Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

vendredi 9 octobre 2015 à 02h14min

Parmi les dossiers examinés par le Conseil des ministres de ce jeudi, figure la question liée à la vie estudiantine.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

A ce sujet, le premier volet évoqué est relatif à la construction d’une cité universitaire moderne de type R+4 au quartier 1200 logements. Selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, René Bagoro, au regard des besoins énormes, il faut développer d’autres initiatives aux côtés des efforts du ministère en charge des enseignements secondaire et supérieur. L’érection de cette cité répond à cet élan. Elle offre plusieurs commodités pour une capacité de 600 lits, annonce M. Bagoro. D’ores et déjà, le ministre des enseignements secondaire et supérieur, Filiga Michel Sawadogo, espère que les bénéficiaires sauraient entretenir le joyau.
L’autre volet examiné par le Conseil est lié à la situation intervenue à la cité universitaire de Kossodo la semaine dernière où des étudiants ont intégré les chambres en forçant les portes. Pour le ministre de tutelle, Filiga Michel Sawadogo, ce n’est pas normal que des étudiants « qui sont des citoyens ordinaires, qui n’ont pas plus de droits que les autres », s’adonnent à ce genre d’actes alors que le pays vient de connaître des problèmes, entraînant un blocage des services pendant plusieurs jours. Il déplore que des étudiants en viennent à casser les portes des chambres pour s’y installer.
Ainsi, le ministre Sawadogo a confié que le Conseil des ministres a, de façon unanime, reprouvé cette situation. Pour cela, poursuit-il, des dispositions seront prises pour y mettre fin, sans pour autant dire ces mesures. « Vous les saurez à temps … », a-t-il annoncé.
Le ministre a également déclaré qu’une plainte a été déposée en justice par le directeur général du CENOU (Centre national des œuvres universitaires) contre les dégâts causés dans ladite cité.
Pour lui, « si on devient nombreux, il faut se discipliner pour que ça marche. Sinon, si chacun en fait à sa tête, comme des gens sans foi ni loi, ça ne peut pas aller ». Il a invité les étudiants à savoir raison garder, le gouvernement étant à pied d’œuvre pour répondre aux préoccupations dont celles liées aux retards et aux fausses inscriptions.
Ce Conseil des ministres se tient également au moment où s’effectue la rentrée scolaire après un report d’une semaine liée à la situation politique. Pour le ministre, tout le monde ne peut pas être prêt dès le premier jour ; cela devrait se faire de façon progressive. Mais tout doit être opérationnel d’ici au 15 octobre, souhaite-t-il.
Au regard de cette situation, il invite donc les enseignants, les parents d’élèves, les élèves, bref, l’ensemble des maillons de la chaîne, à tout faire pour que ce retard soit résorbé. « Si en faisant quatre heures par jour en année normale ça marche, il faut essayer de faire cinq à six heures pour que le retard soit absorbé », a-t-il conseillé.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 9 octobre 2015 à 07:15, par Rapoug-Yandé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Il faut que chacun de nous se débarrasse du RSP qui est en lui autrement soyons républicains. Comment peut-on comprendre que ceux-là qui sont appelés à diriger le Faso dans les années se comportent en vandales comme le RSP et pourvoir indiquer le bon chemin à leurs enfants ? Les chambres vandalisées seront-elles gardées comment et par qui ? On viendra se plaindre après que les cas de vols sont nombreux dans les cités U. La plainte du DG permettra de mettre de l’ordre dans les comportements antirépublicains de certains étudiants qui se croient tout permis.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 07:53, par ragomzanga
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Des futures « Responsables » qui défonces des portes de leur chambres de cité U pour s’y installer ?
    Il faut que nous les jeunes essayons d’êtres plus responsables afin mériter le respect escompté.
    Tout étudiant qui se respecte, qui sait ce qu’il veut demain doit fustiger ces actes qui ne n’honorent aucunement notre image.
    Si un étudiant arrive à faire cela, je me demande quand il sera à la tête d’un parti ou d’une institution que fera-t-il ?
    Nous risquons d’être pire que les autorités dont on fustige le comportement aujourd’hui. Suivez mon regard ?
    Ragomzanga

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 07:59, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    ’’Pour le ministre de tutelle, Filiga Michel Sawadogo, ce n’est pas normal que des étudiants « qui sont des citoyens ordinaires, qui n’ont pas plus de droits que les autres », s’adonnent à ce genre d’actes alors que le pays vient de connaître des problèmes, entraînant un blocage des services pendant plusieurs jours. Il déplore que des étudiants en viennent à casser les portes des chambres pour s’y installer’’.

    - Oui, Mr le Ministre, en effet, mais aussi, ’’Pour les étudiants, ce n’est pas normal que des enseignants qui sont des citoyens ordinaires, qui n’ont pas plus de droits que les autres, s’adonnent à l’absence à leurs cours et aux retards à délibérer sur les notes des étudiants et à occasionner de grands retards des années académiques, entraînant un blocage du fonctionnement des instituts de l’U.O. et saccageant ainsi l’avenir de la jeunesse burkinabè, alors que eux, quand ils étaient étudiants, avaient bénéficié de tous les égards et toute les attentions. Ils déplorent que des enseignants en viennent à briser l’avenir de la jeunesses du Burkina pour leur égoisme et pours propres intérêts’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:04, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    ’’Pour lui, si on devient nombreux, il faut se discipliner pour que ça marche. Sinon, si chacun en fait à sa tête, comme des gens sans foi ni loi, ça ne peut pas aller’’.

    - Oui Mr. le Ministre, vous avez raison mais ’’Pour les Etudiants, si on devient enseignant d’université, il faut être ponctuel à ses cours et honnête pour que ça marche. Sinon, si chacun en fait à sa tête, s’abente au hasard et touche sa paye en fin de moi comme un vulgaire escro sans foi ni loi, ça ne peut pas aller’’.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:08, par sam
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    c’est déplorable que des étudiants, des futurs responsables de ce pays se comportent comme des "voyous".
    Même si les revendications sont légitimes, ils ont dépassés la ligne rouge. Ce sont des anarchistes.
    Que le gouvernement en tire les conséquences et punir selon la loi, tous ceux qui se sont comportés de la sorte.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:09, par Etudiant
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    D’un coté, on se bat pour plus de justice, plus de démocratie. De l’autre , on se comporte en hors-la-loi, en incivique. Y a t-il des gens qui sont au dessus de la loi dans ce pays ou quoi ? Il faut que tout le monde, a commencer par les étudiants qui sont au four et au moulin dans toutes les luttes démocratiques se comportent autrement et sachent que la loi s’appliquent a tous !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:32, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    - Vous savez ? Moi là où je n’aime les burkinabè, c’est qu’ils connaissent tout, sont des experts en tout et rien à la fois, ont tout vu et tout entendu ! Tu parles d’un martien ? Eh bien, le burkinabè va sauter dedans et affirme avoir vu le martien et même a pris une bière en sa compagnie et qu’ils ont causé ensemble et ont parlé du climat sur la planète mars !!

    Voyez cette affaire de Gilbert DIENDÉRÉ et Djibril BASSOLET ! Tous sont entrain de crier qu’il faut les juger. Certains mettent en doute même la sincérité de nos juges. A l’occasion beaucoup de burkinabè se sont brusquement trouvé une étoffe de juge et font des analyses et proposent même des pistes pour le jugement et vont jusqu’à estimer la peine qu’on doit les infliger ! Burkinabè ! Pardon ! Soyez modestes et ne soyez pas des burkinÂNESbè !!!

    N’oubliez pas que ces gars qui ont fait des coups bas, des coups tordus et trafiqué des armes dans toute la sous-région ont des accointances avec certains chefs d’états parvenus, des puissances étrangères et des gros lobbies qui n’ont pas intérêt à ce qu’ils étalent tout ce qu’ils savent sur la place publique. Ensuite ils sont membres d’organisations secrètes comme la franc-maçonnerie où adhèrent plusieurs chefs d’états et de hautes personnalités. Vous pensez que tout ce beau monde va laisser faire si tranquillement ? Moi je ne crois même pas qu’ils seront jugés mais j’attends de voir !

    Certainement qu’à l’heure actuelle, une grosse pression est exercée sur le juges chargé de l’affaire afin qu’il fasse un procès bâclé, prononce des peines minimales et classe l’affaire. Et vous burkinabè vous criez tout le temps sur les juges et notre justice alors que de nos jours, au moins 80% des burkinabè ont jeté leur intégrité au W.C. et sont devenus des corrompus ! Mêmes les paysans qui valaient mieux avant sont pour la plupart des corrompus aujourd’hui ! Cette frange de burkinabè qui parle trop est composée de mange-mils, de criquets, de fourmis-magnats et de serpents à sonnette !

    Voyez nos juges ! Mal payés et vous voulez qu’ils résistent à la corruption là où plusieurs d’entre vous bavent, salivent en abondance !! Avec la Transition, on a vu des gens batailler ici pour être membres du CNT. Certains, chômeurs et oisifs auparavant, ont réussi à s’imposer de par leurs muscles et leurs contorsions de serpent et aujourd’hui en un rien temps ils roulent dans des V8 et certains en ont même 2 ou 3 de ce type de véhicules ! Où ont-ils subitement eu toutes ces richesses ? Non ! Ils doivent rendre compte eux-aussi !!

    Voyez les juges ! Ils sont mal protégés et si un juge vient dans un maquis pour prendre sa bière, il n’a même pas de gardes du corps !! Et personne ne se plaint alors qu’on a vu ici François COMPAORÉ, un vulgaire type comme ça, avec une pléthore de gardes du RSP avec lui et autour de sa maison ! Pourquoi ?

    Les burkinÂNESbè ne tirent pas des leçons des expériences des autres et ne valorisent pas les expériences des autres ! Et je vous le dis ! Je ne suis même pas sûr que ce juge chargé de l’affaire Diendéré et Bassolet soit bien protégé ! Les burkinÂNESbè sont négligeants et bavardent trop ! Souvenez-vous de l’affaire du Juge anti-mafia, le juge FALCONE avec son opération ‘’Mani Pulete’’ (mains propres). Même avec des gardes du corps la Mafia a réussi à faire sauter son véhicule sur un pont en plaçant une bombe sous le pont et à le tuer !!

    Burkinabè ! Ne soyons pas plu royalistes que le roi lui-même !! Collons la paix aux juges de notre pays !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:45, par burkimbila
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Je penses que ces mesures sont impopulaires et inhumaines. Les étudiants se clochardisent de jours en jours parce que ça na va pas. Et vous en êtes responsables. Qu’est ce qui vous empêchent d’ouvrir les chambres pour eux. Vous voulez qu’ils dorment où ? dans la rue ? sous des ponts ?. Soyons beaucoup plus humains et ne jetons pas de l’huile sur le feu. C’est grâce au sacrifice de cette jeunesse que vous vous êtes maintenu au gouvernement. Ayez pitié de vos semblables. Bandes de profiteurs. Vous pensez que vous êtes plus intelligents que les autres. Si jamais il y’a procès contre ces étudiants, ne vous étonnez pas de la suite

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 08:50, par zemosse
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    En toute franchise,ces étudiants casseurs ne sont que des voyoux et doivent être traité comme les élément du rsp c à d chassé de la cité.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:02, par CHARLES
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    C’est vraiment déplorable cette conduite indigne des futures responsables de ce pays.vous vous croyez ou n’importe quoi.il faut des mesures très strictes en l’encontre de ses voyous.vous vous croyez au primaire non.soyons discipliner.il ne faut pas qu on dit chevale aujourd’hui et demain l âne.
    Aux future gouvernement du pays il faut vraiment une vraie décentralisation des administrations du tous pour dessangler Ouagadougou.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:11, par HAD
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Ce n’est pas normal que des étudiants se comportent ainsi. Les structures syndicales sérieuses doivent condamner avec rigueur ces agissements qui ternissent l’images de tous les étudiants.
    Il vrai qu’ils existent d’autres problèmes à l’université mais il ne faut pas mélanger les choses. Il y a d’autres formes de manifestations pour exprimer son mécontentement. Est ce que avec le putsch de Diendéré, les gens ont encore cassé les infrastructures publics ? Non. Faites vous comprendre par d’autres moyens là vous pouvez avoir le soutien de tous.
    Pourquoi dans les autres cités, il n’ya pas eu de casse, c’est dire qu’ils sont plus disciplinés que ceux qui ont fait les casse.
    Merci

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:13, par ka
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Körö y. je confirme, et ce que je vais dire est contraire au tien : Si le nouveau Burkina s’est doté d’une vrai justice a travers notre Fifine nationale, et super ministre, cette justice a le pouvoir et la légitimité pour récupérer les fruits de la corruption de l’ancienne majorité qui dépasse 3 fois le budget annuel de notre pays, et les réinvestir dans l’éducation, surtout dans nos universités dont les étudiants peinent a s’en sortir. Une villas d’un L. Koné a Ouaga 2000, ou de Diendéré, ou Bassolé peut restaurer tous les dortoirs des universités de Ouaga et de Bobo. Les ressources de l’alimentation de Guiro a Pissy ou sa villas dans le même quartier peuvent remplacer 1000 écoles en paillottes. Le château de Blaise Compaoré a Ziniaré peut être revendu et payer 3.000 tracteurs pour les paysans qui peinent a s’en sortir pour permettre les 17 millions des Burkinabé a avoir un bon repas locaux par jour. Alors la nouvelle justice du nouveau Burkina, l’alternance politique et économique avec sa jeunesse du nouveau Burkina, vous ordonne et vous donne la voie de retirer les fruits de la corruption a ciel ouvert chez l’ancienne majorité, et les remettre dans la caisse de l’état.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:17
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    La maintenant, je vois le koro yamyélé à sa place, et jouer le rôle de veille digne de la société civile au lieu de faire la politique politicienne !
    Venant maintenant au fait,
    Balise Compaoré "a été chassé", sinon est parti en toute responsabilité digne d’un responsable (parce que le même RSP qu’il aurait pu ordonner à tenue Ouaga en veille pendant une semaine et le koro n’est pas sorti puisque collé en son temps à son clavier) !
    Bref, Blaise est parti (en voulant utiliser son droit qui lui est reconnu par la constitution à pouvoir demander une modification de la constitution) parce que nous avons juger cela légal mais pas "opportun, ni décent" ! Pour cela, on a cassé et on a brûlé !!! Pas vrai ?
    Les étudiant sont venus des villages, autres villes et pays sans être prévenus que les cités n’allaient pas être ouverts ! Dans ce cas, ils dorment où ? A la rue ? Ces pauvres qui se débrouillent allaient trouver l’argent ou pour retourner d’où ils viennent ?
    Casser, c’est violer la loi !!! Mais le CENOU était il obligé d’utiliser ses prérogatives qui d’ailleurs ne sont liés qu’à la rentrée pour garder les jeunes déhors ?
    NON ! Ca pouvait paraitre légale ! OUI POSSIBLE MAIS C’ETAIT INDECENT ! Alors, laisser les enfants tranquilles !!!
    D’ailleurs, vous les utilisez pour casser quand ça vous profite, et quand il y prenne goût, vous leur demander de mourir à petit feu et de ne pas se faire justice !
    QUITTEZ LABAS !!!! CE SONT DES ETUDIANTS ! ILS ONT BIEN ASSIMILES LES METHODES QUE VOUS LEUR AVEZ APPRISES ! ET ILS LES UTILSENT POUR PROTEGER AUSSI LEURS INTERETS !
    ON VOUS AVAIT BIEN PREVENU QUE LA METHODE DE LA RUE FAIT DISPARAITRE L’AUTORITE DE L’ETAT !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:26, par Le professeur
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Après le RSP il faut nettoyer les universités du Burkina de leurs enseignants vaniteux, véreux, paresseux et surtout subversifs et de leurs étudiants "voyous", vandales, violents, paresseux et surtout tricheurs. Vive un Burkina débarrassé de toutes les pourritures et souillures.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:28, par halte aux anarcho-acéphales
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    ces étudiants ne font qu’exprimer l’esprit de minorité violente anarchiste et acéphale en vogue depuis la chute de blaise compaoré. ils minorisent. minoriser c’est adopter une methode violente barbare et haineuse de revendication. c’est aussi l’exemple du faible qui insulte, s’excite devant un loubard, qui d’un seul coup l’envoie au sol.
    alors ne minorisez plus

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:43, par droso
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Je suis sur d’une chose c’est que vous’ Monsieur le Ministre vous avez bénéficié de plus d’égards quand vous étiez étudiant. Un homme affamé n’est pas un homme libre

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:43, par cyrille
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Je pense que Koro yamyélé n’a pas dit la vérité. Il faut tendre vers la lumière et la sagesse.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 09:59, par halte aux anarcho-acéphales
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    il faut aussi dissoudre l’UO à cause de ces élements incontrolés et reaffecter tous les étudiants de l’UO dans les autres unités universitaires du pays

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:23, par Togs sida
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    C’est pas sérieux de la part de ses futurs intellectuels.
    Nous venons de sortir d’une crise et chacun devrait normalement mettre bcp d’eau dans son vin afin qu’ensemble nous puissions repartir sur de bonnes bases.
    Si les étudiants veulent se comporter en RSP, on les traitera comme tel.
    Je souhaite que le gouvernement laisse ses étudiants habiter en l’état dans les chambres dont les portes ont été défoncées afin que cela leur serve de leçon.
    Si on aime dire que plus rien ne sera comme avant, on devra comprendre que les anciens comportement doivent changer car le régime qui était à l’origine de nos mauvaises humeurs a été enterré donc un peu de modestie

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:25
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Totalement d’accord avec vous internaute 13.
    aujourd’hui tout le monde exige satisfaction de ses besoins avec pour raison que "c’est grâce à nous que Blaise est parti, que le RSP est dissout"
    Oui marchons pour la justice, pour l’établissement d’institutions démocratiques mais laissons nos autorités planifier et mettre en œuvre leurs politiques. Accompagnons les.
    Les mossi disent que "y a pas de bon pays il faut juste se conformer à ses règles" de même il n’y a pas de bon dirigeant. Si ces évènements se passaient au temps de l’ancien régime on aurait tous criés violation de droits, mauvaise gestion, ... voici ceux en qui on a fait confiance faire de même.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 10:26, par FIRE
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Internaute 7, je me demande si c’est réellement mon Koro Yamyellé qui a écrit ça. Pour ma part, il ne faut pas qu’on accorde trop d’importance à la franc-maçonnerie quant à leur pouvoir de nuire. La franc-maçonnerie n’est pas plus que l’idole de Tinga qui est au village, c’est du n’importe quoi. Je sais de quoi je parle. Si la franc-maçonnerie avait cette puissance, ils ne se seraient pas arrêtés ces gens là. Pour les lobbies ou nations puissantes étrangères, je pense que nous sommes une nation indépendante et nous n’avons pas à craindre. Ils ont beaucoup plus besoin de nous que nous avons besoin d’eux. S’ils ne voudront pas se laisser faire, alors notre révolution initiée par l’idéal Thomas SANKARA reprendra son chemin pour la libération totale des peuples exploités.
    Mon Koro Yam, je reconnais la qualité de tes idées et de tes interventions, mais c’est simplement ma petite contribution

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:44, par le véridique
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Bonjour.
    Je me sens obligé de dire un mot sur ce forum vues les différentes interventions qui je crois ne font pas une analyse approfondie de la chose.Ils ne voient que l´acte de briser les portes pour pouvoir s´installer.
    C´est très bien louable leur acte.Il faut que les mentalités changent et que les gens prennent leur responsabilité.On est pas responsable pour rien.Il faut assumer.Comment se fait t-il qu´après plusieurs tentatives négociées d´intégrer les chambres qu´on est pas parvenu á une solution.Voulez vous que c´est gens la aillent dormir dehors ?Mettez vous á leur place et á leur age.
    Vous venez de la province pour la rentrée Universitaire comme d´habitude.On vous autorise pas á entrer dans vos chambres sous des prétextes qui ne tiennent pas la route.
    C´est quitte ou double. Aprés avoir essayé de négocier plusieurs jours sans solution,j´intègre ma chambre par tous les moyens et j´assume ou bien je dors dehors.Je préfère assumer pour ma part.c´est ce que les étudiants ont fait.
    Ceux qui ont occasionné cela doivent être punis ou relevé de leur fonction pour incompétence.
    Au lieu de cela ils veulent encore noyer les pauvres petits.C´est pas sérieux.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:48, par Jeune fille
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    ce que vous les accusateurs des étudiants ne comprennent pas cest quoi, vous ne vivez pas les mêmes réalités que ces étudiants en citée !
    d’ailleur, un communiqué ou une note d’information suffirait pour informer à tous les locataires des citées U qu’ils n’aurons pas droit aux locaux et aux oeuvres universitaires pendant ces 8 jours, alors chose qui a manqué pour que l’étudiant qui était en vacance dans le profond village se retrouve à Ouaga sans logement.
    Le mieux serait de gerer cette situation à l’amiable.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:56
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    On porte ou dépose une plainte

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 11:59
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Bien vrai que l’Université est mal gérée mais cela ne dédouane pas ce que ces étudiants ont causé comme acte. Si on est franc envers nous même on doit condamner fermement ce qui s’est passé. Les étudiants ont posé un acte digne de délinquants et doivent répondre de leurs actes. Arrêtez de faire l’avocat du diable. J’aurai compris ce comportement de la part des drogués, enfants de la rue... mais de la part des futurs dirigeants du Burkina c’est trop triste.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 12:49, par le Peuple debout
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Ce comportement des étudiants est justifié par l’arrogance et le mépris que ce personnel administratif a envers eux . Allez à l’administration pour un problème vous allez comprendre . Des gens imbu de leur personnalité qui à la limite on se demande est ce qu’ils sont vraiment payé pour leur travail ? Ils n’ont aucun respect pour les mêmes étudiants et cela radicalisent les positions ? En plus de cette lenteur administrative maladive il y a aussi la mauvaise foi de ces travailleurs de l’administration universitaire. Les étudiants ne sont pas du bétails ! Comme la plupart bénéficiant de leur statut au sein de l’administration académique ont pu glané des bourses d’étudiant pour leur rejetons qui sont à l’exterieur du pays , ils n’ont rien à foutre de l’échec de l’enfant de goama . C’est ça qui est la vérité . Mais ces gens doivent revenir à la raison dans le Burkina nouveau et maintenant au Burkina Faso chacun devrait justifié son salaire.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 13:26, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    - Mon ami KA, ne compte pas sur les villas de Léonce KONÉ et DIENDERE car elles sont parties en flamme !

    Quant à la FIFI, moi je la connais bien depuis la Révolution et détrompe-toi. Elle parle trop et sait faire des phrases avec des contorsions des circonvoltions et des circonlocutions ennivrantes et vertigineuses mais elle est inefficace ! C’est SANKARA qui faisait sa force au temps de la Révolution et cachait ses insuffisances ! Elle a changé quoi dans la justice sous la TRANSITION ? Rien sauf d’organiser un folklore appelé ’’Etats Généraux de la Justice’’. Tu as vu quel résultat palpable et d’éclat après ces Etats Généraux ? Rien que de la brume et de la fumée !

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 13:33, par Kôrô Yamyélé
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    - FIRE mon ami, juste une petite question s’il te plait ! SANKARA sur qui tu prends l’exemple, il est où avec ses idées et son combat ? Envoyé ad patre par son ’’frère’’ et ’’ami’’ qui a ouvert grandement la porte à toutes les racailles internationales et nationales. Merci.

    Par Kôrô Yamyélé

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 14:08
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Arrêtez de vous ériger en avocats du diable. ces faits sont indignes des étudiants et les auteurs de ces faits doivent répondre devant leurs actes ; c’est de la félonie ça

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 14:58, par Sabine
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Bien vrai qu’il ya des manquements au niveau des administrations au Burkina Faso mais cela ne doit en aucun cas justifier des comportements de voyous. Si l’on réclame justice pour tous et pour tout l’on doit accepter que cette justice s’applique aussi à soi si l’on est fautif. Des reformes doivent être effectués à tous les niveaux dans les universités pour que la discipline revienne dans les campus. Etudiants, enseignants, administrateurs, tous y sont concernés. Et arrêté de jetter la faute les uns sur les autres. Chacun a sa part de responsabilité. Toutefois, les futurs responsables du pays devraient commencer à se comporter comme tel. En suivant la mouvance de " plus rien ne sera comme avant" les responsables de tels actes doivent être sanctionnés !

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:05
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    je pense qu’il faut d’abord vérifier si le matériel des autres sont intacts.s’il n’y a pas eu de vole dans tout ça.c’est de là qu’on pourra qualifier ces étudiants pour pouvoir prendre la décision de les sanctionner ou pas.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 15:15, par le répiblicain
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Les étudiants sont surpris de la manière dont ils sont gérés par le ministre proposé par le MPP. Les problèmes de l’UO n’ont connu un début de solutions. En revanche, lorsqu’il s’agit des sanctions, pour mauvais comportements, cette question a été rapidement traité en conseil de Ministres sans régler le problème à l’origine de cette mutinerie. Quand tout le gouvernement sera MPP, toutes les maisons du Burkina seront trandformées en prisons. Je suggère aux étudiants de taire leurs divisions et rester solidaire car la lutte ne fait que commencer avec ces transitaires qui ne sont presser pour organiser les élections et transférer le pouvoir à un régime légitime et moins manipulé.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 17:28
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Maintenant, il faut que les chauses changent ! ces brugants voyoux soient disant etudiants, ils se croient où ? la recreation doit terminer. si on a pas ouvert la cité vous attendez. quelqu’un a dit" vous voulez qu’ils dorment où ?" quelle question bete !! quand tu arrives á la maison et que tu n’est pas en possession de la clé, tu casse ? au village nous dormons dehors toute l’année, à peine on a où dormir et à manger, à l’uo c’est nous qui savons selectionner les chamvres mal faites, les mauvaises nourritures etc. arretons ces cinémas.
    Moi je suis sur que ce sont des voyoux voleurs qui portent le noms etudiant, les memes qui ont fini avec les motos, les velos des vraies citoyens.
    Il faut punir serieyaement ces brigants, il faut que les mesurs seriuses commencent maintenant et tout de suite. nous voulons un pays des hommes intègres et non les delinquants !!

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 18:20, par Fils du Faso
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Nous pouvons comprendre le désarroi des étudiants face aux portes closes de la cité, ou dormir ? surtout quand l’on sait que certain d’entre eux n’ont aucune famille a Ouaga. Pour eux, c’est la cité puis direction en province ou en Cote d’Ivoire. Je sais de quoi je parle, suis passé par là le 17 Juin 2008. Mais cette violence attriste et doit être condamné. veuillez vérifiez que la FES-BF ce mouvement qui s’est signalé au monde par la violence n’est pas derrière ça.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 20:13, par Garving
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Le probleme crucial à relever est le manque criard de communication entre étudiant et administration.Sans dédouanner l’acte, il convient de noter c’est la resultante d’une suite d’erreure monumentale et de language peut receptif de part et d’autre que le fait s’est produit.
    Poser plainte est il la suite logique de cette épisode.De la part du DG Cenou c’est tout de meme bizarre...

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 21:34, par kader
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    IL FAUT CHERCHER L’INFORMATION VRAIE au lieu de critiquer les etudiants comment le DG peut dire aux etudiants de se retourner dans les province pour revenir le 08 sachant kil compose le 08.OUVRONS L’oeil sur les personne qu’ont nomme car c’est ses jeune qui sorti les 30 31 16 ET 17 ou voulez qu’il dorme pur etudier

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 23:10
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    l’université a ses realité k bcp n peuvent pa comprendr par consèquent je leur recommand l silenc. prenon l ca d1 etudian venu d laye(25km) ki dw composé à 7h l 8oct jr d’ouvertur dè citè. il peut repartir è revenir quan pr sa compo. à l’université lè absenc n peuve pa etr justifiè. lè acte k lè etudian ont posé sont regretabl, mè à la tabl dè coupabl il fo cité ceux ki ont refusè d’ouvrir la cité malgrè k lè etudian avai fè valoir leur doleanc. ATTENTION cè kan cert1 etè recteur qu s8t à d petit prob l’université d waga a connu d dram san précedan. AUTREFOIS C’etaien lè poèt AUJOURD’HUI cé sont lè ETUDIANT. auc1e raisn n peu justifié lè fai dè soi disan autorité. l ministr a 2/20 pour 7 affair.

    Répondre à ce message

  • Le 9 octobre 2015 à 23:42, par Gnappolo
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    C’est inconcevable par la raison que des etudiants enfoncent les portes de la cité pour resider avec force et après cest pour encore manifester afin qu’on change les cerures.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 01:46, par bedelpatass
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Internaute numero 26, je t’offre un stage de 3mois dans un service de la scolarite a l’universite de ouagadougou. J’attendrai ton avis apres les 3mois. Tu verra ce que veut dire supporter les humeurs de 2mill etudiants par jour n’en parlons pas de ceux de droit. Viens experimenter. Avec un salaire de misere

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 09:30, par MOREBALLA
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Bon nombre de burkinabé s’évertue à développer différentes formes d’être gelé et souvent ils prennent cela comme une fierté. Cet état de fait les amènent à prendre des décisions contraires au bon sens, dont la mesure de la sage les aurait décider autrement pour le bien à tous. Comment comment qu’un être de chaire et de sang veut se comporter comme un robot ? Soit, étant donné que face à la situation de crise qui a prévalu, ce qui a entraîné le report de la date de la rentrée scolaire, il aurait été très intelligent d’ouvrir les cités universitaires aux étudiants déjà sur place. Que tout un chacun de nous sache, que plus rien ne sera comme avant se doit être plus la prédominance de la sagesse par l’intelligence sociale. Abats la myopie de la gouvernance du CENOU !

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 09:44, par MOREBALLA
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    La deuxième insurrection est en gestation, pourvu que ce procès se tiennent avant les élections. Les racines du mal de la dynastie COMPAORE se verront déterrées ce jour et la boîte noire de l’aille politique mettre à nu.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 10:05, par sewi
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    Il faut que nous arrêtions la loi de la jungle dans ce pays. Cest la raison du plus fort que vous voulez appliquer ? Ces pauvres étudiants avaient ils le choix ? Personne ne cautionne des casses ces temps ci mais ne les a t on pas un peu provoqués ? S’ils n avaient pas essayé de négocier on pouvait comprendre. Personne ne veut s assumer dans l administration. Il aurait fallu simplement les informer à l avance pour qu’ils ne se déplacent pas pour rien. Gouverner cest aussi cela. Si au lieu de cela c est un mépris total qui leur est opposé comme si le faible n’avait pas de droit, je suis désolé. Le DG du CENOU n est pas accessible (je sais de quoi je parle). Je ne suis pas du tout étonné qu’il ait refusé de recevoir ces étudiants. On a évoqué des problèmes de sécurité pour refuser l’accès des cités aux étudiants. Est ce dehors dans la rue qu’ils sont plus en sécurité ? Essayez de comprendre. Notre jeunesse cherche des repères, et nous sommes tous comptables de leurs dérives.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 11:31, par la sagesse
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    je suis parfaitement d’accord avec l’internaute 25 car il est impensable que des futurs dirigeants de cet pays agissent comme des voyous analphabètes.plus rien ne sera comme avant ne s’applique pas seulement aux responsables actuels mais a tout le monde.vivement que chacun fasse son mea culpa et abandonne ou extirpe le mal qui est en lui pour qu’on puisse vivre ensemble.ce que vous avez détruits qui va arrangé ? et vos petits frères qui viendront que vont ils faire ?HONTE AU PRÉSIDENT DE L’ANEB PRATICE ZOEHINGA qui a félicité les étudiants et les a encourager a récidiver cet acte barbare digne d’une autre époque.que la justice fasse son boulot et que chacun réponde de ses actes en commençant par le presi aneb.

    Répondre à ce message

  • Le 10 octobre 2015 à 11:34, par la sagesse
    En réponse à : Dégâts à la cité universitaire de Kossodo : Le directeur général du CENOU pose plainte en justice

    je suis parfaitement d’accord avec l’internaute 25 car il est impensable que des futurs dirigeants de cet pays agissent comme des voyous analphabètes.plus rien ne sera comme avant ne s’applique pas seulement aux responsables actuels mais a tout le monde.vivement que chacun fasse son mea culpa et abandonne ou extirpe le mal qui est en lui pour qu’on puisse vivre ensemble.ce que vous avez détruits qui va arrangé ? et vos petits frères qui viendront que vont ils faire ?HONTE AU PRÉSIDENT DE L’ANEB PRATICE ZOEHINGA qui a félicité les étudiants et les a encourager a récidiver cet acte barbare digne d’une autre époque.que la justice fasse son boulot et que chacun réponde de ses actes en commençant par le presi aneb.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés