Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

mardi 28 juillet 2015 à 04h38min

La jeunesse du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) s’insurge contre des accusations proférées à l’endroit de leur parti indexé comme étant l’instigateur de la zone de turbulences que traverse notre pays. Elle l’a fait savoir le lundi 27 juillet 2015 à Ouagadougou, au cours d’une conférence de presse qui a eu pour cadre le siège national du parti. A l’occasion, Aboubacar Sanou et ses camarades ont affiché leur élan à s’activer avec toute la ‘’jeunesse intègre’’, pour un Burkina de paix et d’entente.

Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

Les générations actuelles doivent léguer un pays des hommes intègres « sans la moindre égratignure aux générations futures ». C’est du moins, ce qui ressort de la déclaration liminaire lue par Aboubacar Sanou à l’entame de la conférence de presse du jour.

Pour ce faire, les « ambitions personnelles (…) ne doivent pas l’emporter » sur la préservation et la consolidation de la paix au Burkina. Et il appartient particulièrement à la jeunesse burkinabè de s’investir dans ce sens. D’où l’appel des jeunes du CDP à l’endroit de toute la jeunesse du pays à fédérer ses énergies constructives. La convergence de ces énergies doit être, de l’avis de M. Sanou, canalisée « positivement pour un Burkina de paix et d’entente ».

Et pour donner le ton de cette dynamique souhaitée, Aboubacar Sanou s’associant ses camarades du CDP, annonce : « Nous tendons la main à toute la jeunesse de ce pays, afin qu’ensemble, nous effectuions le changement générationnel ; et cela, dans les urnes et non dans la rue ». Cette main tendue a déjà été reçue, rappelle Aboubacar Sanou, par le CAR (Citoyen africain pour la renaissance) et frappe à la porte du Balai citoyen.

Toutefois, la jeunesse de l’ex-parti au pouvoir a tenu, à l’occasion de cette conférence de presse du 27 juillet 2015, à dénoncer « avec la dernière énergie », les accusations indexant leur parti comme travaillant de « connivence avec l’armée afin de déstabiliser la transition. » Du reste, Aboubacar Sanou et ses camarades disent exiger des porteurs de telles accusations d’apporter les preuves y afférentes.
Les récentes accusations pour malversations financières qui ont commencé par mettre en cause des anciens dignitaires du régime déchu, la jeunesse du CDP souhaite « qu’elles soient inclusives et non sélectives ».

Fulbert Paré
Lefaso.net

Vos commentaires

  • Le 28 juillet 2015 à 04:47 En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Le CDP actuel avec Eddie KOMBOÏGO ne sera pas la même chose qu’avec les anciens caciques qui ne voulaient absolument rien entendre ou comprendre et voilà qu’ils ont foncé tout droit dans le mur de "Tandja". A qui la faute ? Quel dommage qu’Eddie n’ait pas été le candidat du CDP avant la tentative avortée de modification de la Constitution. Dieu sauve et sauvera le Burkina en lui réservant le meilleur candidat comme Eddie KOMBOÏGO. Vive la jeunesse batante et gagnante du Burkina Faso à l’image d’Eddie KOMBOÏGO.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 04:54, par wedaga En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    « Nous tendons la main à toute la jeunesse de ce pays, afin qu’ensemble, nous effectuions le changement générationnel ; et cela, dans les urnes et non dans la rue ». Du n’importe quoi ! Même les plus corrompus, qui ont sacrifié l’avenir de la Nation, pensent avoir une raison saine. Au lieu de reconnaître leur erreur et se détourner de cette perdition alimentaire, ils s’y obstinent et osent même inviter les dignes fils du pays à les rejoindre, comme quoi, "aucune leçon morale n’est utile à l’hyène devant un aliment, sinon un véritable coup de bâton instructif". La transition doit suspendre ou même interdire ces genres de rencontres immorales et agressives.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 04:55, par lumiereblanche En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Paix et stabilite sont les mots les plus employés par lesrescapés du navire qui a chaviré. C’est vous qui ne voulez pas la paix. De toute façon on va ressortir comme les 30 31 et cette fois pour rendre visite à des cdpiste. Songer à mettre vos enfants à l.abris

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 07:54 En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    tchiééé c’est ça la jeunesse cdp kiakiakiakiakia continuez à vous masturber au hasard vos jeunes croulants risquent de vous conduire encore plus profond dans la merde regardez les des chômeurs de longue date qui ont fait de la politique un métier

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 08:00, par Kamélé En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Jeunes du CDP, jeunes du CDP, une simple bande d’inconscients qui ne savent même pas définir leur propre nom "jeunes du CDP". Ils empruntent le terme jeune chez les blancs, le vide de son contenu, le remplit d’un autre contenu et embrouille les gens que jeunes, jeunes, jeunes. Au niveau international, un jeune a entre 13 et 24 ans. à partir de 25 ans tu es un adulte. Mais dans la branche jeune du CDP, on y retrouve des jeunes plus âgés (ou autant âgés) que Blaise Compaoré qui a 64 ans. Quand je critique tous ces adultes qui se font passés pour des jeunes pour parler au nom des jeunes et les exploiter, améliorer d’abord leur propre condition de vie, ils me répondent qu’une conférence de la jeunesse africaine à repousser l’âge des jeunes jusqu’à 35 ans en Afrique. car le contexte africain est différent du contexte international. Que dans certaines traditions africaine on est jeune jusqu’à 35 ans. Je réponds aussi que pousser jusqu’à 35 ans parait normal car à cette rencontre de la jeunesse africaine, il n’y avait certainement que les 25-35 ans donc qui, ne s’assumant pas comme adulte, pousse la limite à 35 ans. Par ailleurs à quelle tradition africaine se réfère t-on pour aller à 35 ans ? les cultures sont très hétérogènes. Dans certaines, pour être jeune, il faut passé par initiation ou avoir été initié il ya X saisons, pour d’autres il faut être circoncis, être célibataire, etc. la tradition avait sa variation et variété. Par ailleurs, le français jeune est un terme occidental. Si l’Afrique n’a pas honte de copier ce terme, elle ne devrait pas avoir honte de fixer les âges de 13-15 à 24 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 08:00, par gangobloh En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Ummmmhhhh le ridicule ne tue pas au Faso. C ’est parce que vos sont pas entre quatre ( 4) murs que vous rigolez.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 08:06, par ka En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Vous êtes le présent et l’avenir du pays que nous aimons tous, la jeunesse Burkinabé porte le flambeau du 21e siècle d’un pays qui se cherche : Persévérez et mettez les vieux malins avec la matière grise en panne de côté, formez une bonne équipe avec des objectifs concrets qui vont pour le peuple et le pays que nous aimons tous. Soutenez vos partis avec des objectifs communs, surtout sachiez que soutenir un parti politique ce n’est pas soutenir un individu qui a volé le denier public pour vous manipuler, mais les actions et des bonnes d’une équipe représenter par un représentant sain et fiable qui pense au peuple et l’émergence du Burkina. Persévérez les jeunes du CDP, montrez a vos vieux parents que rien ne sera plus comme avant, et que vous êtes capables de prendre le volant des affaires de l’état sans les crimes, sans l’injustice, sans l’impunité, et sans la corruption a ciel ouvert comme ce fut le cas de Blaise Compaoré et sa clique durant 27 ans. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec la jeunesse.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 08:08 En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Quelle paix dans quel burkina ? allez y chercher a travailler..ces ca qui es la verite

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 08:49, par escone En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Jeunesse CDP,
    j’ai envie de saluer votre démarche en même temps que j’ai envie de vous demander si elle n’intervient pas un peu tard, pour faire une proposition.

    Envie de saluer votre démarche car à priori, il faut que la paix prévale, il faut que la jeunesse soit une dans sa diversité politique. Personne au monde ne va contester ce vœux. Nous devons tous, après cette crise où personne ne gagne, tirer leçon d’ici et d’ailleurs pour ensemble construire ce pays afin que plus jamais nous soyons obligés de brûler une instituions ou des biens privés.
    Si nous nous entendons, quel que soit le parti qui sera au pouvoir, plus rien ne sera vraiment comme avant. Nous sommes les plus nombreux, et avec nos sœurs et mamans, c’est nous qui élisons.
    Mais de quelle jeunesse parle-t-on ? Il faut que ce soit la jeunesse consciente, la jeunesse convaincue.
    C’est pourquoi j’ai envie aussi de demander si elle ne vient pas un peu tard parce que nous vous attendions au moment où Blaise Compaoré avait par son comportement, décidé de diviser le pays. Vous auriez du lui rappeler qu’il était le Président de tous les burkinabè, de tous les jeunes que nous sommes, et de ne pas permettre que la jeunesse soit divisée, et en vienne à s’affronter. En n’écoutant pas cette autre jeunesse, ses autres enfants non membres de son parti, il a lui-même scellé son sort celui de la jeunesse de son parti restée silencieuse, et donc consentant.
    Oui, vous me direz que je ressasse le passé. Mais je suis obligé, car je me rends compte que, encore une fois, nous jeunes, vous du CDP et nous d’ailleurs (indécis, non partisans, partisans, OSC, etc.) sommes les victimes des aînés et de nos père et mères. Nous, vous sommes trop petits pour savoir en réalité ce qui se passe. Qui peut apporter quelle preuve que le CDP et ses alliés ne sont pas derrière cette crise artificielle qui secoue actuellement les institutions et partant, le pays ?
    Lorsqu’il y avait les assassinats, les intrigues et autres intimidations, lorsque les rapports de l’institution de Contrôle d’Etat relevaient après investigations les malversations des anciens dignitaires généralement CDP, quel membre du gouvernement CDP, quel membre du Bureau Politique du CDP s’insurgeait officiellement et au grand jour contre ?
    Aujourd’hui, avez-vous l’assurance que le CDP n’organise pas d’intrigue dans ce pays pour essayer de reconquérir le pouvoir par tous les moyens ? Pour maintenir ce système qui suce le sang des enfants de ce pays pour qu’on ne découvre pas le mal qu’ils ont fait ? Croyez-vous que si le RSP n’avait pas créé la brèche dans l’organisation et le fonctionnement de la transition le CDP pouvait refaire le moindre profil avec ce qu’ils ont foutu dans ce pays ? Vous ne le savez pas ou vous le faits exprès en fait.
    Au passage, je me demande ce que vous faites encore dans ce parti. Ce ne peut pas être une question de conviction au vu du bilan de ce parti, sur le plan économique, politique et social qui est majoritairement, je dis bien majoritairement négatif. Le positif était déjà minoritaire lorsque le dernier acte est venu le rendre insignifiant. Voulez-vous être vous jeune, comptable de ce bilan désastreux créé par la boulimie du pouvoir de vos aînés ? Cela fait que vous devenez mal placé pour prétendre la main aux autres jeunesse. La jeunesse dont vous faites allusion est très responsable, si non, au moment de la fuite de votre champion, les dégâts ne resteraient pas au seul matériel, si vous voyez ce que je veux dire. Je touche du bois.
    Lorsqu’un parti a un tel bilan et que les responsables, au lieu de faire profil bas, au lieu de regretter l’erreur politique, au lieu de mener des actions tendant à un pardon véritable et à une réconciliation des burkinabè, sont dans une dynamique de défi, lorsqu’au lieu de mener des actions tendant à renforcer le processus de transition, il lui glissent des peaux de banane sous les pieds, je doute de leur bonne foi quand ils tiennent le discours de la démocratie.
    Actuellement, tous les agissements du CDP et de ses alliés, lorsque ce ne sont pas des cris à la chasse à la sorcière, des cris à l’exclusion, ce sont des cris aux viols de leurs droits. Vous, cette jeunesse-là, vous devriez vous départir de ces gens car en réalité, il se foutent de vous. Ils vous financent, vous utilisent juste pour atteindre leurs buts, et vous font comprendre qu’ils vont vous former peu à peu à les remplacer. La formation prendra combien de temps ? Ils ont eu droit à une formation de quelle durée, eux (et là c’est dans tous les partis) ?
    Personne n’est dupe ! Le CDP et ses alliés ont montré aux y eux des burkinabè que seul le pouvoir les intéresse. Écoutez leurs discours,
    Où est le regret ? Le remord ? Pire, le CDP estime qu’il avait raison car rien n’interdisait la révision de l’article 37, et que même ceux d’en face le reconnaissaient. Mais quid de l’article qui limite le quinquennat à deux ? Si ce n’est pas de la mauvaise foi, comment peut-on enjamber un article aussi clair pour exhiber ce que la loi n’a pas prévu, à savoir que la loi n’a pas interdit la révision de l’article concerné ?
    La loi ne résout pas tout. Il y a des valeurs, morale, éthique, etc. Si on n’est pas capable d’en tenir compte quand on fait de la politique, on n’est qu’un imposteur, voire in délinquant, un criminel ! Et c’est malheureusement ce qu’il nous a été donné de constater en 27 ans. Et non ne veut pas qu’on poursuive des criminels. Ce n’est pas parce que la procédure a parfois été abordée avec légèreté ou précipitation que cela absout les criminels ! Non : les crimes sont là ! Les victimes sont là ! Ce sont des individus, c’est l’Etat burkinabè ! Il faut bien que des gens répondent devant la justice ! S’ils ne sont pas jugés coupables, ils seront libres ! S’ils sont jugés coupables, ils vont payer au peuple, c’est tout ?!
    Ce n’est pas la peine de gesticuler sur ce que les burkinabè voient et savent ?! Qui on veut tromper ?! L’opinion qui ne vit pas au Burkina ? qui n’a pas vécu ce que nous avons vécu ? Non ! A l’allure des agissements de ce parti, il faudrait qu’on reconnaisse une chose : on s’est fait avoir par la pression des réseaux mafieux cachés derrière les "communautés internationales". La suspension ne devait pas encore être levée. On devait la maintenir jusqu’à ce qu’on sache qui a fait quoi, et qui n’a rien fait. Par exemple, on devait maintenir la suspension jusqu’à l’issue des enquêtes sur qui a donné l’ordre de tirer sur les manifestants aux mains nues, et jusqu’au jugement des auteurs reconnus coupables.
    Si on l’avait fait, et si on avait mis en accusation directement Blaise Compaoré et son premier ministre, le RSP ne serait jamais venu perturber la marche de la transition, à moins de faire un coup d’État. Il y a une jurisprudence abondante là-dessus en Afrique sur ces dissolutions de partis : l’Algérie, le Mali, l’Égypte et j’en passe.
    Je jure au nom de DIEU Le Miséricordieux que tant que le CDP ne sera pas dissout, il n’y aura pas de paix durable et définitive au Burkina Faso. Le CDP doit être dissout, et les raisons sont légions : ils ont toujours montré qu’ils sont puissants, un méga parti, apparenté à un parti-Etat. Toute l’administration était gangrénée par ce parti. La quasi totalité des chef coutumiers avaient été embarqués par leur système de gré ou de force. Certaines communautés s’étaient laissées corrompre et je pèse mes mots. Ils ont tellement pillé le pays qu’ils sont aujourd’hui très riches et ne peuvent convaincre qu’avec de l’argent. Et la pauvreté fait que malheureusement, il y a encore des gens qui se laissent avoir. Le pays leur appartient à travers d’une part les hectares et hectares qu’ils ont contraint les paysans de leur vendre. Ces derniers ne pourront plus cultiver pour se nourrir. D’autre part, ils ont des intérêts dans les grosses sociétés par des prêtes-noms. Elles ont les capacités techniques et financières et vont continuer à obtenir les marchés. Les petits ne rempliront pas les conditions techniques et financières pour le faire.
    Le système que ce parti a installé, c’est un vampire qui est très fort. Si on ne l’anéantit pas, il va continuer pendant longtemps encore à sucer le sang des petits-fils des pauvres burkinabè qui ne voient rien et qui sont un peuple paisible.
    Et vous savez quoi, ils vont toujours s’en sortir avec des moyens légaux. C’est déjà parti avec Blaise Compaoré qui va s’en sortir à coup sûr. Beaucoup de dignitaires criminels économiques et de sang vont s’en sortir. Vous allez voir.
    Tout le monde a cru déjà à la thèse de Blaise Compaoré qui a chuté et qui est parti en soin. L’avenir nous le dira dans les mois à venir. On se donnera rendez-vous sur les réseaux pour commenter les magouilles et autres mensonges pour soustraire Blaise Compaoré de la justice nationale. Pour la justice internationale avec ses rôles au Libéria, Sierre-Léone, Côte d’Ivoire et autres, je ne sais pas.
    Jeunesse du CDP, vous n’êtes au courant de rien. Nos aînés font les bêtises, et c’est nous les petits qui pâtissons. Faisons tous attention de ne pas nous embarquer dans ce qui va se retourner contre nos enfants un jour.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 09:02, par cheickna En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Bon réveil et merci de ne pas verser dans l’invective. Personne n’a un droit foncier sur le Burkina Faso. Le temps est un autre nom de Dieu qui démontre de plus en plus les nuages se dissipent. Merci à cette jeunesse consciente, mille fois conscience qui a toujours su donner dos à la destruction des biens publics. Et cela en vue de préserver les fondamentaux du Faso.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 09:09, par camarade En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Ces gens ne vont jamais quitter dans ça. Regarder les bien, ils sont tous plus de 40ans et ils représentent toujours les jeunes du cdp. Ce sont ces jeunes qui remplissaient les stades recto-verso. Que Dieu éloigne ces vieillards du Burkina.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 09:12, par espoir9** En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Un seul conseil à cette jeunesse, changer de fusil d’épaule. Le CDP n’est pas un parti qui va sortir de l’ornière. Tenez le pour dit, c’est un conseil sincère.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 09:19, par PDEB En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    c’est le meme Boubacar qui disait qu’il ne y’aura pas de campagne ni d’election dans les banwa ?
    il n’est pas du tout rassembleur ce mec , et de sucroit c’est un drogué.
    Je ne suis pas contre la jeunesse du cdp , parce que eux meme victime des agissement de leur doyen, mais je souhaite qu’ils aient des responsable constructeur , sincere , franc , et avec un passé reluisant.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 09:34, par guy pen En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Grand MERCI à toi MR SANOU pour cette initiative.DIEU te le rendra au centuple.Ceux qui s’agitent et qui insultent ne savent pas la vraie valeur de LA PAIX.Dans tous les cas le jugement des hommes n’est rien à comparer au jugement DIVIN.Ceux qui ne craignent pas DIEU n’ont qu’à continuer à diviser les burkinabès avec leurs propos discriminatoires ;DIEU LES attend pour les envoyer au purgatoire.Le pouvoir et la richesse c’est DIEU SEUL qui donne à qui IL veut et le retire comme il veut.Celui qui est appelé à être chef le sera ;donc il faut cesser d’employer les mauvaises manières qui consistent à insulter l’autre pour parvenir à ses fins.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 10:18, par BOIN-ZEM OUINDE OUEDRAOGO En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Déjà vous avez participle aux vols collectifs de l’ex-régime de Blaise Compaore et vous vous présentez aujourdhui en donneurs de morale à qui ? quelle jeunesse honnete du Burkina Faso vous écoutera encore, vous qui incarner déjà la corruption, la gabégie et le gain facile. Prenez vos perdiems, mangez et taisez-vous maintenant : c’est ce que la jeunesse patriotique de l’insurrection des 30 et 31 Octobre 2014 vous demande. Vous etes des gens qui aimez l’apaisement social. Mon Q. Bandes de voleurs enracinés jusqu’à la moelle épinière. Je sais que mon post ne sera pas publié mais sachez que l’histoire récente du Burkina Faso vous revèle comme une jeunesse pourrie et qui ne peut se débarrasser des tares pour encourager le travail bien fait, rien que le travail qui paie.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 10:59 En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    c est ca la jeunesse d un parti des vieux des 70ans ah je comprends les jeunes comme les badras ali ne sont plus au cdp

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 12:07, par Le Vigilent En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Vous parlez d’accusations gratuites contre le CDP ?
    Dites-nous dans quel but le CDP, le Front républicain et les partis satellites ont tenu une conférence de presse pour soutenir les revendications du RSP, et semble-il de toute l’armée selon les conférenciers, et demander la démission du Premier ministre et de tous les militaires membres du gouvernement et ce, au summum d’une grave crise et a moins de trois mois de la fin de la transition ?
    Pour vous, ces responsables du CDP-Front républicain et des partis satellites seraient donc de saints hommes soucieux de la bonne marche de la transition et de la tenue a bonne date des élections couplées du 11 octobre 2015 !? Dites vous que tout homme sensé, s’il n’est pas mal intentionné, ne pouvait pas prendre une telle position aussi partisane face a une situation de grave crise impliquant les forces armées et dont les vraies causes restent inconnues.
    Vous vous constaterez par ailleurs que cela faisait la troisième fois que le RSP (Diendere, Kiere et Celeste Coulibaly, car le reste de la troupe n’y est pour rien) prenait prétexte d’un contentieux entre lui et le Lt-Col Zida, Premier ministre issu de leur rang, pour mettre a mal la transition. Pensez-vous que les responsables du CDP-Front républicain et partis satellites ignoraient ces faits ou manquent de bon simple sens pour ne pas comprendre les intentions cachées du RSP ? A supposer que ces responsables etaient de bonne foi, pourquoi ont-ils opté de soutenir le camp des frondeurs contre celui du Premier ministre au lieu d’emprunter la voie de la sagesse qui devrait consister a œuvrer pour un rapprochement des position une réconciliation entre les protagonistes ?
    Ayez un peu de lucidité et reconnaissez qu’il y avait bien une conspiration et une vraie connivence entre le RSP et le groupe mafieux CDP-Front républicain et partis satellites pour déstabiliser et donner le coup de grâce a la transition afin de créer le chaos et repousser aux calendes grecques les élections couplées présidentielles et législatives du 11 octobre 2015 ?
    Ne vous laissez plus instrumentaliser par ces vieux loups de la politique politicienne qui vous ont maintenus dans le désœuvrement durant 27 ans, avec toujours des fausses promesses démagogiques, et jamais tenues, de création d’emplois décents pour les jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 13:21, par leproff En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Le vigilent, vous avez un argumentaire nauseabond et farefelus. Vraiment pitoyable. Les revendications du rsp sont elles d’ordre militaire ou politique ? Pour memoire, la premiere sortie du rsp etait liée a la volonté de zida de le controler en nommant a sa tete un officier (commandant Nikiema theophile ) pour commander des colonels et colonels majors. La troupe ayant refusé cette forfaiture, zida a pris l engagement de corriger le tir dans un délai de 30 jours. A la date indiquée zida etait toujours dans le dilatoire. La troupe sest vue obligée de lui rappeler cet engagement et noublie pas que dans une caserne la parole dun officier supérieur est un dogme. Zida fut obligé de respecter son engagement. La derniere sortie est due aux accusations de coup detat portées une fois De plus contre les cadres de ce corps. Apres enquete, il n’y avait rien. Dis mois alors qui travaille contre la transition ?

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 14:14, par Brama KONE En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Je vous comprends, jeunes du CDP. Cependant vous rendriez le meilleur service à votre pays si vous avez l’humilité de vous faire oublier juste pour le prochain mandat. Ca s’appelle ’’repentir actif" qui vous permettra de vous purifier (reglement de certains comptes entre vous) et revenir avec un profil un peu plus acceptable en 2020.
    Le pays a failli prendre feu a cause de vous. Paix aux ames sacrifiées les 30 et 31 octobre.
    Mais sachez que vous avez forgé les gens du pays a la regle "Oeil pour oeil, dent pour dent, mort pour mort".

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 14:34, par NulNePeutVaincreLePeuple En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Vous ne pouvez tromper personne !!! S’il faut mettre fin à la vie de personnes innocentes et prôner la paix je dirai que vous répondrez tôt ou tard de vos soutiens à un régime mafieux tombé les 30 et 31 octobre 2014. Vous n’avez présentement pas le choix car vos forces vous ont abandonné. Mais il n’est jamais tard de bien faire pourvu qu’on ne répète plus les mêmes bêtises à savoir vendre son âme à un individu pour des ’biens’ matériels.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 15:38, par Duc En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Courage à cette jeunesse. L’important est de faire passer son message de paix. Le CDP peut encore se ressaisir et faire du Nouveau avec cette jeunesse engagée

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 15:44, par Duc En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Courage à cette jeunesse. L’important est de faire passer son message de paix. Le CDP peut encore se ressaisir et faire du Nouveau avec cette jeunesse engagée

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 15:49, par George En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    IL FAUT QUE LES AUTORITÉS PRENNENT LES DISPOSITIONS POUR DE BONNES ÉLECTIONS.. COURAGE AUX JEUNES QUI SONT POUR LE CHANGEMENT

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 16:16, par compaore noelie En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    le cdp represented une bonne parties du Burkina - Faso . et comme une main ,le pays a besoin de tous ses doigts chacun joue sa partition. arretez Les chasses aux sorcieres de l’ancien regime et des suspicions audieuses et demesurees puis donneZ vous LA chance de relever Les defits existant pour un Faso emergent et intelligent. pr Les lecons de ces vies mal ou bien vecues, retenez mes freres burkinabes k LA vie te donne un diplome seulement mais ceci, avant k tu ais commence Les course et avoir passer l’examen . CDP je t’encourage a ns donner le genre de vie ki ns ravira et ns relevera LA tete sur TT Les plans et ds le monde.! GO GO CDP ! k ki n’a jamais rever du paradis au Faso ,commence !!! the sky and above , we will be what, we CDP, wants be !!!! luv .

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 16:19, par bogota En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    L’objectif de cette conférence de presse de la jeunesse du CDP est une bonne initiative. Après l’insurrection populaire d’aucun ont parié sur la mort de ce parti parce qu’il n’était plus au affaires et surtout parce-qu’ils ont fait une lecture maladroite de l’insurrection. Ces derniers, les insurgés pensaient être la seule jeunesse du Faso et a ce titre un parti comme le CDP ne pouvait plus porter les aspiration de la jeunesse burkinabé. C’est ici ; une de leur grave maladresse. La jeunesse burkinabé n’est pas uniquement composée des dix-huit ans et moins mais des trente ans et beaucoup plus. C’est à dire qu’il y’a une jeunesse face a une autre jeunesse et c’est l’ensemble qui fait la jeunesse burkinabé. Celle qui a du recul face aux évènements et une autre plus agitée et manipulable a souhait qui crie et qui s’excite. Pour la sauvegarde de la paix si cher a notre bien être il faut de la tempérance et cette état d’esprit ce comportement doit venir des plus avisés parmi les jeunes. Et c’est ici le lieu de saluer la jeunesse CDP pour cette initiative qui tend la main aux autres jeunes dans le but de ce ressaisir car ce qui nous unit c’est le Faso et pas autre chose. La paix n’a pas besoin de bruit pour être menacée même le silence coupable ou l’agitation inutile nuisent a la paix. Soyons des jeunes pro-actifs face a toutes menaces d’où qu’elles viennent.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 16:59, par BARKIMBA En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    quand on est mal né c’est grave et surtout quand on a rien appris et on attend toujours de quelqu’un pour ce nourrir eet nourrir autrui et penser encore à l’avenir, repartez dans vos villages bande de banis.

    Répondre à ce message

  • Le 28 juillet 2015 à 18:55, par article 37 En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Sanou Boubacar,
    dis nous quel est ton dernier diplôme universitaire et quel ont été tes deux derniers postes ?
    Nous savons qu’à l’époque tu avais tellement de soucis au MEBA que tu a frappé à toutes les portes pour ne pas être interpelé.

    Tu as aussi doublé tes amis, dans une agence de représentation de coris assurance. Tu avais été poursuivi par un avocat pour ton arrogance.

    Si Quelqu’un est bien parti d’une P50 à V8, tu es en un. C’est sûr et n’insiste pas car nous connaissons tes villas à SAABA.

    Répondre à ce message

  • Le 29 juillet 2015 à 09:37, par Jahkarimo En réponse à : Pour un Burkina de paix et d’entente, la jeunesse du CDP donne de la voix

    Tout change tout evolue seuls les imbeciles ne changent pas.cette règle semble n’avoir pas d’exception au vu de la merde que foute ces soit disant jeunes de cdp.je pense qu’il faut aneantir le cdp avec la bombe atomique car ces pyromanes se plaisent toujours de semer le desordre politique où qu’ils soient.Il faut leur barrer la route pour qu’ils soient dorenavant inofensifs comme des verres de terre.Que Dieu detruise toute vos forces et que vous soyez des rusées devant la memoire de l’humanité et devant l’histoire !!!

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés