Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

dimanche 8 novembre 2015 à 00h45min

Les Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 continuent de demander leur réintégration. Ils ont organisé une conférence de presse ce 6 novembre 2015 pour une fois de plus interpeller les autorités de la transition sur leur situation. Depuis 2014, ils se sont tenus aux côtés du peuple dans la lutte, « nous avons donné du sang au lieu de faire couler » ont-ils dit, exhortant les autorités de la transition à les intégrer. Ils ont noté que des membres de l’ex RSP qui se sont mutinés, n’ont jamais été inquiétés, pis ont été réaffectés depuis le putsch manqué, alors qu’eux demandent pardon depuis 2011, en vain.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

Depuis qu’ils ont été radiés, les militaires, policiers et gendarmes ont rencontré les autorités coutumières, religieuses et politiques pour demander pardon et réintégrer leurs différents postes, en vain. « On nous a toujours dit de rester à l’écoute. Nous sommes restés à l’écoute depuis maintenant quatre ans ».

« Hier nous étions coupables, mais aujourd’hui, nous sommes victimes. Les évènements du 16 septembre ont fini par nous donner raison » estiment ceux qui disent être victimes d’une justice à deux vitesses ? En effet, de « toutes les casernes qui se sont mutinées, le RSP s’est illustré comme étant la caserne qui a causé suffisamment de tord notamment par le pillage des commerces, la destruction des domiciles, et des chefs militaires ».

Les radiés ne comprennent pas pourquoi aucun militaire du RSP n’a été radié à l’époque, parmi les près de 900. « C’est encore l’armée loyaliste qui a subi la fougue de Blaise Compaoré et de son Général », a regretté Hervé Tapsoba, le porte-parole des militaires radiés. « Comparativement aux multiples actions mettant à mal le fonctionnement des institutions de la transition jusqu’au putsch, le RSP est dissout mais ses éléments sont toujours acceptés dans l’armée et sont même mutés dans différentes casernes ». C’est donc une injustice que les militaires, policiers et gendarmes dénoncent. Loin des accusations fortuites à l’endroit de l’ex régiment, les conférenciers ont estimé que le temps a plutôt œuvré à leur donner raison sur la barbarie du RSP.

Selon eux, après leur mea culpa, ils se sont tenus aux côtés du peuple lors de l’insurrection populaire. Il en a été de même pendant le putsch du CND, où ils disent avoir été approchés par des éléments du RSP, avec beaucoup d’argent pour les rallier à leur cause, mais ils ont refusé, « préférant garder leur dignité ». Mieux, en plus des actions de résistance, ils se sont saignés en donnant leur sang aux blessés ? Toutes ces actions de l’avis de Hervé Tapsoba et ses camarades ont été de nature à traduire leur amour pour la patrie.
Difficile la reconversion

Les conditions de vie sont pénibles pour les ex militaires, gendarmes et policiers, à entendre leurs porte-parole. « Beaucoup ont perdu leurs femmes, beaucoup d’enfants ne vont plus à l’école » ont- ils indiqué. Des procédures judiciaires ont été initiées, des négociations entamées, mais sont toutes restées vaines. « S’il le faut, nous irons dormir avec nos familles à l’Etat-major général des armées et qu’ils nous terminent si c’est ce qu’ils veulent », a-t-on entendu lors de la conférence de presse qui a mobilisé du monde au centre national de presse-Norbert Zongo.

Certains radiés ont témoigné les difficultés de réadaptation auxquelles ils sont confrontés. Comme ce jeune, jadis conducteur dans l’armée qui dit être allé trouver un poste de chauffeur en côte d’ivoire. « Quand ma patronne a découvert que j’étais un militaire au Burkina, elle m’a simplement renvoyé » a-t-il raconté presqu’en sanglot.

Les « repentis » ont alors exhorté le gouvernement de la transition, notamment le ministre de la défense, le ministre délégué chargé de la sécurité, le chef d’Etat-major général des armées et le directeur général de la police à « s’impliquer activement dans la résolution » de leur situation et les réintégrer dans leurs fonctions respectives.

Ils précisent avoir pour beaucoup, été victimes d’injustice, car les procédures ayant conduit à la radiation n’ont pas respecté les textes en la matière, mais ont souvent été des règlements de compte. Ils disent avoir espéré que « l’injustice » sera réparée avec la transition, mais ne perdent pas espoir que les doléances qu’ils expriment depuis maintenant quatre ans seront entendues et satisfaites.

Tiga Cheick Sawadogo
tigacheick@hotmail.fr
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 8 novembre 2015 à 01:02, par AD
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Je souhaite de tout cœur que ces militaires soient réintégrer. Si nous, people du Burkina Faso les avaient compris, 2011 était la fin du régime de Blaise. Il faut aussi note que leur action à aider à l’affaiblissement du régime qui a permis non anéantissement en 2014.
    Nous vous remercions de tous cœur et vous soutenons. Que le peuple Burkinabé et nos dirigeants entendent votre appelle.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 04:19, par vu
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Ne vous otez pas vous meme votre chapeau.
    Est que ce le fait de donner votre sang peut reveiller les morts ?
    Est ce que’le fait de demander pardon suffit a faire oublier vos violes a bobo ?
    Vous avez jurez de proteger votre nation et au lieu de cela vous la terroriser.
    Vous n’êtes pas digne de porter a nouveau la tenue.
    A cause de’vous des commerçants ont tout perdu.
    Allez y dormir ou vous voulez et rejouissez vous d’être en liberté et en vie. Ce n’est pas en menaçant que vous serez réintégrer.
    Bon courage

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 06:08, par Titan
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Intégrons les au cas par cas. Les meneurs qui ont encouragé les meurtres, les viols et les saccages des biens doivent répondre. Ça fait pitié leurs conditions de vie. La transition en accord avec la hiérarchie militaire doit trouver une solution.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 06:39, par J.I
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Je pense que ses gens se sont tellement bien comporté qu’ils méritent le pardon de la nation. Papa M’Ba Michel pourra songer à leurs sort avant de partir.Vous aviez sauvé le Faso avec votre courage et ses gens là vous font confiance. Je n’ai pas de parent parmi eux mais par rapport aux ex RSP le choix est claire.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 07:45, par sidpawetta
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Face à vos actes de barbarie les autorités politiques, religieuses, coutumières , militaires. ..vous avaient demandé pardon et d’arrêter les pillages, les viols, des actes contraires à l’éthique militaires. Des soeurs ont été violées à bobo, leur dignité souillée à jamais est irréparable. Ceux à qui on ne reproche rien on rejoint l’armée. vous êtes mauvais ; l’armée n’a pas besoin de vous. Votre attitude aujourd’hui montre bien que vous êtes des gens insupportables dans l’armée ; des voyous. Vous persistez dans l’erreur. Je vous conseille de changer de tactique .l’armée n’a pas besoin de syndicalistes. restez des hommes et assumez vos responsabilités comme l’autre. Des dizaines d’éléments de l’ex rsp sont déjà entre les mains de la justice militaire. ils seront jugés .les fautifs seront condamnés emprisonnés et rayés de l’armée. Les textes dans l’armée permettent de rayés un militaire sans jugement pour votre information .Merde et mille fois Merde. Beaucoup de commerçants sont tombés en faillite ; vous avez violé ; volé. Basta.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 09:36, par OZ
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Le Faso n’est-il pas un pays qui sait pardonner ? Les membres du RSP ont été réintégrés dans l’armée, malgré leurs exactions. Les cagoules suffisent-elles à protéger de la justice ? Si la justice n’a pas réussi à régler le cas de ces militaires, policiers & gendarmes, elle va leur faire regretter de ne pas avoir fait un "vrai" coup de force en 2011 ! Réintégrez-les.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 10:25
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    parlez de vous pas du RSP. les dossiers des éléments du RSP qui ont fait le putsch sont en justice. vous on a pas démantelé vos unités respectifs, le RSP on l’a complètement rayé de la carte à cause d’un petit groupuscule.
    vous avez pillé des commerçants, tabassé et tué des innocents, violé des sœurs de l’église catholique juste pour vous défouler. les éléments du RSP eux ils défendaient une cause et c’est essayant de contenir et d’empêcher les manifestations qu’ils ont commis des bavures.
    moi je préfère celui qui combat pour une cause, une opinion même si je ne suis pas de son opinion à celui qui combat par bêtise et pour son bas ventre.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 11:16, par Danton
    En réponse à : On ne peut pas vous réintégrer dans l’armée.

    C’est un contrat auquel on a mis fin, et personne ne peut s’autoriser à revenir là-dessus. Votre statut vous interdisait formellent de vous comporter comme vous avez fait. Vous ne vous êtes pas contentés d’aller en grève, vous avez utilisé les armes du peuple pour piller, violer et tuer. Vous devriez toujours être en prison à mon avis. Celui qui vous reprendra regrettera, pcq nous nous insurgerions à nouveau. Vous n’êtes pas les seuls burkinabè à ne pas avoir de travail. Vous l’aurez cherché. Vive le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 11:35, par SANA BOB
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Tout arrivé a un départ.
    "C’est encore l’armée loyaliste qui a subi la fougue de Blaise Compaoré et de son Général" Bien dit. Les analystes ont confirmés que dans toutes les confidences de l’ancien régime, ils ressortaient que le Blaiso a été affaiblit par la grève des militaires "mutinerie" en 2011 réprimé à l’époque par le RSP. Ils ont été sanctionné pour parer à toute tentative de coup d’état oubliant que la voie était déjà ouverte au peuple. Ainsi les contestations prennent de l’ampleur, les forces de l’ordre comprennent vite eux aussi la leçon avec les policiers révoqués pour avoir réclamé des meilleurs conditions de travail.(Faire des patrouilles avec des gilets par coup au lieu de par balle, affectations scandaleuses, corruption etc ) Alors les interventions de la CRS deviennent modérés encourageant les manifestations(plus d’interpellation, rarement le gaz lacrymogène utilisé,maintenant c’est la négociation) Ceux qui ont connu la CRS avant 2011 savent de quoi je parle. VIVEMENT QU’ILS SOIENT RÉINTÉGRÉ

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 13:12, par SOME
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    quoi qu’on puisse vous reprocher la suite des evenements font de vous des heros. Pour moi loin d’avoir ete des coupables vous avez ete les premiers a destabiliser Blaise : nous avions alors compris que blaise n’etait pas indeboulonnable comme on le presentait Vous etes doublement victimes à cause des pillages et autres qui ont fait de vous des voyous qui revendiquaient UNIQUEMENT des avantages personnels alors blaise lui a compris le message politique vous lui envoyiez. N’avoir pas saisi cet enjeu politique en tant que militaires on a vu en vous rien que des criminels passés a l’action.. Avoir demandé pardon sous blaise etait une taactique meme si elle avait tres peu de chance de fonctionner, mais aujourd’hui il n’y a plus de pardon a demander mais une dimension politique à assumer (avoir destabilisé blaise face aux injustices) et une justice pour tous par rapport au RSP.
    Battez vous
    SOME

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 13:14
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Je pense que le nouveau président trouvera une solution. Soyez patients même si ça dure.
    Comparativement au RSP ils méritent tous d’être radiés. C’est vrai que ça dure mais vous serez intégrés.
    Vive la justice

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 13:19, par Sam.
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Qui savait que ces gens-là ne sont pas encore intégrés dans leurs fonctions alors qu’ils ont participé à la lutte pour le départ du "diable" à leur manière.... Sam.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 14:16, par Moussa
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    NON. Ces gens qui ont transforme le pays en farwest sont indignes de reintegrer notre Armee. Ils se sont transformes en bandits armes et ont fait regner la terreur dans la ville ; en pillant des passants paisibles ; en s’attaquant a des religieuses et des touristes. Ils n’obeissaient aux ordres d’aucun chef militaire (ni aux ordre des Officiers du RSP, ni aux ordres de leur chef supreme de l’epoque cad Blaise Compaore qu’ils ont obliger a fuir a un certain moment). On ne peut donc pas les comparer aux militaires du RSP qui eux obeissaient aux ordres d’un chef militaire.
    Desole mais ces larmes de crocodiles ne convainquent personne. Il n’est pas question de les reintegrer.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 14:53
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Je demande à la transition de regler leur problème.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 14:55, par Bèyarozo
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    On verra tout dans ce pays. Pourquoi avoir attendu longtemps avant de poser vos doléances ?
    Il fallait le faire sous le blaiso

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 18:52, par yamyele
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    La sorciere oublie vite mais pas la maman du bebe. Si jamais ces bandits de grands chemins sont reintegres dans l’armee, je ne vous dis pas la surprise desagreable qui adviendra par la suite pour notre pauvre Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 19:13, par Neekré
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Je comprends bien que des familles soient dans la detresse mais leur reintegration est plutôt une requêe et non un droit car ils ont fauté. Ils ne se sont pas revoltés contre BC mais contre le citoyen ordinaire : ils ont pillé des boutiques, arraché des vehicules, humilié des personnes agées et pire ils ont même violé a Bobo : ça ce n’est pas Burkinabe. Ils doivent donc aller molo molo dans leur revendications

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 19:24
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    on ne veut vraiment pas d’eux encore en tant FDS. C’est des gens qui vraisemblablement ont commis des vols, des viols, des casses etc etc lors de leur mutinerie, des purs crimes comme le RSP le 17 septembre au lieu de libérer le peuple en ce moment.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 19:49
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Il serait opportun de réintégrer les radiés ,n’oubliez pas que quand c’etait chaud et que le pays cherchait des voies de sortie nous avons sollicité leurs concours. et surtout le manque et la souffrance de ces quelques années fera de ces hommes des vrais agents pour l’ armée Burkinabé. vivement que les autorités de la transition y pense. Nul n’est parfait.

    Répondre à ce message

  • Le 8 novembre 2015 à 22:21, par ouaro
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Soyons un peu sensible du coeur.aujoudui il ne s’agit pas de se jeter la balle.ils ont sufisama payé,il reconaisse leur tor.penson surtou aux enfant inocent(obligé de voir leur paren separé,ne plu alé a lécole,ne plu mangé a leur fim...)q’on til fai pour merité sa ?il nou en voudron a tous un jour.une page a ete tourné,faison qelque choz pour cè frer et soeur qi se son batu a nos coté.plus le temp pasera,plus la plaie va gangrené.agisson maintenan.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2015 à 08:19
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Votre réintégration, je le souhaite, cependant il est bon que vs continuez à demander au lieu de menacer . vous dîtes que le RSP à fait pire que vous sans être radié, Est ce les mêmes autorités qui vous ont radié ? Vous rappelez vous qu’en son temps le Moogho Naaba et les chefs religieux vous ont demandé pardon et vous n’avez pas accepter. Maintenant vous vous voulez obliger qu’on accepter votre pardon.je vous conseille de tjrs rester sage, vous serez réintégrer.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2015 à 09:18
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Chers Militaires, Policiers, Gendarmes radiés, en son temps, bien vrai que vous vouliez faire partir Blaise Compaoré, vous aviez fait trop de mal à la population sans défense, des tirs en l’air, pillage, viol de femmes et filles des gens.. vous aviez mis beaucoup de jeune en chômage franchement vous avez traumatisé les gens. comparer aux RSP, les éléments n’ont pas tiré sur la population, ni les pillé ou violé... vous voyez que ce n’est pas la même chose. si vous vouliez en son temps libérer le Burkina, vous deviez marcher aller à Kosiam ou à l’Assemblée nationale comme NOUS l’avons fait. je pense pense que vous deviez chercher à vous réconcilier avec vos victimes. allez les voir et demandez les PARDON (si possible les dédommager) après le pardon, vos victimes auront pitié de vous et vont plaider pour qu’on vous insère dans l’armée.
    Je suis de tout cœur avec vous. Que le tout puissant dans sa bonté touche les membres de la transition afin qu’on vous reprenne. Amen.
    Bon courage à vous.

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2015 à 11:10
    En réponse à : Militaires, policiers et gendarmes radiés de 2011 : Ils exhortent les autorités de la transition à les réintégrer

    Chers ami(e)s, demander seulement pardon au peuple et négocier votre retour dans l’ armée. Sinon rien d’autre ne peux vous aider a y revenir. On sait comment vous vous êtes comporter et les morts et violences que vous avez causé ne disparaîtont a jamais. Donc Ball à terre. Soyez simple et modeste et prier pour que les familles des victimes acceptent votre retour sinon rien d’autre que vous entreprendraient ne peut vous y conduire.pensez ceci si vous y retourner : c’est pour le paysan, la paysanne, le commerçant, l’enfant, l’ élève que vous êtes là. Votre ténue, votre arme, votre salaire vous sont servis par et pour aider ces derniers. Donc même quand ces derniers sont dans l’ illégalité prenez le temps de les faire comprendre pourquoi vous agissez comme ci ou comme ça. Ne les brutaliser surtout pas. Respecter et l’on vous respectera. Je prie pour que vous soyez réintégrer. Bonne chance

    Répondre à ce message

  • Le 9 novembre 2015 à 13:44, par Danton
    En réponse à : C’est pas ici !

    La cour martiale est ce qui devrait vous être servi. Pour que justice soit faite, comme vous le réclamez, je propose que l’on identifie les éléments du RSP qui ont aussi participé à la mutinerie et que la même sanction leur soit infligée. L’armée n’est pas un champ de mais d’où on peut sortir et revenir à sa guise. Soyons sérieux. Vive le Burkina Faso ! Danton.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés