Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

mardi 20 octobre 2015 à 22h26min

Dans la matinée du mardi 20 octobre 2015, la direction de l’institut 2iE était face aux hommes de médias, au sein dudit établissement. Les échanges ont porté sur la situation délétère qui prévaut dans cette école de grande renommée depuis 2013.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

Pour rappel après la 1ère crise qui a conduit au départ de l’ancien directeur général en novembre 2013, les destinées de l’institution ont été confiées à Hama Amadou Maïga par le conseil d’administration. En six mois, a-t-il expliqué, l’équipe entrante a fait l’évaluation de 2iE sur le plan financier, de la gestion des ressources humaines, académique et de recherches. Egalement, une feuille de route a été présentée au Conseil d’administration.

Ce travail savamment accompli, a permis à la direction d’engranger d’excellents résultats, s’est réjoui le DG, « le déficit de 1 milliard 300 millions en 2013 est passé à 67 millions de FCFA en 2014. Aussi, nous avons réussi tous les défis académiques notamment les accréditations au niveau africain qu’international ».

La goute d’eau qui a fait déborder le vase aujourd’hui dans cet établissement serait qu’un certain nombre de collaborateurs n’étaient pas en adéquation avec les statuts, le règlement intérieur et voir même les intérêts de l’institution. « Nous avons rappelé ces personnes à l’ordre mais elles n’ont rien trouvé de mieux que d’organiser, avec l’appui des étudiants en situation d’échec et de Alexandre Somé, des mouvements de grève » a déploré M. Maïga. Toutefois, a-t-il rassuré, « la rentrée 2015-2016, se passe très bien. Le sit-in de la semaine dernière n’a nullement pas impacté nos activités et encore moins leur grève de 72 heures ».

Le DRH donne sa version des faits

Alors que les protestataires parlent de licenciements abusifs, le directeur des Ressources humaines Noufou Sanogo, lui a expliqué que le délégué du personnel, Fréderic Traoré et Da Silveira ont été remercié pour des fautes lourdes.

Le premier, le délégué du personnel, est accusé d’avoir autorisé le passage des étudiants, qui n’avaient pas validé leur unité d’enseignement, en classe supérieure. « Nous lui avons fait une mise en demeure pour qu’il arrête de ternir l’image de l’école, il ne l’a pas fait. On lui a donné une demande d’explication par rapport au système de passage, et pour réponse, il a adressé des injures à son supérieur hiérarchique », a dit M. Sanogo. De cet état de fait, des démarches ont été entreprises par la direction pour parvenir à bout de cette affaire. « Nous avons alors demandé l’autorisation à l’inspection du travail pour son licenciement. Quinze jours après, elle nous a répondu en disant qu’elle n’était pas favorable. Mais dans sa réponse elle disait : Vu au regard de la réponse de l’intéressé, effectivement ça ne permet pas la poursuite des relations professionnelles de façon saine. Sur la base des injures, nous l’avons licencié pour insubordination ».

Le second, Da Silveira, enseignant, est accusé d’avoir délivré des procès verbaux de notes falsifiées à des étudiants et cela à neuf reprises, quant au troisième Mounirou Lawani, il lui est reproché de n’avoir pas déposé son épreuve de rattrapage avant d’aller en vacances.
« Nous ne pouvons pas continuer à travailler avec des gens inconscients. Si réellement le licenciement est abusif qu’ils suivent les procédures normales parce que les sit-in et grèves, ne pourront pas résoudre leur problème » a grogné le DRH, avant de rejeter l’accusation selon laquelle, la direction est hostile aux syndicats. « Pour qu’un syndicat vienne dans une entreprise, c’est l’employeur qui l’introduit dans l’entreprise à travers les délégués du personnel. Et c’est ce que nous nous avons fait en 2014, en invitant les 6 centrales syndicales à participer aux élections des délégués du personnel ».

A l’accusation faite par la F-SYNTER selon laquelle dix contrats à durée déterminée ont été rompus, M. Sanogo rétorquera, « la direction n’a jamais résilié un CDD car la personne est embauchée pour un travail bien précis. A la fin du contrat on n’est pas obligé de reconduire le contrat d’autant plus que ce pour quoi ils ont été recrutés est fini ».

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 20 octobre 2015 à 23:50, par haaaa vérité
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Héhé, héhé. Je ne savais pas que des grandes personnes de cette ages peuvent tenir ce genre de propos. On dit que l’école va mal et vous passer votre temps à nous parler des dettes, vous n’êtes pas les seules à avoir des dettes, que faite vous pour résoudre le problèmes des étudiants ; que faite vous pour rehausser concrètement le niveau de l’éducation. au lieu de vous attarder sur des futilités, qu’avez vous apporter de nouveaux dans l’école n’est ce pas sous votre règne que les étudiants sont allés en grèves, les accréditations vous ne nous apprenez rien du tout à ce qu’on sache c’est plutôt l’œuvre de l’ancien DG, mais pas de vous. vous n’avez fait que renouveler ce qui existait. alors soyez claire qu’avez vous apportez de nouveau pour l’école c’est tout simple comme question ?
    certains professeurs vont en grèves d’autres non et vous insinuez que les cours se déroulent normalement. et à leurs heures habituelles qui les occupent. faites partons jouer ballon à terre et les choses vont rentrer dans l’ordre au lieu de passer votre temps à pomper l’air au gens. ce sont de gros sacrifices que les gens font pour pouvoir envoyer les enfants dans votre école. reconnaitre ses erreurs n’est pas une faiblesse.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 00:07, par Boribana
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Pourquoi le DG n’explique pas pourquoi depuis son arrivée, il y a plusieurs démissions de 2iE, environ une trentaine ? Le reste des licenciements pourquoi il n’en fait pas cas dans son intervention. Le DG a des problème avec son personnel, les parents d’étudiants et les délégués. Peut on encore lui faire confiance ?

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 07:37, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Je suis d’avis qu’il faut sanctionner les indélicats mais certains licenciements s’expliquent mal. Le droit du travail exige d’abord une demande d’explication, ensuite une mise à pied et enfin une séparation. Si nous sommes en face de toutes ces difficultés aujourd’hui la responsabilité revient en grande partie à la direction qui n’a pas procédé aux évaluations annuelles du personnel. Cela aurait permis aux intéressés de corriger le tir et dans le cas contraire de prendre la porte à la prochaine évaluation. D’autre part, la Direction s’est permise de renvoyer certains étudiants parce que leurs parents font partie de l’association des parents. Cela n’est pas normal car si l’enfant n’a pas de notes insuffisantes on ne peut l’exclure parce que son père est "rouge" ou "vert".
    Dans tous les cas, cette direction là mérite d’être dégommée car depuis son installation elle ne fait que créer des situations frustrantes pour le personnel et les étudiants. Dans la mesure où elle est dans l’incapacité de comprendre les évolutions et psychologiques des étudiants et du personnel, il y a lieu que le Gouvernement du BF qui abrite le siège de cette école prenne la responsabilité de la rappeler à l’ordre ou de leur demander d’aller se faire voir ailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 07:53
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Il y a les courriers pour confirmer que le DG n’est pas favorable à ce que le syndicat soit dans cet institut. Vraiment, qu’un journal d’investigation sortent les preuves pour que chacun se fasse sa propre opinion de cette crise.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:13, par Le malien boulanger
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Que Monsieur Maiga nous dise comment il a resorbé le problème 1 millard 237 millions en moins d’une année ?
    Voici uné ecole qui a une masse salariale annuelle de plus de 2.5 milliards avec des charges avoisinant le millard. Avec des frais de scolarités unique ressource de l’école inférieur à 2 milliards. SVP expliquer moi qu’est ce qui ne va pas ?
    Soit le montant du deficite avait été gonflé à dessein et sont fausses.
    Ou encore il a pris un credit pour payer un credit, ce qui revient à deplacer le problème.
    Je sais de source sur que l’école a pris un credit avec le FMI et ce n’est pas Harouna Karambiri qui dira le contraire lui qui a été gracement remercier par l’hadji (DG) comme certain l’appel affectueusement.
    Je demande particulièrement à l’état Burkinabè d’avoir un regard sur le 2iE car le quatuor : Malien (DG), Ivoirien (SG) et Nigeriens ( Directeur de la recherche, conseiller) veulent couler l’école.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 08:20, par Mme la délégué chargée de la defense de la direction du 2iE : F.Z
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    F. Z c’est vrai que tu as été promue depuis l’arrivé de Maiga à la direction de l’école avec une augmentation de salaire insolente, mais de grâce arrête de precher dans le faux. Un delegué du personnel est la pour defendre les intérêt du personnel et non pour justifier ou defendre les excès de la direction.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:39
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Bien dit DG et DRH ! Il faut virer ces incompétents qui rabaissent le niveau de nos universités et grandes écoles. Nos enfants méritent mieux car le devenir de la nation africaine en dépend !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:42, par ulrich04
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Mr le DRH, l’autorisation de licencier le délégué du persl étant refusée, vous avez l’obligation de le réintégrer. Vous pouvez, le cas échéant saisir le ministre du travail pour voir annuler la décision de l’Inspection du travail. En d’autres termes, le licenciement du délegué du personnel est illégal......................................

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 10:51
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Avec un peu de notions en droit et d’intelligence, on doit savoir que CDD = Contrat à Durée Déterminée. Vraiment, ces syndicalistes doivent retourner sur les bancs !

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 15:02, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    - Monsieur HAMA AMADOU MAIGA, DG de 2iE, un grand sait s’excuser s’il a fauté ! Moi YAMYÉLÉ je vous demande pardon de m’en être pris à vous ! je vous demende de m’excuser pour mes propos peu respectueux envers vous.

    En effet je viens de lire votre interview dans LE journal LE PAYS de ce 21/10/2015. Si c’est ainis, vraiment il faut sévir Mr. le DG quitte à rester au 2iE avec pour personnel votre seule secrétaire ! Ne tolérez pas la pagaille et utiliser le Tribunal s’il le faut ! Il fallait déposer une plainte contre les tricheurs tel que celui qui percevait 2 salaires !

    - Pardon Mr le DG de 2iE.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 16:42, par L’intègre
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Kôrô Yamyélé, avec tout le respect que je vous dois, ne tirez pas des conclusions hâtives. M. MAIGA ne peut pas aller en justice avec ses nouvelles trouvailles. Son dossier sera vide. Au contraire lui-même répondra de certaines allégations. Il n’a plus d’arguments et il ressort des dossiers archivés. Le personnel qui est sorti veut travailler en toute quiétude. Que des mensonges ne soient plus inventés pour licencier un travailleur parce qu’il n’éprouve pas les mêmes points de vu que la direction. Je vous invite à demander un stage à M. MAIGA à 2ie et vous allez tout comprendre. Cependant, si vous faites la part des choses, vous vous rendriez compte que M. MAIGA est sur plusieurs fronts donc plus de cohérence dans ces propos. Il y a un adage qui dit « le mensonge prend l’ascenseur et la vérité l’escalier, mais elle finit toujours par arriver ». L’avenir nous en dira davantage

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 18:28, par Le rejet
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Nous demandons aux journaux d’investigation comme l’Evènement et le Reporter de faire un travail sur 2ie pour faire connaître la vérité. C’est un cri de cœur chers journalistes, faites ce travail pour faire sortir la vérité. M. MAIGA et ses partisans connaissent la vérité mais cherchent à tout prix à l’étouffer en inventant des mensonges.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 20:13, par L’éclaireur
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    La cause défendue par les travailleurs est noble. Il n’est pas normal qu’on licencie une personne sans avoir épuisé tous les recours en interne. Les procédures sont faites pour être appliquées. Ce qui est écœurant c’est que d’autres enseignants acceptent de venir faire cours parce que le titulaire du cours est en grève pour réclamer un peu de justice. Ça n’arrive pas qu’aux autres. M. OUEDRAOGO Sambo, informe l’opinion pourquoi tu as quitté le 2ie et c’est toi tu recrutes des vacataires de remplacement. C’est un changement qui est demandé ici, rien de plus.

    Vous convenez avec moi que le système qui perdure a beaucoup d’inconvénients c’est que le personnel le 2ie vit aujourd’hui.

    L’accord de siège qui est brandi à tous les coups doit autoriser le pays hôte à réagir si les droits des travailleurs sont bafoués. C’est le cas au 2ie. M. MAIGA et ses partisans utilisent l’accord de siège quand ça les arrange. Autorités du Burkina Faso, réagissez sinon il sera trop tard pour cette institution. Je sais de quoi je parle

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 21:45
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Kôrô Yamyele est devenu un salaud. combien de fois on va te dire de ne pas croire aux propos de Maiga. Et tu continues à tue tête. Renseigne toi bien avant de deverser ses balivernes. j’ai étudié au 2iE, je connais bien ce monsieur. Surtout Kouamé l’actuel SG qui regarde dans les nuages avec ses yeux déviants.

    Répondre à ce message

  • Le 21 octobre 2015 à 21:50, par Machavel
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Une institution qui se dit compétente qui n’est pas à mesure de Payer les femmes en charges de la propreté de l’école. purrrrrrrrrrrrrrr !
    Yamyélé il ne faut pas sauter pieds joints dans un débat dont on ne connais les tenant et les aboutissants.

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 10:45, par freiniche
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    J’ai eu mal au cœur quand je me suis rendu compte les personnes qui sont des exemples pour moi se fourvoient dans le mensonge et la diffamation. Quel souvenir pensent-ils laisser à leurs enfants.
    L’homme est – il le reflet de ce qu’il a. Nous ne nous souviendrons pas d’eux pour ce qu’ils ont possédé ; nous nous souviendrons de leur malhonnêteté de leurs actes et que pour des intérêts égoïstes ils se sont dévoyés. Voici des gens qui sont de véritables tombeaux blanchis. Leurs œuvres sont comme des œufs de serpent à peine éclos qu’il en sort la mort pour qui s’en approche trop.
    Ce sont les mêmes qui critiquent les présidents et leurs gouvernements alors qu’eux même font pire.
    - Que le ce DRH à 2ie qui clame n’être pas là pour défendre les travailleurs. C’est la preuve qu’il est incompétent. Pire, il tient des propos mensongers pour couvrir sa médiocrité comme ceux de son espèce

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 11:32, par Polo
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Vous avez laissé caca pour aller dans l’anus !!!

    Répondre à ce message

  • Le 22 octobre 2015 à 23:35, par biiga
    En réponse à : Crise à 2iE : « Le travail va bon train dans notre établissement », dixit Hama Amadou Maïga

    Koro yamyelè, je lis souvent vos écrits sur ce site. Vous êtes Burkinabè, donc intègre, ne faites de conclusion hâtives par rapport aux propos du DG de 2iE. Si vous etes à Ouaga, faites à tour dans les locaux de 2iE. en juillet le DG de 2iE n’avait pas dit que Mr traoré a modifié les notes, et voilà en octobre il change l’accusation.
    j’ai entendu le DG dire le dernier licencié a été rappeller verbalement. il a avancé un certain nombre de choses, pour un DG, c’est extrêmement grave, il n’a pas de preuve. attention les sanctions peuvent retomber sur lui même.
    Une fois de plus Koro yamyelè, je vous suggère de faires des investigations sur institution et vous serez surpris. Actuel DG a fait 9 ans comme DG adjoint et avant cela il était pendant 10 ans directeur de là recherche. Si une partie du personne s’est soulevée, il doit y avoir une raison valable. avant de finir, j’allais oublier de préciser le vendredi 16 octobre vers 10h, je suis passé par curiosité devant l’institution, je ai vu de mes propos yeux un attroupement de plus 50 personnes.
    je souhaite que cette crise prenne fin.
    merci

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés