UNI Africa : Les travailleurs du continent en unité d’action à Ouagadougou

mercredi 29 juillet 2015 à 23h56min

La 16e réunion du Comité exécutif de UNI Africa a ouvert ses portes ce 29 juillet 2015 à Ouagadougou. Cette rencontre statuaire, instance suprême de prise de décision de l’organisation, permettra aux participants venus d’Afrique et d’ailleurs de passer en revue les rapports financiers annuels et d’adopter le plan d’action 2013-2017.

RÈagissez ‡ cet article Réagissez
UNI Africa : Les travailleurs du continent en unité d’action à Ouagadougou

UNI AFRICA a pour missions principales d’offrir une voix et une plateforme internationale aux travailleurs et d’encourager la solidarité internationale. C’est la représentation locale de UNI Global Union, organisation syndicale internationale qui fédère 900 organisations syndicales représentants 20 millions de travailleurs dans 140 pays dans le monde. L’Organisation représente les travailleurs dans le secteur des services, du commerce, des finances, des télécommunications au forum économique mondial.

En se basant sur le plan stratégique UNI Africa 2013-2017 enrichi par les résolutions du 4e congrès mondial tenu à Cape Town en Afrique du Sud du 6 au 7 décembre 2014 sous le thème, « aller de l’avant », UNI Africa a défini les priorités dans trois domaines essentiellement. La croissance syndicale, la reprise des économies et un nouveau monde de travail.

« Nous parlons de reprendre en main nos économies, les multinationales et la précarisation de l’emploi sont également une préoccupation continentale. Cet exécutif va adopter les moyens d’action concrète avec les organisations syndicales nationales pour mettre en œuvre les mesures que nous avons décidées à Cape Town, pour aller de l’avant et faire respecter la création d’emplois, tout en évitant sa précarisation », a dit le secrétaire régional de UNI Africa, le Burkinabè Koudougou Zakari qui représente le bureau africain depuis 2009.

La reprise des économies est l’un des sujets qui sera donc débattu pendant cette réunion annuelle. Ceci parce que UNI Africa est convaincu que « les travailleurs du monde entier sont poussés à accepter de moins en moins ; ils sont mis sous pressions par leur employeurs, par le gouvernement et par le système économique mondial qui est construit autour du profit et la préservation des privilèges d’une minorité ». La reprise des économies implique une croissance partagée et inclusive.
Le pays hôte dans un contexte particulier

Pour Yamba George Koanda, le représentant de l’Unité d’action syndicale du Burkina à la cérémonie d’ouverture, la réunion du Comité exécutif de UNI Africa se tient au moment où le Burkina Faso vit une transition marquée par des enjeux énormes et des menaces auxquelles le mouvement syndical prête la plus grande attention. « Les préoccupations majeures qui ont guidé le peuple dans sa longue lutte contre le régime Compaoré demeurent pour la plupart alors que nous sommes à quelques trois mois de la fin annoncée de la transition ».

Ces grandes attentes à l’entendre, résident entre autres dans l’élucidation des crimes de sang et des crimes économiques, dans le recouvrement des ressources de l’Etat pillées par les dignitaires de l’ancien régime, dans les mesures fortes contre la vie chère, la corruption , qui sont reléguées au second plan au profit de l’organisation des élections.

« En lieu et place d’une action gouvernementale qui redresse les nombreux torts commis à l’encontre de notre peuple et qui trace les sillons d’une nouvelle gouvernance, on assiste à une remise en cause des acquis de l’insurrection, à des empoignades entre forces politiques, militaires et autres organisations de la société civile qui ambitionnent de conquérir ou de reconquérir le pouvoir d’Etat à des verdicts complaisants », a poursuivi Yamba George Koanda . Il n’a pas oubli de témoigner sa gratitude pour les actions entreprises par UNI Africa à l’endroit des travailleurs du Burkina.
C’est le directeur de cabinet du ministre de la fonction publique, du travail et de la sécurité sociale, Alaidou Diallo qui a officiellement lancé les travaux de la 16e réunion du Comité exécutif. C’est ce 30 juillet que la rencontre prend fin.

Tiga Cheick Sawadogo
Lefaso.net

Imprimer l'article

Vos commentaires

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce formulaire accepte les raccourcis SPIP [->url] {{gras}} {italique} <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
A propos..
Flux  RSS 2.0
Plan du site
Nous contacter
Condition d'utilisation
Responsabilité
Cookies et cache
Version mobile
Publicité
Partenariat

LeFaso.net © 2003-2017 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés