Nous sommes le  
LeFaso.net, l'actualité Burkinabé sur le net
Proverbe du Jour : «Aucune cause juste ne peut être servie par la terreur. Kofi Annan» 

Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

Accueil > Actualités > Politique • • lundi 20 juillet 2015 à 03h00min
Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

Comme plusieurs autres personnalités du régime déchu de Blaise Compaoré, Djibrill Bassolé, ancien ministre des Affaires étrangères, a été mis en accusation devant la Haute Cour de justice par le Conseil national de la Transition dans une résolution adoptée le 16 juillet 2015. Il est précisément accusé de « détournement de deniers publics et enrichissement illicite portant sur la somme de 393.499.543 FCFA ». Dans un post sur ses pages Facebook, M. Bassolé se défend de cette accusation et affirme que ses « avocats, en collaboration avec les services compétents concernés pourront démontrer le caractère fantaisiste du motif de cette mise en accusation ». Sa réaction.


Chers amis,

J’apprends que le 16 juillet 2015 (3 jours après le jugement de la CEDEAO sur le nouveau code électoral du Burkina Faso), le Conseil National de la Transition (CNT) a procédé à la mise en accusation de plusieurs personnalités politiques, celles précisément dont la Transition voulait à tout prix faire barrage à la candidature éventuelle aux prochaines élections. Vous aurez compris qu’il s’agit d’une simple machination politico judiciaire visant à réaliser l’exclusion et la discrimination auxquelles la Transition tient tant !

En ce qui me concerne, mes avocats, en collaboration avec les services compétents concernés pourront démontrer le caractère fantaisiste du motif de cette mise en accusation.

En attendant, je puis vous rassurer que dans toutes les hautes fonctions qui m’ont été confiées au Burkina et ailleurs, j’ai toujours fait gérer les finances avec intégrité. Imaginer même qu’un ministre des affaires étrangères puisse détourner 393 millions de francs cfa dans le budget de fonctionnement de son département est mal connaître la nature et les règles d’engagement des dépenses que ce budget (très modeste par ailleurs) autorise.

Quant aux réelles motivations d’une procédure d’accusation aussi singulière, les Autorités de la Transition savent bien qu’il y a très peu de chance que leurs candidats gagnent des élections libres, démocratiques et transparentes. D’où cet acharnement à vouloir écarter de la compétition électorale d’autres éventuelles candidatures.

J’irai me défendre devant n’importe quelle juridiction du Burkina et je me battrai comme je l’ai toujours fait pour que les droits fondamentaux et les libertés démocratiques de tous les Burkinabè sans discrimination soient garantis. C’est à ce prix que les institutions de notre pays seront crédibles, stables et aptes à satisfaire les immenses attentes de nos populations.
La CEDEAO a tendu une perche au CNT qu’il ne peut ni ne veut saisir.

DB

https://www.facebook.com/pages/Djibril-Yip%C3%A9n%C3%A8-Bassol%C3%A9-Pr%C3%A9sident-du-Faso-2015-2020/895194673845960

https://www.facebook.com/pages/Djibril-Yip%C3%A8n%C3%A8-Bassole/907266625973315?fref=ts

Vos commentaires

  • Le 18 juillet 2015 à 17:37, par ka En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril Bassolé, tu peux rêver comme tu veux avec ton mentor Blaise Compaoré, même en achetant la juridiction de la CEDEAO avec le denier public et l’or que vous aviez volé, la vraie justice du nouveau Burkina vous rattrapera dans peu de temps. Un procureur repenti et prêt a faire son travail sans pression ou corrompu me dit que vous alliez tous y passer et surtout la CPI attende plusieurs d’entre vous ; Car la Justice du nouveau Burkina doit faire le nécessaire pour que le peuple et les justiciables puissent lui faire confiance, sinon les gens se rendront justice eux-mêmes et nous passerons par le Far-West avant de retourner a l’État de Droit sans lequel rien de durable ne se construit. Soyez heureux d’être exclu afin que le peuple vous oubli, car notre peuple a tant souffert de vos crimes, de vos trahisons, de la corruption a ciel ouvert dont vous aviez instaurer pour vous enrichir en laissant 99% du peuple sans un repas par jour. Vous aviez torpiller vos chances de rentrer dans l’histoire du Burkina en étant égoïstes et en voulant tripatouillé l’article 37 dont sa lettre et son esprit interdisent tout président prédateur de briguer 3 mandat présidentiel consécutifs : le manque du respect de la parole de votre mentor Blaise Compaoré a conduit le peuple a un soulèvement populaire dont il est fui comme un rat sans demander son compte. Djibril fait toi oublier avant de revenir si non cette candidature de honte tuera ta vie politique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:38, par sergy En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    garde tes arguments pour la haute cour.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:40, par Moussa En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bien dit mon Général BASSOLET . C’est , je dirai de la méchanceté pure, de la malhonnêteté et de la lâcheté dont font preuve les membres du CNT , marionnettes de guignoles.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:44, par Koro San En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Nous on rit seulement !! Histoire drôle ! Comme quoi vous et les autres ministres avez battis vos fortunes sur l’héritage de vos parents . Allez y dire ce que vous voulez ! Il est vrai qu’a la fin , on ne souhaite pas vous voir compétir a ces élections . Quand Blaise était la , c’était lui la solution pour vous quitte a mettre le feu dans le pays ! Maintenant qu’il a fui , vous vous surprenez a être le nouveau messie et a défendre la démocratie. Nous on rit seulement !! Ou étiez vous quand le peuple criait pour que vous l’entendiez par rapport a sa volonté de faire respecter de sa constitution ? En son temps vous ne saviez pas que la Constitution est le socle de la démocratie ? Ou aviez vous peur d’une position très risqué ? Vous n’étiez pas convaincu peut-être ! He bien ! Assumez ! Assumez seulement ! On ne veut pas de vous !! Vous n’aurez pas de chance !! Bonne chance avec vos avocats et compagnie !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:47, par Winié En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Monsieur Bassolé, la justice de la CEDEAO a rendu son verdict et les autorités de la transition se sont engagés à l’appliquer dans toute sa rigueur. Referez vous au discours du Président du Faso et au Professeur émérite Seni Ouedraogo. Donc trêve de gesticulation.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:49, par vérité no1 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ah ah ah ah ! Dur dur si on n’a plus le pouvoir ! Néanmoins, il était le plus intelligent dans le groupe ! Il évitait des propos tels que "Celui qui n’aime pas Blaise n’aime pas Dieu" Aba comme si c’est Blaise le fondateur du Burkina ! Vous allez tous répondre devant les juridictions compétentes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:58, par Eliboue En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Retrait passeports diplomatiques : « C’est d’une simplicité évidente » (Djibril Bassolé, ministre des Affaires étrangères

    Je confirme qu’à la date d’aujourd’hui je n’ai jamais fait une déclaration publique, je n’ai jamais accordé d’interview à propos de l’annulation des passeports diplomatiques. J’ai été vraiment surpris quand mes services de presse m’ont rendu compte de ce que j’avais donné une interview à un journal de la place dont j’ignorais même jusqu’à l’existence. Par rapport à un sujet aussi important que l’annulation des passeports de certaines personnalités, si déclaration il y avait à faire ou interview je me serais adressé à l’ensemble de la presse, je ne me serais certainement pas adressé à un journal dont j’ignore complètement l’existence. Les propos qui y sont tenus ne sont pas les propos du ministre des Affaires étrangères. Ceux qui l’ont lu et qui l’ont exploité pourront poser la question au journaliste en question que j’ai déjà personnellement appelé pour lui faire le reproche. Je considère que c’est un épiphénomène », a répondu le ministre Bassolet, qui a souligné que le 17 avril il était déjà hors du pays pour un périple qui l’a amené à Milan, puis à Alger et Abidjan avant qu’il revienne à Nouna : « J’ai donné une interview à qui ? Lorsque ces genres de situations arrivent, il y a beaucoup d’émotions. Ce sont les émotions que nous sommes en train de gérer maintenant. Les propos qui me sont attribués sont discourtois et inutilement provocateurs. Ils ne me ressemblent pas. Je n’ai jamais traité les affaires d’Etat de cette façon. »

    Mais pourquoi les avoir annulés seulement maintenant ? A en croire le désormais Général Bassolet, qui en veut pour preuve le décret y afférent, l’octroi comme le retrait desdits documents se fait avec l’autorisation expresse du Président du Faso : « Face au choix politique de certaines personnalités qui sont entrées en rupture avec lui et qui n’appliquaient plus l’objet pour lequel le passeport leur a été octroyé, naturellement le retrait s’en suit. C’est d’une simplicité évidente. On peut bien sûr s’en émouvoir, car cela crée des désagréments, mais on ne peut pas mettre en cause la justesse de la mesure, parce que celui qui accorde le passeport est le seul qui apprécie qui peut le mieux défendre ses intérêts. »

    Y a-t-il eu des annulations avant celle du 18 avril dernier ? « Naturellement oui. De nombreux passeports. Je ne pourrais vous donner le nombre ni la qualité de ceux qui sont concernés par les annulations de passeports. C’est la raison pour laquelle nous n’avons fait aucune déclaration pour le cas du 18. Là maintenant, nous sommes obligés de réagir aux réactions de notre opinion pour bien expliquer les choses et clarifier un certain nombre de préoccupations. »

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 17:59, par Eliboue En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Luc Adolphe Tiao et Djibrill Bassolé devraient rendre leur démission si les caciques du parti endossent le projet de relecture de l’article 37

    Depuis début juin 2011, les mutineries ont cessé. Le calme est revenu. Place maintenant au dialogue. Ainsi a été créé le Conseil consultatif sur les réformes politiques (CCRP). En rappel, le CCRP était présidé par le ministre en charge des réformes politiques, Bognessan Arsène Yé, l’ancien bras droit de Blaise Compaoré (avec qui il a construit cette démocratie bien burkinabè où l’on ruse et joue avec les textes et le peuple), ancien président de l’Assemblée des députés du peuple (de 1992 à 1997) qui a révisé pour la première fois l’article 37 de la Constitution en 1997 pour sauter la limitation des mandats présidentiels à deux septennats. Le CCRP avait, entre autres, pour mission, de réfléchir à des réformes politiques et institutionnelles qui permettent de renforcer l’Etat de droit. Il avait ceci de particulier que seules les propositions consensuelles devaient être soumises à l’Assemblée nationale pour adoption. Aucun sujet n’y était tabou. Au terme de ces travaux, le CCRP est parvenu à des propositions consensuelles de réformes, dont la création du Sénat et l’amnistie pour tous les anciens chefs d’Etat de 1960 à nos jours. La révision de l’article 37 n’en fait pas partie. Alors que tout le monde s’attendait, pour une fois, à une position claire, le Président Blaise Compaoré a surpris plus d’un par l’ambigüité de son discours à la réception du rapport le 21juillet 2011. En effet, dans un premier temps, il a affirmé : « Après trois semaines de travail acharné, le CCRP est parvenu à des propositions consensuelles et nous engage à poursuivre les analyses sur certains sujets non moins intéressants, dans une perspective d’élargissement des bases de la démocratie dans la paix et la tolérance. » Ensuite, il a exprimé sa « disponibilité à oeuvrer avec tous au respect de la Constitution du Burkina Faso et invite tous les acteurs de la vie politique à fonder leurs pensées et leurs projets sur les dispositions de notre loi fondamentale.

    Je voudrais en cet instant solennel, redire à mes concitoyens et concitoyennes que, guidé par les exigences de la république, je repose mes idéaux sur la Constitution, ciment des nobles options de notre peuple. ». Que voulait- il dire exactement ? C’est curieux que le Président qui a prêté serment en jurant sur l’honneur de respecter et de faire respecter la Constitution, en soit encore à ce moment crucial de la vie de la nation à rappeler ce qui relève de l’ordinaire. A quoi pensait-il en invitant tous les acteurs de la vie politique à fonder leurs pensées et leurs projets sur les dispositions de notre loi fondamentale ?

    Voulait-il dire qu’il respectera la Constitution en l’état ? Ou bien voulait-il dire que comme la Constitution elle-même n’interdit pas la révision de l’article 37, tous les acteurs de la vie politique devraient accepter qu’il fasse sauter la clause limitative des mandats, lui ouvrant la voie à une présidence à vie ? Qu’entendait-il par « poursuivre les analyses sur certains sujets non moins intéressants, dans une perspective d’élargissement des bases de la démocratie dans la paix et la tolérance » ? Bien des observateurs avaient relevé cette ambigüité du discours présidentiel qui traduisait bien l’embarras ou du moins, une volonté de se maintenir au pouvoir. Ces observateurs (dont nous mêmes) étaient convaincus que jusqu’à l’éclatement de la crise sociopolitique de 2011, Blaise Compaoré n’avait pas renoncé au pouvoir à vie. Les pratiques de son entourage tendent à consacrer l’enracinement d’un système de patrimonialisation de l’Etat avec son corollaire de concentration du pouvoir politique économique par les cercles et réseaux constitués autour de la famille du président du Faso. Celui qui cherche à partir, protège quand même ses arrières. Or là, il n’en est rien. Bien au contraire, c’est un laisser-aller déroutant et un laisser-faire qui défie toutes les règles éthiques et morales de gouvernance.

    « La sincérité et la crédibilité du système » remises en cause

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:04, par Nabiiga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril ta réaction est normal ; l’ on est innocent jusque preuve contraire mais pour le moment t’es accusé et c’est normal que tu réagisses de la sorte. Ce qui nous concerne, nous les contribuables Burkinabè, cette acccusation n’est pas fantaisiste ni dans sa forme ni dans sa lettre. Ça te revient de montrer, comme tu l’as dit, devant les compétences juridiques que tu es innocent et que notre argent est entré dans ce trou ou dans ce trou-là ou bien, tout simplement, pour dire ce que tu sais de notre argent. Si on est satisfait, tu vas rentrer chez toi un homme libre sinon, c’est la saisine de tes biens plus des années à MACO advenant une situation où tu auras déjà bouffé notre argent, si tu ne l’as tout bouffé, on te réclame l’entièreté du montant volé plus les intérêts accrus depuis le vole de cette somme. Attendons de voir comment tes avocats vont te défendre. Ce qui es sûr, il n’y a jamais de la fumé sans le feu sinon pourquoi moi, Nabiiga pourquoi mon nom n’est pas cité dans le vole de la chose publique.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:15, par Sidbala En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Honnêtement nous on a besoin des gens dont les mains sont propres pour nous diriger. On a vue tout le pillage organisé lors de la mise en valeur de la mine de Percoa. Ce monsieur peut bien se défendre mais il aurait pu rester en retrait et aider des gens plus jeunes et innovateurs de prendre les commandes du pays. Pourquoi vous depuis des decennies ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:28, par sax En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ok que la vérité soit dite. On ne veut que la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:38, par sidketa En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ah bon !Donc il est blanc. Allons seulement. Rira bien qui rira le dernier.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:40, par tinguinbiiga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    L’histoire du CNT qui arrive juste a point nomme ressemble bel et bien a une distraction. Les membres du CNT (et toute la transition) doivent savoir qu’ils ne sont pas elus, et ce qu’on leur demande c’est d’organiser des elections transparentes. Le peuple saura choisir qui il veut comme dirigeant. Les deputes qui seront elus auront tout le temps d’introduire les poursuites contre qui que ce soit. Au tant l’armee et le RSP doivent moderer leurs positions a trois des elections, autant le CNT n’a aucun interet a creer la distraction a trois mois des elections.... a moins qu’on finit par se convaincre que la transition roule pour certains candidats ou que certains "transitionnaires" veulent voir la transition se prolonger.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 18:49 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    bien dit je ne suis pas politicien mais enfin de compte on ne sait plus ce que veut ce fichu CNT vous etes venu pour 10 mois mais on a limpression que vous voulez mettre le feu dans le pays avec vos lois insense le burkina est un pays democratiq laisser le peuple choisi son president.oubien comme vous avez gouter au plaisir d’un salaire enorme vous ne voulez plus ke ca finisse parceque en votant chaque jour vos loi sans fondement on va repousser la date des election pour ke vous continuer a bouffer on vous tient a l’oeil

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:16, par Barrios En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Quand vous étiez au gouvernement, vous ne saviez sans doute pas que les populations avaient d’immenses attentes ? Franchement, quelle chance avez vous de gagner les élections ?
    Arrêtez votre cirque monsieur Bassolé.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:22, par Kader En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Qui s’excuse s’accuse ! Wait and see !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:36, par Rasta En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Si tu a volé tu dois repondre de tes actes, c’est pas un montage politico-judiciaire. Vive la transition.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:38 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Juste vous dire que le jugement de la CEDEAO ne tient pas.Pourquoi la CEDEAO n’a pas intervenu lorsque le régime compaoré a voulu tripatouiller la constitution de pays pour se représenter au élection.Si la CEDEAO est crédible pourquoi la Cote d’Ivoire a sombrée pendant des décénie à cause de la candidature de Alassane Ouattara,qu’est-ce la CEDEAO a pu faire.Des innocents qui sont morts pour rien,voilà que Bedié et Alassane boivent du vin avec sauce yanyan ensemble. Pauvre Afrique,la CEDEAO et l’UA ne sont pas crédibles.L’Affaire Kadafi,j’en passe,quel UA ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:39, par Moktar En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mr BASSOLE vous avez passé des décennies dans le pouvoir Compaoré et c’est maintenant que vous vous souvenez que les droits de tous doivent être sauvegardés. Vous pensez que les gens sont idiots ? Qui ne sait pas que le système Compaoré a été bati sur la corruption, le vol, les crimes impunis ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:39, par ouedraogo En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ce n’est que le debut du commencement mon cher djibi

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:48, par Viinneem wata En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Pas besoin de polémiques sur facebook ! Va te défendre devant ma haute cours de justice et c’est tout. Dit nous ce que tu as comme fortune et justifie le comme il se doit et met en mal les preuves qu’ils vont te brandir, et ensuite seulement tu pourras dire les commentaires creux que tu fais là.
    Plus rien ne sera comme avant ! Dieu bénisse le Burkina Faso !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:57, par Figo En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je note avec satisfaction que DB, conformément à ses déclarations reste dans la légalité : il va se défendre sur le plan judiciaire. C’est quelque chose à saluer et à encourager. Je ne pense pas personnellement que DB soit un détourneur car il n’en présente pas du tout le profil. Cependant, je suis quand même surpris qu’il associe la mise en accusation avec le verdict de la cour de la CEDEAO, car en bon juriste, il sait qu’il faut du temps pour monter un dossier de mise en accusation. Ca ne peut pas l’avoir été en si peu de temps. S’il est blanc comme neige, il se défendra et pourra réclamer des dommages, et nous, citoyen sanctionnerons ceux qui auront monté cette cabale, mais il faut éviter de "politiser" ces opérations mains propres.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 19:58, par Joseph En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Vous pouvez pas nous dire que vous êtes blanc comme neige, je vous rappelle l’affaire d’or (vous étiez lieutenant ou Capitaine) disparu dans vos bureau et qu’on a pas trace jusqu’à aujourd’hui. N’insultez pas notre intelligence Général Bassolé !
    Ou est l’or mon général ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:04, par le paysan En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    je reconnais encore une fois de plus l’acharnement des ôtes toi que je m’assaye à ta place faire preuve de tenacité.
    si la CEDEAO a donné son verdict en toute transparence et independance, l’espoir d’un BURKINA PAYS DE PAIX est loin d’être un acquis, tant les veilleités et les intrigues sont le quotidien des ARRIVISTES.
    Aussi longtemps que celà semble laisser esperer un espoir vers la paix, la fracture sociale est manifestement visible à tous les niveaux
    Du constat de certains observateurs et celà avant le 29/30 oct 2015, qui ont dit : que le CHAOS au BURKINA viendra de l’interieur du CDP.
    MPP, NAFA, UBN, UPC, etc... sont tous des fractions du CDP qui se font la guerre en manipulant x ou y.
    Holà ! arrêtez de faire des bêtises au nom d’un peuple que vous avez exploité pendant 27 ans.
    Venez au champ avec moi, le peuple veut une auto suffisance alimentaire pour être independant. Merci

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:04, par mytibketa En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Au moins on verra au moins un peu plus clair sur l’histoire de l’or qui a un moment donné a fait l’objet de gorges chaudes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:10, par YIRMOAGA En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mr Bassolet, votre candidat à ce que je sache, c’est bien BC non ? Peut-être il sera écarté par le CC pour non depos de dossier ? Vous, vous devriez attendre jusqu’à ce que votre champion ne soit plus ou n’ait plus envie de Kosyam avant que vous autres larbins puissiez prétendre vouloir désirer ?

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:10, par adolphe Lougué En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Le CNT a été maladroit et tout le monde a compris son jeu comme bassolé le dit. Une mise en accusation sélective et précipitée pour aider le MPP a gagner les élections. C’est malhonnête. Parce que les simons roch, salif, clément ... ne sont pas aussi clean. Mais on veut aider le MPP. CNT= MPP, gouvernement de la transition=MPP.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:13, par Burkindi En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ma décision est prise désormais : JE VOTERAI BASSOLE le 11Oct. Point Final.

    Ceux qu’il a en face, ce sont chargés de me démontrer, que c’est lui qu’il me faut comme leader. MERCI VRAIMENT.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:31, par Nungbiga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mr. Bassolé, votre réaction est normale. Tout autre accusé n’agirait pas différemment. Si vous arrivez à vous justifier, y a pas de problèmes. Mais c’est très irresponsable de vouloir faire croire aux honnêtes citoyens que c’est le seul but de vous barrer la route aux élections. On constate que sur cette liste, il y a des gens qui ne sont pas candidats qui y figurent comme, certains de l’ex-majorité, qui sont candidats comme vous, mais qui n’y figurent pas. Consacrez vous à votre défense au lieu de divertir les gens. Ce qui est sûr, si vous arrivez à prouver votre innocence, vous allez être blanchi et rétabli dans vos droits ! Dans le cas contraire, c’est pas parce quelqu’un hier pour ces intérêts vous a propulsé GENERAL que tout soupçon sur vous doit être tabou. Vous récolterez, mon Général, ce que vous aviez semé.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:39, par Le Burkindi En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    En ce que je sache, aucun membre du CNT n’est candidat aux élections à venir et ne peut prétendre à une quelconque candidature aux échéances électorales prochaines. Donc, je ne vois pas Monsieur le Ministre , en quoi le CNT va chercher des voies et moyens pour empêcher votre candidature ! Le CNT n’est pas votre adversaire politique. Monsieur le Ministre, vous avez été aux affaires, donc permettez à la Justice de nous élucider comment les choses ont été gérées par vous ! Plus rien ne sera comme avant !!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:43, par Watt En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    je trouve que c’est assez simple. Au lieu de crier à la machination, il vous revient de prouver votre absence le 21 octobre 2014 au conseil des ministres et également apporter des preuves pour contredire le rapport vous concernant que les députés du CNT se sont servi. pas du tout compliqué.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:48, par ® L’Immortel 1er © En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    J’ai pitie de nos hommes politiques. Apprenez une bonne fois pour tous qu’on n’a pas besoin d’etre president pour contribuer au developement d’un pays. Il y a tellement de bonnes et nobles choses que tout homme peut faire. Par exemple, avec les milliards ou millions que vous avez, si sans parler de la politique, vous allez simplement construire un dispensaire et une pompe dans un village, vous soulagerez des vies et ameliorerez la vie quotidienne des citoyens. Je vous assure que ce genre de geste est mille fois mieux que d’etre assis sur un feauteil presidentiel, recevoir des invites, participer aux colloques. Grandissez un peu un jour vous les hommes politiques. Savez vous pourquoi Sankara est et demeurera toujours dans le coeur des Burkinabe ? simplement parce qu’il etait en contact direct et quotidien avec le peuple. En realite le titre de president ne vaut rien pour quelqu’un qui ne sait pas servir son peuple.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:50, par lenga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Monsieur Basole moi je pense que faire des supputation ne ferons que donner raison a ceux qui pense que vous vous serez rendu coupable de détournement notre pays marche en ce moment sur des eux si toute ces années vous avez rendu service a ce pays en étant a d’autres poste vous devez comprendre mieux que quiconque que pour l amour de la patrie on peut se taire et démontrer son innocence autrement .sinon monsieur Compaoré lui même serait mieux que vous parce qu’ il aurait put comme tant autre s entête et attendre l’épreuve de force .en outre sachez que le peuple donne raison a celui qui en a. Les mots n’impressionnent plus le burkinabé peut importe ce que vous dite, la vérité on sait la reconnaitre et c’est en fonction qu’ on agit.messieurs attention a ce que vous dite car le peuple pense que c est normale qu’on demande des comptes aux anciens dignitaires si vous été innocent tant mieux mais si telle n’est pas le cas assumez.pour l’amour de la patrie tout comme les dirigent actuels vous pourrez revenir dans 5 ans.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 20:55, par Ilb En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mise en accusation n’étant pas synonyme de culpabilité, il n’y a pas lieu de s’inquiéter et de tenir des propos pouvant inciter certains de vos partisans à vouloir semer des troubles. Comme beaucoup d’autres l’ont déjà dit, il vous manque le courage et la sagesse de vous assumer et de vous tenir à l’écart des activités politiques pendant un certain temps. Le temps est un bon conseiller.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 21:02, par kouadio En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    depuis les arrestations fabriquées et exécutées depuis les bureaux de Auguste Denise Barry que la justice a du reste condamne c ;est d’autres subterfuges dignes du nazisme mais mal ficelés que Kafando, Zida et Cherif sortent pour que le MPP gagne les elections. Il est important de noter un fait : l’attitude des soi-disant sages dont la composition doit etre denoncee car avec la commission reconciliation avec des gens comme Kam Herve, ces deux structures ne sont pas loin des OSC de Zida. La seule difference est que ces dernieres sont moins bruyantes

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 21:04, par Lui En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Concentre ton energie pour te defendre devant la Haute Cour de Justice ! C’est vous meme qui aviez dit de passer par la justice pour vous exclure ou inclure. Si tu es coupable tu seras exclu et en plus tu iras en prison et la CEDEAO ne va pas te sauver (tu vois que l’exclusion par le code electoral etait mieux !) et si tu es reconnu non coupable tu seras inclus ! Donc allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 21:41, par Kingdepan En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Vous là laisser le Gl tranquille si vous pensez réellement qu’il a trop durée dans le système pour vouloir encore y rester que dire alors de vos prétentieux et suffisants dirigeants du mpp que sont rock salif et simon qui je rappelle pillent les maigres ressources de notre pauvre pays depuis plus de vingt sept ans. que la justice cesse d’être sélective et que ce machin de cnt dirigé par le plus aigri et journaleux cherif sous les ordres du mpp cesse de se rendre ridicule en voulant empêcher par tous les moyens le Gl de se présenter aux pésidentielles. si vous estimer qu’il n’est pas assez fort pour gagner les élections que les prétentieux dirigeants du mpp disent gagner en un quart de tour alors pourquoi cet acharnement contre sa personne. arrêtez ça

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 21:55, par Etienne Arthur Kafando En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Que Bassolet se rappelle :
    C’est bien de rester sur la défensive. Mais l’on se rappelle que des enfants de ministres sous Compaoré ont trouver de l’argent liquide à la maison. La bonne gestion commence en famille !!!!

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 22:21, par kouadio En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Pauvre Burkina !Regardez le CNT, sa composition fait pleurer ! On a paye des millions pour rien pour le proces a la CEDEAO. Apres ca ce sont des accusations gratuites. Les Kam et autres se sont enrichis sur les corps de vos martyrs ! Haha haha haha les hyenes ! Oui les hyenes sont les heros au Burkina ! Il ne mnaquait plus que ca !

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 22:33, par Yobson En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bassolet dit qu’il a bien gere et que sa boite n avait pas de ressource. Ah vos enfants qu’on a intercepte sur la nationale 1 entrain de delapider les fonds. Ou est ce qu’ils ont eu cet argent ? Donc on doit les poursuivre eux aussi pour detention illegale de grosses sommes. Vous ferez mieux de vous taire et de repondre les faits a vous reprocher. Mais et la complicite pour coup et blessure et d’assassinat pour les 30 et 31 octobre. Vous etes grilles mon general.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 22:39, par Le Burkina L’intégrité En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Qui s’excuse s’accuse ! Gardez tes arguments pour ta défense devant les juridictions car nous n’avons point besoin de cela ! Sachez que nous avons même oublié votre prénom.La seule image que nous retenons de toi, c’est l’homme sans honneur chassant des élèves policiers pour repartir à l’ ENP signer leur reprise devant la camera de la RTB. J’espère que tu as gardé l’image dans tes archives ? Quelle honte ! Chien de garde du régime Compaoré, arrêtez vos gesticulations.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 22:51, par ka En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Non Mr. Bassolé le peuple n’est pas devenu amnésique de l’histoire récente de la vie politique de notre pays. Djibril Bassolé le soumis de la famille Compaoré est egale a Blaise Compaoré dont la lettre et l’esprit de l’article 37 interdisent de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs, cet même article 37, arbitre entre le peuple et un président prédateur que Djibril et Blaise voulaient tripatouiller et s’éterniser au pouvoir. Si le nouveau Burkina tant attendu depuis plus de 27 ans a un vrai conseil constitutionnel, une candidature de Djibril Bassolé a la présidence du Faso doit être refusé. Djibril au pouvoir, Alain Yoda sera le premier ministre, Assimi Kouanda président de l’Assemblée Nationale, blaise Compaoré conseiller a la présidence en attendant de prendre le pouvoir de gré ou de force en 2020. Bassolé est a la solde de la famille Blaise Compaoré qui veulent la continuité de 27 ans de régime sanguinaire, corrompu, sans partage, mais le peuple a muri avec un président sanguinaire et complexe, et rien ne sera plus comme avant. Djibril je t’ai dit plusieurs fois dans mes messages ainsi qu’a Blaise Compaoré de ne pas Tripatouiller l’article 37 et vous ne m’aviez pas écouté. Pense a ce que toi et OUBDA AMOS ancien DG de la police, ce que vous aviez fait en 1998 pour le plaisir de François Compaoré et de son frère en étouffant les dossiers de de Norbert Zongo et de de David Ouédraogo. Pour le vol d’or, le peuple peut te pardonner, mais pas les crimes. Fait toi oublié jusqu’en 2020, et peut-être la jeunesse Burkinabé oubliera ton passé. Quant aux sages de notre pays, y compris ka ton grand-frère, nous pardonnons, mais on n’oublie pas. Quant aux pleurs de ton copain Achille Tapsoba sur TV5, c’est inutile c’est son passé qui le rattrape, tôt ou tard il fera des pompes comme Afi de le FPI a la MACO. La CEDEAO n’a pas vécu ce que le peuple Burkinabé a vécu de vos crimes de votre répression et de vos voles. A présent c’est le peuple mûri qui décide. Vous n’aurez aucune chance avec le peuple Burkinabé qui pardonne, mais n’oublie pas. Dans toute décision il y a toujours un plan B ne l’oubliez pas, le votre n’a pas marché car Dieu était avec le peuple. Par contre celui du CNT, Dieu capable de faire ce qui est l’impossible bénira leur plan B. Vive l’alternance politique et économique du pays que nous aimons tous avec les jeunes.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 22:52, par HORUDIAOM En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ecoute Bassolet, ce n’est pas la peine de t’agiter. Si tu n’as rien à te reprocher, calme toi alors. Tu commences à nous taper sur le système.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 23:03, par HORUDIAOM En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ecoute Bassolet, ce n’est pas la peine de t’agiter. Si tu n’as rien à te reprocher, calme toi alors. Tu commences à nous taper sur le système.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 23:07, par moustico En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Cet acharnement aveugle du CNT finira par ouvrir les porte de la géhenne. Que Dieu sauve mon pays

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 23:12, par Ché En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril le Général en papier, gardes tes explications pour le jour du jugement. Ton accusation a même trop tardé. Je trouve d’ailleurs que tu dois plus que ce qui est réclamé. Mais malheureusement c’est ce qui a été mal camouflé qu’on te réclame. N’oublie pas qu’il y a des preuves ! À mon avis on devrait même te retirer le faux titre de général qui n’honore pas du tout notre gendarmerie. Pendant une décennie tu faisais de la politique et toi même tu l’as reconnu, tu n’étais plus au commandement et brusquement te voilà général ! Si ce ne sont pas des foutaises, comment qualifier cela. Bandes de voleurs et de buveurs de sang ! Et comme si ce n’était pas suffisant, tu veux devenir président ici au Burkina, Ah ba ! L’argent volé servirait à battre campagne, acheter les consciences et les voix et se retrouver au pouvoir et couvrir vos differents crimes. Tout simplement les burkinabé sont des moutons. N’importe quoi ! Ça me révolte encore.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 23:12, par Ché En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril le Général en papier, gardes tes explications pour le jour du jugement. Ton accusation a même trop tardé. Je trouve d’ailleurs que tu dois plus que ce qui est réclamé. Mais malheureusement c’est ce qui a été mal camouflé qu’on te réclame. N’oublie pas qu’il y a des preuves ! À mon avis on devrait même te retirer le faux titre de général qui n’honore pas du tout notre gendarmerie. Pendant une décennie tu faisais de la politique et toi même tu l’as reconnu, tu n’étais plus au commandement et brusquement te voilà général ! Si ce ne sont pas des foutaises, comment qualifier cela. Bandes de voleurs et de buveurs de sang ! Et comme si ce n’était pas suffisant, tu veux devenir président ici au Burkina, Ah ba ! L’argent volé servirait à battre campagne, acheter les consciences et les voix et se retrouver au pouvoir et couvrir vos differents crimes. Tout simplement les burkinabé sont des moutons. N’importe quoi ! Ça me révolte encore.

    Répondre à ce message

  • Le 18 juillet 2015 à 23:29, par BEN En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    ce Mr mérite pas d’etre président du faso les pilleurs de nôtres chers patries, l’heurs de la vérité à sonner aillez le courage d’affronter la réalité

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 00:14, par POt En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    La justice signifie : pas plus à Pierre qu’à Paul. Le régime de Compaoré c’est 1987 à 2014.
    A bon entendeur salut.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 00:32, par homme fort En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    C’est pas à vous de prouver que vous n’avez rien fait. C’est plutôt aux autres de prouver ce qu’ils vous reprochent. Alors calmatos.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 03:04, par Nabiiga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Reponse à Moussa, internaute numéro 3.

    Toi Moussa, ce qu’il te faut vraiment n’est pas de te mêler dans les discussions au Faso.net mais et surtout, de tout faire pour te trouver un peu d’argent pour t’acheter un dictionnaire Larosse pour comprendre les sens des mots que tu balances ci et là. Où bien, à la rigueur, écrit dans une des langues nationales, le mori, djoula, fulfuldé, une ou chacune de ces langues pourra t’aider à te mieux exprimer. En voici les mots dont les sens qu’il te faut : méchanteté, lacheté et marionnette.

    D’après toi c’est lâche de dire à quelqu’un qu’il a volé surtout que la personne peut jouir de ces pérogatives républicaine pour se défendre ?

    D’après toi c’est de la lacheté de rappeler à quelqu’un des sommes qu’il détient qui ne lui appartiennebt pas ?

    Marionnette ! Qu’est-ce que c’est drôle ! On est marionnette lorsqu’on traduit quelqu’un qu’on accuse de vol devant l’instance juridique la plus haute du pays, selon toi, n’est-ce pas ?

    Comment Zida est parvenu à la primature ?
    Pourquoi vous clamez sa tête ?
    Comment s’est fait-il que Zagre, le plus gradé de nos forces armées a laissé la place un Lt. Colonel ?
    Pourquoi fallait impérativement que Zida soit démis des ses fonctions ?

    Le fond de l’affaire est qu’il s’est retiré du club des marionnettes que sont les anciens caciques du régime déchu présent au pays et cela, la marionnette en chef ne voulait rien savoir. En effet, un dictionnaire te fera du bien.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 03:09, par guiguemde En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    internaute1 parle de quel justice nouvelle. Justice toujours a deux vitesses, justice toujours aux ordres des puissants du moment. vous êtes avec vérité N°1 les faiseurs de troubles qui aller mettre le feu au pays. Les agents a la solde du MPP aveuglé par COSYAM. Si vous perdez BARRY et que votre manoeuvrier dans son amateurisme se met sous surveillance vous n’aurez que vos yeux de hibou pour pleurer. Parole du lion

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:23 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril Tu ne devrais meme pas repondre a cette accusation, car en disant quelque Tu donne de l’importance a la loi votee. CES individus de la transition NE merite meme pas une attention. Ils NE sont ni Malin ni intelectuels. Et le peuple Burkinabe en sait de leur incompetence a gerer les affaires de l’Etat plus nous avancons plus leur medocrité se devoile aux yeux du peuple. Le peuple burkinabe sait quels sont les voleurs en locurence Salif diallo Simon compaoré, Rock MCK...Their plan B is worst than the plan A. Allons seulement D’ici là qu’on atteindra le 11 October se serait eux meme qu’on exclura des elections.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:31, par zemosse En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Monsieur djibril,avec tout le respect que je vous accorde , dites nous pourquoi,comment,malgré les sommes collossales octroyées. par les Pays’amis, les !institutions internationales,depuis des années ..nos braves Burkinabé continuent de trimer depuis 27 ans dans la pauvreté la plus noire, la plus crasse, dans les villages et quartier populaire des villes ???Expliquez nous ce paradoxe ?Si vous arrivez à expliquer cela aux juges, alors on vous croira.Sinon,commencer à gesticuler alors que vous n’etes pas encore reconnu coupable par la Haute cours de justice est louche et témoigne de votre febrilite et que vous avez quelque chose à vous reprocher.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:34, par zack En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril il faut faire pardon on sait que tu as hérité d’une grosse fortune de tes parents mais enfin tu dois des explications au peuple de la Sécurité aux Affaires Étrangère

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:50, par Yabyoure En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bonjour Monsieur Bassole, vous sachant solidairement responsable des agissements de votre épouse, peut être devriez vous vérifier si ce montant n’est pas relatif aux sommes qu’elle a perçu au profit de ses "associations". Tout ce qu’elle pourrait avoir "détourné" vous en avez bénéficié également.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:57, par Jeanine Debo En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    CNT vengeance aigreurs
    Diviser les Burkinabè
    Mais chacun devra se défendre sans violence

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 07:58, par Pas de panique En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    On a bien dit conseil national de la transition c’est pas a eux de juger l’ex régime la mission de cette transition est complètement detourné cetera transition doit organisee organisée les élections en bonne et dû forme et le Président qui sera elu et son gouvernement se penchera sur la demande du peuple dans tout ses droit qui est de juger l’ex régime. Le CNT n’est pas là pour foutre le feu à la barque en trois mois quel dossier ils peuvent gérer ; ça c’est pas leur boulot il faut appelé un chat, un chat. Le CNT même n’est déjà pas juste avec ses salaires monstrueueux aussi se vera mise un jour par le même. Il faut arrêté les règlements de compte et organiser les élections on va peux vous donnez l’occasion de chercher les obstacles pour ralonger votre transition. Les détouneurs doivent payer ça c’est sûre le CNT est juste intermidiaire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 08:03, par le citoyen En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Apportez vos preuves mon général, sinon que même si on demande à ceux qui sont à la MACO,ils diront qu’ils sont innocent .

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 08:21, par Francky En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Pourquoi donc le président du CNT aussi démocrate tombe aussi bas. Exclure des BURKINABE des élections. Les gens ne veulent plus de l’ex président et des ses amis. Alors laissons le peuple décider dans les urnes et qu’on n’en parle plus. Tout porte à croire à un règlement de compte et à une manipulation de la part de certaines personnes qui savent qu’ils ne peuvent pas etre au pouvoir sans écarter d’autres candidats. Si vous pensez que le CDP ne peut plus avoir le pouvoir comme moi je le pense,laissons les donc y aller. S’il gagne c’est que le peuple les aura choisi et tant pi pour nous. N’écartons aucun burkinabè car cela sera de l’exclusion pour pas les candidats mais pour une partie du peuple

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 09:03, par burkidi En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ou est passé le général qui dit qu’il a joué un rôle majeur les 30 et 31 octobre 2014 notamment au sein de notre armée. Aujourd’hui , il y’a des divergences au sein de celle ci.mon général , c’est le moment de montrer des compétences en réconciliant l’armée et non pas en faisant la politique. C est même curieux de voir que vous ne respectez pas votre mentor en étant candidat ; à moins que vous avez envier à sa place pendant 27 ans, de grâce mon général, pour ton honneur , ta dignité, et probité , laisse la politique.ça ne vous ressemble pas

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 09:09, par Oser En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je salue l’accusation des dignitaires du régime déchu en même temps je condamne la justice sélective à laquelle nous assistons. Pourquoi Rock KOBORE et Clément SAWADOGO ne figurent-ils pas dans cette liste ? Ou passer au MPP exempt de toute poursuite judiciaire ? Ne vous laissez pas aveugler par la vengeance de vouloir exclure à tout prix. La vengeance n’a jamais arrangé. L’exclusion conduit à la ruine. Ou bien vous jugez tout les délinquants économiques de façon impartiale ou vous laissez cette tache au régime qui sera élu démocratiquement. N’utiliser surtout pas la justice pour assouvir votre intérêt politique qui ne peut être qu’égoïste.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 09:32, par Freeman de T En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril, n’insulte pas notre intelligence. Pourquoi tu "oublies" les autres chefs d’accusation : les « faits de haute trahison et d’attentat à la constitution », les « faits de coups et blessures volontaires, complicité de coups et blessures, assassinats et complicité d’assassinat ». C’est facile de se focaliser sur le détournement...
    Dieu bénisse le Burkina !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 09:43, par kouadio En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je repete que tout ceci vise a faciliter l’election du MPP au pouvoir. Vous ne faites rien pour attendre. Sous Compaore il n’y avait pas ce genre d’arrestations, d’accusations politiciennes. Au contraire il a travaille a l’emergence d’une opposition. Par exemple, il aurait pu empecher la creation du MPP en fomentant toutes sortes de coups tordus et en arretant ses membres pour malversation. Mais il n’est pas ingrat ! Mais la malédiction va vous rattraper. Qui vivra verra !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 10:31, par Gédéon En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bien entendu, chacun doit faire ce qu’il a à faire. Nous nous sommes insurgés contre Blaise, son régime et ses amis. Nous allons le poursuivre jusqu’au bout, au péril de nos vie, Bassolé D. Ton silence lors du dernier conseil qui a consacré la transmission du projet de loi de révision de la Constitution en son article 37 a été un mutisme coupable, lâche, compromettante et indigne d’un militaire, oui, d’un Général. Le Général De Gaule a dit "non" a Hitler, il s’est battu pour la France et il est entré dans l’histoire grandement. Toi, tu as choisis le silence et la compromission. Tu n’est pas digne d’être Général et à plus forte raison, d’être présidentiable. Si tu ne sais pas, je t’apprends que notre Grand Maître, non franc-maçon, Norbert Zongo nous a appris que la compromission se paye cache et son prix est l’exclusion. Accepte toi même te retirer de la politique car, tu as échoué comme bien d’autres.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 10:36, par Le Loup En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bonjour ! je comprends la réaction de Mr, Bassolé, mais il doit reconnaître sa trahison à sa famille politique pendant les événements des 30 et 31 octobre 2014. Quand on soutien quelqu’un on le soutien jusqu’au bout. être son homme de confiance depuis des années, prospérer avec lui et lui trahir est un événement. Le Juda des Evangiles après son forfait à son maître est mort par pendaison, mais je ne vous souhaits pas de tel sort. Je ne suis pas pour la décision du régime de la transition qui est un régime anticonstitutionnel et délirant dans la violation des droits humains,mais si vous avez volé l’argent du peuple, là quelque soit le régime vous devez répondre de la justice.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 11:25, par vrai En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ce mr est un homme integre et il sera le president du faso.que dieu te benisse et benisse le bf

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 11:43, par kidrh En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Vous avez plus de chances que les inculpés devant les TPR(que vous avez tacitement cautionnés) qui auraient payés de leur vie sils faisaient des déclarations publiques sur le non fondé de ce dont on les accusaient .Eux n avaient pas non plus d avocats ni acces aux archives de leurs services pour se blanchir des accusations sans début e preuves d enrichissement illicite. A l exclusion des anciens fonctionnaires d avant les indépendances aucun de ces présumés enrichis illicitement ne disposaient d immeubles dont la valeur dépassait le salaire cumulé d une carrière de cadre.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 11:59, par wonou En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    "Je me battrai comme je l’ai toujours fait pour que
    les droits fondamentaux et les libertés démocratiques de tous les Burkinabè sans discriminations soient garanties." Général Bassolet que vous soyez candidat à l’élection présidentielle, c’est votre droit et il faut le reconnaître, mais vouloir faire mentir l’histoire, cela vous enlève la qualité pour être le président des Burkinabè car le peuple a de la mémoire.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 12:31, par BAMS En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Accusation avant, maintenant ou après, tout le monde sait qu’ils sont tous des grands pilleurs de notre peuple ; il faut récupérer ce qu’il ont volé le plus rapidement possible. Seulement je tiens à attirer l’attention du gouvernement de transition sur les impayés du ministère de la jeunesse, qui refuse de payer ses prestataires, ça veut dire quoi ? Quand on fini de faire le boulot, il faut payer les gens ! monsieur le ministre, cela fera bientôt 9 mois que tu as bloqué notre argent. Bref monsieur le ministre de la jeunesse, si tu ne veux pas nous sentir négativement, tu ferais mieux de nous payer immédiatement ce que tu nous dois, pour avoir formé tes jeunes au programme de formation aux métiers en décembre 2014 ou PFM 2014.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 13:09, par sidnoma En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Qui se sent mor eux se mouche. Qui s’excuse s’accuse. Mon general , vous etiez un homme que je respectais beaucoup. Mais vous vous etes salis avec les griots de l’ancien regime. Moi a votre je parlerais peu si je n’ai rien a me reprocher. La verite finit toujours par triompher.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 13:15, par OUSTAAZ En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril,un etre de l’improvisation:fin 2014,tu ne savais pas que tu allais etre candidat et subitement début 2015,tu es candidat de tout un pays.Penses-tu que les burkinabè sont aussi bètes jusq’à ce point-là ? D’abord,donne-nous nos millions !!! ok !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:04, par Nabi Kièra En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Il n’est pas d’hommes indispensables. Ce n’est que la pure tromperie. Je dis que si le CNT accuse sans preuve, alors les Burkinabè doivent comprendre que jusque là nous avons des dirigeants indignes et irresponsables et que ceux d’aujourd’hui sont les mêmes que ceux d’hier. Il n’y a aucune différence. Il ne faut pas se faire d’illusions. Ils ont toujours travaillé beaucoup plus pour conserver jalousement leurs propres intérêts au détriment des Burkinabé en pillant les ressources du pays.Tout le monde sait au Burkina que Blaise avait concentré tout au profit de son clan familial et politique.Cela ne fait l’ombre d’aucun doute.Le chemin de la lutte pour la libération, de la dignité, de l’honnêteté et de l’intégrité a été défriché par Thomas Sankara.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:05, par Le Vigilent En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril Bassolé ne nous apprend rien en disant qu’il a saisi son avocat pour prouver son innocence. Tous les autres mis en accusation feront la même chose. Ce lui qui n’en aurait pas le moyens pourra bénéficier de l’assistance d’un ou de plusieurs avocats commis d’office. Nous sommes dans un état de droit et le droit s’applique a tous.
    A propos de sa déclaration sur le retrait des passeports diplomatiques il dit qu’il n’a jamais dit quoique ce soit a un journal a sur question. Il soutient avoir appelé le journaliste pour une mise au point. On veut bien le croire, mais on se demande pourquoi il n’a pas voulu user de son droit de réponse comme il cela sied dans des cas pareils. Il avait certainement peur de son patron, le dieu-sur-terre qui en de pareilles circonstances n’hésitait pas a sévir contre tous ceux qui ne montraient suffisamment de zèle dans la justification de ses décisions arbitraires.

    Lui et ses compagnons qui se plaignent de l’exclusion depuis l’adoption du nouveau code électoral, se rappellent-ils que même le droit a la vie n’a pas ente reconnu a ceux qui, civils ou militaires, n’ont pas approuvé le massacre du 15 octobre 1987 ?
    Faut-il aussi leur rappeler que tout récemment, au cours d’une réunion de son Conseil national, le CDP a décidé de démettre tous les Directeurs généraux et directeurs de services qui ne montreraient pas assez de zèle dans la défense du projet de modification de l’article 37 de la Constitution pour permettre a Blaise Compaoré de régner a vie sur les burkinabè ? Du reste, pouvait-on être nommé a un poste de directeur général sans avoir la carte CDP ou d’un parti satellite ? Ca, ne n’était pas de l’exclusion, puisque vous en étiez les premiers bénéficiaires. Le CDP a même poussé le culot jusqu’à s’immiscer dans la désignation des chefs traditionnels dans certaines zones. Les prétendants qui n’avaient pas la bonne carte étaient systématiquement écartés au profit de moins méritants selon la tradition mais soumis au CDP.
    Bassolé et ses compagnons ne s’etaient jamais insurgés contre de telles pratiques mafieuses et sont pires que des exclusions.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:14, par Le citoyen En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Pour quelle raison tenez-vous coute que coute à être Président ? Si vos raisons sont honorables..., attendez donc 2020 pour vous présenter. A moins que vous tenez à nuire le Burkina Faso...?! Vous étiez tous derrière Blaise comme des enfants de la maternelle. Comme voulez-vous être crédible subitement...?! Attendez que nous voyons claire dans l’avenir du Burkina avant de vous écouter en 2020.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:20, par merci encore En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Le Burkina Faso est une nation civilisée respectueuse de l’autorité de la chose jugée. Je pense que monsieur bassolé doit être civilisé et aller répondre devant la justice, non seulement pour détournement de fonds publics, mais aussi pour complicité d’atteinte la constitution et éviter les amalgames. Ceux qui t’écoutent ne sont pas bêtes. Ils savent que tu as détourné plus, mais on a pour le moment la preuve des 300 millions. Reviens sur terre, on ne peut confier le destin d’un pays à des voleurs.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:38, par ka En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Nous devons comprendre notre peuple, et l’aider a avancer, surtout barrer la route a ceux qui veulent retarder l’émergence du Burkina avec les jeunes, les voleurs et les malsains comme Djibril bassolé font partis. Il ne faut pas que le peuple attende tout du président Kafando, chacun d’ajouter sa pierre à l’édifice : c’est ça aussi le peuple. Je demande au président Kafando de ne pas reculer dans ces décisions surtout sur la nouvelle loi du code électorale qui n’est pas du gout de tout le monde et de la CEDEAO : Pourtant cette loi est salutaire pour 80% pour un peuple traumatisé par le régime sanguinaire de Blaise Compaoré et sa clique.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 14:48 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    C’est pas au MPP Que nous allons voir cela.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 15:12, par un électeur En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril et ses amis comptent-ils sur des singes pour se faire elire ? Il font tellement preuve de mépris et,d’injures à l’égard des burkinabe !

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 15:23, par Alexio En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Un temps pour chaque chose. La sorciere oublie mais pas la mere des enfants bouffes. Ici notre contexte. UN JOUR POUR LE WAGADRE,ET UN JOUR POUR LE PROPRIETAIRE. Nul n est au-dessus de la loi.

    Nul n est aussi coupable avant le verdict. Donc Mr Bassolet jouit La presomption jurisprudentielle comme tous les autres accuses.

    Mr Bassolet doit laisser la justice faire son travail au Palais de justice, et non au tribunal de la rue. Ya t-il feu sans fumee ? Non.

    A entendre Achile Tapsoba a la TV5 Francaise, jouant l Avocat des CDpistes qui ont ete interpelles par la haute cour de justice, je me pose la question de savoir si il n avait pas de memoire courte concernant la gestion mafieuse de son parti du patrimoine national d un pays pauvre comme le Burkina Faso ou tous les menages n arrivent pas a jouindrent les deux bouts avec 1,300$ par jours du pouvoir d achats.

    Alors eux passaient leur temps a feter les milliards voles de l Etat dont la patrimonisation etait pertinent.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 17:08, par Mawuéna En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Djibril 393.499.543 cfa, je ne sais pas ce que cela représente ni où cela s’est passé. Mais une chose est certaine, tu dois nous dire où est notre or. Te rappelles-tu du TPR de 1988 ?

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 17:35 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Il devra s’expliquer sur ce sur quoi on l’accuse et cela s’arrête là. S’il est innocent, il sera innocenté. C’est de cette justice que nous voulons et si vous êtes reconnu comme un voleur au col blanc, vous ferez un petit séjour à la MACO comme les vulgaires voleurs de poulets ou moutons.Maintenant, vous ne pourrez pas échapper à l’histoire suite au dernier conseil des sinistres qui a mis le feu dans ce pays et ce n’est que justice. Peut-être que Bassolé sera aussi rattrapé par son affaire d’or lorsqu’il était pandore à la gendarmerie ? Ce n’est certainement pas le plus sale de l’ère Compaoré mais certainement pas un saint ou un innocent lorsqu’on voyait ses enfants se pavaner avec des liasses...

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 17:49, par oumsgam En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    tu parles beaucoup. la justice te rattrapera. blaise tu na pa pu dire merde a blaise

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 18:07, par Sidpawalemdé Sebgo En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Une mise en accusation a l’avantage de permettre aux intéressés de se défendre devant leurs juges. Visiblement, l’ancien ministre préfère dès à présent se défendre devant l’opinion publique. Sauf que son argumentaire n’est pas complet.

    1°) M. Bassolet a été ministre de la sécurité avant d’être ministre des affaires étrangères. En rappel, c’est même lui qui a inauguré ce poste au Burkina, car cette responsabilité avait toujours été liée à l’administration du territoire. La mise en accusation ne précise pas dans lequel de ces deux ministères on l’accuse d’avoir détourné, mais le cas de M. Bougouma semble montrer que c’est à la sécurité qu’il est aisé de surfacturer des fournitures. Le cas de Joseph Paré montre bien que les enquêtes ne s’arrêtent pas au dernier gouvernement Compaoré. On se demande pourquoi il se précipite pour dire que le budget des affaires étrangères est "trop petit" pour être l’objet de malversations ?

    2°) L’envoyé spécial de l’organisation de la conférence islamique écrit : « J’irai me défendre devant n’importe quelle juridiction du Burkina et je me battrai comme je l’ai toujours fait pour que les droits fondamentaux et les libertés démocratiques de tous les Burkinabè sans discrimination soient garantis. » Cela pourrait faire sourire car en matière de respect et de défense des droits fondamentaux des Burkinabè, on se souviendra qu’il avait à l’époque arrêté et interrogé manu-militari des défenseurs de droits de l’homme ou plus simplement des gens qui s’étonnaient de la fortune de Blaise Compaoré. On peut aussi douter qu’il ait défendu les "droits fondamentaux" de David Ouédraogo et de son compagnon d’infortune. Ceux qui ont été durement réprimés pendant les manifestations après le drame de Sapouy apprécieront aussi certainement qu’on leur dise que les coups reçus défendaient leurs droits. Enfin, on se demande s’il pense vraiment que la dénaturation de la constitution qui se préparait pour un pouvoir à vie de Compaoré "garantissait les libertés démocratiques de tous les Burkinabè", ou si ce monsieur se chatouille pour rire.

    Vouloir se refaire une virginité politique après avoir soutenu l’ancien régime jusqu’au dernier jour est certes difficile, mais cela ne justifie pas de prendre des libertés avec les faits dans des communications grand public. A moins que cela soit plus destiné à ses soutiens à l’extérieur qu’aux Burkinabè qui ont été témoins des faits en question. Néanmoins, il serait utile de rappeler qu’un procès se gagne devant les juges, pas sur Facebook.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 18:50, par ka En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Nous devons comprendre notre peuple, et l’aider a avancer, surtout barrer la route a ceux qui veulent retarder l’émergence du Burkina avec les jeunes, les voleurs et les malsains comme Djibril bassolé font partis. Il ne faut pas que le peuple attende tout du président Kafando, chacun d’ajouter sa pierre à l’édifice : c’est ça aussi le peuple. Je demande au président Kafando de ne pas reculer dans ces décisions surtout sur la nouvelle loi du code électorale qui n’est pas du gout de tout le monde et de la CEDEAO : Pourtant cette loi est salutaire pour 80% pour un peuple traumatisé par le régime sanguinaire de Blaise Compaoré et sa clique. ’’’’’’’’’’Quand aux intervenants dans ce forum qui me critiquent, nous sommes en démocratie et aussi la liberté d’expression nous est permis : le reste mettez le à ou vous savez. Les chiens aboient la caravane passe. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec les jeunes depuis le 13 Décembre 1998 ou le RSP a tué et brûlé notre valeureux Journaliste Norbert et ses compagnons.’’’’’’’’’’’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 18:51, par ka En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Nous devons comprendre notre peuple, et l’aider a avancer, surtout barrer la route a ceux qui veulent retarder l’émergence du Burkina avec les jeunes, les voleurs et les malsains comme Djibril bassolé font partis. Il ne faut pas que le peuple attende tout du président Kafando, chacun d’ajouter sa pierre à l’édifice : c’est ça aussi le peuple. Je demande au président Kafando de ne pas reculer dans ces décisions surtout sur la nouvelle loi du code électorale qui n’est pas du gout de tout le monde et de la CEDEAO : Pourtant cette loi est salutaire pour 80% pour un peuple traumatisé par le régime sanguinaire de Blaise Compaoré et sa clique. ’’’’’’’’’’Quand aux intervenants dans ce forum qui me critiquent, nous sommes en démocratie et aussi la liberté d’expression nous est permis : le reste mettez le à ou vous savez. Les chiens aboient la caravane passe. Ka farouche partisan de l’alternance politique et économique du Burkina avec les jeunes depuis le 13 Décembre 1998 ou le RSP a tué et brûlé notre valeureux Journaliste Norbert et ses compagnons.’’’’’’’’’’’’’’’’

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 19:09, par oudou En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    toi, Djibril là, tu nous prends comme des nez percés.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 19:18, par waro maguy En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mr kouaduo internaute 64.Apparemment vous êtes un aigri du régime déchu. Vous dites des contre vérités. Blaise n’a fait que casser, diviser et acheter l’opposition pour n’avoir en face qu’une opposition de nom et des aide candidats aux élections pendant son règne sans partage de 27 ans.Vous parlez de "vos martyrs".Vous ne pouvez rien contre la volonté populaire.Le cnt est au service du peuple et ce processus de mise en accusation a commencé depuis quelques mois et ce n’est que juste . Désormais les gouvernants sauront qu’ils devront rendre compte de leur gestion et c’est tant mieux pour la lutte contre l’impunité, les detournements crapuleux , les crimes de sang et j’en passe.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 19:44, par Megd’ En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Très honnêtement, j’aurai aimé qu’on Djibrill compétire aux prochaines élections surtout celle présidentielle. Voici une personne qui n’a aucune base électorale et subitement pense qu’elle est la solution du Burkina. J’aimerais qu’il prenne la honte de sa vie dans cette élection. Il n’est rien dans le fond et sa manière de faire prouve qu’il n’a aucune dignité.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 19:51, par bance assane En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je suis sur le. Burkinabe ne comprend pas l’ancien a travail prier que l’economie qu’il a laisse que soit demarer le president de la tradution il fut de cdp parce que ils sont nombre et fort un chef de la philosophi il doit mis se a construire avec l’argent et le pouv oir et durable le president travail pour son futur et plusieurs pensent il ya de politique naturel .lui il fait comme l’ancien president malien a cause de son interet personnel pour pouvoir dure dans la pouvoir ou revenu ou il a entrene de vole ...moi bance assane nee a Torla garango je vue acctuliment en angola

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 21:21, par blackMamba En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Si le CNT continue ses manigances le feu va embraser encore le pays, et personne d’entre nous ne le souhaite. Si c’est ainsi faudrait mettre en accusations tous les barons du MPP. Ils étaient là depuis plus de 27 ans non ? Et tout le monde sait comment ils ont acquis leur fortunes et c’est la raison. Pour laquelle ils peuvent faire de grosses campagnes électorales. Arrêtez demerder les gens avec vos propos nocifs à l’encontre de Monsieur Bassolet. Pourquoi vouloir tant mettre un frein à un potentiel candidat qui peut faire la différence, si ce n’est de la manigance politique.
    Nous prenons l’inclusion et l’honnêteté pour tous les citoyens. C’est pas parce qu’on participé à un conseil des ministres qu’on est forcément d’accord avec toutes les décisions. Le CNT et certaines OSC de merde son entrain de monter une partie de la population et ça va les rattraper. Que Dieu protège notre pays seulement.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 21:35, par défenseur de la justice En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Y’a trop d’abrutis qui parlent de ceux qu’ils ne savent pas. Si aujourd’hui on accuse Bassolé de détournements, mon œil oui. Les Salif Diallo, Rock et Simon qui ont fêté des milliards là ils on fait comment ? Eux ils ont beaucoup détournés et tout le monde sait ça. Mais pourquoi eux le CNT ne les accuse pas ? Pourquoi on en parle pas ? Faut qu’on arrête d’être partial. C’est normal le CNT est composé en majorité que de marionnettes à la solde de certains partis comme le MPP et de certains aigris et analphabètes qui ne savent pas qu’on les instrumentalise. Salif était le plus dangereux, impliqué dans tellement de faux coups, mais aujourd’hui c’est lui la tête pensante du MPP. Et ils vont encore faire les mêmes magouilles que avant. Et après on vient nous emmerder avec des accusations de détournements de fonds ? Dans ce cas accusez les tous !!! Les membres du CNT même sont des voleurs. N’importe quoi.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 21:42 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    le CNT n’est pas crédible. laissez le peuple faire leur choix.

    Répondre à ce message

  • Le 19 juillet 2015 à 23:11, par WALAY En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mr BASSOLET, c’est sur la base des rapports d’inspection effectuées par l’Autorité Supérieur du Contrôle de l’Etat (ASCE) que la mise en accusation a été faite. Donc il vaut mieux arrêter de distraire les gens et préparer votre défense. Il fallait faire les inspections oui ou non ? L’inspection n’a pas pour but d’accuser seulement, elle peut aussi permettre de blanchir un responsables. Donc pour celui qui n’a rien à se reprocher une inspection est une très bonne chose. Maintenant si l’inspection révèle des choses peu catholiques comme les détournements que voulez-vous qu’on fasse ? Pensez-vous vraiment qu’après l’insurrection il ne faut rien voir, ne rien faire par crainte d’être accuser de faire de la politique ? Ici là, il faut faire pardon ho. WALAY

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 05:54 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je ne comprends pas les burkinabe qui veulent qu’on oublie tout alors que ces memes sont sortis le 30 et 31 Oct. Non, avez vous oublie l’argent des funerailles chez lui, les enfants qui jouent avec l’argent ? Il faut qu’on y voye clair. Si on passe ou on oublie ces crimes, le Burkina connaitra une autre revolution dans moins de 10 ans. On ne va pas oublier meme au prix de la cohesion. Parlons-en, pour votre cohesion, liberez les voleurs de la MACO.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 07:52, par kouadio En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    on n’est pas contre la justice. Vive la justice afin que chaque citoyen connaisse ses droits et ses devoirs. Ce qu’il faut dénoncer c’est la volonté manifeste d’exclure par tous les moyens, meme les plus mal ficelés. Regardez le dossier ’’code électoral’’ facilement démonté par la CEDEAO car ecrit par des gens incompétents. Ca me fait mal de savoir qu’on est humilie a cause de l’incompétence des juristes qui ont par contre empoche des millions. Quant au CNT qui manque de legitimite, et dont les membres (pas tous) ne comprennent rien au bon sens le president Kafando devrait s’en mefier

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 08:29, par ouedraogo michel En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    nous nous rendons grâce à Dieu.nous savons sûrement que vous politicien auront en récompense immédiat l’intention réelle qui se cache au font de votre cœur. ceoui veut volé le peuple sera volé, celui qui veut faire coulé le sang du peuple vera son propre sang, celui qui veut brûlé le pays vera le feu chez lui .Jespere que c’est dans l’intérêt du peuple que vous vous battez.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 08:35, par SY En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    BONJOUR A TOUS JE CROIS QUE MON GÉNÉRAL A RAISON PARCE QUE CHÉRIF SY EST UN TYPE QUI NE VEUT PAS LA PAIX AU FASO QUAND IL A VU QUE LA CEDEAO A REJETTE SA LOI, IL VEUT TOUT FAIRE POUR ÉCARTER CERTAINS FILS AUX ÉLECTIONS. CHÉRIF SY SI VRAIMENT TU ES DIGNE IL FALLAIT COMMENCER A INTERROGER LE PRINCE QUI A VINGT ANS DANS LA FONCTION PUBLIQUE A INVESTI ENVIRON UN MILLIARD AU FASO SANS OUBLIER QU’IL A DES DOSSIERS PENDANTS A LA JUSTICE SUR UNE AFFAIRE DE BÂTIMENT A OUAGA 2000 ET IL A REFUSE D’Y RÉPONDRE PARCE QU’IL ÉTAIT PROCHE DE BLAISE COMPAORE. DE GRÂCE SOYONS SÉRIEUX POUR SAUVER NOTRE FASO. EN PLUS IL Y A UN MONSIEUR QUI JE CROYAIS DIGNE DANS SES PROPOS QUAND IL AVAIT EU LE COURAGE DE DÉMISSIONNER DE LA MAGISTRATURE POUR SE CONVERTIR DANS LES FONCTIONS DE MAITRE JE VEUX PARLER DE HERVE GUY KAM. C’EST UN PRINCIPAL SUSPECT DE LA CRISE QUE NOUS VIVONS AUJOURD’HUI AU FASO AVEC SES AMIS DE "BALAI CITOYEN". SINON POUR LE CAS DU GÉNÉRAL BASSOLET COMME D’AUTRES ACCUSES DU CAMP CHÉRIF SONT LES INNOCENTS. EN PLUS TOUS LES MINISTRES QUI SONT ACCUSES D’ÊTRE COMPLICES POUR LA MODIFICATION DE L’ARTICLE 37, QUELS RIRES JE PEUX QUALIFIER CE GESTE DE CONDAMNATION ? CHÉRIF ET SON CNT DITES MOI EN CE QUI CONCERNE LA LOI QUE VOUS AVIEZ MAL PRIS POUR EXCLURE CDP ET SES AMIS Q ET QUI A ÉTÉ REJETTE A LA CEDEAO ; EST CE QUE NOUS DEVRONS VOUS CHASSER DU CNT OU GARDEZ ? RÉPONDEZ MOI A CETTE QUESTION POUR QUE TOUS LES BURKINABE SACHENT DE QUOI OU QUI NOUS NOUS CONFIONS.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 08:50 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Tous autant que vous êtes, même les gent comme Roch, Simon et Salif. vous avez volé ne prenez pas le digne peuple du Burkina comme ignorant. Dieu permettra que la vérité puisse voir le jour Inchallah.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 09:13, par indigné En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    A lire Djibril, toutes les accusations de détournements sont fantaisistes. Personne de l’ancien régime n’a détourné de l’argent. Et il veut être président.
    Pourquoi n’avoir pas dit que le rapport de l’ASCE qui date d’avant le CNT était fantaisiste ?

    Mon Dieu ! Pauvre Djibril !!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 09:32, par Tout se paie ici bas En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    C’est politique justement parce qu’on ne va
    pas laisser un voleur venir de façon subtile diriger notre pays.
    blanchissement vous avant de venir sur la scène politique.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 09:39, par le vent En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    pourquoi Simon, Rock, Salif, Clément, et autres n’ont été cités. franchement Chérif Sy et sa suite font honte à la nation burkinabè. s’il savait ............. on dirait le pouvoir fait péter les plombs dèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèèh

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 10:02, par un observeateur En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bonjour,

    En 30 de pouvoir, qui n’a pas travailler de prêt ou de loin avec Blaise ?
    Même le président actuel, Kafando était d’un diplomatique du gouvernement de Blaise et Zida tout le monde sait qui il etait ;
    Donc arrêter de nous faire avaler des couleuvres !!!
    Tout le monde doit avoir le droit de se présenter aux élections présidentielles sans magouilles et coups bas.

    Si tous les proches du régimes blaise sont exclues, tous les ténors de la politique actuelles donc tous être exclues.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 10:44, par Wenbé En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Il raconte des sottises. Si le peuple Burkinabè n’avait pas pris ses responsabilités pour faire partir Blaise, il s’oserait même pas annoncer sa candidature aux élections présidentielles. On se connait dans ce pays :là

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 11:09, par Le Visionnaire En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Moi je ne comprend pas le CDP, vous avez juré ciel et terre qu’en déhors de Blaise COMPAORE qu le CDP ne dispose d’aucun candidat capable de diriger ce pays. En 7 mois seulement, vous trouvez des milliers de personnes pour être candidat soyez sérieux svp.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 11:46, par le gourmancé En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je ne suis pas du parti de Bassolet et je ne le supporte pas pour les élections à venir, mais je dénonce une justice à deux vitesses. Lorsqu’on veut faire justice, il faut le faire dans les règles de l’art. Pour moi le CNT devait faire l’audit depuis les années 1990 et ainsi on saura qui a volé le peuple et qui n’a pas volé le peuple. Cette façon de faire laisse croire que le CNT roule pour un parti politique en particulier et cela à mon humble avis ne nous sort pas des années Blaise car c’est les mêmes pratiques qui perdurent. Une justice taillée sur mesure.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:03, par laurentine En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Nos autorités ont vraiment raison d’agir de la sorte, ils ont affaire à un peuple a moitié analphabète, et qui ne fonctione que sur la base des rumeurs. Même sans vous justifier, c’est trop flagrant,
    c’est rien que de la machination !!!!!
    Allons seulement !!!!!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:08 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    je pense que les gens ne doivent pas réagir a cela,nous ne sommes pas des juges.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:09 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    je pense que les gens ne doivent pas réagir a cela,nous ne sommes pas des juges.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:30, par Togsissida En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Disons-nous la vérité. Qui des ministres du dernier gouvernement de blaise peut dire qu’il proppre, à l’abri de tout soupçon ? Qui ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:37, par kiemmok En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Eeeeh les gars, allons seulement ! La mise en accusation n’empêche pas un accusé de ce présenter. Au Bénin, des accusés prisonnier ont posé leur candidature aux législatives et ont remporté.Général, bouche bée et allons seulement !

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:44, par KILA GOA En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Simon, parle nous un peu de la réfection de la mairie, justifie nos parcelles volées et vendus ; quand a chérif sy , il a eu le temps d’ en masser du gombo , que tous ceux qui s’agitent sache qu’ils seront vite rattrapés par l’histoire .mr Bassolé resté serein la justice fera son travail

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 12:52 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Qui se sent morveux se mouche !
    Détournement ou pas détournement, c’est devant les juridictions compétentes(haute cour de justice) qu’on s’aura .
    Et donc, SVP mon général et autres, ne soyons pas pressé.
    C’est la vérité que le peuple attend. donc qu’on se calme ,qu’on ne se panique pas.....
    A bon entendeur,salut..............!

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 13:01, par Mr BOUDA En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : BDjibrill assolé réagit

    Mr BASSOLE
    je pense que vous devez laisser faire la justice si vous êtes innocent .

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 13:04, par konkobo Roger En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Mon général, pourquoi vous avez laissé l’ex PF Blaise Compaoré attenté à la constitution ?
    Pourquoi vous et le CDP n’aviez pas dit la vérité à Blaise et à François ?
    Pourquoi c est après Blaise que vous déclarez votre candidature ? pour devenir qui ?
    La réponse : vous êtes 1 gendarme égaré
    Conseils : reposez-vous et laissez les politiciens dans leur terrain.
    une fois de plus PAPA reposez vous car la vie continue sans Blaise Compaoré.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 16:02, par Tiiga En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Message a webmaster. Mes messages dans les différents forums sont systématiquement censurés. Est-ce normal ? ou quand dites-vous ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 16:09, par L’alternateur En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Bonjour chers internautes,
    Merci mon général pour ce recadrage. Je pense qu’il est important aujourd’hui de recadrer Sy shetif dans sa mission. Oublie t il qu’il est lui même un insurgé avec sa bande ? Voici quelqu’un qui pense que c’est le peuple qui l’a élu et au mépris de ce peuple fait passer des lois iniques et des lois personnelles, ciblees et nulles. Lui même étant nul en droit devrait donc se renseigner sur les actions à mener avant de les traduire en lois. D’abord le corum pour voter de telles lois n’est pas atteint et ensuite cette loi subira les mêmes conséquences économiques que la sale dernière qu’ils ont produite. Et ensuite la manière dont elle a été votée montre l’esprit qui anime ce bon à rien de shetif. Toujours est il que ce CNT composé d ’ insurgés, de vandales et de voyous ne peut bénéficier d’un blanc seing au niveau de la haute cours de justice si elle même n’est pas le produit du Mpp et des sankaristes. On verra qui aura l’audace de juger Blaise Compaoré. Qui le fera et dormira tranquillement alors que sur la liste des iincriminés on ne voit nul part le nom qu’ attendent tous les burkinabe épris de justice ( rock mark, Salif diallo, Simon Compaoré, Clément sawadogo, bougma, Barry auguste, etc) Si c’est Blaise que sy shetif veut incarcéré, il se trompe car cette personne n’est pas encore née. BLAISE COMPAORÉ reste le président démocratiquement élu et ne sera jugé par une association d ’ insurgés. EST CE QUE C’EST PIGE shetif ?

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 16:52 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    MOI JE NE COMPREND PLUS CE CNT. JE ME DEMANDE S IL EST LA POUR NOUS AIDER OU POUR CONDUIRE AU CAO. DEPUIS LE DEBUT DES ARRESTATIONS ET ACCUSATIONS JE NE VOIX QUE CEUX QUI SONT RESTES AU CDP JUSQU AU 30 OCTOBRE. LES AUTRES EUX NE SONT PAS CONCERNES. SIMOND QUI A REFFECTIONNER UNE MAIRIE A UN MILLIARD SALIF QUI ROULE SUR DES MILLIARD ET J EN PASSE.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 16:53, par Vico En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Ils se battent comme beau diable pour éviter aux courroux de la justice burkinabé après blaise. Ce ne plus comme à votre dès, on va vous mettre aux gnoufs

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 17:20, par escone En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Administrateur, tu as ainsi décidé de ne plus passer mes écrits quand il s’agit de Djibril Bassolet ? ? Et pourtant je te défie de relever la moindre discourtoisie dans mes propos.
    D’autres ici par contre ne savent qu’insulter. Mais ils sont toujours présents. J’ai envie de dire que j’ai compris. Ça par contre, il faut le publier.

    Répondre à ce message

  • Le 20 juillet 2015 à 23:46, par Jus En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    De toute évidence, les ambitions présidentielles de DB et suite me laissent pantois et matois. Si seulement, ils avaient la moindre vision de démo. et de dévelo. pour ce pays, on serait pas la avec le CNT qui trouble leur sommeil. c’est connu :"meme un simple citoyen peut suppleér la carance ou la disparition d’une autorité" c’est ce que fait le CNT et on ne peut que le saluer. Ceux qui soutiennent DB c’est leur opinion dont je me ficherai d’imaginer les mobiles. Ce pays a trop souffert pour que les memes viennent nous citer leurs qualités. les délinquants n’ont pas une image unique identifiable. Il appartient à la justice et DB ainsi que ses fans devront souffrir qu’on les entendent en justice.
    Surtout ne venez pas nous dire plus tard que c’est la justice des vainqueurs ; ce sera trop facile comme moyens de défense.
    le BF a besoin d’un élan nouveau et cela est possible. Je salue au passage toute la transition car le pari est tenu. Dieu bénisse le BF

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2015 à 00:48 En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Vous nous avez chanté pendant des années que si ce n’est Blaise personne ne peur diriger ce pays. Ayez simplement honte et puisez dans le peu de dignité qui vous reste pour vous cacher et demander pardon au peuple burkinabè que vous avez pillé et voulez continuer de piller.

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2015 à 06:34, par Bernard Luther King En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    Je crains fort monstrueusement que certaines de ces mises en accusations ne soient la voie royale pour la rehabilitation de Blaise et de ses anciens ministres. Aussi longtemps que notre Palais de Justice vivra dans le contentement d’avoir dit le droit et non dans la fierté d’avoir rendu justice. Toute la procedure judiciaire et tout son tremblement vise une finalité : rendre justice. C’est pourquoi la loi anti-corruption doit etre RETROACTIVE. Ne nous faut-il pas une telle heresie ? Oui il le faut. En temoigne l’affaire Guiro qui ne fait que paver le chemin pour les autres procès à venir. En tout etat de cause, il faut que quelqu’un quelque part porte la responsabilité de ces lois qui n’existent que pour la loi. C’est facile d’etre un dirigeant, de diriger un pays, de veiller à escamoter les lois qui pourraient compromettre durant l’après, d’etre effectivement jugés et condamnés selon ses propres dosages.. Ne faut-il pas que quelqu’un quelque part reponde pour negligence professionnelle ?.
    Il faut rendre justice et non se contenter de dire le droit !

    Répondre à ce message

  • Le 21 juillet 2015 à 14:52, par Maman Dapoya En réponse à : Mise en accusation des personnalités du régime Compaoré : Djibrill Bassolé réagit

    On ne doit pas s’agiter le Burkina Faso a une justice et elle dira le droit . Mais franchement je plains les nostalgiques le pays avance et on ne pourra plus reculer.....Les jeunes ne sont pas morts pour rien . Ceux qui sont liés de près ou de loin doivent payer autrement on va refaire la révolution mais à notre façon....

    Répondre à ce message

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

 Articles de la même rubrique
Les députés frondeurs ont cessé l’utilisation du sigle "UPC"
Députée Elise Foniyama Ilboudo/Thiombiano : « Les gens pensent que la politique, ce sont des intrigues »
Appel de citoyens à la candidature de Kadré Désiré Ouédraogo : « Une vieille stratégie politique démodée », selon Adama Yasser Ouédraogo du CDP
Nouveau règlement de l’Assemblée nationale : Le format du discours du Premier ministre devant le parlement sera réduit
58è anniversaire de l’indépendance : Le Burkina a revisité son histoire à Manga
Message à la nation du président du Faso : Les Burkinabè sont-ils réellement disposés à l’unité et à la cohésion nationale ?
Sondage d’opinion « Présimètre » : Roch Kaboré obtient 4,91 sur 10 pour sa 3e année de gouvernance
Demande d’extradition de François Compaoré : Les commentaires du gouvernement burkinabè sur la décision de la Cour d’appel de Paris
Crise au conseil municipal de Gourcy : « Nous serons désormais obligés de nous défendre contre nos agresseurs » (Responsable provincial des jeunes du MPP)
Loi sur le vote des Burkinabè de l’étranger : Les Burkinabè d’Espagne s’insurgent contre les missions d’explication
Politique : Le PDS/Metba se prépare pour les élections de 2020
Réseau des femmes Leaders : Projecteurs sur la participation politique de la jeunesse féminine burkinabè
  Newsletter

Chaque matin, recevez gratuitement toute l'actualité du jour par mail. Inscrivez-vous à la newsletter


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés