Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

mercredi 16 septembre 2015 à 00h02min

La Commission de réconciliation nationale et des réformes (CRNR) a rencontré, ce mardi 15 septembre 2015, les candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain. Après une brève présentation des démembrements de la commission et le rappel de ses missions, Edouard Ouédraogo, 5e vice-président, a remis aux candidats la synthèse générale du rapport et un projet de charte de réconciliation nationale. « Notre souhait est que la charte soit signée avant le début de la campagne », a indiqué Edouard Ouédraogo.

Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

Après le Premier ministre Yacouba Isaac Zida hier lundi, c’est au tour des candidats à l’élection présidentielle du 11 octobre prochain de prendre connaissance du contenu du rapport de la CRNR.
Conviés ce mardi 15 septembre 2015 dans les locaux de la CRNR, ils étaient presque tous là ou représentés sauf trois : Zéphirin Diabré, Jean-Baptiste Natama et Saran Sérémé.

Une entrevue d’à peine cinq minutes avec le président de la CRNR, Mgr Paul Ouédraogo qui s’excuse par la suite pour une autre rencontre, les candidats ont écouté Edouard Ouédraogo. « Nous avons mis six mois pour faire notre travail. Nous avons écouté plusieurs personnes et analysé plusieurs dossiers. Après ce travail consensuel, nous avons produit ce rapport et nous estimons qu’il est important de partager avec vous le contenu », a précisé Edouard Ouédraogo, 5e Vice-président de la CRNR.
« Nous avons formulé des propositions et élaboré un projet de charte de réconciliation nationale que nous mettons à votre disposition. Notre souhait est qu’elle soit signée avant le début de la campagne », a-t-il ajouté. A tour de rôle, les candidats ont reçu, chacun, une copie de la synthèse générale du rapport et le projet de charte.

Satisfaits du travail accompli

Les candidats se sont dits satisfaits du travail fait par la commission. « Je voudrais saluer le travail qui a été fait. Je salue aussi son caractère consensuel et je suis d’autant plus satisfait de la proposition selon laquelle c’est un Haut Conseil qui devra se charger de la mise en œuvre des propositions et aussi de la charte », a indiqué Me Bénéwendé Stanislas Sankara, candidat de l’UNIR/PS.
Pour sa part, Simon Compaoré du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a relevé le fait que le rapport soit produit à quelques jours du début de la campagne. « Nous recevons le rapport à quelques encablures du début de la campagne. Je peux dire que nous prenons acte du contenu mais je tiens à relever aussi que pour ceux qui ont leurs programmes de société déjà prêts, il sera difficile de prendre en compte les recommandations et propositions. Mais nous allons nous rattraper sur le terrain surtout dans nos discours pendant la campagne », a-t-il promis.

Le projet de charte qui attend d’être signé a aussi suscité des questions. « Je voudrais savoir quelles sont les implications de la charte ? Qu’adviendra-t-il à un candidat qui ne respectera pas le contenu sur le terrain ? », s’est interrogé Tahirou Barry du PAREN. Pour le 5evice-président, la charte sera un document qui va rappeler aux candidats leur devoir de maintenir la paix et surtout de travailler à la réconciliation nationale.
En rappel, c’est un document de 142 pages qui a été remis au Premier ministre. La Commission a travaillé sur 2 940 fiches reçues à son siège et dans les gouvernorats, et auditionné individuellement 700 personnes.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 16 septembre 2015 à 08:08, par Le Patriote En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    Je suis vraiment désolé mais la réconciliation c’est avec tout le peuple et non une partie du peuple. Toutes les parties ne sont pas représentées. Soyons sérieux et engageons une vraie réconciliation de tout le peuple burkinabè. Dieu protège nous

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 08:58, par jonassan En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    C’est avec tout le peuple ; puisque :
    - pour sa CONFECTION un appel à témoins a été lancé et les éventuelles victimes qui l’ont voulu se sont présentées.
    - pour la remise du rapport, un président et son PM l’ont reçu et les EVENTUELS président(e)s l’ont également reçu.
    Comment pouvez-vous déjà crié à l’exclusion ? Auriez-vous souhaité qu’on remette une copie à chaque burkinabé ? Même cela se fera grâce à la magie du net mais combien pourront le lire ? ARRETONS CETTE MANIE DE JOUER A LA VICTIMISATION A CHAQUE GESTE QU’UN RESPONSABLE OU GROUPE DE RESPONSABLE POSE.
    Maintenant, c’est vrai qu’on ne sait pas si des sanctions sont prévues mais à défaut l’ENGAGEMENT AVANT LA PRESTATION devant les citoyens vous engage moralement face à une autorité morale, représente du citoyen. Les citoyens sauront vous le faire payer, pas en insurrection mais en toute autre monnaie non moins de valeur. Simon dit qu’il ne sauront pas inclure cela dans leurs programmes. A moins que votre programme ne soit pas en phase avec la volonté populaire, à moins que votre programme ne soit pas dynamique incapable de traiter de l’avenir, à moins que votre programme ne soit pas un vrai programme... ce qui amènera le peuple à le rejeter du revers de la main....

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 09:45, par Tasséré En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    Question de procédure !!!!!!Expliquez moi comment se fait-il que ce soit le Premier Ministre qui aille remercier la commission pour son travail alors que c’est le Président du Faso qui l’a constituée et installée ????

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 09:49, par jabislou En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    Qu’est que toi tu racontes c’est un processus il faut juste être patient , nous avons l’impression qu’au faso les gens ont perdu patience a tous les niveaux . 1 2 3 chacun se connecte et monte sur ses grands chevaux . Un peu de patience Svp ils savent ce qu’ils font ils ont pas fais tout ce travail pour le garder dans les tiroirs .

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 11:00, par rendak En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    je m’interroge profondément sur les raisons de l’absence à cette rencontre de certains candidats à la présidentielle et qui n’ont même pas pris la peine de se faire représenter ! on peut ne pas être disponible mais se faire représenter n’est pas une chose impossible quand même ! d’ailleurs d’autres l’ont fait ! est-ce à dire que ce que la CRNR a à leur dire ne les intéresse pas ? cela n’augure rien de bon. je ne voterai pas un candidat qui n’accorde pas d’importance au rapport de la CRNR. en attendant qu’ils viennent justifier cela que tous les burkinabè soient attentifs à ce geste qui paraît anodin mais qui présage de beaucoup de choses. si les candidats se préoccupent plus de se faire élire que de vouloir la réconciliation entre tous les fils et filles de ce pays, qu’on ne soit pas étonné que ce rapport connaisse le même sort que celui du collège des sages.

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 13:55, par Calmos En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    Je suis d’avis avec l’internaute 5. Quand j’ai suivi la TNB hier à 20h et je me suis rendu compte qu’il y’a des candidats absents ça me fait mal au coeur.Ils n’ont pas pu se faire représenter. Même le grand ZEPH que je respectais. Ces candidats savent-ils qu’ils vont perdre des voix à cause de cela ? notamment l’UPC que je respectais beaucoup ;
    En tout cas, ils doivent communiquer sur leur absence sinon je ne voterai pas pour des absents à cette ceremonie si importante.
    Il faut de la cohérence aussi dans l’action de vote

    Répondre à ce message

  • Le 16 septembre 2015 à 17:35, par Fille du pays En réponse à : Réconciliation nationale : La Commission partage son rapport avec les candidats à la présidentielle

    Ne les en voulez pas ! ils sont tous avertis pour ne pas mettre pieds à la présidence les mardis et mercredis. et concernant les cartes fraudées, ce n’est ni UPC ni MPP...hééé c’est juste pour les mettre en conflits. imaginez qui ca peut être ! C’est à cause de ca mon cher papa nous a dit de se mefier de la politiq ! IL y a toujours des coup bas !

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés