Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

vendredi 16 octobre 2015 à 23h21min

L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) traverse depuis ce mercredi 14 octobre une nouvelle zone de turbulence, avec le bras de fer engagé entre une partie du personnel et le directeur général, Amadou Hama Maïga, accusé de licenciements abusifs. Jusqu’au moment où nous tracions ces lignes, le bras de fer persistait avec l’annonce d’une grève à partir de lundi 19 octobre, pendant que la direction générale entend tenir ce vendredi 16 octobre la rentrée académique.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

L’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de l’Environnement (2iE) a renoué ce mercredi 14 octobre 2015 avec les tensions. En effet, une partie du personnel de l’institut a entamé un mouvement pour protester, disent-ils, contre les licenciements du directeur général et exiger de celui-ci dans leur plate-forme revendicative la prise de certain nombre de mesures. Cette partie du personnel exigent notamment du directeur général et de son équipe les mesures suivantes :
- lever immédiatement toutes les mesures de licenciements prises à l’encontre des membres du personnel et de les réintégrer sans condition ;
- rendre fonctionnel toutes les instances de discipline pour le personnel et les étudiants prévues dans les textes de 2IE ;
- travailler à faciliter les inscriptions des étudiants boursiers des Etats et à recouvrer les arriérés des frais de scolarité ;
- mettre fin immédiatement aux mesures d’intimidation à l’encontre du personnel ;
- mettre fin immédiatement aux agissements du « Collectif sauvons 2IE ».
Si le DG Amadou Hama Maïga a reçu les revendications de personnel, estimé à une quinzaine d’enseignants chercheurs de diverses nationalités ; il a en revanche refusé de recevoir les porteurs de la plate-forme. De même, il n’a pas respecté à l’ultimatum qui lui a été adressé, puisqu’il avait jusqu’à 15 h GMT hier 14 octobre pour donner suite aux revendications, faute de quoi ils le tiendraient pour responsable de ce qui adviendrait ». Il faut signaler que des éléments de la Compagnie Républicaine de Sécurité (CRS) étaient postés toute la journée de mercredi à quelques dizaines de mètres de l’entrée de de 2IE. Et les délégués du personnel ont dû négocier avec certains d’entre eux pour faire parvenir leur plate-forme revendicative à la direction générale.

« Trop, c’est trop »

A entendre les auteurs du mouvement, ‘’trop, c’est trop’’, comme on dit trivialement chez nous. En d’autres termes, le directeur exagère dans sa façon de gérer l’Institut. « Il y a un problème de management. Il ne communique pas. En moins de deux ans, 2IE a déjà perdu une cinquantaine de travailleurs. Certains ont été licenciés, d’autres ont vu leurs contrats prendre fin du fait du directeur général », explique le délégué du personnel, Docteur Abdou Lawane.
« Depuis qu’il est, on ne fait que passer de crise en crise. On ne sait ce qu’il cherche. On est fatigué », renchérira une enseignante-chercheure qui prend également part au mouvement.
« Et notre souhait, c’est que cette crise se résolve le plus rapidement pour que nous puissions reprendre le travail », indique le délégué du personnel Philippe Zongo.

« Rien de tout ça »

Le directeur général de 2IE, qui a rencontré la presse dans l’après-midi de ce 14 octobre pour donner sa version des faits, rejette en bloc les accusations de licenciements abusifs. « Rien de tout ça », peut- on retenir de sa défense. Il reconnaît seulement avoir licencié seulement trois salariés pour fautes professionnelles lourdes. Et cela conformément aux dispositions du travail. Amadou Hama Maïga justifie ces décisions par le fait que les travailleurs concernés par le licenciement posaient des actes qui allaient à l’encontre du système d’enseignement de l’Institut.
« Si on a un label de centre d’excellence, c’est parce qu’il y a une rigueur qu’il faut absolument respecter ».
Comme motifs de ces trois licenciements, il a parlé de falsification à plusieurs reprises de notes des étudiants pour les deux premiers, de refus délibéré d’administrer des examens de rattrapage pour le troisième.
Le DG semble être surpris par le contenu des revendications car, il assure être déjà dans cette dynamique. Sa mission depuis son accession à la tête de l’institut en novembre 2013 –d’abord comme intérimaire et ensuite comme DG plein depuis le 10 juin 20146-, c’est justement de mettre de l’ordre dans la maison, de faire fonctionner correctement l’institut.
« Je ne vois pas ce que je dois répondre de leurs revendications. La plupart, ce sont des choses qu’ils ont sorti aujourd’hui parce que je leur ai rappelé les dispositifs de l’accord de siège. C’est dans ça qu’ils disent que je fais des intimidations ».

Les uns pour la rentrée académique, les autres pour la grève

Pour le directeur général, il n’y a pas lieu de s’inquiéter pour ce qui se passe en ce moment à 2IE. Et de rassurer les parents d’étudiants en ces termes : « Les étudiants ne sont absolument pas avec eux. Les étudiants veulent continuer à faire leurs études. Je les ai rassurés aujourd’hui. La grande majorité des enseignants font leurs cours. Nous allons même faire la rentrée solennelle de l’année académique dans l’après-midi du vendredi 16 octobre à Kamboinsé ».
Les enseignants-chercheurs engagés dans le mouvement de protestation ont décidé de mettre à exécution leur menace.
Ils iront en grève à partir de lundi 19 octobre 2015 sous la bannière de la Fédération des Syndicats Nationaux des Travailleurs de l’Education et de la Recherche (F-SYNTER).
Même si leur nombre reste minoritaire, les manifestants pensent avoir la majorité des travailleurs avec eux et ne désespèrent pas de les rallier à leur cause.
« Nos rangs n’ont pas encore grossi mais nous savons que le cœur de la majorité des travailleurs est avec nous. Beaucoup ont peur de s’afficher mais ils sont avec nous », a confié Philippe Zongo.

Grégoire B. Bazié
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 15 octobre 2015 à 18:56, par Le transitaire
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Si les trois motifs de licenciement sont exacts, allons seulement. Il faut que la discipline règne dans cet établissement. Je vous assure que j’ai obtenu une inscription en MSO au 2IE mais j’ai dû jeter l’éponge lorsque j’ai appris que la qualité de l’enseignement avait pris un coup du fait des pratiques de fraudes et même de faux diplômes semble-t-il. Je ne voulais vraiment pas avoir un diplôme qui sera nargué plus tard. Franchement j’étais deçu. Il faut qu’on travail à redorer le blason de cet institut régional qui fait notre fierté et que malheureusement certains veulent saboter.
    Si ce sont des licenciements abusifs aussi, il y a les tribunaux et les licenciés peuvent compter sur le dévouement de l’inspection du travail pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 18:57, par Le transitaire
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Si les trois motifs de licenciement sont exacts, allons seulement. Il faut que la discipline règne dans cet établissement. Je vous assure que j’ai obtenu une inscription en MSO au 2IE mais j’ai dû jeter l’éponge lorsque j’ai appris que la qualité de l’enseignement avait pris un coup du fait des pratiques de fraudes et même de faux diplômes semble-t-il. Je ne voulais vraiment pas avoir un diplôme qui sera nargué plus tard. Franchement j’étais deçu. Il faut qu’on travail à redorer le blason de cet institut régional qui fait notre fierté et que malheureusement certains veulent saboter.
    Si ce sont des licenciements abusifs aussi, il y a les tribunaux et les licenciés peuvent compter sur le dévouement de l’inspection du travail pour ça.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 19:02, par soyons juste
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    J’étais sure qu’avec le départ de l’ancien DG il y aura des problèmes avec le temps. On ne peut pas diriger une institution renommée comme 2IE avec des sentiments. C’est au travailleurs et aux étudiants de s’adapter aux contraintes de 2IE et non le contraire par ce que l’institution est soumise aussi a des contraintes académiques et financières. Il ne faut qu’on se voile la face, pour former de "vrais ingénieurs" il faut la rigueur point barre. C’est le laxisme et le laisser aller qui ont dilués toutes les grandes écoles en Afrique.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 19:53, par Yao Alain depuis Abidjan
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Je suis encore surpris des tensions à 2IE. Il ya un véritable malaise et si rien n’est fait l’Institut va disparaître. Ah l’EIER ! L’Institut occupe les locaux de le célèbre EIER mais n’a rien de commun. L’EIER c’était l’excellence pour y entrer et pour le contenu des cours. Les anciens de l’EIER son fiers. Aujourd-hui, 2IE court après l’argent. Effectifs pléthoriques comme dans une université, pas de TD pour les étudiants. Niveau bas des étudiants. Il suffit d’avoir les moyens pour inscrire son enfant à 2IE.
    Il faut revoir tout le fonctionnement de 2IE car les crises sont récurrentes et cela n’est pas fortuit.
    Le DG doit se remettre en cause car s’il ya crise c’est que quelque chose cloche.
    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 20:10
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Des gens s’assoient dans leur maison et n’ayant aucune connaissance du 2iE et prendre la parôle de ce DG comme verset de la Bible.Je suis Etudiant au 2iE, le DG est un grand menteur. Si le faso.net veut la vérité qu’il fasse une enquête sur la vie au 2IE. vous allez tomber à la renverse Etudiant n°1 et n°2.

    Répondre à ce message

  • Le 15 octobre 2015 à 21:23, par la bâtardise ne gagnera pas
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Ce DG est un véritable hors-la-loi. Il a licencié les trois enseignants à cause de leur appartenance syndical. Le mardi 13 à 18h30 j’ai assisté à une scène rocambolesque à l’entrée ds 2ie. Les membres du bureau national F-SYNTER ont été interdit d’accès à l’AG des enseignants. C’est le protocole M. BADO qui l’a signifié verbalement arguant avoir reçu l’ordre de ne laisser entrer le bureau syndical car il sont étranger au service. Les syndicalistes ont tenté en vain d’avoir une preuve écrit de l’interdiction. L’ AG est publique et les memb re du bureau national ont été invités par les délégués syndicaux des 2ie élus sous la bannière de la F-SYNTER. Les raisons d fautes professionnelles sont du purs mensonges

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 02:22, par levigilent
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Nous devons renationaliser cet établissement. Point

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 07:27, par bayulu
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    On refuse la rigueur du travail pour se specialiser dans les revendications. Je regrette Thomas Sankara aujourd’hui parce que de plus en plus on n’aime plus faire des efforts. Les gens oublie que 2ie doit sa renommée au travail et a la rigueur. C’est pratiquement la même réalité dans la société burkinabè où on a tué Sankara en enterrant en même temps l’avenir de ce pays.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 07:31, par dambol
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    C’est dommage ! Le syndicalisme ce n’est pas de la pagaille. J’ai honte d’apprendre qu’à ce niveau d’études on se déchaine sans user de toutes les voies de recours et mêmes pour des causes peu orthodoxes. Pourquoi nos enseignants sont-ils devenus égoïstes au point de soutenir la médiocrité.? J’ai honte d’apprendre que des professeurs falsifient des notes pour permettre à des étudiants de passer en classe supérieure. Et pour ces étudiants venus de toute part avec un niveau lamentable quelquefois inférieur au niveau de la classe de troisième qui croient tout gagner avec de l’argent. De mon point de vue 2IE doit revoir les critères de sélection malgré les difficultés financières.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 07:32, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    - Quand les africains gèrent quelque chose, c’est toujours ainsi. Ils mêlent leurs propres sentiments, aigreurs et hypocrisies aux affaires !

    Voilà que le 2iE est entrain de devenir une poubelle comme l’U.O. !! Si au Burkina on est incapable de faire régner l’ordre dans cet établissement, autant le transférer par exemple en Côte-d’Ivoire ! Il n’y a pas de honte à reconnaitre qu’on est incapable !! Et les parents d’étudiants doivent se liguer et convoquer devant les tribuanux le staff actuel du 2iE.

    - Depuis que le blanc de Paul GINIES est parti, poussé à sortir par des gens hypocrites et malhonnêtes, le 2iE n’a jamais eu la paix ! On l’a accusé de tous les péchés d’Israel et voilà qu’après lui, c’est devenu pire ! Et avec des bêtises pareilles, on passe le temps à critiquer et insulter les blancs ! Ainsi ont les nègres !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 07:53, par Le professeur
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Falsification de notes pour fabriquer quel type d’ingénieur en Afrique, je suis désolé mais si cela est avéré ces professeurs devraient poursuivis même en justice et dédommager les 2IE, car ils ont souillé son image. A voir de près ce sont certainement des enseignants qui sont passés par ces méthodes pour réussir et ils veulent les implémenter chez leurs étudiants aussi bien aux 2IE mais dans d’autres instituts où ils enseignent. C’est une évidence. Pauvre Afrique, au moment où nous célébrons la mémoire d’un de tes dignes fils "Thomas SANKARA", certains de tes fils prennent la courte échelle pour parvenir au "sommet". Pire ils veulent toujours être commandés les néocolonialistes après un démi siècle d’indépendance.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 08:04
    En réponse à : n à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Il faut le dire l’institut ne fait que régresser depuis une dizaine d’années. Le personnel et le corps enseignant ne sont pas au niveau en réalité. En plus il y a trop de fraudes. Monsieur Ginès a introduit un virus dans la maison avec un comportement discriminatoire. Quel niveau a le DG selon la norme CAMES pour diriger 2IE ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 08:08, par SORE Idrissa
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Vous commencez à nous fatiguer. Savez vous seulement combien de misères ça coûte a un parent de mettre son enfant a 2ie ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 08:52
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Moi je pense que si tous les acteurs qui contribuent au fonctionnement de 2IE ne revoient pas sérieusement le cas de cette institution, elle va mourir parceque, chaque année il ya du bruit labas. Vraiment que chacun fasse pardon pour le bien de cette institution qui honore le Burkina. On a pas besoin des ces manifestations à répétion.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 08:52, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    - Les travailleurs de 2iE n’ont qu’à s’en prendre à eux-mêmes !!! Quand le même AMADOU HAMA MAIGA les manipulait pour faire partir le brave PAUL GINIES afin de le remplacer, ils avaient fait son jeu non ? Voilà qu’il se retourne contre eux maintenant !!! Pour ceux qui ne le savent pas, quand Mr. PAUL GINIES était le DG du 2iE, justement ce type de AMADOU HAMA MAIGA était son adjoint et mourrait d’envie de remplacer PAUL GINIES.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 09:09, par Soyons sérieux
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Du Courage DG. La rigueur doit s’appliquer aux enseignants voyous prêts à tout pour ternir l’image de cette grande institution qui fait la fierté du Burkina Faso pays des hommes intègres !!!!! et de l’Afrique. Etant un ancien étudiant de 2iE, je connais la valeur de cette institution et la qualité de la formation. L’excellence a un prix : la rigueur, la discipline et le travail !!!! oui DG je suis d’accord avec vous pour travailler à hisser le 2iE au rang des prestigieuses institutions du monde. Je condamne énergiquement ces agissements des délégués et des enseignants qui falsifient les notes pour le sexe, et l’argent. Il ne faut pas fléchir.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 09:32, par L’Oeil du peuple
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Je voudrais que le DG de l’institut 2IE m’explique pourquoi cette perte de notoriété de cette école en si peut de temps depuis le départ de l’ancien. Un institut qui faisait la fierté du BURKINA et de la sous-région. Depuis qu’elle a été privatisée cette école, rien ne va .La qualité de l’enseignement a pris un sérieux coup. Il faut que les Etats membres s’investissent à redorer le blason de cet institut, sinon il court vers sa fermeture. Il faut à tout pris la rigueur à tout point de vue. Que le DG me dise réellement ce qui ne va pas.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 10:19
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    A l’internaute 1 et 2, archi faux : une chose est de bénéficier d’une inscription, une autre chose est de pouvoir tenir le coup (finance, le rythme des études et intellectuel).
    D’autres personnes travaillent dans des organisations internationales avec ce parchemin. Il faut dire que tu es limité, soit tu es pauvre ou bien tu crains ne pouvoir pas tenir le rythme, on se connait.Sans quoi même au CEP, on rencontre ses genres de choses.
    Ne doit décourage pas les ambitieux.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 11:32, par Fook
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Ce DG est un manipulateur. Il est très carrent en management. Il a eu des problèmes avec les étudiants avec les parents d’étudiants et avec le personnel. Ce DG a corrompu deux délégués qui se sont retirés de la lutte des travailleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 11:38, par Noufou DARANKOUM
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Je pense que 2iE est pourrie jusqu’à la moelle et a véritablement besoin de soins d’urgences.
    2iE est actuellement un exemple de corruption et de la médiocrité.
    j’en appelle aux chefs d’états des pays membres et à la Fondation 2iE ; il faut prendre des mesures rigoureuses et trouver une équipe dirigeante intègre pour soigner l’abcès. Le directeur sortant Daniel Gineste à mit l’institut à genou et les dégâts qu’il causé ont été négligés.
    Cette institut faisait la fierté de notre pays et de notre continent ; s’il vous plait ne la détruisez pas au profit d’intérêts égoïstes.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 11:42, par Mass
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Je ne crois pas au propos du DG, il a usurper son titre de professeur. C’est un professeur maison. Si il arrive à usurper c’est que les motifs qu’il avance peuvent être faux. vigilence !

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 12:11, par WINZIN
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    "Il n’ y a pas de fumée sans feu" nous rappelle un célèbre adage. Il est quand même assez troublant de constater que depuis quelques mois le DG de 2iE est sur le banc des accusés. Dans le camp des plaignants se sont succédé les étudiants, les parents d’élèves et maintenant le personnel. En guise de réponse, ledit DG a toujours clamé son innocence et rejeté la faute sur des présumés individus dont le fer de lance est la médiocrité, et ayant pour dessein d’entraver sont projet de redorer le blason de l’institution ! J’en suis hilare...Quand on sait que les nombreux licenciements orchestrés par le DG concernent des personnes pétries d’expérience et réputées pour leurs compétences, on en vient à se poser de véritables questions sur les motivations de cet individu qui a réussi les exploits de mépriser les autorités de ce pays, d’envoyer balader l’inspection du travail, d’interdire toute affiliation à une organisation de défense des droits des employés, et de rester à la tête d’ une aussi prestigieuse institution que 2iE malgré le foisonnement des nombreuses récriminations contre sa personne. Si l’on s’en tient aux allégations de M. MAIGA, les manifestants ne représentent qu’une poignée d’individus. Il faudrait vraiment être atteint de cécité, ou alors avoir une carence en arithmétique pour ne pas s’apercevoir qu’en moyenne 70 personnes sont attroupées depuis 3 jours devant l’entrée principale de 2iE. Par ailleurs, M. MAIGA allègue que "la grande majorité des enseignants fait cours". Quel mensonge !! Quoi qu’il en soit, la vérité finit toujours par triompher. Ce n’est pas Blaise Compaore ou encore le feu Mobutu qui diront le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 12:16, par WINZIN
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    "Il n’ y a pas de fumée sans feu" nous rappelle un célèbre adage. Il est quand même assez troublant de constater que depuis quelques mois le DG de 2iE est sur le banc des accusés. Dans le camp des plaignants se sont succédé les étudiants, les parents d’élèves et maintenant le personnel. En guise de réponse, ledit DG a toujours clamé son innocence et rejeté la faute sur des présumés individus dont le fer de lance est la médiocrité, et ayant pour dessein d’entraver sont projet de redorer le blason de l’institution ! J’en suis hilare...Quand on sait que les nombreux licenciements orchestrés par le DG concernent des personnes pétries d’expérience et réputées pour leurs compétences, on en vient à se poser de véritables questions sur les motivations de cet individu qui a réussi les exploits de mépriser les autorités de ce pays, d’envoyer balader l’inspection du travail, d’interdire toute affiliation à une organisation de défense des droits des employés, et de rester à la tête d’ une aussi prestigieuse institution que 2iE malgré le foisonnement des nombreuses récriminations contre sa personne. Si l’on s’en tient aux allégations de M. MAIGA, les manifestants ne représentent qu’une poignée d’individus. Il faudrait vraiment être atteint de cécité, ou alors avoir une carence en arithmétique pour ne pas s’apercevoir qu’en moyenne 70 personnes sont attroupées depuis 3 jours devant l’entrée principale de 2iE. Par ailleurs, M. MAIGA allègue que "la grande majorité des enseignants fait cours". Quel mensonge !! Quoi qu’il en soit, la vérité finit toujours par triompher. Ce n’est pas Blaise Compaore ou encore le feu Mobutu qui diront le contraire.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 13:25, par fintchman
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    veuillez voir sur facebook.com luciusDeuxiecrisius

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 13:28, par fintchman
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Aaah kôrô Yamyélé. Il me semble que vous nous démontrez ici à quel point vous vous êtes dévoyé. Vous parlez de falsification de note pour le sexe et l’argent qu’en savez-vous réellement ? Seriez-vous, vous-même partisan de cette pratique ? On ne peut pas vous en vouloir car les gens comme vous, nous savons de quoi est ce qu’ils sont capable. Soit on couche avec le diable parce qu’on veut la paix ou on vend sa mère et ses enfants au profit de ses propres intérêts ; parce qu’on trouve que baisser sa culotte en public est insignifiant pour prouver sa détermination.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 13:44, par Dieu Merci
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Yaako Maïga DG de 2iE, nous te connaissons très bien, nous avons également que tu n’aimes pas les affaires louches. Tu es un homme intègre parce que tu es très rigoureux.Laisse cette minorité s’agiter dans sa propre boue.
    Nous avons honte de vos délégués et de leur syndicat. Arrêté de vous comporter comme des voyous ou des gamins et mettez vous au travail, car seul aussi le travail libère.
    Toutes les institutions du monde ont des problèmes mais nous ne les entendons pas et les voyons dans les médias comme vous le faites. Allez y voir ailleurs si réellement vous êtes bons !!!
    Bandes de voyons, 2iE n’est pas la seule école qui rencontre des difficultés.
    Arrêtez de souler les gens de vos idioties.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 14:05, par Rakiswendé
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Bravo à l’ntervenant 16 pour son griotisme. Ainsi, vous le conduisez tout droit vers son suicide.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 14:30, par fintchman
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Aaah kôrô Yamyélé. Il me semble que vous nous démontrez ici à quel point vous vous êtes dévoyé. Vous parlez de falsification de note pour le sexe et l’argent qu’en savez-vous réellement ? Seriez-vous, vous-même partisan de cette pratique ? On ne peut pas vous en vouloir car les gens comme vous, nous savons de quoi est ce qu’ils sont capable. Soit on couche avec le diable parce qu’on veut la paix ou on vend sa mère et ses enfants au profit de ses propres intérêts ; parce qu’on trouve que baisser sa culotte en public est insignifiant pour prouver sa détermination.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 14:43, par sid-gomder
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Du Courage DG. La rigueur doit s’appliquer aux enseignants voyous prêts à tout pour ternir l’image de cette grande institution qui fait la fierté du Burkina Faso pays des hommes intègres !!!!! et de l’Afrique. je suis du même avis que soyons sérieux. L’excellence a un prix : la rigueur, la discipline et le travail !!!! oui DG je suis d’accord avec vous pour travailler à hisser le 2iE au rang des prestigieuses institutions du monde. Je condamne énergiquement ces agissements des délégués et des enseignants qui falsifient les notes pour le sexe, et l’argent. Et je vous témoigne le cas d’une médecin qui travaille là bas, Lynda Sawadogo qui ne sait même pas gardé un secret professionnelle relevant de son travail et pourtant elle à été assermenté. DU n’importe quoi, qu’on les renvoie tous.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 14:46, par fintchman
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Aaah kôrô Yamyélé. Il me semble que vous nous démontrez ici à quel point vous vous êtes dévoyé. Vous parlez de falsification de note pour le sexe et l’argent qu’en savez-vous réellement ? Seriez-vous, vous-même partisan de cette pratique ? On ne peut pas vous en vouloir car les gens comme vous, nous savons de quoi est ce qu’ils sont capable. Soit on couche avec le diable parce qu’on veut la paix ou on vend sa mère et ses enfants au profit de ses propres intérêts ; parce qu’on trouve que baisser sa culotte en public est insignifiant pour prouver sa détermination.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 15:10, par LE FORGERON
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Bonjour,

    Je pense que le système LMD ne peut pas s’appliquer dans une grande école comme 2IE.
    Il faut revenir à l’ancien système. 2IE veut devenir une école commerciale.

    Cordialement,

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 16:34, par indiga
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    depuis que les enseignants affairistes ont pris le dessus, l’institution 2IE connaît de plus en plus des difficultés.

    tout a commencé par du favoritisme insensé de certains enseignants au droit de certains étudiants. Certains étudiants avaient d’avance les sujets d’examen ainsi que les corrigés avant l’examen. On assistait donc à deux groupes de notes (un groupe de notes relativement élevées et l’autre relativement bas) et certaines nationalités pourront affirmer si elles sont honnêtes. Tout cela pour des raisons totalement absurdes et ces carences accumulées durant la formation se traduit par une médiocrité couronnée par une arrogance sur le terrain. Les entreprises et bureaux d’études en soufrent.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 16:35
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Les syndicats commencent à nous fatiguef et pomper l air au Burkina et dans nos institutions. A croire que le syndicalisme signifie médiocrité ! ! J ai ma fille à 2ie et je ne vais jamais accepter que parqu un enseignant est syndiqué, qu il a le droit de falsifier des notes ! Il faut que le DG applique la loi et le règlement dans toute sa rigueur afin de garantir l excellence de l institut tant envié au niveau national, africain et international. J ai encore vu hier une pancarte d une nouvelle ecole qui essaie de copier 2ie.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 16:41, par lesaint
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    si les etudiants ne veulent pas bosser qu’on ferme 2IE point barre !!! les camerounais, gabonais, tchadiens et autres retourne chez eux sans nous faire chier ok ? c’est quoi ça ?

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 16:58, par Machavel
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Kôrô Yamyélé, Ton Paul Ginies que tu apprecie tant à chaque crise que connait 2iE, est le cerveaux du problème. Il est parti laissé un crédit de 4 milliards sur le dos de l’école. C’est lui qui a commencé les récrutements massifs sans évaluation de niveau. de 300 élèves ingénieurs et techniciens, la recherche efreiné des résultats financiers l’a amené à 2000 élèves ingénieurs. Comment la formation pourrait être de qualité.Au début tes analyses étaient objectives mais tu délire maintenant Kôrô. Rapproche toi des étudiants du 2iE et fait ta petite enquête.J’ai connu l’avant Paul Ginies en formation TS, avec Paul Ginies en formation d’ingénieur, et Après Paul Ginies (avec Maiga) en formation de spécialisation. je connais mieux la maison.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 17:25, par Mass
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Internaute 26, si tu vantes le DG Maïga pour sa rigeur tu te fous le doigt dans l’oeil. Maîga est très médiocre. Comment à 2iE, des gens comme Gnoumou qui ont falsifiez des notes, des gens comme Fanta Zeba standardiste peuvent avoir de la promotion. Le DRH est médiocre qu’il soit licencie sans connaître le peu qu’ila apris du droit

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 20:22, par mahamed
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Ah, un DG qui qualifie ses enseignants de tricheurs alors que lui même il triche. Allez voir la liste d’apputitude du Cames, nul part vous ne verrez amadou hama maiga professeur. Pourtant il il signe de façon sélective ses correspondances entant que professeur quand elles ne sont pas adressées au cames ou aux structures reconnues par le cames. Il a juste le doctorat et demander à voir sa thèse. C’est long TP.
    Il triche sur les publications, les stagiaires et doctorant écrivent , sa première condition avant publication de l’article est d’inscrire son nom parmi les 3 premier coauteurs sinon ta soutenance est remise en cause..
    voleur connaît voleur. Voleur pense que tout le monde est comme lui.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 20:53, par mahamed
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Maiga, tu était DGA de 2005-2013. Quelle sanction as tu donnée ton chef de scolarité de 2005, ton actuel chef de milice, quant il a vendu les sujet concours aux étudiants et falsifier les notes ? Une mise à pied. Quelle sanction as tu donnée à ton fils spirituel (aujourd’hui bombardé chef labo quand il a reçu l’organisation de ton coup d’état contre ginies) s’est déshabille en pleine séance de travail pour tenter de frapper un collègue français ? La sentence selon le code de travail est licenciement direct ?
    Quand tu remet 2 millions à ton chef de milice dans la caisse de 2ie, cela s’appelle corruption.

    Répondre à ce message

  • Le 16 octobre 2015 à 20:57, par MONGOMAWELE
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Je suis avec attention la situation à 2ie parce que j’y ai un filleul. L’erreur de M. Maiga est d’être sobre, surtout en parole, j’admire la retenue de ce Monsieur. Ce qu’il dit est la partie visible de l’iceberg à propos de ce groupuscule de "diplômés" incultes, spécialisés dans les insultes abjectes et immondes, indignes d’intellectuels.
    Tout se s’est à Ouaga. En réalité, leur mouvement actuel est le soubresaut d’un coup d’état manqué, ourdi par un individu en dehors de 2ie parce que le DG actuel a opposé un refus catégorique à sa véléité de soutirer des sous à l’institut, vu sa position, comme cela était de coutume au temps de Paul GINIES. Alors il a instrumentalisé les prétendus délégués du personnel pour accomplir sa sale besogne de vengeance. Ils ne disent pas la vérité à la structure syndicale qui les parraine et qui risque de faire baisser sa crédibilité dans cette affaire. C’est pourquoi, M Thiam, un des délégué du personnel s’évertue à dire à qui veut l’attendre qu’ils iront jusqu’au bout même si l’école va disparaître. C’est vraiment digne d’un intellectuel alors je lui propose, pour lui faciliter la tâche, au lieu de décréter 72 heures de grêves d’aller directement à la grêve illimitée. Ils pourront fièrement célébrer leur "victoire". Heureusement que les étudiants plus matures que les composants de ce groupuscule ont compris leur manège et ne se laissent plus téléguider.
    Et quand on parle de menaces proférés par le DG et le DRH, je dirai qu’ils sont des enfants de cœur devant ce groupuscule.
    Personne ne peut faire l’apologie du licenciement. Cependant, si une faute mérite licenciement, délégués du personnel ou pas, responsable syndical ou pas, il n’y a de sentiment. Si contestation il y a, des voies de recours sont toujours prévues par la LOI. L’incivisme et le vandalisme sont à proscrire.
    De plus, quand on dit qu’il faut inscrire tous les étudiants boursiers avant de procéder au recouvrement, c’est ignoré que certaines créances datent d’avant 2011 et que les nombreuses relances de la direction de 2ie sont restées sans suite. Et la somme due à cette institution s’évalue en Milliards. Avec quoi alors va-t-on désintéresser les travailleurs dont certains deviennent de plus en plus gourmands et honorer les factures ??? C’est la plus brillantes doléances, la plus brillante revendication du siècle.
    Quant à mettre fin aux activités du collectif "Sauvons 2iE", sachons que personne ne doit s’attribuer le monopôle de la liberté d’expression au détriment des autres. Sont ils des travailleurs de 2ie ou pas ???
    Je m’arrête ici pour le moment en disant que ce groupuscule est en réalité le R. S. P de 2iE !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 05:34, par tapseureula
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Nous commençons à être fatigué. pensez à nous, parents d’élèves qui nous endettons chaque année pour les études de nos enfants. Si le DG ne fait pas l’affaire, il y a tout de même un conseil d’administration qui peut l’enlever. où est le problème.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 08:02, par Sidpayétka
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    BONJOUR A TOUS !
    Pour avoir fait l’ETSHER et l’EIER aujourd’hui toutes les deux écoles fusionnées pour donner naissance a 2ie, je plaide pour que les deux parties s’asseyent autour d’une table pour discuter entre techniciens de haut vol. Ce problème fait la honte de ceux qui ont connu ces deux écoles au temps de leur gloire. Elles faisaient la fierté de l’Afrique toute entière et ses produits étaient prisés. C’est incompréhensible qu’un centre d’excellence de ce type décente aussi plus bas. Que le corps enseignant aide donc le Directeur Général que je connais aussi bien a redresser et gouverner la barque, notre seul patrimoine sincère et vital que nous a léguer le blanc pour notre développement. L’argent ne devrait en aucun cas servir de maître a un technicien féru et rompu dans ces convictions. Tous les pays développés au monde l’ont été grâce aux sacrifices de grands techniciens et de grands architectes morts du reste pauvres mais riches de leurs convictions Cas de Euclide, Pythagore ou de Thalès.Bonjour messieurs.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 08:08, par Un Passager
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    FINTCHMAN, tu t’en prends à Kôrô Yamyélé pour une déclaration qu’il n’ pas faite. Moi j’ai relu 2 fois toutes les réactions et nul part je n’ai où le Yamyélé a écrit ce dont tu l’accuses. Soit juste.

    Quand à MACHIAVEL, c’est normal que Yamyélé donne son opinion tout comme toi. Il a le droit d’apprécier Paul GINIES tout comme toi tu t’es donné le droit de ne pas l’apprécier. Et le Yamyélé n’est pas non plus obligé d’adopter ta position.

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 10:04, par 2IE Vérité
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Quelqu’un qui a eu des problèmes avec les étudiants, Solution : ils renvoies ceux qui ont voulu le faire tomber sans conseil de discipline.
    Quelqu’un qui a eu des problèmes avec les parents d’élèves, Solution : il ne reconnait pas leur association oubliant que ceux sont ses clients.
    Quelqu’un qui a des problèmes avec le personnel, Solution : ils licencies tous ceux qui lui tienne tête sans conseil de discipline.
    Quelqu’un qui a eu des problèmes avec nos ministères de tutel et du mépris pour notre inspection de travail, Solution : il ferme les yeux.
    Tous ceux-ci ne vous font pas réfléchir. bon, il faut être dedans pour écœuré !
    En rappel : il n’y’a jamais eu crise à 2IE, jusqu’aujourd’hui avec les différents médiations il n’y’a pas eu de rapport de sortie de crise.
    Le personnel n’est pas contre les licenciements si toutes les procédures sont respectés. C’est pas pour rien 2IE les ont établies.
    Que DIEU sauve cette institut ! Amen

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 10:09, par Le gourou
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Demandons une enquête ! C’est simple et inutile de s’égosier !

    Répondre à ce message

  • Le 17 octobre 2015 à 11:40
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Analysons les choses de façon froide ! Je suis un ancien de l’EIER, entré dans cette école par voie de concours. A l’époque pour y accéder déjà il fallait passer par le maillage très serré de la sélection. Pour s’y maintenir aussi et jouir du titre d’Ingénieur 3 ans plus tard, il fallait bosser dur. Il y avait tout ce qu’une école d’Ingénieurs doit donner à ses apprenants : cours théoriques, TD, TP, voyages d’étude (sur les grands chantiers à l’intérieur et à l’extérieur du Burkina) si bien qu’à la sortie tu es opérationnel, un professionnel quoi. Mais actuellement, il n’y a plus de TP dignes de ce nom, n’en parlons même pas de voyage d’étude. Comment dans ces conditions, on peut être un bon Ingénieur. J’ai compris que l’EIER devenue 2iE court à sa perte. M. Maiga a tout fait à l’EIER et cette école lui a tout donné. Aujourd’hui il se moque de l’avenir de cette école. Après moi le déluge comme qui dirait ! Je crois qu’en tant que premier responsables de cet institut, il ne se pose pas la question de savoir quel type de produit l’institut doit mettre sur le marché. Ce qui compte c’est comment amasser le maximum d’argent ! L’EIER ne devait jamais être 2iE. J’ai compris que le plan est de liquider cette école prestigieuse qui n’avait rien à envier aux sortants de l’ENGEES par exemple et laisser libre cours à l’expertise extérieure (française en l’occurrence).Même en tant que EIER, il y avait des doctorants (les meilleurs des promotions). Sauvons l’EIER !

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2015 à 13:38, par levigilent
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Comme je l’ai indiqué à plusieurs reprises, le Burkina doit renationaliser la gestion de cette école jadis de grande prestige. Tous les pays sont entrain de retirer leurs étudiants. Il faut trancher dans le vif

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2015 à 20:16, par DAAZAZI
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Ce n’est pas surprenant que les syndicats sont de moins à moins attrayants. Ils sont devenus le refuge d’incompétents et de paresseux. C’est le cas de M. Zorom Malick, le responsable F-Synter de 2ie. Voici un enseignant incapable de concevoir un cours propre à lui. Il ne fait que régurgiter et éhontément le cours d’une devancière nommée Adissa Moussa Souley, et dont il est même incapable de s’approprier le contenu. Si bien que, pour se faire aimer des étudiants, il leur fait des majorations de notes.C’est ça l’excellence !!! n’est ce pas ? C’est vérifiable sur le terrain.
    Pareil pour M. Philippe Zongo. Il est l’unité de mesure de l’inutilité à 2ie. Demandez lui à quoi il sert dans cette institut.

    Répondre à ce message

  • Le 18 octobre 2015 à 20:30, par Y a en marre
    En réponse à : Regain de tension à 2IE : Des enseignants crient à des licenciements abusifs, le DG rejette en bloc

    Vous dites que tout va mal à 2ie et vous y êtes quand même. Etes vous des suicidaires ? Allez voir ailleurs si l’herbe est plus grasse. Vous commencez à nous fatiguer.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés