres de religions et de grandes misères et des millions de morts en 2000 ans. Chacun disant, c’est moi qui ait la vraie parole.
    Il suffirait à ce dieu d’écrire une seule page, synthétique, clarifiant les textes contradictoires qu’il a faits en 2000 ans. Or il se fout de tous les carnages qu’il a provoqué entre les religions monothéistes, des millions de morts , alors que très facilement , il pouvait , avec sa toute puissance , sortir un 4eme écrit synthétique , corrigeant ses 1ères erreurs , et pour enfin arrêter ces massacres dont il est responsable directement...

    Dieu est une légende purement inventé par l’homme. Pourquoi ? Parce-que c’est déstabilisant de ne pas savoir, de ne pas comprendre pourquoi il se passe telle ou telle chose ; d’où nous sortons ; pourquoi nous sommes là ; ce qui différencie le mal du bien etc

    La multiplicité des traditions religieuses de par le monde prouvent leur caractère arbitraire et non-universel
    L’Homme n’est absolument pas le centre de l’univers, comme le dit la religion. Il est simplement cette infime partie. La vie en soit n’a aucun sens, l’univers pourrait se passer de l’homme et meme de la vie.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 15:57, par Le Pauvre Christ de Bomba
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Missionnairesoh, Militaires Colons ooh, Commandant ooh, meme pipe differents tabacs. Vous -la, il faut respecter le fetichisme qui est la vraie religion des africains et meme des blancs on se connait. Les religions importees, c’est comme les jeunes femmes des vieux fonctionnaires. ils les marient quand ils ont eu suffisamment d’ arbet et d’ assurance. Ils se pavanent avec elles au dehors mais au dedans, leur vraie femme, c’est la toute premiere qu’ ils ont mariee quand ils etaient encore perches sur leur BB CT Nous les Jeunes. De toutes les facons, au BF on a 50 % de chretiens et 50 % de musilmand et 100% de fetichistes, meme Joachim Vokouma, Samuel Somda et Cyriaque Pare qui me censurent alors que eux memes, s’ ils jurent sur le Ganwa qu
    ’ ils n’ ont jamais fait mourir un poulet sur un fetiche, ils meurent. Pourquoi chacun aime mettre un masque sur son visage comme ca ? C’est les blancs vous pouvez bagabaga sinon nous on se rencontrent tous ici dans les gloglos la ou le chien est mort- la. Censurez moi mais sachez que l’ Abbe Kinda lui - meme peut pas jurer que a Banatcho, il est jamais alle consulter. C’est une source de connaissance et il faut jamais rejeter la connaissance meme si elle n’ utilise pas les methodes scientistes des blancs. C’ est comme ca que l’ africain va tout perdre, meme le respect des blancs. Regardez comment les blancs respectent les arabes. Vous ne croyez pas en vous memes et vous voulez qyue le Blanc Competitif vous respecte ? en comment que ? Moi en tout cas, je donne mon poiulet a mes ancetres et je vais a l’ eglise et il n’ ya aucune contradiction. je ne tue pas le poulet pour que quelqu’ un meure. Abraham meme a voulu immoler son enfant a Dieu et par finir les juifs et les musulamns font sacrifice de mouton maios quand c’ est un africain, ca devient m,aubvais

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 17:57
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Vous avez donné l’occasion à des incrédules de parler mal de Dieu, demander pardon à Dieu et je demande à Dieu de vous pardonner et surtout de vous guider et inspirer.
    Moi je ne suis pas catholique mais tout juste chrétienne ; contentez d’exhorter ceux qui viennent à vous et de prêcher la bonne nouvelle de salut offert gratuitement par Jésus Christ.
    Faites ce que Jésus a dit de faire, laisser vous conduire par son Saint Esprit car c’est Lui qui est toujours à l’oeuvre encore et toujours.
    N’oubliez pas que Jésus n’a jamais provoqué qui que ce soit, Il ne répondait aux incrédules que lorsqu’ils lui posaient des questions mais Il enseignait ses disciples.
    En outre Il a dit que ce n’est pas tous ceux qui l’appellent Seigneur qui vont entrer dans la maison de Dieu, mais seuls ceux qui font la Volonté de Dieu.
    Essayez vous aussi de faire la volonté de Dieu en enlevant toutes les idoles qui sont dans vos maison de prière car Jésus a dit que NOTRE CORPS est le Temple de Dieu, (c’est pourquoi on doit pas souiller notre corps) donc c’est tous les chrétiens obéissant à Sa Parole véritable, qui forment l’EGLISE du Dieu Vivant.
    Continuons à prier et à obéir car Il a promis qu’il ne va perdre aucune de ses brebis, car les serviteurs de Dieu ont égaré son Peuple, mais il va restaurer son OEUVRE en gravant sa Parole véritable dans notre coeur.

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 18:13, par Dozo
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Merci Monsieur l’Abbé d’avoir attaqué un problème aussi sensible que celui des rapports encore persistants entre les africains et leur réalité spirituelle. Je trouve que vous êtes bien dans votre rôle qui est celui de rappeler à vous ouailles la nécessité de rester dans leur engagement religieux. Cependant là je suis un peu mal à l’aise avec votre réflexion c’est quand vous n’avez pas le courage de dire aux adeptes de la religion chrétienne votre vraie position sur la question de la séparation du pouvoir et de la religion. Si pour autant vous jugez cette propension des hommes politiques à aller vers les fétiches je vous propose d’aller au bout de votre analyse en dénonçant toute forme de gestion du pouvoir public laïc donc issu du peuple avec une la bénédiction d’une quelconque connexion religieuse afin de respecter la séparation du pouvoir de la religion.
    Là où j’ai eu du mal à vous suivre justement même si vous êtes dans votre rôle d’Abbé Chrétien, c’est d’abord cette volonté farouche d’une présentation négative de ce que vous appelez fétiche. Le syncrétisme est une réalité africaine et cela à mon avis est une forme de résistance passive à la pénétration des religions dites révélées à la différence de la religion déjà connue par les africains à travers leur spiritualité ancestrale. Le débat est profond et délicat et ayons le courage de l’aborder jusqu’au bout en évitant toujours cette posture de franc-tireur qui se veut pour seul objectif de présenter toutes les pratiques africaines comme négatives à la différence de la bénédiction ou des séances de prière pour remercier une divinité pour une réussite qu’elle soit politique sociale ou autre. Aucun peuple ne peut survivre en dehors de sa culture comme aucune plante ne peut survivre sans ses racines. Le choix des africains ne doivent avoir aucun complexe de se retrouver avec eux même en recherchant des solutions propres dans leur culture comme les chinois avec le taoïsme et les japonais avec le shintoïsme qui sont des pratiques propres à leur réalité culturelle.
    La religion relevant du domaine de l’intime je pense que vous avez raté l’occasion de vivre vos propres convictions pour lesquelles j’ai du respect mais je vous trouve très mal placé pour juger de ce qui fait l’homme africain dans ses rapports avec sa réalité d’homme. La caricature des pratiques spirituelles africaines a contribué et continuera d’être une forme de génocide culturelle qui est à la base même de la déchéance de l’homme noir.
    Spirituelle vôtre

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 19:10, par Neekré
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Internaute 43, tu m’as enlevé la parole de la bouche comme on aime le dire. Tu as tout dit. Par exemple, il y’a des noirs qui se chatouillent en disant que leurs ancêtres sont venus de la mecque, donc eux il sont les musulmans pure souche. Les africains sont victimes d’un colonialisme arabe et occidental. ça fait pleurer mais que voulez vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 8 décembre 2015 à 21:59
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Les réactions des uns et des autres sont très intéressantes, même s’il faut déplorer que certains se lancent dans un débat acharné sans saisir le fond de l’article, ce qui donne l’impression qu’ils s’agitent inutilement pour ce qui n’est pas dit. Il y en a même qui croient avoir compris simplement parce que l’article est écrit en français et qu’ils parlent français. En se donnant la peine de lire la riche documentation du Concile Vatican II (1962-1965), certains internautes réagiraient autrement. Ce concile a produit des textes qui s’adressent à tous "les hommes de bonne volonté" (selon l’expression consacrée).

    A l’adresse de l’internaute 28 : Avez-vous déjà entendu un catholique dire que la Vierge Marie est une déesse ? Avez-vous déjà entendu l’Eglise catholique parler d’adoration de la Vierge ou de sa statue ? Vos allégations sont aux antipodes de l’honnêteté intellectuelle, et vous mettons au défi de nous citer un seul document du Magistère (l’autorité de l’Eglise qui enseigne) qui parle du culte de la Vierge (dévotion mariale) en termes d’adoration : si vous en trouvez, s’il vous plaît, veuillez en publier des citations et leurs références au profit de tous les internautes de ce forum. Vous êtes certainement un fin connaisseur de la Bible en français, mais si connaisseur que vous semblez tout confondre ; alors la lecture du passage d’Exode 25, versets 8 à 22 (à propos de la construction du sanctuaire et de l’Arche d’Alliance ) vous instruira si peu si toutefois vous le lisez : "8 Car ils vont me faire un sanctuaire, pour que j’habite au milieu d’eux. 9 Ce sanctuaire, et tous les objets qui y seront, vous les ferez selon les plans que je te ferai voir. 10 Ils feront donc une Arche en bois d’acacia, sa longueur sera de deux coudées et demie, sa largeur d’une coudée et demie et sa hauteur d’une coudée et demie. 11 Tu la recouvriras d’or fin, à l’intérieur comme à l’extérieur, et tu feras tout autour une bordure en or. 12 Tu fondras quatre anneaux d’or et tu les placeras sur les quatre pieds : deux anneaux d’un côté, deux anneaux de l’autre côté. 13 Tu feras des barres en bois d’acacia, et tu les recouvriras d’or. 14 Pour porter l’arche, tu passeras les barres dans les anneaux qui sont sur les côtés de l’Arche. 15 Les barres resteront dans les anneaux de l’Arche, on ne les retirera pas. 16 Tu placeras dans l’Arche le Témoignage que je te donnerai. 17 Le couvercle sera en or fin, sa longueur sera de deux coudées et demie et sa largeur d’une coudée et demie, ce sera l’Instrument de l’Expiation. 18 Tu feras ensuite deux chérubins d’or. Tu les feras en or massif et tu les placeras aux extrémités du couvercle. 19 Il y aura un chérubin à une extrémité, un chérubin à l’autre extrémité. Les chérubins ressortiront sur le couvercle aux deux bouts. 20 Les chérubins étendront les deux ailes vers le haut, et ces ailes protégeront l’Instrument de l’Expiation. Leurs faces seront tournées l’une vers l’autre, et les faces des chérubins regarderont vers l’Instrument de l’Expiation. 21 Tu placeras l’Instrument de l’Expiation sur l’Arche, et tu placeras dans l’Arche le Témoignage que je te donnerai. 22 C’est là que je viendrai à ta rencontre : je te parlerai de dessus l’Instrument du Pardon, entre les deux chérubins posés sur l’Arche du Témoignage, afin de te donner mes ordres pour les Israélites." Comment la Bible peut-elle se contredire ? Alors, ces images évoquées, on les fait ou ne les fait pas ? Le fondamentalisme, le formalisme, même biblique est toujours dangereux ! Comme quoi il ne suffit pas de citer des passages bibliques pour jouer au connaisseur alors qu’on n’a pas forcément le bagage exégétique et théologique nécessaire pour en cerner tous les contours. Un peu d’humilité dans la pratique de foi, un peu de respect pour la foi des autres, cela ne saurait faire de mal à personne.

    En fin de compte, nous comprenons que l’article de l’abbé Joseph KINDA invite davantage les fidèles croyants de tous bords, particulièrement les chrétiens catholiques et surtout les politiciens, à une introspection par rapport à la cohérence de leur vie de foi avec certaines pratiques pas catholiques justement. Ce qui est en cause, c’est le syncrétisme religieux qui conduit à toutes sortes de dérives, alors que personne n’est forcé de se convertir à une religion donnée. Il y a ce qui constitue le cœur du donné de la foi (dogmes, mystères, credo...) et ce qui relève en réalité de l’expression de la foi, nécessairement variée et multiple. Une liturgie africaine inculturée exprimera la foi catholique d’une manière spécifique par rapport à une liturgie européenne, américaine ou asiatique. C’est cela aussi la richesse de l’Eglise catholique : l’unité dans la diversité. La finalité de l’article de l’abbé Joseph KINDA c’est d’interpeler les consciences chrétiennes par rapport à la vérité de leur attachement au Christ par la foi, ce qui suppose forcément le renoncement à "l’homme ancien" pour revêtir "l’homme nouveau". Tant que nous refuserons que se crée en nous cet "homme nouveau" ou que nous penserons que "l’homme nouveau" peut se créer sans renoncement à un substrat qui résiste à la lumière de l’Evangile, nous serons mal dans nos peaux de chrétiens africains, toujours à se plaindre en accusant les autres de tous les tords possibles, mais nous excellerons en revanche dans l’hypocrisie : chrétiens le jour, au vu et au su de tous, mais dévots des fétiches et consommateurs impénitents de gris-gris et autres choses du même genre. Amulettes, fétiches, wack... c’est peut-être bon pour ceux qui y croient, mais honnêtement, pas pour le chrétien qui y a renoncé solennellement en vue du baptême. Baptisé certes, mais pas toujours converti ! Le Burkindi va aussi jusqu’au respect de l’engagement solennel pris devant témoins, en l’occurrence l’assemblée de l’Eglise. Franchement, pas besoin d’être féticheur pour être un bon politicien, ça aussi c’est une courte échelle et la chute peut s’avérer fracassante ! Ce ne sont pas les exemples ni les témoignages qui manquent en la matière. Simple constat.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2015 à 08:20
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    je ne vois aucune différence les fétiches dont abbé Kinda parle la batterie de statues et statuettes qui se trouvent ds les lieux de culte

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2015 à 09:22, par Venemnaaba
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens


    Avant toute chose, un chrétien sans conviction ne saura jamais sonder la grandeur de la foi !!!
    Si l’on choisit Jésus Qui surpasse tout, qu’on reste fidèle, dans le cas contraire on se tromperait.
    Aller à l’église à l’image des autres n’a pas sens ! Et ce qui est intéressant avec DIEU , sait qu’IL nous force pas dans nos choix . Toutefois, sa Sainte Bible est là pour nous servir de référence.
    Ma soeur ou mon frère, si tu as choisis Jésus reste avec Lui ! Mais cesse de se tromper en voulant avoir un pied dans la foi et l’autre dans les fétiches. Ceci ne marche avec DIEU !!!!
    Demeurerez bénis lecteurs !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2015 à 09:24, par Alex
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Sauf confusion de ma part, je pense que l’auteur de cet article est le même qui anime l’émission "Foi de croyant" à la télévision nationale pour le compte de l’Eglise catholique. Si j’ai du respect pour toutes les religions, car elles ont de toute évidence leur utilité dans la société, je dois avouer toute ma déception quand je regarde l’émission de l’abbé. A vrai dire, je trouve que ce prêtre n’est pas du tout inspiré et au lieu de bien expliquer la foi catholique aux gens, il divague et navigue à vue. C’est son manque d’inspiration qui fait qu’il est obligé souvent d’aller s’attaquer aux autres croyances et pratiques. Je pense qu’il doit rester dans le cadre de l’émission et juste expliqué les faits bibliques selon l’entendement catholique. Ce prêtre pense toujours que les gens ne sont pas assez intelligents pour discerner ce qui est bien pour eux-mêmes d’où son acharnement à détruire les autres qui ne sont pas chrétiens. Mais je connais une communauté qu’il n’osera jamais critiquer publiquement parce que ce jour, tout le monde le "verra à la télé" comme disent les ivoiriens. Félicitation au pasteur qui anime l’émission des protestants et à l’iman pour celle des musulmans pour leurs efforts d’analyse. Je connais nombre de catholiques qui préfèrent suivre l’émission du pasteur que celle du prêtre "divagueur", évasif et intolérant.

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2015 à 09:47, par le gourou
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Mon cher Abbé, n’oublie pas que le catholicisme n’est point ta religion originelle. Et qu’aucun prophète n’a crée une religion. Le diable ne peut être comparé à Dieu, le tout puissant !
    Ceux qui ont gardé les pratiques ancestrales doivent être félicités. Au moins ils ont le mérite de n’avoir pas été corrompu ou colonisé.

    Même la religion est une forme de fétichisme ! Et on sait que chacun prêche pour son troupeau !
    Dieu est de quelle religion, mr l’abbé ? Si vous me donnez une réponse, je pourrai peut-être ...
    Au 21 ième siècle, on ne bernera plus les gens, les citoyens, les patriotes ...!

    Répondre à ce message

  • Le 9 décembre 2015 à 15:57, par Tangba
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Dans l’animisme, il y a du bon et du mauvais. Pour que notre société évolue, nous devons combattre le côté négatif et renforcer le côté positif. On ne doit pas détruire totalement notre culture au profit d’une civilisation exotique. Ce n’est pas parce qu’on fait du fétiche qu’on fait forcément le mal. Je peux même dire qu’un pratiquant du fétichisme, qui a l’amour des gens, est serviable, honnête..est mieux qu’un chrétien hypocrite qui a le cœur noir même si ce dernier est abbé.
    Dans le christianisme, il y a du bon comme du mauvais. En lisant la Bible, on trouve beaucoup de référence dans les psaumes où l’on appelle Dieu a commettre des meurtres, à la vengeance... Dans l’histoire de l’Eglise, il y a eu les moments sombres qui ont précédé le siècle des lumières. Pendant ces moments sombres, Dieu seul peut dire avec exactitude ce que l’Eglise a fait. Et aujourd’hui encore, on sait que l’Eglise qui s’octroie tant le monopole de Dieu est fourré dans beaucoup de salles affaires.
    M. l’abbé écrit : "les politiques Africains inféodés à ces pratiques, et qui intègrent en sus des fétiches, des confréries, des loges maçonniques et des cercles ésotériques créés par les Occidentaux, à vrai dire, distraient leurs peuples". D’où vient l’Eglise, plus précisément le christianisme ? N’est-ce pas les mêmes Occidentaux qui l’ont crée ? A quelle fin ? Pas juste pour distraire les peuples, mais pour les opprimer et les assassiner dans leur âme, dans leur être.
    M. l’abbé, je comprend que l’Eglise soit votre business et vous n’êtes pas prêt de le laisser couler. C’est légitime. Mais avez-vous déjà refusé des dons de la part de ces politiciens chrétiens-fétichistes ? Pas du tout. Vous prenez ceci avec beaucoup de révérence et de prodada. N’est-ce pas de la complicité qui consiste à dire haut et fort, ne faites pas ceci et à dire à l’oreille, faites et envoyer le butin sous forme de dîme à l’Eglise ?
    Moi, je suis féticheur comme mes parents, mais je ne fait pas du mal à personne et j’aime mon prochain dans la différence. Nous anismistes, nos sommes tolérants car on ne demande jamais la confession de quelqu’un avant de l’aider. Nous ne demandons jamais la confession de quelqu’un avant de procéder à son inhumation. Nous ne demandons jamais un prétendu carnet où on va juste vérifier que la dîme est payée avant de donner des funérailles dignes à quelqu’un ; comme si un carnet était une assurance au "paradis". Et vous M. l’abbé, avez-vous ce degré de tolérance que Dieu nous recommande entre nous sa créature humaine ?

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 11:21, par bakari Traoré dit Djassikini Djessa
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    AH Wi, ça nous a intéressé tous parce que nous sommes tous dedans !

    Répondre à ce message

  • Le 10 décembre 2015 à 12:49, par Mossiguin
    En réponse à : Le bon ménage entre féticheurs et politiciens

    Mr. L’ Abbe est un religieux mais pas un spirituel. Ca se sent dans ses prises de position. Vous connaissez quoi de la Franc- maconnerie et de la Rose- Croix ?Rien que des lieux - communs. Il faut revoir serieusement la formation des pretres. Il ne faut pas quwe ce soit seulement dans courir les jeunes filles et les veuves qu’ ils excellent. Combien de fois avez- vous deja vu un pretre faire Toma- Ouaga ou Bobo Ouaga seul sns une damoiselle ? C’est par respect on se tait sinon on se connait, hein !
    Un FETICHISTE FACHE

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés