Aides aux enfants polyhandicapés : L’APEE offre 100.000 FCFA à 60 mères

vendredi 27 novembre 2015 à 12h44min

L’Association des parents et amis d’enfants encéphalopathes a soutenu financièrement, ce jeudi 26 novembre 2015, 60 mères d’enfants handicapés mentaux. Cette action s’inscrit dans le cadre du projet d’amélioration des conditions de prises en charge inclusive de 430 enfants vulnérables dont 160 enfants handicapés, financé par l’UNICEF.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aides aux enfants polyhandicapés : L’APEE offre 100.000 FCFA à 60 mères

Ce sont au total 60 mères d’enfants polyhandicapés qui ont reçu des mains du responsable administratif et financier de l’APEE, B. François Bazié, la coquette somme de 100.000 FCFA. Les heureuses bénéficiaires viennent pour la plupart de Ouagadougou, Kombissiri, et Dassasgho. La cérémonie a eu lieu dans la matinée du 26 novembre 2015, au sein de l’institut au secteur 17 de Ouagadougou. Cet acte salutaire vise à assurer le développement d’activités génératrices de revenus de ces femmes et partant de là améliorer leurs capacités de prise en charge adéquate de leurs enfants mais aussi le maintien de ces enfants à l’école. En outre, il permettra d’améliorer le cadre de vie, d’hygiène et de développement de 430 enfants dont 160 enfants souffrant de handicap lourd, mental ou polyhandicap.

Cette activité fait suite à une mission tenue à Nouna, Réo, Bobo-Dioulasso, Ouahigouya, Fada, Koudougou, à travers des associations partenaires et au cours de laquelle 34 femmes ont bénéficié elles aussi d’une enveloppe. Et à M. Bazié d’exprimer sa gratitude à l’UNICEF, qui depuis plus de deux décennies accompagne le centre dans ces différentes activités. « Cette année encore, l’institution a fait parler son cœur en offrant une ligne budgétaire de 25.066.460 FCFA à l’APEE » s’est réjoui le responsable administratif de l’APEE. Cet appui, a-t-il expliqué en substance, entre dans le cadre de l’activité au profit des mères vulnérables, mais également contribuera à améliorer le cadre de vie du centre en matériel informatique, mobilier de bureau, lave-mains et en kits scolaires.

En vue d’une utilisation optimum de l’aide reçue, les responsables ont prodigué des conseils aux femmes. Dans la même lancée, une équipe est mise en place pour constater de visu l’effectivité des activités menées par ces dernières et l’impact que celles-ci ont sur leur vécu quotidien. « Le financement et le suivi prennent six mois minimum, après c’est la phase de justification du fond octroyé par l’UNICEF » a expliqué M. Bazié pour justifier leur geste.

Les bénéficiaires sont unanimes que ce soutien financier ne pourra d’alléger leur cadre de vie et en particulier celui de leurs enfants. Pour Brigitte Kantiano, femme a double métier, vendeuse de gâteau, coiffeuse, les difficultés sont multiformes. C’est pourquoi, elle n’a pas hésité à exprimer sa reconnaissance à l’UNICEF et l’APEE pour leur action. En outre, elle a émis le souhait de voir s’étendre une telle initiative à toutes les autres mères d’enfants encéphalopathes. Franceline Kaboré a abondé dans le même sens. Elle prend l’engagement à ne point décevoir les promoteurs qui ont pensé à elles. « J’ambitionne doter mon kiosque de hangar pour mieux recevoir ma clientèle. Aussi, je compte m’acheter le matériel nécessaire pour la restauration » a confié dame Kaboré. Et de conclure ses propos avec une voie pleine d’émotion, « nous sommes contentes parce qu’il y a des gens qui pensent à nous et qui font de notre mieux être, leur combat de tous les jours. Je leur en suis éternellement reconnaissante ».

De nos jours, l’APEE dispose de deux centres médico-psycho-éducatifs à Ouagadougou, d’une école spécialisée et intégratrice à Bobo-Dioulasso. Reconnue d’utilité publique en 1991, cette Association offre des services de consultation médicale, de scolarisation, et d’apprentissage de métier en faveur des enfants et adolescents souffrant de déficiences intellectuelles et de handicaps multiples associés. Plus de 750 enfants sont encadrés chaque année dans les centres APEE à travers le pays.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 27 novembre 2015 à 20:49, par Etienne Zoewêndsâongo SAWADOGO de l’ACFBAM/BF/Boulsa.
    En réponse à : Aides aux enfants polyhandicapés : L’APEE offre 100.000 FCFA à 60 mères

    Bonsoir, Chers partenaires aides aux développements des enfants en situation handicap
    dans le monde plus particulièrement au Burkina Faso. l’UNICEF et l’APEE .
    Comment ? l’Association du Centre de Formation Braille pour Aveugles et Malvoyants du Burkina Faso (ACFBAM/BF va faire pour bénéficiers votre appuis techniques et financiers.
    l’ACFBAM a une l’école de nommé : Ecole braille Jean Marc Meyrat de l’ACFBAM de Boulsa. avec (50 ) enfants au primaire et onze (11) secondaire dans commune de Boulsa .
    Pour encadres les soixante un (61) enfants en l’éducations une année s’est trop lourds pour l’ACFBAM techniquement , financièrement et surtout financièrement.
    Pour trouvé leurs matériels didactiques s’est ne pas simple et très coûter.
    Chers partenaires aux développements au profit des enfants en situation handicap au Burkina Faso l’ACFBAM/Boulsa conte sur votre appuis...
    BP 221 Burkina Faso Province du Namentenga Boulsa.
    Cél : 00226 70 94 62 32
    Cél : 00226 76 49 07 66
    acfbam@yahoo.fr
    acfbambf@gmail.com

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés