Aspirations de la jeunesse : Un réseau de jeunes fait un marquage serré aux acteurs politiques

vendredi 28 août 2015 à 21h35min

Réunis au sein du Réseau d’action des jeunes des organisations de la société civile, des jeunes de plusieurs organisations ont mené un plaidoyer auprès des acteurs politiques en compétition pour la Présidentielle. Accompagné dans son initiative par le NDI (National Democratic Institute), le réseau a bouclé son périple avec l’étape qui l’a conduit au Mouvement du peuple pour le progrès (MPP). C’était dans la matinée de ce vendredi 28 août 2015.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
Aspirations de la jeunesse : Un réseau de jeunes  fait un marquage serré aux acteurs  politiques

C’est fort de leur conviction qu’aucun développement ne saurait s’envisager sans la contribution effective de la jeunesse, et conscients des difficultés qui entravent l’épanouissement de la jeunesse à être un vrai maillon au développement, que les jeunes de ces organisations ont entrepris de mener cette campagne de plaidoyer auprès des acteurs politiques. L’objectif de ce périple est de parvenir à une prise en compte des préoccupations de la jeunesse dans les programmes et discours de la campagne.

Ces échanges avec la direction politique nationale du MPP viennent clore la campagne entreprise auprès des partis politiques. Sur assistance d’une représentante du NDI, la délégation de ce regroupement de structures a été donc accueillie ce vendredi au siège de campagne du parti hôte, le MPP, par le Secrétaire chargé des questions et stratégies électorales, Seydou Zagré, entouré de ses proches collaborateurs. Après avoir campé le décor de la visite, l’assistante de programme senior du NDI, Rose Konaté, a marqué sa reconnaissance aux responsables du parti pour leur disponibilité à écouter les jeunes du réseau. Puis, la parole au porte-parole des jeunes, Arsène Nagalo, qui fait un résumé du contenu du document, dont copie a été par la suite transmise au parti.
Le document est structuré essentiellement en quatre points : l’objet, le diagnostic des préoccupations des jeunes, des propositions et recommandations et, enfin, la mise en place d’un observatoire de suivi.

La synthèse des recommandations intitulée « Appel des jeunes pour un renouveau politique au Burkina Faso », est articulée autour des « soins d’urgence et de première nécessité aux personnes victimes d’accidents de la route », du « transfert de compétences aux collectivités locales », de l’ « insertion socioprofessionnelle des jeunes formés aux métiers dans les écoles professionnelles », des « droits des femmes, des filles et des personnes handicapées », de la « liberté d’expression et de presse, la protection des données personnelles et l’accès à l’information et aux documents administratifs » et, enfin, de la « justice et la lutte contre l’impunité » (confère détails en encadré au bas de l’article).

En réaction, le Secrétaire chargé des questions et stratégies électorales, Seydou Zagré, s’est réjoui de l’initiative qui, selon lui, est nouvelle et permet de prendre la mesure de la volonté de la jeunesse burkinabè de s’assumer. « C’est un signal fort et ça fait chaud au cœur de savoir que notre jeunesse ne va pas se contenter d’être un acteur passif », certifie-t-il avant de souligner la pertinence du document, tel qu’exposé par le porte-parole. Relevant en outre que le document ne se borne pas aux préoccupations des jeunes uniquement, il prend en compte des questions relatives notamment à la gouvernance.

Il a rassuré ses interlocuteurs qu’il sera transmis au président du parti, par ailleurs candidat du parti pour la présidentielle. Dans la perspective d’une prochaine rencontre pour « discuter de façon concrète » sur la base des éléments de part et d’autre, M. Zagré a promis des exemplaires du programme du parti aux visiteurs afin que ceux-ci puissent également prendre connaissance de son contenu. Toute chose qui devra permettre de discuter conséquemment. Il a également profité de ce cadre pour appeler toutes les composantes de la société à mettre du sien dans le ‘’renouveau’’ que les Burkinabè veulent imprimer à la société car, dit-il, certains problèmes ne peuvent trouver solutions que dans une action d’ensemble, un engagement commun. Ce qui passe, dit-il, par un changement des mentalités.

La représentante du NDI, Mme Konaté, s’est félicitée de « l’oreille attentive » qui a été prêtée aux préoccupations des jeunes du réseau et des « propos rassurants » de l’émissaire du parti.

Ce sont au total sept partis politiques qui ont été visités par le réseau d’action des jeunes des organisations de la société civile. Ces partis politiques, explique Rose Konaté, sont des partenaires traditionnels du NDI dans sa mission de renforcement etde développement de la démocratie.

Oumar L. OUEDRAOGO
Lefaso.net


RECOMMANDATIONS DES JEUNES DU BURKINA FASO

Considérant le fait qu’aucun développement ne saurait s’envisager sans la contribution effective de la jeunesse ;
Conscients des difficultés rencontrées par les jeunes sur le plan socioéconomique, professionnel et des entraves à l’expression des talents des jeunes ;
Partant du fait que la jeunesse ne peut s’épanouir et jouer véritablement son rôle d’acteur du développement que dans une société démocratique dans laquelle les libertés d’expression et de presse sont garanties, et l’accès à l’information publique et aux documents administratifs assuré ;
Se fondant sur les profondes aspirations au changement maintes fois exprimées par la jeunesse en faveur d’une société juste, équitable, et respectueuse des droits humains ; et que, à cet effet, la jeunesse du Burkina Faso a payé le plus lourd tribut lors des différentes crises sociales et politiques, en particulier lors de l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014 ;
Nous, jeunes réunis au sein du réseau d’action des jeunes, plaidant au nom de la jeunesse du Burkina Faso pour la prise en compte de leurs préoccupations, formulons à l’endroit des acteurs politiques en compétition les recommandations suivantes :

Concernant les soins d’urgence et de première nécessité aux personnes victimes d’accidents de la route
• Rendre effective la prise en charge sans prépaiement et envisager la gratuité pour les personnes victimes d’accidents de la route ;
• Rendre disponibles en nombre suffisant des kits de soins d’urgence dans les centres de santé publiques et assurer la bonne gestion du stock de kits ;
• Assurer une large communication sur les textes réglementaires pour une information juste des citoyens ;
• Lutter contre la corruption dans le secteur de la santé.

Concernant le transfert de compétence aux collectivités locales

• Appliquer effectivement les lois concernant le transfert des compétences aux collectivités locales
• Transférer aux collectivités locales les moyens et les ressources suffisantes indispensables à l’exercice normal de ces compétences ;
• Former les élus locaux et les autres acteurs sur leurs rôles et responsabilités ;
• Décentraliser les services techniques chargés d’accompagner les communes rurales ;
• Alléger les procédures et outiller les collectivités sur la passation des marchés.

Concernant l’insertion socioprofessionnelle des jeunes formés aux métiers dans les écoles professionnelles
• Inculquer aux jeunes l’esprit d’initiative de manière à susciter des vocations d’entrepreneur dès l’école par l’insertion de modules de formation à l’entreprenariat dans les programmes de formation ;
• Accompagner les jeunes par des facilités fiscales et un appui ;
• Mettre en place un fonds d’accompagnement pour les jeunes ayant des projets porteurs et assurer l’installation des jeunes formés aux métiers en leur facilitant l’accès aux fonds existants ;
• Développer et soutenir des incubateurs d’entreprise et la création de clubs de jeunes entrepreneurs ;
• Mettre en place un répertoire des métiers dynamique avec les offres et demandes sur le marché du travail de sorte à faire converger les demandeurs d’emplois et les entreprises qui recrutent.

Concernant les droits des femmes, des filles et des personnes vulnérables :
-  Garantir les droits sexuels et reproductifs des femmes et des jeunes filles et à cet effet promouvoir leur liberté de choix du mariage, le choix du moment d’enfanter ainsi que du nombre d’enfants qu’elles souhaitent ;
-  Appliquer une tolérance zéro envers les mariages forcés et précoces, et envers les violences faites aux femmes en général et les mutilations génitales féminines en particulier. A cet effet criminaliser toutes les formes de violences basées sur le genre et garantir les droits des victimes d’excision à la justice et à réparation ;
-  Lutter contre la mortalité maternelle et infantile et pour ce faire, lever les obstacles financiers à l’accès des femmes et des filles à la contraception et aux soins lors de l’accouchement ;
-  S’assurer de l’application effective de la Convention relative aux droits des personnes handicapées.

Concernant la liberté d’expression et de presse, la protection des données personnelles et l’accès à l’information et aux documents administratifs

-  Garantir les libertés d’expression, de presse et d’association. Pour ce faire, garantir aux journalistes et aux citoyens le plein exercice de leurs libertés de sorte que la régulation ne se transforme pas en censure ;
-  Garantir les droits des journalistes, des chercheurs et des citoyens à accéder aux informations auprès des administrations publiques et à cet effet rendre disponibles des voies de recours en cas de refus d’une administration de fournir des informations non confidentielles ;
-  Garantir la protection des données personnelles et assurer l’exemplarité de l’administration en matière de collecte et de gestion des données à caractère personnel. Et à cet effet, renforcer le pouvoir de sanction de la Commission de l’informatique et des libertés (CIL) et les moyens de lutte contre la cybercriminalité.

Concernant la Justice et la lutte contre l’impunité
-  Abroger la loi d’amnistie et lever tous les obstacles à la vérité et à la justice ;
-  S’assurer que les auteurs de violations des droits humains et en particulier ceux qui se sont rendus coupables de crimes économiques et de sang soient tenus responsables et que le droit de toutes les victimes et de leurs proches à obtenir la vérité, justice et réparation soit garanti ;
-  Assurer une plus grande accessibilité à la justice et à cet effet rendre opérationnel le fonds d’assistance judiciaire.
-  Assainir le corps des magistrats par l’opérationnalisation des sanctions disciplinaires

Fait à Ouagadougou, le 19 Août 2015

Ont signé, les membres du réseau d’action des jeunes des OSC

-  Association des Elèves et Etudiants Musulmans du Burkina (AEEMB)
-  Centre d’information, et de formation sur les droits humains en Afrique (CIFDHA)
-  Conseil National de la Jeunesse (CNJ)
-  Jeunesse Alliance Chrétienne (JAC)
-  Jeunesse au travail (JAT)
-  Jeunesse étudiante Catholique (JEC)
-  Jeunesse Unie pour une nouvelle Afrique (JUNA)
-  Mouvement Jeunesse Vision (MJV/BF)
-  Réseau africain Jeunesse Santé et développement (RAJS/BF)
-  Réseau des organisations des Jeunes Leaders Africains des Nations Unies pour l’Atteinte des OMD (ROJALNU/BF)

Imprimer l'article

Vos commentaires

  • Le 29 août 2015 à 00:37, par YOGO
    En réponse à : Aspirations de la jeunesse : Un réseau de jeunes fait un marquage serré aux acteurs politiques

    Il serait bon de publier également la liste des organisations politiques rencontrées pour ne pas donner lieu à des gens comme moi de penser que tout ça n’est que téléguidage.

    Répondre à ce message

  • Le 29 août 2015 à 07:50, par SANK
    En réponse à : Aspirations de la jeunesse : Un réseau de jeunes fait un marquage serré aux acteurs politiques

    Je suis vraiment fier de l’éveil de la jeunesse burkinabè qui en principe devrait être un véritable exemple pour les jeunes des autres nations en voie de développement où incontestablement la complaisance, la corruption,les détournements et j’en passe sont pratiqués quotidiennement par ceux-la mêmes qui devraient les endiguer.Dans ces pays pauvres on y voit des merveilleux discours à l’endroit des jeunes pour quémander des financements auprès des partenaires mais en retour aucune promesse n’est tenue.Chers jeunes encore merci pour cette détermination à les décideurs politiques à nous considérer ou prendre en compte nos aspirations et notamment notre implication dans la gestion de la chose publique.Bref,toutes mes félicitations et mes encouragements à vous qui êtes nos porte-voix.Cependant, pour moi deux(02) aspects fondamentaux auraient du paraitre dans vos recommandations,c’est d’une part l’éducation (primaire,secondaire et universitaire) même si vous avez parlez de la formation professionnelle alors que l’éducation est un préalable à la formation professionnelle et d’autre part, la cherté de la vie qui entrave bon nombre d’initiatives de jeunes aux moyens limités ainsi que leur véritable épanouissement.Mais n’empêche,ce premier pas d’engagement est salutaire et présente un signal fort aux prochains dirigeants de notre pays. Jeunesse du Faso, tous engagés,tous à y gagner comme le volontariat national le prône.merci !

    Répondre à ce message

  • Le 31 août 2015 à 01:55, par naba
    En réponse à : Aspirations de la jeunesse : Un réseau de jeunes fait un marquage serré aux acteurs politiques

    Je crois qu’il faut mettre en place un observatoire des OSC et leur demander régulièrement des rapports, car le gouvernement a démissionné dans leur rôle de suivi.

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés